Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > En avant, Marche pour l’autisme !

En avant, Marche pour l’autisme !

Ce 2 avril parents, professionnels et anonymes soucieux de justice défileront pour les droits des autistes, toujours bafoués sur notre sol malgré la condamnation par l'ONU de la France, les "plans autisme", circulaires, rapports et recommandations des hautes autorités de santé et d'éthique. Pour rappeler que les bonnes intentions n'ont d'intérêt que sanctionnés par des réformes, cette 9e "Marche" de sensibilisation, initiée par l'associaition "Vaincre l'autisme"*, envahira deux heures durant la rue de Rivoli, de l'Hôtel de Ville à l'Assemblée, au rythme de percussions guadeloupéennes propres à la rendre festive.

1 Français sur 1000 condamné au ghetto... à condition d'en trouver

Le nombre d'individus affectés par le syndrome a beau progresser - du fait peut-être, et partiellement, d'un meilleur diagnostic -, sur les 430 000 autistes répertoriés moins de la moitié bénéficient d'une éducation. Des 90 000 enfants, dont on estime que la moitié seraient aptes à suivre un cursus scolaire adapté, seuls 15% y ont droit. 30% traînent en hôpital de jour, hp, ou autre plus ou moins sinistre ghetto, les autres trouvant refuge en Belgique, ou restant dans le giron d'une famille anxieuse à la perspective de manquer un jour à leur bien-aimé pestiféré.

Pourtant la maladie, ou le handicap, ou la maladie handicapante, ou le handicap qui rend malade, s'il se traduit par une indifférence, une difficulté plus ou moins criante à envisager l'autre et ses sensations, ne neutralise pas le reste des fonctions cérébrales, dont certaines peuvent s'en trouver surdéveloppées. (On voit ainsi croître chez certains des facultés qui en font de véritables ordinateurs…). Des méthodes de stimulation empruntées aux pays nordiques portent leurs fruits dans les rares écoles françaises qui les pratiquent, à l'intention de parents avertis, de préférence fortunés, et volontaires pour l'exil campagnard (comme Jean Vautrin, ou l'acteur Francis Perrin).

En finir avec le tout-psy

On sait le dégât causé par les psychiatrie, psychanalyse et autres hypothétiques pansements qui longtemps furent les seuls recours, évidemment impuissants, de parents résolus à tout gober, sauf que l'aveu de leur culpabilité suffira à arranger les affaires de leur rejeton. Sans grain à moudre, quiconque a passé sa vie coupé de toute source d'information, avec pour interlocuteurs - autre absurdité du ghetto - de jeunes mutiques ou déficients devient un adulte amoindri, forcément assisté.

Et sortir de l'anecdotique

La France non-agit comme si nulle alternative aux "prises en charge" médicales ne s'était encore, et depuis longtemps, fait jour ailleurs. Comme si les sourds-muets devaient être privés d'instruction, alors qu'existe le langage des signes. Dans l'intérêt des familles touchées, mais aussi du reste d'une société qui paie pour rien plus cher que les méthodes efficaces (un éducateur spécialisé coûtant infiniment moins que l'hôpital), cette 9e "Marche de l'Espérance" tentera donc de secouer une fois de plus la léthargie, pour ne pas dire l'autisme, des pouvoirs concernés. Avec l'espérance de trouver plus d'écho qu'une minute en fin de journal télévisé.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • terreetciel terreetciel 1er avril 2011 16:23

    J’ai vu les affiches de sensibilisation. Elles montrent un diplômé, et des enfants scolarisés. Ca montre simplement que scolarité et diplôme sont accessibles à tous. J’aurais préféré voir valorisé un autiste en activité professionnelle ou à minima d’autonomie de vie quotidienne (entretien, cuisine, bricolage etc...)


    • Julie Dep Julie Dep 1er avril 2011 20:41

      Non, la scolarité n’est pas accessible à tous, loin de là.
      L’apprentissage est aussi à encourager, bien sûr, quoique pour l’heure il se résume à peu de chose, sauf en Belgique où certains centres travaillent avec la population.

      La grande idée de feu Maud Mannoni fut d’insérer de ces enfants dans des villages, auprès de gens normaux, pour une intégration par le travail. Malheureusement le projet est mort avec elle.


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 1er avril 2011 18:03

      autisme : conséquence de la survaccination ?


      • Julie Dep Julie Dep 1er avril 2011 20:46

        Fausse piste, qu’on doit au triste Wakefield et à sa soif de renommée.http://www.contre-dits.com/?p=24034


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 1er avril 2011 20:51

        voir ceci alors :


        Au moyen de technologies classiques et ultra modernes de diagnostic et d’imagerie médicale, le Dr Moulden , M.D., médecin, expert en psychiatrie, neuro-psychiatrie et neurologie comportementale, apporte les preuves en termes de physiologie et de clinique médicales que TOUTES les vaccinations provoquent directement ou de manière différée des troubles et des maladies aiguës ou chroniques, permanentes ou transitoires susceptibles de toucher tous les systèmes du corps. Le Dr Moulden a mis au point une nouvelle technologie en imagerie médicale pour mettre en évidence les troubles et dégâts neurologiques se produisant après les vaccinations. Grâce à cette technologie il est possible de mettre en valeur et de démontrer sur clichés et vidéos prises 30 secondes avant et 30 secondes après une vaccination ce qui se produit dans différents tissus du corps. « 

        Mme, ouvrez les yeux, enfin !

      • Julie Dep Julie Dep 1er avril 2011 20:59

        Seuls les témoins de Jéhovah ne sont pas atteints, alors ?


      • Annie 2 avril 2011 13:36

        Wakefield a été totalement discrédité, notamment par le Lancet qui avait initialement publié ses « recherches ». L’article du Mail faisant référence à de nouvelles études par une étude américaine daté de 2011 qui valideraient les études de Wakefield est en fait la reprise d’un article publié en 2006 dans le même journal. Où sont leurs résultats ? Où sont les preuves que les vaccins sont responsables de l’autisme http://www.dailymail.co.uk/home/you/article-396573/Latest-twists-MMR-debate.html
        Moulden n ’a jamais rien publié, par contre il vend plus de 2000 dollars des machines pour détecter l’autisme et d’autres maladies « silencieuses ».
        Ces soit-disants chercheurs sont responsables de la recrudescence d’épidémies de rougeole en GB qui ont fait plusieurs victimes dans la population, sans compter tous ceux qui ont maintenant des séquelles.


      • Julie Dep Julie Dep 2 avril 2011 13:43

        @Muriel

        Je me méfie du Daily Mail, un peu colporteur de scandales ; quoi qu’il en soit nous sommes tous vaccinés et pas tous malades.

        Cela étant, le sujet d’aujourd’hui est de ne pas jeter ceux qui, pour telle ou telle cause, ont à subir, outre les effets du syndrome, l’ostracisme qui en résulte alors qu’on les sait porteurs de joie de vivre, d’intelligence et d’affectivité. La mobilisation va dans ce sens, si elle espère aussi remuer la recherche.

      • Julie Dep Julie Dep 2 avril 2011 13:48

        @Annie

        Oui, quelle que soit la vérité, la personnalité de ces prétendus découvreurs n’incite pas à leur faire confiance.

      • dawei dawei 1er avril 2011 18:07

        c’est sur que l’autisme est un grand marcher, vu le nombre de nouveaux cas dus (sciemment ?) aux vaccins. Les deux frangins de Sarko devraient surement récuperer des parts, l’un dans l’assurance santé, l’autre dans la recherche medicale, aujourd’hui, ils se fait sont beure sur le dos d’alzheimer, demain l’autisme.
        Et d’ici peu, lors du prochain débat du deuxième tour, les deux candidats se déchireront pour savoir qui défend mieux la cause que l’autre. Chaque jour se répéte ... péte ... pete


        • Julie Dep Julie Dep 1er avril 2011 20:50

          Qu’importent les moyens, pourvu que finisse ce cauchemar


        • Leo Le Sage 1er avril 2011 18:08

          Oui l’autisme sera un problème planétaire.
          Les OGM sont passés par là...

          Aux USA c’est un vrai soucis !
          En France cela ne fait que commencer... smiley

          Comme l’autisme est un problème complexe, il serait une très bonne idée de s’informer sur les pratiques américaines qui eux sont relativement en avance sur le sujet.
          Je ne pense pas d’ailleurs que les psys soient les seuls à pouvoir trouver une solution.
          Ce serait une bonne chose de demander l’avis des enseignants et des parents qui le vivent au quotidien...


          • Julie Dep Julie Dep 1er avril 2011 20:55

            C’est aux pratiques anglo-saxonnes que je me réfère. Tout en « vivant au quotidien » le problème... smiley


          • Julie Dep Julie Dep 2 avril 2011 08:00

            Grand merci, Waldgänger. Je fait effectivement partie de ces parents désemparés de constater qu’à problème égal au départ un ado canadien, par exemple, n’a rien de comparable avec son alter ego français.


          • Julie Dep Julie Dep 3 avril 2011 09:56

            @Waldgänger


            C’était le propos de ce billet, la recherche en étant un autre. Il semblerait qu’en France les psychothérapeutes (peut-être utiles mais pas suffisants) aient du mal à lâcher le morceau, et que des parents comme moi passent de longues années en consultations stériles.

            Le garçon en photo, quoique sans autre handicap au départ qu’une grande difficulté à verbaliser, a gagné en dix ans ses galons d’exclu grâce aux différents ghettos qu’il a dû intégrer, faute d’être reçu ailleurs. Le personnel y est dévoué, mais sans la formation indispensable à l’enseignement qui conduit à l’autonomie Canadiens (ou Américains) touchés par le syndrome. 

            Quand on pense que les méthodes ont été trouvées, et qu’il suffirait de les reproduire, on se demande de quel côté l’autisme sévit le plus...



          • Julie Dep Julie Dep 4 avril 2011 18:00

            Je me sens un peu cernée par les anti-Pasteur dont l’éducation des autistes est le dernier souci. Je vous contacterai comme vous le proposez par votre site, en vous invitant à la réciproque. Cette conversation m’intéresse énormément. Je vous en remercie.


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 3 avril 2011 20:16

            @ l’auteur,

            Vous dites des choses très justes. Cette comparaison France - Etranger est très éclairantes sur nos inerties nationales. Mais pensez-vous que le très légitime coup de gueule des assos de parents va faire bouger les choses ?
            Je ne le crois pas.
            Le mal est profond. Il est dommage que vous ne l’analysiez pas.
            C’est tout le fonctionnement de la recherche, de l’université et de l’hopital qui est en cause. C’est lui qu’il faut remettre en cause.

            Mais la difficulté est là. Situer les causes.

            Sous ce rapport, permettez-moi de vous dire que vous frisez la naïveté dans certains de vos jugements. L’augmentation de la prévalence de l’autisme reste à expliquer et même si vous pouvez très probablement affirmer que l’on a pas les preuves statistiques que la vaccination a un impact possible dans la genèse du spectre autistique, vous n’avez sûrement pas la preuve que les vaccinations ne peuvent pas engendrer parfois des réactions physiologiques susceptibles de mener à un tableau autistique.

            Une hypothèse non prouvée n’est pas une hypothèse falsifiée. 
            Un résultat négatif NE PROUVE RIEN ET SURTOUT PAS L’INEXISTENCE D’UN LIEN.
            Surtout quand il existe des modèles plausibles qui permettent de comprendre comment la vaccination pourrait susciter une forme d’autisme.

            Pour montrer l’inocuité des téléphones portables et des antennes les lobbies du téléphone financent des montagnes de recherches qui ne trouvent rien (absence d’effet) et qui, dès lors, ne prouvent rien mais ça on ne le dit pas. C’est idiot mais ça marche car même les journalistes semblent ignorer qu’il suffit d’un seul cas positif pour balayer mille cas négatifs.
            Pour les vaccins c’est pareil. Il y a des monstrueux lobbies derrière. Alors il convient d’être prudent dans ses conclusions.
            La vigilance sous ce rapport me paraît s’imposer.
            Mais libre à vous de croire aux statistiques officielles.

            Une chose est sûre je pense. Nous sommes d’accord sur l’indigence du traitement de l’autisme en France. Cela reste vrai même si on peut avoir des réserves sur les méthodes de dressage anglo-saxonnes. Elles sont infiniment mieux qu’une psychiatrisation psypsykakanalytique.


            • Julie Dep Julie Dep 4 avril 2011 18:04

              Franchement, je ne suis certaine de rien, mais un retour à d’état d’embryon étant impossible, force nous est d’agir sur la personne affectée par le trouble. C’est là tout le propos de ce billet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Julie Dep

Julie Dep
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès