Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Entre attente et désespoir

Entre attente et désespoir

Bordeaux, 20 Juillet Abdullah Yilmaz et Cengiz Kotan sont Kurdes. Ils ont entamé une grève de la faim depuis 39 jours, et y ont mis un terme aujourd’hui. Ils attendent maintenant la décision de l’Office français des réfugiés et des apatrides (OFPRA) pour l’obtention de leur statut de réfugié politique.

Abdullah a 38ans, il est père de famille ; Cengiz, 26 ans, est célibataire. Ils faisaient tout deux partie d’un parti politique pro-kurde, le HADEP, reconnu comme parti terroriste en Turquie. Abdullah s’est réfugié en France depuis quatre ans et Cengiz depuis deux ans. "S’ils retournent en Turquie, ils risquent de lourdes peines de prison ainsi que des persécutions", explique Maître Trebesse, l’avocat des deux hommes. "Abdullah risque 1450 ans de prison, en Turquie, pour des raisons politiques", ajoute Anète, membre du comité de soutien.

Ils ont respectivement déposé à quatre et trois reprises leur dossier auprès de l’OFPRA. Toutes leurs demandes d’asile ont été déboutées. Mais Abdullah et Cengiz ne sont pas les seuls Kurdes en France à avoir fait une grève de la faim pour obtenir le statut de réfugié politique. Ils avaient commencé leur action le 12 juin dernier à Toulouse an compagnie de cent autres Kurdes. Le mouvement s’est essoufflé lorsque le préfet de Toulouse leur a proposé le gel des arrêts d’expulsion jusqu’à ce que l’OFPRA statue sur leur cas. Abdullah et Cengiz, considérant que la mesure prise par le préfet n’était pas suffisante, étaient donc revenus à Bordeaux afin de poursuivre le mouvement de leur côté. Un comité de soutien s’est formé autour d’eux, notamment composé de l’association franco-kurde, de la LCR, des Verts et du PCF.

Le préfet de Bordeaux a rappelé au comité de soutien qu’il n’était pas en mesure de statuer sur le cas des deux hommes et qu’il ne pouvait accorder le statut de réfugié politique que dans des cas humanitaires, ou à titre exceptionnel. Il a néanmoins accepté de geler les arrêts d’expulsion d’Abdullah et de Cengiz jusqu’à ce que l’OFPRA donne une réponse sur leur dossier.

Le préfet a également demandé à l’OFPRA de statuer le plus rapidement possible, compte tenu de l’état de santé des deux hommes qui ont déjà perdu un quart de leur poids, d’après Mr Aguar, infirmier des deux Kurdes. L’OFPRA statuera le 12 septembre. A la suite de cette série de décisions, Abdullah et Cengiz ont mis un terme à leur mouvement, conscients qu’ils ne tiendraient pas jusqu’en septembre, étant donné leur état de santé. Ils ont été admis cet après-midi à l’hôpital Pellgrin de leur plein gré, en expliquant qu’ils attendraient désormais que l’OFPRA statue une nouvelle fois sur leur cas.


Moyenne des avis sur cet article :  3.06/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Régis (---.---.101.193) 21 juillet 2006 15:25

    Je trouve en effet important de parler de cas sociaux comme celui-ci, dans la mesure ou il impacte directemnt sur l’avenir de personnes victimes de leurs propres convictions et choix.

    Bravo à la rédactrice de cet article, bravo surtout aux assiciations et partis politiques qui ont décidé de soutenir ces 2 personnes.

    Bonne chance à Abdullah Yilmaz et Cengiz Kotan.


    • Malcolm (---.---.185.100) 21 juillet 2006 17:12

      « Abdullah Yilmaz et Cengiz Kotan sont Kurdes. Ils ont entamé une grève de la faim depuis 39 jours, et y ont mis un terme aujourd’hui. »

      A mon avis, ils devraient être jugés et condamnés pour chantage : tentative d’extorsion d’un statut de réfugié politique.

      Parce que menacer de se laisser mourir de faim si on ne fait ce qu’on exige, c’est bel et bien du chantage. Et du chantage répugnant.

      Maggie, elle avait bien compris, elle... Elle laissait crever. Ça, c’était un homme politique !!!


      • Emile Red Emile Red 22 juillet 2006 17:06

        Dans ce cas tu craches sur la vermine et dans l’autre tu ne veux pas de la Turquie dans l’Europe à cause de son non-respect des droits de l’homme ...

        Clownesque la droite française...


      • Malcolm (---.---.232.232) 22 juillet 2006 18:23

        « Dans ce cas tu craches sur la vermine et dans l’autre tu ne veux pas de la Turquie dans l’Europe à cause de son non-respect des droits de l’homme ... »

        Tu sors d’où, bouffon ?

        Moi, je ne veux pas de la Turquie dans l’Europe, parce qu’elle n’est pas peuplée d’Européens. Par ailleurs, étant moi-même un athée par rapport à la religion des droits de l’homme, je ne reproche à personne de s’asseoir dessus.

        « Clownesque la droite française... »

        Si tu étais un peu moins formaté conformisme, tu saurais qu’on ne peut etre véritablement de droite et être un sectaire intégriste de cette fumisterie, qui proclame les droits de l’homme pour mieux nier les droits de tous les hommes.

        Les « valeurs » de la Révolution et de la République ont été pensées (par des fanatiques « de gauche ») pour un homme virtuel, ce qui explique les désastres (cf son avatar communiste) que provoque cette foi absurde et obscène à laquelle on ne peut souscrire qu’en étant soi-même idéologiquement de gauche.

        Alors, tes jugements sur la droite française, tu les tailles en pointe et tu... OK ?


      • Emile Red (---.---.219.42) 23 juillet 2006 13:26

        Dans le genre bouffon tu es un bon prof.

        Ton aversion des droits de l’homme tu la mets sous ton mouchoir quand tu es la première victime d’une injustice.

        Ta pensée boudinée de petit bourgeois repu ne fait de toi qu’une bouchée prète à être avalée par n’importe quel pseudo-idéologue qui te fera marcher à genoux pour lui lécher les bottes.

        C’est certainement pas grace à des gens comme toi qu’on est sorti un jour de notre état de primate, toi t’es plutôt du genre qui grimpe aux arbres et qui mange la banane que la main du maître te tend.

        Triste clown...


      • Zamenhof (---.---.116.130) 23 juillet 2006 14:05

        pire que clownesque, puante !


      • Zamenhof (---.---.116.130) 23 juillet 2006 14:11

        Tous ceux qui parlent si légèrement des immigrés et des demandeurs d’asiles, en leur niant implicitement toute humanité, feraient bien (mériteraient bien de se retrouver dans la même situation, mais ça il n’a que Dieu qui peut le faire, donc passons) de relire le roman, paru vers 1935, d’Erich-Maria Remarque « Les Exilés », sur la vie des allemands exilés et ballotés entre les fontières de Tchécoslovaque, Autriche, France, Suisse. Ca les apprendrait peut-être à voir la voie comme elle existe rééllement, c’est à dire à la 1ère personne du singulier !


      • Roland (---.---.116.130) 23 juillet 2006 14:20

        Bref ceux qui se suicident de désespoir sont de dangereux terroristes !

        (et par exemple les pères divorcés qui ont perdu leur femme, leur maison et leur enfant, et qui se suicident ne sont pas des victimes le l’egoïsme tordu de leur femmes mais de « violents » tortionnaires terroristes du pauvre confort moral de celles-ci !)

        Parce que bien sûr les hommes, de même que les « races inférieurs » (traduisez non européennes), ça n’éprouve pas de sentiments et ça ne souffre pas ! seules les femmes souffrent voyons !

        Et les victimes de bavures policières sont des criminels qui ont lâchement agréssé la brigade de gros bras qui les a tabassés afin d’avoir le plaisir de se retrouver à l’hopital (ou à la morgue comme Adlen Rouag) puis en prison pour le crime inqualifiable de s’être retrouvé sous leurs matraques !


      • (---.---.188.79) 23 juillet 2006 15:04

        Je ne sais pas à qui tu réponds, mais se suicider est une chose, « menacer » autrui de se laisser mourir en laissant entendre qu’il aura ta mort sur la conscience, en est une autre, une toute autre.

        Si tu ne comprends pas ça, dialogue avec Emile Red, c’est un autre nazbroque qui s’accroche à ses « valeurs » révolutionnaires, républicaines et cityoennes, comme un sorcier nègre à ses grigris.

        Eh, couillon de Red, avant de m’adresser à la cour des drouadlommes, de Strasbourg, je préfèrerais mille fois me laisser crever d’une grève de la faim. On a sa fierté dans ma mouvance politique. On n’est pas des pédés.

        Et c’est signé, Malcolm, provisoirement *mort de rire*.


      • Malcolm (---.---.188.79) 23 juillet 2006 15:13

        « Tous ceux qui parlent si légèrement des immigrés et des demandeurs d’asiles... »

        Ces gens sont peut-être bien à plaindre. ça ne leur donne pas pour autant le droit d’entrer chez nous comme dans un moulin.

        De plus, en tant que peuple comme en tant que pays, on ne leur doit absolument rien.

        Si d’autres sont adeptes du plaisir solidaire, qu’ils distribuent donc tous leurs biens - Jésus a dit : tant qu’on n’a pas tout donné, on n’a rien donné du tout -, mais qu’ils le fassent à titre privé et individuel. Et qu’ils ne nous imposent la présence d’indésirables sur le sol national.


      • Emile Red (---.---.219.42) 23 juillet 2006 15:24

        Si on comprend ton sujet, triste Malcolm, tu veux dire que « La France on l’aime ou on la quitte »...

        Tu as donc mal compris, ton esprit aigri et 13 et 3 a du comprendre « MA France..... ».

        Désolé mais notre France n’est pas la tienne et tu n’est pas obligé d’y rester, nonobstant tes quelques plaquettes ou lymphocytes wisigoth...


      • Malcolm (---.---.64.20) 23 juillet 2006 23:24

        « Si on comprend ton sujet, triste Malcolm, tu veux dire que »La France on l’aime ou on la quitte« ... »

        Evidemment, tu ne comprends pas. Je veux dire que « La France, on en est, ou on n’en est pas ». On en est, mais on ne peut pas en devenir.

        Cela éclate avec une évidence stupéfiante dans le dernier livre de Sarkozy, Témoignages, que je viens d’achever. Il s’y rèvéle, et c’est normal, magyaro-judéo-turque, puisqu’« il n’en est pas ». Ce type est de nationalité française, mais il n’a rien d’un Français et ses engagements ne sont pas ceux d’un Français.

        « ...notre France n’est pas la tienne... »

        Effectivement. La tienne est la même que celle de Sarkozy. Une France d’Epinal, tombée du ciel en 1789, pontifiante, infatuée et sotte. Je vous laisse bien volontiers, elle est promise aux poubelles de l’histoire.

        Et, à l’étranger, elle met les gens de goût en joie < ;o))


      • Malcolm (---.---.64.20) 24 juillet 2006 00:07

        Quand cet étranger déclare que la langue française rend les Français inaudibles dans les instances internationales, on se dit que c’est un moindre, puisqu’il ne trahit que la langue de son pays d’accueil.

        Ce qui est terrible, toutefois, c’est de penser que ça pourrait devenir président de la République française.

        Fille de lieutenant-colonel, petite-fille de général, Ségolène Royal est Française - fourvoyée dans une doctrine inepte, mais Française, donc récupérable... -, à la différence de l’agité des Hauts-de-Seine.

        Un « détail » qui, pour certains, fera la différence.


      • (---.---.44.250) 22 juillet 2006 14:07

        « Quinze personnes au moins ont trouvé la mort ces derniers jours en Turquie, lors de manifestations kurdes violemment réprimées par la police et l’armée. Parmi elles, trois enfants et un homme de 78 ans. Selon la presse, les affrontements ont commencé dans la ville de Diyarbakir »(LCR). AIWACS du Diyarbakir pour renseignement remplace par Boeing 767 sans un « assiette de sauce ». Les 29 Kurdes tues en Juillet 2005 a la frontiere Turquie-Iraque etait le resultat du renseignement des trois « TV-satellites » de la Turquie & leur capacite d’une resolution des images sur la terre en Iraque-du-Nord.


        • kesed 22 juillet 2006 15:11

          Demat dit,

          Chère petite chatte, dans le fond vous avez raison.

          Pour ma part je suis pour l’adhésion des Kurdes dans l’union Européenne et contre celle des Turques(population originaire du Turkmenistan). Bravo pour votre combat

          Kenavo ar wezh all


          • Emile Red Emile Red 22 juillet 2006 17:14

            Crois tu que les Yankees ou les Iraniens tolèreront que le Kurdistan Irakien et Iraniens fassent partie de l’Europe avec leur pétrole ???

            Et géographiquement comment justifier la présence du Kurdistan en Europe sans accepter que Syrie, Liban, Irak ou Géorgie et autre ex-soviet républiques y soient, étant sur les mêmes longitudes ?

            De plus si les turques sont originaires du Turkmenistan d’où sont originaires les Kurdes et les Basques et les Bretons ?


          • re : E.R. (---.---.44.250) 22 juillet 2006 17:20

            ..l’UE doit pousser ses frontieres plus loin que Kirkuk, la metropole du Kurdistan, et avoir comme voisin directe le bassin petrol Iranien...


          • Stephane (---.---.176.120) 22 juillet 2006 15:38

            Mais enfin, la Turquie est un état démocratique, non ? C’est bien pour ça qu’on veut qu’il fasse partie de l’Europe, je pense, ou du moins, c’est comme ça que certains eurocrates le présente aux citoyens européens...Alors, que l’on condamne pour délit d’opinion dans la plus grande dictature miltaire islamique est un mensonge éhonté...

            Faudrait savoir ce qu’ils veulent...ou bien c’est une démocratie et ces gens « réfugiés politiques » mentent ou alors c’est un état nazislamiste et il n’a rien à faire en Europe, mettons nous d’accord une fois pour toutes ! Point final ! Quand aux moyens utilisés par ces drôles, je suis assez d’accord que c’est du chantage, mais la fin (ou la faim ?) ne justifie t’elle pas les moyens ?


            • stephane (---.---.5.68) 22 juillet 2006 22:03

              Y’en a marre des dictats soi-disant humanitaires qu’une minorité d’imbéciles élevés à l’école du bolchévisme nous impose. Si ces gens là étaient de vrais apatrides, eh bien, les autorités compétantes se seraient prononcées en faveur de la reconnaissance de leur statut en France. Si ce n’est pas le cas, et quelle qu’en soit la raison, virons les, point final ! Ou alors si ces autorités sont à ce point incompétantes, elles, remplaçons les par des gens capables... Que les comités de soutien aux sans papiers prennent leurs responsabilités et prennent en charge personnelement les sans papiers, partagent leurs appartements et leurs salaires avec ces va nu pieds et en soient civilement et pénalement responsables, voilà qui serait de la charité bien ordonnée....C’est trop facile d’être généreux avec l’argent des autres....


            • kurt (---.---.97.192) 22 juillet 2006 17:34

              pour répondre à Malcom et à tous ceux qui pensent comme lui. Personnellement,je ne suis pas pour l’idéé d’emtammer une grève de la faim mais je ne vois pas non plus cela pour du chantage ou pour prendre en otage certains organismes, la preuve c’est que ces deux kurdes sont en France depuis 4.5 ans pour l’un et 2 ans pour l’autre.Ils ont respecté à la lettre toutes les démarches administratives pour obtenir ce statut, ils ne sont pas arrivés le mois dernier et n’ont pas entammé cette grève de suite, là l’on aurait pu imaginer que ce soit le cas en occurence non.les kurdes sont plus de 20 millions et aujourd’hui ils n’ont pas de patrie et selon la convention de genève ils doivent etre reconnus en tant qu’apatride puisque le A de OFPRA (office francaise pour la protection des réfugiés et des APATRIDES) signifie apatride.Alors arretez de dire que c’est du chantage moi je dirais plutot que c’est du désespoir et meme du courage en quelque sorte dans l’expression de leurs convictions.c’était leur seul liberté qui leur restait« vouloir mourrir ».Et dans tous les cas si cette action a réussi d’obtenir le gel de leur expulsion et bien ils ne feront pas partis de la liste des milliers de personnes expulsées qui sera annoncée par Sarkozy le 24 juillet. Cela me fait penser à un certain film« la liste de Schindler »mais cette fois-ci la liste est faite par le comité de soutien de ces 2 kurdes. enfin je me comprends.... et le bonjour à tous


              • Malcolm (---.---.232.232) 22 juillet 2006 18:31

                « ... je ne vois pas non plus cela pour du chantage... »

                Quand quelqu’un dit : Si tu ne fais pas ce que je veux, je me tue, c’est quoi, si c’est pas du chantage ?

                Du chantage à la sensiblerie, ce qui ne change rien. Ça revient toujours à contraindre quelqu’un à exécuter quelque chose sous la pression, contre son gré.

                Ce serait une bonne raison supplémentaire de foutre ces deux types dehors. Il y en a déjà de trop parmi ceux qui se tiennent correctement. Et qui ne font ch... anter personne.


              • Emile Red (---.---.219.42) 23 juillet 2006 13:30

                Il y en a tant d’autres qui seraient à foutre dehors bien avant....

                Suivez mon regard....


              • Régis (---.---.101.137) 11 août 2006 22:41

                Bah puisque tu es contre toute forme de chantage, tu dois être aussi contre la manière de vivre de l’ensemble des occidentaux, puisque pour avoir quelque chose à manger dans ton assiette, tu as du subir le chantage du commercant qui t’a dit « je ne te donne de la nourriture que si tu me donnes de l’argent ». je te suggère donc, puisque tout n’est que chantage en ce monde, de changer de monde...un monde meilleurs...non ?


              • nono (---.---.94.25) 22 juillet 2006 17:51

                Le role de la france c’est de verifier s’il remplit les conditions d’immigration en france pas de substituer a la justice turque...

                On a rien a battre il est majeur et vaccine

                on accueil déja toute la misere du monde (immigration non selective du continent africain)

                on va pas aussi s’occuper de rendre la justice a la place du pays de provenance des immigres....

                faut arreter le delire on a un systeme judiciaire et carcerale totalement a remettre a plat qui n’est pas a la hauteur que les citoyens français attendent.... et un clandestin n’est pas un citoyen et ne peut acquérir a l’ancienneté (sorte de prime a la violation de la loi)

                les histoires individuelles d’immigres qui ont des casseroles au cul avec leur pays d’origine on a rien a foutre....

                on va pas mobiliser de l’argent et des fonctionnaires pour verifier avec les juridictions du pays ressortissant.. la situation juridique des immigres...surtout qu’a l’heure de la mondialisation a le choix de choissir qui on veut.

                Un immigres qui a des problemes de justice avec son pays d’irigine est deja un futur immigres a probleme en france...

                because la selection passe par ecarter ce qui ont des problemes deja avec la loi....pour X ou Y raison.

                on s’en tape car ca couterait trop cher de tirer au clair la situation reelle de ces immigres ;...

                la justice française n’a meme pas les moyens pour fonctionner correctement en interne... on va pas mettre des moyens financier pour ces immigres. Autant prendre un immigres qui n’a pas de probleme juridique avec son pays d’origine et qui repond au besoin du marché du travail.

                on accorde beaucoups d’importance et de moyen a des immigres ou des clandestins qu’ a des français pauvres en situation légale qui respectent les lois : le quard monde...

                Apres le chantage orchestre par education sans frontiere qui n’est rien d’autres qu’une officine d’extreme gauche avec les enfants des clandestins maintenant le chantage avec la greve de la faim avec les signataires habituels tiers mondiste que sont la LCR, des Verts et le PCF.

                Ces parties politique sont plus preocupes par les immigres et les clandestins que par les français en situation légale... il devrait ouvrir des permanences a l’etranger pour participer au réseau d’immigration clandestine puisque ils aiment tant les clandestins....et leur angelisme face a l’immigration frole plus une attitude sectaire...

                la LCR, des Verts et du PCF encourage l’immigration clandestine et la violation des lois republicaines en matiere d’immigration...


                • stephane (---.---.5.68) 22 juillet 2006 22:04

                  Y’en a marre des dictats soi-disant humanitaires qu’une minorité d’imbéciles élevés à l’école du bolchévisme nous impose. Si ces gens là étaient de vrais apatrides, eh bien, les autorités compétantes se seraient prononcées en faveur de la reconnaissance de leur statut en France. Si ce n’est pas le cas, et quelle qu’en soit la raison, virons les, point final ! Ou alors si ces autorités sont à ce point incompétantes, elles, remplaçons les par des gens capables... Que les comités de soutien aux sans papiers prennent leurs responsabilités et prennent en charge personnelement les sans papiers, partagent leurs appartements et leurs salaires avec ces va nu pieds et en soient civilement et pénalement responsables, voilà qui serait de la charité bien ordonnée....C’est trop facile d’être généreux avec l’argent des autres....


                • Emile Red (---.---.219.42) 23 juillet 2006 13:52

                  « On va pas mobiliser de l’argent..... »

                  > C’est sur qu’il est plus sain de mobiliser de l’argent pour aider le Liban à reconstruire ce qu’Israel à démoli, ou pour palier l’infame racket qu’elle impose à la palestine...

                  « Surtout qu’à l’heure de la mondialisation..... »

                  > Il faut savoir ce qu’on veut ou on accepte les dérives de la mondialisation avec ouverture des frontières, ou on est nationaliste on ferme les frontières aussi bien à l’économie mondialisée qu’aux immigrés, il ne peut y avoir un poids deux mesures quand ça arrange ou pas...

                  « Un immigré qui a des problème de justice.... »

                  > Donc tu cautionnerais qu’un chinois se réfugiant en France parcequ’il risque la mort en Chine pour subversion ou révisionisme soit renvoyé et exécuté, même s’il défend les idées que tu défends, on peut avoir confiance en toi...

                  « Après le chantage orchestré.... »

                  > Je suis désolé de t’apprendre qu’il y a de nombreux maires, députés, sénateurs de droite à RESF, et nombreux son parrains ou se sont engagés à l’être, l’humanité (je ne dis pas humanisme que tu penses être une perversion gauchiste) n’a pas de couleur mais est un trait humain que tu n’as pas...

                  Ce combat d’arrière garde qui n’a aucun fondement, particulièrement en France qui fut de tout temps une terre d’invasion, d’immigration et d’asile, ne trouve aucune justification honnète à l’heure où la démographie est en baisse, où le besoin de main d’oeuvre est de plus en plus crucial, où l’émigration française, due à une politique hors d’age, est de plus en plus importante.

                  Et quoi que vous puissiez affirmer, c’est la pluri-ethnie qui a fait de notre pays un des plus important creuset culturel qui permet encore (plus pour longtemps grace à quelques réactionnaires comme vous) de palier à l’indigence économique de nos dirigeants.


                • Emile Red (---.---.219.42) 23 juillet 2006 14:04

                  Je te remercie Malinkikochka pour ce témoignage qu’il n’est pas aisé d’afficher face à la horde des cosaques du borgne breton.

                  Heureusement que la liberté d’expression permet encore de pouvoir informer, quoique ce soit de plus en plus dur.

                  Il est bon de constater que la lumière brille encore un peu dans la nuit que veulent nous imposer ces armées de douleur et de servage.

                  Bordelaisement Merci...


                • malinkikochka (---.---.0.86) 23 juillet 2006 00:22

                  Bonsoir, c’est moi qui ai écrit l’article. Je viens de finir de lire tous les commentaires qui ont été écrit sur le sujet. Je souhaite avant tout vous remercier à tous d’avoir participé au débat. Je dois tout de même avouer avoir été choquée par les propos de certaines personnes. Néanmoins je tiens à rappeler que mon travail n’est pas de vous dire que ce que Abdullah et Cengiz ont fait est bien ou mal. J’ai écrit un article relatant les faits. J’ai bien sûr mon opinion sur le sujet, mais je ne prétends pas détenir la vérité. Vous avez déjà repondu avec vos idées aux questions essentielles que ce sujet soulève, comme l’entrée de la Turquie dans l’Europe, le problème de l’immigration en France entre autre. Néanmoins, je souhaite juste vous faire part non pas de mes idées, mais de mes sentiments. J’ai suivi ces deux hommes pendant presque deux semaines. Je les ai vu « déperrir » car je ne pense pas qu’il y ai un autre terme pour décrir leur état physique et mental. Et même s’il est vrai que je me demande si la grève de la faim est la solution pour ces deux hommes, il est raisonnablement impossible pour un être humain de rester insensible face à deux personnes qui sont en train de se donner une mort lente sous vos yeux. C’est horrible à voir comme à ressentir. Croyez moi, la douleur physique que ces hommes s’infligent et palpable pour ceux qui ose rentrer dans la pièce où ils se trouvent. Ce que j’ai vu et ce que j’ai ressenti à leur côté dépasse toute l’intensité d’un débat, tous les cris, toutes les revoltes que ce soit en leur faveur ou pas. Je peux affirmer aujourd’hui, qu’après avoir vécu cette expérience, le débat sur leur cas est beaucoup plus difficile qu’on ne l’imagine. Si vous souhaitez plus d’informations sur le sujet n’hésitez pas à me les demander. J’attends avec impatience d’autres commentaires, ça me permets d’ouvrir les yeux, ou de refléchir sur des points auxquels je n’avais pas pensé. Je vous remercie encore, bonne soirée.

                  Vanessa.


                  • Malcolm (---.---.223.92) 23 juillet 2006 07:52

                    « ...il est raisonnablement impossible pour un être humain de rester insensible face à deux personnes qui sont en train de se donner une mort lente sous vos yeux. C’est horrible à voir comme à ressentir. Croyez moi, la douleur physique que ces hommes s’infligent et palpable pour ceux qui ose rentrer dans la pièce où ils se trouvent. »

                    Ce n’est pas tenable comme position, parce que si on l’adopte pour ces deux Kurdes - qui n’ont pas d’autres mérites que d’être Kurdes de gauche, donc sympathiques à l’intelligentsia médiacratique -, il faudrait en étendre le bénéfice à tous ceux qui « se donnent une mort lente sous les yeux d’un public » et qui « s’infligent une douleur physique palpable ».

                    Même si l’on excepte du bénéfice de la compassion universelle les individu(e)s dits d’« extrême droite », ça fait encore énormément de monde et il n’y a plus aucune application de la loi possible sauf, encore une fois, contre les « extrémistes de droite » qui, par définition, n’ont, eux, droit à rien du tout, si ce n’est au mépris général.

                    L’actualité nous en offre d’ailleurs l’exemple d’un de ces tristes individus, exclus de toute commisération, dont je suis bien sûr, que vous n’avez jamais entendu parler, si ce n’est au moment de sa condamnation, annoncée à sons de trompe.

                    Il se nomme Michel Lajoye. Condamné en juin 1990 à une peine de sûreté de 18 ans, il aurait été libérable, compte tenu de la détention préventive, en janvier de cette année. Or, il est toujours au trou et sa libération n’est pas envisagée.

                    Son crime ? En 1987, il a commis un attentat à la bombe contre un bar arabe du Petit-Quevilly, fréquenté par des Arabes. Bilan : 0 mort, 0 blessé. Il convient de préciser que toute cette affaire pue la manipulation militaro-polcicière.

                    Comme les rares personnes que l’affaire intéresse peuvent trouver une abondante information à son sujet sur le WEB, je n’en dirai pas plus, l’essentiel étant que le dénommé Lajoye ne mérite aucune indulgence.

                    S’il lui venait l’idée de se donner « une mort lente sous les yeux de l’opinion, en même temps qu’il s’infligerait une « douleur palpable, il faudrait considérer qu’il n’a pas volé son sort et que sa disparition - outre que ce serait une fort bonne chose - serait finalement le juste châtiment que s’infligerait un odieux criminel dans un pays où la peine de mort a été abolie.


                    • nono (---.---.94.25) 23 juillet 2006 11:57

                      C’est bien le probleme entre la raison et le sentiment ....

                      La raison c’est l’application des lois dans un etat de droit republicain.

                      Le sentiment c’est de cerner la detresse face a une greve de la faim ou face a l’image des enfants clandestins...

                      Mais sincerement il faut etre adulte...

                      si on doit ne plus respecter la loi chaque fois que l’on agite le chantage emotionel a travers la greve de la faim ou l’instrumentalisation des enfants des clandestins... on est plus dans un etat de droit.

                      Il faudrait que les français deviennent adultes et responsable....

                      ils veulent que la loi sont respecte alors qui sont pret a ceder face au chantage affectif...

                      Une democratie c’est un pays ou on respecte les lois... on a abolie la monarchie et ses privileges... faudra abolir le chantage emotionnel qui sert de passe droit.... le chemin est long....

                      Les français sont trop receptif a ce chantage emotionnel..


                      • Malcolm (---.---.188.79) 23 juillet 2006 15:15

                        « Tous ceux qui parlent si légèrement des immigrés et des demandeurs d’asiles... »

                        Ces gens sont peut-être bien à plaindre. ça ne leur donne pas pour autant le droit d’entrer chez nous comme dans un moulin.

                        De plus, en tant que peuple comme en tant que pays, on ne leur doit absolument rien.

                        Si d’autres sont adeptes du plaisir solidaire, qu’ils distribuent donc tous leurs biens - Jésus a dit : tant qu’on n’a pas tout donné, on n’a rien donné du tout -, mais qu’ils le fassent à titre privé et individuel. Et qu’ils ne nous imposent pas la présence d’indésirables (marxistes certainement, de surcroît, avec ces Kurdes) sur le sol national.


                        • Dav (---.---.191.21) 23 juillet 2006 22:05

                          Tout le monde a pu voir Jack Lang pris en photo avec de très jeunes enfants africains pour protester contre leur expulsion, ou a pu entendre le slogan « stop à la chasse aux enfants ». De nombreux Français ont dû alors imaginer des scènes où d’ignobles policiers raflaient des gamins et les jetaient dans des avions pour les renvoyer chez eux.

                          Cette propagande médiatique orchestrée par les gauchistes de notre pays ne correspond pas à la réalité. Explications : Lorsqu’un ressortissant étranger réside clandestinement en France, l’administration peut lui notifier un « arrêté de reconduite à la frontière » (APRF). En pratique, un clandestin faisant l’objet d’un APRF, s’il est arrêté, est placé en centre de rétention administrative puis reconduit à la frontière où il prendra un avion (à nos frais) pour retourner dans son pays d’origine.

                          Il faut savoir que le taux de reconduite à la frontière, bien qu’en augmentation, est en moyenne de l’ordre de 35-40 %, et est parfois très faible. Par exemple, il était, il y a quelques années, de l’ordre de 10 % dans les Alpes-Maritimes. C’est-à-dire que sur cent personnes faisant l’objet d’un APRF, dix uniquement étaient effectivement reconduites dans leur pays, les autres restant clandestinement en France, dans l’attente d’une régularisation massive comme ce fut le cas en 1997.

                          Pourquoi un taux de reconduites à la frontière si faible ? Tout simplement parce que la loi est honteusement détournée. Les associations gauchistes de défense des étrangers conseillent par exemple aux clandestins de cacher leur passeport. Or, un clandestin sans passeport est un véritable casse-tête pour l’administration : elle doit être certaine qu’il n’est pas mineur (rappelons qu’un mineur de 18 ans ne peut pas faire l’objet d’un APRF) et elle doit faire appel à des traducteurs/interprètes pour déterminer sa nationalité. Sachant qu’il lui aura été conseillé (toujours par les mêmes) de se taire, on comprend sans mal la difficulté de la tâche. Et lorsqu’enfin, on connaît le pays où il devrait être reconduit, il faut obtenir un laissez-passer consulaire (puisque le passeport a « disparu »). On assiste alors à un marchandage où les autorités françaises donnent des « pourboires » aux consulats afin qu’ils reconnaissent leur ressortissant et délivrent ce fameux laissez-passer, permettant une reconduite à la frontière effective. Toutes ces procédures étant très longues et souvent inefficaces, le clandestin, dans la majorité des cas, est relâché dans la nature...

                          Par conséquent, faire croire aux Français que les policiers expulsent des étrangers à tour de bras, qui plus est des enfants, est une manipulation nauséabonde.

                          Il est tout à fait possible, pour un ressortissant étranger, de venir légalement travailler et résider en France. Il suffit qu’une entreprise souhaitant faire appel à lui remplisse un dossier administratif et obtienne l’accord des autorités françaises. Il est bien évident que ce type d’immigration est marginal. Pire, depuis deux ans environ, on note un durcissement de l’administration. Résultats : à cause de la lourdeur de notre droit du travail ou bien à cause de l’anti-libéralisme de nos fonctionnaires, de plus en plus de dossiers sont refusés. Il y a peu, par exemple, le responsable d’une Direction Départementale du Travail, m’a dit : « Moi, je refuse la majorité des dossiers d’Américains en ce moment. Vous comprenez, y en a marre des Américains. Ils se croient les maîtres du monde et viennent exploiter nos salariés, chez nous ! Alors, je lutte comme je peux contre leur impérialisme en refusant leurs dossiers ».

                          Pour mes clients, majoritairement des cadres de groupes internationaux souhaitant venir en France pour développer les filiales françaises, ce type de raisonnement est d’un autre âge. Le plus souvent, ils choisissent un autre pays pour poursuivre leur activité. Comment leur donner tort ?

                          D’un côté, une immigration clandestine mal régulée, porteuse de main-d’œuvre peu ou pas qualifiée, de l’autre une immigration de travail peu développée en raison d’une inadéquation à l’économie de marché globalisée. On comprend dès lors pourquoi la France, dans un déni de réalité destructeur, tombe tous les jours un peu plus bas.


                          • Adolphos (---.---.59.170) 24 juillet 2006 06:34

                            Quel est l’interet de cet article ? Les turques en turquie ! En plus ce type semble être un agité, certainement une racaille de communiste terroriste. Pourquoi est-ce qu’on devrait acceuillir tout les cinglés de la planéte qui ont juré de sacrifier leur vie à leurs valeurs, mais qui se défilent aux derniers moment ? Ca alimente en france l’extrémisme et le socialisme..

                            « J’ai suivi ces deux hommes pendant presque deux semaines. Je les ai vu »déperrir« car je ne pense pas qu’il y ai un autre terme pour décrir leur état physique et mental. Et même s’il est vrai que je me demande si la grève de la faim est la solution pour ces deux hommes, il est raisonnablement impossible pour un être humain de rester insensible face à deux personnes qui sont en train de se donner une mort lente sous vos yeux. C’est horrible à voir comme à ressentir. Croyez moi, la douleur physique que ces hommes s’infligent et palpable pour ceux qui ose rentrer dans la pièce où ils se trouvent. »

                            Et pour les kamikaze islamiste que s’explosent avec des ceintures d’explosif, vous chialez aussi ? Ces gens là se font souffrir ? Et alors ? Qu’est-ce que ca peut bien nous faire ?

                            « Je peux affirmer aujourd’hui, qu’après avoir vécu cette expérience, le débat sur leur cas est beaucoup plus difficile qu’on ne l’imagine. »

                            Vous avez été simplement manipulé, et ca ne change rien au débat, qui doit exclure par définition tout semtimentalisme. Ce n’est pas en ayant des nerfs de fillette qu’on est fidéle à son humanité : les sentiments sont le royaume des bêtes.


                            • Malcolm (---.---.52.254) 24 juillet 2006 07:32

                              « Quel est l’interet de cet article ? Les turques en turquie !  »

                              Attention, Sarkozy pourrait se sentir visé < ;o))


                              • nono (---.---.94.25) 24 juillet 2006 09:13

                                Si on doit parle d’emotion...

                                en france on finit par oublie nos 10 % de chomeur et notre quart monde.... Pour qui les conditions de vie et le condition sont pénible et que nous oublions trop souvent. Pire nous devenons indifferent a nos voisins anonyme discret qui respecte les lois...

                                Les clandestins qui ne sont pas des citoyens et ne peuvent pas le devenir et violent regulierement les lois beneficit de soutient et de relai dans les médias. Le chantage emmotionnel que font les clandestins est démago et abjecte....

                                Je ne vois pas Jack lang se mobiliser pour le chomeur lambda, notamment pour les 250 000 ex salaries sous contrat emplois jeunes a qui on a fait croire que le concours de 3em voie (mesure du gouvernement jospin) serait la solution a la fin de leur CDD de 5 ans au smic forfaitaire....alors que la pluspart sont au chomage sur des systemes d’indemnisation de chomage parallele inferieur au assedic (education nationale, mairie de paris, et autre auto assureur d’ancien employeur public au rabais) ce qui empeche a ses chomeurs de seconde zone d’acceder a des formations (agrées par les assedic par exemple) pour retrouver un boulot....dans la plus grande indifférence médiatique et syndicale...(la totalité des syndicats ont adoptés le concours 3em voie) et vous savez pourquoi ? les salaries sous contrat emplois jeunes n’avez pas le droit de vote aux elections professionnelles.... donc les syndicats ont prefere defendre comme d’habitude le statut des fonctionnaires... c’est a dire de ce qui votent aux election prof. et pour qui l’ultra securisation du parcours prof. est garantie par le statut des fonctionnaires et surtout ne risque rien par rapport a un salarie sous cdd de 5 ans de droit privé chez un employeur public..... subtilite qu’a fabrique la gauche a fabrique en fabricant un CDD de 5 ans qui ne cumule que des inconvenients pour le salarie...avec le soutien des syndicats...et la propagande du ministere du travail qui a endormit les medias....

                                ou est jack lang face et l’extreme gauche face a la famille française dont les parents sont au rmi et essaye de survivre....quand la depression ou l’alcoolisme ne sont pas en plus present dans le parcours de destruction que provoque parfois la pauvreté....

                                ah non pas assez classe pour la gauche caviar....la situation est trop française pas assez exotique et surtout pas assez pour nous servir la messe tiers mondiste et droit de l’hommiste...

                                Mais a paris la gauche caviar de delanoe brule tente des SDF cachez cette misere que l’on ne serait voir.... ou deplacez la dans les quartiers voie de garage ou l’on rassemble les pauvres c’est a dire en banlieu

                                paris devant rester une terre de gauche c’est a dire de bobo qui pensent pour les pauvres stocke a l’exterieur de la ville : en banlieu

                                Je ne vois pas d’association tiers mondiste ou d’élu de gauche ou les medias pour soutenir l’homme qui vit dehors depuis 4 ans sous un pont de la petite ceinture a paris a cote de chez moi... qui se degrade d’année en année et dont l’etat physique et mental ne cesse de se degrader avec le temps... comme si ca detresse etait devenu un mobilier urbain.... Je suis impuissant face a cette detresse et a part lui donner un peu de fric quand je le peu ... la situation de cette homme est nettement plus choquante que les manipulation de chantage des clandestins avec leur gosses et les demagos qui les soutiennent. Ce citoyen qui respecte les lois qui a des papiers on le laisse creuver a petit feu dans la plus grande indifference...

                                Que dire quand le journal comme « le point » fait régulieremnt des marronniers sur la fraude au assedic et les minimas sociaux jetant la suspicion sur les tous les chomeurs et les pauvres... mais ce journal ne se prive pas de se faire le relais du chantage emmotionnel de ces immigres clandestins....

                                Des fois quand je vois les positions que prennent les politiques et les médias je me demande si ils se rendent bien compte de la situation et des conséquences.

                                Qu’ils continuent comme cela a faire de la demagogie et entrenir leur deconnexion de la réalité cela ne fait que le jeu de leur ennemis le pen....

                                quand on arrive a etre aussi contre productif pour l’interet général avec des utopies totalement a coté de la plaque et qui ne fait que creer un terrain propice a son concurrent...

                                bhein faut arreter le delire et faire radicalement l’inverse de ce que l’ont fait...Royal l’a compris mais elle bien isolé.... a droite sarko l’a compris mais il devra composer avec le boulet et l’heritage chirac... opportuniste notoire sans conviction...


                                • MARDINLI (---.---.40.60) 24 juillet 2006 14:33

                                  Bonjour à tous, (sauf les rascistes, ils se reconnaitront)

                                  Comment pouvez-vous oublier que la france a été reconstruite par toute ces immigrés. Comment pouvez-vous oublier la facon de laquelle la france a profiter de ces colonies dont vous ne supporter plus les ressortissants, car soit disant ils profitent de vôtre france. La France a été une terre d’acceuil seulement lorsque ca l’arrangeait. Nayez pas une memoire selective, c’est flagrant et pitoyable. Malcolm tu donne envie de vomir tellement t’es bête.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès