Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Elections des représentants étudiants : pourquoi ce silence sur la (...)

Elections des représentants étudiants : pourquoi ce silence sur la représentativité de l’UNEF ?

Cette semaine, les étudiants de toutes les universités ont été appelés à voter pour leurs représentants régionaux au CROUS.

Tous les deux ans, 7 étudiants de chaque académie (soit 196 sur toute la France) sont élus pour siéger au CROUS.

Ces élections, avec celles des conseils centraux des universités, sont les seules soumises au suffrage direct des étudiants. Elles donnent leur légitimité et leur importance aux associations syndicales étudiantes.

Résultats des élections

Traditionnellement, l’UNEF était considérée comme l’association principale des étudiants.

Aujourd’hui, la donne a changé, pour la première fois dans l’histoire des syndicats étudiants. Le débat et les tensions entre étudiants, suscités par le CPE, semblent avoir pesé lourd dans les urnes cette semaine.

En France métroplitaine, les résultats 2006 sont les suivants :

FAGE : 79 UNEF : 36 UNI : 24 PDE : 17 Divers : 26

(Source : site de la FAGE)

La FAGE (fédérations des associations générales étudiantes) devient donc la première organisation étudiante représentative pour les questions sociales. La FAGE est majoritaire dans 16 CROUS. C’est une organisation qui ne soutient pas le CPE mais refuse le blocus des universités.

Des méthodes antidémocratiques

D’après les organisations étudiantes, L’UNEF semble avoir usé de méthodes peu démocratiques.

Selon la FAGE, l’UNEF "avait appelé à boycotter ces élections mais le boycott s’est transformé en attaque en règle contre la démocratie, en violence et en bas calculs électoraux : vols d’urnes, intimidations, vandalisme des bureaux de vote...".

Selon l’UNI, " Des militants "anti-cpe" ont multiplié les coups de force pour que les élections n’aient pas lieu. Ainsi, des militants masqués ont détruit des bulletins de vote et des urnes..."

Malgré tout, ce que l’UNEF redoutait est arrivé : le syndicat a reçu une véritable gifle électorale. L’organisation a perdu 54 sièges depuis 2004. Fatigués de ces méthodes anti-démocratiques, les étudiants se sont tournés vers une organisation moins teintée politiquement et favorable au dialogue.

C’est la preuve flagrante que l’UNEF n’est plus représentative de la majorité des étudiants aujourd’hui.

Comment se fait-il que cette question capitale des élections universitaires de la semaine dernière n’ait pas été abordée par les médias ? Surtout, pourquoi les résultats, qui modifient considérablement le rôle et l’importance de l’UNEF, ne sont-ils pas médiatisés ?

On entendait encore samedi 25 mars, sur France-Info : "L’UNEF, principale organisation étudiante, a décliné l’invitation de M. de Villepin", alors même que la FAGE, désormais premier représentant, et l’UNI l’avaient acceptée.

L’UNEF n’a plus l’importance qu’on lui accorde. Il serait temps d’écouter et de considérer désormais la vraie parole des étudiants, qui a su s’exprimer par le vote, dans le respect de la démocratie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (228 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • Je veux du linux (---.---.108.74) 27 mars 2006 13:14

    HS : Comme vous bossez chez Larousse ...et même si vous êtes pas en charge de la partie multimedia ... J’ai une question toute simple . Quand est ce que vous proposerez vos produits multimedia Larousse « compatible » Linux ?

    Je vais souvent sur votre site larousse rubrique multimedia et je suis prêt depuis longtemps à utiliser ma CB ,ça me demange ...mais manque le support de l’os linux et tant que ce ne sera pas le cas je n’acheterais pas vos produits .


    • Adrien (---.---.39.75) 27 mars 2006 15:13

      Ces élections du CROUS dont 80% des étudiants n’ont rien à faire ? Ces élections ou le quorum n’est jamais atteint, mais les résultats validés tout de même ? Ces élections ou les rares bulletins de votes sont ceux déposés par les potes du président de BDE de l’établissement ?

      Pour l’interêt qu’elles ont ces élections, on peut bien leur faire dire ce qu’on veut.

      Je crois que mon école avait un résultat pro PDE, comme le président du BDE. Du coup je recevais les mails du PDE. Je n’en ai jamais lu aucun. Faut dire que le prix des sandwichs de la cafet de la fac de Lyon, ça m’a jamais intéréssé.


      • Aldoo (---.---.43.144) 27 mars 2006 17:07

        Tiens, cette description correspond tout à fait à celle qu’on pourrait faire des AG étudiantes où l’on décide des occupations de locaux...


      • Xavier (---.---.148.35) 27 mars 2006 18:27

        Je viens appuyer ce commentaire de mon expérience personnelle. Lorsque j’étais étudiant (1997-2003) je n’ai vu d’informations sur les élections, leurs enjeux, les programmes, etc. qu’au Crous lui-même (auquel peu de gens s’arrêtent) et dans les « Cités Universitaires ». Sachant que ces lieux sont visités majoritairement par les moins bien lottis (donc souvent les plus gauchistes, car ces 2 populations sont fortement corrélées), il y a un sacré biais quant à la représentativité d’un quelconque groupe.

        Si on fait également un tri par domaine d’études, on verra aussi une participation plus forte (mais non représentative) de certains domaines tels que les études de droit car leur activité est plus étroitement liée à la politique que des études de mathématiques, par exemple.

        L’auteur (Aurélie Champion) de l’article initial crie donc au scandale pour une élection biaisée d’avance. Si cette élection avait une réelle importance, le scandale serait de ne pas en informer les potentiels électeurs.


      • l’homme dans la lune (---.---.89.184) 28 mars 2006 22:19

        Le nombre de voix de la FAGE et de l’UNI a augmenté, malgré une participation limitée par les violences des bloqueurs de facs. Des étudiants se sont déplacés et ont choisi de venir voter pour demander leur libération. Les média se sont déconsidérés sur cette affaire en acceptant la faible représentativité de l’UNEF dans le passé et en cachant le retournement de l’opinion étudiante par la suite. Du temps de mon passage à l’université nous saviosn que l’enjeu de ces élections dépasse les résidences universitaires.


      • Jean-Michel (---.---.163.6) 27 mars 2006 15:52

        Les déviances de membres de l’UNEF sont nombreuses, que ce soit au sein des universités ou pendant les manifestations. Zéro déviances de la part des autres représentants.

        J’ai voté cette année, uniquement pour que l’UNEF dégage, exactement comme je le fait en politique pour écarter les partis nauséabonds.


        • grellety (---.---.198.129) 27 mars 2006 16:13

          Et en tant qu’étudiante à..., vous ne seriez pas encartée UNI ? ou bien membre de « Liberté Chérie » ? Votre travail aux Editions Larousse, vous le devez à votre mérite ou à ce que nous appelons en France du « piston » ?

          Ces élections étudiantes ont recueilli 4,5 % de suffrages exprimés ! Démocratique ? Je ne sais pas si l’UNEF est un syndicat parfait ou imparfait, et il est probablement imparfait, mais il semble recevoir une part essentielle des suffrages étudiants. Des étudiants qui, comme plusieurs enquêtes récentes l’ont démontré, vivent en France au niveau du seuil de pauvreté. Est-ce que la « représentativité » de la FAGE ou de l’UNI leur sera d’un grand secours, je ne crois pas...


          • Aurélie Champion 27 mars 2006 16:43

            Je ne suis pas encartée l’uni et je suis bien consciente que ces élections ne représentent que 5 pour cent des étudiants. Il est stupéfiant que dès que l’on dénonce un abus de la part d’un syndic de gauche, on se fait limite traiter d’extrémiste de droite. Sachez que j’aurais écrit la même chose si c’était l’uni qui avait saboté les votes.

            Cependant, le vote est ouvert à tous. Je suis tout à fait d’accord avec vous sur le fait que ces élections ont peu de poids.

            Pourtant, qd il s’agit de dire dans les médias que l’unef est le principal représentant étudiant, cela ne vous choque pas ? Avant ces élections, eux aussi n’avaient été élus que par une poignée d’étudiants.

            Il est qd même étrage de noter que l’unef a toujours eu le monopole des sièges au crous, jusqu’à la crise du cpe.

            De plus, si les élections n’étaient pas sabotées, peut-être représenteraient-elles plus de monde. toujours est-il que les faits sont les faits et que l’unef a boycotté ce vote. Trouvez-vous cela démocratique ?

            Qd à mon stage chez Larousse, cela vous étonnera peut-être mais je n’ai eu besoin de personne pour le décrocher. C’est mon deuxième stage chez Larousse, j’en avais effectué un premier fin 2005 en tant qu’attachée de presse, en postulant simplement à une annonce affichée dans ma faculté. Je ne connaissais strictement personne chez Larousse avant d’y travailler.

            Sur ce, merci de votre réaction qui a permis d’expliciter un peu plus la mienne,

            Aurélie


          • A bas la mauvaise foi (---.---.225.234) 27 mars 2006 17:39

            Ta remarque est navrante. L’avnatge d’AgoraVox est que chacun puisse s’exprimer et faire remonter des informations qu’on en saurait trouver ailleurs, dont nos médias bien lissés. S’il faut introduire de la suspicion sur les intentions de l’auteur dès que quelqu’un émet une opinion dérangeante, alors cela nuit à ce qui fait la particularité de ce site : la libeté du quidam, dans le respect des opinions de chacun. Si ce n’est pas le cas, retourne regarder TF1 !

            De plus, connais-tu les principes de bases de la critique latine ? Je me permettrais de te les rappeler : 1. A un argument, on répond par un autre argument 2. quand on est en manque d’arguements, on s’attaque à la form. 3. quand on est en manque d’argument sur le fond et la forme, on s’attaque à la personne. « est-ce que tu as bien retiendu la leçon ? » (les Inconnus, Ateuil Neuilly Passy) Si non, tu t’y reconnaitras.


          • Michael (---.---.99.131) 27 mars 2006 17:45

            Réagir à des propos sociétaux d’actualité, en envoyant un projectile sur l’auteur et son parcours, - surtout quand il n’y a strictement aucun rapport -, est franchement nul, médiocre, déplacé, immature. (je parle de vos insinuations sur son passage chez Larousse Elle vous a répondu cordialement alors que vos propos étaient largement outranciers. Prenez la en modèle , si ce n’est pas pour ses idées, pour sa tolérance et sa rhétorique.


          • harakiri26 (---.---.139.64) 28 mars 2006 00:18

            Sans être tout à fait d’accord avec l’auteur de l’article, je dois reconnaître qu’elle a répondu avec beaucoup de classe et pas mal de patience à une attaque qui n’en méritait pas tant.


          • harakiri26 (---.---.139.64) 28 mars 2006 00:24

            Je pense que la réponse à cette polémique sera dans la rue demain ...

            Très honnètement je trouve ce débat un peu surréaliste mais il est vrai que j’ai quitté le monde universitaire depuis un peu trop longtemps ... hélas ...

            Sinon quelqu’un peut-il me dire où se trouve le lieu de RV à Valence demain. J’ai trouvé une heure, à savoir 13h30 mais avec ça je suis bien avancé ...

            Cordialement.


          • c florian (---.---.162.39) 27 mars 2006 16:24

            c’est en effet interessant de constater que les étudiants, même si une grande majorité s’oppose au cpe, sont en desaccord avec les méthodes et la fonction de pouponniere du ps de l’unef. monsieur juliard devrait constater les résultats et quitter la direction du syndicat à moins qu’il soit dans la droite ligne des partis politiques et de leurs chefs et il s’accrochera à son poste jusqu’à une meilleure proposition (au ps bien sur).

            par contre, j’aimerai connaitre le taux de participation à cette élection. en général, au lycée et à l’université on s’interesse tres peu à ses representants et le taux est tres bas. il serait bien d’informer beaucoup plus les jeunes à ces élections et ainsi avoir des representants representatifs.


            • (---.---.63.52) 29 mars 2006 09:47

              Le taux de participation d’il y a deux ans était de 8%. Nous sommes revenus au taux de participation d’il y a 4 ans...


            • Meriem (---.---.63.52) 29 mars 2006 10:07

              la FAGE est politiquement indépendante... C’est à dire qu’elle ne reçoit pas de sous d’un parti. Arreter de vouloir cataloguer tout droite ou gauche.

              L’avantage d’une orga politiquement indépendante c’est que si le gouvernement fait qq chose de mal elle peut le dire vu qu’elle ne dépend pas de lui. J’ai entendu des gens de l’UNI qui trouvait le CPE mauvais mais qui pouvait pas le dire car ça venait de la droite, vous trouvez ça normal ???

              La FAGE est moins connue que l’UNEF car elle n’a que 15 ans mais n’est pas fermée au dialogue. Le premier ministre propose une rencontre qu’une orga qui se dit représentative refuse. En quoi cette orga nous défend-elle ???

              Je préfère les méthodes de la FAGE beaucoup plus proche de la pensée des étudiants. Contre le CPE mais contre le blocage ouverte au dialogue et forte de proposition et qui en + ne nuit pas à la démocratie...


            • cjn (---.---.136.70) 27 mars 2006 16:26

              Je suis très étonné de l’absence de 2 informations essentielles dans votre article :

              1. Quel est le point de vue de l’UNEF ?

              2. Quel a été le taux de participation à ces éléctions et ce taux pemet il de considérer que ces éléctions sont représentatives ?

              Je complète aussi pour les lecteurs qui connaitraient mal le positionnement des 2 seuls syndicats qui ont droit au chapître dans cet article : l’UNI, pour simplifier, est l’UMP des université alors de FAGE en est l’UDF...


              • Aurélie Champion 27 mars 2006 16:46

                Le point de vue de l’unef n’existe pas : rien n’est dit à ce sujet sur leur site internet. Normal, ils ne voulaient pas de ces élections, ils ne veulent probablement pas avouer leurs résultats.

                Avouez que les autres syndicats sont extrêmement minoritaires.


              • Sandra (---.---.32.15) 27 mars 2006 17:00

                Quelle que soit l’importance que l’on accorde aux elections du CROUS, c’est un acte indiscutablement democratique d’aller voter. En tout cas, a mon point de vue, c’est beaucoup plus democratique que de bloquer les facs ou aller crier dans la rue.

                D’ailleurs, si ces elections avaient si peu de signification pour l’UNEF, alors pourquoi s’embeter a voler les urnes ?


              • L’UNEF & Aurelie 226 Rang de classement (---.---.43.89) 27 mars 2006 17:06

                ACADEMIE DE CAEN CONCOURS DE PROFESSEUR DES ECOLES ADMISSION
                - Résultats des examens, concours et recrutements administratifs
                - Nom prénoms Né(e) le Rang de classement Décision
                - CHAMPION Aurelie Sophie Christelle 10/10/1978 226 ADMIS


              • cjn (---.---.136.70) 27 mars 2006 17:20

                ...ce qui ne renseigne pas plus les lecteurs sur le taux de participation de ces éléctions... du factuel, s’il vous plait


              • A bas la mauvaise foi (---.---.225.234) 27 mars 2006 17:45

                POur les taux de participation, ils sont disponibles sur l’article de Samuel-Frédéric Servière http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=8286

                à savoir 5 % au Crous, 14 % au CA, 6 % au Cevu, cf. rapport du CIDEM


              • cjn (---.---.136.70) 27 mars 2006 17:55

                Merci de votre info


              • yann (---.---.189.50) 2 avril 2006 16:22

                depuis quand la fage est elle rattachée à l’udf ?

                je suis prez d’une asso étudiante adhérente à la FAGE ! et je n’accepterai pas qu’on laisse dire que mon asso est proche d’un quelconque parti politique ! nous sommes la pour rendre service à TOUS les étudiants et non pas à une catégorie qui prend sa carte dans un parti ou vote pour le dit parti politique !

                Nos assos sont indépendantes de tout parti politique et non pas apolitique : mais on va pas jouer sur les mots ; je donnerai juste rapidement une explication ; nous ne pouvons pas nous dire apolitique dans le sens strict que nous animons la vie de la cité, nous sommes des acteurs quasi incontournable de la vie étudiante sur nos campus. Donc oui nous faisons de la politique au local ! Par contre nous sommes totalement libre de tout parti politique, nous n’appellons pas au vote pour ou contre tel parti ! Nous avons fait campagne pour la liste FAGE qu’a elle nous représente du fait des titulaires présent sur cette liste, et elle saura défendre nos intérêts et les intérêts de nos étudiants, et non pas la future carrière politique d’un tête de liste.

                Mr julliard ne peut malheureusement pas dire le contraire, c’est assurément un des premiers gagnants de cette campagne anti CPE : il aura sa place au parti socialiste cela va de soit... julliard bientôt secrétaire du PS... tout comme Mr Holland a été prez de l’unef a une époque...


              • mickael (---.---.174.17) 2 avril 2006 20:36

                La FAGE n’est pas un syndicat et est politiquement indépendante... C’est la fédération à laquelle adhèrent un tres grand nombre d’association locale (BDE, amicale, ...) et nationale. Ces association sont dites « loi 1901 » qui stipule le caractère asyndicale, apolitique et areligieux (ou laïque quoi)...

                Etant élu CEVU sur une liste soutenue par la FAGE, et étant fervant « gauchiste » tendance verte, je suis heureux d’apprendre que je devrais voter pour bayrou aux prochaines présidentielles...

                Ces élections CROUS étaient surtout une occasion unique de se faire s’interesser les étudiants à leur représentation... Si seulement toutes les personnes qui manifestent avaient été voter, c’aurait pu être une grande victoire pour la démocratie étudiante... Mais les intérêts électoraux ont eu raison de la démocratie (d’où l’importance de l’indépendance politique des représentants étudiants)


              • Clém (---.---.89.19) 27 mars 2006 16:50

                Soit dites en passant Aurélie, 80% des 18-26 ans sont contre le CPE .... (Sondage ipsos du jour) Donc ce n’est point le combat anti-CPE qui a nuit à l’UNEF lors de ces élections mais plutôt le fait que ce syndicat ait boycoté les élections...

                De toute façon, l’élection des délégués du CROUS n’est pas représentative car la participation y est ridicule. Votre Article n’a donc aucun intéret.


                • Clém (---.---.89.19) 27 mars 2006 16:58

                • Sandra (---.---.32.15) 27 mars 2006 17:03

                  Le Collectif Bellaciao, etant un blog d’extreme gauche, n’est pas une reference. Je repose ma question, si les elections du CROUS ont si peu de representativite pour l’UNEF, alors pourquoi voler les urnes ?


                • Clém (---.---.89.19) 27 mars 2006 17:06

                  Ce n’est pas une référence mais ils expliquent le pourquoi du Boycott de l’UNEF. Si vous voulez occulter le faite que l’UNEF a boycotter les éléctions, vous faites de la désinformation...


                • Michael (---.---.99.131) 27 mars 2006 17:38

                  Si vous voulez occulter le fait que l’UNEF a boycotté le scrutin, car les résultats étaient largement anticipés, vous faites de la provocation


                • Michael (---.---.99.131) 27 mars 2006 16:57

                  Cet article est excellent. Et les réactions de pro UNEF dans les commentaires est également un magnifique exemple parfait de l’absence d’autocritique, à moins que ce ne soit les neurones qui manquent de connexion synaptiques, ou bien mis en veille par les neuromédiateurs de la malhonnêteté, de l’absence d’acceptation de la réalité. Jusqu’à ce vote, tout le monde considérait l’UNEF comme représentative et légitime Maintenant que l’UNEF a été torchée, on crie à qui veut bien l’entendre, et même à ceux qui ne le veulent pas, que c’est un scrutin biaisé non représentatif.... N’y aurait il pas deux poids, deux mesures pour les perdants ?

                  Qu’importe si le scrutin ne rassemble qu’une poignée. Cette soit disante poignée d’aujourd’hui qui a mis l’UNEF au fond du puisard, a la même représentativité que celle des années précédentes qui avait mis l’UNEF sur le devant de la scène.

                  L’élèment important, ici, est de voir qu’à scrutin similaire, effectif smiliaire, l’UNEF vient de se prendre un K.O... N’en déplaise à tous les militants de l’UNEF, qui, à défaut de reconnaitre leur défaite lamentable, devraient se soumette à une sérieuse introspection !

                  Un scrutin, représentatif quand ça arrange et non représentatif quand ça n’arrange pas, bravo, messieurs mesdames, c’est de la langue de bois politicienne qui ne trompe plus personne ! Il faudrait songer à avancer vers l’avenir et mettre au placard les méthodes obsolètes du passé. On croit rêver...


                  • Clém (---.---.89.19) 27 mars 2006 17:04

                    AHAHAH.

                    Premièrement je ne fais pas parti de l’UNEF, je ne suis pas étudiant et je suis très éloigné de leurs idées politiques !

                    Deuxièment le taux de participation aux élections est nettement plus bas que les autres années (deux fois) à cause de l’appel au boycott de l’UNEF.

                    Troisièmement les élections du CROUS ne sont pas du tout représentatives ! Tout le monde s’en fout !

                    La majorité écrasante des 18-26 ans est contre le CPE (80%), la majorité des étudiants ont une affinité avec la gauche. Donc Messieurs les libéraux d’Agoravox, arretez de faire croire que l’UNI et la FAGE sont les courrants majoritaires dans les facultés !! :D


                  • Michael (---.---.99.131) 27 mars 2006 17:35

                    « Premièrement je ne fais pas parti de l’UNEF, je ne suis pas étudiant et je suis très éloigné de leurs idées politiques ! »

                    Pourtant tes propos sont largement orientés !

                    « Deuxièment le taux de participation aux élections est nettement plus bas que les autres années (deux fois) à cause de l’appel au boycott de l’UNEF. »

                    La crainte et la fuite sont les qualités du médiocre et du lâche. L’UNEF avait tellement peur des résultats ?

                    « Troisièmement les élections du CROUS ne sont pas du tout représentatives ! Tout le monde s’en fout ! »

                    Sauf les médias, sauf les années précédentes ; cette année, tout le monde s’en fout, car l’UNEF s’est pris un mur... Mais pourquoi donc ce changement de répartitions ? Pourquoi l’UNEF n’est elle pas en tête ?

                    « La majorité écrasante des 18-26 ans est contre le CPE (80%), la majorité des étudiants ont une affinité avec la gauche. »

                    La partie hurlante , certes...

                    « Donc Messieurs les libéraux d’Agoravox, arretez de faire croire que l’UNI et la FAGE sont les courrants majoritaires dans les facultés !!:D »

                    Encore une violente incohérence. Un scrutin reste un scrutin.. Vouloir faire croire que tous ceux qui n’ont pas voté sont pro UNEF et que ceux qui sont pro UNI ou FAGE ont tous votés est du foutage de gueule. Les résultats sont là, représentatifs ou non, mais personne ne veut m’expliquer, moi pauvre petit étudiant, qui ne comprend rien de rien, pourquoi il y a eu une telle variation. Ah oui, c’est vrai l’UNEF a appelé au boycott, et comme ca ne suffisait pas, ils ont volé les urnes. Bel exemple pour la nation, ce mouvement de gauche, qui bloquent ceux qui veulent bosser, qui volent les urnes. C’est de l’intolérance, de l’antidémocratie. Bravo, à ce train là, vous pourrez porter des banderolles « Mouvement de gauche, idées gauches, méthodes extrêmistes »... C’est d-é-p-l-o-r-a-b-l-e


                  • ifelhim (---.---.246.192) 27 mars 2006 17:46

                    Concernant les étudiants, j’ai plutôt l’impression qu’ils ne sont ni à droite ni à gauche... Ce qui n’a rien d’étonnant lorque l’on voit le ridicule des petites luttes mesquines auquelles certains se livrent au sein des partis.


                  • mickael (---.---.174.17) 2 avril 2006 20:49

                    il ne faut pas oublier que l’UNEF est venu pillier les bureau de vote (avec violence qui plus est ; plusieurs blessés).

                    De plus, ils ont bien choisit leurs cibles ; les bureaux de votes des UFR où l’UNEF est traditionnellement battu par la FAGE (notamment en médecine, où nous avons souvent un taux de participation très important ; 20% aux dernières élections CEVU et CA)


                  • Clém (---.---.89.19) 27 mars 2006 17:41

                    « La partie hurlante , certes... »

                    Non, la partie sondée, cad un échantillon représentatif ...

                    « Pourquoi l’UNEF n’est elle pas en tête ? »

                    Euh...toujours pas compris, il faut répéter ? :D


                    • Michael (---.---.99.131) 27 mars 2006 18:19

                      Oui , répétez moi les bons arguments expliquant pourquoi l’UNEF n’est pas en tête. A moins que celà ne soit :
                      - l’UNEF a boycotté
                      - l’UNEF a volé les urnes
                      - l’UNEF est tellement représentative des étudiants qu’elle a eu la prétention de ne pas avoir besoin de la légitimité électorale ?

                      On parle bien d’étudiants de gauche qui pronent la démocratie , la tolérance mais qui : 1) Boycotte les élections. A quoi ça sert de voter ? 2) Vole les urnes. A quoi ça sert de voter ? 3) Empêche les étudiants d’aller travailler. Ou est la tolérance ?

                      Merci au CPE d’avoir mis la lumière sur l’UNEF et ses pratiques antidémocratques, mais n’est ce pas un sous-parti de la gauche caviar avec ses réthoriques moralisatrices ?

                      OU ALORS !! l’UNEF savait qu’elle allait gagné, c’est un stratagème pour faire croire aux autres qu’ils sont meilleurs !!!


                    • B.L. (---.---.24.14) 27 mars 2006 17:54

                      Vous oubliez de mentionner une information, tout aussi capitale, pour juger de la légitimité d’une organisation : le taux de participation à un scrutin. Pour celui-ci il était, très exactement, de 4,41 %. La FAGE est, comme le dit Matignon, la première roganisation mais, tout de même, bien peu réprésentative car le chiffre des étudiants battant le pavé, pas tous encartés loin de là, est très nettement supérieur.


                      • Michael (---.---.99.131) 27 mars 2006 18:23

                        Et pour la nième fois, les taux de participations ont toujours été insuffisants. Mais pourtant l’UNEF s’est toujours prévalu de sa représentatitivé ? (malgré les chiffres merdiques de scrutins) Et aujourd’hui, parce que l’UNEF est dans les choux, on clame que ce scrutin n’est pas représentatif ! (alors qu’il ne l’a jamais été)

                        DE QUI SE MOQUE T-ON ?


                      • mickael (---.---.174.17) 2 avril 2006 21:10

                        Depuis la loi Jospin sur la représentativité étudiante (94 je crois), est considéré comme « représentative des étudiants » toute organisation (syndicale ou non) ayant au moins un élu au CNESER ou au CNOUS... (dont les électeurs sont respectivement les élus CA - CEVU et les élus CROUS).

                        La question est : une organisation peut-elle demander le retrait d’élections qui ont été sabotées par ses soins (et je ne parle pas du boycott, mais bien du vandalisme).

                        Le CPE est une connerie sans nom mais n’avait rien à voir avec les élections CROUS qui sont tout de même très importante (Resto U, cité U, cafet, bourses, subvention de projets humanitaire, culture,...) et les saboter montre bien le peu d’intéret que montre l’UNEF pour la représentativité étudiante et prouve une fois encore qu’elle est bien plus intéressée par les subventions accordées aux organisation pour chaque élu national (CNESER, CNOUS). Je rappelle ici qu’en majorité, les élus CROUS , CA et CEVU (oui, les électeurs pour le CNESER et le CNOUS) estampillés UNEF ne siègent pas aux conseils locaux alors qu’ils sont à la base élus pour défendre les étudiants au local !


                      • krollkop (---.---.54.226) 27 mars 2006 18:22

                        Juste une question :

                        Si l’UNEF appele au boycott, ses militants ne vont pas voter ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

anita


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès