Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Handicap : Philippe Mas pique sa colère

Handicap : Philippe Mas pique sa colère

Nous sommes dans la semaine du handicap, le gouvernement annonce, dans sa séance de ce jour à l’Assemblée nationale, de nouvelles mesures de « dignité », de logement et d’emploi pour les personnes handicapées.

La loi du 10 juillet 1987 devait théoriquement permettre l’embauche de 6 % de personnes handicapées dans les entreprises de plus de vingt salariés. A ce jour, l’Etat n’a atteint que 4 %. A titre d’exemple, le gouvernement serait plutôt à la traîne. « Fais ce que je te dis, mais ne fais pas ce que je fais. »

Monsieur Philippe Mas, ministre délégué aux personnes handicapées, répondait fermement, ce jour, à ses différents interlocuteurs, que les handicapés reçoivent 48 % du Smic, que le gouvernement n’avait pas atteint son quotas et que différentes mesures financières d’incitation existaient et seraient intensifiées, que l’allocation adultes handicapés serait désormais cumulable avec un emploi pour les handicapés. Il annonce vouloir mobiliser les maisons départementales du handicap ainsi que les services publics de l’emploi. « Le bilan est positif », dit-il , plus de 5 % d’emplois de personnes handicapées de plus sur deux ans, doublement des places par rapport à la législation sociale...

Jean-Marie Borloo, quant à lui, proposait un nouveau modèle de maison, « les maisons universelles, pour que tout un chacun, quelle que soit sa mobilité, soit le plus heureux possible dans le logement social ».

Aujourd’hui, les subventions pour la création de logements sociaux atteignent 50 %, une majoration de 20 % existe pour l’aménagement lié au handicap, mais dans ces chiffres, les conseils généraux ne débloquent toujours pas d’argent, la Sécurité sociale, les communes, non plus, et ce montant reste encore bien trop bas pour permettre réellement une adaptation sur le modèle idéal des pays scandinaves.

Alors, Messieurs les ministres, déplacez-vous un peu dans les campagnes et voyez vraiment ce qu’est le handicap et la vie de tous les jours. A l’heure où les organismes mélangent pensions, allocations et revenus, il reste encore un très gros travail à faire pour que les handicapés puissent vraiment vivre dignement et occuper réellement un emploi. Les personnes valides passent encore devant les personnes handicapées, malgré le fait que Jacques Chirac ait déclaré le handicap grande cause nationale...


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Yoyo (---.---.132.225) 16 novembre 2006 10:52

    C’est qui Jean-Marie BORLOO ?


    • Voltaire Voltaire 16 novembre 2006 11:46

      D’après ce que j’ai appris ce week-end, ces 4% d’handicapés dans la fonction publique ne sont exacts que si l’on retire l’éducation nationale des chiffres... On tombe à 3% si l’on réinsère ce vénérable mamouth, peu accessible aux handicapés.

      Quant à la pire administration, le pompon serait remporté par...les services du premier ministre (autour de 1.5%), bel exemple non ?

      Quand on constate ne fut-ce que l’imposibilité de se ballader dans le métro avec une poussette quand on a un enfant en bas âge, on se rend compte de l’immense fossé entre bonnes paroles et réalité (les handicapés en fauteuil, ils font comment pour aller au travail à Paris ?)


      • Bill Bill 16 novembre 2006 12:02

        Il est vrai que c’est pitié de voir tout l’argent dépensé pour rien et si peu pour les cas concrêts que constituent les handicapes !

        cependant : « Les personnes valides passent encore devant les personnes handicapées malgré le fait que Jacques Chirac ait déclaré le handicap comme grande cause nationale... »

        Je regrette un peu cette phrase ! Il y a une initiative qui a été prise que je trouve très bien : un salon de l’emploi pour les handicapés. Les entreprises présentes savent à quoi elles s’attendent et recherchent de vrais talents. Je trouve inutile de toujours opposer les citoyens les uns aux autres et normal que les handicapés soient aidés. Mais je me félicite surtout qu’à présent tout le monde sache qu’il y des jeux olympique pour les handicapés, une équipe nationale de basket en fauteuil roulant...

        Dans mon entreprise il y a une femme handicapée en fauteuil roulant (elle a une bonne place d’ailleurs) et je me rends aussi compte de l’embarras qui peut-être le sien quand l’ascenseur tombe en panne par exemple. Les locaux ne sont peut-être pas toujours prévus dans ce sens-là !

        En bref, merci de cet article, je suis de tout coeur avec vous !


        • jerome (---.---.73.236) 16 novembre 2006 12:10

          Ces messieurs de la politique, depuis 2ans que l’on découvre qu’il existe des handicapés et que ceux-ci ne sont pas uniquement des légumes végétatifs à la charge de la société, me font bien rire...

          Toutes ces propositions, ces chiffres, ne sont que du vent face a la réalité concrète. Et je vis à Paris... alors les provinces, comment peuvent-elles le gérer.. ?

          Toutes ces créations ou liftings d’organismes divers et variés ne sont que du vent, des façades vides, dénuées de moyens réels. Juste là pour faire bien.

          J’attend un logement social depuis 3ans (je vis au 7e sans ascenseur avec de grandes difficultés moteur) je suis chomeur sans qu’on ait daigné s’occuper de moi depuis un an (malgré des réclamations... y compris au ministère !!) Il a fallut un an et demie pour que les dossiers concernant mon handicap soient mis à jour... Le seul organisme qui fut a la hauteur dans l’histoire fut la Sécurité Sociale.

          Rien, rien, absolument rien n’a changé. Et je ne parle pas des travaux de monsieur Delanoë qui rendent chaque déplacement un calvaire, les couloirs de bus (le bus, c’est pas uniquement un moyen de se promener, c’est aussi le seul accessible parfois) existant sur le papier, mais parkings pour livraisons, ou pour la CRS en permanence... j’en arrive malgré tout à préférer les déplacements a pied, avec les douleurs qui vont avec !

          Alors que M. MAS s’agite, très franchement, ça ne changera pas plus. Il parle comme s’il n’avait pas les pouvoirs. Mais si un ministre de la République n’arrive pas à faire bouger les choses, qui le fera ?? smiley


          • Rage Rage 16 novembre 2006 13:48

            Ce cher « ministre pour la forme » s’appelle Philippe BAS. Son collègue Jean Louis Borloo pour information.

            Je sais bien qu’il ne font pas grand chose, mais quand même !

            Non sans rire, il y a des handicapés en France ? Il y a même une loi du 11 février 2005 sur le Handicap qui crée des maisons Handicap et un gros sac des noeuds de dispositifs à mettre en oeuvre, le tout avec 0€ ?

            Merde alors, quel dommage que tout cela sorte avant les élections, c’est tellement dommage de ne pas avoir agit depuis 2002, 1995 et même avant... fallait bien que Bouygues et Consors produise des logements inaccessibles et autres « ratés » pour faire leur blé.

            Bref, il a beau faire semblant de gueuler M.Bas, c’est une marionnette qui de plus n’a ni financement, ni crédibilité.

            Surement parce que le gouvernement s’en branle des pauvres types en galère pour qui la vie n’est pas adaptée...

            Faites plutôt confiance à vos élus locaux et aux services techniques publics et privés : si eux agissent, alors il y aura du changement. Le reste n’est que parole et voeux pieux, puisqu’il suffirait de taxer les 4x4 (j’insiste) pour avoir des marges de manoeuvre pour proposer des solutions d’accessibilité : un transfert social virtueux non ?


            • parkway (---.---.18.161) 16 novembre 2006 14:06

              loi sur les contractuels handicapés de 1995 : 5 titularisation dans l’education nationale dont 2 à Dijon depuis 1995...

              les cons se le disent...

              Mme Marie-anne Mauchamp,secrétaire générale déléguée aux handicapés, n’a jamais répondu aux 3 lettre recommandées que le syndicat lui a fait en 2003 pour mon cas personnel.

              J’ai écrit à Chirac, à fillon, à raffarin, à rebsamen ;

              mme le recteur les a envoyé paître poliment...

              C’est le tribunal administratif qui a tranché au bout de 3 ans de combat contre l’administration...

              Vive Chirac !


              • Helcivarg (---.---.160.130) 16 novembre 2006 14:48

                Je vous invite à lire le Décret n° 2006-555 du 17 mai 2006 relatif à l’accessibilité des établissements recevant du public, des installations ouvertes au public et des bâtiments d’habitation et modifiant le code de la construction et de l’habitation.

                Décret n° 2006-555 du 17 mai 2006

                Je vais tenter de vous faire un petit résumé :

                Pour le particulier qui fait construire sa maison pour son propre usage (si c’est pour la vente ou la location, vous tombez sous le coup de ce décret), il n’y encore aucune obligation. Par contre pour les promoteurs et les constructeurs c’est une tout autre paire de manche. Ils ont l’obligation de rendre l’ensemble des logements accessibles ou adaptables (ne nécessitant que de léger travaux d’apadtation) aux handicapées. Il faut également savoir que le champs des handicapées c’est énormément élargis. Un handicapé, n’est plus seulement une personne à mobilité réduite mais également un malentendant, un malvoyant.

                Pour les ERP (public ou privé, il n’y a pas de distinction), pour résumé (il a certaines exceptions), qu’il est fait des travaux de rénovation, d’extension ou de changement de destination ou non, tous les ERP devront d’ici 2011 avoir fait l’objet d’un diagnostic de leurs conditions d’accessiblité et d’ici 2015 avoir fait les travaux nécessaires (là aussi il y a des exceptions et des dérogations).

                Si mes souvenirs sont bons, il y 300 à 350 000 ERP en france, et d’ici 2015 il faudra qu’ils soient tous accessible aux handicapées et conforme aux dernières règles de sécurité incendies.

                Concernant les arrête qui fixent les obligations de construction (je ne les ai pas trouvé sur le net) il s’agit de :

                Arrêté du 1 août 2006 fixant les dispositions prises pour l’application des articles R.111-18 à R.111-18-7 du code de la construction et de l’habitation relatives aux personnes handicapées des bâtiments collectifs et des maisons individuelles lors de leur construction.

                Arrêté du 1 août 2006 fixant les dispositions prises pour l’application des articles R.111-19 à R.111-19-3 et R.111-19-6 du code de la construction et de l’habitation relatives à l’accessibilité aux personnes handicapées des établissements recevant du public et des installations ouvertes au public lors de leur construction ou de leur rénovation.

                Même si il a des dysfonctionnements on peu quand même saluer ce Décret qui est réellement ambitieux. J’espère seulement que les maîtres d’ouvrages seront aussi complaisant à mettre la patte au porte monnaie pour faire les travaux.


                • La Taverne des Poètes 16 novembre 2006 15:07

                  - Légère progression de l’emploi des handicapés en 2005 : + 4,6%. Mais le chômage parmi elles persiste à 17%, selon un bilan présenté le 7 novembre lors d’un point presse organisé par le ministère de l’Emploi dans une ANPE dédiée aux chômeurs handicapés.

                  - La Fonction publique d’Etat ne respecte pas la loi : La fonction publique d’Etat n’employait au 18 octobre que 3,69% de personnes handicapées, alors qu’un seuil obligatoire de 6 % a été fixé par la loi, selon un rapport parlementaire publié le 7 novembre.


                  • pingouin perplexe (---.---.35.214) 17 novembre 2006 12:02

                    Article pertinent. A mon avis, la question du handicap correspond pour l’essentiel à la notion du rapport à la différence lorsque celle-ci est perçue comme irréductible. Force est de constater qu’il s’agit de l’une des questions par rapport auxquelles l’évolution des mentalités laisse quelque peu perplexe.  smiley


                    • Marc P (---.---.224.225) 17 novembre 2006 13:27

                      Oui Pingouin, et faut il s’étonner que dans le même pays, en GB,

                      - on trouve des boutons en braille dans les ascenseurs des HLM depuis 20 ans ou plus

                      - que des affichages (dans les commissariats et d’autres lieux publics)se font dans plusieurs langues à l’intention des émigrés (à tord ou à raison si on craint les communautarisme) ?

                      - qu’un ex-ministre de l’intérieur (anciennement mini éduc nat)ne se déplace que guidé par son chien d’aveugle.

                      - je ne parle pas des policiers sikhs ou rastas coiffés de leur turban ou de leur béret (bonnet bariolé).

                      Serait ce qu’en France on ne veut « voir qu’une tête »... « serrez les rangs nom d’une pipe ! »..., on n’attend pas ceux qui nous font « perdre du temps » ou mettent à mal nos habitudes......

                      Cordialement...

                      Marc P


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 novembre 2006 13:37

                      Salut Paul,

                      Ce qui serait bien aussi , c’est que chaque automobiliste respecte les emplacements de stationnement réservé.

                      Je suis outré de voir que de plus en plus de valides ( souvent des jeunes femmes que je pensais moins stupides et moins indifférentes que les hommes ) utilisent ces emplacements sans vergogne !

                      Que les pouvoirs publics multiplie fortement le prix ( qui est actuellement de 135 € ) de l’amende qui sanctionne cet abus.

                      @+ P@py


                      • Gabuzo (---.---.182.37) 21 novembre 2006 08:37

                        Philippe Bas aurait-il changé de nom ?


                        • lyago2003 (---.---.245.107) 22 novembre 2006 18:21

                          Bonjour, Témoignage. Que dire d’une maman invalide à 95 % tétraplégique et ne se déplaçant qu’en fauteuil roulant avec l’aide d’une tierce personne c’est à dire moi son mari . Nous sommes invités à l’audience du tribunal pour assister au proces du chauffard qui a tué notre fils et sa compagne âgés de 22 ans tous les deux, pour témoigner notre douleur devant le tribunal . Nous sommes obligés de quémander l’aide de passants afin de pouvoir gravir les quinze marches du palais de justice (je suis cardiaque et invalide aussi) donc le poids de ce fauteuil et de ma femme sont impossibles à lever par moi seul , ayant malheureusement l’habitude de nous retrouver en présence d’obstacles,( mon épouse est en fauteuil depuis une vingtaine d’années) ,j’avais pris la précaution d’appeller 15 jours avant le tribunal pour demander s’il était accessible a un fauteuil roulant , après m’avoir demandé de r’appeller plusieurs fois ce qui est déjà un comble , je trouve ! On m’a assurré que le jour de l’audience il y aurait deux employés pour m’aider. Comme vous pouvez vous en doutez le jour venu , Nenni, personne, j’ai courru partout pour demander de l’aide dans le palais de justice en vain et ai donc dû me résoudre a faire appel à des personnes bienveillantes qui nous ont permis d’accéder et d’assister à l’audience. D’autres exemples encore....... les places réservées devant les magasins occupées à tort , le jour ou j’ai fait la remarque à un automobiliste qui occupait indûment cette place sa réponse à été « les handicapés n’ont pas à se ballader dans les magasins, » on fait comment pour se nourrir alors ? de même que devant certaines caisses prioritaires dans les magasins quand vous vous présenter tout le monde baisse les yeux et fait semblant de ne pas vous voir y compris la caissière, combien de fois n’a t-on pas tenu la porte en nous voyant arriver etc....lamentable !!!

                          Je dois dire que ce genre de comportement envers les personnes handicapées n’est pas de coutume dans de nombreux autres pays Europeens ou au contraire le respect et l’aide est beaucoup plus spontanée, c’est regrettable mais c’est notre expérience.

                          Nos gouvernants celà fait longtemps que je ne crois plus en leurs sornettes entre les promesses venues au moment des élections et après..............


                          • DENEUX (---.---.84.48) 30 décembre 2006 12:47

                            je voulais signaler à l’auteur de cet article trés pértinent que le ministre des personne handicapées se nomme Philippe Bas et non pas Mas. je tenais aussi a remercier aussi les journalistes qui font l’effort de se préocuper de la situation.

                            Mlle DENEUX Céline Présidente de L’association HANDIFAC à STRASBOURG.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès