Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Formidable, cette flambée du pétrole !

Formidable, cette flambée du pétrole !

Une stratégie du pétrole " vert " émerge enfin en France. L’industrie et l’agriculture s’allient pour produire des millions de tonnes de biocarburants à partir des cultures de céréales, de betteraves et d’autres végétaux. C’est tout un nouvel avenir qui s’ouvre à nos campagnes. Celles-ci en avaient besoin : elles étaient sonnées, et démoralisées par la fin progressive des subventions bruxelloises.

Mais en profitera-t-on pour passer à la culture " sans labour " ? Le recours systématique à cette technique assure actuellement la suprématie de l’agriculture brésilienne sur le marché mondial. Labourer, comme on le pratique depuis l’antiquité en Europe, appauvrit les sols en favorisant l’érosion éolienne et pluviale, et en éliminant toute vie des sols. Mais une énorme économie en dépend, particulièrement pour les fabricants d’engrais et de machines agricoles, et pour les banquiers qui prêtent aux agriculteurs laboureurs toujours plus pour pouvoir acheter, rembourser et réemprunter, bref le cercle vicieux.

Les Brésiliens, plus malins, sèment leur soja ou leur colza au milieu d’un tapis de légumineux qu’ils ont préalablement plantés, s’assurant ainsi un enrichissement et une protection naturelle des sols. Ils produisent mieux et beaucoup plus, tout en recourant moins à la chimie, à la mécanique et aux banques. La différence avec les Européens, c’est qu’ils partent de terres vierges, tandis qu’il faut en moyenne trois années de travaux d’adaptation pour passer du labour au sans labour. Voilà un programme que Chirac, l’ami déclaré de l’agriculteur français, devrait ardemment promouvoir !


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • JL (---.---.231.177) 7 octobre 2005 15:15

    Les biocarburants, c’est bien beau mais tant que l’agriculture Française sera autant dépendante des engrais celà ne restera qu’une écologie de façade. L’agriculture moderne a le triste record d’être un consomateur majeur d’hydrocarbures utilisés pour la fabrications des engrais. C’est pourquoi les biocarburants ne sont « bio » que s’ils sont produit par une agriculture biologique.

    Ceci dit, je suis d’accord pour crier « vive la flambée du prétrole » car c’est sûrement le moyen le plus efficace pour nous pousser à changer radicalement notre mode de vie pétro-dépendant et écologiquement suicidaire.


    • (---.---.93.151) 7 octobre 2005 15:34

      d’ou l’interet de biocarburant a base d’ O.G.M ... Rien n’est jamais parfait sauf dans les reves gauchistes .


      • Loïc (---.---.137.49) 10 octobre 2005 08:09

        Quels OGM ? depuis leur utilisation « banalisée » au USA, l’usage des produits phytosanitaires n’a pas diminué mais à au contraire progressé sur les parcelles en questions.

        De plus qui vous à dit que les OGM poussaient sans engrais ?

        Sans doute l’entreprise d’intoxication libérale ...

        Vive les rêves gauchistes !!!


        • (---.---.135.119) 2 novembre 2005 15:33

          Question : combien faut-il de pétrole (sous forme d’engrais, etc...) pour faire pousser un kg de soja ou de colza ?


          • (---.---.120.116) 9 janvier 2006 19:53

            Question n° 2 : combien faut-il d’hectares pour faire fonctionner une voiture au colza (15000km/an à 10l/100 => 1500 litres de colza /an) ?


            • jcm (---.---.59.105) 16 janvier 2006 08:30

              Bonjour,

              La culture sans labour serait un progrès en France, où elle est peu pratiquée tandis qu’elle concerne plus de 16% des terres aux USA par exemple.

              Si le fait de labourer déstructure les sols, le seul fait de ne pas labourer ne suffira pas à obtenir des rendements corrects car les nutriments utilisés par les plantes récoltées ne sont pas disponibles en quantités illimitées dans les sols, d’où la nécessité d’apports d’engrais à nos sols déstructurés.

              Cette déstructuration est un gros obstacle à la pédogénèse (génèse des sols à partir du substrat rocheux sous jacent) dans la mesure où elle perturbe gravement la vie des organismes du sol qui sont les auteurs de cette pédogénèse.

              De plus l’utilisation massive de produits agressifs (et qui se retrouvent dans nos eaux comme polluants) ne favorise pas la vie dans les sols, qui sont de plus en plus stériles.

              Notre agriculture actuelle est une grande entreprise de pollution / stérilisation des sols mais ce n’est pas une fatalité : il existe d’autres solutions pour produire avec de bons rendements et sans polluer.

              Nous pourrions avoir une agriculture performante et une eau de qualité minérale au robinet, et l’exemple nous en est donné par la ville de Münich.

              J’évoquerai le volontarisme politique (qui nous fait cruellement défaut pour ce qui concerne des pratiques agricoles saines) ainsi que des techniques que même l’INRA semble ne pas connaître, comme le Bois Raméal Fragmenté (BRF) ou la Terra Preta, qui semblent permettre à la fois une pédogénèse accélérée (moindres apports en engrais), un excellent équilibre sanitaire des sols (nécessité de traitements agressifs à peu près nulle) et un équilibre hydrique des sols assez idéal du fait de la présence de très nombreux micro-organismes rétenteurs d’eau (voir : aquaporines)...

              Dans la situation actuelle, avec les pratiques agricoles actuelles, la généralisation des cultures à but énergétique me semblent plus une catastrophe qu’une bonne nouvelle, car la dégradation des écosystèmes, déjà très forte, ne sera pas freinée : nous aurons des eaux de plus en plus polluées, et un prix de l’eau en conséquence (il n’a pas diminué ces dernières années et n’est pas près de le faire).

              Le plus curieux est que les citoyens ne semblent pas disposés à réagir sur ce point... pourtant certaines pollutions peuvent nous affecter gravement : la pollution, de plus en plus forte, par les phosphates a tué des chiens du fait de la présence de toxines émises par des cyanobactéries dans l’eau du Tarn ces dernières années, l’Erdre est sous haute surveillance, des plans d’eau ont été interdits aux activités nautiques, à la pêhe et aux captages en 2005 pour cause de présence de neurotoxines... et leur prolifération est en cours de généralisation.

              Pour en savoir plus sur ces thèmes :

              http://activart.com/notre-monde/cout-agriculture-intensive.php

              et pages suivantes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès