Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Fausses révélations sur les couples Royal et Sarkozy

Fausses révélations sur les couples Royal et Sarkozy

Cet article pourrait s’appeler « Les Coulisses des coulisses d’une défaite » et s’interroge sur le cynisme avec lequel les personnages politiques mentent sur leur vie privée.

Comme vous le savez maintenant, Ségolène Royal n’est plus la campagne de François Hollande. Elle a ainsi percé un ballon de baudruche d’une façon peu élégante pour celle qui prétend faire de la transparence un des axes politiques majeurs.

Avertissement : cet article a été écrit par un sympathisant de gauche, adhérent au Parti socialiste depuis juin 2006 (aussi appelé "adhérent à 20 euros").

Avertissement 2 : cet article est probablement un tissu de mensonges lui aussi (précaution oratoire indispensable pour ne pas être attaqué en diffamation par l’un des couples politiques mis en cause dans cet article).

Posons-le dès maintenant : Ségolène Royal est séparée de François Hollande depuis au moins début 2006, soit dix-huit mois avant sa révélation, même si elle refuse de l’avouer dans "Coulisses d’une défaite".

Comment l’ai-je appris ? D’une relation professionnelle qui connait des journalistes. J’ai, ainsi, appris que la séparation entre François Hollande et Ségolène Royal faisait partie de ce qui se disait depuis près de deux ans.

L’ambiguité, qui s’est à maintes reprises transformée en totale hypocrisie, que Ségolène Royal entretenait avant "sa défaite", sur sa relation avec François Hollande, m’a très rapidement convaincu que je ne devrais pas voter pour la candidate de mon parti.

Une femme qui se positionne en tant que défenderesse de la morale, comme les socialistes ont toujours trop tendance à le faire, mais qui en a aussi fait un axe structurant de sa campagne, ne peut se permettre de mentir sur l’état de sa relation avec un autre dirigeant du parti auquel elle adhère.

Aucune entreprise ne tolèrerait cela car on sait les dangers que cela comporte. En politique, c’est admis, mais c’est inadmissible.

Le débat avec Sarkozy de l’entre-deux-tours était, d’ailleurs, édifiant à cet égard. En face, dans l’arène :

- Nicolas Sarkozy, pur enfant de Mai 68 qui emmènera deux semaines plus tard une femme, Cecilia Sarkozy, avec qui il ne vit plus, à l’Elysée pour son intronisation, tout en crachant sur Mai 68, alors qu’il est officiellement à la tête d’un foyer triplement recomposé et qu’il a épousé une femme qu’il a marié des années auparavant à l’animateur Jacques Martin ;

- Ségolène Royal, mère de quatre enfants hors mariage feignant encore qu’il existe une relation avec son ancien compagnon, François Hollande.

On appréciera tout particulièrement le cynisme du passage durant lequel Nicolas Sarkozy tente de destabiliser Ségolène Royal en lui demandant pourquoi elle tient des propos contradictoires de ceux de son compagnon officiel, François Hollande. A trois reprises, Nicolas Sarkozy revient à la charge. Au final, Ségolène Royal lâche que les positions de son mari sont ce qu’elles sont et que les siennes sont distinctes, se désolidarisant officiellement de son compagnon à l’affiche.

On appréciera le goût du risque de Nicolas Sarkozy : il sait que Ségolène Royal est séparée officiellement de François Hollande, mais surtout il sait que Ségolène Royal sait que son couple avec Cécilia Sarkozy n’est lui aussi qu’un couple de facade et que s’il destabilise trop Ségolène Royal, cette dernière pourrait le questionner sur le type d’accord qu’il a passé avec Cécilia "Sarkozy" pour qu’elle accepte de continuer à feindre le couple, afin, en échange, de bénéficier des avantages que lui confèrera peut-être le statut de première dame de France.

Dans le petit monde des gens influents de Paris, tout cela se fait depuis bien longtemps. Sans cela, le petit cadre supérieur que je suis n’en aurait pas eu vent.

Evidemment, ce n’est ni la séparation entre Nicolas et Cécilia, ni la séparation entre Ségolène et François qui est problématique.

Ce n’est pas non plus le fait que ces personnages publics souhaitent protéger leur vie privée. Je ne fais pas partie de ceux qui posent que la vie d’une personne publique doive être intégralement publiée.

Non, ce qui pose problème, c’est le manque de constance et de cohérence.

Ce qui pose problème, c’est le cynisme avec lequel celle qui veut "moraliser" la vie publique continue à faire croire que François Hollande est toujours son compagnon et cache qu’elle a commencé, depuis longtemps, une relation avec un autre personnage public. Ce cynisme vaut celui de Nicolas Sarkozy qui, d’après des sources non confirmées aurat probablement négocié durement avec les avocats de sa femme les arrangements qui prévaudraient une fois qu’il serait élu afin qu’elle bénéficie d’avantages substantiels en échange de faire croire à l’opinion qu’elle est toujours sa femme dans les faits.

Pourquoi ne pas simplement dire qu’ils sont officiellement séparés ?

Pour Sarkozy, il s’agit de protéger son électorat senior, présumé moins ouvert sur le statut familial qu’il exige d’un président, que la moyenne des Français et qui pourrait en partie se détourner de lui. Or, Sarkozy a autant besoin des voix du troisième âge que Chirac avait besoin des voix des paysans pour être élu.

Quant à mère Morale, elle ne veut pas renoncer à son image de madone et peut-être pourvoir, en toute discrétion, exercer des pressions privées sur François Hollande afin d’obtenir des soutiens politiques, que cela est évoqué dans le livre des auteurs de "La Femme fatale", Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué.

Ces cachotteries sont compréhensibles à court terme mais constituent de mauvais calculs à moyen terme car ces mensonges entâcheront leur capital "confiance", gage de longévité en politique. Je ne parle évidement pas du capital "sincérité" et encore moins du capital "authenticité" qui sont hors sujet. Mentir en politique est un bon calcul si l’on a l’assurance qu’il ne sera jamais découvert ou qu’il sera découvert très longtemps après les faits.

Nous savons tous que les hommes politiques qui arrivent à un certain niveau sont des gens qui cultivent le goût du pouvoir à un tel point qu’ils font passer ce dernier avant tout.

Deux siècles de démocratie nous l’ont appris : nous ne votons plus pour des personnes dont nous croyons en la sincérité, nous votons pour ceux qui ont le plus de chances de faire avancer la société dans la direction qui nous désagrée le moins.

Nous savons qu’il y a désormais une décorrélation partielle ou majeure entre, d’une part, le discours d’un candidat qui est conditionné par des calculs statistiques d’impact dans l’opinion et, d’autre part, les véritables projets que le candidat a en tête, eux-mêmes savante fusion entre l’influence qu’il souhaite avoir sur la société et les ascenceurs qu’il doit renvoyer aux vassaux qui le soutiennent.

C’est déjà suffisament cynique.

Je ne demande pas que les hommes politiques soient plus vertueux que vous ou moi. Nous ne sommes pas parfaits, nous mentons, nous nous séparons, nous trichons même parfois.

Je demande seulement que les hommes politiques des partis modérés limitent leur dose de cynisme. Ils nous mentent sur les sujets de fond, autant parce que nous ne souhaitons pas toujours entendre la vérité que parce qu’ils manquent de courage politique. Dont acte.

Mais ils ne faut pas qu’ils donnent l’impression qu’ils se moquent totalement de la vérité et que les mots qu’ils nous adressent n’ont pas de valeur.

C’est ce qui explique que j’ai voté pour François Bayrou alors que je suis encarté au PS.

Aussi dur que Ségolène Royal lorsqu’elle préside son conseil régional et aussi arriviste que Nicolas Sarkozy, Bayrou a jonglé avec la communication autant que l’on fait les deux autres. Mais il a moins menti qu’eux.

Un tout petit peu moins.


Moyenne des avis sur cet article :  4.03/5   (132 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • andré 18 juin 2007 10:17

    Monsieur vous manquez un peu d’humilité, au passage vous nous indiquez que vous êtes cadre supérieur et c’est pour cela que vous bien informé. Arrêtez de nous faire la leçon, des couples qui se séparent quoi de plus courant ( malheureusement)mais c’est aussi un sujet de « fond » pour les journalistes c’est même leur fonds de commerce. Je ne rentre pas dans ce jeu mais je ne supporte votre côté donneur de leçons. Vous n’avez pas voté pour SR et bien tant mieux pour nous


    • jps jps 18 juin 2007 12:15

      N’y a t-il pas sujet plus interessant ? on s’en fout de la vie privée ce sont les idées les programmes qui sont importants


    • jako jako 18 juin 2007 13:51

      article mal lu on ne parle pas de vie privée mais de sincérité et d’honnéteté ce qui semble d’essentielles qualités pour dirigeants futures


    • imago imago 19 juin 2007 10:29

      il me semble que SR, dans ses discours publics, n’a jamais évoqué son couple... alors peut-on la critiquer de malhonnêteté ? et puis, franchement, les ragots, c’est incroyable ce que cela remue les lecteurs d’AV ! donc je ne posterai pas d’autre commentaire !


    • tvargentine.com lerma 18 juin 2007 10:28

      Bonne analyse de la politique représentée par 2 donneurs de leçon de morale,qui sont d’ailleurs très mal placé pour en donner aux français.

      Le cynisme a été poussé à son extrème,mais la démocratie est perdante,car quand un parti politique n’est pas capable de remettre ses vrais valeurs au centre d’un projet politique on en arrive à l’absolutisme d’un petit clan au profit d’un homme ou d’une femme avide de pouvoir et près à tout pour l’obtenir


      • ExSam 18 juin 2007 10:51

        Pourquoi ne pas simplement dire qu’ils sont officiellement séparés ?

        Tu l’as dit, parce que la ménagère de cinquante, ou de vingt-ans, qui lit des revues mongoloïdes genre Gala, qui écoute religieusement la messe sociale que les télés, les politiques, les « zexperts », les PsyM6, les Alarue, de tous poils lui balancent pour qu’elle baise au garde-à-vous et dise amen à la Petite maison dans la Prairie.

        Parce qu’aujourd’hui, plus largement, le Pouvoir ment. Et pourquoi il ment ? Parce que ses intérêts ne sont fondamentalement pas les nôtres.


        • Mango Mango 18 juin 2007 13:11

          Cher Exsam,

          Je vous lis d’habitude avec plaisir, mais merci de montrer un peu plus de respects aux « ménagères », quel que soit leur âge : toutes les femmes le sont un peu, y compris celles qui travaillent, el les rendre (même indirectement) responsables en bloc des supposées dissimulations, mensonges ou omissions de nos responsables politiques n’est pas très élégant. Hmmm ? D’autant que ces mêmes ménagères ont des enfants hors mariage, se marient, se séparent, se remarient, etc... et ne seraient donc pas choquées que celà puisse arriver à un présidentiable.

          Non, je crois que malheureusement, il s’agit encore une fois d’un décalage entre la population et la représentation que s’en font nos « élites ».

          S’il est vrai qu’un président « qui ne sait pas tenir sa femme » aurait pu gêner une partie de l’électorat UMP, je ne vois pas en quoi la gauche aurait pu reprocher à Royal de se séparer de Holland si leur couple ne fonctionnait plus. Cela fait un bout de temps que l’on ne conspue plus les « filles-mères ». Sans doute craignaient -ils justement que cette actualité « people » ne vienne polluer les débats, ce qui aurait certainement été le cas et que l’on aurait alors pas manqué de leur reprocher.

          Alors bon... Pfffff... Marié, divorcé, séparé, remarié,célibataire, trans,homo, hétéro, bi, ou même abstinent...

          Ce n’est pas ça qui me ferait renier mes convictions politiques, ni même le fait qu’un représentant ne souhaite pas me tenir au courant de ce qui se passe sous sa couette, ayant moi-même peu de goût pour ce genre de déballage.

          Cordialement.


        • ExSam 18 juin 2007 16:40

          Mango

          Comment veux-tu que je souscrive à ce que tu me demandes ?...

          D’une part, je te rappelle, chère ménagère éclairée que la licence poétique, ça existe, et que je compte bien en abuser délibérement ad nauseam.

          D’autre part, il ne t’a pas pas échappé, toi dont la sagacité n’a d’égale que la riche expérience, que si les ménagères sont lentement sorti du brontosaure age où l’aiguille ne servait pas qu’à tricoter et où on balançait volontiers quelques tomates sur le minois rougissant d’une qu’avait « fauté », bon nombre d’entre elles restent aussi ouvertes que la générosité de Bolloré et aussi compréhensives que Le Pape devant les préservatifs.

          Ceci dit et comme je me souviens de ce que tu as écrit par la suite, je te remercie de me lire avec plaisir.

          J’ajouterais simplement que la réalité est sans doute in medio. Nos « ménagères » qui t’on permis de me faire un petit peu d’humour anglais et mois de monter à cheval, ne sont pas plus fautives que les politiques qui leur envoient signaux sur signaux indiquant qu’ils/elles sont des êtres conformes ou quasiment aux canons de l’Angleterre Victorienne.

          C’est un épiphénomène de la manipulation généralisée qui résulte de l’ordre marchand et de la réduction qu’il fait de nos vies en marchandises. Cette réduction nécessite tout les moyens, de la séduction à l’imposition, pour s’opérer, et les « règles » de société font aussi partie de cette mascarade généralisée, à mon avis.


        • Mango Mango 18 juin 2007 20:49

          @ ExSam,

          Tu as absolument raison quand tu parles de conformisme ou de (conformité) imposée par un système marchand.

          Ceci dit, je me permets encore de te contrarier (la chieuse !!!), car cette obligation de correspondre à un stéréotype peut tout aussi bien revêtir un mode transgressif du point de vue de la morale, « victorienne » , si tu y tiens... Exemple : le « porno chic » dans les pubs, le besoin irrépressible d’aller étaler sa vie privée, plus ou moins « conforme » chez « Alarue », comme tu dis si bien, c’est le problème de la poule et de l’œuf... « C’est lui qu’a commencé ! » comme on dit dans la cour de récré... Celui qui étouffe dans des carcans et qui a un besoin désespéré d’être reconnu tel qu’il est ? Celui qui exploite cyniquement cet état de fait ? Celui qui regarde, soit pour vérifier que lui/elle, est bien « normal » (ouf !), ou souffre et essaie de se reconnaître dans des miroirs médiatisés ?

          D’autre part, ma « sagacité et ma riche expérience » m’ont justement permis de tester qu’il est très difficile d’être à contre courant : s’arrêter de bosser au risque de flinguer sa carrière (prometteuse, dans ) pour élever ses gosses dans les années 80- tu passes pour une vache laitière-, reprendre ses études à 34 ans pour enseigner à des gosses en difficulté dont personne ne veut pour un salaire divisé par trois- tu passes pour une grande dépressive, tendance dame patronnesse et accessoirement, pour une feignasse de fonctionnaire-, avouer ne pas supporter « un gars , une fille » à la télé et préférer Groland- tu passes pour une perverse et tu es bannie des conversations de machine à café-...

          Tout ça est hors sujet sur ce fil et mériterait un article. Moi, j’ai pas le temps, je vais regarder PPDA à la télé, passkil est trooooop sexy avec ses p’tites touffes sur la tête ! : tu t’y colles ?

          PS : l’aiguille à tricoter, c’est pour chasser le rhinocéros laineux, pas le brontosaure ! (cf : « Gaston Lagaffe ». Le regretté Franquin. (Réminiscence ? )

          PS 2 : mon homme exige un rectificatif. Il est beaucoup plus sexy que PPDA et ses touffes à lui sont d’origine.


        • ExSam 18 juin 2007 21:46

          Mango

          Tu oublies quand même qu’entre le pseudo-transgressif et le système média le rapport est asymétrique. Les médias imposent le type de débat, le type de réponse, la durée, comme la non-réponse, la plupart du temps.

          Ainsi, de la poule et de l’oeuf on n’a pas besoin de faire photo à l’arrivée, me semble-t-il.

          Quant au transgressif, ne pencherait-il pas vers une sorte de psychose sociale ou celui qui s’investit dans les médias pour reconnaissance chercher, ne chercherait que l’image la plus éclatante, oubliant ainsi sa personnalité propre, au profit d’un modèle de personnalité sans rapport réel avec lui-même, son être profond tombant dans l’oubli à mesure que l’adhésion, la participation au fantasme médiatique s’approfondit ?..

          D’autre part, je constate que t’es pas une fille facile à vivre, toujours dans l’écart et la constestation de nos belles règles sociales...Je compatis donc avec ton homme, tout en te trouvant quand même une dose homéopathique de sympathie dans ton côté raleuse, auquel j’adhère minimalement, au moins...Et pour les brontosaures, je plaide coupable. Ca te va ?..Non, tu vas me lacher, oui ?!..


        • nahiko nahiko 18 juin 2007 23:34

          Effectivement, où est le problème si Cécilia fait (comme tant d’épouses) ; rester là pour la façade et quelques avantages ? Le problème est dans le surcoût pour le contribuable : Mme sarkosy n’a pas souhaité vivre à l’Elysée mais dans une autre palais de la République. Travaux, entretien, et fonctionnement quotidien en sus...juste pour la façade (de la Lanterne). Le vrai-faux couple Royal Hollande peut toujours mener double vie, tant que ce n’est pas à nos frais. Et dire que Tonton logeait sa double famille aux frais de la République...


        • Sam2004ecp Sam2004ecp 18 juin 2007 10:52

          A mon avis, le fait que Mme Royal ne communique pas sur sa vie privée est son problème. Idem pour Sarkozy. Je crois que la people-isation de la politique ne sert à rien, et n’explique rien. Le PS a perdu parce qu’il s’est tiré bon nombre de balles dans le pied (notamment les coups bas de DSK), parce qu’il n’avait pas à proprement parler de projet solide en face de Sarkozy, sans arrêt obligé de faire l’accordéon entre la gauche très gauche des « Fabiusards » et la gauche centriste de DSK.

          Personnellement, la vie privée de nos politiques ne m’intéresse pas, et je pense que vous faîtes partie de ce microcosme parisien que beaucoup dénoncent, et qui n’a d’impact que dans ce microcosme.

          Avec qui couchent Cécila, François, Nicolas, Ségolène ne regardent qu’eux-mêmes.

          — 
          S@m
          également cadre parisien, mais qui s’intéresse à la politique, pas aux people


          • non666 non666 18 juin 2007 11:37

            Helas non, ces histoires la nous regardent.

            La mise en notoriété des Sego/Sarko s’est faite sur les memes recettes, avec les memes moyens mediatiques, les meme complices journalistes.

            Les deux ont joué leur couple comme d’un levier a l’epoque de la tele realité. C’etait la mode des Royal-Hollende, Sarkozy mari et femme, MAM @ POM, Bernadette et Jacquouille la fripouille...

            Ils ont ont deliberement utilisé leur moitié comme relais de leur propre popularité et amplificateur de celle ci.

            Dans les deux cas qui sont aujourd’hui mis en avant, les couples n’etaient pas que des images de pub, des produits qu’on vendaient dans les journaux et à la TV, c’etait aussi des couples avec des roles dans leurs partis respectif.

            Avec un Hollende chef de parti et une Royal candidate aux presidentielles, chef de Region, il n’y a pas que la partie intime de leur couple qui est en cause, il y a aussi des mandats republicains, des roles au sein de leur parti.

            Avec une cecilia qui a été pendant des années le point d’entrée unique de nicolas aussi bien comme chef de parti, ministre, president du 92, maire puis conseiller municipal de Neuilly, nous ne sommes pas dans les secrets d’alcoves, mais bel et bien dans celui de la com officielle d’un homme politique.

            Dans les deux cas, la situation est la meme. Si il y a du rififi entre Fabius et DSK , cela devrait etre publique mais nul ne devrait en parler s’il s’agit de Royal Hollende sous le pretexte qu’ils couchaient ensemble ?

            Ces gens la ont deliberement mis leur vie de famille en scene pour monter en notoriete, pour etaler leur « jeunisme », leur « modernité de couple ». « Famille recomposée » pour l’un, « couple en union libre » pour l’autre, mon dieu que c’est tendance !

            Et la, patatras , les cartes qu’ils ont eux meme posé sur la table sont en fait de piètres atouts et nous sommes priés de regarder ailleurs ?

            Pas de quartiers ! Ils ont joué, ils ont perdu.

            Il est trop facile de fuir ses responsabilités, comme Sarkozy au referendum qui n’a pas été defendre le oui au dernier moment, en pretextant un probleme de couple qui tombait a pic, les sondages etant mauvais...

            Mais on peut elargir le cercle de ces problematiques. D’autres hommes politiques etalent allegrement leur homosexualité...uniquement dans les milieux « homo ». Mais cette homosexualité ne serait pas utilisable par leurs adversaires ? Facile la prise du Marais, à Paris dans ces conditions !

            On peut dire aux communautés a laquelles on appartient « Je suis des votres, votez pour moi », mais on ne peut pas se le faire repprocher par les communautés a laquelle on n’appartient pas sous le pretexte de la non-discrimination ?

            Il va falloir arreter de nous prendre pour des cons.


          • Sam2004ecp Sam2004ecp 18 juin 2007 11:46

            Ok ça a un impact. En même temps on a le droit d’invoquer un problème privé quand on a un empêchement, on le fait tous.

            Cependant, je demeure convaincu que si on s’intéressait moins à ce genre de choses, ça aurait moins d’impact.

            Comme on le dit souvent : « on a les dirigeants qu’on mérite », et j’ajouterais « les médias qu’on mérite ». Ce sont les seuls responsables, et, personnellement, je ne cautionnerai pas une minute ces informations.

            Si le couple privé Royal/Hollande a influé sur leur professionnalisme, c’est leur problème, pas le mien.

            Après, je comprends que ça intéresse des gens, mais personnellement, l’avenir de mon pays m’intéresse plus que les histoires de coeur de ces personnes. Que Cécilia soit ou pas avec Sarko ne changera pas grand chose au fait que Sarko est président et Fillon premier ministre, et que c’est bien eux qui vont mettre en place un certain projet d’avenir.

            Le reste, pour moi, c’est du voyeurisme. Je suis un peu extrême, mais franchement, et sincèrement, ça ne m’intéresse pas. Ces gens ont autant le droit d’avoir une vie privée comme vous et moi, avec l’impact que ça peut avoir. On est tous des êtres humains. Un président ou un candidat n’est ni plus ni moins qu’une personne à qui les gens font confiance. Ce ne sont pas des dieux ou des surhommes. Il ne faudrait pas l’oublier.


          • sarah sarah 18 juin 2007 12:43

            Bonjour, j’ai lu avec intérêt cet article. je n’étais absolument pas au courant ; je lis peu les journaux, je n’ai pas la télé. Je préfère être sur le terrain, dans des collectifs(non violent)et agir pour se que je crois être juste. Sans prétendre que c’est « ce qui est juste ». Juste que c’est mon droit d’agir pour et en accord avec mes idées, tant que je n’utilise pas la violence pour le faire. Pour ce qui est du mensonge, de la manipulation, je crois que les mots, les actes, peuvent se révéler tout aussi violent qu’un coup de poing ou de matraque. C’est là que je pose ma réflexion dans votre débat. Il est évident que la vie privé des personnages publiques ne m’intéresse pas plus qu’elle ne me concerne. je leur souhaite d’être heureux comme je le souhaite à tous les êtres. Et je comprend votre réaction sur ce point. Néanmoins, l’intérêt de cet article me semble reposer sur un autre plan, celui des moyens et stratégies utilisés aujourd’hui pour accéder au pouvoir...s’il faut manipuler les ainés et les ménagères, séduire les minorités influentes, porter un masque et tromper son monde, alors se pose la question de la légitimité des uns et de « l’acuité » des autres. Et aussi la question fondamentale, du projet politique. Nul besoin de séduire si ce que l’on propose est bon à prendre. Je sais que je n’ai pas forcément étais claire, je répondrais à toutes questions. Et je rappel toute la relativité de mon point de vue, loin d’une quelconque vérité Merci de votre attention Sarah


          • non666 non666 18 juin 2007 12:58

            @Sam2004ecp

            Je persiste , meme si je prend en compte votre soucis du domaine privé.

            Pour moi, la vie privée est a respecter chez tout ceux qui ne l’utilisent pas dans leur vie publique...

            C’est mieux comme formule ?

            En tout cas, cela me parait plus juste.


          • spartacus 18 juin 2007 12:59

            @ Sam

            Cela fait deux fois que j’ai voulu voter en positif vos commentaires, deux fois que ça ne marche pas !!

            Alors je mets ce post pour vous dire que je partage totalement votre point de vue : le qui-baise-qui ne nous interesse pas. Contrairement à l’Amérique qui fait une affaire d’Etat devant le monde entier pour la petite pipe de Clinton, obligé de se repentir à la télévision !! Heureusement nous n’en somme pas là, en souhaitant que ça n’arrive jamais...

            Ce qui compte, ce sont les idées et les programmes. Point.


          • Sam2004ecp Sam2004ecp 18 juin 2007 13:29

            Pour non666

            Je suis d’accord sur le fait que nos politiques ne devraient pas se servir de leur vie privée pour leur carrière publique, c’est justement mon point smiley

            Etant donné l’engouement que suscite la rupture de Royal et Hollande d’aujourd’hui, pensez-vous sincèrement que ça les encourage à arrêter de mêler public et privé ? Si tout le monde réagissait avec indifférence à ces histoires, peut-être justement qu’ils arrêteraient de s’en servir...

            Mais enfin, ce n’est que mon point de vue. Je dis juste qu’avant d’accuser les politiques et les médias, il faudrait peut-être se demander pourquoi ça nous intéresse smiley


          • alala 18 juin 2007 16:11

            Petit rappel pour tous les paranos (dt spartacus) :

            Entre le moment ou tu charges la page sur laquelle se trouve l’article et le moment ou tu te decides à voter pour ou contre le commentaire de quelqu’un il c passé un laps de temps.

            Pendant ce laps de temps, d’autres personnes ont pu cliquer pour ou contre le commentaire qui t’interesse sans que tu le saches car les compteurs ne sont pas mis à jour automatiquement.

            Si tu veux connaitre l’etat des votes, il faut que tu recharges la page ou que tu votes pour quelqu’un.

            Quand tu votes pour quelqu’un il se passe ceci : ptit appel ajax pour recuperer la bonne valeur qui prends en compte ton +1 ou -1 et affichage.

            Comme je sents qu’il te faut un ex en voici un :

            Tu arrives sur la page, tu lis l’article, tu lis le commentaire qui t’interesse. Tu vois que son compteur est à +2. Il c ecoulé genre 15mn.

            Pendant ces 15mn un mec a voter pour et 2 autres contre.

            Le score est donc 2 + 1 -2 = +1 mais tu vois toujours +2.

            Tu decides de cliquer pour et la tu vois toujours +2 car 1 + 1 font 2 ...

            Et la tu reessaies mais on te dit que tu as deja voté.

            Et la tu t’indignes lol


          • claude claude 18 juin 2007 10:53

            lâchez leur les baskets ! smiley

            c’est leur vie privée, et c’est un non évènement ! qu’ils couchent avec paul ou jacques, qu’ils soient séparés ou non, ces personnes ont une famille et des enfants. par respect pour ces derniers, et parce nous ne faisons pas partie de leurs cercle d’intimes, donc, nous n’en connaissons que les « on-dit », la meilleure chose que nous ayons à faire, c’est d’éviter de fantasmer sur leurs vies sentimentales.

            pôur ma part, je les attend au tournant, sur le travail que chacun d’entre eux va accomplir dans son mandat respectif et oeuvrer pour que la france continue d’évoluer en laissant le moins de personnes possibles sur le bord du chemin ! smiley


            • alala 18 juin 2007 16:32

              @ claude

              Pour vous repondre et pour cesser avec cet argument en bois, je vais citer un de mes disciples (car c moi le vrai Satan smiley) à savoir Non666

              « la vie privée est a respecter chez tout ceux qui ne l’utilisent pas dans leur vie publique... »

              Pour enfoncer le clou, je vais egalement citer un autre morceau d’un commentaire posté un peu plus bas, celui de bozz :

              « Royal a menti pendant des mois sur son couple (tout le monde se foutait bien qu’elle couche avec un grand patron !) elle n’avait pas besoin de cette mascarade polynésienne ou de faire un procès à des journalistes qui ne disaient que la vérité.... elle préservait son moment pour l’utiliser de manière malsaine (tout comme l’utilisation de la naissance d’un de ses enfants) et tout ça pour prendre la tête d’un parti politique ! »

              Je crois que ces 2 extraits resument parfaitement la situation et devrait mettre fin à cette vieille rangaine du « lâchez leur les baskets ! ».

              Seules les personnes qui n’utilisent pas leur vie privée à des fins politiques peuvent pretendre au respect celle ci !


            • Bill Bill 18 juin 2007 10:54

              Mais oui cela se savait, et finalement elle nous a menti, les journalistes aussi, Sarkozy aussi, qui est obligé à présent de construire le mensonge autour de lui... Je me suis même imaginé que son voyage en yacht était une sorte d’accord avec Cécilia, qui ne s’est pas privée de se carapater du G8, peut-même pour le provoquer.

              Quand on commence à vivre dans le mensonge, on est obligé de tout construire autour de ce mensonge, c’est sûrement la raison pour laquelle Royal fait cette délaration ! Si elle avait été élue, elle aurait dû mentir, mettre Hollande avec elle à l’Elysée, peut-être, et s’éloigner de son compagnon actuel !

              Bayrou ! Quelle clown, excusez-moi ! Il a la prétention avec ses 4 députés de représenter la diversité d’opinion Française, et je me demande ce que peuvent en penser ses électeurs ! Quand on vote pour un parti, on vite pour des idées précises, pas pour un parti qui représente tout le monde. C’est cela la démocratie, un équilibre entre les différents courants, en aucun cas un courant batard et sans caractère...

              Bill


              • bozz bozz 18 juin 2007 11:30

                mon cher Bill, si Bayrou avait été autant pour la diversité d’opinion il aurait appelé à voter pour Mme Le Pen, car son parti qui représente beaucoup plus que le PC n’a aucun élu au parlement mais il ne l’a pas fait, qu’il ne vienne donc pas se prévaloir de favoriser la diversité.


              • Bill Bill 18 juin 2007 11:54

                Exact Bozz ! Ce ne sont que des postures de politicien, c’est pitié que de voir tout ça !

                Et pareil pour Sarkozy et son ouverture ! Le plus lamentable de tout cela, c’est de voir le PC réclamer un groupe à l’assemblée avec 18 députés, avant de se regrouper avec les verts !

                Magouilles que tout cela ! Je me rappelle que les Bayrouistes se plaignaient de l’injustice totalitaire qui leur était faite à travers le système de vote, les hypocrites ! Le Pen n’a pas un seul élu, mais le PC, lui, si...

                Attendons un peu... les Français vont bientôt finir de déchanter smiley

                Bien cordialement

                Bill


              • sarah sarah 21 juin 2007 13:21

                Bonjour Je suis pas sur de comprendre, ça veut dire que vous auriez souhaité que le parti de Le pen ai des sièges ???


              • WOMBAT 18 juin 2007 11:00

                Pour François Bayrou c’est pareil, le couple-de-campagnards-nageant-dans-le-bonheur-rural, n’est que façade pour les gogos qui votent. En fait sa vraie histoire se passe à Paris. Je le tiens d’une stagiaire aux RG. Comme quoi le secret est tellement secret qu’on ne prend pas beaucoup de précautions pour le garder. Finalement on s’en fout, chacun vivant sa vie comme il l’entend. Par contre que l’on nous épargne les leçons de morale qui rappellent celles prodiguées par feu le cardinal Danielou, mort en plein coït, de surcroît dans un bordel.


                • claude claude 18 juin 2007 12:00

                  et alors ? où est le problème ??? il est mort en plein acte d’amour comme félix faure !!! smiley


                • claude claude 18 juin 2007 12:12

                  trouvé sur le blog : http://carnets.opossum.ca/granderousse/2003/07/un_mot_pour_le_dire_epectase .html

                  Un mot pour le dire 1 juillet 2003 Un mot pour le dire : épectase

                  Épectase (familier). Décès pendant l’orgasme. Mourir d’une épectase à 102 ans. ;)))) RBO

                  «  »Une autre victime célèbre de l’épectase fut le président de la République française Félix Faure, mort dans les bras de sa maîtresse. On prête d’ailleurs à Georges Clemenceau ce mot sur le malheureux : « Il a voulu vivre César, il est mort Pompée.. » Écrit par gVgVssE le 6 juillet 2003«  »

                  «  »Chers amis francophiles, et néanmoins sombres mécréants, en particulier vous, la Grande Rousse, dont le simple pseudonyme évoque plus de stupre que d’orthdoxie religieuse, je me permets de vous rappeler que l’épectase est à l’origine un terme religieux désignant l’état de la personne tendue de tout son être (d’où la racine grecque épecteinomenos) vers le progrès et l’accomplissement personnel au sens religieux, naturellement. C’est l’église catholique qui, pour expliquer les conditions douteuses de la mort du Cardinal Daniélou en compagnie d’une prostituée, précisa que c’est « dans l’épectase de l’Apôtre qu’il est allé à la rencontre du Dieu Vivant. » Et c’est le Canard Enchaîné qui, faisant ses choux gras de ce bon mot, mis le terme épectase à toutes les sauces, au point qu’aujourd’hui, les Grandes Rousses, dans leurs Coups de Langues (qui prennent ici une saveur particulière), en oublient le vrai sens des expressions qu’elles dévoilent au grand public. C’est donc un comble de voir que les galéjades nées de la (très belle) mort du Cardinal Daniélou ont transformé un état d’extase religieuse en mort « crapuleuse » ... La langue française est d’une richesse inouie, et son évolution est aussi imprévisible qu’amusante, parfois ! Écrit par Biket Vengeur le 25 février 2004«  »"


                • Lampion (Alesani) Lampion (Alesani) 18 juin 2007 11:01

                  Les journalistes aux ordres des politiques ?

                  Même Les tabloids, les paparazzi français, des gentils toutous...

                  Alors là , on ne parle même plus de cynisme, c’est de « l’entente illégale » !!!!


                  • Benestcon 18 juin 2007 11:05

                    La vie privée de nos politiques n’est en soi pas interressante, cependant le fait de mentir à ce propos peut faire baisser la confiance des électeurs envers eux.

                    Par contre là où je ne comprends pas c’est qu’apparemment pas mal de monde était au courant de la séparation Hollande-Royal or personne n’en a parlé, pas même le canard enchaîné, donc permettez moi d’avoir des doutes quant à l’exactitude de cette rumeur...


                    • bozz bozz 18 juin 2007 11:32

                      mon pauvre ami ce n’est plus une rumeur, c’est une déclaration de .... Royal plus un bouquin paru aujourd’hui.

                      PS : le canard comme source d’infos fiables... vous êtes un vrai comique !


                    • bozz bozz 18 juin 2007 11:49

                      Bonjour à tous,

                      le problème n’est pas de savoir qui couche avec qui mais bien du pourquoi la communication se passe comme cela(pourquoi cette annonce a ce moment).

                      Royal a, comme a son habitude, réfléchit pour faire un coups médiatique, et a ainsi exploité tout ce qui se présentait (elle a fait de même avec son accouchement pour rester dans le personnel mais aussi avec tous les faits divers récupérables). La problématique était comment faire pour qu’on ne parle que d’elle le soir des législatives malgré la défaite annoncée : elle a trouvé, il fallait parler de ce secret de polichinelle sur sa relation avec Hollande ! Donc elle a fait écrire son livre (faut quand même pas exagérer !) et fait des interview dès samedi, or le truc auquel elle n’avait pas pensé, c’était la défaite HONNORABLE de la gauche et non pas la déculottée envisagée par tous depuis un mois, grain de sable dans les rouages de sa stratégie pour conquérir le PS ! Elle ne pouvait plus passer pour le chevalier blanc (ou la madone) elle l’immaculée de ces législatives, la non enchaînée au chef des vaincus !

                      Marie-Ségolène a encore une fois voulue jouer un ballet médiatique où elle aurait été l’héroïne mais la musique n’était pas au bon tempo ! Les éléphants ne sont pas retourné dans leur cimetières, ils barissent toujours ! ils ont la peau bien épaisse comme l’indique leur nom scientifique...

                      Pour en revenir à cet article, Royal a menti pendant des mois sur son couple (tout le monde se foutait bien qu’elle couche avec un grand patron !) elle n’avait pas besoin de cette mascarade polynésienne ou de faire un procès à des journalistes qui ne disaient que la vérité.... elle préservait son moment pour l’utiliser de manière malsaine (tout comme l’utilisation de la naissance d’un de ses enfants) et tout ça pour prendre la tête d’un parti politique !


                    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 18 juin 2007 11:11

                      ça sera plus croustillant de savoir avec qui « ils » et « elles » vont s’acoquiner smiley

                      ...

                      sans blaguer : on s’en fout ! même si on aime bien les histoires de fesses smiley si on en parle, c’est qu’on n’a rien à dire d’autre !!


                      • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 18 juin 2007 11:17

                        raphaelric, dans votre article, je vous trouve un peu trop sévère avec la classe politique dans la gestion de sa vie privée...

                        Que Madame Ségolène Royal soit surnommée, à juste titre pour beaucoup de commentateurs et beaucoup de politologues, « Mère la Morale », soit ! Cependant, elle a le droit, tout comme le Président Sarkozy, tout comme personnage public ou politique, au respect de sa vie privée ! Les personnes lambda, que nous sommes -parce que nous ne sommes pas des journalistes « vedettes » du Petit Ecran-, ont, eux, parfaitement le droit au respect de leur image, donc de leur vie privée...

                        Donc, en ce qui me concerne, le fait que Madame Ségolène Royal se soit séparé de son compagnon Monsieur François Hollande me laisse totalement de glace ! Il en est de même en ce qui concerne la séparation d’une personne lambda avec sa (son) compagne (compagnon) ! Ce n’est pas d’une actualité importante... Pire encore, si j’avais été socialiste, cela n’aurait influé en aucune manière sur mes votes !

                        Au lieu de parler de ce genre « d’évènement », qui n’est pas un « évènement », nos confrères et nos consoeurs ont d’autres sujets d’actualité à leur disposition : le chômage récurrent des jeunes et des quinquas, la précarité, le manque de logements, l’insécurité, l’immigration, la politique... !

                        A vouloir « stariser » ou « peopoliser » nos personnages politiques, on tend à détruire durablement leur image de marque déjà écornée pour d’obscures raisons bassement politiciennes ! Ce n’est pas comme cela qu’on rendra, à la Démocratie, le rôle qui lui est dévolu : à savoir, intéresser les personnes lambda que nous sommes à la chose politique et à les inciter à se rendre en masse devant les urnes à chaque scrutin (local, national, européen, présidentiel) !


                        • raphaelric raphaelric 18 juin 2007 11:51

                          J’indique bien dans l’article que je ne fais pas partie de ceux qui pensent, à l’instar des anglosaxxons ou des pays du Nord, que la transparence sur la vie privée d’un homme politique soit partie integrante de la politique.

                          Je crois que les hommes/femmes politiques doivent avoir le droit de protéger leur vie privée.

                          En revanche, le fait que l’on mente sur sa vie privée tout en se réclamant candidat de la transparence, me parait pour le moins... paradoxal.


                        • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 19 juin 2007 19:09

                          raphaelric, je sais bien que vous ne faites pas partie de celles et ceux qui considèrent que la transparence sur la vie privée d’un homme ou d’une femme pollitique soit partie intégrante de la poltique...

                          Seulement, je voulais, dans mon commentaire, faire prendre conscience à nos lecteurs et aux journalistes, qu’il ne faut pas imiter les Anglais ou les Américains, qui, en ce domaine, manquent totalement de respect envers autrui.

                          Lorsque vous considérez, et je cite votre avis, « le fait que l’on mente sur sa vie privée tout en se réclamant candidat de la transparence, me parait pour le moins... paradoxal », vous avez quelque part raison ! Mais, vous êtes-vous demandé pourquoi ces personnes mentent sciamment ? Elles le font uniquement pour protéger leur vie privée et celle de leur famille.


                        • snoopy86 18 juin 2007 11:20

                          @ l’auteur

                          « Comment l’ai-je appris ? D’une relation professionnelle qui connait des journalistes »

                          « Dans le petit monde des gens influents de Paris, tout cela se fait depuis bien longtemps. Sans cela, le petit cadre supérieur que je suis n’en aurait pas eu vent »

                          C’est gentil à vous de nous faire profiter de vos vents...


                          • Odal GOLD Odal GOLD 18 juin 2007 11:23

                            Du point de vue de la politique, franchement, il y a parfois vraiment de quoi se révolter - sur bien des sujets - mais réels ceux-là : détournements de fonds, sans abris, justice bafouée, cynismes des grands pollueurs (marée noires, OGM), corruptions en tous genre, etc., etc.

                            Ce que vous nous décrivez là n’est que la vie absolument privée de ces gens, et je trouve qu’ils ont bien le droit d’en faire ce qu’ils veulent, y compris d’éluder devant les badauds versatiles la soi-disant vérité.

                            En fait de père la vertu ou de mère la morale, vous vous offusquez vous-même de pas grand-chose (de rien).

                            Vous reprochez seulement à Ségolène et Sarkozy d’avoir quelque chose de Mai 68 ?

                            Peut-être que dans votre vie privée vous appartenez vous-même à une ligue de vertu et que vous passez votre temps à épier vos collègues et vos voisins - et que vous essayez de régenter leur vie ?

                            Odal GOLD


                            • Tab Tab 18 juin 2007 11:32

                              L’auteur leur reproche d’avoir menti aux français pour grapiller des voix. Ca n’est pas « rien », même si c’est devenu pratique courante.


                            • caramico 18 juin 2007 11:24

                              Sarkozy avait l’oeil tendre quand il débattait avec Ségolène. Qu’est-ce que vous en pensez ?

                              Un couple pareil, super, la droite et la gauche réconciliée.

                              Sérieusement on s’en fout, de leurs histoires sentimentales, aux uns et aux autres.

                              Aller avec des soi-disant idées de gauche voter Bayrou, parce que la vilaine Ségolène n’a pas dit avec qui elle couchait, le modeste cadre supérieur ne vote pas bien haut.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès