Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Élections Canada - « La rectitude politique prend le dessus sur le gros bon (...)

Élections Canada - « La rectitude politique prend le dessus sur le gros bon sens »

Le Canada est ainsi fait. Dans une même province, deux gouvernements sont appelés à prendre des décisions lourdes de conséquences qui bouleversent les convictions profondes d’un peuple.

Dans le cadre d’une élection complémentaire fédérale, qui se déroulera dans les trois circonscriptions d’Outremont, Roberval-Lac-Saint-Jean et Saint-Hyacinthe-Bagot, le 17 septembre prochain, Élections Canada permettra aux femmes de voter voilées en présentant une pièce d’identification avec photo ou un autre document qui prouve leur identité. Si elles n’ont pas ces deux documents, elles pourront faire confirmer leur identité par un autre électeur inscrit dans la même section de vote. Elles devront cependant ôter leur voile si elles n’ont pas les papiers nécessaires ou si elles ne sont pas accompagnées d’une personne qui peut confirmer leur identité.

Dans le cadre d’une élection complémentaire provinciale, qui se déroulera dans la circonscription de Charlevoix, le 24 septembre prochain, Élections Québec utilise ses pouvoirs pour interdire le vote à visage voilé.

Selon Michael Oliveira et Steve Rennie, de la Presse Canadienne, les règles controversées qui permettent aux électrices canadiennes de voter, vêtues d’une burqa ou le visage voilé, sont encore plus permissives dans d’autres provinces, dont l’Ontario, où le droit de vote est accordé même à un électeur portant un masque de gardien de but ou un sac en papier sur la tête. Le directeur général d’Élections Ontario, John Hollins, dit avoir consulté plus de 500 organisations avant de décider qu’une pièce d’identité sans photo était acceptable. Les leaders des trois principaux partis politiques de la province se sont ralliés à lui.

Le gouvernement du Canada a demandé au directeur général d’Élections Canada, un fonctionnaire, de revenir sur sa décision. Il a essuyé, lundi matin, une fin de non-recevoir. La position du gouvernement du Canada est claire : le Premier ministre, Stephen Harper, a déclaré qu’il était « en profond désaccord avec la décision d’Élections Canada. Le rôle d’Élections Canada n’est pas de faire les lois mais de les mettre en vigueur ». Le Premier ministre Harper a poursuivi : « les intentions du gouvernement et, je pense, de tous les partis du Parlement, étaient d’avoir une vraie identification des électeurs et des électrices ».

Lundi matin, le directeur général d’Élections Canada a rencontré la presse. Deux options s’offraient alors au fonctionnaire fédéral : a) au mieux, faire marche arrière et reconnaître que sa décision était, dans les circonstances, inappropriée ; b) au pire, maintenir sa décision en faisant fi de toutes les demandes et commentaires qui lui ont été adressés depuis la mise en application de sa décision. La conclusion aurait été la même dans les deux cas : une profonde erreur de jugement et une très mauvaise interprétation du seuil de tolérance d’une population auprès de laquelle le DG d’Élections Canada n’a pas su se mettre à l’écoute. En réponse au Premier ministre, et aux partis qui le critiquent dans sa décision, le directeur général d’Élections Canada, Marc Mayrand, a répondu que : « son rôle n’est que d’administrer la loi telle qu’écrite par les parlementaires ». Le fonctionnaire invite même les parlementaires à revoir leur loi s’ils le jugent nécessaire, mais il répète que ce n’est pas à lui de trancher le débat qui fait rage depuis jeudi dernier. Il a donc maintenu sa décision envers et contre tous.

Le fonctionnaire, Marc Mayrand, a admis qu’il a le pouvoir de modifier ou d’adapter la loi électorale, mais qu’il s’agit là d’un pouvoir exceptionnel qui ne doit être utilisé qu’avec circonspection. Il ne lui revient pas, répète-t-il, de se substituer au législateur. Qui plus est, ce pouvoir doit être utilisé afin de faciliter le déroulement du vote, et non pas pour restreindre les droits des électeurs.

Le ministre Lawrence Cannon, responsable de la région du Québec auprès du Premier ministre du Canada, considère que la rectitude politique prend le dessus sur le gros bon sens. C’est le genre de chose que les gens ordinaires ne comprennent pas. Afin de dénoncer cette situation, quatre femmes sont allées voter par anticipation, drapées dans des burqas, vendredi, dans la circonscription d’Outremont.

Le Premier ministre du Québec, Jean Charest, estime que la décision d’Élections Canada de permettre aux femmes voilées de voter à visage couvert, lors des trois scrutins complémentaires fédéraux du 17 septembre au Québec, est « mauvaise ». Il rappelle que le débat sur cette question a eu lieu au Québec, lors de la dernière campagne électorale, et que décision a été prise d’interdire cette pratique.

Le Bloc québécois (Parti d’opposition - Ottawa) n’a pas tardé à mettre au compte de la provocation pure et simple cette décision d’un fonctionnaire fédéral en sol québécois : « Il y a quelque chose d’un peu provocateur à faire en sorte qu’un débat qui a été conclu au Québec et qui s’est conclu par le fait que tout le monde doit voter à visage découvert soit remis en cause par Élections Canada, dans le cadre d’élections partielles qui n’ont lieu qu’au Québec. Là, il s’agit, à mon sens, presque d’un geste qui frôle la provocation ». Le leader du Bloc québécois y perçoit une différence fondamentale entre les visions québécoise et canadienne de l’intégration. « La nation québécoise a une perception de l’intégration qui est différente de celle du Canada, qui elle vise le multiculturalisme. Ce que ça révèle, une fois de plus, c’est que la nation québécoise et la nation canadienne ont une vision de leur avenir totalement différente ».

La présidente de la Fédération des femmes du Québec, Michèle Asselin a rappelé simplement : « que les femmes qui portent le niqab ou la burqa doivent s’identifier comme le font toutes les électrices et tous les électeurs. C’est une règle obligatoire qui doit s’appliquer sans distinction de sexe ou de religion ». La Coalition canadienne pour la démocratie estime pour sa part qu’il s’agit d’une violation des principes d’égalité : « L’initiative d’Élections Canada viole le principe de base du vote public au Canada et le principe de l’égalité de tous les Canadiens devant l’urne  ».

La porte-parole du groupe Canadian Council on American-Islamic Relations, Sarah Elgazzar, s’explique mal la controverse puisque ces femmes se dévoilent déjà le visage quand elles vont à la banque et les photos de leurs cartes d’identité montrent toujours un visage découvert : « Elles n’ont pas de problème à se dévoiler pour s’identifier, ça n’a jamais été un problème. Peut-être que le directeur général d’Élections Canada avait de bonnes intentions, mais le moment où c’est sorti, la manière dont c’est sorti, ce n’était pas une bonne idée. Ces femmes n’ont jamais demandé d’accommodement. Ça a été très mal géré ».

L’organisme Présence Musulmane Montréal se questionne aussi sur cette décision d’Élections Canada de permettre aux musulmanes de voter avec un voile qui cache complètement leur visage. Certains estiment qu’elle ne fait qu’attiser les tensions sociales entre musulmans et non-musulmans, soulignant que les femmes musulmanes n’ont jamais demandé une telle mesure. « Ça fait des années que ces femmes-là votent, elles n’ont jamais demandé de traitement spécial, tout en sachant qu’elles ont le droit de le faire. Elles, par elles-mêmes, ont pris l’initiative de dévoiler leur visage parce qu’elles trouvaient que c’était très normal pour une question de sécurité, la même chose qu’elles font aux douanes ou au bureau de passeports. Donc pour elles, c’est très normal qu’elles dévoilent leur visage ».

Le président du Congrès islamique canadien, le Dr Mohamed Elmasry, croit pour sa part que le système électoral canadien devrait exiger que les femmes voilées montrent leur visage, mais devant une autre femme et à l’abri du regard des hommes : « Le Congrès est contre toute forme de discrimination, mais en même temps, les gens doivent être identifiés lors des élections », ajoutant qu’il s’agit là de la méthode utilisée dans plusieurs pays musulmans.

Michèle Ouimet est « chroniqueur » au quotidien La Presse. Elle s’interroge, en tant que femme, sur une décision hautement controversée balancée en pleine figure : « Je suis généralement en faveur des accommodements raisonnables. J’étais d’accord avec le port du kirpan à l’école, l’érouv dans Outremont, la souccah sur les balcons des condos. C’est pour vous dire. Mais le niqab ? Non, c’est trop. Tout simplement trop. Le niqab n’est pas un simple bout de tissu. Au contraire. Il nous jette en pleine figure l’inégalité entre les hommes et les femmes et il rappelle la charia, la loi islamique où les femmes sont traitées comme des mineures. Si des musulmanes veulent se promener dans la rue avec leur niqab, libre à elles, mais les institutions publiques ne doivent pas céder un pouce. Donc pas de niqab à l’école, dans les tribunaux, les bureaux de vote, les aéroports. Le feu couve et, avec cette histoire de niqab, le directeur général des élections vient de fournir l’huile ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

98 réactions à cet article    


  • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 11 septembre 2007 10:22

    « « Le Congrès est contre toute forme de discrimination, mais en même temps, les gens doivent être identifiés lors des élections » »

    Il faut qu’il m’explique où est la discrimination quand on demande à tous électeurs de montrer son visage. C’est même le contraire, c’est totalement égalitaire : tous le monde subit le même traitement. Il y a discrimination quand on procure un traitement particulier à des personnes.


    • Internaute Internaute 15 septembre 2007 12:01

      Voilà à quoi on arrive à force de se triturer l’esprit avec les droits de l’homme.

      Scoop Référendum Canada 2018 : Lors des prochaines élections, les enfants des canadiens issus de l’immigration européenne du 17° siècle auront le droit de voter, à condition qu’ils portent un foulard couvrant leur visage et ne prononcent pas leur nom. Le but du référendum étant le confinement des citoyens de race blanche dans les territoires du Nord, le mouvement des Droits de l’Homme Canada et de Reporter Sans Discrimination a jugé qu’ils pouvaient encore participer à cette élection, à titre exceptionnel et humanitaire.


    • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2007 10:50

      ça va être folklorique dans la file d’attente , avec Darth Vador et son casque , Jason et son masque de hockey , le bon dr Hannibal Lecter , le masque de fer ....

      Est ce aux immigrants à se plier aux coutumes du pays d’acceuil ou faut il céder aux exigences des rétrogrades désirant nous ramener des siècles en arrière . Il faudrait réfléchir à accorder le droit d’asile à de tels individus qui sont heureux de fuir l’oppression dans leurs pays mais veulent nous imposer leurs moeurs rétrogrades !  smiley


      • Marie Pierre 11 septembre 2007 11:38

        Chalut Chat,

        En attendant, c’est Belphégor !


      • RemiZ 11 septembre 2007 17:10

        Pas d’accord avec toi, Le Chat.

        Pierre rappelle que ces femmes n’ont demande aucun traitement de faveur. C’est une loi pour enerver les uns et les autres, et ca marche !

        Alors excuse toi aupres des individus qui ont fui l’oppression dans leur pays, sinon c’est a Batman que tu auras affaire.


      • Marie Pierre 11 septembre 2007 11:05

        Meric Pierre de nous renseigner sur ce qui couvait déjà.

        Ben voilà où ça mène la Petite Mosquée dans la prairie !

        En tant que femme, je trouve cette situation inadmissible. Où est l’égalité entre toutes les femmes ? Et dans les aéroports ? Les femmes entièrement voilées ne sont pas soumises aux mêmes règles que les autres : pas de vérification, en fait, n’importe qui pourrait se cacher sous un niqab.


        • Marsupilami Marsupilami 11 septembre 2007 11:45

          @ Pierre

          Merci pour cet exposé complet et rigoureux de cette nouvelle offensive islamiste qui a reçu la complicité d’aspirants à la dhimmitude adeptes des accomodements raisonnables avec l’Islam qui sont totalement déraisonnables.

          Là, on est en plein réel, c’est-à-dire loin, très loin des niaiseries désinformatrices de la Petite mosquée dans la prairie. Plutôt du côté de la charia en Ontario ou au Québec, ou encore de taxis musulmans à Montréal.

          Chers cousins québecquois, ne lâchez rien sur la laïcité et l’égalité des sexes ! Arrêtez tous les accomodements raisonnables avec l’Islam !


          • Marie Pierre 11 septembre 2007 11:55

            Pierre,

            Je donne le lien vers un site Riposte laïque

            En ce moment, nous devons être vraiment vigilants, ne rien céder, car il semble que les islamistes nous mettent à l’épreuve pour qu’on lâche à chaque fois un peu plus.

            Comme le dit Marsupilami, ne lâchez rien sur la laïcité et l’égalité des sexes.


            • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 11 septembre 2007 13:30

              Bonjour Marie-Pierre et les autres

              Merci de tous ces bons commentaires. Merci pour le lien.

              Pierre R.


              • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 11 septembre 2007 13:31

                Marsu

                Merci Marsu pour les liens.

                Pierre R.


              • Marsupilami Marsupilami 11 septembre 2007 13:47

                @ Pierre

                Je comprends à fond le problème des Québecquois qui se méfient à juste titre du pseudo-multiculturalisme des Canadiens anglo-saxons, qui est une pure folie. On ne peut pas être tolérant avec les ennemis de la tolérance. Les canadiens commencent tout juste à prendre conscience des problèmes que posent les immigrés musulmans dans leur pays. En France, on a une petite longueur d’avance. Les autorités canadiennes auraient pu scruter à la loupe l’expérience française dans ce domaine, mais elles ne l’ont malheureusement pas fait, probablement parce qu’elles sont aimantées par le naïf tropisme étasunien du « This land is your land », alors que les musulmans fonctionnent sur le mode du Dar El-Islam.

                Ne vous laissez pas faire, chers cousins...


              • Marsupilami Marsupilami 11 septembre 2007 18:38

                @ Léon

                Il faut soutenir les Trouchelut. Maintenant ça peut se faire sur un site de gauche qui dénonce l’islamogauchisme, bonne nouvelle.


              • claude claude 11 septembre 2007 18:46

                bonjour léon,

                je plains l’avocat de madame truchelut : l’affaire est délicate à plaider... ainsi que le magistrat qui devra dénouer l’imbroglio des susceptibilités de l’âme humaine...

                je comprends son attitude , indisposée par le voile de ces 2 femmes, qui témoignaient aussi ouvertement de leur foi. comme l’on fait remarquer certains, le voile islamique ne relève pas du même principe que la croix ou la kippa : il est un instrument de soumission des femmes.

                mais je comprends aussi ces femmes, qui ont le droit d’exprimer leur foi.

                les religieuses chrétiennes portent aussi le voile.

                où est la limite entre la libre expression d’une foi et la contrainte d’en suivre les préceptes ???


              • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 12 septembre 2007 00:50

                Léon

                Merci d’avoir rappelé ce fait important qu’il nous faudra suivre avec beaucoup d’attention. Je vais probablement l’analyser à fond et m’en inspirer pour proposer un article ici même, au Québec.

                Pierre R.


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 09:44

                Léon,

                C’est bien pour alerter que j’ai mis le lien de Riposte Laïque mais je le remets plus particulièrement sur cet article.

                Les provocations sont de plus en plus nombreuses, et l’exemple de Pierre en est la preuve.

                J’ai un article en préparation sur le sujet, j’étoffe encore...


              • IP115 12 septembre 2007 10:03

                Salut Pierre, Marsu, Marie Pierre, Léon et autres défenseurs de la laïcité

                Vous avez tous raison de dénoncer vigoureusement ces coups de butoir répétés à la démocratie. Je crois comme Marsu qu’il faut que nous soyons tous extrêmement vigilants et que nous n’accordions aucune tolérance à des intolérants. Quant au multiculturalisme à l’anglo-saxone, nous avons vu ce que cela donne en Grande Bretagne.

                Marie Pierre, j’attends ton article avec impatience et tu peux compter sur mon soutien face aux islamo-guignols qui ne manqueront pas de s’acharner sur toi !

                PS : Ce serait pas mal si quelqu’un voulait se dévouer pour faire un article de soutien à cette famille Trouchelut. Marsu je crois bien c’est un article taillé pour toi ça, non ?


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 10:17

                IP 115,

                Tu as certainement vu qu’il y a aussi une institutrice qui est poursuivie pour avoir refusé qu’une mère voilée accompagne une sortie scolaire. La HALDE, tout comme le fonctionnaire canadien zélé, dépasse ses prérogatives. Et nous devons tous le dénoncer.


              • IP115 12 septembre 2007 10:18

                oops, désolé Marie Pierre,

                j’ai lu trop vite, j’avais compris que tu voulais écrire un article sur le port du voile de manière générale, mais c’est encore mieux que ce soit une femme qui se penche sur le cas de la famille Trouchelut.


              • IP115 12 septembre 2007 10:45

                @ Marie Pierre

                Non je ne savais pas pour l’institutrice mais c’est scandaleux. C’est clair que la laïcité est attaquée sur tous les fronts par les islamistes, assistés de toutes ces organisations pseudo humanistes (genre MRAP, LDH, etc ...), noyautées par les islamo-gauchistes et qui utilisent nos propres institutions contre nous. Evidemment, inutile de réclamer la réciproque de leurs revendications dans un de leurs pays, tout cela est à sens unique !

                Je ne comprends d’ailleurs pas que la justice, qui se plaint pourtant de manque de moyens, suivent ce genre d’accusation coûteuse pour la société à tous points de vue.

                Le pire c’est que je ne serais pas étonné que cette femme risque plus qu’un casseur de banlieue.


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 10:47

                Bonjour Claude,

                Tu dis « les religieuses chrétiennes portent aussi un voile ». Sauf que, le port de ce voile leur est strictemement interdit dans les édifices publics, notamment dans les cliniques où elles avaient coutume de travailler. Idem pour les centres de soins où elles exercent.

                De plus, elles ne font pas partie, de par leur sacerdoce, de la société civile. Attention donc à l’amalgame.


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 10:49

                IP 115,

                Non non, bien lu, sur le voile en général, plutôt sur le pouvoir religieux


              • docdory docdory 12 septembre 2007 10:56

                @ Claude

                Je ne pense pas que l’avocat de Madame Truchelut aura tant de mal que ça . Faisons une expérience de pensée :

                Supposons que , au lieu d’une famille d’islamistes , Madame Truchelut ait eu à recevoir une famille de naturistes . Si elle avait précisé aux membres de cette famille de naturistes qu’ils pouvaient vivre nus dans leur partie privative de gîte , mais qu’ils devaient se rhabiller dans la partie commune , et que le chef de cette famille de naturistes ait déclaré : « non , pas question , on a quand même bien le droit de passer toutes nos vacances à poil dans ce pays ! », et que , devant le refus de Madame Truchelut , ils la traînent devant les tribunaux pour « refus de vente » , à l’instar de cette famille d’islamistes . Croyez vous un seul instant que cette famille de naturistes aurait gain de cause devant les tribunaux ???

                Or , pour l’immense majorité des français , il est bien plus choquant de voir une femme se promener en burqa que de voir une femme nue sur la plage ou ailleurs !

                En quoi est-ce que les idées musulmanes devraient , dans la France de 2007 , bénéficier de privilèges spéciaux par rapport à d’autres idées , comme le naturisme , dont le danger social est inexistant . Après tout , il n’y a jamais eu d’attentats naturistes alors qu’on ne compte plus les attentats musulmans ( 11 septembre , Londres , Madrid , Bali etc ...) !!!!


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 14:19

                @ Docdory,

                Entièrement d’accord avec vous, je mijote ça depuis un moment...


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 16:42

                @ Léon,

                Je ne publie pas sur l’affaire Truchelut.


              • docdory docdory 12 septembre 2007 17:05

                @ Leon

                Mais dans un pays supposé être laïque , les religions ne sont pas censées avoir droit à plus de considération que d’autres courants de pensée . Le naturisme est , selon ses promoteurs , un courant de pensée philosophique , qui jouit donc dans un pays laïque des mêmes droits que les religions . Le fait pour un naturiste de se mettre nu dans les parties communes d’un gite rural est une manifestation publique d’une opinion philosophique , le fait pour une musulmane de mettre une burqa dans les parties communes d’un gîte rural est une manifestation publique d’opinion religieuse !

                Les parties communes d’un gîte rural ne sont pas des lieux de manifestations publiques d’opinions , mais des lieux de vacances tranquilles !

                Quant à l’argument du racisme , il est très facile de le démolir complètement . Il est bien évident que Madame Truchelut aurait parfaitement accepté ces personnes si elles s’étaient engagé à s’habiller normalement et non aggressivement , quelle que soit leur origine géographique !

                Par ailleurs , Madame Truchelut , comme tout prestataire de service , sait instinctivement quand des clients vont être une source d’emmerdements : il est bien évident que , si elle avait accepté les burqas , ces clients spéciaux auraient fait de multiples autres réclamations : un frigidaire spécial pour que leurs aliments ne soient pas en contact avec du porc , le droit de faire cinq prières par jour dont la première à six heures du matin sur le tapis du salon , que les autres clientes du gite s’habillent « décemment » et non pas en short et débardeur , etc, etc ...

                Enfin , le résultat de ce scandaleux procès , quelle qu’en soit l’issue , c’est que les autres propriétaires de gîtes ruraux , méfiants , risqueront à l’avenir de prétendre être complets dès qu’ils auront au téléphone quelqu’un avec un soupçon d’accent arabe ! Tant pis pour l’assimilation souhaitable des personnes d’origine maghrébine ...


              • docdory docdory 12 septembre 2007 17:43

                @ Ip 115

                Jecrois que je vais essayer de prendre le temps d’écrire cet article , si personne d’autre ne le fait . Avant le 2 octobre , c’est promis !


              • Marsupilami Marsupilami 12 septembre 2007 17:52

                @ Docdory

                Si tu as le temps, écris cet article. Je l’aurais bien fait comme m’y a invité IP115, mais en ce moment j’ai vraiment pas le temps. Je refais un lien sur Riposte laïque si ça peut te servir. Quel pied ce site ! Enfin on n’est plus obligés d’aller chercher de l’info sur ce genre de sujet chez ces fachos de France-Echos... qui ont apparemment quelques problèmes !


              • ka 12 septembre 2007 17:59

                Je trouve cette histoire de procès contre Mme Truchelut complètement ridicule quand bien même il y aurait eu discrimination. Il est évident dans cette histoire que pour cette Mme Truchelut avoir des clientes voilées au sein de son gîte rural n’est pas une très bonne publicité et cela risque de faire fuir d’éventuels clients qui n’aimeraient pas passer leurs vacances parmi des personnes dont elles ne partagent pas les convictions et les pratiques.

                Ces bonnes femmes voilées qui portent plainte ne sont que des fouteuses de merde, elles pourraient passer leurs vacances ailleurs et sans que personne ne leur demande de retirer leur voile. Si je devais traîner devant les tribunaux toutes les personnes qui ont été discriminantes envers moi je ne m’en sortitrais pas.

                En reprenant l’exemple des naturistes (je n’ai rien contre les naturistes), je dirais que ne partageant pas leur philosophie du « tous à poil et alors » je n’irais pas vêtue de mon voile me trimbaler dans une de leurs plages, non seulement ce serait considéré comme de la pure provocation mais en plus je ne m’y sentirais pas très à l’aise. Putain ya mieux pour passer ses vacances qu’un lieu où on est pas le bienvenu.


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 18:07

                @ Ka,

                Sauf que pour cette histoire de gîte, il semble bien qu’il y ait eu préméditation.


              • ka 12 septembre 2007 18:09

                @ Marie Pierre

                C’est-à-dire ?


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 18:10

                Salut Marsu,

                Je passe un temps fou sur le site de Riposte laïque, plein d’infos, toutes vérifiées. Encore mieux que Respublica.


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 18:16

                @ Ka,

                Je te renvoie sur cet article.


              • ka 12 septembre 2007 18:17

                « Sauf que, le port de ce voile leur est strictemement interdit dans les édifices publics, notamment dans les cliniques où elles avaient coutume de travailler. Idem pour les centres de soins où elles exercent. »

                Qu’entends-tu par « édifices publics » ?

                D’accord pour l’interdiction dans les cliniques, hôpitaux et centres de soins, je comprend mais cette interdiction est aussi valable pour les femmes voilées musulmanes, j’ai une voisine infirmière qui porte le voile elle le retire pour travailler et c’est normal vu le travail qu’elle fait.

                Pour ce qui est des bonnes sœurs j’en ai déjà rencontré qui portaient leur voile dans la rue ou dans d’autres endroits publics, trouves-tu que ce soit choquant ?


              • Marsupilami Marsupilami 12 septembre 2007 18:18

                @ Marie Pierre

                Bien d’accord avec toi. Merci de nous avoir fait connaître ce site. On respire. Sur France-Echos, j’avais la nausée en lisant ces sinistres amalgames.

                @ Ka

                T’as vraiment pété un plomb en faisant un lien entre le suicide et le voile. A moins que tu n’aies dévoilé le message que t’a envoyé ton inconscient de musulmette voilée : s’enfoularder serait un suicide féministe ? Si c’est ça, ton inconscient a tout compris. Ecoute avec attention ce qu’il te dit...


              • docdory docdory 12 septembre 2007 18:20

                @ Marsupilami

                Je connais bien riposte laîque , que je reçois depuis sa parution , il y a aussi les excellents sites« ResPublica » et « faire le jour » , qui n’ont aucune parenté avec l’extrême droite .


              • fouadraiden fouadraiden 12 septembre 2007 18:20

                on lâchera rien n’ont plus imbécile de compatiote déraisonnable.


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 18:21

                Ka, j’ai bien précisé que la situation des bonnes soeurs n’était pas à comparer avec celle des musulmanes, qui sont des femmes comme toi et moi, mères de famille et tout.

                Bon, question perfide : est-ce que ta voisine qui enlève son voile accepte de soigner des hommes ?


              • Marsupilami Marsupilami 12 septembre 2007 18:24

                @ Fouad

                Retourne dans ta madrasa voir ce qu’ils pensent des talibans décérébrés dans ton genre qui baisent des putes à Marrakech le 9/11, espèce de faux-cul islamiste.


              • ka 12 septembre 2007 18:27

                Oui elle accepte de soigner des hommes elle a même accepté de changer les pansements de mon oncle à domicile après qu’il ait été opéré pour un problème d’artère bouchée (à cause deces fichues cigarettes) et les pansements se situaient au niveau du bas ventre.


              • Marie Pierre 12 septembre 2007 18:27

                @ Marsu,

                Mon article est parti, j’attends, un deuxième en préparation, sur les papistes cette fois.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès