Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > En France, le principe de laïcité est banni de l’université (...)

En France, le principe de laïcité est banni de l’université !

Les médaillons, kippas ou autres voiles islamiques sont considérés en France comme étant des objets à caractère religieux. La loi de 1905 portant sur la séparation entre l’Eglise et l’Etat ainsi que de nombreux cas jurisprudentiels ont permis de faire interdire le port de ces signes ostentatoires à l’école de la République. Alors que cette interdiction est valable pour l’école primaire, le collège et le lycée, l’université française apparaît comme étant la grande oubliée puisque ce principe de laïcité, auquel les Français sont tant attachés, s’arrête aux portes de nos facultés.

A l’université de Montpellier 1, un professeur d’espagnol qui n’acceptait pas que deux de ses élèves portent le voile en cours en a fait l’expérience à ses dépens... Saisie de cette affaire, la Halde a considéré qu’en l’espèce rien n’autorisait le professeur à exiger de ses élèves qu’elles retirent leur voile puisque la loi portant sur les signes religieux en milieu scolaire ne s’appliquait pas à l’université !

A l’université de Paris XII, un professeur qui avait malencontreusement organisé un examen un vendredi en fin d’après-midi, jour de Shabbat, a été contraint de modifier dans les plus brefs délais ledit examen pour des raisons “administratives”... et les exemples ne manquent pas !

Chaque communauté ethnique, cultuelle ou culturelle tente de s’engouffrer dans cette brèche, cette aberration républicaine, bref cette perche qui leur est, volontairement ou non, tendue. Il ne s’agit pas ici de décrier les pratiques de telles ou telles Eglises, car la liberté de croire ou non, de pouvoir exercer librement son culte, sans que l’exercice de ce dernier ne vienne constituer un trouble à l’ordre public est un droit fondamental, inaliénable et incontestable !

Je crois simplement qu’il est important d’interpeller l’opinion sur ce qui me semble porter gravement atteinte à nos principes républicains fondamentaux. La situation est telle qu’une extension de ce principe de laïcité à nos universités, ainsi qu’à l’ensemble de la fonction publique apparaît comme nécessaire et urgent.

www.mathieusoliveres.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

323 réactions à cet article    


  • Zalka Zalka 30 octobre 2008 10:42

    A vrai dire je comprend que la laïcité scolaire ne soit pas appliquée au sein de l’université. Bien que les gens soient là pour étudier, il s’agit tout de même d’adultes, jeunes mais adultes.

    Et personnellement j’estime qu’à l’âge adulte on doit pouvoir faire la part des choses sur les opinions religieuses.

    Pour cette raison, le voile, la kippah, le turban sikh ou le col romain ne me choquent pas plus que cela dans l’université. Et je n’ai jamais pensé à demander à quelqu’un à retirer ces signes à l’université pas plus que je n’y aurais pensé dans la rue, et ce malgré un désaccord profond.

    En revanche, le report d’une épreuve me parait infiniment plus grave, car là on demande à l’administration de s’adapter à la pratique religieuse de chacun.


    • Grasyop 30 octobre 2008 11:57

      J’approuve totalement le message de Zalka. L’université ne pose pas les mêmes contraintes que l’école ou le lycée. Sinon, on peut aussi interdire ces signes partout, y compris dans la rue, mais ce serait empiéter sur la liberté de chacun de s’habiller et de s’exprimer comme il l’entend, sans raison proportionnée. Restons-en à l’équilibre actuel.


    • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 30 octobre 2008 12:18

       L’université étant publique et financée par l’Etat, le principe de Laïcité devrait s’y appliquer.


    • JPC45 30 octobre 2008 13:10

      La laïcité c’est le respect de toutes les croyances, en cela elle s’applique donc bien à l’Université.

      En revanche, la question mérite d’être posée pour les représentants de l’état : la neutralité me semble de mise (séparation de l’église et de l’état)


    • Jean-Paul Doguet 30 octobre 2008 14:07

      Je suis d’accord avec Zalka.
      Ce "principe de laicité" ça ne veut rien dire. Vous l’invoquez arbitrairement. Ce qui existe c’est la LOI, et c’est elle et elle seule qui compte. Or la loi de 1905 spécifie que la république ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte, et cela ne concerne en rien la manière dont une étudiante ou un étudiant s’habille. Quant à la loi sur les signes religieux ostentatoires elle ne concerne que l’école primaire publique. Donc le reste est une dangereuse invention de votre cru. Nous ne sommes pas en Turquie et la loi française n’est pas comparable à la loi turque. 
      J’ai toujours été réservé vis à vis de la loi sur le port de signes religieux à l’école. Je ne vois pas du tout l’intérêt de l’étendre à l’université, qui ne remplit pas la même fonction de formation à la citoyenneté que l’école. 


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 30 octobre 2008 14:30

      @ JPC45 :

      "La laïcité c’est le respect de toutes les croyances"

      Non. La laïcité, c’est la liberté de conscience, plus la liberté des cultes, plus la séparation des Eglises et de l’Etat.

      Il est vrai que la Constitution de 1958 indique dans son article 2 que la France "respecte toutes les croyances". Mais cette formulation, qui introduit une dissymétrie entre croyance et incroyance, n’est pas vraiment laïque.


    • JPC45 30 octobre 2008 14:37

      La croyance est à prendre au sens large : le fait de ne pas croire en dieu est déjà une croyrance donc il n’y a pas assymétrie.


    • bek 30 octobre 2008 16:02

      @ l’auteur

      ça vous va de programmer les examins pour le dimanche ? ça va vous choquer surement, vous allez rater votre messe.


    • Zalka Zalka 30 octobre 2008 16:12

      C’est très malheureux pour les musulmans et les juifs pratiquants, mais pour des raisons historiques, la semaine légale s’est fixée partout dans le monde sur la semaine "chrétienne".

      A eux de faire avec.

      Personnellement, j’estime qu’un catholique vivant en Algérie aurait le même problème, puisque le repos hebdomadaire se situe de le vendredi. Et par cohérence, j’estime qu’un chrétien en algérie devrait faire avec, de la même manière que les juifs et les musulmans doivent se débrouiller.


    • Gilles Gilles 30 octobre 2008 17:27

      Tant que la cohabitation entre les étudiants, quoiqu’ils portent, ne pose pas de problèmes, il serait intelligent d’éviter de lancer un débat trop violent. Une femme musulmane ou juive orthodoxe qui porte un foulard est adulte, elle fait ce qu’elle veut.

      Si des étudiants demandent, quelqu’en soit la raison, religieuse ou non, de déplacer un examen et si l’université peut le faire sans que ça n’ait d’incidence, pourquoi pas, mais si ça reste une exception. Si ce n’est pas possible, les demandeurs doivent comprendre et accepter quoiqu’il leur en coûte.

      Si chacun accepte ces principes triviaux du "bien vivre en commun" tout se passera bien, comme ça l’a été auparavant. Sinon, ça va encore être le bordel.

      Un peu de pragmatisme de part et d’autres. A s’arquebouter sur des principes on en devient intolérant sans même sen rendre compte. Et on favorise l’intolérance de l’autre et on exacerbe ses velléités de revendications.


    • kolymine 30 octobre 2008 18:41

      pff. mais on s’en fout, qu’on interdise le poisson dans les cantine le vendredi aussi ! et qu’on foute les exam le dimanche.
      portequoi
      j’etais dans une ecole privée et le debut des cours (le premier jour) etais celui du jour du rand pardon (je suis pas sur de l’orthographe donc je l’ecris en francais), et bien les camarades qui etaient pas disponible pour l’ecole ce jour là, l’on rattrapé, une partie par avance, et une autre ensuite, je vois pas ou es le probleme.

      Soit, on ne tien compte d’aucune croyance religieuse, soit on tien compte de toutes les croyances. ma préference allant à ne tenir compte d’aucune mais bon :)


    • nukleon nukleon 30 octobre 2008 19:41

      Le respect de la laïcité n’est il pas justement de laisser la population libre de ses croyances et libre de pratiquer de celles-ci, que ce soit en public ou en privé ?
      C’est à dire ne pas intervenir dans la liberté de croire ou non en quoi que ce soit sans y porter une atteinte ou y voir une discrimination quelconque ?


    • Traroth Traroth 30 octobre 2008 20:22

      @l’auteur : La laïcité, ce n’est pas l’interdiction des religions. Vous semblez avoir mal compris quelque chose...


    • JL JL 30 octobre 2008 22:40

      JPC45 écrit : "ne pas croire c’est déjà une croyance". Cette simple phrase en dit long sur l’ampleur du problème. S’il ne croit pas aux extraterrestres, ou aux Korrigans, trouverera-t-il normal qu’on le traite de croyant ?

      L’ineptie de certaines personnes me sidère.


    • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 31 octobre 2008 09:29

      Désolé bek, je n’y vais pas, je suis agnostique.


    • appoline appoline 2 novembre 2008 13:22

      La laicité doit être appliquée y compris à l’université puisque se sont les deniers de l’état qui subventionnent ces établissements. J’ira même plus loin en disant que l’état doit respecter ce principe de laicité en ne finançant pas les restaurations d’édifice religieux en tout genre, Mais comme d’habitude, il ménage la chèvre et le chou.


    • ali3737 15 mars 2015 11:10

      @Zalka
      Désaccord avec Zalka : pourquoi certaines étudiantes mineures auraient droit au voile à l’université, alors que d’autres en prépa ou en BTS n’y ont pas droit ? Incohérence, qui ne peut être résolue que par l’extension à l’université du régime des lycées.
      Le jour ou une étudiante voilée en amphi se verra cernée par des mecs en T-Shirt « je hais l’islam », que fera-t-elle ? Elle appellera les grands frères.
      Parce que vous devez bien accorder aux porteurs de T-shirts le même droit au port de signes voyants de leurs opinions, que ceux que vous accordez aux porteuses de voile.
      A moins de favoriser une religion par rapport aux autres
      Votre conception de l’autorisation de porter des signes extérieurs n’est que la justification d’un pas de plus vers la guerre civile.
      La laïcité n’est que la légitime défense vis à vis de ce genre de situation, et rien d’autre.


    • Super resistant de l’islam 30 octobre 2008 10:58

      @ l’auteur

      Je suis 100 % d’accord avec vous.

      L’université n’est pas la maison , il s’agit d’un lieu public partagé par l’ensemble des etudiants et des professeurs.

      La religion n’a rien à faire là dedans, surtout dans une republique laique comme la notre.

      Cette facon d’afficher sa religion aux vues de chacun est une forme de proselytisme et il est probable que certains l’utilise à des fins de propagande.

      Il faut donc legiferer et interdire les signes visibles religieux dans tous les lieux publiques ! smiley


      • foufouille foufouille 30 octobre 2008 12:53

        en gros le retour de l’uniforme
        comme la rue est publique, on interdit aussi
        ou alors faut se balader avec un poncho sous le bras
        allez hop ! la cotte de travail pour les pauvres et le costards ......... ah non ! c’est le symbole du dieu argent


      • Super resistant de l’islam 31 octobre 2008 09:34

        Pourtant, toi avec tes cheveux longs et ta belle moustache, tu portes bien l’uniforme du gaucho de base ...


      • foufouille foufouille 2 novembre 2008 12:07

        pas de ma faute si ta droite aime nuiquement les cranes rases


      • ali3737 15 mars 2015 11:13

        @foufouille
        Informez vous, étudiez ! la laïcité distingue des sphères ( privée, publique) et pas des espaces ou d’autres concepts. La rue n’est pas la sphère publique, mais l’enseignement si.


      • Hakim I. 30 octobre 2008 11:44

        Il n’y a pas que des francais dans les universités. Une grande partie sont des étudiants étrangers, quelle image des universités françaises voulez vous propager dans le monde ? Vous voulez les obliger à rentrer dans un moule précis ? Ah oui, s’ils ne sont pas content, qu’ils dégagent c’est ça ? Elle est belle l’image exportée du pays !
        L’université est un lieu d’ouverture de l’esprit et des horizons. Un lieu de la connaissance qui ne se fait pas sans échanges et partages culturels. Et vous voulez aseptiser cela ?
        Arretez un peu votre fanatisme, et quoique vous répondrez tous, une croix ne vous choquera jamais autant que d’autres signes (suivez mon regard).
        Un peu de courage, et avouez franchement quelle visibilité vous dérange.

        Que répondez vous à la question suivante :
        Si on interdit les signes ostentatoires religieux dans un principe d’égalité, que répondriez vous à ceux qui vous disent que cette vision de la laicité favorise la religion athée (car croire en rien, c’est croire) ou les agnostiques ?


        • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 30 octobre 2008 12:23

           Il n’y a pas que des Français et c’est tant mieux. Je suis moi même étudiant en France et au Royaume Uni, et vous savez quoi, je m’adapte aux deux systèmes qui n’ont pas à s’adapter à moi. 

          Je me contre-fiche qu’un étudiant soit de confession chrétienne, juive ou musulmane, ce qui m’importe c’est qu’il se plie au principe de laïcité. La victimisation à laquelle vous jouez est tout simplement ridicule et inapropriée...

          Toutes les religions ont leur place en France, Pays des Droits de l’Homme, mais ces religions ne doivent en rien interférer avec nos principes républicains qui permettent la cohésion de notre société.


        • Hakim I. 30 octobre 2008 12:36

          Je ne demandais rien d’autre que votre franchise Léon.Merci.


        • Hakim I. 30 octobre 2008 12:48

          A l’auteur,

          Il est facile de nous poser votre exemple personnel d’étudiant francais en Angleterre, quand on sait que ce pays applique une politique communautariste, où même les agents de police sikhs peuvent porter le turban. Du coup il ne reste plus grand chose à quoi s’adapter n’est-ce pas ? Je vous laisse juger quelle situation est ridicule. C’est bien chez les autres quand ca vous arrange, mais chez vous, vous n’accepterez que ceux qui vous ressemblent. Dites vous bien que la communauté que vous visez n’est plus dupe, et ce, depuis longtemps. 
          Vous me faites rire, franchement, il suffit de voyager un peu pour voir les getthos d’expatriés francais qui vivent 20 ans en sol étranger,entre eux, sans avoir appris d’autre mot local que "bonjour","merci", "c’est combien ?", etc.

          Les droits que vous citez hypocritement, on sait à quels hommes ils sont réservés.


        • Hakim I. 30 octobre 2008 12:53

          A l’auteur (bis),

          Vous avez failli m’avoir !
          Ne répondrez-vous donc pas à ma question initiale ?


        • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 30 octobre 2008 14:12

          Hakim,

          Je ne partage pas votre avis, je me suis adapté au système anglo-saxon, puisque je n’ai pas à contester le fait que les enseignants confondent parfois cours et suivi spirituel. Je ne partage pas cette position, mais je m’y conforme. J’attends donc que la réciprocité s’applique à notre système français, j’attends de tous les étudiants qu’ils se conforment à ce principe de Laïcité et non pas à un style vestimentaire. Ne mélangeons pas tout, le religieux et la tenue vestimentaire.

          Je ne vise aucune communauté contrairement à ce que vous prétendez, mais je combats en France le communautarisme.

          Les droits de la République valent pour tous, c’est pour cela qu’aucune religion n’est favorisée par le principe de Laïcité !


        • falah 30 octobre 2008 17:02

          A l’auteur,

          Jusqu’a preuve du contraire, les musulmanes se sont pliées non seulement au principe de laicité mais aussi aux nouvelles régles de 2004. Toutes les musulmanes souhaitant porter le voile le font dans des écoles privés chrétienne.
          C’est vous qui voulez que les lois changent pas nous les musulmans...

          Falah.


        • Gilles Gilles 30 octobre 2008 17:34

          Hakim en disant :

          Il n’y a pas que des francais dans les universités. Une grande partie sont des étudiants étrangers, quelle image des universités françaises voulez vous propager dans le monde ?


          n’a pas tord, même si le reste de sa prose est exagérée, comme le souligne l’auteur

          L’université n’est pas un lieu de conformisme, surtout pas, mais se doit favoriser les échanges intellectuels et culturels. Nous voulons accueillir des étudiants du monde entier mais nous voudrions qu’ils se formatent avec des règles qu’ils ne connaissent pas ?

          Alors oui, en décidant de venir, ils apprennent et acceptent les principales règles, mais en devenant tatillon à l’excés en traquant histériquement les croix, les foulards, les GRI GRI, les je ne sais quoi, effectivement l’image de la France et les rapports entre "communautés" en pâtiront


        • Gilles Gilles 30 octobre 2008 17:40

          Et que faire des étudiants plein de piercings ?

          Et que faire de ceux portant des scarifications (j’ai vu des étudiants africains avec) ?

          Si on réfléchit, il y a du religieux là dedans....


        • JL JL 30 octobre 2008 22:46

          Hakim : dire "croire en rien, c’est croire" relève du terrorisme. Car l’alternative que vous imposez c’est de croire en quelque dieu. Et ne pas croire au même dieu que le vôtre, c’est quoi selon vous ?

          Ces propos sont inadmissibles et signe de ce que la foi religieuse est aveuglante.


        • JL JL 30 octobre 2008 22:48

          évoquer une religion athée est le propre des fous de dieu.


        • HELIOS HELIOS 30 octobre 2008 23:03

            ? Ah oui, s’ils ne sont pas content, qu’ils dégagent c’est ça ? Elle est belle l’image exportée du pays !

          Désolé, mais s’adapter aux us et coutumes du pays dans le quel on est s’appelle tout simplement du respect !... C’est la un mot qui marche a sens unique. les chretiens en terre d’islam doivent respecter... alors que les musulmans en terre chretienne doivent garder leur difference au nom de notre laicité et de notre tolérance.

          Pas de loi, ce n’est pas nécessaire, juste un peu de fermeté, cela suffit. les examens du vendredi restent le vendredi et retirez votre voile svp en rentrant dans la salle !.


        • Mathieu Soliveres Mathieu Soliveres 31 octobre 2008 09:31

          @ Falah,

          C’est très bien, je souhaiterais pour ma part que ce principe de Laïcité s’applique également dans l’enseignement supérieur qui relève de la sphère publique.


        • Super resistant de l’islam 31 octobre 2008 09:45

          @ FALAH

          "C’est vous qui voulez que les lois changent pas nous les musulmans... "

          Mais l’avis des musulmans ont s’en fout !!!  smiley

          Ce qui compte c’est l’avis de la MAJORITE des FRANCAIS.
          Si les musulmans ne sont pas contents, ils peuvent partir dans un autre pays qui correspond à leurs besoins religieux !!

          Rentrez vous le dans le crane : La france se moque des religions ! Reveillez vous, le moyen age est fini !



        • falah 31 octobre 2008 12:01

          Bonjour Combattant du sionisme,
          "Mais l’avis des musulmans ont s’en fout !!! "
          Ce n’est un avis que je donne mais une information : 90% des musulmanes mineures voilées continuent leurs études dans des écoles privées cathloliques ; ne vous en déplaise
          "Ce qui compte c’est l’avis de la MAJORITE des FRANCAIS. "
          totalement d’accord avec vous !
          "Si les musulmans ne sont pas contents, ils peuvent partir dans un autre pays qui correspond à leurs besoins religieux !! "
          Je suis français et trés heureux de communiquer avec vous ;
          "Rentrez vous le dans le crane : La france se moque des religions ! Reveillez vous, le moyen age est fini ! "
          Là je suis pas d’accord, je pense que la France respecte toutes les religions meme la votre ...

          Cordialement,
          Falah.


        • falah 31 octobre 2008 12:09

          A l’auteur,

          Trés bien militer donc pour une nouvelle loi ;
          Pour ma part, je sais que ni le conseil constitutionel, ni la cour européenne ne laissera passé une telle absurdité. Si c’était le cas et comme cela a été prouvé par le passé on obéira aux régles de la république.

          Cordialement,

          Falah.


        • ka 31 octobre 2008 12:16

          Faux, la femme n’est pas considérée comme impure par l’Islam.


        • foufouille foufouille 30 octobre 2008 13:00

          en france aussi certaine ecoles ont interdit le string ou le pantalon porte bas
          ils sont pas encore alles jusqu’a l’uniforme
          bientot le retour des blouses a l’ecole
          l’interdiction des gauchers........ comme avant

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès