Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Feu vert pour les voitures à hydrogène de Toyota et Honda

Feu vert pour les voitures à hydrogène de Toyota et Honda

Toyota et Honda on reçu le feu vert du ministère des tranports Japonais pour commercialiser sans limitation certains modèles de voitures à piles à combustible (auparavant, ces voitures était certifiées à l’unité voiture par voiture).
Ces deux voitures vont maintenant pouvoir être lancées sur le marché.

Toutes les deux utilisent une pile à combustible. La matière première, c’est de l’hydrogène. La pile à combustible produit de l’électricité grâce à une réaction entre l’hydrogène et l’oxygène, et cette réaction rejette ... de l’eau !

Si on oublie un instant le coût énergétique pour produire de l’hydrogène, nécessaire à ces voitures, c’est la voiture idéale pour l’environnement.

Ces deux voitures sont la Honda FCX (voir photo ci-dessus) et la Toyota FCHV.

Pour en savoir plus :
1. Toyota, Honda given green light for fuel-cell cars (Yahoo news)
2. Honda fuel cell (Honda)
3. Toyota’s Fuel-Cell Hybrid Vehicles (FCHV) (Toyota)

Crédit photo : AFP/Yoshikazu Tsuno


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • (---.---.209.245) 19 juin 2005 02:18

    Que l’on choisisse la pile à combustible ou l’huile de colza, l’énérgie nous étant fournie par le soleil, les seuls coûts irréductibles à terme porteront seulement sur
    - les investissements initiaux,
    - la maintenance des infrastructures
    - et leurs renouvellements successifs en fin de vie ou à chaque saut technologique permettant de diminuer les coûts de transformation ou d’augmenter les rendements...

    Au final, c’est le dernier « saut technologique » significatif qui conditionne tout choix industriel.

    On verra donc pendant encore longtemps de nombreux essais se développer.


    • Loïc (---.---.137.49) 20 juin 2005 08:26

      Hélas !!! 3 fois Hélas !!! Il n’existe pas d’hydrogène à l’état natif sur notre terre. Il nous faut donc le produire à partir d’autre chose,(aujourd’hui par « craquage » du gaz naturel).

      La pile à combustile porte donc bien son nom, puisqu’il s’agit d’un stock d’énergie. Certes elle est dite « propre » (le déchet de la réaction énergétique étant de l’eau), mais elle est produite à partir d’une autre chose « pas propre du tout ».

      Le bilan global en terme de CO2, montre qu’on rejette plus de gaz à effet de serre pour extraire du gaz, le craquer, le compresser, voire le liquéfier, l’installer dans une voiture, et enfin la propulser, qu’en faisant le plein de diesel ... (sources Manicore.com et Association française de l’hydrogène).

      De mon point de vue, le concept de la Prius est bien plus intéressant, car il s’agit à ce jour du seul véhicule, à destination du grand public, qui permet de récupérer de l’énergie lors des phases de décélération (conversion de l’énergie cinétique en énergie électrique).

      Enfin, il me semble plus urgent de dire à l’ensemble des hommes qui habitent cette planète avec mes enfants et moi, que le meilleur moyen de limiter nos rejets de gaz à effet de serre, c’est notamment de réduire nos déplacements en voiture (préférer la train pour les grands trajets, les transports en commun pour les déplacement urbains et le vélo pour les petits trajets), que de faire croire qu’on a trouvé une énergie miracle ...


      • (---.---.110.31) 20 juin 2005 16:17

        La façon la plus propre de fabriquer de l’hydrogène est l’électrolyse de l’eau.

        L’effet photoélectrique permet de transformer l’énergie solaire en électricité et de la stocker par électrolyse en hydrogène/oxygène pour des couts unitaires d’énergie qui se rapprochent sans cesse de ceux du pétrole -(Simulations CNRS présentées au public à PARIS au jardin du Luxembourg, en octobre 2004 à l’occasion de la fête de la sciences).


        • Loïc (---.---.137.49) 21 juin 2005 12:57

          Certes, il existe un moyen « propre » de produire de l’hydrogène, sur notre bonne vieille planète : l’électrolyse, à condition, effectivement d’utiliser une électricité d’origine photo-voltaïque.

          Mais de quel ordre de grandeur parle-t-on ? Combien de millions de m2 de capteurs pour assurer ne serait-ce qu’une part significative du transport actuel ?

          Autre point d’achoppement : la technologie de la pile elle-même.

          Cette pile intègre un certain nombre de métaux rares, dont notamment du platine.

          La production mondiale de platine a totalisé 5.860.000 onces en 2001 (une once = 28,35 grammes), soit 166 tonnes.

          Aujourd’hui il faut environ 100 grammes de platine pour faire une pile à combustible de voiture, mais nous allons nous placer dans le cas de figure où seuls 30 grammes par pile seraient nécessaire, ce qui représente la possibilité ultime aujourd’hui espérée.

          Il faudrait donc 120 ans pour transformer le parc actuel (600 millions de voitures), et 600 ans pour y convertir un parc mondial passé de 600 millions de voitures à 3 milliards, nombre qui sera atteint si le monde entier connait le même taux de motorisation que la France en l’an 2000.

          Ne nous leurrons pas, la technologie ne fera pas tout ... C’est la fuite en avant !!!

          Adoptons plutôt la démarche NégaWatt :

          1) Sobriété énergétique : réduisons tout ce qui peut l’être.

          2) Efficacité énergétique : ensuite améliorons tout ce qui peut l’être.

          3) Energies renouvelables : enfin et seulement enfin, tentons de couvrir ces dépenses énergétiques restantes (fortement diminuées aux étapes 1 et 2), par des énergies renouvelables.


          • (---.---.106.249) 23 juin 2005 10:54

            Ne nous leurrons pas, la technologie fera beaucoup ... Si au lieu de rêver nous défendons simplement notre environnement avec des équations qui tapent sur le porte-monnaie comme « pollueurs = payeurs » ou des aménagements collectifs qui limitent le gaspillage. !!!

            En dehors de ces types d’excès, il n’en demeure pas moins que l’idée de faire décroître la consommation d’énergie est doublement absurde :
            - elle est au départ fournie gratuitement par le soleil
            - sur 9 milliards d’habitants, 8 ne consomment rien du tout... pour combien de temps encore ?

            Paradoxalement, moins polluer passe très probablement par une consommation d’énérgie plus grande. Exemple : la rareté de ressources naturelles comme le platine que vous evoquez, peut être compensées par des la création de produits de substitution comme on a fait avec le diamant et toute sorte de produits ...

            Les connaissances scientifiques et techniques ne feront sûrement pas tout pour nous éviter de pourrir notre environnement.

            Mais elles seront certainement plus déterminantes que les effets supposés positifs, induits par les prophéties alarmistes ou les solutions malthusiennes, ne serait-ce qu’en facilitant les décisions politiques.


            • MicheleArcangelo (---.---.239.185) 6 juillet 2005 13:17

              Sur le site UTLS (université de tous les savoir) :

              http://www.canal-u.education.fr/canalu/sommaire_chaine.php?chaine_id=1&vHtml=0&vSelection

              la conférence du 5 juillet explique les prévisions qu’on est en mesure de faire sur l’évolution du climat :

              http://www.canal-u.education.fr/canalu/affiche_programme.php?programme_id=1998407328&vHtml=0

              J’ai noté au cours de cette conférence, comme nous l’avons sous-entendu dans ce débat, qu’aucune technologie de production de l’énergie ne s’imposerait à tous, et qu’il faudra panacher. C’est probablement une des raisons qui font que se développe des marchés de l’énergie...

              Que le calendriers pour inverser les tendaces lourdes s’étendait bien au delà le début du prochain siècle et allait jusqu’à la moitier du millénaire.

              Que des études étaient faites pour pieger les productions industrielles de CO2 etc...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès