Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Fallait pas les élire !

Fallait pas les élire !

Voilà, les élections départementales ont eu lieu. Triste bilan, puisqu’au premier tour, seulement un électeur sur deux s’est déplacé pour voter, et encore, ne parlons pas des bulletins blancs ou nuls qui n’auront servi à rien mais qui auront satisfait ceux qui placent le « devoir citoyen » bien au-dessus du reste.

Le reste ?

Ce sont les interrogations légitimes que les votants auraient dû avoir avant de se déplacer : qu’est-ce que cela va changer ? Et les impôts locaux dans tout ça ? L’alternance va-t-elle être bénéfique ? Ne pourrait-on pas se passer du Conseil départemental ?

Je me les suis posées et voilà mes réponses, dans l’ordre : Pas grand-chose, attendez-vous au pire, sans doute pas, oui.

Qu’est-ce que cela va changer ?

Pas grand-chose effectivement, parce qu’il faut savoir que le Conseil Départemental est surtout une collectivité de gestion et que ses marges de manœuvre sont faibles dans un contexte où c’est l’Etat qui détermine la règlementation et détient le pouvoir normatif (action sociale, normes de construction, sécurité dans les transports,…) ainsi que les cordons de la bourse pour les dotations qu’il verse à toutes les collectivités. La décentralisation, si elle a été bénéfique à ses débuts, devient donc davantage une charge de gestion qu’une réelle opportunité de changer la vie dans un territoire donné d’autant que les élus ont envahi tous les espaces, sans que pour autant la démocratie y ait gagné et qu’ils s’y incrustent.

Et les impôts locaux dans tout ça ?

Compte tenu de la baisse des dotations de l’Etat et de l’atonie de l’économie qui plombe les recettes fiscales locales, si les nouveaux exécutifs élus veulent mettre en place leurs promesses électorales (gardez bien les professions de foi), il va falloir casquer.

Bon, maintenant que la majorité des départements a basculé à droite, vous allez avoir droit à d’intenses campagnes de communication sur les départements étranglés par l’Etat, à l’instar de ce qui s’est déjà passé il y a quelques semaines pour le lobby des communes de France (cornaqué par M. Baroin) réclamant à cor et à cri des rallonges budgétaires pour pouvoir continuer à arroser les associations amies et à faire des ronds-points.

N’oubliez jamais une chose : ce sont les mêmes qui hurlent mais qui ne font rien quand ils sont au pouvoir. Ce sont simplement des postures politiques destinées à caresser dans le sens du poil l’électeur lambda et faire les gros titres des gazettes. Il existe donc une alternance de l’indignation politique aussi peu efficace que l’alternance politique elle-même.

L’alternance va-t-elle être bénéfique ?

Non, car comme vous le savez, le conseil départemental fait avant tout de la gestion et ses marges de manœuvre pour impulser des politiques originales et innovantes sont quasi-nulles, d’autant que la loi en discussion sur les compétences des collectivités pourrait retirer au Conseil Départemental, toute compétence « générale », c’est-à-dire tout ce qui n’est pas expressément confié par la loi à cette collectivité (social, collèges, transports, routes,…par exemple).

Par ailleurs, vous vous apercevrez rapidement que des projets initiés sous l’ancienne majorité, et que la nouvelle n’a pas cessé de dénoncer, seront tout de même repris : il ne faut pas désespérer le milieu associatif ou d’autres lobbies ainsi que les entreprises qui seront chargées de faire les travaux envisagés. Politiquement, ce ne serait pas tenable, et cela pourrait compromettre la réélection future, alors, c’est le principe de réalité qui prime…

Pas d’économies majeures non plus à prévoir du côté des coûts de fonctionnement des assemblées départementales : elles continueront à « communiquer » massivement pour faire oublier qu’elles ne servent plus à grand-chose et elle continueront à employer une kyrielle de collaborateurs politiques qui feront vivre le parti et aideront les Présidents ou les vice-présidents à mieux vivre leur cumul de mandats.

On continuera aussi à faire appel à des cabinets conseils, à des experts à qui on demandera des études et des évaluations « impartiales » pour dire combien l’ancienne majorité était dépensière et justifier les augmentations d’impôts « en raison de la situation catastrophique que nous avons trouvée à notre arrivée », en sachant que ces études ont un coût, et qu’elles sont parfois réalisées par des sociétés « amies » qui reverseront leur obole au parti, le tout pour avoir « les éléments de langage » souhaités.

Bon, bien sûr, il y aura du symbole, parce que les électeurs ne comprendraient pas…. Peut-être y aura-t-il un collège Denoix de Saint Marc pour faire plaisir aux nostalgiques, des caméras de surveillance à la porte de collèges, des maîtres chien dans les autocars ou d’autres marqueurs tels que l’augmentation des subventions aux écoles confessionnelles, des grandes messes avec le Medef pour relancer l’économie locale et des suppressions de subvention aux associations culturelles. Cela ne dépassera pas le symbole, mais cela suffira à satisfaire ceux qui sont allés voter en fonction de « convictions » et non en fonction de l’efficacité réelle des Conseils départementaux et cela fera également la une des gazettes et des télés. Et tout le monde sera content…

Ne pourrait-on pas se passer du Conseil Départemental ?

La réponse est oui pour l’assemblée élue et les cohortes de berniques politiques qui s’accrochent au rocher et vivent bien grâce aux indemnités et salaires prélevés sur nos impôts.

La réponse est oui également parce que sur le plan technique, les compétences de gestion des Conseils Départementaux peuvent être transférées soit aux Régions, soit aux intercommunalités, la gestion de proximité étant assurée par les services sociaux, techniques et administratifs existants qui changeront simplement de patron et continueront à gérer localement les affaires au sein d’agences. Rappelons que les Conseillers Régionaux sont élus dans des sections départementales et qu’ils pourraient tout à fait remplir le rôle et des missions des ex-conseillers départementaux.

Vous êtes prévenus !

Au-delà des sentiments de victoire, de défaite, de revanche que vous éprouverez à partir d’aujourd’hui, du sentiment que vous aurez eu d’avoir rempli votre rôle de citoyen en déposant votre bulletin dans l’urne sans vous apercevoir que vous étiez victime d’une arnaque politique, il faut que vous sachiez que vous n’avez pas provoqué le grand soir des collectivités locales, malgré les changements intervenus.

Il faut que vous sachiez que vous venez de signer un contrat de six ans avec un peu plus de 4000 élus et d’un nombre significatif de collaborateurs ou contractuels politiques dont il vous faudra assurer leurs fins de mois, sans possibilité de licenciement.

Par conséquent, avant de hurler au loup sur l’augmentation des impôts locaux posez-vous la question de savoir si on n’aurait pas pu faire aussi bien, voire mieux et à moindre coût en supprimant le Conseil Départemental. La réponse est oui, mais c’est trop tard !

Fallait pas les élire !


Moyenne des avis sur cet article :  3.42/5   (76 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Dom66 Dom66 29 mars 2015 21:24

    Bonsoir.

    Ça devient pénible quand même cette hystérie de l’abstention.

    « Fallait pas les élire  »  Si je n’avais pas été voté de toutes les manières ils auraient été élus

    Je suis d’accord avec "Supprimer le conseil départemental

    Si je n’avais pas été voté de toutes les manières, ils n’auraient pas été supprimés.

    "Il faut que vous sachiez que vous venez de signer un contrat de six ans avec un peu plus de 4000 élus et d’un nombre significatif de collaborateurs ou contractuels politiques dont il vous faudra assurer leurs fins de mois, sans possibilité de licenciement."

    Si je n’avais pas été voté de toutes les manières, vous aussi sans le vouloir vous venez de signer un contrat de six ans etc..

    La vie est ainsi faite chez nous en France, ce sont des élections, et en plus non proportionnelles, et les responsables de la désinformation sont les médias aux ordres, et ce n’est pas en restant chez soi que les choses vont changer.


    • La Dame du Lac La Dame du Lac 29 mars 2015 21:30

      Bonsoir Dom66,

      Comme vous je pense que l’abstention n’est pas une arme. Cette démobilisation du peuple donne tout simplement le ton à ce match de ping pong entre l’UMP et le PS


    • Fergus Fergus 29 mars 2015 22:19

      Bonsoir, Dom66

      En effet ! C’est au contraire en allant voter massivement pour des listes alternatives au 1er tour que l’on peut faire évoluer les choses, certainement pas en s’abstenant, ce qui revient à élire les vainqueurs par défaut !


    • Michel DROUET Michel DROUET 29 mars 2015 22:22

      @Dom66
      Je n’ai pas signé de contrat, mais cette élection s’impose tout de même à moi, même si les élus l’ont été, compte tenu des abstentions avec 30 ou 35 % des électeurs inscrits dans la plupart des cas. Cela commence à poser un problème, non ?
      Je suis heureux de constater que vous partagez mon point de vue concernant la suppression des conseils départementaux.


    • Michel DROUET Michel DROUET 29 mars 2015 22:24

      @Fergus
      Bonsoir Fergus
      Ce n’est pas ce qui s’est produit malheureusement, compte tenu de la bi ou de la tri-polarisation bien entretenue par les médias.


    • Michel DROUET Michel DROUET 29 mars 2015 22:26

      @Dom66
      Il n’en reste pas moins que vous êtes allé voter pour un truc inutile et qui coûte cher.


    • alinea alinea 29 mars 2015 22:36

      @Fergus
      Des listes alternatives ??? Où ça ??


    • alinea alinea 29 mars 2015 22:38

      @Dom66
      Ben si, c’’est comme ça qu’elles vont changer ; il ne faut pas rester chez soi, mais agir « en direct » ; tant qu’on joue le jeu des élections, eh bien, ça continue !!


    • Fergus Fergus 29 mars 2015 22:46

      Bonsoir, Alinea

      Je parle évidemment des listes alternatives du 1er tour. Et s’il n’y en avait pas, ou qu’elles ne conviennent pas, il était toujours possible de glisser dans l’enveloppe un bulletin nul disant toute le bien que l’on pense de l’offre proposée.


    • alinea alinea 29 mars 2015 22:54

      @Fergus
      Un bulletin nul, c !’est accepter cette comédie ! je ne l’accepte plus ; overdose, au bout de trente cinq ans d’élections !!
      les votes ne sont pas regardés ni analysés par les politiques, juste par quelque universitaires !! tu n’as qu’à te souvenir de la politique de Chirac élu avec toute la gauche !!
      je ne fais pas partie d’une majorité, il va bien falloir que je finisse par l’accepter !! smiley
      mais... dans le camp des abstentionnistes, ça y est presque ! quel bonheur d’appartenir à une famille, tu peux pas savoir !


    • Abdalah M. 29 mars 2015 23:55

      « @Dom66

      Bonsoir,

       »ce n’est pas en restant chez soi que les choses vont changer."

      Car voter change quelque chose peut-être ? NON ! Preuve en est ce qui se passe depuis des années et des années. Faut arrêter deux minutes de dire n’importe quoi.


    • Michel DROUET Michel DROUET 30 mars 2015 07:02

      @alinea
      Je partage votre point de vue. Le 21 avril 2002 n’a rien changé et ils nous resservent toujours la même soupe


    • Michel DROUET Michel DROUET 30 mars 2015 07:12

      @Fergus
      Bonjour Fergus
      Notez bien que dans cet article, je traite moins la question de l’abstention que celle de l’inutilité des conseils départementaux et de la duplicité des élus et des partis.
      Car c’est bien cela qui m’étonne : aller voter pour une structure inutile, cela me dépasse et je comprends que ceux qui l’ont fait fassent diversion avec le sacro saint « devoir citoyen » et le fameux complot européen pour faire disparaître les conseils départementaux pour se justifier. Si cela avait été le cas, les dirigeants français qui adhèrent à cette europe là auraient déjà supprimé ces collectivités, non ?


    • Fergus Fergus 30 mars 2015 09:15

      Bonjour, Alinea.

      Pour bien faire comprendre ma position relativement au système électoral, permets-moi de prendre un exemple : une Assemblée Générale d’association.

      Ils se trouve qu’échaudés par la gestion passée, des sociétaires très remontés sont opposés à l’offre proposée dans cette AG pour renouveler l’exécutif de l’association. Et pourtant les sortants ou leurs clones ont toutes les chances de gagner face à des candidats émergents peu connus. Dès lors, les réfractaires ont deux possibilités : rester chez eux, ou se rendre à l’AG pour exprimer en votant nul ou blanc leur rejet de l’offre.

      Pour avoir fait partie de plusieurs associations, je peux t’assurer que les premiers sont passés par pertes et profits sans la moindre conséquence ; quant aux seconds, ils ont le mérite de susciter un questionnement sur la gestion qui ne serait pas intervenu sans leur fronde dans l’urne, et il arrive que cela puisse influencer le cours des choses.


    • Michel DROUET Michel DROUET 30 mars 2015 09:25

      @Fergus
      Bonjour Fergus
      Non, ils peuvent aussi s’exprimer devant l’Assemblée générale avant de voter blanc ou nul ou bien s’abstenir, ce que ne peuvent pas faire les électeurs aux départementales.
      Ils peuvent également quitter l’association et en créer une autre ou adhérer à une autre qui correspond mieux à leurs aspirations. Les électeurs aux départementales ne pouvaient pas voter avec leurs pieds comme de simples adhérents à une association.
      Finalement la vie associative est beaucoup plus démocratique et offre davantage de possibilités que le système démocratique que l’on nous propose au travers des élections...


    • Fergus Fergus 30 mars 2015 11:08

      Bonjour, Michel.

      Certes, mais cela ne concerne que les seconds nommés ; pour les autres, ce que j’ai écrit reste vrai dans tous les cas de figure : ils « sont passés par pertes et profits sans la moindre conséquence ». 


    • damocles 30 mars 2015 13:29

      @Fergus
      Bonjour Fergus

      Votre solution pose deja un postulat : dans tous les cantons , il y a toutes les offres possibles , hors c’est tres loin d’être le cas , la plupart du temps il y avait 3 possibilités , droite , PS , FN
      et souvent 2 seulement (c’est le cas chez moi ) et ce dès le 1er tour ...
      .
      De toutes façons on sait que par le jeu des ralliements au « 3eme tour » on retombe encore dans les magouilles politiciennes et petits arrangements entre amis : à moi le syndicat d’electrification , je te soutient pour la cmmunauté de communes , et notre ami pour la presidence de l’office d’HLM ...
      LES CONSEILS GENERAUX (ancienne denomination ) ont toujours été LES BASTIONS DU CLIENTELISME LE PLUS EHONTE !!!
      .
      Chez moi un ancien conseiller (non candidat ) a revelé que les 2 departements de la region onr embauché 1600 employés en 7 ans !!! 

      ALORS POUR MOI LA SOLUTION C’EST L’ ABSTENTION MASSIVE !

    • arnulf arnulf 1er avril 2015 18:54

      @Fergus
      Quelles listes alternatives ??? Pas vu !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mars 2015 21:27

      Si vous croyez que les « réformes structurelles » de la Commission européenne changeront de nature en fonction des élections, c’est que vous n’avez pas bien compris comment fonctionne notre belle Europe de la prospérité... Les objectifs européens sont toujours les mêmes.


      Le but final de l’ Union européenne est de supprimer les départements, de mettre les régions directement sous la dépendance de Bruxelles, et d’en finir, à la fois avec les Etats providence et les Etats tout court.
      Les fonds européens seront directement versés aux Régions, sans passer par Bercy.
      Cela commence déjà par la région parisienne.

      Regardez bien la carte des nouvelles régions dans cette vidéo, il n’y a déjà plus de départements en Alsace, les Pyrénées orientales sont hors régions, le 66 sera intégré à la Catalogne, et le pays basque enlevé aux Pyrénées atlantiques. C’est la décomposition de l’ Etat français qui commence...

      Des régions sont prévues à cheval sur les frontières, faisant disparaître les frontières de la France.
      Ou bien l’ Espace Pamina, à cheval sur l’ Alsace et l’ Allemagne.
      Ou bien la Catalogne qui veut instaurer une Sécurité sociale régionale. et des Consulats catalans.

      C’est la balkanisation de l’ Europe qui est route. C’est de cela qu’il s’agit quand on parle des départements, et des Régions :de la fin des Etats Nations par perte de souveraineté progressive, au profit d’une système fédéral européen.


      • Michel DROUET Michel DROUET 30 mars 2015 07:14

        @Fifi Brind_acier
        Toujours ce "complot européen3 pour justifier le fait d’avoir voté et votre surdité concernant l’inutilité des conseils départementaux.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mars 2015 08:38

        @Michel DROUET
        Discours de Hollande aux Corréziens 18 janvier 2014.


        Exactement comme on nous a vendu l’Union européenne idyllique, Hollande fait un discours sur l’avenir idyllique qui attend les territoires.
        Mais noyés au milieu de la béatitude, des éléments qui devraient faire réfléchir :

        « Les Régions doivent être plus fortes qu’aujourd’hui. De nouvelles compétences leur seront transférées par l’ Etat : aides aux entreprises, innovation, emploi, GESTION des fonds européens. La liste n’est pas close » En clair, on pourra y ajouter d’autres compétences en les transférant de l’ Etat aux Régions.

        Et surtout, la phrase suivante : « Un pouvoir règlementaire leur sera confié ».
        En clair, les régions gèreront directement les fonds européens et auront un pouvoir législatif.

        Vous ajoutez les euro-régions à cheval sur les frontières, comme le demande la Moselle, (Moselle + Sarre + Luxembourg) et vous avez la balkanisation de l’ Europe et la fin des Etats Nation.

        Emmanuelle Cosse le dit clairement, « il faut en finir avec le sentiment national ! »
        Comme Hollande et tous ceux qui soutiennent les euro-régions, cela relève de la Haute trahison.

      • Michel DROUET Michel DROUET 30 mars 2015 09:05

        @Fifi Brind_acier
        Alors, comment expliquez-vous que ni Sarkozy, ni Hollande, qui avaient l’opportunité de supprimer les conseils départementaux et qui avaient clamé haut et fort qu’il fallait les supprimer ne l’aient pas fait et au contraire qu’ils aient fait marche arrière ? Il faut être cohérent !
        Pour ma part, je suis constant dans ma position puisque depuis 2004 je dis qu’il faut supprimer le conseil départemental, depuis exactement la réforme calamiteuse de Raffarin (transferts des personnels des collèges et de la voirie aux conseils généraux) qui ont fait de ces collectivités des grosses usines à gestion, et des refuges confortables pour élus, sans réels pouvoirs sur le développement des territoires.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mars 2015 09:26

        @Michel DROUET
        Nous ne nous comprenons pas, car vous n’avez aucune idée des acteurs qui ont construit cette usine à gaz européenne. Vous voyez les choses par le petit bout de la lorgnette, vous faites des calculs de gestionnaire au ras des pâquerettes.
        L’UE, ce n’est pas de l’économie, c’est de la géopolitique !


        La zone euro a été faite pour en finir avec les Etats providence.
        Elle a été construite de manière délibérée, pour que les gouvernements ne puissent utiliser ni le budget, ni les lois, ni la gestion de la monnaie, et soient obligés de revenir sur tous les acquis pour faire baisser le prix du travail.
        C’est de lutte des classes qu’il s’agit, pas de gestion des affaires courantes !
        La zone euro, c’est Reagan + Tchatcher : une révolution réactionnaire.

        L’UE a été construite par les Américains pour en faire une colonie.
        TAFTA et les autres Traités vous le feront comprendre.

        Les euro-régions, c’est diviser pour mieux régner et faire disparaître les Etats Nations, toujours susceptibles de légiférer, de donner la parole aux citoyens, et de sortir de l’orbite américaine.

      • Michel DROUET Michel DROUET 30 mars 2015 12:12

        @Fifi Brind_acier
        Je n’ignore rien de ce qui se trame avec l’europe, le tafta, etc et j’ai voté non au traité européen, mais je persiste à penser que cela ne doit pas nous empêcher de faire des réformes si elles sont justifiées et la suppression des conseils départementaux est justifiée. Relisez mon texte et dites moi ce qui justifie de les garder !


      • subliminette subliminette 30 mars 2015 13:14

        @Michel DROUET

        Hahaha, Michel : tous les espoirs sont permis puisque ce petit clown de Wauquier a annoncé ce
        matin sur Europe qu’il allait contrôler les assistés et les obliger à travailler.
        Je pense qu’il parlait des conseillers départementaux, non ? Pas vous ?


      • Michel DROUET Michel DROUET 30 mars 2015 13:42

        @subliminette
        Non, le contrôle c’est toujours pour les autres. Il y a assisté et assisté !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mars 2015 20:19

        @Michel DROUET
        Le millefeuille a bon dos !
        Aucune réforme de décentralisation ne s’est traduite par des économies.
        Plus vous faites « d’intercommunalité », plus ça coûte cher !
        Je suis pour la sortie de la France de l’ UE, et par référendum, pour que les Français soient consultés sur le maintien ou pas des départements.


      • arnulf arnulf 1er avril 2015 18:56

        @Michel DROUET
        Désolé mais c’est vous qui ne voulez pas voir la situation en face ! Fifi a raison l’europe (petit e) c’est la destruction de la France et des autres pays pour plaire aux USA.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 29 mars 2015 21:35

        Dom 66 a raison, on avait vachement le choix : UMP/ PS/ FN, depuis 1 mois tous les médias n’ont fait la promotion que de ces trois là, et particulièrement du FN.
        La peste, le choléra et le béribéri, vous avez tous les choix !


        Au lieu de critiquer les électeurs, vous feriez mieux de critiquer les médias et ceux qui tirent les ficelles. Et de protester auprès du CSA contre la censure imposée à tous les autres Partis politiques...

        Si ces 3 Partis là ne vous conviennent pas, il faut s’en débarrasser en rejoignant massivement les autres Partis. Vous voyez une autre solution ? Sinon, aux Régionales, même tarif.

        • Dom66 Dom66 29 mars 2015 21:42

          @Fifi Brind_acier

          J’approuve


        • Fergus Fergus 29 mars 2015 22:24

           Bonsoir, Fifi Brind_acier

          Une fois n’est pas coutume, voilà un commentaire de votre part que j’approuve totalement et que je plusse !


        • berry 29 mars 2015 22:39

          @Fifi Brind_acier
          je suis curieux de savoir pour qui vous avez voté au 2ème tour.
           
          Pour l’ump ou pour le ps ?


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 30 mars 2015 06:55

          @berry
          C’est important ? Vous en êtes encore à croire qu’il y a une différence ?
          Vous devriez apprendre par coeur « la prière européenne » de Sainte Viviane Reding : « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales, il n’y a plus que des politiques européennes ».


          Et les politiques européennes sont à appliquer par n’importe quel gouvernement européen.
          Pour la France, la feuille de route européenne a été publiée en juin 2014 :

          - Coupes sombres dans les dépense publiques, dont celles des départements et des régions.

          - Réforme du travail, précarité et flexibilité à tous les étages, fin des CDI et du SMIC, fin du droit du travail. On nous expliquera « que le SMIC est un frein à la croissance » et que s’en débarrasser « libèrera les énergies ».
          Le MEDEF attend ça depuis 1945 !

          - Destruction programmée du système de santé, avec baisse massive des remboursements de la Sécu, privatisation rampante de la Sécu, recours croissant aux mutuelles privées.

          - Hausse de l’âge de départ à la retraite, gel des pensions de retraite, dégressivité des indemnités chômage.

          - Simplifier les échelons administratifs = décentralisation, comme dit Hollande : créer des « régions à taille européenne ».

          - Déréguler les professions dérèglementées pour les mettre sous la coupe des banques.

          - Privatiser ce qui reste des biens publics : aéroports, industries militaires, barrages, et plus si affinités... etc


          Alors, que ce soit Pierre, Paul ou Jacques qui gagne les élections, les politiques européennes sont à appliquer pareillement.

          D’autant que Junker vient d’expliquer aux Grecs « que les élections ne changent pas les Traités. » Ceux qui se font élire en faisant croire qu’ils changeront l’ Europe de l’intérieur sont des vendeurs d’illusions.
          L’Europe, on l’aime telle quelle est, ou on la quitte.


        • La Dame du Lac La Dame du Lac 29 mars 2015 22:10

          Le seul score national indiscutable est celui de l’indiscutable défaite de la gauche. CHAMPAGNE !


          • alinea alinea 29 mars 2015 22:34

            Je n’ai pas voté parce que je savais que le Gard resterait à gauche, enfin, si on peut dire !!
            Mais j’en connais, des petits nouveaux sur ce site qui n’ont encore rien compris à la politique, qui criaient victoire et qui vont rentrer chez eux la queue entre les jambes !!
            Ceci dit, ne présageons de rien ; les départementales c’est peu de choses et n’engagent pas l’avenir !
            je regrette que tous les couards aient voté PS... une bonne vraie claque qui les vire, cela aurait donné un peu de pêche à ce peuple ensuqué !


            • cevennevive cevennevive 30 mars 2015 10:04

              @alinea

              Bonjour,

              Le Gard est resté à gauche... Mais c’est une gauche si claire que l’on distingue très difficilement la touche de rose !

              Nous n’avions guère le choix chez moi. Toujours les vieilles « gamelles » attachées aux mêmes silhouettes. Cela fait froid dans le dos.

              Pauvre « gauche ». Qu’en reste-t-il dans le Gard ? Juste une étiquette fanée qui se délave chaque jour un peu plus.


            • alinea alinea 30 mars 2015 12:42

              @cevennevive
              Absolument d’accord cevennevive !! N’empêche, aux municipales, le Gard avait été conspué comme un repère de frontistes !! pour une ville « gagnée » par un même pas frontiste !
              C’est un atavisme, le PS dans le Gard ! Néanmoins, je suis bien convaincue que la politique si peu rose qu’elle soit est plus douce à vivre pour le petit peuple dont je suis, que s’il s’était mélangé jusqu’à faire du brun !
              Seulement, voter est quand même un acte personnel, et, sans conviction, je ne peux rien faire dans la vie ! Je ne fais pas de prosélytisme, j’assume juste ce que je ressens, viscéralement !


            • cleroterion cleroterion 29 mars 2015 22:34

              D’accord avec cet article. Cette élection antidémocratique (c’est un pléonasme) ne sert qu’à une chose : avoir des élus ; c’est à dire pomper l’argent du contribuable pour financer une caste d’oligarques avides et inutiles et corrompus.

              Supprimons cette élection et transférons les compétences aux régions.

              • alinea alinea 29 mars 2015 22:39

                @cleroterion
                Aux régions ?
                À Bruxelles pendant que vous y êtes !!


              • Fergus Fergus 29 mars 2015 22:50

                Bonsoir, cleroterion

                Entièrement d’accord sur le transfert aux régions, les actuelles préfecture n’étant plus que des relais de la gestion régionale. C’est ce qui aurait dû être fait si nos gouvernants avaient suffisamment de courage. Cela se fera sans doute tôt ou tard, mais que de temps perdu !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès