Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Etudiants handicapés : les oubliés de la réforme des bourses (...)

Etudiants handicapés : les oubliés de la réforme des bourses ?

Avec la mise en place par Valérie Pécresse du nouveau mode de calcul des bourses d’enseignement supérieur, 3 000 étudiants handicapés voient leurs ressources potentiellement diminuer. Le point sur la réforme et les réactions d’Éric Chenut, président de l’association Droit au savoir et de Jean-Baptiste Prévost, président de l’Unef.

La suppression du critère "handicap"

La mise en place des nouveaux critères d’attribution des bourses d’enseignement supérieur voulu par Valérie Pécresse pour « simplifier » le système supprime le critère handicap qui permettait jusqu’à présent aux étudiants concernés de bénéficier de 2 à 4 points de charges supplémentaires. La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche justifiait sa position par l’élargissement de la prestation de compensation du handicap (PCH) aux étudiants de plus de 18 ans (elle était auparavant réservée aux plus de 21 ans).

Le compte n’y est pas !

Mais pour Eric Chenut, président de l’association Droit au Savoir, le compte n’y est pas : « Pour les étudiants de plus de 21 ans, cette prestation de compensation du handicap existe depuis 2006, elle était cumulable avec les bourses car justement, elle ne couvrait pas l’intégralité des dépenses liées au handicap. De plus, elle est versée par les départements, ce qui induit un risque d’inégalité de prise en charge ». Jean-Baptiste Prévost, président de l’UNEF, juge « mesquine » l’attitude du ministère : "Le fait d’instaurer une compensation qui n’est pas automatique, et d’en exclure les étudiants handicapés, est une façon de faire des économies de bouts de chandelles",

La réaction du ministère

Mardi, Valérie Pécresse a publié un communiqué dans lequel elle s’engage à ce que la situation des boursiers handicapés lésés par la réforme du système soit examinée afin que leur bourse soit rétablie. Chaque étudiant doit faire sa demande de réexamen individuellement. L’association Droit au Savoir appelle chaque étudiant lésé à prendre contact avec elle afin d’être accompagné dans sa démarche.

Droit au savoir

Droit au Savoir est un collectif inter associatif regroupant 33 associations représentatives, tous handicaps confondus. Son objectif est de promouvoir et soutenir la scolarisation au-delà de 16 ans, la formation et l’insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap. Sur le site internet de Droit au savoir, les étudiants handicapés peuvent télécharger une lettre-type de recours au format pdf.

La PCH

C’est une aide individuelle qui s’élève en moyenne à 1300 euros par mois. Elle est calculée par les Maisons départementales des personnels handicapées (MDPH) selon les spécificités du handicap et des besoins de l’étudiant. Tous les renseignements sont disponibles auprès des CROUS.

Pour plus d’infos sur les bourses et aides asociales destinées aux étudiants, consultez les rubriques budget, logement et études sur Agoracampus


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Georges Yang 30 août 2008 11:45

    On se sent impuissant après la mise en réforme des bourses !


    • Roche 6 septembre 2008 01:00
      a t-on jamais connu une droite aussi bete ? non je ne pense pas, alors rien ne m’étonne !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès