Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Est-on encore en démocratie ?

Est-on encore en démocratie ?

Sous couvert de "respect des croyances", "de discrimination raciale", "d’incitation à la haine raciale", on censure un ensemble de personnes et d’opinions.
A-t-on encore le droit de critique sur certains sujets ?
Existe-t-il encore des tabous ?

Je cite les propos de Jean-Marie Le Pen qui lui ont valu une condamnation :

"Quand je dis qu’avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français raseront les murs, des gens dans la salle me disaient, non sans raison : ’Mais M. Le Pen, c’est déjà le cas maintenant’’.
Pour ces propos, Jean-Marie Le Pen a été condamné à 10 000 euros d’amende pour provocation à la discrimination raciale, une condamnation confirmée début février par la Cour de cassation.

Dernièrement, il a récidivé :

"Le jour où les musulmans seront 800 000 à Marseille. Ce jour-là, le maire s’appellera peut-être Ben Gaudin. L’immigration de masse tend à prendre l’allure d’une véritable colonisation. Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont."

En cherchant, je viens de trouver le délit de dénigrement de communauté.
Tout le monde sait bien que Brigitte bardot a été condamnée pour avoir osé avouer publiquement qu’elle critiquait les conditions dans lesquelles les agneaux étaient égorgés lors du rituel de l’Aid El Kebir.
Ceux qui ne connaissent pas Geert Wilders, ont peut-être entendu parler du film Fitna : pour avoir osé faire le lien entre les passages... haineux !... du Coran et l’islamisme, il est en attente de jugement aux Pays Bas.
Que le Coran ne soit pas considéré comme un livre destiné à l’incitation à la haine raciale, on atteint le comble de l’arbitraire et de la bêtise...

Ces jugements sont absolumment cruciaux pour l’avenir des démocraties européennes. La science ne connait pas le sacré. Que le sacré soit sanctifié et protégé par la puissance publique, celui-ci échappe dès lors à toute critique.
La rationalité s’efface alors devant l’imaginaire.
Quant à Jean Marie Le Pen, loin de moi l’idée qu’il a toujours eu un langage exemplaire. Cependant, en le condamnant ainsi, l’immigration n’est desormais plus critiquable !

Pour finir, on devra bientôt interdire aux historiens de publier que les prophètes ne sont certainement que des inventions humaines (délit de dénigrement de communauté ?) et dont les religions ont usé et abusé pour offrir une vision historique que l’on pourrait pourtant qualifier de négationnisme en offrant une vision mythique et imaginaire, prélude pourtant à tous les abus de l’ extrêmisme...
J’ajouterai que je condamnerais ces textes comme faux en écriture...


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 18 février 2009 13:15

    	Je propose de commencer à ouvrir les horizons

    Sur Agoravox tv :


    Espoir : AUROVILLE, la ville dont la Terre a besoin


    http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21905

    Depuis 1968, dans le Sud de l’Inde, une ville utopique se développe et attire des habitants de tous les pays du monde. Auroville est une expérience ambitieuse et unique, une sorte de laboratoire d’où sortira peut-être la ville du futur idéale.
    Depuis toujours, l’homme rêve de construire un monde meilleur, d’inventer une autre manière de vivre grâce à laquelle il pourrait s’affranchir du racisme, de la religion, de la politique, de la pollution, et surtout de l’argent.

    A voir au moin la première video, qui est la bande annonce.


    • kaotoxin kaotoxin 18 février 2009 13:56

      Nous ne sommes pas et n’avons jamais été en démocratie...
      Nous sommes en République, c’est bien différent...


      • plume plume 18 février 2009 13:59

        entièrement d’accord avec vous
        la France devient un pays ou la liberté de parler devient un luxe
        certain sujet sont devenu intouchable des qu’il sont aborde c’est insulte et attaque à tous les niveaux
        à cette vitesse on reviendra facilement à l’époque des délations et des bûché en place publique

        il me semble aussi que beaucoup de personne en réaction à cela ont mis en place un discours lissé et dans l’air du temps , à mille lieu de leur véritable idées , tous cela pour éviter d’être montré du doigt ou tous simplement pour éviter les problèmes

        au final la France devenu le pays de faux cul et des hypocrite
        MERCI QUI ...... beh vous même


        • LE CHAT LE CHAT 18 février 2009 14:27

          les ploutocrates qui nous gouvernent se gargarisent de ce concept dont ils ont vidé le contenu ......


          • ronchonaire 18 février 2009 15:08

            Intéressant : les propos de Le Pen parlent des musulmans et vous en concluez que sa condamnation contribue à faire de l’immigration un sujet tabou. Vous semblez donc associer les deux mots (maux ?) alors que les faits vous contredisent totalement : d’une part les musulmans de France sont majoritairement français de naissance (nés en France de parents français), et d’autre part l’immigration concerne en fait principalement des non-musulmans (sans parler du fait que l’immigration ne représente en fait que quelques milliers de personnes chaque année).

            Par ailleurs, rappelons que si Le Pen est condamné pour ce genre de propos, c’est avant tout au nom de la laïcité et du principe de non-discrimination qui fonde notre droit ; donc oui, nous sommes parfaitement en démocratie lorsque nous condamnons quelqu’un qui ne respecte pas nos principes juridiques fondamentaux. Si ce monsieur aime autant notre pays qu’il le dit, qu’il commence par en respecter les règles.


            • tSbeNjY tSbeNjY 18 février 2009 17:26

              				

              à ronchonaire :

              Ce que moi je trouve intéressant, c’est qu’il soit condamné pour discimination raciale vis-à-vis de propos sur les Musulmans. C’est là qu’est le vrai problème à mon avis...
              Le propos de JMLP est certe à teneure islamophobe, mais je ne vois pas de lien direct avec une "race" ou "ethnie" si ce n’est que dans l’esprit de beaucoups, arabe = musulman.
              Or il existe des personnes originaires du Maghreb non musulmane et des "français de souche" musulmans.

              Ensuite, j’ai un peu de mal avec vos assertions :
              "d’une part les musulmans de France sont majoritairement français de naissance (nés en France de parents français), " Pouvez-vous étayer ceci ?

              "et d’autre part l’immigration concerne en fait principalement des non-musulmans" Même commentaire, avez-vous des informations chiffrées à nous fournir ? Des statistiques ethnico-religieuses ? En France ? Où peut-on trouver ça ??

              "(sans parler du fait que l’immigration ne représente en fait que quelques milliers de personnes chaque année)" 
              J’avais plus entendu parler d’un ordre de grandeur de dizaines de milliers au bas mot. Sans compter les illégaux. Mais là aussi vous devez posséder les données qui me manquent. Surtout sur le nombre d’illégaux ?!

              Enfin, la fin de votre commentaire devrait faire plaisir a Mr Bob Sinet (dit Siné) :

              "Par ailleurs, rappelons que si Le Pen est condamné pour ce genre de propos, c’est avant tout au nom de la laïcité et du principe de non-discrimination qui fonde notre droit ; "

              Je vous rappelle que la laïcité implique le droit de critiquer toutes les religions comme de les pratiquer. Il me semble évident qu’une critique de la religion islamique implique implicitement une critique de ceux qui la pratique, non ?
              				
              				

            • Zalka Zalka 18 février 2009 17:52

              Merci pour le coupage de cheveux en 4...

              Sûr que Le Pen, connu pour sa grande finesse de raisonnement n’assimile jamais appartenance à une religion ou à une "race"...

              Par ailleurs, lorsque les gens disent "incitation à la haine raciale", il s’agit toujours d’un raccourci. Je vous laisse deviner quel est la version longue.

              Ce qui est finalement amusant, c’est qu’au nom de la liberté d’expression, on justifie l’expression de la haine et du mépris. C’est ça le vrai piège que tend Le Pen : faire en sorte de s’assimiler à la défense de la liberté d’expression.

              Et un paquet de crétin tombent dans le piège : ils publient même des articles sur agora vox. Pour cela il suffit d’ignorer les dizaines de personnes qui parlent des sujets de religions, de liberté religieuse, d’islam, d’immigration sans jamais être attaqués (sauf par l’extrème gauche), ni jamais éludé les problèmes.


            • tSbeNjY tSbeNjY 18 février 2009 18:33

              Zalka, qui est incapable d’éprouver de la haine ou du mépris pour qui que ce soit, considère que la liberté d’expression doit être limitée aux propos non-choquants.

              (je résume, mais c’est ce que je comprends de votre diatribe)
              Pour ma part je ne suis malheureusement qu’un simple humain avec des émotions. Pour sortir du champ lexical de l’article, j’éprouve du mépris pour Mme Albanel et sa stupidité, et j’exècre Lefebvre pour son rôle de chien-chien des lobbys.

              La liberté d’expression, c’est la liberté d’exprimer toutes sortes d’idées, même celles qui vont à l’encontre du politiquement correct. Le seul fait de pouvoir exprimer ces idées permet par réciprocité de les critiquer.

              Mais vous devez sans doute faire partie des partisans des lois Gayssot et autres : il vaut mieux empêcher des idées de se propager que de démontrer qu’elles sont erronnées...

              Le politiquement correct est une plaie pour notre société en ce qu’il divise les gens entre ceux qui peuvent exprimer leurs idées et ceux qui n’en ont pas le droit. Je vous renvoie à l’excellente chanson de D. Bourdon, dont un courtois commentateur vient de poser les paroles sur le fil.


            • abdelkader17 18 février 2009 20:41

              Les musulmans ne vous demande rien de plus que de les laissez vivre en paix, sans la stigmatisation constante dont ils sont les tenants, c’est devenu votre unique sujet de préoccupation, bientôt nous serons responsable de la crise économiques que les banquiers verreux ont fomentés, sortez un peu de ses schémas simplistes et malsains.


            • Michel Maugis Michel Maugis 19 février 2009 02:18
              @ tSbeNjY
               
              Je suis d´accord avec ce que Zalka vous a répondu, une fois n´est pas coutume.
               
              Vous avez infiniment tort.
               
              "Zalka, qui est incapable d’éprouver de la haine ou du mépris pour qui que ce soit, considère que la liberté d’expression doit être limitée aux propos non-choquants."
               
              Je pense que vous étalez un peu trop la notion de "propos non-choquants"
               
              Appelez à la haine raciale ou au meurtre, par exemple sont des propos choquants au même titre que de dire que le communisme est le future de l´humanité ou que la Terre est plate.
               
              Les propos de Lepen sont condamnables pour une raison autre, ils pourraient d´ailleurs n´être pas du tout choquants qu´ils seraient tout aussi condamnables.
               
              Ne seraient ils pas choquant dans une France majoritairement Lepeniste, qu´Ils ne seraient politiquement incorrects que pour certains.
               
              Vous dîtes : "La liberté d’expression, c’est la liberté d’exprimer toutes sortes d’idées, même celles qui vont à l’encontre du politiquement correct."
               
              Je dirais surtout celles qui ne sont pas politiquement correct !! Car avouez qu´il n´y a pas grand mérite, donc liberté, à rabâcher ce que les médias disent et est donc politiquement correct.
               
               Par contre vous avez tort en disant que c´est" la liberté d´exprimer toutes sortes d´idées", sans préciser le sens du mot "idée".
               
              Appeler à la haine raciale, au meurtre, à la discrimination etc.. ne sont pas des idées, et les idées qui se résument à ce genre d´appel sont comdamnables dans une société et qui ne serait pas démocratique spécifiquement pour cela.

              Israel est une société profondément raciste, elle est cependant soi disant démocratique. Les USA aussi.
               
              Il en est différemment des remises en causes, de ce que certains appels "révisionisme" ou "négationisme" qui ne devraient pas être condamnables car ce sont des idées qui n´impliquent pas une haine raciale ou toutes autres discriminations, quoi qu´en disent certains.
               
              Sauf qu´en démocratie, il est logique d´élaborer "des lois d´exceptions", comme les lois Gayssot, dans le but de calmer des ardeurs, pour éviter des exploitations racistes d´idées fausses ou exactes parfaitement admissibles en soi. Mais sur le principe absolu, vous avez parfaitement raison ; les lois Gayssot devraient être annulées.
               
              Par exemple la loi sur l´interdiction du port ostentatoire de signe religieux à l´école est une loi parfaitement légitime mais d´exception pour forcer le principe de comportement laïque à l´école. Mais si le peuple dans sa large majorité a un comportement laïque, cette interdiction ne se justifie plus. Les lois d´exceptions sont, de mon point de vue, une discrimination positive.
               
              Si les contres vérités ne peuvent être évitées, car non conscientes, les mensonges et les calomnies devraient être punies par la loi, et très sévèrement, même si ils n´ont rien de choquant !!
               
              Pourtant des journaux comme "Le Monde", "Libération" et autres en émettent tous les jours, par des rhétoriques spécieuses qui induisent ou confortent dans des idées fausses, mensongères et calomnieuses. Mais ils ne sont pas choquant.
               
              Pour tout vous dire : parlez comme vous le faîtes de "liberté d´expression" est ridicule car vous ne l´avez pas, et vous le savez très bien. Tout au moins vous ne l´avez pas au même niveau de ces quelques dizaines de mercenaores charlatans qui ont le privilège de vous imposer à longueur de presse leurs idées, et en particulier celle de la "liberté d´expression" totalement inexistante pour la plus grande partie du peuple.
               
              Il n´y a de liberté véritable, que si elle est accessible à tous. Comme la liberté de respirer ( pour l´instant).
               
              Parler plutôt du droit d´être correctement informé, sans mensonge, par ces mercenaires que sont la majorité des "journalistes".
               
              Michel Maugis

            • Michel Maugis Michel Maugis 19 février 2009 02:33
              @ tSbeNjY
               
              "Ce que moi je trouve intéressant, c’est qu’il soit condamné pour discimination raciale vis-à-vis de propos sur les Musulmans. C’est là qu’est le vrai problème à mon avis."
               
              Racisme signifie discrimination envers une communauté de personnes qui se distinguent, par la "race", la religion, la politique, sexualité etc…
               
              Dans racisme il faut retenir le côté DISCRIMINATION, d´où l´extension du sens discriminatoire du mot envers n´importe quelle communauté de personnes.
               
              Il y a du racisme, anti- musulman, anti juif, anti-jeune, anti- vieux, anti-communiste, anti homo sexuels.. etc.. anti-arabe, anti-gaulois, anti-allemand etc..
               
              Le comble est que toutes ces catégorisations existent sauf celui de race !! Ce qui ne peut que confirmer ce que je viens de dire.
               
              D´ailleurs, au sens strict, la phobie de quoi que ce soit n´a pas à être condamnable, sauf si elle implique un comportement discriminatoire envers l´objet de la phobie.
               
              On peut être islamophobe sans être raciste anti-musulman.
               
              Islamophobe, avoir horreur de l´Islam.
               
              J´ai horreur de toutes les religions, sans exception, je ne suis pas pour autant raciste anti-musulmans, anti-juifs etc..
               
              Sinon, les juifs seraient tous des racistes anti musulmans selon votre définition de l´islamophobie.
               
               
              Michel Maugis

            • djib 19 février 2009 12:01

              Apeller à la haine raciale, dire que la terre est plate est aussi choquant que dire que le communisme est l’avenir de l’humanité ?
              Non mais vraiment vous placez toutes ces assertions sur un pied d’égalité ?
              Vous avez un appel à la violence, une déclaration scientifiquement erronée et ... une pensée politique voire idéologique... et selon vous toutes ces assertions sont également choquante.
              Ben je pense que cela situe bien votre système de valeur ... on vous dirait tout droit sorti du MacCarthisme.

              - "A bas les rouges !"

              - " Encore un qui a été généreux avec son voisin. Surement une saloperie de coco !"

              Ca me sidère


            • tSbeNjY tSbeNjY 19 février 2009 13:30

              @M. Maugis,

              Lorsque j’utilise certains mots, c’est toujours en étant conscient de leur définition, et non de l’acceptation large que l’on peut en faire.

              Vous m’imposez votre définition personnelle du racisme, gardez là pour vous.

              Source Wiklipédia :
              Le racisme est une idéologie qui postule une hiérarchie entre les êtres humains selon leur origine ethnique, désignée sous le terme de race. Plus généralement, le racisme désigne la croyance que de prétendues propriétés biologiques innées, attribuées à des groupes sociaux, conditionnent inévitablement l’accomplissement culturel et individuel. Le terme racisme peut également désigner une attitude de critique ou d’hostilité systématique envers l’ensemble d’un ou de plusieurs groupes ethniques déterminés. Le racisme peut se traduire par des actes d’hostilité ou de discrimination envers les personnes selon leur origine ethnique, et prendre la forme de xénophobie ou d’ethnocentrisme.

              En langue française, il y a bien une différence entre une discrimination raciale et religieuse. Les mots sont importants, et à les dévoyer ainsi vous favorisez les amalgames douteux.

              Tout le reste de votre commentaire se retrouve erronné de cette simple constatation.

              Vous dites : "On peut être islamophobe sans être raciste anti-musulman."
              Je vous répondrais que l’on peut être islamophobe sans être raciste, sans être anti-arabe, difficilement sans être anti-musulman.

              Vous me semblez faire partie de ces gens qui crient au racisme à tort et à travers, et participez par là même à vider ce mot de son sens.

              La communication ne pouvant se concevoir que par l’utilisation d’un référentiel commun, je ne pourrai continuer à vous parler que lorsque vous emploierez vos mots à bon escient.

              Sincèrement,

              tSbeNjY


            • Michel Maugis Michel Maugis 20 février 2009 15:34
              @tSbeNjY
               
              "Lorsque j’utilise certains mots, c’est toujours en étant conscient de leur définition, et non de l’acceptation large que l’on peut en faire. "
               
              Je ne crois pas. Vous acceptez la définition que l´idéologie dominante impose par la force de sa propagande ( Il n´y a qu´elle qui s´exprime, dans Wikipedia par exemple). Cette idéologie dominante impose ses définitions pour faire accepter par le peuple la réalité qui est contraire à la signification profonde du mot qu´elle veut imposer.
               
              Le capitalisme ne sera jamais démocratique, il ne peut qu´aboutir au fascisme ou au socialisme qui dans son essence ne peut qu´être démocratique.
               
              Et le bel exemple est faire croire que là ou il n´y a pas la "liberté d´expression" il n´y a pas la démocratie.
              Le corollaire est que là où des personnes dorment dans les rues c´est la démocratie, puisqu´elles peuvent se plaindre et donc s´exprimer.

              "Vous m’imposez votre définition personnelle du racisme, gardez là pour vous. "
               
              Belle phrase typique de petit bourgeois nanti totalement aliéné par le système idéologique bourgeois.
              Vous avez donc accepté mon explication, très raisonnée, irréfutable à un point tel que votre orgueil de petit bourgeois est incapable de le reconnaître. C´est bien cela, puisque je vous ai imposé ma définition. par la seule raison que vous rejetez.  

              "Source Wiklipédia :"
               
              Votre définition est celle du "racisme" en tant qu´idéologie, et non en tant que comportement humain.
              Beaucoup de personnes ont un comportement de raciste sans pour autant épouser les thèses de l´idéologie raciste, et heureusement.
               
              Mais analysons plus profondément cette définition Wikipédienne.
               
              ""Le racisme est une idéologie qui postule une hiérarchie entre les êtres humains selon leur origine ethnique, désignée sous le terme de race. "
               
              C´est effectivement la définition du racisme en tant qu´idéologie.
               
              "Plus généralement, le racisme désigne la croyance que de prétendues propriétés biologiques innées, attribuées à des groupes sociaux, conditionnent inévitablement l’accomplissement culturel et individuel."
               
              Ici nous glissons de la notion de "race" à celle de "groupe sociaux". Nous nous éloignons donc de la notion de race à celle de "groupes sociaux". Mais Wikipédia ne passe toujours pas de l´idéologie à "attitude" ou "comportement" ou "mentalité" de raciste.
               
              "Le terme racisme peut également désigner une attitude de critique ou d’hostilité systématique envers l’ensemble d’un ou de plusieurs groupes ethniques déterminés."
               
              Cette affirmation est juste mais n´infirme pas la mienne, celle qui remplace "groupes ethniques" par "groupes sociaux" cité plus haut. Dans la définition wikipédienne, il n´y a pas la notion d´exclusivité.
               
              " Le racisme peut se traduire par des actes d’hostilité ou de discrimination envers les personnes selon leur origine ethnique, et prendre la forme de xénophobie ou d’ethnocentrisme. "
               
              Ici, Wikipédia vous donne tort et me donne raison. Puisque il assimile "la xénophobie" à une forme de racisme. En fait la xénophobie est exactement cela un racisme anti-étrangers.
              Mais Wikipédia dit une connerie énorme en disant :
               
              "Le racisme peut se traduire"-  Cela sous entend qu´il existe un racisme qui me se manifeste pas par des actes d´hostilité.. On croit rêver. On se demanderait à quoi pourrait servir cette idéologie raciste qu´imagine Wikipédia. 
               
              Il fallait écrire : Le racisme se traduit par ….


              "En langue française, il y a bien une différence entre une discrimination raciale et religieuse."
               
              Ah oui ? Et qu´est elle exactement ? A part que l´une est religuieuse et l´autre raciale ?
              Je crois que vous ne savez pas construire vos idées.
              Qu´il y est 2 mots différents, selon vous, pour distinguer deux victimes différentes d´actes discriminatoires, n´établit pas la différence entre les deux discriminations.

              En fait, il n´y a pas de différence entre une discrimination et l´autre. Si des mots différents existent c´est parce que les "groupes sociaux" concernés sont les victimes les plus fréquentes de la discrimination, qui elle est unique.
               
              Discriminer des juifs, des allemands, des communistes, des machin-istes, parce qu´ils sont des juifs, des allemands, des communistes, des machin-istes, est du racisme anti-juif, anti-allemand etc..
               
              " Les mots sont importants, et à les dévoyer ainsi vous favorisez les amalgames douteux. "
               
              Mais c´est vous qui voulez à tout prix faire croire que Lepen n´est pas raciste, sous le prétexte qu´il n´est qu´islamophobe. Non Lepen a le droit de ne pas aimer l´Islam mais n´a pas le droit d´ètre un raciste anti-musulman. Les musulmans forment bien un groupe social, non ?
               
              Quant à votre insinuation, elle manque une explication, car elle est une insulte d´hypocrite, typique des petits bourgeois nantis en manque d´explications rationnelles mais imbus d´orgueil.
               
              "Tout le reste de votre commentaire se retrouve erroné de cette simple constatation."
               
              Hélas pour vous, vous n´avez fait que confirmer, avec Wikipedia, que j´ai raison et que vous avez tort.

              "Vous dites : "On peut être islamophobe sans être raciste anti-musulman.""
               
              Bien évidemment, comme on peut être pédophile, pédiatre, sans être pédocriminel.
               
              "Je vous répondrais que l’on peut être islamophobe sans être raciste, sans être anti-arabe, difficilement sans être anti-musulman. "

              Mais être anti-musulman ne veut rien dire de spécifiquement mal ou bien, puisque le préfixe anti- ne dit rien spécifique sinon que d´être contre les musulmans, dans leur idéologie, leurs croyances etc..
              Ce qui est condamnable est la discrimination systématique envers un groupe social, en particulier les musulmans. ET cela s´appelle le racisme anti-musulman, en bon français.

              "Vous me semblez faire partie de ces gens qui crient au racisme à tort et à travers, et participez par là même à vider ce mot de son sens. "
               
              Reproche que je vous fais avec ce mot et aussi avec le mot "démocratie". Un comporterment raciste envers un groupe social déterminé, n´a rien à voir avec l´idéologie raciste, mais avec la discrimination hostile, que ce soit dans les comportements, dans les décisions politiques, les discussions.
               
              En français, et dans toutes les langues, il y a extension par analogie du sens des mots, ce qui permet de transmettre sa signification profonde. Je trouve bien léger ceux qui constamment viennent à la rescousse de personnages RACISTES sous le prétexte qu´ils discriminent des gens pour des raisons autres que leur race.
               
              Pour finir, ou presque, je vous donne la définition du Petit Larousse.
               
              Racisme
              2. Attitude d´hostilité ststématique à l´égard d´une catégorie déterminée de personnes. Racisme antijeunes.
               
              Il s´agit ici de la définition du terme racisme en tant que comportement, attitude.
              En 1. Le larousse donne évidemment la définition du racisme en tant que idéologie.
               
              "La communication ne pouvant se concevoir que par l’utilisation d’un référentiel commun,"
               
              NON ! Je ne suis pas d´accord avec ce " ne .. que". Non, encore faut il le connaître ce référentiel, savoir comment il est construit et ne pas le dévoyer par idéologie. Vous confondez "idéologie" et "comportement"
               
              Faire croire que la "démocratie" implique la "liberté d´expression" c´est de la foutaise idéologique et dire en clair que vous ne comprenez rien au sens profond des mots. Vous tombez dans le piège de l´idéologie dominante qui consiste à sanctifier, sacraliser leur système politique en tirant un trait d´égalité entre l´essence du mot " démocratie" et une caractéristique tout à fait formelle dans sa forme bourgeoise.
               
              " je ne pourrai continuer à vous parler que lorsque vous emploierez vos mots à bon escient."
               
              Encore une imbécillité. Vous êtes bien limitatif dans vos interlocuteurs. Typique du "démocrate" petit bourgeois orgueilleux.

              Peut importe le choix du sens des mots, j´ai très bien compris que nous sommes en démo¡cratie parce que chez nous il y a "la liberté d´expression" et que des milliers de gens ne peuvent vivrent, ne peuvent se faire soigner, dorment dans les rues etc… mais ils ont la "liberté".

              voyez vous, je comprends très vite, quelque puisse être votre référence sémantique.
               
              Michel Maugis.

            • Michel Maugis Michel Maugis 20 février 2009 16:27
              @djib
               
              "Ca me sidère"
               
              Ce qui me sidère est qu´il y est encore des gens
               
              Qui ne savent pas lire
               
              Construisent des commentaires sur des propos inventés qu´ils attribuent a ses opposants pour ensuite "raisonner" sur ceux-ci.
               
              Qui ne citerons jamais la phrase incriminée de son opposant, et pour cause.
               
              Et qui confirmeront leur malhonnêteté intellectuelle en ne s´excusant pas.
               
              Mais analysons vos commentaires.
               
              "Appeler à la haine raciale, dire que la terre est plate est aussi choquant que dire que le communisme est l’avenir de l’humanité ?"
               
              Bien sûr que non. Personne n´a dit cela. C´est votre cervelle qui se l´imagine.
               
              Appeler à la haine raciale, dire que la terre est plate, et dire que le communisme est l´avenir de l´humanité sont des propos choquants… AUSSI.
               
              J´avais dit :
               
              Appeler à la haine raciale ou au meurtre, par exemple sont des propos choquants au même titre que de dire que le communisme est le future de l´humanité ou que la Terre est plate.
               
              Je n´avais donc jamais dit qu´ils étaient AUSSI choquants, mais choquants, aussi.
              Quoique selon les individus et leurs idéologies une idée peut être plus choquante qu´une autre. Je ne m´étais pas prononcé, car ce n´était pas le sujet.
               
              Pour moi dire que le "communisme est l´avenir de l´humanité" n´est pas du tout choquant puisque c´est une vérité scientifique. Pour d´autres ce l´est, parce qu´ils ne savent tout simplement pas ce que les mots communisme et marxisme signifient.

              "Non mais vraiment vous placez toutes ces assertions sur un pied d’égalité ?"
               
              ou avez-vous lu cela, pour poser la question ?
              Au fait qu´elle est donc votre classement ?
               
               
              "Vous avez un appel à la violence, une déclaration scientifiquement erronée et ... une pensée politique voire idéologique... et selon vous toutes ces assertions sont également choquante."
               
              Jamais imaginez cela. Elles sont toutes choquantes pour quelques uns et aussi pour beaucoup. C´est selon.
              Dire qu´une chose est choquante ne signifie que l´on se prend pour la référence. Mais peut être est ce votre manière de penser.
               
              "Ben je pense que cela situe bien votre système de valeur ... on vous dirait tout droit sorti du MacCarthisme. "
               
              Vous me posez des questions, et vous répondez à ma place. Je vois votre "système de valeur".

              Je crois que vous ne m´avez jamais lu, et encore moins ma bio.

              Michel Maugis

            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 20 février 2009 16:36

              Avant, on critiquait des propos, maintenant on s’en indigne, ce qui épargne la peine d’avoir à fournir une argumentation.

              L’indignation marche d’autant mieux que les propos sont déformés. Ainsi dans les affaires Renaud Camus (BHL s’indigne d’un "trop de juifs" qui n’était pas dans le livre de Camus), Pascal Sevran (Paoli s’indigne d’une "bite des noirs", expression qui n’était pas dans le livre de Sevran. Ou alors, la police de la parole attribue aux propos une connotation étrangère à l’auteur ; affaires du sketch de Dieudonné sur M6, Siné-Jean Sarkozy dans Charlie-Hebdo, etc.


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 20 février 2009 16:38

              @ Zalka :

              Comme l’avait jadis exprimé Serge July :

               

              « Interdire l’expression du racisme, c’est tout simplement militer pour le refoulement, pour le secret, le renfermement et la conspiration. Et à terme, pour plus d’attentats, plus de meurtres. ».

              Serge July, "La liberté d’expression des racistes", Libération, 24 novembre 1978.


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 18 février 2009 15:16

              Depuis l’avènement du politiquement correct, nous ne sommes plus tout à fait en démocratie. Les lois Gayssot et Halde, en assimilant la critique à une discrimination, ont restreint la liberté d’expression et ont porté atteinte non seulement à la démocratie, mais aussi à la culture.

              L’historien François Furet considérait qu’avec la loi Gayssot de 1990 on avait "bloqué la marche du savoir".


              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 18 février 2009 15:34

                Elle est bien l’époque où (en 1982) François Mitterrand demandait un traitement équitable dans les médias pour le Front National, après avoir imposé des journalistes communistes dans les rédactions de l’audiovisuel.


                • Senatus populusque (Courouve) Courouve 18 février 2009 15:40

                  Didier Bourdon, On peut plus rien dire :

                  On ne peut plus rien dire
                  Si tu veux pas te retrouver seul t’as intérêt de fermer ta gueule
                  On ne peut plus rien dire x2

                  Sûr qu’on est d’accord avec toi
                  Mais c’est pas nous qu’on fait la loi
                  On ne peut plus rien dire

                  Si j’ veux parler d’Allah, on va me dire là vaut mieux pas
                  Si j’ prononce le mot kippa, t’es gentil tu la gardes pour toi
                  Si je vous dis Jésus désolé ça n’intéresse plus
                  Et pareil pour Bouddha ? Ah oui le fromage des Pays-Bas

                  On ne peut plus rien dire
                  Sûr qu’on est d’accord avec toi
                  Mais c’est pas nous qu’on fait la loi
                  On ne peut plus rien dire

                  Si t’as une surcharge pondérale, on t’oblige à crever la dalle
                  Si j’ dis qu’ j’ai envie de refumer, sûr j’aurais le cancer dans l’année
                  Si j’ me décide à faire du sport, on m’ dis fais gaffe pas trop d’efforts
                  On peut plus rien faire

                  Si j’dis qu’j’ai un ami homo, tention dîtes pas qu’ c’est un pd
                  Si j’dis qu’ j’ai des côtés machos, ouais t’es plutôt qu’un obsédé
                  Si j’dis qu’ j’aime bien les animaux, ils vont penser qu’ j’suis zoophile
                  Si j’avoue j’adore les marmots, ils vont m’dire qu’ j’suis pédophile

                  On ne peut plus rien dire
                  Si tu veux pas te retrouver seul t’as intérêt de fermer ta gueule
                  On ne peut plus rien dire x2

                  Sûr qu’on est d’accord avec toi
                  Mais c’est pas nous qu’on fait la loi
                  On ne peut plus rien dire

                  Faut faire gaffe aux radars, aux motards, au pinard, aux Ricard,
                  aux pétards, aux clébards, aux papelards
                  On ne peut plus rien dire

                  Tu dis la France qu’en même c’est vrai c’est un beau pays
                  Mais tu rigoles la France c’est un pays de pourri
                  Peut-être qu’en fait t’as raison, c’est pas si bien qu’on dit
                  Bah alors, connard, qu’est-ce qui t’oblige à vivre ici

                  On ne peut plus rien dire
                  Si tu veux pas te retrouver seul t’as intérêt de fermer ta gueule
                  On ne peut plus rien dire

                  Si t’avoues qu’t’as lu Céline, tu risque vite d’être dénoncé
                  Et qu’étant jeune t’étais trotskiste, tu vas te planquer vite à l’île de Ré
                  Si tu dis que t’es de bonne foie, on va te dire c’est de la langue de bois
                  Et quand t’es pas consensuel, t’as le droit au quel con celui-là
                  Si tu dis merde j’veux plus voter, on te dit t’es qu’un enfoiré
                  Si tu dis pour qui t’as voté, t’es con, c’est tous des enc***s

                  On ne peut plus rien dire
                  Si tu veux pas te retrouver seul t’as intérêt de fermer ta gueule
                  On ne peut plus rien dire

                  Faut faire gaffe aux radars, aux motards, au pinard, aux Ricard,
                  aux pétards, aux clébards, aux papelards
                  On ne peut plus rien dire

                  J’voulais sortir style une connerie, mais j’crois ca été déjà fait
                  Messieurs, vous n’aurez pas ma liberté de pensée
                  Euhh ouais ça a été déjà fait...
                  Il vaut mieux rien dire

                  — Ouais j’suis une fan de Florent Pagny

                  Si tu veux pas te retrouver seul t’as intérêt de fermer ta gueule
                  On ne peut plus rien dire

                  — J’crois qu’on doit avoir la liberté de penser ou pas
                  On ne peut plus rien dire

                  — Nous allons créer une loi contre l’homophobie
                  Sûr qu’on est d’accord avec toi
                  Mais c’est pas nous qu’on fait la loi
                  On ne peut plus rien dire

                  — Mais alors une vraie loi, pas une loi de taffiole... euhh... enfin de...

                  Faut faire gaffe ils ont dit à l’eau de source ça aussi, à la bourse ça aussi,
                  aux virus ça aussi, aux malus ça aussi, aux pv ça aussi, aux UV ça aussi,
                  à Bové ça aussi, à la bourse ça aussi, et au pauvre Sarkozy... euhh...
                  J’ai dit une connerie ?
                  ...
                  J’ai dit une connerie ?
                  ...
                  Ah ouais, j’ai dis une connerie là...

                  Bon allez éteignez moi tout ça là !!!! oh !!
                  ...

                  Monsieur Bourdon, vos papiers siouplait...


                  • JC (Exether) 18 février 2009 15:54

                    Sujet délicat que celui de la liberté d’expression.

                    Parler de 25 millions de musulmans en France est totalement invraissemblable et manifestement destiné à faire peur pour inciter à la haine. Peut-on laisser colporter ce genre discours démagogique ? Cela peut faire beaucoup de dégats dans un auditoire qui n’a pas forcément le recul nécessaire.

                    La Coran peut effectivement être utilisé pour inciter à la haine, mais la bible ne vaut pas mieux. Faire un exposé sur le Coran, sans le comparer à la bible, c’est être partial et pointer l’une des parties en oubliant le reste. C’est oublier aussi que ce qui pose problème n’est pas les Ecritures mais les gens qui les interprètent. Je ne tiens pas les extrémistes catholiques en meilleure estime que les intégristes islamistes pour ma part.

                    La meilleure garantie pour la démocratie, c’est l’éducation du peuple, on peut alors laisser tout dire en sachant que seule la vérité subsiste, malheureusement c’est une utopie.

                    En tout cas, je suis bien plus inquiet pour la démocratie quand le je vois la concentration des médias qui n’exprime plus qu’une information politiquement correcte que quand on condamne des extrémistes comme ceux cités dans l’article.


                    • Akwa Akwa 19 février 2009 17:35

                      Les intégristes Catholiques ne décapitent pas les journalistes qui viennent à leur rencontre, jusqu’à présent. C’est pas franchement comparable.
                      Pouvez vous citer des passages de la Bible (Ancien ou Nouveau Testament) qui appellent à la haine ?


                    • PapyJC_78 20 février 2009 22:53

                      Je peux témoigner de ce que l’enseignement d’un établissement privé d’obédience catholique professait encore aux élèves entre 1948 et 1954 la notion à mon sens raciste de la responsabilité des Juifs dans la mort du Christ.

                      En même temps d’ailleurs qu’une version de l’histoire de France où les méchants sans-culottes, assassinaient les bons royalistes.


                    • dom y loulou dom 23 février 2009 14:34

                      on peut par contre parfaitement se poser la question de pourquoi donc le concile de Nicée a collé ensemble l’âge du bélier et celui des poissons. Entendez donc ancien et nouveau testament.

                      parce que la nature du dieu vivant change en cours de route et on a donc deux versions différentes d’un supposé même dieu.

                      Le premier est vengeur, il a des caréctiristiques sadiques et à l’emporte-pièce, il s’emporte, juge et sème l’effroi, il est de nature changeante au gré d’humeurs assez démoniaques ma foi.

                      le deuxième est un dieu d’amour... le Christ ne pouvant pas mettre en paralelle deux religions, un des grands blasphèmes pour les pharisiens. Mais son "notre père" indique très clairement l’affiliation aux sagesses d’Hermès Tismégiste, le nom qu’il donne au père : Amour. et tout son parcours nous invite à voir la miséricorde au coeur de l’univers.

                      Alors pourquoi avoir mis ces deux versions, dont la première est bien "réarrangée" pour les chrétiens, les passages du Talmud sur les non-juifs n’y figurant pas, la notion que les dix commandements ne sont applicables qu’entre juifs et non aux autres est fulgureusement absente de la version de la torah qu’on nous sert dans la bible.

                      Elle se voit aussi grugée de beaucoup de textes très importants pour notre compréhension de l’histoire... si on y enlève les textes majeurs comme le livre d’Enoch qui raconte TOUTE l’histoire et non un bout tronqué, rabougri à une seule page presque, quand il s’agit de la génèse des hommes sur terre !!!

                      on comprendrait mieux ce qui se passe sur cette planète si ces gens n’avaient pas jugé bon de trifatouiller et d’ommettre certains textes fondamentaux pour la ligne de fraternité à laquelle convient aussi les prophètes de l’ancien testament.

                      On a camouflé, fait croire aux chrétiens que la torah et le talmud figuraient dans l’ancient testament, ne datant que du concile de Nicée. Et il faudrait être un fou pour dire que l’empereur Constantin était un saint et qu’il aurait été autorisé à faire ce qu’il est stipulé dans les révélationsde st.jean qu’on n’avait pas le droit de faire !! Enlever ou ajouter une phrase à la version complète de l’histoire !!

                      On nous bassine avec des notions qui sont quasi impossibles à mettre ensemble.

                      mais il faut lire les sources, les racines de ces textes et récits... chez les sumériens.

                      C’est très enrichissant et fabuleux pour tous les amateurs de science fiction !!! sisi je vous assure, ça vaut le coup les antiques tablettes de pierre, c’est passionant et nous appred bien des choses qui furent cachées.

                      C’est là l’âge du taureau qui précéda celui du bélier. Et si nous vouons avoir une vision complète nous ne pouvons pas simplement accepter qu’on fasse comme si l’âge des poissons n’avait pas été initié.

                      Impossible sinon d’entrer dans ls compréhensions du Verseau. Est-ce peut-être ce que Jesus voulait dire par "nul n’ira au père que par moi". L’amour proclamé au début des poissons, sans cette compréhension basique impossible d’accéder au royaume du ciel.

                      Mais cette juxtaposition de deux âges qui clairement ne voient pas du tout la réalité de la même manière...
                      comment accepter qu’ils soient scotchés ensemble ?

                      Comme une évidence qui devrait rendre les chrétiens les larbins des sionistes puisque cela fait des millénaires qu’ils sévissent sur nos esprits et sont les élus ? Et ainsi être maintenus dans la peur et la croyance des élus alors que les chrétiens se traitent donc de chiens en acceptant que les juifs soient plus élus qu’eux-mêmes ? c’est illogique et n’a aucun sens philosophique et ne correspond en rien à la pensée du Christ qui voit l’humanité comme un ensemble d’enfants sous le soleil bienveillant d’un père amoureux et non des familles séparées et inconciliables, justement tout l’inverse. 

                      cette juxtaposition des testaments dits ancien et nouveau nous amènent juste à dire que les juifs précédant les chrétiens leur sont supérieurs. Ben voyons.

                      Nous sommes là complètement en-dehors de la pensée chrétienne avec de tels propos. Et l’âge du bélier s’est terminé ily a deux mille ans comme celui des poissons se termine deux mille ans plus tard.


                      Cela signifie que l’âge des poissons a amené un coeur de fraternité entre les hommes que ceux du l’âge du bélier, qui le crucifièrent, ne le reconnaissent pas. 

                      Ont-ils voulu préserver LEUR prérogative de la terreur posée sur la nuque des hommes en organisant un livre qui juxtaposerait ces deux perspectives fondamentalement opposées ? tandis que le christ venait justement la lever cette oppression d’un dieu vengeur et sadique et nous dévoiler le pardon, clef de toute liberté ? 

                      Quels que soient leur culture ou leur religion il veut leur rappeler l’unité des aom au sein du vivant, les soulignements de cette généreuse et belle volonté du Christ apparaissent chaque fois qu’il parle. 

                      Lisez donc les tablettes sumériennes et vous aurez une compréhension plus pointue des origines. la chute du jardin d’Eden qui nous est racontée par exemple, est à l’origine la venue "d’anges du ciel" fous furieux et colériques et meutriers parce qu’ils s’étaient rebellés contre Anu, le dieu des dieux anunaki qui leur dit qu’ils devaient servir les hommes comme des égaux et non les traiter en esclaves. Et depuis ils déciment les aom, les rendant malades et faisant absolument tout pour les maintenir sous leur joug cruel.

                      Voilà l’histoire comme elle apparait dans son origine. Le temps aida leurs serviteurs à nous plonger dans des confusions hallucinantes alors qu’ils réarrangèrent les textes comme cela leur chantait..

                      ça ne vous rapelle rien ? moi si, furieusement. Ssurtout le réarrengement de notions écrites au bon vouloir de certains et au détriment de la vérité. Retournons donc aux sources de ces récits pour en tirer une vision plus complète.


                      http://gnosia.chez-alice.fr/sumer.html 


                      pour ceux qui lisent l’english

                      http://www.halexandria.org/dward184.htm


                    • JC (Exether) 18 février 2009 16:13

                      Sujet délicat que celui de la liberté d’expression.

                      Parler de 25 millions de musulmans en France est totalement invraissemblable et manifestement destiné à faire peur pour inciter à la haine. Peut-on laisser colporter ce genre discours démagogique ? Cela peut faire beaucoup de dégats dans un auditoire qui n’a pas forcément le recul nécessaire.

                      La Coran peut effectivement être utilisé pour inciter à la haine, mais la bible ne vaut pas mieux. Faire un exposé sur le Coran, sans le comparer à la bible, c’est être partial et pointer l’une des parties en oubliant le reste. C’est oublier aussi que ce qui pose problème n’est pas les Ecritures mais les gens qui les interprètent. Je ne tiens pas les extrémistes catholiques en meilleure estime que les intégristes islamistes pour ma part.

                      La meilleure garantie pour la démocratie, c’est l’éducation du peuple, on peut alors laisser tout dire en sachant que seule la vérité subsiste, malheureusement c’est une utopie.

                      En tout cas, je suis bien plus inquiet pour la démocratie quand le je vois la concentration des médias qui n’exprime plus qu’une information politiquement correcte que quand on condamne des extrémistes comme ceux cités dans l’article.


                      • saint_sebastien saint_sebastien 18 février 2009 16:28
                        Est-on encore en démocratie ? non

                        • plancherDesVaches 18 février 2009 16:45

                          Hmm... sujet délicat.

                          Et mêler Politique (au sens Grec Ancien du terme, le seul vrai et qui a été copier depuis, mais corrompu) à la religion et au racisme....
                          Là, ça devient un souk innommable.

                          Je vous rappelle néanmoins que Monsieur Le Pen est connu pour être un excellent tribun (ça, c’est le sens noble) et donc, un excellent manipulateur (ça, c’est le pouvoir d’utilisation de ses compétences pour enfumer les foules). Je vous rappelle un deuxième tour, y’a pas si longtemps.

                          Mais sortons, juste une fois, de notre petite France.
                          Au Royaume-Uni, chacun, vous, nous tous, peut exprimer librement ses opinions.
                          De là à cracher sur la Démocratie en la qualifiant de : "cause toujours". Ouais, on peut le faire. De la part de gens prêts à écraser tout le monde et nombrilistes.
                          Pourtant, écouter n’est pas si idiot. C’est même la première richesse de l’humain.

                          Et comme je dis toujours : "De la diversité nait la richesse". (pas matérielle, mais bien mieux smiley )


                          • mithys 18 février 2009 17:16
                            Le 17 février, le blog de la "Droite libre" (UMP) a publié un article intitulé : Circoncision "rituelle". Halte à la manipulation politique. Valérie BOYER et l’UMP n’ont JAMAIS souhaité rembourser la circoncision "rituelle", au contraire ".
                            Mon commentaire a été publié :
                            La circoncision ne se justifie que pour remédier à un phimosis. Les "prescrits" religieux, à commencer par ceux qui imposent l’excision, sont incompatibles avec nos lois, notre conception de la dignité humaine et le respect de la liberté individuelle. La tolérance ne va pas jusqu’à tolérer l’intotérable. Il est regrettable que dans nos pays démocratiques, les politiciens (par "tolérance" ou électoralisme ?) n’osent pas organiser une "campagne" d’information préventive au sein de la communauté musulmane. Ce serait évidemment préférable à la répression puisque celle-ci entraînerait la clandestinité de ces pratiques. N’est-il pas légitime, surtout en France, et malgré son "chanoine-président", que les pratiques religieuses s’adaptent aux lois, règlements et usages démocratiques ? De la même manière que nous respectons les leurs lorsque nous nous rendons ou établissons en terre d’islam.
                            Michel THYS
                             

                            • docdory docdory 18 février 2009 17:50

                               @ Testarossa

                              Il est grand temps , afin que cessent ces décisions de justice liberticides , que soit adoptées la liberté totale et absolue d’expression dans les médias, à l’instar de ce qui se fait aux Etats-Unis .
                              Seuls doivent être interdits et sanctionnés l’appel au meurtre ou à la violence . Les propos simplement racistes , sexistes , homophobes , politiquement incorrects ou autres doivent pouvoir s’exprimer en toutes liberté : en effet , on ne combat efficacement des idées que l’on réprouve que par l’argumentation , et non pas en allant faire le délateur devant les tribunaux et en réclamant des amendes .
                               La censure politiquement correcte devient insupportable dans ce pays , par ailleurs , les propos de Le Pen , en l’occurrence , n’ont rien de raciste puisqu’ils s’attaquent à une religion et non pas à une race . Si les autorités religieuses musulmanes contestent les propos de Le Pen sur le fond , qu’elles exposent leur argumentation , en utilisant un droit de réponse dans les médias .


                              • Gazi BORAT 19 février 2009 07:31

                                @ docdory

                                • Il est grand temps , afin que cessent ces décisions de justice liberticides , que soit adoptées la liberté totale et absolue d’expression dans les médias, à l’instar de ce qui se fait aux Etats-Unis .

                                La liberté "totale et absolue" qui se pratique aux Etats Unis ?

                                Pas si "totale et absolue"..

                                Au nom de la liberté d’expression, il est tout à fait légal de se réunir avec des amis partageant des idées et fonder ensuite un "Parti National Socialiste" et de faire ensuite la propagande de ses thèses.

                                Vérifiez vous même sur le Web : ces partis foisonnent, ont des activités publiques, organisent rassemblements, meetings, barbecues.. etc.. sans être inquiétés le moins du monde.

                                Vous pouvez aussi créer un Parti Communiste mais là, les choses vont rapidement se gâcher.. Durant longtemps, être communiste aux Etats Unis n’était pas un délit (au nom de la liberté d’expression), mais en être membre vous faisait ainsi comparaitre devant une "Commission des activités anti-américaines".

                                Pour les Etrangers désirant se rendre sur le territoire de la "liberté absolue", les choses étaient plus claires : un formulaire comprenant des questions précises pour le demanadeur de visa (même touriste) devait mentionner l’adhésion ou non aux idées "communistes".

                                Aujourd’hui, par des lois savamment rédigées, faire partie d’un quelconque rassembleùment en opposition avec la doctrine gouvernementale vous assimilera rapidement à un individu "en lien avec une organisation préparant des activités terroristes".

                                Alors, un peu de tourisme au pays de la "liberté absolue" dont curieusement, le taux d’incarcération par t^te d’habitant dépasse celui de la Chine Populaire :

                                http://www.nsm88.org/reports/adopthighway.htm

                                http://en.wikinews.org/wiki/National_Socialist_Movement_endorses_U.S._presi dential_candiate

                                gAZi bORAt

                              • Internaute Internaute 18 février 2009 19:21

                                Il a tout simlement été élu parceque les hollandais sont devenus minoritaires à Rotterdam. Votre exemple montre ce qu’on risque à laisser d’autres populations fort intelligentes, travailleuses, douées, exceptionnellement altruistes et cultivées, prendre sa place.


                              • abdelkader17 18 février 2009 20:29

                                Prendre sa place se fait au mérite pas au nom d’une idéologie rétrograde et anachronique, bloquez sur vos schémas de pensée coloniaux et vos préjujés rétrograde vous êtes incapable de penser l’altérité, consternant d’avoir un horizon idéologique si bouché.


                              • Internaute Internaute 18 février 2009 19:17

                                On ne peut pas laisser dans l’ombre le deux poids et deux mesures en vigueur actuellement.

                                Quand Le Pen regrette l’invasion dont nous somme l’objet et prédit trés justement que les français vont perdre les rênes de leur destin il est poursuivi et puni par la loi.

                                Ceux qui ont un tout petit peu de mémoire se souviennent de la réaction de nos hommes politiques au tolé soulevé chez les musulman par les activistes juifs qui ont publié des caricatures de Mahommet au Danemark (Flemming Rose) et proféré des déclarations du même ordre en France (Roedecker). Cette fois, au lieu de les condamner pour les motifs habituels, l’Etat français a mobilisé la gendarmerie pour protéger le fauteur de troubles. Cela suffit. Plus personne n’est dupe.

                                Dans ce pays on a le droit d’insulter qui l’on veut, proférer les pires mensonges et salir la mémoire des autres à une seule condition, que l’on ait sa carte du CRIF. Il est inadmissible que les français deviennent des citoyens de second ordre dans leur propre pays auxquels ne s’appliquent pas les mêmes lois qu’aux citoyens de première classe. La constitution dit que nous sommes égaux devant la loi. Il est temps de la fire respecter.


                                • abdelkader17 18 février 2009 20:34

                                  Invasion pauvre idiot, la colonisation mentale dont tu es l’objet n’est que le fruit de ton ignorance et du travail de sape de tes petites réferences médiatiques.


                                • abdelkader17 18 février 2009 20:12

                                  On peut cracher à longueur de média sur le prétendu contenu de violence de la religion musulmane, monter de véritables entreprises de diabolisation d’une certaine communauté, par contre la communauté juive est intouchable, omerta totale, ca c’est le deux poids deux mesures si chers aux pseudo défenseurs des libertés.
                                  Quand à la prise depouvoir en France de la communauté musulmane, soyez tranquille il vous suffit simplement de regarder la composition sociologique de l’assemblée nationale, pour comprendre que le putch islamique n’est pas pour demain.


                                  • vienzy 18 février 2009 20:16

                                    Une religion est, par essence, anti-démocratique

                                    En effet, c’est l’auto-proclamé pasteur qui décide en lieu et place du "peuple" (anéantissant au passage son dieu, s’il existe, qu a fait tous les humains compatibles. Et ça, l’auto-proclamé pasteur le sait bien puisqu’il tond ses brebis en toute "égalité")

                                    Et ce, quelle que soit la religion


                                    • abdelkader17 18 février 2009 20:19

                                      Nous vivons un état ou la liberté d’expresion est à géometrie variable, les faiseurs d’opinion et leur acolytes distribuent les temps de parole, les courtisans du pouvoir par la pratique du terrorisme intellectuel ostracisent tout ce qui n’est pas consensuel et de l’ordre de l’idéologie dominante.


                                      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 20 février 2009 16:46

                                        Une liberté à géométrie vairable devient un privilège, ce n’est plus une liberté. Les droits de l’homme, au premier rang desquels la liberté, sont attribués conformément au principe de l’égalité des droits.


                                      • cybitnap cybitnap 18 février 2009 22:25
                                        C’est la ’liberté d’expression’ qui est inexistante, pas la démocratie.

                                        Il suffit de prendre la liste des interdits en matière d’expression pour se rendre compte que les politiciens de tout bord nous prennent pour des cons.

                                        Ca me fait penser aux pseudos journalistes qui reprochent aux gouvernants de n’avoir pas prévu la crise alors que certains soi-disant experts la prévoyaient depuis longtemps. Mais il y a aussi des experts qui prévoyaient que l’Europe serait contraire aux intérêts des Francais en libéralisant à outrance l’économie et en favorisant les délocalisations. D’autres avaient prévu que l’immigration des années 80-90 détruiraient les comptes sociaux et seraient à l’origine d’une insécurité grandissante. Tous avaient raison mais les bien-pensants trouvaient préférable de s’enfouir la tête dans le sable...

                                        • Cropcircle 18 février 2009 22:49

                                          @homosapiens
                                          Bravo pour votre article,beaucoup de nos concitoyens pensent exactement la même chose,plus,toutes les fraudes pour récupérer de l’argent public,tous les polygames qui multiplient les pactoles avec les naissances etc...
                                          les petits vieux ,eux qui n’ont rien, sont sacrifiés ;malgré le travail de toute une vie.Nous risquons d’être dilués à cause d’abrutis comme nos 3 derniers présidents manipulateurs....l’elysée,la chambre des députés,lesénat(qui ne sert à rien) ces gens sont corrompus,une seule idée la gamelle,la gamelle...Il nous faut reprendre notre destin !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

testarossa


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès