Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Indémodable bicyclette

Indémodable bicyclette

Contrairement aux idées reçues, la bicyclette, indépendamment des années et des évolutions technologiques, demeure l’un des principaux moyens de transport dans le monde.

Depuis les années 1950, sa production mondiale a fortement évolué, pour atteindre depuis le milieu des années 1980 les 100 millions. Depuis lors, excepté les années 1997 et 1998, environ 100 millions de bicyclettes ont été produites tous les ans.

L’automobile, qui faisait jeu égal dans les années 1950 et 1960, est depuis largement dépassée avec 42 millions de véhicules produits en 2003.

La Chine demeure de très loin le premier producteur, avec 73 millions d’unités sorties d’usine en 2003, dont le tiers a été exporté vers les Etats-Unis. Les autres principaux fabricants sont l’Inde, Taïwan, le Japon, mais aussi l’Union européenne.

Il faut dire que la bicyclette présente bien des avantages. Accessible économiquement pour des milliards de personnes, elle ne nécessite pas, contrairement à l’automobile, d’infrastructures coûteuses à réaliser et à entretenir, et ne pose pas de problème de stationnement. Non polluante, non bruyante, elle n’entraîne pas de congestion du trafic. Elle offre également la chance à son utilisateur de pouvoir s’entretenir physiquement, à une époque où, avec l’élévation du niveau de vie et la sédentarisation, l’obésité se développe.

Ces avantages, les Européens, surtout ceux du Nord, les ont bien compris. 33% des déplacements aux Pays-Bas sont effectués avec ce mode de transport. A Copenhague, un tiers des banlieusards se rend à son travail à vélo, et beaucoup de villes européennes développent des pistes ou des itinéraires réservés afin d’améliorer la sécurité.

La limitation de l’utilisation des automobiles dans les centres ville des grandes métropoles, alliée à la flambée du prix de l’essence et du stationnement, se sont révélées être les meilleures alliées du développement de la bicyclette.

Paradoxalement, alors que 100 millions d’Américains possèdent une bicyclette, 1% des déplacements effectués aux USA le sont par ce moyen. En une génération, le nombre d’enfants se rendant à l’école à pied ou à vélo a chuté de 75 %. Dans le même temps, les taux d’obésité ont triplé. Des Etats comme la Californie tentent d’inverser la tendance, et prennent des mesures pour favoriser l’utilisation du vélo.

En Chine, avec le boum économique, la petite reine n’a plus la cote. Son utilisation, essentiellement dans les métropoles, chute. La bicyclette est considérée comme une source de problèmes dans le trafic urbain. Une approche qui a amené la ville de Shangaï à interdire le vélo sur les axes principaux en janvier 2004.

Mais, il ne s’agit là que d’un épiphénomène, et l’on peut raisonnablement être optimiste sur l’avenir de la bicyclette. Elle demeure pour l’avenir, dans le contexte mondial d’urbanisation, une réelle alternative, en terme de transport, face à l’explosion des coûts de l’énergie et aux problèmes climatiques.


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Jojo (---.---.200.150) 19 février 2006 22:12

    Quand va-t-on VRAIMENT améliorer les selles ?

    Je suis un peu handicapé. La bicyclette électrique me semble avoir un vrai avenir.

    Mais il faudrait, quelque soit la bicyclette qu’il y ait une vraie prise de conscience. Je n’ose plus faire mes courses à vélo depuis longtemps (j’habite en banlieue parisienne), surtout au supermarché. Le risque de ne rien retrouver pour repartir est trop grand.


    • giloa (---.---.125.29) 26 février 2006 22:34

      C’est toute la difficulté, lorsque l’on veut promouvoir la bicyclette dans une société étroitement liée à l’automobile et submergée de publicité qui vante ce moyen de locomotion. Nous produisons trop de voitures, le trafic routier augmente de manière exponentielle entrainant dans son sillage les problêmes récurents de sécurité routière. Lorsque à son modeste niveau on essaye de promouvoir le vélo dans les déplacements urbains, on passe bien souvent pour un rigolo et toutes les raisons sont bonnes pour ne pas utiliser ce mode de déplacement (la pente est trop forte, je risque d’arriver en sueur en réunion, au bureau, cela ne fait sérieux.....) Comment promouvoir des PDA dans ces conditions ?. En chine ou le vélo est d’utilisation quotidienne, les chinois revent d’une société avec des voitures, car ils sont onubilés par la publicité sur l’autmobile symbole de réussite sociale. Le monde est fou. Ceci étant il ne faut pas se décourager. Il faut agir comme un petit colobri pour inciter les autres à faire de même.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès