Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > E-Constitution – un processus inédit de démocratie participative...

E-Constitution – un processus inédit de démocratie participative...

Nous assistons à la naissance d'une E-table Ronde à l’échelle d'un pays, cette merveilleuse idée qu'est la démocratie pourrait renaître de ses cendres grâce aux outils de communication du Web.
 
 
Le pays des fjords, durement touché par la crise économique de 2008, a entrepris de réécrire sa Constitution, en vigueur depuis 1944.
 
Cette réécriture fait suite au résultat du referendum de 2010 où le peuple islandais s’est clairement exprimé en donnant une fin de non-recevoir à ceux qui voulait leurs faire porter la faillite financière des banques comme IceSave.
Les autorités ont choisi ainsi de faire participer la population à travers les réseaux sociaux le principe de démocratie collaborative...
 
Des hommes et des femmes venant de différents horizons et donc de la société civile tels des avocats, des économistes, des journalistes, étudiants sont chargés de superviser l'élaboration de la nouvelle Constitution.
 
On peut lire dans Télérama « La décision de s’en remettre à la participation active des internautes (appelée aussi « crowdsourcing ») est complètement spontanée », explique Silja Bára Ómarsdóttir, membre de l’Assemblée constituante et professeur de Sciences politiques, qui entretient le dialogue quotidien avec les internautes. « Elle est liée au fait que nous avons un temps imparti très court d’ici la présentation du texte au Parlement fin juillet, et nous voulions être le plus interactif possible. »
 
Les médias sociaux sont considérés comme un moyen de faire en sorte que cette ouverture révolutionnaire se produisent avec la population de l'Islande qui se trouve être la plus informatisé au monde et où les deux tiers de ses habitants est sur Facebook.
 
A travers des espaces comme Facebook, Twitter , Flickr, les membres de l'Assemblée constituante interagissent avec les citoyens islandais, ses derniers soumettent leurs idées, amendements tout en pouvant suivre sur youtube et même en streaming les réunions du conseil dans une totale transparence, ce qui est une innovation d’importance pour une bonne marche de la démocratie.Quid de ses cercles décidant pour le peuple, que l’on pense trop immature pour participer à la rédaction des lois et autres règles, ce nouveau concept est certainement l’innovation démocratique du siècle voir plus...
 
Dans le journal le Guardian on peut lire ce commentaire du professeur d'économie à l'Université d'Islande Thorvaldur Gylfason et membre du Conseil constitutionnel islandais (Stjórnlagaráð). Ce dernier est agréablement surpris de la qualité des intervenants sur les réseaux " C'est la première fois qu'une Constitution est en cours de rédaction essentiellement sur Internet" (…) « Le public voit la Constitution prendre vie sous leurs yeux (…) C’est très différent de l'ancienne époque où les constituants dans une tour d’ivoire, hors de portée de toute remise en cause, pouvait rédiger sans être confronté aux remarques »
 
Par ailleurs il y aura ainsi dans le projet constitutionnel une loi pour la séparation des pouvoirs visant à prévenir une répétition de la crise financière.
 
Le produit final devrait voir le jour au mois de juillet au plus tard, ensuite il sera soumis à un référendum afin que les Islandais puissent approuver où rejeterla nouvelle E-Constitution et si à l’issue du vote, ce dernier est favorable, il sera adopté. Par ailleurs il y a été inclu que le Parlement (Althing) ne pourra en aucun cas modifier l’E-constitution, ses derniers devront avant le vote final donner leurs avis comme tous citoyens via les réseaux sociaux !!
 
Le film 8th Wonderland avait suscité un vif intérêt non pas pour son côté obscur qui est une peur d’internet et d’une démocratisation inédite, mais en raison de son côté participatif justement car il préfigure de ce que peut être une vraie démocratie quand les peuples collaborent à la rédaction des textes, aux projets et futurs de leurs mondes.
 
Cet exemple de vrai démocratie devrait nous éveiller et faire comprendre qu’il est possible de collaborer aux affaires du pays d’en être les acteurs et non les spectateurs voir le plus souvent les victimes.
 
En attendant, les Islandais peuvent accéder à une page générale et visualiser la Constitution actuelle ou consulter le dernier brouillon
 
 
Bonus
 
www.facebook.com/# !/Stjornlagarad

twitter.com/# !/stjornlagarad
 
 
source d'info l’article sur :
Télerama

Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • TOUT D ABORD REVENIR A CE QUE CE SOIENT LES CTOYENS QUI DECIDENT PAS 1
     
    HOMME SEUL ELU PAR 20% DES FRANCAIS........................

    ENSUITE UNE NOUVELLE CONSTITUTIOn ....QUI SUPPRIMERAIT 90% DES E LUS

    (AUX USA 1ELU POUR 100 HB CHEZ NOUS 1 ELU POUR 1000 HB....°)

    PAS D HOMME SEIUL A LA BARRE...LE POUVOIR ET LE FRIC RENDENT FOUS

    1 trium virat melenchon...sego ou montebourg et hollande.....quelle bonne équipe !!!

    PLUS D DE MONARCHIE OU D OLIGARCHIE DES ELUS D AFFAIRES...RETRAITE A 65 ANS POUR LES ELUS...OBLIGATOIRE .....PLACE AUX JEUNES.

    DEGAGEZ !!!!!!!!!!!!!!!. TOUS ENSEMBLE


    • Harfang Harfang 28 juin 2011 11:28

      Merci pour cet article Loreleï.

      Bel exemple de démocratie en effet. Je dirais que c’est là toute la différence avec nos gouvernants à nous qui ont peur d’internet (peut être à juste titre en ce qui les concerne, internet pourrait remettre en cause leur mainmise sur notre pays).
      Internet n’est après tout qu’un outil, qui peut être utilisé à bon ou mauvais escient.

      L’utiliser afin d’avoir, en temps réel, le maximum d’avis et d’idées pour rédiger une constitution est certainement l’un des meilleurs usages possible. Puisse cet exemple servir de modèle à de nombreuses démocraties de ce monde.


      • Clojea Clojea 28 juin 2011 14:59

        Salut Lorelei et merci. Bel article et bel exemple. On n’en est pas là dans notre beau pays, malheureusement. Par Odin, je vais aller faire un tour en Islande.....


        • Lorelei Lorelei 28 juin 2011 15:54

          Bjr clojea, c’est magnifique en fait quand j’ai vu le film français 8th wonderland je me suis dis voilà, nous pourrions usés d’internet pour participer à la vie de notre pays, de notre humanité faire des e-table ronde pour mettre en place des amendements, des projets et les voter, voilà faire participer les gens de la société civile, il y en a tellement marre de voir la finance et l’oligarchie et ses pantins imposer leurs visions du monde au reste de l’humanité


        • zelectron zelectron 28 juin 2011 17:35

          LA QUESTION EST : COMMENT EN FRANCE OBTENIR PAR LES CITOYENS UNE MODIFICATION DE LA CONSTITUTION QUELLE QU’ELLE SOIT  ?(*)

          (*) sans cacophonie bien sûr ....


          • Lorelei Lorelei 28 juin 2011 17:41

            par une e-table ronde, il y a des gens dans la société civile qui sont profs, etudiants, ouvriers, etc...qui ont le désir de voir les choses allées dans la bonne direction, et qui peuvent discuter ensemble, avoir des idées ainsi de suite, le but etant de pouvoir collaborer ensemble, de discuter ; de donner ses idées, puis de faire ensuite un reférundum...


            si on peut déjà décider de séparer les pouvoirs, ça sera un bon pas, ecrire noir sur blanc dans une constitution que les banques doivent suivre des régles précises et terminer de leurs accorder une once de pouvoir, elles doivent juste être des caisses sans plus, on a accordé trop de pouvoir à cette institution il faut revenir au fondement, et si on pouvait mettre dans notre constituition les droits de l’homme en y ajoutant les droits de se soigner comme on veut, le droit d’avoir un internet libre et neutre c’est à dire les états doivent rester juste combattre le crime et pas plus enfin il y a plethore d’idées positives, comme l’usage de nos impôts etc..

            ah oui on peut ajouter viré tous députés qui ne representent pas son peuple

            • logan 29 juin 2011 10:46

              Relativisons quand même les choses.

              Les gens ne participent en rien à l’écriture de la constitution. Les réseaux sociaux servent tout juste à peine à organiser un débat publique. Ce qui n’est pas un mal quand on voit l’état du débat publique quand son organisation est laissée aux médias de masse ;) Mais on est encore loin de l’E-Constitution, il ne faudrait pas exagérer ...

              Les membres de la constituante sont les seuls à décider du contenu de la future constitution ( qui sera ensuite soumise à référendum ) et ils ne sont en aucun cas tenus de prendre en compte ce qui est débattu dans les réseaux sociaux sur internet. S’ils le font c’est de façon totalement arbitraire.

              La collaboration est donc parfaitement illusoire.

              Je tiens à alerter les gens à propos de toutes ces soit disantes expériences de démocratie participative ou ici collaboratives. Tant que les citoyens sont écartés des décisions, ce n’est rien d’autre que du vent.


              • Bibgen 29 juin 2011 14:12
                Un début pour la France : http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

                La graine est plantée, à nous de la faire germer.

                • Teo Toriatte 2 juillet 2011 09:48

                  Ce qui se passe en Islande est interressant.

                  Mais il faut tout de même relativiser.

                  La France et l’Islande ne sont pas sur la même échelle.

                  Sur les 221 368 citoyens islandais ( c’est le nombre d’inscrits pour les législatives de 2007), soit la population d’une ville de la taille de Rennes ou de Lille, quel est le taux de participations à ces échanges ?
                  En gros, combien de personnes ont réellement travaillé sur ce projet ?

                  Quand je vois le mal qu’il y a et l’énergie qu’il faut pour que quelques dizaines de personnes puissent donner une décision commune ( je parle politique, car étrangement au boulot, c’est plus facile).. pour des résultats régulièrement pas vraiment à la hauteur voire affligeant parfois, je me demande ce que ça pourrait donner si on mettait plusieurs dizaines de millions de personnes dans cette même pièce ( virtuelle bien sur, mais quand même).
                   



                  • Robert 11 août 2011 09:52

                    Une autre graine germe ici :

                    C’est une plate-forme pour faire la synthèse de tout ce qui est tenté au niveau citoyen sur la notion de constituante.

                    Le but est la réunion de collectifs locaux (voir appel où les signataires s’engagent à se réunir smiley.

                    Il y a les outils facebook et twitter, aussi.

                    Et les liens vers Béllon et Chouard.

                    Le groupe fonctionne depuis janvier 2011.

                    http://www.assemblee-constituante.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès