Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Extinction programmée de la caste politique

Extinction programmée de la caste politique

De quel droit et au nom de quel principe de compétence les citoyens français adultes et responsables de leur vie, de leurs entreprises, de leurs enfants sont ils privés de la possibilité de soumettre au débat puis au vote des idées et des lois qui s’appliquent à eux ?

Même la justice dans sa forme la plus démocratique confie encore au quidam choisi par hasard et sans compétence particulière le pouvoir d’envoyer le justiciable en prison en fonction d’un verdict rendu par un juré populaire en âme et conscience.

S’il reste évident devant la multiplicité et la complexité des textes de référence que des spécialistes sont encore nécessaires pour démêler l’écheveau polico-juridique des écrits publics, la persévérance dans cette voie embrouillée, restrictive de la connaissance et de l’épanouissement collectif de la conscience, doit cesser. Il faut simplifier, aplanir la route et permettre à chacun de pouvoir l’emprunter.

A qui sert cet embrouillamini ésotérique de règlements ? A qui profite le parcours de combattant qui oblige l’homme politique à toutes les ruses, à tous les combats, à tous les calculs pour avoir le privilège d’accéder aux postes « à responsabilité » ? Certainement pas au citoyen moyen qui est exclu d’emblée de ce qui devrait être un partage démocratique du choix politique. Ce combat des chefs, cette compétition dans la course au pouvoir, ces manigances calculatrices détruiraient même la plus pure des intentions, la plus sincère des visions. La violence de leur accession au pouvoir et des luttes obligées pour s’y maintenir pervertit intrinsèquement la concrétisation des idées les plus brillantes des meilleurs d’entre eux. C’est ce sac de nœud pétri de ruses, de calculs et de compromissions qui nous dicte nos lois et nos conduites à tenir !

L’abrogation du monopôle législatif de la caste politique en place, quelque soit son obédience, est une des revendications de la révolution citoyenne en cours en Europe. Nous sommes le peuple et nous ne voulons plus de représentants du peuple. Nous souhaitons nous exprimer directement, débattre sur des forums réels ou virtuels, choisir en âme et conscience, voter sur internet de façon sécurisée et accessible à tous et enfin accepter le verdict de la démocratie réelle. Nous voulons refonder entièrement la république et sa constitution pour y inscrire en lettre d’O.R « l’Obligation Référendaire » ainsi que le « Salaire Universel Citoyen », le S.U.C du nouveau monde à bâtir, soumis à la nécessaire participation individuelle à la bonne marche de l’Etat. Ce n’est pas en maintenant les citoyens en dépendance que l’on émancipe un peuple, c’est en leurs rendant leurs pouvoirs individuellement et en les impliquant directement dans des choix de société. Nous ne sommes plus des enfants que l’on guide par la main pour les conduire dans le « droit chemin » de la mafia capitalistique, bancaire et consumériste, nous sommes des êtres pensants qui exigeons notre droit souverain à l’expression sans intermédiaire.

Le sens du bien commun et la volonté de création qui nous animent impliquent également la reprise par la nation souveraine de son droit à battre monnaie. Ce droit nous a été confisqué par des politiciens corrompus au profit d’une élite bancaire privée qui en tire seule les intérêts. Cette oligarchie n’a aucune légitimité sur les peuples de France, d’Europe et du monde. Elle ne sert qu’elle-même et nous exigeons qu’elle soit recadrée dans le rôle de comptable et de gestionnaire du bien commun qui est sa seule utilité. La remise en perspective publique et réellement démocratique du pouvoir sur l’argent est une condition nécessaire au développement partagé et équitable des peuples.

La réelle démocratie n’est pas une fantaisie d’utopistes illuminés, elle est la revendication déterminée de tous les peuples en éveil de conscience. Nous ne céderons plus aux sirènes des beaux parleurs professionnels qui nous conduisent vers l’écueil de leurs ambitions personnelles. La hiérarchie clanique du pouvoir politique est un reliquat d’anciens régimes autoritaires et violents qui se maintiennent par la ruse et la division. Elle ne correspond ni ne sert aucune civilisation durable et éclairée qui s’appuie sur tous ses citoyens. Cette hiérarchie de caste tombera comme tombent les feuilles mortes : elles cèdent par manque de sève devant la poussée des tendres bourgeons.

Erik Gruchet, Saint Pierre


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 31 mai 2011 15:30

    Démocratie : le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple, ou, un homme - une voix.
    C’est bien beau et émouvant, et en même temps il faut vite ajouter que cela ne peut fonctionner que si deux conditions sont remplies : des citoyens « éduqués », donc à même d’analyser et de faire des choix et un débat, donc une presse, libre.

    Si chez nous, la première condition est, relativement, atteinte, la deuxième ne l’est plus du tout. Les médias sont maintenant quasiment tous aux mains de l’oligarchie, par l’intermédiaire de certains de ces membres. Il n’y a plus d’information objective.
    Informations dissimulées, tronquées, manipulées, mensonges ... sont notre lot quotidien.

    L’évolution des sciences humaines, psychologie sociale notamment, a appris aux communicants des élites à manipuler les foules. C’est notre lot quotidien.

    Il ne peut donc plus y avoir de vraie démocratie, d’ailleurs, il y a longtemps que nous sommes en ploutocratie, le pouvoir des élites.


    • NEPNI NEPNI 31 mai 2011 15:43


      Étienne Chouard : Le tirage au sort comme bombe politiquement durable contre l’oligarchie
      http://www.dailymotion.com/video/xiyzhh_etienne-chouard-conference-le-tirage-au-sort-comme-bombe-politiquement-durable-contre-l-oligarchie_news#from=embediframe

      si vous voulez aller vite regardez les 15 dernières minutes


    • zelectron zelectron 31 mai 2011 22:16

      @ NEPNI
      Ce n’est pas une si mauvaise solution (voir clérocratie ou stochastie par exemple) mais pas pour toutes les sortes d’élections.
      Je vous suggère de lire un SF de Gilles d’Argyre, Le Sceptre du Hasard : excellent encore aujourd’hui


    • NEPNI NEPNI 1er juin 2011 08:43

      Merci ZELECTRON, je prends note pour une prochaine lecture smiley


    • LE CHAT LE CHAT 31 mai 2011 16:08

      Il suffit de voir qui siège à l’assemblée pour voir que ça ne représente pas du tout la population dans son ensemble


      • lloreen 31 mai 2011 16:11

        Voilà ce qui « nourrit » nos politiciens...


          • lloreen 31 mai 2011 16:14

            Il suffit aussi de voir comment les parlementaires ont voté OUI alors que les français ont voté à 55% NON au référendum sur le traité de Lisbonne pour voir qu’ils ne nous représentent PAS DU TOUT.


            • lauraneb 31 mai 2011 16:15

              et marrant la meme idée au meme moment
              il y aurait de l’esprit dans le peuple ????
              mais non mais non celui-ci est trop con voyons...
              http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/l-assistanat-politique-est-le-94999?debut_forums=5#forum2934436


              • non667 1er juin 2011 13:57

                à lauraneb
                mais non mais non celui-ci est trop con voyons...
                mais si mais si celui-ci est trop con voyons...
                la preuve 2002
                la preuve 2012 = umps présidentielle et législative  ! smiley smiley


                • non667 1er juin 2011 14:05

                  à lloren
                  Une idée :
                  http://www.partiblanc.fr/

                  ou débattre du sexe des anges !
                  2012 ? smiley smiley


                • thomthom 31 mai 2011 22:41

                  tellement vrai !

                  et si pour commencer, on modifiait les règles pour les présidentielles : 50% de candidats« des partis » et 50% de candidats tirs au sort parmi de simples citoyens qui se seraient simplement déclarés volontaires ?


                    • paoum 31 mai 2011 23:28

                      alors,
                      +++ pour l’article, mais « voter sur internet de façon sécurisée et accessible à tous ».

                      ce sera sans moi.

                      je veux croire que c’est une phrase maladroite et que vous n’y croyez pas réellement. smiley


                      • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 1er juin 2011 13:35

                        @paoum

                        Il est bien plus facile de falsifier un vote papier qu’un vote electronique.


                      • jpm jpm 1er juin 2011 14:50

                        Dans nos democraties republicaines, il est tres dificile de modifier les bulletins une fois glisses dans l´urne et meme d´en rajouter car tout est compte et recompte au bulletin pres. On peut certes faire voter les morts ou les absents... mais j´imagine qu´il en ira de meme avec l´electronique.

                        Par contre, le vote electronique n´est qu´une suite de zeros et de uns... n´importe quel hacker un tant soit peu doue saura rearranger tout cela et il sera tres difficile pour le simple quidam de verifier les resultats smiley


                      • paoum 31 mai 2011 23:29

                        précision,
                        je veux parler de sécurité du vote, pardon, pas de son accessibilité.


                        • kemilein 31 mai 2011 23:33

                          le système boursier est pourtant bien protégé non ?
                          les hacker intelligent se sont certainement déjà que telle était le véritable lieu de « pouvoir » et pourtant je n’ai jamais eu vent d’une quelconque attaque réussi dessus.

                          ca couté « cher »... peut être et ?
                          (d’autant plus que pour moi l’argent n’a pas de « valeur » c’est du vent)

                          ca « coute » de la technique, des ressources, des technologies, pas question « d’argent » là dedans. simplement d’une volonté réelle.


                        • jpm jpm 1er juin 2011 13:27

                          Une petite remarque sur la comparaison entre le vote electronique et le systeme boursier. Dans le cas de la bourse, si quelqu´un arrive a tricher il prend de l´argent a un autre intervenant qui va immediatement le detecter et se plaindre. Ce n´est donc pas l´interet des organisateurs du marche de voir se developper ce genre de tricheries qui vont donc tout faire pour le securiser au maximum.

                          Dans le cas du vote electronique c´est different. Si quelqu´un arrive a voler des voix cela ne se verra pas (le vote etant secret) et personne ne pourra se plaindre spontanement... du moment que la tricherie reste raisonnable... et laisse quelques voix aux adversaires. Par ailleurs, l´organisateur du vote etant generalement le pouvoir en place... il faudra donc lui faire confiance pour superviser le cote technique du vote. C´est donc beaucoup plus hazardeux... Quelque soit le niveau technique employe... il est tres difficile meme pour des experts de certifier de maniere certaine les resultats obtenus... et surtout de prevenir la substitution des programmes officiels par des programme espions. Il y a finalement moins de risques avec un depouillement manuel effectue sous le regard attentif des scrutateurs. 


                        • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 1er juin 2011 13:42

                          Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites sur le vote électronique.

                          En quoi le vote papier est-il vraiment moins sujet à la fraude ?
                          Jusqu’à maintenant les plus grandes fraudes électorales l’ont été avec un vote papier, non ?

                          Pourquoi est-ce que le système de vote devrait-il être mis en place par le gouvernement et non par par une instance indépendante ?

                          Les logiciels Open Sources existent et on peux envisager la création d’un logiciel spécialement prévue pour le vote, donc complétement transparent et consultable pour le citoyen, et ultra sécurisé par ce dernier.


                        • jpm jpm 1er juin 2011 14:40

                          Je suis daccord avec vous... les plus grandes fraudes électorales detectees a ce jour l’ont été avec le vote papier et je pense que cela restera vrai avec l´introduction du vote electronique... qui aura l´immense avantage d´etre inverifiable et incontrolable par un simple quidam... apres il suffira pour un gouvernement indelicat de controler les controleurs et/ou l´instance independante charge d´organiser tout cela smiley
                           
                          Mais je suis daccord en theorie le vote electronique semble la panacee... et d´une simplicite absolue. Il suffit d´avoir confiance dans les specialistes smiley


                        • Lath 3 juin 2011 06:28

                          Rien n’empeche d’utiliser internet pour débatre, et poser les questions. Et d’utiliser le vote papier pour répondre. En attendant un systeme sur à 100% (-system en clair open source et donc en permanence vérifiable par tous, l’obscurantisme es l’ennemi)


                        • Erik Gruchet 2 juin 2011 06:09

                          Vraiment trés constructif comme réflexion et digne d’un planqué de la délégation de pouvoir qui ne veut rien changer de son petit monde de cocon lavette ! 
                          Avez vous écouté les émissions de France Inter qui relayent les évènements qui se passent en Espagne. N’entendez vouspas dans les interview tous ces demandes incessantes de démocratie directe, d’expression sans intermédiaire, de débat collectif , de liberté de faire entendre sa parôle et sa pensée. Nous sommes dans une période de bouillonnement d’idée et de créativité et vous arrivez avec votre eau froide d’ironie pensant apporter sans doute ainsi votre pierre à l’édifice de la réflexion. A moins que votre but ne soit de défendre le système en place dans lequel vous trouvez sans doute votre interrêt personnel ou un justificatif à votre paresse d’agir !
                          Ne vous en déplaise, mon soixante millionième de représentativité vise à servir l’éveil des consciences et le bien commun. Quand à mon pluriel de majesté mégalomane il vaut bien votre singulier de critique mesquine !


                        • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 1er juin 2011 13:33

                          Aujourd’hui on a tout les moyens techniques pour parvenir à une démocratie directe.

                          Certains disent que cette démocratie directe va par exemple rétablir la peine de mort, moi je ne le crois pas, car dès qu’on les gens ordinaires sentent que leurs décisions sont importantes et prise en compte, les choix sont plus réfléchis.

                           


                          • Patrick Samba Patrick Samba 1er juin 2011 14:01

                            Bonjour,

                            ah ! que cela fait du bien de lire de tels textes.
                            Mais combien ces idées seront difficiles à diffuser et mettre en œuvre...
                            Pour autant ne nous décourageons pas, l’espoir est lui aussi un bon moteur de vie.


                            • non667 1er juin 2011 14:26

                              c’est une vente flash pour un voyage en utopie ? smiley smiley

                              du concret non de d... smiley smiley smiley

                              2012 est proche et la puissance médiatique de la finance mondialiste est tellement disproportionnée par rapport à celle du peuple (internet = un espoir à ne pas laisser passer ) et elle à fait tellement de dégât qu’il ne faut pas compter retourner la situation d’ici 2012  il est possible néanmoins de faire un pas dans ce sens  :

                               « SE DÉBARRASSER DE L’ UMPS »

                              ,la majorité qui gouverne est déterminée par l’assemblée nationale et non pas par le président (cohabitation éventuellement )

                              depuis la chute de l’urss qui a malheureusement laissé le champ libre aux usa le débat n’est plus gauche /droite celui-ci n’étant qu’un leurre imposé par les américano-judéo mondialo capitalistes pour masquer le vrai débat et garder le pouvoir a l’aide de leurs merdias qui manipulent les sondages et les électeurs

                              le choix est en gros :

                              soit :mondialisme/ vassalisation = tout le monde au resto du cœur américain (ils ont l’arme alimentaire qui sera absolue avec les ogm ) ,s’ils veulent bien = continuation /aggravation de la situation actuelle

                              soit:nationalisme/indépendance/gaullisme : responsabilisation /nous mangerons les fruits de notre sueur .

                              pour changer, une seule solution :

                              faire table rase des mondialistes pour cela

                              n’accorder aucunes voix aux mondialistes = oui à mastrich = €=shengen = lisbone càd :umps + modem =cohn bendit +......

                              voter pour les antimondialistes = : fn ,, pc, melanchon ,chevenement ,cheminade ,+C N R ,.dupont-aignan ,de villiers ,upr ASSELINEAU ) ) pour eux -ci il faut se poser la question :sont -ils des  antimondialiste sincères ? ou sont- ils des taupes financés par les mondialiste pour émietter les voix anti-mondialistes ??

                              exclure ou dénigrer le fn = propagande /vote mondialiste

                               sachant que l’abstention ou vote blanc vaut vote mondialiste !

                              résultats :

                              si les députés mondialistes sont ultras minoritaires 

                               il en sortira une majorité antimondialiste (de « droite » ou de « gauche » ) sans marge de manœuvre capable d’élaborer un programme donnant quelques espoirs de s’en sortir avec d’énormes difficultés alors qu’avec les mondialistes les sacrifices seront les mêmes mais les espoirs nuls

                              . mais avant tout se débarrasser de ceux qui nous ont amenés la ou nous en sommes c’est a dire l’umpsmodemeelv.

                              .d’un point de vu économique :
                              nombreux sont les économistes capables qui avaient prévu et prévenu des dangers du libéralisme et de l’abandon des monnaies nationales mais qui ont été volontairement écartés des médias par les mondialistes

                              les hommes anti-mondialistes ont été combattus d’autant plus violemment qu’ils étaient dangereux pour les mondialistes (pas pour le peuple. hein ! les bisounours idiots utiles ) alors votez pour ceux qui ont été vilipendés 

                              en gardant les mondialistes la décadence s’accentuera inéluctablement .

                              avec les antis « l’espoir »
                              à chacun de prendre ses responsabilités en votant et de ne pas laisser les mondialistes les prendre pour vous en vous abstenant

                              2012 la révolution à portée d’urne bien plus facilement que pour les magrébins l
                              la révolution des œillets

                               j’ajoute pas de politique sans économique : donc coté finance .
                               lire sur A.V.les articles pertinents :

                              —du 28/7/2010 :main basse sur la création monétaire

                              — finance mondiale : pourquoi rien n’a changé de céri le 30/7/2010

                              — article de jp baquiast du 16/8/2012

                              —tentative de libération mentale sur la monnaie de michel portal du 23-8-2010

                              en gros ces 4 articles : retour à la souveraineté monétaire .sortie de l’€

                              fondamental !
                              base du combat contre le mondialo-capitalisme , gage d’une solution : pas de politique sans économie 

                              pour conter la réaction des financiers du mondialisme il faudra faire appel a un prêt des chinois ou des français .(comme sous barre ,impôt sécheresse remboursé plus tard )

                              exiger des politiques qu’ils se positionnent par rapport à ce problème sinon ne pas voter pour eux
                              ps : il faut absolument éliminer les mondialistes dès le 1° tours car le scrutin magouillitaire les ferait gagner au 2°. il n’est pas possible de modifier le mode de scrutin d’ici 2012 ni de prendre en compte le vote blanc !

                              j’ajoute pour ceux qui se croient en démocratie .

                              ON N’EST PAS EN DÉMOCRATIE ,LES DÉS SONT PIPÉS POINT BARRE !

                              à voir absolument ces liens de slipenfer

                              John

                              Perkins, confessions d’un corrupteur de nations
                              Révélations sur la manipulation des économies du monde par les Etats-Unis

                              et encore

                              Aaron

                              Russo sur le 11 septembre, le CFR et Rockefeller
                              Témoignage de Aaron Russo, producteur et réalisateur de films à Hollywood,
                              sur ce qu’il a appris de la bouche de Nick Rockefeller, au sujet du
                              11septembre 2001, de la guerre contre le terrorisme, du CFR etc...

                               


                              • Lath 3 juin 2011 06:34

                                Dans le camp des gentils antimondialiste pour qui voté vous citez certains pion pro mondialisation...

                                Beaucoup d’entre eux on un programme qu’ils ne comptent pas tenir.

                                Une astuce : si ils ont fait parti d’un gouvernement à un poste à responssabilité alors c’est un(e) mondialiste ;)


                              • eric 5 juin 2011 09:45

                                Le problème avec les alter gauches, c’est qu’en s’éloignant du marxisme stricto sensu, pour baigner dans une sorte de new age neo ecolo paiens post neo moderne, elles semblent avoir perdue aussi la rigueur de raisonnement qui faisait que les communistes n’étaient pas complétement en dehors du réel.
                                Les principales caractéristiques des élus et autres personnes qui font les lois, c’est qu’elles sont pour la plus part, sociologiquement, en principe, au service des citoyens, mais dans le même temps dépendantes de la dépense publique pour leurs revenus et statuts.
                                En ce qui concerne les élus, ce sont, de façon écrasante, a plus de 60% des fonctionnaires et des médecins, donc des gens dont l’avenir personnel dépend de la hausse des dépenses, des impôts et des charges sociales. Il est vraisemblable que dans ceux qui ne sont ni médecins ni fonctionnaires, on trouverait encore pas mal de gens qui néanmoins sont dans ce cas ( cadres de grosses boites vivant sur contrat publics par exemple, employés prives de la sante, militants associatifs etc...).
                                En ce qui concerne les services des ministères, qui préparent les projets de lois gouvernementaux, c’est a dire l’essentiel des textes qui passent vraiment, les agents publics sont 100%.
                                Et depuis plus de 50 ans, de fait, les dépenses publiques, les impôts, les charges sociales augmentent en part relative et absolue sans discontinuer. cela parait parfaitement cohérent.

                                En revanche, imaginer une hypothétique oligarchie de boites privées, ou de financiers apatrides, qui choisirait délibérément que les représentent des élus et agents publics dont le principal souci serait d’augmenter leur charges et impôts je ne vois pas bien la cohérence.

                                A mon avis, ce qui se passe, c’est que les élus et hauts fonctionnaires commencent a vaguement prendre conscience que cette hausse continue va droit dans le mur et tentent d’arrêter, un peu , timidement, le processus d’emballement des finances publiques. L’alter gauche, qui est encore plus que le parlement composée de personnels dépendants de la dépense publique ne l’entends pas de cette oreille.
                                 Comme 80% de la population partagent, a gauche et a droite, l’idée qu’il faudrait être raisonnable, il n’est pas très étonnant que les alter gauche remettent en cause la démocratie représentative, le suffrage universel et cèdent progressivement a la tentation de la Rue et du populisme. Ceci doit conduire a être vigilant. Les Nazis, les Bolcheviques, les Vietmin, n’étaient qu’une grosse dizaine de milliers peu de temps avant qu’ils ne prennent le pouvoir par l force en massacrant tout opposant. Si pour le moment les hululement antidémocratiques des alter gauches ne sont sans doute que des pressions pour qu’on abonde les budgets publics qui les nourrissent, la poursuite des efforts budgétaires, dont ils seront les principales victimes ( la gauche de gouvernement est plus fonction publique a statut, donc plus protégée) pourrait les conduire a toutes les extremites.


                                • Passante Passante 10 février 10:31

                                  une fois rangée au grenier la télé, l’espace politique se « réduira »

                                  disons-le s’ouvrira enfin à toutes ses dimensions, plénières 
                                  par simple téléchargement d’une série d’applis, 
                                  vous y êtes.
                                  tous les étages de décisions, dans l’espace et le temps, 
                                  votes ici même, votes là-bas, votes horaires, mensuels, quotidiens, annuels, etc.
                                  légiférer comme on jardine le matin, et quelle jungle..
                                  depuis ce grenier.

                                  • Passante Passante 10 février 10:47

                                    ce qui est certain, démontré des centaines de fois,

                                    c’est qu’à partir du moment où cette série d’applis « politiques » existe,
                                    dès que ce « gouvernement » téléchargeable
                                    (une fois facilement sécurisé puisque ouvert, transparent) existera physiquement,
                                    dans une grange perdue,
                                    tout bascule inéluctablement.
                                    c’est donc un défi technologique « simple ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Erik Gruchet


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès