Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > En donner pour en prendre

En donner pour en prendre

Non, il ne s’agit ni de coups, ni d’argent, mais de cet organe cher au barreau, et aux politiciens de tout poil, la Voix.

Celle d’un postulant électoral est en effet essentielle pour en gagner.

Une voix qui sonne faux, qui hésite, ce sont des milliers de voix potentiellement perdues.

Si l’on prend l’exemple de Nicolas Sarközi, on s’aperçoit que sa voix a beaucoup changé depuis les débuts de sa carrière.

Sa voix qui était nerveuse, impatiente, au débit rapide, (lien) a maintenant totalement changé : elle s’est faite doucereuse, voire mielleuse, calme, posée, et il s’impose des silences pour mieux faire porter ses mots. lien

A l’image de Ka, le serpent de Kipling, c’est dans le timbre de sa voix qu’il place sa séduction…on se souvient de sa phrase « aie confiance  ». lien

Car il s’agit bien de séduction.

Lors du débat du second tour en 2007, celle de Royal était haut perchée, aigue, énervée, tout à l’opposé de celle de Sarközi. lien

Ecoutez cet échange entre les deux pour en juger. lien

Il faudrait donc travailler sa voix pour en prendre.

On le sait, dans la profession d’avocat, la voix aussi est essentielle, et les grands avocats ont une voix reconnaissable entre toute.

En politique, il en va de même.

On se souvient de celle de Charles de Gaulle, avec ses tremblements bien caractéristiques, (lien) ses intonations graves, ses silences calculés, et ses mots particulièrement bien choisis (vidéo) mais on sait moins qu’il avait pris des cours de diction avec un sociétaire de la Comédie Française. lien

Ce n’est donc pas un hasard si de nombreux hommes politiques ont commencé leur carrière dans la magistrature.

De Sarközi à Mamère, en passant par Copé, De Villepin, Hollande, Royal, Montebourg, Borloo, Alliot-Marie, Lagarde, Morin, Bockel, Devedjian, Tron, Strass-khan, Bussereau, Lellouche, Bockel, Marine le Pen, Barouin, Goasguen, Dati ou même Lefebvre et tant d’autres, les politiques aiment porter la robe...mais porte rarement le chapeau.

Jean Castelain, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Paris en a dénombré pas moins de 80 inscrits au barreau de Paris (lien) et 64 parlementaires ont été, ou sont inscrits au barreau.

Le gouvernement Sarközi 2010 comptait 10 avocats sur 33 ministres comme on peut le vérifier sur cette photo.

Mitterrand n’avait-il pas choisi de s’adjoindre les services des grands avocats qu’étaient Roland Dumas, ou Robert Badinter  ?

Mais ce n’est pas un phénomène franco-français, Margareth Thatcher, Gerhard Schröder, Paul Henri Spaak, Nelson Mandela, Gandhi, Hilary Clinton, ils sont nombreux ces femmes et ces hommes devenus célèbres en politique, après avoir été avocats. lien

Il reste une question, est-il souhaitable que nos politiques exercent cette profession tout en ayant en même temps un pied dans la politique ?

Lors de la fusion des Caisses d’Epargne avec la Banque Populaire, adoptée en 2009 par le groupe majoritaire de l’assemblée nationale, l’UMP, présidée par Jean François Copé, lequel était à l’époque avocat d’affaire pour le cabinet « Gide-Loyrette-Nouel  » qui conseille justement les « Caisses d’Epargne » on peut s’interroger sur un possible conflit d’intérêt.  lien

Des doutes se sont fait aussi jour sur l’affaire de la fusion GDF-Suez. lien

Dans leur livre, « Copé, l’homme pressé  », (éditions l’Archipel-2010) deux journalistes, Solenn de Royer et Frédéric Dumoulin racontent en large et en travers comment l’intéressé se serait servi de son influence de président au sein de l’UMP pour enterrer une proposition de loi qui gênait son cabinet d’avocat. lien

Le possible conflit d’intérêt de celui qui se voit déjà président de la république en 2017, avait aussi été dénoncé par Martin Hirsh dans son livre récent sur le sujet : « pour en finir avec les conflits d’intérêts  » (édition Stock)

Devant les pressions et peut-être la peur de se trouver en fâcheuse situation, Copé a finalement quitté son cabinet d’avocat à la fin 2010. lien

Il n’est pas à l’abri pour autant si un jour prochain, le conflit d’intérêt est confirmé…

Plus inquiétant : depuis 1991, il est particulièrement aisé de passer du rôle de parlementaire à celui d’avocat : « les fonctionnaires et anciens fonctionnaires de catégorie A, ou les personnes assimilées aux fonctionnaires de cette catégorie ayant exercé en cette qualité des activités juridiques pendant huit ans au moins, dans une administration, ou un service public ou une organisation internationale » peuvent devenir avocats par une simple prestation de serment, sans autre formation préliminaire. lien

L’historien Gilles le Bégueuc, dans son livre « la République des Avocats  » rappelle que sous la 3ème République « un Gambetta ou un Poincaré se servait de ses talents d’avocats pour rentrer en politique. Aujourd’hui, c’est l’inverse : on se sert de la politique pour devenir avocat  ». lien

Mais revenons à la voix.

Un bon avocat est un « ténor » du barreau.

Tout est donc affaire de vibration, celles de la voix peuvent varier entre 16 et 20 000 vibrations par seconde, et plus le son est aigu, plus les vibrations sont nombreuses.

Les voix graves sont plus performantes en matière de séduction, et dans un débat, l’homme part peut-être gagnant, à moins qu’il soit doté d’une voix de fausset, et que la femme ait une belle voix grave, façon Juliette Greco. vidéo

Comme l’écrit Geneviève Rex dans son article sur la voix humaine « la voix est donc bien tout à la fois cet instrument banal, fragile et puissant » lien

L’avocat sait qu’il ne faut jamais sur-jouer l’émotion, car autant leur métier est en partie du domaine du théâtre, et que pour convaincre, il faut aussi séduire, mais si en faisant sa plaidoirie, il se laisse emporter par l’émotion, touché par la portée de ses propres mots, cette émotion sincère lui fera gagner à coup sur, ou presque, la cause qu'il défend, mais si l’émotion est jouée, il risque plutôt de perdre la partie.

Pour le politique, il en va de même.

L’homme politique doit jouer de sa voix, alternant la gravité, pour impressionner l’auditoire, mais aussi la douceur amenant ainsi un contraste qui lui fait marquer des points. lien

Xavier Bertrand a récemment avoué avoir pris des cours avec les spécialistes de la « com’ ».

Ce n’est pas une nouveauté, et c’est quasi systématique depuis les années 90 puisque le « média training » a été officialisé par Jean Pierre Raffarin en 2002. lien

Aurore Gorius, et Michael Moreau dans leur livre « Gourous de la com’  » racontent comment à gauche et à droite, on fait appel aux agences de communication. lien

En effet, les politiques prennent des cours de théâtre, de chant, et ont appris à placer leur voix.

Comme le dit Philippe Janiaux, spécialiste en la matière, « le danger est de se transformer en machine qui débite son discours, il faut donc penser à placer sa voix et à adopter une intonation de conviction (…) il faut rétablir une bonne respiration pour gagner en tonus et en volume ».

Un autre expert, Thierry Destrez suggère aussi « n’hésitez pas à attaquer votre intervention en parlant un peu plus fort qu’au quotidien. Cela interpellera votre auditoire, et vous fera gagner en confiance : lorsque vous voulez affirmer quelque chose, parlez fort, articulez bien, et ponctuez vos phrases (…) en revanche, pour rassurer, souriez, ralentissez le débit et baissez le volume ». lien

Sinon votre discours, quelle que soit votre voix, va rentrer par une oreille pour ressortir de l’autre.

Bref, on l’a compris, en 2012, le gagnant pourrait ne pas être celui qui aura le meilleur programme, mais celui qui aura réussi à séduire.

Pas sur que la République s’en sorte grandie.

On notera que parmi les candidats à la présidentielle, ils ont presque tous exercé dans la magistrature, même si certains partent avec un gros handicap.

Bayrou par exemple raconte qu’il a du travailler dur afin de supprimer son bégaiement, et pour y arriver, est entré au Conservatoire. lien

Ségolène n’a, parait-il, jamais voulu travailler sa voix, et le regrette peut être aujourd’hui.

Joly, la redoutable juge, avec sa belle voix grave, a toutes ses chances.

Sarkozy était avocat, mais même s’il a renoncé à exercer, il détient encore 34% des parts dans le cabinet d’avocat qu’il a crée « Arnaud Claude et associés ». (Lequel défend justement jacques Servier et son tristement célèbre médiator). lien

Marine le Pen a fait, tout comme son père, des études de droit, et elle à toutes les armes en main pour séduire, et convaincre. lien

De Villepin, n’en parlons pas…il vient de monter son cabinet la « SAS Villepin International ».

Dupont-Aignant est licencié en droit.

Borloo est d’après le magazine Forbes l’un des avocats les mieux payés au monde. lien

Hollande ayant été magistrat à la Cour des Comptes, dispose d’une équivalence lui permettant d’exercer la profession d’avocat et à travaillé dans le même cabinet d’avocat que Ségolène Royal. lien

Verdict en mai 2012, car comme dit mon vieil ami africain :« Le sage ne dit pas ce qu’il sait, le sot ne sait pas ce qu’il dit ».

L’image illustrant l’article provient de « chateaudujeu.org »


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 29 août 2011 10:15

    « Pas sur que la République s’en sorte grandie. »

    il y a bien longtemps que la forme a remplacé le fond.

    la principale différence entre un président et un tube de dentifrice étant que l’un des deux a un contenu et qu’au cas ou le contenu ne soit pas conforme à ce qui est marqué sur la boite on a le droit de porter plainte ......

     smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 11:24

      gaijin
      j’ai bien aimé le rapprochement fait avec le dentifrice
      on pourrait ajouter, c’est qu’après l’avoir utilisé, il ne faut pas oublier de recracher le tout.
       smiley


    • Kalki Kalki 29 août 2011 11:28

      Vous pouvez commencer à noter les promesses pour imbéciles !

      Hollande : « on va abroger hadopi » et nos culs c’est du jambon ?

      Venant de personne squi 1) ne le feront pas car 2) il n’y comprennent rien et il est vachement plus utile de laisser une machine a pouvoir quand on est au pouvoir que de donner de la liberté VITALE aux gens QUI VIVENT 3) car oui c’est quoi internet, le libre , la liberté , et la vie ?

      RIEN RIEN

      VOUS NE SAVEZ PAS LE DEFINIR ET Y PENSER ? ET VOUS NE SAVEZ PAS Y PENSER ! VENANT DE PERSONNE QUI DIRIGENT LA SOCIETE : C’EST VRAIMENT MONTRER SON INCOMPETENCE TOTALE !

      vous n’y comprenez RIEN

      Quand il n’y aura plus rien a faire , plus à créer, ni a spolier, ni plus aucun travail à détruire et plus aucune vie à aliéner

      VOUS VOUS REGARDEREZ ENTRE 4 YEUX D’IMBECILES

      et vous comprendrez après coup,

      Mais qu’est ce qu’on fait maintenant dit le singe ?


    • Kalki Kalki 29 août 2011 11:30

      ABroger hadopi : que je sache, les députés ont voté , et on sait qui , quand , comment ...

      n’est ce pas

      les vieux cons qui n’y comprennent rien, devrait être mis à la poubelle


    • Gabriel Gabriel 29 août 2011 10:54

      La voix, le ton, son timbre, son vibrato ect … tout cela mélangé avec des effets de manche et le regard de circonstance et nous voilà au théâtre ! Agir dans l’instant, l’immédiat, discours fleuve orné de tout ces apparats afin de toucher la fibre émotionnelle de l’auditeur et déclencher la passion au détriment de la raison. Voilà aujourd’hui l’outil des tribuns politiques afin d’atteindre leur but, le pouvoir ! La majeure partie de la population étant conditionnée pour cela, son jugement se fera sur la prestation du meilleur acteur et non sur le contenu du texte qui de toute façon n’est qu’un mensonge. Il ni a plus rien de rationnel dans une élection qui n’a de démocratique que l’instant du choix, l’après résultat n’étant plus négociable car la royauté est en place pour les cinq années à venir et sera indétrônable.


      • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 11:28

        gabriel
        c’est à nous de retourner la situation,
        avec les réseaux sociaux, faire choisir par le plus grand nombre quels ministres le peuple voudrait choisir, imaginant un gouvernement qui lui ressemble,
        du coup, ce gouvernement choisi par un partie représentative du peuple mettrait la fonction présidentielle à un niveau plus symbolique, avec le seul pouvoir de coordonner éventuellement l’action des différents ministres
        ce président là aurait surtout une position honorifique, recevant les chefs d’états, et inaugurant les chrysanthèmes.
         smiley
        sur fb et ailleurs, l’idée est en train de faire son chemin.


      • Clojea Clojea 29 août 2011 11:42

        Et puis il y en a qui entendent des voix, « plus d’argent, plus de pouvoir, plus d’impôts.... ». Pas de remède contre ce genre de messages intérieurs....., sauf une éradication totale. Je souscris à ton idée Olivier. A +


        • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 13:27

          Clojea
          c’est peut etre bien à nous de « prendre les devants » et plutot que de subir, de mettre en place la société que nous voulons,
          elle n’est pas celle qui nous est proposée, et les carcans ne tiennent plus le coup.
          qui pourrait les accepter plus longtemps ?
          merci de ton commentaire
           smiley


        • slipenL’air 29 août 2011 12:01

          encore des mots toujours des mots rien que des mots
          mais c’est fini le temps des rêves

           smiley
          caramels bonbons et chocolats
          tu peux bien les offrir à un d’autre......

          parole et parole. smiley


          • BOBW BOBW 29 août 2011 12:39

            Et les sucettes pour les dirigeant(e)s et ex dirigeants du FMI ?? smiley


          • slipenL’air 29 août 2011 13:06

             smiley  smiley  smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 13:29

            slipenl’air
            c’est vrai que cette république « nutella » ne passe plus.
            ils nous cassent les noix, et nous proposent des noisettes, et qui en fin de compte est chocolat ?
             smiley


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 août 2011 12:05

            Slu Olivier,

            « les fonctionnaires et anciens fonctionnaires ou assimilées aux fonctionnaires ayant exercé en cette qualité des activités juridiques pendant huit ans au moins, dans une administration, ou un service public ou une organisation internationale peuvent devenir avocats par une simple prestation de serment, sans autre formation préliminaire. " la même dérive atteint le domaine de la psychiatrie dans lequel tout un tas d’analysés sept années consécutives pouvaient devenir analystes avec cabinet sur rue, et tous les dégats que l’on sait... http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/la-psychiatrie-auto-proclamee-est-75853 imagine la même chose en médecine... En somme, l’avocat fait respecter les règles du jeu, le politique en définit les contours, d’où les conflits d’intérêts...  

            Pour certains que tu cites, le fait d’être avocats d’affaires leur servira par la suite en cas de poursuite.


            • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 13:32

              lisa
              mais le fait d’avoir obtenu le droit d’exercer n’en fait pas pour autant des pros
              je me demande lesquels, dans un tribunal, seront effectivement efficaces ?
              s’ils ont simplement « prété serment » ça n’en fait pas pour autant des « tribuns » efficaces.
              bon, on verra bien , après tout, c’est encore leur problème.
               smiley
              à moins d’un conflit d’intérêt...
               smiley


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 août 2011 14:04

              Olivier, fais donc appel par l’intermédiaire du club de rédacteurs à Corinne Lepage et Philippe Bilger, tous deux avocats de formation et rédacteurs sur le site... ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 14:20

              lisa,
              c’est une bonne idée, *
              pour l’instant ça part un peu dans tous les sens,
              des initiatives ont été lancées sur FB, et vont toutes sur la meme idée,
              il suffirait de rassembler les forces
              ça ne devrait pas être très compliqué
              peut etre qu’agoravox pourrait être ce rassembleur ?
              merci de l’idee
               smiley


            • Jason Jason 29 août 2011 12:08


              Pour bon nombre de ces gens, la seule voix que je connaisse, c’est la voie de garage. Pour beaucoup, c’est la voix de son maître, ou la voie lactée des lendemains qui chantent.... etc. Sans compter les voies d’eau, et bien d’autres.


              • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 13:33

                jason
                je souris, et partage
                 smiley


              • BOBW BOBW 29 août 2011 17:31

                Jason :

                Pour les médias du « Prince » aprés les oreilles assourdies ce sont les voix étouffées avec leur « langue de bois » heureusement corrigée et se libérant sur Agora Vox smiley

              • Le Yeti Le Yeti 29 août 2011 12:40

                Il suffit de voir l’assemblée nationale (enfin ... les jours où il y a du monde ...) pour comprendre qu’en France la politique est un « marché à la criée ».

                D’ailleurs, si on n’a pas (encore) eu droit à « Elle est fraiche - elle est fraiche ma moule !!! » on a quand-même entendu cela : "Je suis pour l’égalité des sexes, et je prendrai moi-même les mesures nécessaires !" - (Yvette Roudy, ministre aux Droits de la Femme durant la période de 1981 à 1986)


                • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 13:36

                  au Yeti,
                  yvette Roudy manquait surement à l’époque de conseillers en com’
                  aujourd’hui, les politiques sont surveillés comme le lait sur le feu, et les dérapages se compterons sur les doigts d’une main,
                  ils savent que la moindre erreur sera fatale.
                  et pourtant, je me réjouis d’avance du bétisier en préparation.
                  bravo pour la moule pas fraiche...
                  que je prends au premier degré, bien sur.
                   smiley


                • Ronald Thatcher rienafoutiste 29 août 2011 12:46

                  Eva Joly a encore du boulot alors !!!


                  • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 13:43

                    rienafoutiste,
                    ils sont quelques uns à s’etre retrouvé derriere les barreaux, malgré leur puissance de feu
                    normal qu’ils commencent à s’inquiéter si elle devenait présidente,
                    je pense que les affaire « bettencour-sarkozy-woerth et compagnie » seraient brusquement remises en route.
                    et que d’autre suivraient...
                    s’il lui arrive un accident dans les jours qui viennent, faudra bien vérifier qu’il s’agit d’un accident.
                     smiley


                  • RUE1793 29 août 2011 12:52

                    Si ma mémoire est bonne, Copé (2007), Mamère (2007), Galouzeau (2008), Lefebvre (2009) , Dati (2010) n’ont pas débuté comme avocats mais le sont devenu sur le tard en bénéficiant d’une dérogation leur évitant l’humiliation du cursus (Maîtrise de droit pour commencer) et du diplôme (CAPA) imposé à toutes et à tous par ailleurs.

                    Julien Dray s’est vu refuser ce privilège le jour ou on l’accordait à Mme Dati. L’honneur est sauf.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 13:39

                      rue1793
                      je n’ai pas dit autre chose...
                      mais d’une part autant on peut contester des politiciens qui ont un pieds dans la magistrature, et l’autre dans la .... politique (espérons pour eux qu’il s’agit du pied gauche, ça porte bonheur, dit-on), autant on peut déplorer qu’il suffise de prêter serment pour devenir avocat.


                    • SergeL SergeL 29 août 2011 13:44

                      Ne pas oublier l’ avocate de l’ environnement : Corinne Lepage

                      tantôt Bleue , tantôt Verte , tantôt Orange …

                      Appliquons le même dicton Africain de Nicolas H :

                        « Si tu ne sais pas où tu vas, alors retourne d’où tu viens.  »

                         ou

                        « Si tu va à Rio ,N’oublie pas de monter là-haut » (RIO+20 / Juin2012)


                      • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 13:51

                        SergeL
                        Corinne Lepage, je trouve quand même qu’elle ne démérite pas ...sur les gaz de schiste, et quelques autres sujets, elle est assez vindicative,
                        elle est à de longues encablures du Borloo national qui, en faisant de l’écologie son fond de commerce, ne semble pas d’une sincérité à toute épreuve.
                         smiley
                        c’est tout de meme lui qui a signé les contrats au sujet du gaz de schiste, avant de quitter le gouvernement,*
                        faut dire que « les grenelles », s’ils ont pu faire illusion quelques temps, font sourire aujourd’hui pas mal de monde.
                        merci de ton commentaire
                         smiley


                      • SergeL SergeL 29 août 2011 14:05

                        Eva JOLY N° 1 du Stress test des candidats à l’élection présidentielle de 2012 par Greenpeace

                        http://greenpeace.fr/2012/# !/question/1-etes-vous-pour-une-sortie-du-nucleaire-en-france


                        • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 14:18

                          Serge
                          oui, joli coup de greenpeace qui prend les devants,
                          c’est effectivement la stratégie que nous devrions choisir,
                          ne plus nous laisser imposer les « règles du jeu » mais en proposer de nouvelles
                          bravo greenpeace, et merci de ton lien
                           smiley


                        • Pyrathome Pyrathome 29 août 2011 14:58

                          Salut Olivier,

                          Les voix des saigneurs sont impénétrables, mais de la voix surtout pour les compter par la suite.....

                          « Il est dangereux d’avoir la langue bien pendue lorsqu’on a les dents longue »........ smiley .


                          • Tiberius Tiberius 29 août 2011 16:06

                            Selon Wikipédia son nom s’écrirait en Hongrois : Sárközy et en Français Sarközy : Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa dit Nicolas Sarkozy.

                            Et son père : Pál  Sárközy nagybócsai  


                            • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 17:43

                              Merci Serge et Tibérius,
                              j’ai souvent donné cette explication à ceux qui s’étonnent de me voir orthographier « sarközi », et c’est sympa de la redonner une fois de plus pour ceux que ça énnerve de constater cette possible et probable origine.
                               smiley


                            • Tiberius Tiberius 29 août 2011 22:58

                              Aaaah d’accord ! J’ignorais que Sarkozy avait un homonyme chez les romanichels smiley 


                            • Fananas 29 août 2011 23:04

                              Et qu’est-ce que ça peut vous foutre qu’il soit d’origine rom ?


                            • olivier cabanel olivier cabanel 30 août 2011 06:41

                              à moi, ça me fait rien,
                              je suis citoyen du monde et j’ai du respect pour tous les peuples,
                              mais il semble que ça gène l’intéressé.
                               smiley
                              on se demande pourquoi ?
                              peut être le fait qu’il les pourchasse depuis longtemps.
                               smiley


                            • BOBW BOBW 29 août 2011 17:34

                              Excellent lien réponse smiley


                              • joletaxi 29 août 2011 18:35
                                l’autre jour,, avec quelques amis, autour d’une bonne table,rien que du chimique bien entendu,nous devisions de nos possibilités de sauvetage suite au drame Cyclopeen qui se déroule sous nos yeux dans l’indifférence générale,au japon.La jeunesse, qui s’en tamponne joyeusement était comme il se doit rivée à la TV. plein pot.
                                Un ami remarque:on dirait Eva Joly qui s’exprime à la TV.Comme ce sont de grands moments qui marquent la vie d’un être pour longtemps,on prête l’oreille.
                                On dirait qu’elle s’énerve fait remarquer un autre.
                                On va voir:en fait il s’agissait d’un film mettant en scène une attaque de Martiens,et leur vilain chef n’était pas content ,et éructait des trucs incompréhensibles.
                                On a ri, de notre méprise mais dans le fond, on percevait un malaise.
                                Depuis je m’interroge ?
                                Sont-ils déjà parmi nous ?

                                • olivier cabanel olivier cabanel 29 août 2011 19:12

                                  jo
                                  vous mangez ce que vous voulez, c’est votre problème.
                                  mais si vous avez un gout prononcé pour le chimique, vu qu’on fabrique déjà des steak au pétrole, vous devriez essayer de faire cuire votre seau en plastique, et la pelle itou, vu que pour l’usage que vous en faites, ils ne semblent pas avoir beaucoup d’utilité.
                                  au sujet d’Eva, il faut croire qu’elle dérange pas mal de monde, à voir ce feu nourri de mauvaise foi chaque fois qu’elle fait une proposition intelligente.
                                  au sujet du défilé du 14 juillet, si vous aviez écouté avec attention sa proposition, vous auriez découvert qu’elle ne souhaitait pas sa disparition, mais seulement d’en faire un défilé citoyen, car à tout prendre, je ne suis pas convaincu que ce soit l’armée qui ait pris la Bastille, mais bien les citoyens.
                                  alors quel intéret à faire défiler des piou piou armés jusqu’aux dents, et des chars d’assauts qui non seulement coutent des fortunes, mais défoncent la chaussée à chaque passage ?
                                  idem pour son idée de vouloir supprimer l’arme atomique, ce qui permettrait d’économiser 4 milliards par ans, ce qui n’est pas, en temps de crise, une si mauvaise idée.
                                  et bon appétit.
                                   smiley


                                • SergeL SergeL 29 août 2011 19:21

                                  Je suis française et fière de l’avoir choisi. Je suis aussi une binationale et fière du mélange de cultures que je porte. Je suis fille de couturier militaire et fière de ma famille. Je suis encore une auditrice de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, dont j’ai suivi l’enseignement en 1996, et fière de mon intérêt pour les questions de défense. A ceux qui ont eu l’outrecuidance de me manquer de respect –je pense notamment à François Fillon -je dirai simplement ceci, au moment où débute notre grand débat national. Moi, je me refuse à trier entre les français selon leur date de naturalisation ou leur lieu de naissance. Je suis française par choix, par amour pour la France, ses valeurs et par amour pour mes compatriotes. Je ne suis jamais descendue dans le palais d’un dictateur. Je n’ai jamais confondu l’argent public et l’argent privé.

                                  Et je veux rappeler ce que Théodore Monod, humaniste, pacifiste et grand officier de la Légion d’Honneur, avait répondu à François Mitterrand qui l’avait invité à assister au défilé du 14 juillet 1988 : « Je continue à nourrir le vivant espoir que le jour viendra où la fête nationale ne sera plus seulement militaire et verra défiler aussi les bûcherons, les cheminots, les mineurs, les instituteurs, les infirmiers et plus uniquement les hommes de guerre ».

                                    Eva Joly , extrait du discours de clôture du 20 Aout 2011 Clermont-Ferrand journées d’été EELV.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès