Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Elections européennes : quel beau résultat !

Elections européennes : quel beau résultat !

Les entretiens du Professeur VaZlin’.

vazlin@laposte.net

 

Le 2 Juin 2014  N° 217

 

Bien souvent, le fromage pue moins que ceux qui se le partagent. 

- Professeur VaZlin’, je suis désorienté par le résultat des élections européennes ! Vous, quelle est votre analyse ?

- Ah ces élections, cher ami, quel beau succès !

- Comment quel beau succès, vous parler du FN ?

- Mais non, le FN, c’est peanuts ! 26 % des 38.5% d’exprimés ([1]) c’est 10% ! Seulement un Français sur 10, ce qui est ridiculement bas pour un pays dont la politique d’intégration se borne, sous tous les gouvernements, à pourchasser les sans papiers.

Je dis quel beau succès parce que je me sens enfin appartenir à une vraie famille citoyenne.

- Mais, Professeur, vous étiez à l’étranger, et vous n’avez pas voté !

- C’est bien ce que je dis, je rejoins ceux qui n’agissent pas contre leurs propres intérêts. Or, passés les gesticulations d’un Cohn Bendit, ce parlement sans pouvoir ([2]), ne fait qu’avaler les couleuvres rédigées par les « commissaires » aux ordres de qui ? : « des 5.000 groupes de pression qui gravitent autour d'eux en permanence pour défendre leurs intérêts ([3]) ».

 Et vous voudriez qu’en allant voter je donne un « faire-valoir » à ce parlement déserté, ce parlement d’abstentionnistes ?

Pour faire croire quoi ? Qu’ils peuvent s’opposer à l’appauvrissement programmé des peuples de l’Europe !? Oui, je dis « appauvrissement programmé par et au bénéfice des grandes fortunes » !

Allons, cher ami, réveillez vous !

- Mais enfin, Professeur, un tel résultat, c’est quand même nouveau !

-  Nouveau ? Nouveau vous dites ? Rien n’est nouveau ! en 2009 l’abstention était encore plus élevée : 59.4 % ([4]) Et c’est bien ça le drame : RIEN N’A CHANGE ! les mêmes crétins sont au gouvernement ou dans l’opposition et se foutent que, une nouvelle fois, on leur dise : « on en a marre de vous » !

Mais eux, ils n’en ont pas marre : la soupe est trop bonne !

Hollande, au plus bas dans les sondages, alors que son parti, (en plus de la gamelle des municipales), n’a recueilli que 5 voix sur 100 inscrits ([5]) Hollande ne remet pas en cause sa légitimité !

Rien n’a changé : en 2002, Chirac, qui n’avait recueilli que 19 % des 70 % exprimés (c’est à dire 13 % des voix) se retrouve, grâce à la mobilisation des Français contre Le Pen, avec plus de 80% des voix au 2° tour ! Quelle conclusion en tire-t-il ? « Maintenant qu'on a tout, y a plus de raison de s'emmerder » ([6])

Ils n’ont pas changé ! Le fromage est trop bon.

- Comme vous parlez Professeur. Ça aussi c’est du populisme !

- Populisme ? Donnez-moi une autre méthode pour stigmatiser l’indécente tenue de nos parlementaires devant l’argent. Souvenez-vous, après l’affaire Cahuzac, leur terreur de voir leur patrimoine dévoilé : les cris de Copé [7], Bartolone [8], Rebsamen [9] etc..

Et bien sûr, cette nouvelle loi de transparence, comme les précédentes, à été édulcorée par les mêmes parlementaires pour qui elle devait s’appliquer[10] !

On n’est jamais mieux servi que par soi-même ! Ouf !

Alors, cher ami, si dénoncer ces faits c’est du populisme et bien tant pis ! Oui on peut s’enrichir en politique [11] [12] et pour beaucoup, ce fromage, c’est le seul but de leur engagement !

- Mais alors Professeur, si rien n’a changé, pourquoi tout ce remue ménage au sein des partis ?

- Pourquoi ? très simple : Si on peut, sans « s’emmerder » (parole d’un connaisseur aux 4000 F par jour de frais de bouche) rendre le fromage toujours meilleur, le problème est que les invités autour de la table sont comptés.

Dans une démocratie, on pourrait croire que le manque de légitimité de nos élus, leur incapacité, leurs fraudes et casseroles diverses, les contraindraient à quitter la table. Erreur ! Rien ne les fera partir sauf un autre plus combinard qu’eux. C’est pour ça que Marine leur fait peur : elle prend leur place, leur part de fromage ! Et quelle est leur réaction : me demander à moi, d‘aller voter contre elle, pour qu’ils continuent leur festin ?

Pas question !

- Mais que faire Professeur ?

- Je vais vous le dire : jusque là, comme des idiots, (et le Professeur VaZlin’ en premier), nous avons alimenté nos représentants en études sérieuses, nous avons proposé d’autres options politiques, d’autres voies politiques. Ils s’en foutent ! ils ne quitteront pas le fromage !

Mais nous citoyens, manquons-nous de gens capables pour les remplacer ? Non !

Quand on voit la quantité de prof, d’ingénieurs, de gens de bon sens et de savoir qui adressent -inutilement- aux politiques leurs études ;

Quand on voit la qualité de leurs documents ; l’excellence du travail fourni ;

Non, nous ne manquons pas de gens capables, honnêtes et courageux !

Il n’y a qu’à puiser dans ce creuset pour remplacer, ipso facto, cette oligarchie incompétente d’égoïsme.

- Mais comment faire, Professeur, pour les « dégager » ?

- J’y pense. Vous souvenez-vous de l’exergue à mon entretien N° 171 : « Quand la politique cesse d’être un élan citoyen pour devenir un métier, le mot démocratie n’est plus que de la pub ! » et bien, je me demande si nous ne pourrions pas créer un « groupe de pression » pour exiger, par des mesures constitutionnelles, que ce fromage soit raboté. Que les candidats ne soient plus guidés par le fric, mais par leurs convictions et leur altruisme.

Contrairement à ce que vous pourriez croire, je n’invente rien. La Commune de 1870 s’était déjà penchée sur ce problème et la conclusion en fut : puisque les élus représentent le peuple, ils doivent être à son image en tout. Ainsi, leur salaire, à tous, était égal au salaire médian des Français [13]. Aujourd’hui : 1.675 euros bruts mensuels [14] & [15]. Pas plus !

Mais plus que le salaire, ce sont tous les privilèges, les indemnités sans contrôle, les caisses noires, les cumuls juteux, cette vie dans les palais, etc ... qu’il faut abolir.

Ce fromage disparu, soit ils déguerpiraient tous, soit ils découvriraient les vertus de « l’Etat providence » pour tous les Français, parce qu’ils ne pourraient en jouir seuls.

Pensez-y chers lecteurs, au lieu d’exprimer votre colère par l’abstention ou l’extrémisme, adhèreriez-vous à un projet qui, par une révision de notre Constitution, ordonnerait l’abolition inconditionnelle de tous les privilèges de nos élus et l’alignement de leurs statuts sur celui de tous les Français …. pour qu’on soit enfin débarrassés de cette caste néfaste de profiteurs ! 

§§§§§§§§§§§

D’accord ? Pas d’accord ? Interpellez le Professeur VaZlin’ : vazlin@laposte.net

Où trouver les entretiens du Professeur Vazlin’ ?

Les entretiens du Professeur Vazlin’ sont repris par le site de « Yonne Lautre » site « inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, sans subvention, indépendant de tout parti », ce qui veut dire : plein de bonnes idées, de belles images, de pédagogie et de matière grise librement partagée.

 . Tapez http://archivesyl.sdnyonne.lautre.net/spip.php?article4&.

 

[1] En effet, si on ajoute à 57% d’abstention les 3% de blancs et les 1.5% de nuls, 26 % des voix ne représente que 10 % des votants pour le FN ; 5.95 % pour l’UMP et 5.34 % pour le pauvre parti au pouvoir !

[2] C’est en effet la commission européenne qui a l’initiative des lois. Le parlement peut, au mieux, les refuser dans l’état. Elles sont alors réécrites et représentées. Tôt ou tard, à l’usure, le texte est accepté. C’est ainsi que la fameuse directive Bolkestein tant décriée a été retoquée, et finalement acceptée. voir : http://www.larevueparlementaire.fr/pages/RP886/RP886-europe-directive-bolkestein.htm

[5] Ce qui correspond à 13.88 % des exprimés. En effet, si on ajoute à 57% d’abstention les 3% de blancs et les 1.5% de nuls, 13.88 % des voix ne représentent que 5.34 % des votants pour le pauvre parti au pouvoir !

[10] Voir la discussion à l'Assemblée, le 20 décembre, 2010 de la proposition de loi pour améliorer « la transpa­rence financière de la vie politique  » a offert un spectacle ahurissant. En vedette, le président du groupe UMP, Christian Jacob. Avec le soutien de son ami Jean-François Copé,

[11] L'exorbitante retraite d'Ayrault !

Le Point.fr - Publié le 14/01/2014 à 10:32

L'économiste Charles Gave a calculé le coût réel de la retraite du Premier ministre. 180 000 euros par an !

[12] Copé : en 2007 : « si on a ici que des gens qui se contentent de 5000 € par mois, on n’aura que des minables ! » Extrait du livre de Sophie Coignard & Romain Gubert « l’oligarchie des incapables » page 117.

[13] C’est à dire le salaire de celui qui est entre les 50% des Français qui gagnet plus que lui et les 50% qui gagnet moins que lui.

[14] À noter que le nouveau parti espagnol « Podemos » a limité le salaire mensuel de ses députés européens à 1900 €. En opposition, Michèle Alliot-Marie se lamente (relevé par le canard enchainé) de « perdre de l’argent » en acceptant le salaire de 10 000 € comme députée européenne , (+ bien sûr, les indemnités, frais et avantages divers..)

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 3 juin 2014 13:47

    Voila votre EUROPE dans toute sa splendeur :

    SCANDALE : La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l’UE a été approuvée !!!

    Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de « contrôleur adjoint de la protection des données », aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 ? / mois. L’équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié belge ou français du secteur privé après une carrière complète de 40 ans.    - Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000 euros de retraite par mois. 

     

    C’est simple, plus personne ne leur demande des comptes et ils ont bien décidé d’en profiter. C’est comme si, pour leur retraite, on leur avait fait un chèque en blanc. En plus, beaucoup d’autres technocrates profitent d’un tel privilège

    1. Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12.500 Euros de retraite par mois.

    2. PernillaLindh, juge au Tribunal de première instance, 12.900 Euros par mois.

    3. Ruiz-JaraboColomer, avocat général, 14.000 Euros/mois. 

     

    Consultez la liste sur :

    http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_europeens_Annexe_3_Et ude_27.pdf


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 7 juin 2014 13:07

      Merci pour ces infos qui ne font, malheureusement, qu’allonger une liste devenue lassante tant elle semble banale et « acceptée ».

      Puisque vous semblez d’accord avec mon message, vous aurez noté qu’à la fin, je pose la question : « au lieu d’exprimer votre colère par l’abstention ou l’extrémisme, adhèreriez-vous à un projet qui, par une révision de notre Constitution, ordonnerait l’abolition inconditionnelle de tous les privilèges de nos élus et l’alignement de leurs statuts sur celui de tous les Français »

      Et vous, adhéreriez-vous ?

      Le Professeur vazlin

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès