Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Exploiter la luminescence citoyenne

Exploiter la luminescence citoyenne

une bioluminescence citoyenne existe-t-elle ? "l'expertise d'usage" alliée à l'audition d'experts aux avis contradictoires, à des débats, des délibérations et du temps, puis rebelote, débat, délibération, temps...il en émerge une production de lumières. Organisé de manière adéquate, le peuple peut être luminescent, ce qui est valable pour nos élus, les outils inutiles et magnifiques du Sénat par exemple (auditions, consultations, commissions), l'est aussi pour le peuplard

JPEG Les" avis éclairés" sont le leitmotiv de notre élite politique pour justifier son existence, voyons, le peuple serait pulsionnel, passionnel et émotif, plus que ça le peuple serait populiste si l'on se fiait à lui. Quand bien même, dans son célèbre discours du 7 septembre 1789, M. l’abbé Sieyès déclarait à l'Assemblée Constituante :

"...Les citoyens peuvent donner leur confiance à quelque uns d’entre eux. Sans aliéner leurs droits, ils en commettent l’exercice. C’est pour l’utilité commune qu’ils se nomment des représentations bien plus capables qu’eux-mêmes de connaitre l’intérêt général, et d’interpréter à cet égard leur propre volonté.

L’autre manière d’exercer son droit à la formation de la loi est de concourir soi-même immédiatement à la faire. Ce concours immédiat est ce qui caractérise la véritable démocratie. Le concours médiat désigne le gouvernement représentatif. La différence entre ces deux systèmes est énorme.

Le choix entre ces deux méthodes de faire la loi n’est pas douteux parmi nous.

D’abord, la très grande pluralité de nos concitoyens n’a ni assez d’instruction, ni assez de loisir pour vouloir s’occuper directement des lois qui doivent gouverner la France ; leur avis est donc de se nommer des représentants ; et puisque c’est l’avis du grand nombre, les hommes éclairés doivent s’y soumettre comme les autres. Quand une société est formée, , on sait que l’avis de la pluralité fait loi pour tous. "

Apparait l'expression "hommes éclairés", donc quelque part la notion "d'avis éclairé", sans parler ici du distingo démocratie vs gouvernement représentatif.

Outre ceux, héritiers des royalistes, nous tous en fait, qui sont déjà au garde-à-vous, attendant le chef, l'homme providentiel, le grand homme, l'Homme... nombreux sont ceux qui sont, au minimum, pour une amélioration de la Ve République.

Il nous faut donc des "hommes éclairés"... à défaut de pouvoir éclairer loyalement, sérieusement, impartialement la totalité des 44,6 millions de Français inscrits sur les listes électorales au 1er mars 2014, il nous faut, d'après cette logique, extraire un morceau de peuple, le rendre expert et compétent sur une question, l'envoyer en éclaireur, qu'il nous ramène la lumière d'un "avis éclairé"....en gros, une élite, mais à constater comment les élites fixes se détachent naturellement du peuple, s'autonomisent et pourrissent, ou disons se pervertissent, une élite temporaire. Sans parler des vertus de cette pensée d'Aristote : "il semble que l’excellence d’un bon citoyen soit d’être capable de bien commander et de bien obéir. Plus encore : «  on dit, à juste titre, qu’on ne peut pas bien commander si l’on a pas bien obéi  » . D'où la rotation des charges.


Un éclairage citoyen par une élite temporaire, cravate reste le décideur final ...dans ce cas, le peuple certes perd encore l'initiative, mais gagne l'image, l'imaginaire à long terme...on se simule le nom sans avoir la chose, on a l'air mais pas la chanson...oui, oui, à vue de nez, on est perdant encore une fois...mais si on gagne l'image, sa réalisation est peut-être inscrite dans ses gènes, les prochaines générations feront 2 cm supplémentaires, ainsi de suite.

Dans le théâtre nécessaire du pouvoir, la mise en scène des délibérations citoyennes devra croitre en proportion de la baisse du mauvais théâtre actuel....il en faut un de toute façon, la bascule ne pourra être que progressive.....un changement radical, changement racinaire de paradigme, reste possible et souhaitable bien-sûr mais c'est moins plausible rapidement, plus beau et pur mais moins atteignable.

Au passage, il ne sera pas question d'Europe dans cet article ni de NATO, car il est présupposé qu'une démocratie nationale éclaterait en remontant les diktats néoféodaux et ultralibéraux, ces diktats qui mettent les peuples en esclavage.

Il semble à travers l'Histoire que l'on n'avance durablement que par petites touches, même si, oui encore une fois, les changements de paradigme semblent être, in fine, brutaux.....la Commission Nationale du Débat Public, CNDP, existe déjà en 2014 dans l'arbre constitutionnel, au moins législatif, avec beaucoup de défis, des freins, des limites mais les germes du renouveau sont là, germes parce que c'est potentiellement fertile, pour l'instant le périmètre est limité aux projets d'aménagements urbains régionaux, peu ou prou, mais si les résultats constatés sont vertueux, la prochaine génération réclamera l'extension au niveau national, la suivante l'obtiendra.

Que le décorum du pouvoir reste identique pour ne pas choquer l'inertiel conservatisme ambiant, cela semble une nécessité, non ? mais l'éclairage devient citoyen, dans un premier temps...les prochaines générations feront 2 cm en plus....une Révolution nette, pour qu'un escroc bonaparte sorte des cendres ...c'est quasi-stupide ou ça enfile gentiment des perles...resterait à la CNDP, outre ses 21 chantiers, à penser la mise en scène...truc superficiel mais si ça touche l'imaginaire collectif.

La mise en scène de ces délibérations CNDP... si par exemple il arrivait qu'un jour une plénière finale se déroule au Sénat, voire à l'Assemblée Nationale, imaginez la force de l'image...des citoyens au micro, devant cravates, devant les caméras, devant les autres citoyens....l'impact de l'image dans l'imaginaire collectif pourrait être redoutable ! un article constructif analyserait la mise en scène déjà existante mais fi de ça.

"cravate" "cravate" c'est peu jeter l'opprobre gratos mais le pouvoir change 80%, 90% des humains....et puis, l'élection même avec ses immenses défauts reste une source lointaine de légitimité, de responsabilité...

Au passage encore, "parlement & citoyens" aussi est une voie prometteuse, mais plus dans son principe que dans les faits pour l'instant, utiliser "l'impératif participatif" pour aller vers la co-élaboration des lois. ...en tout cas, il nous faudrait des micros changements indolores pour le naturel inertiel conservatisme, contenant en eux les germes d'une révolution des mentalités.

Au passage enfin, un mot pour les partisans du Référendum d'Initiative Citoyenne, une des questions est de savoir comment imposer le RIC ...dans l'Histoire, par position de faiblesse des politiciens en Suisse apparemment, ou par transmission culturelle non assumée de la belle constitution française de 1793, à ce jour, la plus belle de notre pays. Nos 'politiciens' ne sont guère considérés pourtant et par je ne sais plus aux usa, en tout cas, c'est culturel et en partie, admettez-le, basé sur un antiparlementarisme, et vous demandez, exigez des politiciens de vous aider à pouvoir sauter par dessus eux....même s'ils feignent l'écoute attentive, puis l'accord, voyez comme ils sont capables d'être retors pour engluer les questions dans des marécages sans fond...de leur part, escomptez une réaction de refus, par instinct de survie immunitaire, même le triste RIP actuel ne sera peut-être jamais promulgué, ....pour autant cette lutte pour le RIC est utile, un front sur une tourelle éloignée désorganise l'ennemi, et puis ce serait une avancée....même si en matière de cerveau collectif, on pourrait faire plus efficient qu'une démocratie directe...


Là, ce schéma est plus efficient qu'une Démocratie Directe, ne vous déplaise Blaise, ah mais si, j'viens comprendre le but des maximalistes et enragés : s'aimer ! même si c'est que le temps d'une chanson...j'croyais que c'était pour que ça marche.... bref, un "citoyen expert", devenu expert aura un avis plus éclairé que le sens commun du plus grand nombre, avis certes frappé au coin du "bon sens", mais avec moins d'acuité. Alors c'est moins sexy, moins radical, c'est moins fédérateur que les projets de démocratie directe, de constituante citoyenne, de Référendum d'initiative Citoyenne, etc...mais peut-être plus atteignable, en tout cas, cela semble ancré dans la réalité de 2014....mis au pilori pour modérantisme...et puis ça semblera déjà hors de propos à ceux qui pensent que le pouvoir réel s'exerce déjà ailleurs,

Restera un problème, parmi d'autres : que faire si cravate ne suit pas l'avis favorable ou défavorable du morceau de peuple rendu expert ? s'il motive son choix ? soit rien, le compte sera établi au moment de son éventuelle réélection, soit un référendum
 


notes :
c'est peut-être les desservir que d'indiquer ces liens à la suite de ce gloubi-boulga verbeux mais baste, ces liens sont la valeur

colloque de juin 2014 "le citoyen et la décision publique" :

"
12 ans de débats publics en France"

http://www.dailymotion.com/video/x20k22o_12-ans-de-debats-publics-en-france_news


"Quelles évolutions, quelles réformes pour le débat public en France ? "

http://www.dailymotion.com/video/x20lhk9_quelles-evolutions-quelles-reformes-pour-le-debat-public-en-france_news


"La conférence de citoyens : une autre approche du débat public"

http://www.dailymotion.com/video/x20lor5_la-conference-de-citoyens-une-autre-approche-du-debat-public_news

autre :

"CNDP : la conférence de citoyens sur le projet CIGEO"


http://www.dailymotion.com/video/x1u8spx_cndp-la-conference-de-citoyens-sur-le-projet-cigeo_news


"la démocratie à venir et à refaire" par L.Blondiaux

http://www.college-de-france.fr/site/pierre-rosanvallon/seminar-2014-04-02-10h00.htm


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Gandalf Claude Simon 17 août 2014 15:27

    Il reste le maquis : accepter ses décisions.


    • zygzornifle zygzornifle 18 août 2014 11:04

      luminescence citoyenne face à l’obscurité politique....


      • citoyenrené citoyenrené 18 août 2014 11:35

        peut-être, peut-être...si ce n’est que ça, et pas une forme d’obscurantisme, ou disons un truc dévié par des intérêts privés...j’ne connais pas le mot pour ça....


      • citoyenrené citoyenrené 31 août 2014 11:21

        erratum : « cravate » pour le monstre consanguin, symbiose des balkany, cahuzac, guérini, sarkozy, copé, dumas, pasqua, ect...on en produira de nouveaux, à l’infini......bien-sûr qu’une élite semble être une loi d’airain des sociétés pyramidales...c’est pas un rejet élitisme vs populisme..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès