Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Faire face aux situations de surendettement : débattre et agir

Faire face aux situations de surendettement : débattre et agir

La banque de France établit des études régulières très intéressantes sur le surendettement en France.

Vous pouvez ainsi lire avec attention le dossier suivant.

https://www.banque-france.fr/la-banque-de-france/missions/protection-du-consommateur/surendettement/surendettement-des-menages-enquete-typologique.html

En cliquant sur la carte de France, le lecteur trouve des éléments chiffrés sur le nombre de dossiers déposés et d’autres éléments typologiques.

Le département de Seine et Marne avec 418 dossiers pour 100 000 habitants détient le record sur l’Ile de France, record que le département ne revendique pas ( !)

« L’enquête typologique présente une étude qualitative du surendettement des ménages. Les enseignements dégagés dans ce cadre confirment que la typologie des ménages surendettés reste marquée par la fragilité des situations personnelles et professionnelles. Des infléchissements sont toutefois observés dans certains domaines tels que la situation par rapport au logement ainsi que la répartition des ressources et de l’endettement. »

Autrement dit par les bénévoles qui reçoivent des familles : de plus en plus de familles se trouvent en surendettement passif et non actif.

C’est-à-dire que c’est la faiblesse de leurs ressources qui conduit à un surendettement et non la recherche et la multiplication des crédits « révolving » qu’elles contractent.

Ces éléments vont à l’encontre des bruits sur « l’irresponsabilité » de familles surendettées…..

Elles ne sont pas irresponsables mais en grande difficulté.

Certaines, très peu, font « de la cavalerie » dans le cadre du « sauve qui peut » et écoutent les sirènes des maisons de crédits.

Par contre, ce qui est sûr, c’est que l’effacement de dettes et l’échelonnement décidé par la commission surendettement de la Banque de France n’a qu’un effet de sauvetage limité pour tous ceux et toutes celles qui vivent sous le seuil de pauvreté.

Le CDAFAL 77 (Conseil départemental des Associations Familiales Laïques) et son association familiale de Vaux le Pénil ont décidé de faire le point sur le surendettement des ménages et sur l’action menée.

Ils donnent rendez- vous aux bénévoles et aux professionnels le samedi 14 novembre 2015.

Au cours d’un colloque ouvert à tous, les deux associations et leurs partenaires apporteront des informations et ouvriront un débat.

Ce colloque à un double objectif :

  • Etablir un bilan sur le surendettement en Seine et Marne et l’action menée par les bénévoles qui, toutes associations confondues, accompagnent les familles et les aident à déposer un dossier ;
  • Tracer des perspectives : c’est-à-dire, entre autres, élargir le champ géographique des actions, trouver de nouveaux bénévoles et renforcer le partenariat entre professionnels et bénévoles.

Il ne s’agit pas de débattre pour débattre et de tenir un colloque pour établir des actes mais de réfléchir et d’avancer concrètement.

Le colloque de l’an dernier sur le réseau de solidarité a permis que s’ouvre un local commun des associations sur Melun et que des associations s’engagent à agir ensemble.

Celui de cette année est dans le droit fil du précédent.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 7 octobre 2015 16:09

    La solution est simple.....Leur trouver ou leur créer un job plus rémunérateur.


    C’est pas avec un colloque remplis de gauchistes et de critiques de l’économie de marché que la solution va arriver......
    A part spolier et convoiter l’argent des autres, leurs idées sont « limitées » à arracher des chemise et accuser les autres sans jamais se sentir responsable de quoi que ce soit.

    Ces gens là se battent pour haïr les gens qui créent des jobs et pousser a taxer les entreprises et les investisseurs et suggérer des taxes.....dans leurs colloques des bolcheviques réunis.

    Comme pour le tabac, ça marche, plus de contraintes et de taxes diminuent le volume de tabac consommé....
    Ca marche très bien moins aussi pour l’emplois....Y’en a de moins en moins et plus de précaires.

    C’est pas avec les responsables des causes et des conséquences irresponsables que sortira quelque chose....

    • chantecler chantecler 8 octobre 2015 15:06

      @Spartacus
      Pourriture !
       smiley


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 7 octobre 2015 16:53

      Chouette un colloque assis !
      Ca nous reposera des déambulations d’indignations rituelles...


      • zygzornifle zygzornifle 7 octobre 2015 17:23

        en tout cas vaut mieux pas suivre l’exemple de ce gouvernement ni de celui d’avant ......


        • Hijack Hijack 8 octobre 2015 00:45

          A mon sens ... Les grosses stés de crédit, bien connues, sont responsables des endettements, compte tenu des dures situations vécues par beaucoup de ménages. Ces Ets de crédit sont capables de prêter par moyens détournés à un ménage déjà lourdement endetté.

          Les endettés, surtout ceux ayant honoré durant plusieurs années de grosses échéances, avec intérêts encore plus gros, sachent qu’avec ces lourds intérêts, ils ont en quelque sorte déjà payé leurs dettes ... et cet argument devrait peser s’ils déposent un dossier complet de surendettement à la Banque de France. En effet, j’ai entendu dire qu’aucune discussion n’est possible entre endettés et stés de crédit, alors, ne perdez pas de temps, réfléchissez, établissez une trésorerie précise, estimez le % des échéances + intérêts qui pèsent sur votre budget mensuel, complétez un dossier de surendettement et déposez le et, quoi qu’il arrive vous ne risquez rien, absolument rien ...


          • fred.foyn Le p’tit Charles 8 octobre 2015 07:45

            La société est ainsi faîte, attirer les gogos à s’endetter...A tous les coins de rues l’offre est alléchante pour les peuples décérébrés qui plongent à corps perdus dans le système créé par des politiciens-véreux...Revenons un instant en arrière...1789 époque ou l’on coupait les têtes pour un oui pour un non...peut être fait il revenir en arrière pour nettoyer ces écuries nauséabondes.. ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès