• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Ghozlan s’en prend à Stéphane Hessel

Ghozlan s’en prend à Stéphane Hessel

Stéphane Hessel, 92 ans, né à Berlin, d’origine juive par son père, a fui le nazisme. Résistant français et déporté à Buchenwald, il fut un des rédacteurs de la Déclaration Universelle des droits de l’homme en 1948, puis ambassadeur de France durant de longues années, notamment en Israël. Il vient d’être mis en examen, le 24 septembre 2010 pour « incitation à la haine raciale ». Qu’a-t-il donc commis ?

"Ignoble !" titre médiapart, avec pour introduction : "annonce d’une plainte contre Stéphane Hessel, pour "antisémitisme" ! Je ne rêve pas, c’est un cauchemar !"

C’est effectivement le monde à l’envers. "En d’autres termes, le noir est blanc et le haut est en bas".

Comment en sommes-nous arrivé là ? Comment le fait de dénoncer un pays qui bafoue les lois internationales fait que nous sommes systématiquement accusé d’antisémitisme ou d’incitation à la haine raciale ? Pourquoi de tels amalgames ? Comment cet homme de 93 ans, qui se bat chaque jour pour la paix et pour les droits de l’homme peut-il se faire accuser de la sorte ?

Peut-être est-ce parce qu’il ose le crime ultime : dénoncer la politique du gouvernement israélien ! Quel affront ! Quel scandale ! Mais plus que tout, Stéphane Hessel utilise tout ce qui est en son pouvoir pour faire pacifiquement pression sur le gouvernement israélien afin que les droits de l’homme et les lois internationales soient respectées ; notamment grâce au boycott des produits israéliens (BDS), une pratique que Michèle-Alliot Marie avait docilement condamnée.

Sammy Ghozlan a donc contre-attaqué honteusement et a sorti la carte de "l’incitation à la haine raciale". Stéphane Hessel est dans le viseur. Lisez, plutôt ce qui suit.

 



Au passage, voici quelques anciennes (2008,...) interventions de Stéphane Hessel :
 

 


(source)
"En 1947, l’ONU s’est laissé convaincre que les Juifs seraient contents d’avoir 55% de la Palestine, et les Arabes 45%. On s’est vite rendu compte que les Juifs, porteurs de l’idéologie sioniste, voulaient beaucoup plus, et que les Palestiniens ne voulaient pas entendre parler du partage d’une terre qu’ils estimaient leur appartenir totalement. J’ai complètement changé ma perception des choses entre le moment où l’on a construit un pays pour les Juifs massacrés par les Allemands et le moment où l’on s’est aperçu que les dirigeants de ce pays, devenus eux-mêmes des colonisateurs et des occupants de terres arabes, se comportaient très mal vis-à-vis du droit international et des droits de l’homme. Ma conviction est qu’Israël n’a jamais dévié de sa volonté de faire qu’il y ait le moins de Palestine possible et que l’on cantonne les Palestiniens dans de petits « bantoustans », ce qui est tout sauf une solution si l’on veut voir les Israéliens vivre durablement en paix. "

> Quelques articles à ne pas manquer à propos de la politique d’Israël.

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 12 octobre 2010 11:26

    Merci pour ce billet
    S.Hessel est un homme courageux, qu’on ne peut taxer d’antisémitisme, qui juge sans concession mais sereinement la politique d’un Etat qui s’est mis hors du droit international.
    Je comprends son pessimisme...

    Israël, Palestine, la fin de la solution des deux états :
    "Depuis le drame de la mort de Yitzhak Rabin, Israël n’a jamais appliqué sincèrement les accords d’Oslo. Les manoeuvres dilatoires de Netanyahou, l’indécision et le manque de courage de Barak, l’intransigeance agressive de Sharon, les ont vidé chaque jour un peu plus de leur substance et éloigné la perspective de la paix. Mais plus encore, en contradiction flagrante avec les engagements pris, la poursuite et l’accélération de la politique de colonisation a constitué dans les faits un démenti aux discours sur la recherche de la paix. Ils sont de plus en plus nombreux aujourd’hui - de l’Ambassadeur de France Stéphane Hessel à l’intellectuel Palestinien Saree Makdisi à en tirer les conclusions et considérer que la solution des deux états est morte. Si c’est le cas, l’intransigeance à courte vue des sionistes radicaux les aura placé en face d’un problème bien plus redoutable. Entre la Méditerranée et le Jourdain, les Juifs seront bientôt en minorité...
    Ce qui compte vraiment, ce sont les faits sur le terrain, et le plus important, c’est qu’après quatre décennies d’intense colonisation juive de peuplement dans les territoires palestiniens occupés pendant la guerre de 1967, Israël a irréversiblement cimenté son emprise sur le terrain sur lequel un État palestinien aurait pu être créé...
    Un rapport publié l’été dernier par l’Office des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires a estimé que près de 40% de la Cisjordanie était désormais occupée par des infrastructures israéliennes - routes, colonies de peuplement, bases militaires et ainsi de suite - qui sont en grande partie interdites d’accès aux Palestiniens. Israël a méthodiquement morcelé le reste du territoire en dizaines d’enclaves séparées les unes des autres et du monde extérieur par les zones qu’il contrôle à lui seul (y compris, selon le dernier décompte effectué, 612 postes de contrôle et barrages routiers)..."


    • jako jako 12 octobre 2010 11:27

      Effectivement ignoble est encore un mot bien faible.
      Stephane Essel est un très très grand homme, je l’ai entendu intervenir plusieurs fois sur FI, c’est une pointure de l’humanisme


      • ELCHETORIX 12 octobre 2010 11:29

        merci l’auteur pour cet article !
        Stéphen Hessel est quelqu’un de bien qui dénonce les crimes de l’entité illégale qui se permet en toute impunité de bafouer toutes les résolutions de l’ONU , organisation polluée par les sionistes US et d’autres pays ( leurs dirigeants , pas les peuples , bien sûr ) !
        RA .


        • Lefumiste Lefumiste 12 octobre 2010 12:24

          C’est incroyable quand puisse en arriver à accuser un homme comme lui d’incitation à la haine raciale.

          Pour l’avoir lu et entendu plus d’une fois, cette personne fait preuve d’un courage et d’un humanisme sans concession.

          Cette plainte, à mes yeux injustifiée, n’est qu’un autre exemple du sort qu’on réserve aux personnes susceptibles de déstabiliser le gouvernement Isrealien.

          HONTEUX !!! Tout simplement....


          • Philou017 Philou017 12 octobre 2010 19:56

            Je me demande comment les juges peuvent justifier que le boycott d’un pays serait de « l’incitation à la haine racial ». C’est dingue ça.

            Il ne peut qu’y avoir une volonté politique là-derrière. je reproduit un passage de l’article mis en lien :
            http://www.agoravox.fr/spip.php?page=forum&id_article=82687&id_forum=2714644

            «  »Le 19 Février dernier, au diner du CRIF de Bordeaux, la ministre de la Justice et garde des sceaux, déclarait « Je n’accepte pas que des personnes responsables associatifs, politiques ou simples citoyens appelent au boycott de produits au motif qu’ils sont cashers ou qu’ils proviennent d’Israel. Je souhaoite que le parquet fasse preuve de davantage de sévérité quand les appels auront été faits sur Internet. »« 

            Incroyable. C’est le droit le plus strict d’un citoyen de boycotter des produits et d’en appeler au boycott. D’ailleurs, 80 personnes en France sont poursuivies :
             »La justice française va-t-elle bâillonner la liberté d’expression  ? C’est l’enjeu du procès qui s’ouvre jeudi après-midi au tribunal correctionnel de Pontoise contre la sénatrice des Verts, Alima Boumediene Thiery, et Omar Slaouti, du NPA. Ils sont accusés de « discrimination et provocation à la haine raciale » pour avoir appelé au boycott des produits des colonies israéliennes. Quatre-vingts autres personnes en France sont également poursuivies, dont l’ambassadeur Stéphane Hessel. Rendez-vous est donné pour les soutenir jeudi, à partir de 12heures, devant le tribunal, 3 rue Victor-Hugo à Pontoise."
            http://www.humanite.fr/11_10_2010-points-chauds-455552

            C’est vraiment de l’abus de pouvoir, une travestissement scandaleux de la loi.. On croyait avoir tout vu.

            Par solidarité, j’appelle au Boycott des produits venant d’Israel et invite tout-un-chacun à faire de même.

            APPEL AU BOYCOTT DES PRODUITS EN PROVENANCE D’ISRAEL.

            APPEL AU BOYCOTT DES PRODUITS EN PROVENANCE D’ISRAEL.
            APPEL AU BOYCOTT DES PRODUITS EN PROVENANCE D’ISRAEL.
            APPEL AU BOYCOTT DES PRODUITS EN PROVENANCE D’ISRAEL.
            Et j’emmerde la censure.


          • fonzibrain fonzibrain 12 octobre 2010 13:34

            Non, non, les extrémistes juifs ne przatquent pas le terrorisme intellectuel


            non, non, ces gens n’ont pas d’influence démeusuré dans les médias.

            ce qui me chagrine, c’est que ces pauvres gens ne retiennent pas les leçons de l’histoire

            depuis des siècles, c’est toujours les mêmes histoires,

            ils sont accpetés et ensuite ils prennent trop d’importance

            les gens les haissent et ça fini très mal.

            cette fois, ces pauvres gens se sont lancé dans une folle fuite en avant, une fois de plus leur messianisme sanglant les guide et j’ai peur que l’Histoire ne les rappelle à l’ordre.

            Pauvre juifs, je me fais du soucis pour eux.


            lisez des livres sur l’histoire de l’antisémitisme, vous comprendrez que c’est toujours les mêmes histoires


            • pierrot123 12 octobre 2010 13:59

              Il serait intéressant de voir les suites de cette mise en examen...
              Une condamnation du plaignant pour « procédure abusive » serait la bienvenue, ou encore un non-lieu pour Mr.Hessel.


              • goc goc 12 octobre 2010 17:32

                il serait même bon qu’on procède à la fermeture de cette prétendue association qui bafoue les principes de la république et très certainement ne respecte pas ses propres statuts, à moins de croire qu’une préfecture a autorisé la création d’une association à but communautariste religieux destinée uniquement à défendre les intérêts d’un autre pays que la France même si ces interets sont contraires à nos lois et au droit international.


              • epapel epapel 12 octobre 2010 15:49

                C’est un procédé habituel dans toutes les idéologies : leur pire ennemi est celui qui vient de l’intérieur et/où qui fait autorité, or comme M Hessel est un juif ancien déporté et ex-diplomate français qui conteste la politique d’Israël il est une cible toute désignée pour les sionistes parce qu’il cumule.

                Il a le tort également de dénoncer implicitement l’attitude ambiguë du gouvernement français actuel vis à vis d’Israël.

                Pour ces gens là, le résultat du procès importe peu, ce qui compte c’est le chemin de croix imposé à M Hessel - 93 ans - qui servira de dissuasion pour les autres. Et comme M Hessel a été mis en examen, c’est que la plainte a été jugée recevable et donc la plaignant a obtenu ce qu’il voulait.

                 


                • morice morice 12 octobre 2010 17:09

                  excellent !! 


                  • morice morice 12 octobre 2010 17:33

                    cela s’adressait à la dénonciation des faits bien entendu, qu’on ne se méprenne pas.... « C’est incroyable quand puisse en arriver à accuser un homme comme lui d’incitation à la haine raciale.

                     » : effectivement, or l’état d’israel la pratique semble-t-il, comme peut le dire et le clamer Lieberman, qui est bien un RACISTE. Saluons le bon rappel de Zen : « Depuis le drame de la mort de Yitzhak Rabin, Israël n’a jamais appliqué sincèrement les accords d’Oslo. » Car cela est VRAI, et c’est bien bafouer le droit international que de le faire.

                    • François51 François51 12 octobre 2010 17:57

                      les sionistes qui portent plainte contre Stephane Hessel ?. a mourir de rire !
                      c’est bien connu, il n’ya que la vérité qui blesse. heureusement que le général De.Gaulle est mort depuis 40 ans, il y aurait eu droit aussi. car lui aussi ne machait pas ces mots a propos de cet état dans les années 60. et la situation ne s’est vraiment pas arrangé depuis .


                      • non667 12 octobre 2010 22:45

                        à f51
                        "heureusement que le général De.Gaulle est mort depuis 40 ans, il y aurait eu droit aussi. car lui aussi ne mâchait pas ces mots a propos de cet état dans les années 60. « 

                         en 1967 il a critiqué israël en parlant de » peuple arrogant sur de lui et dominateur « 
                        cela lui à valu mai 1968 destiné a le renverser 
                        les commanditaires = les chefs du complot juif mondial originel et éternel ( voir chapitre XVII de la genèse ) les exécutants de l’opération :cohn bendit et la clique de  »nous sommes tous des juifs allemands" .


                      • Philou017 Philou017 13 octobre 2010 00:08

                        D’ailleurs, les habituels fanatiques sionistes se font discrets sous cet article. ca veut tout dire....


                      • Rounga Roungalashinga 12 octobre 2010 18:01

                        Il n’y a là aucune surprise : tous les esprits libres et légitimement indignés par les agissements d’Israël finissent par se faire traiter d’antisémitisme, même quand il est évident que ce ne peut être le cas, comme avec Stéphane Hessel.


                        Cela nous montre qu’il faut arrêter de vouloir dédouaner systématiquement les gens accusés d’antisémitisme, surtout avec des arguments du genre « il est d’origine juive par son père ». Qu’on soit juif ou pas, d’origine juive ou pas, on peut être taxé d’antisémitisme, ou alors de « juif honteux », ce qui est encore plus ignoble. Une fois que l’accusation est tombée, il n’existe aucun moyen de s’en défaire. Même en montrant des gages d’allégeance et de soumission, on sera à la limite réintégré au troupeau, mais toujours avec cette ombre planant au-dessus de la tête comme une auréole maudite. Ainsi, si l’on craint de tomber pour antisémitisme à chaque fois qu’on s’exprime on finira par ne plus rien dire. A présent, comme le dit Nabe, c’est plutôt un honneur d’être accusé d’antisémitisme car cette dénomination ne définit plus les gens souhaitant l’extermination des Juifs, mais au contraire tend à devenir la désignation des personnes ayant encore une conscience, un cerveau, et du courage.


                        • Philou017 Philou017 12 octobre 2010 20:06

                          80 personnes sont concernées par ces accusations :

                          La justice française va-t-elle bâillonner la liberté d’expression  ? C’est l’enjeu du procès qui s’ouvre jeudi après-midi au tribunal correctionnel de Pontoise contre la sénatrice des Verts, Alima Boumediene Thiery, et Omar Slaouti, du NPA. Ils sont accusés de « discrimination et provocation à la haine raciale » pour avoir appelé au boycott des produits des colonies israéliennes. Quatre-vingts autres personnes en France sont également poursuivies, dont l’ambassadeur Stéphane Hessel. Rendez-vous est donné pour les soutenir jeudi, à partir de 12heures, devant le tribunal, 3 rue Victor-Hugo à Pontoise.
                          http://www.humanite.fr/11_10_2010-points-chauds-455552

                          Mme la Ministre entend travestir la loi pour censurer :

                          «  »Le 19 Février dernier, au diner du CRIF de Bordeaux, la ministre de la Justice et garde des sceaux, déclarait "Je n’accepte pas que des personnes responsables associatifs, politiques ou simples citoyens appèlent au boycott de produits au motif qu’ils sont cashers ou qu’ils proviennent d’Israel. Je souhaite que le parquet fasse preuve de davantage de sévérité quand les appels auront été faits sur Internet.«  »
                          http://www.nbiou.com/wp-content/uploads/2010/10/stephane-hessel-mis-en-examen-haine-raciale.jpg

                          La sénatrice (les Verts) Alima Boumediène-Thiery comparaîtra devant le tribunal de Pontoise le 14 octobre à 13h pour le chef d’inculpation d’« incitation à la discrimination » en raison de la campagne BDS (boycott des produits israéliens).

                          Elle tiendra aujourd’hui une conférence de presse avec la participation de Catherine Tasca, vice-présidente du Sénat (PS), Olivier Besancenot, porte-parole du NPA, Djamila Sonzogni, porte-parole de Europe écologie-les Verts, Marie-Christine Vergiat, porte-parole du Front de gauche, Jacques Fath, porte-parole du PCF, Monique Cerisier Ben Guigua (PS), présidente du groupe sénatorial France-Territoire palestinien, Nicole Borvo Cohen-Seat, présidente du groupe Communiste, républicain, citoyen et des sénateurs du Parti de gauche, Yannick Jadot, député européen de Europe écologie, Patrick Le Hyaric, député européen (GUE), ainsi que plusieurs députés, sénateurs et sénatrices, en présence de maître Antoine Comte et de Omar Slaouti (NPA), co-inculpé avec Alima Boumediène-Thiery afin de présenter l’« appel pour la liberté d’expression », un appel de personnalités du monde politique, culturel, social et scientifique.

                          http://www.elwatan.com/actualite/la-senatrice-alima-boumediene-thiery-devant-la-justice-11-10-2010-94121_109.php

                          L’attaquer, ainsi que ses compagnons, en justice parce qu’elle s’élève contre une occupation, une colonisation, une exploitation que tous les traités internationaux condamnent, parce qu’elle lutte avec la seule force d’une indignation qui est de plus en plus partagée par le peuple français, contre une persécution d’Etat à laquelle les autres Etats auraient dû mettre fin depuis longtemps, cela est une forfaiture sans nom. Christine Delphy
                          http://www.europalestine.com/spip.php?article5438

                          Cette censure est inacceptable. J’appele tout un chacun à appuyer ce boycott par respect pour nos libertés fondamentales :
                          APPEL AU BOYCOTT DES PRODUITS EN PROVENANCE D’ISRAEL.
                          APPEL AU BOYCOTT DES PRODUITS EN PROVENANCE D’ISRAEL.
                          APPEL AU BOYCOTT DES PRODUITS EN PROVENANCE D’ISRAEL.
                          APPEL AU BOYCOTT DES PRODUITS EN PROVENANCE D’ISRAEL.


                          • Philou017 Philou017 13 octobre 2010 00:39

                            Autre affaire scandaleuse similaire.
                            Elle concerne ...Mme Arnaud, membre de la ligue des droits de l’homme.

                            Le 10 février dernier, le tribunal correctionnel de Bordeaux a condamné à 1 000 € d’amende, pour incitation à la haine raciale, une militante de la Ligue des droits de l’Homme qui avait apposé un autocollant «  Boycott apartheid Israël » sur des jus de fruit provenant d’Israël dans une grande surface de Mérignac.
                            http://probe.20minutes-blogs.fr/archive/2010/08/19/boycott-des-produits-israeliens

                            Madame S. Arnaud a été poursuivie pour « dégradation légère » par le magasin Carrefour de Mérignac (33) pour avoir apposé un autocollant dans le cadre d’une action collective et pacifique d’appel à boycott des produits israéliens, de la campagne internationale Boycott Désinvestissements Sanctions destinée à lutter contre la politique d’apartheid du gouvernement israélien envers le peuple palestinien.

                            La plainte du magasin Carrefour a été requalifiée par le procureur en « incitation à la discrimination raciale, nationale et religieuse » sur préconisation de la Garde des Sceaux.

                            http://www.europalestine.com/spip.php?article4751


                            La ligue des droits de l’homme proteste :

                            la LDH est clairement hostile au boycott des produits israéliens.

                            .......

                            Je n’en suis que plus à l’aise pour m’élever avec force contre la qualification des accusations qui ont été portées contre elle. Qualifier d’expression antisémite ou même « seulement » de provocation à la discrimination raciale le fait d’avoir apposé deux autocollants sur des produits israéliens offerts à la vente dans un hypermarché est en effet d’abord insoutenable au regard de la logique la plus élémentaire et d’ailleurs aussi des principes mêmes dont se réclame le ministère public : faudrait-il donc comprendre qu’« israélien » signifie « juif », que la nation israélienne serait, en bloc, assimilée à une « race », et que partant toute demande de boycott contre les produits israéliens équivaudrait à un boycott antisémite ? Cet effroyable amalgame, qu i hélas a entaché jusqu’aux propos publics tenus à l’occasion du dîner du CRIF par la Garde des Sceaux elle-même ; témoigne malheureusement du degré de confusion qui règne dans bien des esprits dès qu’il s’agit du conflit israélo-palestinien. Je ne ferai pas au tribunal l’injure de souligner à quel point rien n’est plus susceptible d’encourager l’ethnicisation du débat et en particulier la libération d’une parole antisémite, que l’on prétend pourtant sanctionner ici.

                            Mais ces poursuites ne sont pas seulement dramatiquement illogiques : elles sont insultantes voire infamantes. Sakina Arnaud est une citoyenne et adhérente de la Ligue des droits de l’Homme dont rien, dans ce qu’elle a fait ou dit à ce double titre, ne permet de la taxer, de près ou de loin, et fût-ce implicitement, d’antisémitisme. 

                            Jean-Pierre Dubois, Président de la Ligue des droits de l’Homme,

                            http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article3830

                            D’un autre coté, le CRIF fait un lobbying effréné vis à vis du pouvoir :

                            Depuis les années 2002-2003, le CRIF mène donc une grande campagne en direction de l’opinion publique, des décideurs, des associations et des pouvoirs publics pour dénoncer les campagnes de boycott qui touchent et frappent Israël. Sans être exhaustif, nous relevons ici les dernières actions qui ont été entreprises par le CRIF, depuis le mois de mars 2009, pour contrer les actions de boycott.

                            Luc Chatel rappelle, lors de son compte rendu hebdomadaire du Conseil des ministres, que « depuis le début de l’année, les services de police ont recensé une vingtaine d’actions de ce type dans des grandes surfaces ». Ces « actions commandos » menées par « une vingtaine de militants d’extrême gauche, sont absolument inacceptables ». « Il ne s’agit pas de violence physique, il s’agit plutôt d’une violence symbolique et d’une intimidation. En la matière, entre antisionisme et antisémitisme, la frontière est parfois très étroite », ajoute-t-il.

                            Pour sa part, Eric Raoult, député de Seine-Saint-Denis, informe le CRIF d’une question posée à Michèle Alliot-Marie, le 20 mai, à l’Assemblée nationale. Le député a demandé quelle réponse la ministre compte apporter à ces opérations qui « ont un fort relent d’antisémitisme ». Le député ajoute que ces actions « et ces appels au boycott sont interdits et ne peuvent plus rester sous silence et sans intervention des pouvoirs publics, car ils commencent à se banaliser. Il paraît donc nécessaire que des poursuites puisent être engagées contre leurs auteurs ».

                            Le 15 juillet 2009, le directeur du Cabinet de Michèle Alliot-Marie, ministre d’Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des libertés, informe le président du CRIF qu’il résulte de la consultation des documents appelant au boycott, publiés sur Internet, qu’ils sont susceptibles de caractériser l’infraction de provocation publique à la discrimination envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une nation déterminée, faits prévus et réprimés par l’article 24, alinéa 8 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.

                            http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=16705&artyd=2


                          • Philou017 Philou017 13 octobre 2010 01:35

                            Voilà l’article de loi concerné :

                            Seront punis des peines prévues par l’alinéa 1er ceux qui,....

                            Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.
                            http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006070722&dateTexte=20101013

                            Et que la Cour de Cassation a défini la discrimination en application des articles 225-2, 2° et 225-1 du Code Pénal comme « le fait d’entraver l’exercice normal d’une activité économique quelconque en opérant une distinction entre les personnes notamment en raison de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une nation déterminée ».
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Boycott_d%27Isra%C3%ABl#cite_note-48

                            S’il est clair que le crime de discrimination raciale ne s’applique pas dans le cas du boycott d’individus contre les institutions d’un État, d’aucun affirment que l’infraction de discrimination économique ne s’applique pas non plus, car la loi ne peut pas apporter sa protection à des produits illicites. En effet, dans l’arrêt Brita rendu le 25 février 2010, la Cour de Justice de l’Union Européenne a déclaré que les produits obtenus dans des localités qui sont placées sous administration israélienne depuis 1967, c’est-à-dire l’ensemble des territoires occupés, ne peuvent pas être exportés sous certificat d’origine israélien. Israël ignorant cette règle, délivre des certificats de manière indifférenciée, et ces certificats ne sont donc pas fiables
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Boycott_d%27Isra

                            Il s’agit donc d’une interprétation particulièrement abusive de la loi qui prétendrait qu’un appel pacifique au boycott envers un état consisterait en une discrimination ou une incitation à la haine envers les personnes appartenant à cette nation.

                            La cour Européenne a conformé la condamnation d’un maire qui avait appelé et pratiquait le boycott des produits Israéliens.

                            Après avoir rappelé que le requérant n’a pas été sanctionné pour « ses opinions politiques […] qui entrent dans le champ de sa liberté d’expression », la Cour met en exergue « la démarche discriminatoire et, de ce fait, condamnable  » selon laquelle le maire « a appelé les services municipaux à un acte positif de discrimination, refus explicite et revendiqué d’entretenir des relations commerciales avec des producteurs ressortissants de la nation israélienne » (§ 38).
                            http://combatsdroitshomme.blog.lemonde.fr/2009/07/20/affaire-willem-

                            Mais là, il ne s’agit pas de cela, puisque un citoyen n’entretient pas de relation commerciale avec des producteurs. Il achète ou il n’achète pas.


                          • Serpico Serpico 12 octobre 2010 21:11

                            Les chiens sont lachés. Et là, c’est un bouledogue qui s’en prend à Hessel.

                            Ils savent que tout le monde sait que c’est du cinéma cette soi-disant lutte contre l’antisémitisme mais les salauds adorent les légendes urbaines. Ça les arrange.


                            • Ann O’Nymous 12 octobre 2010 21:37

                              A lire, l’article en lien, notamment le passage « les consignes de MAM ».


                              • ChatquiChouine ChatquiChouine 12 octobre 2010 23:06

                                Ecoeurant, il n’y a pas d’autre mot, ecoeurant.
                                J’aurais presque cru à un canular tant l’accusation d’antisémitisme portée à l’encontre de Stéphane Hessel est ubuesque et scandaleuse.
                                 Lorsque ce dernier demande un boycott des produits en provenance d’Israel pour marquer la désaprobation des français vis à vis de l’attaque de la flotille de Gaza, MAM rétorque ceci :

                                « je n’accepte pas que des responsables associatifs, politiques ou simple citoyens appelent au boycott de produits au motif qu’ils soient cashers ou qu’ils proviennent d’Israel »

                                Quelle félonie ! l’amalgame sciemment suscité par l’utilisation du mot « casher », lequel n’a jamais été évoqué par Stéphane Hessel, est honteux et indigne. Cette ministre, pour laquelle je ne mettrais plus jamais de « m » majuscule, ne représente rien de plus que sa turpitude et sa médiocrité.

                                 Ainsi donc, Israel peut tout faire en toute impunité, car toute protestation contre l’attitude de plus en plus ouvertement raciste de cet état sera systématiquement assimilée à de l’antisémitisme, c’est tout simplement innacceptable.

                                 Tout ceux qui portent ces accusations vis à vis Stéphane Hessel, personnage hautement respectable s’il en est, n’obtiendrons en retour que la déconsidération et le mépris qu’ils méritent.


                                • Sachant Sachant 12 octobre 2010 23:08

                                  Il a l’air très fréquentable ce M. Stéphane Hessel

                                  L’auteur qui s’avatare Baptiste (Celui qui baptise) m’inspire moins confiance
                                  Quand c’est pas l’invasion islamique, c’est l’invasion sioniste
                                  A moins que ce soit l’invasion des déficients intellectuels

                                  Quand vous vous réveillerez, il sera trop tard

                                  Trop tard !


                                  • Spip Spip 12 octobre 2010 23:21

                                    Cette mise en examen est le dernier avatar d’un procédé bien rodé quoique grossier.
                                    . A savoir : critiquer l’attitude de l’État d’Israël = antisémitisme.

                                    C’est bien essayé, de la part de ses auteurs, mais ce qui est grave c’est qu’une Garde des Sceaux et Ministre d’État encourage cette manœuvre par le biais d’une circulaire aux Parquets Généraux, engageant ainsi la France en tant qu’état !

                                    S’attaquer à Stéphane Hessel est aussi ridicule qu’ignoble. Eh bien, puisque c’est parti, que le procès aie lieu. On verra (si les juges ne se vautrent pas...) l’inanité de cette procédure et ça pourrait bien servir de révélateur de cette malhonnêteté et se retourner contre ceux qui sont derrière.

                                    Il y en a marre de subir cette censure faussement morale dès que l’on met le doigt sur la politique d’Israël, état qui, dernière nouvelle, veut se faire reconnaître comme état juif, donc sur des critères ethnico-religieux !


                                    • fflo 3 mars 2013 18:22

                                      A Nous citoyens, de reprendre le flambeau des causes justes dignes pour faire vivre la democratie Pour tous ceux qui ont leurs annuités retraite mais pas encore l’age requis et survivent avec les minimas  :  je vous invite à lire et signer (et diffuser largement sur tweet et fcbk ) https://sites.google.com/site/lettrecitoyen/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Baptiste L

Baptiste L
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès