Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Flicage à la RATP

Flicage à la RATP

Au 1er février 2009, la bonne vieille Carte Orange est supprimée. Le Pass Navigo prend sa place. Enfin presque.

Certes, ce système a des avantages dont le plus visible est d’éviter de vomir le contenu de son sac pour extirper son titre de transport et pouvoir enfin ouvrir le portillon alors que le métro ferme ses portes. Mais il a un gros inconvénient : La RATP va nous fliquer. Vous me répondrez peut-être que je suis paranoïaque, que mon téléphone portable ou ma carte bleue me fliquent déjà.
 
Peut-être. Mais c’est mon choix de les avoir.
 
Pas de voyager avec la RATP puisqu’elle a le monopole des transports parisiens et ne manque d’ailleurs pas d’en abuser, mais c’est un autre sujet.
 
Alors, pour faire respecter mon anonymat, je dois payer : 5 € par mois. C’est un comble.
 
Mais que peut faire la RATP des informations recueillies ? Vertueux, la main sur le cœur, les pouvoirs publics répondent : Rien, bien sûr.
 
La vente des fichiers clients est pour le moment interdite. Mais qu’en sera-t-il ultérieurement ?
 
La RATP résistera-t-elle longtemps à l’idée de priver d’une mine de renseignements, commerciaux et donc monnayables ? Si l’on sait que je descends tous les jours à 8h32 Gare de l’Est, pourquoi ne pas m’envoyer de messages pour me signaler que la boulangerie du coin de la rue fait une promotion sur les croissants ? Et puisque je reprends le même train à 18h17, ce serait dommage que je ne sois pas au courant des -30% sur les valises de la boutique d’en face.
 
Et dès maintenant, les fichiers sont accessibles à la police. Même si légalement je n’ai rien à me reprocher, a-t-elle besoin de repérer que tous les jeudis, je prends mon train 1h30 plus tard après un arrêt « petits plaisirs », alors que j’ai expliqué à mon mari que la réunion des parents délégués avait lieu au même moment ?
 
Je veux circuler de façon anonyme dans ma ville.
Je veux garder privée ma vie.
Non au flicage de la RATP.

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • JONAS Virgule 11 décembre 2008 12:58

    @ L’Auteur :

    Je suis presque certain que vous êtes un mondialiste !

    Le mondialisme c’est le flicage de tous les citoyens, donc, vous êtes victime de votre idéologie et ce n’est qu’un commencement.  smiley

    Visionnez-le : " Meilleur des Monde ", " Soleil vert ", vous aurez une idée de la société future qui nous est réservée.  smiley

    @ +


    • cathy30 cathy30 11 décembre 2008 13:04

      Benco
      Un ennui avec le transport, pas de problème agoravox, vous propose de vous rendre sur Ebay pour l’achat d’une voiture. Voir ci-dessus. smiley


      • Hermes Hermes 11 décembre 2008 13:31

        Achetez votre liberté : le pass Navigo Découverte ne trace pas les déplacements. Même fonctionnalités, mêmes tarifs, sauf l’achat du pass (mais il arrive souvent qu’ils le donnent, le mien a été gratuit).

        Faites circuler !


        • Canine Canine 11 décembre 2008 15:10

          Le problème avait été soulevé par la CNIL au début de ce dispositif.

          Je crois du fond de mon petit coeur qu’on peut compter sur cette noble institution pour nous protéger de tous les abus possibles (ou pas).


          • claireopale claireopale 11 décembre 2008 15:51

            Les Français deviennent paranos !
            si vous avez la conscience tranquille, on s’en fiche  !
            il y a du bon et du mauvais en tout !
            les Français ne font que se plaindre au moindre changement dans leur vie
            soit on ne fait pas assez ou trop ! 
            vous êtes des plaintifs, malades de l’intox
            en ce moment on ne parle que de flicage, un mot tendance !
            vous êtes des moutons qu’on formate quand on veut
            soyez un peu plus authentique
            la paranoia vous guette !!!


            • Dolores 26 décembre 2008 14:42


              Vous ëtes vous -même déjà formaté puisque vous avez déjà complétement intégré l’idée que vous n’aviez plus de vie privée.


            • Fergus fergus 11 décembre 2008 16:03

              Je ne crois pas qu’il y ait actuellement le moindre risque de flicage car cela impliquerait une complicité de la RATP avec le pouvoir policier. Et si cela devait arriver, il est évident que les syndicats porteraient immédiatement cette menace à la connaissance de la population par le biais des médias.

              Sur un plan pratique, Navigo permet en revanche à l’entreprise d’avoir une parfaite connaissance des déplacements de sa clientèle, déplacements qui, naguère, n’étaient connus, de manière approximative, qu’au terme de lourdes et coûteuses enquêtes.

              Grâce à Navigo, la RATP dispose désormais en permanence d’une cartographie affinée et sans cesse réactualisée de ces déplacements, un document qui permet d’optimiser le service en matière de personnel et d’établir des priorités en matière d’aménagements et de maintenance des installations.

               

              Le pire n’est pas toujours sûr !

               


              • JJ il muratore JJ il muratore 11 décembre 2008 16:13

                @Benco. Vous avez raison "on" nous ment, "on" nous trompe, Et vous savez de quoi vous parlez !!!


                • Olga Olga 11 décembre 2008 18:23

                   @Benco
                  J’espère que votre mari ne lit pas ce que vous écrivez sur Agoravox, sinon il va savoir que vous faites un arrêt « petits plaisirs » tous les jeudis... smiley


                  • marignan155 11 décembre 2008 18:43

                     je vous conseille de ne pas passer avec votre fournisseur de "petits plaisirs" en même temps et chaque jeudi par la même station, cela finira par se remarquer dans les fichiers

                    enfin 5€ c’est mons cher qu’un chantage 

                    votre mari travaille-t-il à l’informatique de la RATP ?

                    sérieusement : 

                    je vous approuve mais c’est la mode, des fichiers pour tout, sur tout, on ne sait jamais

                    on a bien prouvé que M. X avait menti parce que le relevé de sa CB indiquait un passage au péage qui ne correspondait pas à sa déclaration à la justice

                    la place pour les fichiers n’est plus chère

                    le seul intérêt que l’on puisse y voir au premier abord est une étude statistique de l’évolution des flux de voyageurs, et là, depuis mon ardèche, je crois qu’il y aurait quelques études qui auraient du être faites il y a longtemps
                     




                    • michel michel 11 décembre 2008 19:51

                       On vous vole un de ces objets, on usurpe votre identité. Point. Les delinquants ne payent pas 
                       leurs "achats"... ou alors n’utilisent pas leur carte de credit, utilisent des telephones a carte prepayee,
                       achetent un ticket de metro, etc. Alors a quoi sert d’attacher l’identité d’une personne à ces objets ?
                       Parce que nous sommes donc tous des deliquants en puissance. C’est la logique de ce systeme.
                       Il suffirait pourtant que l’utilisation abusive d’une information privée soit tres severement reprimée
                        par la loi et que tout a chacun puisse facilement faire valoir ce droit pour couvrir le risque d’une 
                       atteinte à la vie privée.... bien sur le decret d’application de ce loi en confirait l’execution à une 
                       organisation d’un pouvoir autrement dissuasif que la CNIL...

                       
                       
                       


                       
                       

                       


                      • médy... médy... 11 décembre 2008 20:08

                        Article succin mais ayant l’avantage notoire de susciter d’avantage de réactions que de débats houleux autour d’éventuelles sources douteuses ou idéologies divergentes de la pensée unique.

                        J’ai senti une odeur vague de puce sous-cutanée lorsque la voix de la ratp m’annonça le remplacement obligatoire du coupon des travailleurs par ce badge à puce pour toutou qu’est le passe navigo, image d’une génération validable, réformable ou contrôlable à distance.

                        Oui, on enterre le ticket si apprécié car si unique et éphémère pour ce badge en plastoc que l’on trimbalera toujours jusqu’à ce qu’on le perde. Je me demande si néanmoins il sera jetable au mois.

                        Il y a deux mois, j’entrais dans un compartiment du tramway de la ligne T1, non loin du terminus Saint Denis où des crânes rasés habillés de noir ou de bleu et armés de flashballs et autres sévices avaient préféré chasser les sempiternelles vendeuses de maïs plutôt que de s’en prendre aux trente dealers qui fumaient des joints et vendaient la came à ciel ouvert, sur le quai de l’autre coté de la route, en vertu des ordres d’une hiérarchie consentante aux rafles et déportations de 40-45. Des contrôleurs au visage usés par l’inhumanité de leurs exactions monétaires quotidiennes sur des usagers ayant droit au transports gratuits puisqu’obligés de les prendre pour aller travailler, ou plutôt se faire exploiter, tous les matins et bientôt tous les jours, s’affairaient à prouver leur position de dominance sur le peuple panurgifié. J’avais déja sorti ma carte Orange, subodorant la question insolente de l’un d’entre eux sur la validité de mon titre de transport. Bon sang, je suis Français tout de même, j’ai bien le droit à la foutue gratuité de ces satanés transports toujours bondés septisés et parfois infernaux, allant jusqu’aux limites du supplice corporel des chairs moites et étrangères soudain mises en contact forcé, tressaillant dans les ultimes soubresauts d’une rame complice de cette déportation quotidienne, avant l’Arrêt, où enfin le fleuve humain peut jaillir en cataractes d’êtres soudain libérés, mais sous peu, les portes d’acier claqueront telles des machoires horizontales sur une nouvelle assemblée tordue et consentante, monétairement parlant. J’avais jusqu’alors, aussi longtemps que je me souvienne, joui de la commodité validatoire Navigo, mais je l’avais enfin perdu, ou ne pouvais pas le renouveler. C’est donc avec une certaine fierté malvenue que j’ai déclaré au contrôleur, tout en lui montrant patte blanche : "avec ça, vous n’êtes pas en mesure de suivre mes déplacements, car je n’ai rien a valider" (réaction choquée de l’interlocuteur adipeux) lui répondant "ho, vous savez, avec votre portable ou votre carte bancaire on peut vous fliquer" et moi disant tout de go "z’inquiétez pas, de portable ou de carte bancaire j’en ai pas, je suis libre comme l’air" Prenant des ressources maléfiques au sein de sa haine primordiale vis à vis de l’Exempté, le contrôleur soudain possédé par l’Oeil lui même me déclara en joignant le geste d’injection dans la main à la parole "de toutes façons, tu l’AURAS, la puce sous-cutanée" ce qui me fit perdre ma contenance, car je connaissait le grain de riz contenant 250.000 pièces de technologie quasi extraterrestre qui serait dans quelque années la carte d’identité, le passeport, le permis et la carte grise, le dossier médical et biométrique de l’individu et bien plus encore, tout cela accessible à distance et compatibles avec tous types de permissions électroniques d’accès, portes électriques, ascenseurs, détecteurs de toute sorte réagissant à notre identité complête contenue dans la puce : bienvenue dans Minority Report, dixit la ratp.

                        Petite apartée : dans Mission Impossible III, autre film avec le scientologue Tom Cruise, on nous montre la PSC (Puce Sous Cutanée) injectée dans le cerveau d’une comparse de Tom, agent secret de la C.I.A., par le méchant du film, un trafiquant d’arme international dont l’objet actuel de transaction est la Patte de Lapin (? ?? même après le film, ils disent juste que "si on reste, on saura ce que c’est" prix : 800 millions de $). La chose transplantée au coeur du crâne de la femme, puis de l’homme (Tom Cruise à la fin se fait avoiner) est présentée comme un explosif déclenchable à distance, mais, chose étrange, n’agissant qu’au bout de quatre-cinq minutes, et c’est vraiment le sosie de la PSC avec le même système d’injection (seringue-pistolet à air comprimé, traitement traumatique tel le piercing). On nous avertit donc que la puce aura également la fonction de tuer celui qui la porte si besoin est, en un laps de temps (virus hémorragique super-ébola ? cyano-bactérie ?...voire une vibration sournoise et mortelle, la femme, lorsque le truc se déclenche, hurle en se tenant la tête dans les mains : "c’est QUUOI CA ? TU L’ENTENDS TOI AUSSI ??). N’oublions pas également que dans Saw, "film" hautement condamnable, les gens se voient contraints de se mutiler sinon quoi, au bout d’une à deux minutes, ils meurent. Dans James Bond Casino Royale, m’a dit un ami, l’agent se fait injecter la PSC, et surpris, demande si c’est un gadget d’espion mais on lui dit juste qu’avec ça, on voit s’il fait une connerie. Enfin tout ça pour dire qu’on a été prévenus, et préparés : les piercings sont arborés et encouragés pour avoir la cool attitude, mais leur sens n’a rien de ceux, millénaires, attribués aux décorations corporelles naturelles d’une multitude de peuplades, qui eux en arborent des bien plus grosses (disques labiaux, disques de plusieurs centimètres de diamètres dans les lobes d’oreilles, etc...) cent fois plus grosses que les minuscules piercings (en métal rappellons le), ce qui rapproche plus ces derniers de la Puce 666 que de l’ ornement tribal. La validation à distance du titre de transport ainsi que les informations secrètes qu’il contient désormais constitue une autre préparation de numérisation des individus.


                        • Fergus fergus 12 décembre 2008 09:32

                          J’ai souvent eu affaire à des contrôleurs dans ma vie et l’écrasante majorité d’entre eux se sont montrés courtois. De plus, la plupart des incidents de contrôle auxquels j’ai assisté étaient dûs à l’agressivité des voyageurs contrôlés beaucoup plus qu’à celle des agents de contrôle.

                          Votre commentaire est outrancier et caricatural, à l’image de cette phrase : "Des contrôleurs au visage usés par l’inhumanité de leurs exactions monétaires quotidiennes". Une outrance et une caricature qui rendent votre commentaire sans valeur.


                        • dapeacemaker911 11 décembre 2008 20:56

                          26ans.... j ai jamais fraudé.

                          depuis que je n ai plus le choix je suis illegal, entre accepter d etre fliquer et sauté j ai choisi.

                          Resistez. c chiant, ca casse le couille mais c est necessaire.

                          DPM


                          • médy... médy... 11 décembre 2008 21:48

                            Facile de moinsser, il est plus difficile d’argumenter.


                            • médy... médy... 11 décembre 2008 22:01

                              je crois que je vais créer un compte pensée unique


                              • cathy30 cathy30 12 décembre 2008 09:18

                                médy
                                vous dîtes des choses extremement interessantes, mais surtout ne criez pas avec des lettres majuscules, pas de bananes, un article plus aéré aussi et un peu plus de diplomatie. Avec tout cela vous verrez ça passera beaucoup mieux smiley


                              • cathy30 cathy30 12 décembre 2008 09:27

                                Quant à l’article, Benco reste très vague sur ce pass navigo , donc le fil part dans tous les sens, normal, (bien que nous s’avons tous ici que nous sommes tous constamment fliqués).


                                • SlyTheSly 12 décembre 2008 11:17

                                  Vous pensez vraiment que la RATP n’a que ça à faire que d’analyser des millions de voyages de millions de voyageurs pour voir si parfois il n’y a pas de subtiles variations qui pourraient révéler...euh...quoi en fait ?
                                  De plus j’imagine le tolée si la RATP commençait à envoyer des messages de pub pour X boutique située à la station d’arrivée ou de départ...

                                  Franchement je pense que tout ça relève un peu de la parano.
                                  On entend oarler de "flicage", mais de quoi ? On vous empêchera pas de voyager quand et où vous voulez ! Et comme vous voulez ! Où est le flicage ? De savoir où vous allez ? Mais vos collègues le connaissent votre trajet par exemple, ils vous "fliquent" ?
                                  Si vous prenez le TGV vous achetez aussi un billet, avec votre nom dessus, non ? (enfin perso je les achète sur le nets, je sais pas en boutique mais passons).
                                  Je ne comprends vraiment pas cette inquiétude excessive de certains, on se fait un peu des films non ?


                                  • fano 12 décembre 2008 11:21

                                    Avant de s’inquiéter de ce qui pourrait être fait de ce fameux fichier, il faudrait se demander ce qu’il contient exactement.
                                    Des données personnelles permettant de ’tracer’ l’utilisateur ou des données anonymes servant à analyser les flux et par là même à optimiser le traffic ? Il ne faut pas céder à la parano dès qu’on voit le mot ’FICHIER’ et se renseigner plus avant sur ce qu’il contient et son usage présumé...

                                    Quand à s’inquiéter de voir ses données personnelles dans un fichier client, n’importe quelle entreprise ayant des abonnés le fait.Je n’ose même pas penser à la revente, l’échange et le croisement de fichiers qui peuvent être effectués par des établissements nettement moins scrupuleux que la RATP...




                                    • Jean TITOUPLIN Jean TITOUPLIN 12 décembre 2008 11:37

                                      Des millions de français confient leurs données personnelles sur des sites de réseaux sociaux.

                                      Ces données personnelles deviennent immédiatement la propriété exclusive de ces sites qui peuvent les exploiter comme bon leur semble.

                                      Qui accepterait qu’un fichier de données personnelles (textes, styles, éléments graphiques, photos, vidéos, informations, applications, logiciels, fichiers musicaux, audio, entre autres) soit utilisé sans aucun contrôle d’une autorité de tutelle, dans des buts inconnus, dans un endroit inconnu, par des personnes inconnus ?

                                      C’est pourtant ce que font les six millions de français inscrits sur Facebook ; sans se demander de quoi peut bien vivre ce site.

                                      http://fr-fr.facebook.com/terms.php

                                      Alors, le flicage de la RATP .....


                                      • jak2pad 12 décembre 2008 12:52

                                        bonjour,

                                        vous êtes convaincue de deux choses, peut-être d’ailleurs vaguement contradictoires :

                                        1) que vous êtes une personne extrêmement intéressante, unique et passionnante, et que cela pourrait en intéresser plus d’un de savoir où vous allez acheter votre boîte de thon ou faire votre pipi de 13h

                                        2) que vous avez un droit absolu et inattaquable à l’anonymat, et que personne n’a à savoir où vous achetez votre boîte de thon, et où vous allez faire votre pipi de 13H, parce que c’est votre vie privée à vous toute seule

                                        je vous rassure, quitte à érafler un peu votre ego bien français :

                                        je crains que vous n’intéressiez pas vraiment grand’monde en dehors de vos proches et de vos copines de travail, et que Big Brother ait d’autres chats à fouetter , et qu’il n’en a probablement rien à faire de votre passionnante intimité 

                                        que celle-ci est beaucoup mieux protégée par son manque total d’intérêt que par la CNIL,

                                        et que si vous vous achetez un vélo, vous pourrez aller au restau ou au ciné sans que qui que ce soit vous remarque, et vous constaterez que vos chevilles vont un peu dégonfler, en même temps que votre EGO,

                                        je vous en donne ma prole, chère petite Madame

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès