• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jeu de dupes

Les cartes électorales sont biseautées

Les pères la morale défilent, les uns derrière les autres, pour agiter le chiffon brun et nous faire peur. Le danger serait réel, nous dit-on, et chaque voix comptera pour bouter l’odieuse mégère du pouvoir. Je voudrais bien entendre ce propos-à condition qu'il ait un tant soit peu de sincérité-si, derrière ce front républicain proclamé, surgissait soudainement, de la part de nos responsables, une prise de conscience, à la fois, de leurs immenses responsabilités, de leur faillite intellectuelle, et surtout, de la formidable obsolescence de nos institutions. Mais tout cela ne sera jamais avoué par ces champions du discours creux, sans actes véritables en retour.

Oui, tous les vrais défenseurs de la démocratie doivent se regrouper derrière le gentil banquier, le phénomène médiatique, le défenseur acharné de l’Europe et le pourfendeur des droits sociaux. Il faudrait manger son chapeau, avaler des couleuvres, avant de glisser dans l’urne ce billet pour la déréglementation, la fuite en avant libérale et la domination outrancière de la bourgeoisie. Ce serait du suicide, ou je n’y comprends rien.

Mais pendant ce temps, nos beaux parleurs préparent sournoisement les conditions du véritable cataclysme, car ils doivent songer d’abord à la gamelle, à leur si chère et bonne place au parlement. Les plus vieux se retirent du jeu avec des annonces fracassantes, pourfendant, enfin, les magouilles, les calculs, les mesquineries de leurs appareils, l’insigne médiocrité de la campagne électorale, les comportements mafieux de ceux qui se rangeaient derrière les candidats sortis victorieux des primaires. Ils peuvent tirer leur révérence, ces vieux darons, avec la retraite dorée qu’ils se sont octroyée généreusement, et à nos frais.

Pour les autres, il convient de gagner les législatives afin de continuer à vivre au frais de l’Etat ; comme nos braves représentants locaux qui brillent plus par leurs absences que par la réalité de leurs actions. La bataille sera même farouche ; ils le promettent, pour laver leur honneur qu’ils ont sali en soutenant une canaille. Les prospectus sur papier glacé circulent déjà, alors que « la mère de toutes les batailles » (d’après eux) n’est pas encore gagnée.

Ainsi donc, ils veulent laisser un des leurs (même s’il est du camp d’en face ou d’un camp non encore vraiment déterminé) au palais, en menant un combat de tranchées pour sauver leurs partis et, éventuellement, remporter la mise. Vous savez très bien ce qu’il va se passer dans pareil cas : un scrutin très serré, des triangulaires et même parfois des quadrangulaires ; un bazar sans nom, des noms d’oiseaux et, au final, le risque, plus grand encore, de la victoire de la haine.

Mais cela ne nous regarde pas. Faire barrage, c’est éviter la victoire symbolique du pire ; puis, c’est leur permettre de continuer à mener leur petit négoce politicard, afin d’engranger des subventions pour maintenir appareils et dirigeants. L’argent est leur seule et unique morale ; le pouvoir est un aimant et l’intérêt de la France, leur dernier souci.

Oui, ces beaux messieurs vous mentent quand ils jurent, la main sur le cœur -sans trop savoir de quel côté se trouve vraiment ce curieux organe qu’ils ne ressortent qu’au moment des scrutins- vouloir dresser un rempart infranchissable contre l’affront National, puis, dans le même temps, préparent pelles et pioches pour saper l’édifice qu’ils nous demandent de bâtir.

Où est la cohérence ? Pourquoi le danger serait-il moindre lors des législatives, alors que tout, au contraire, prouve qu'il n’a jamais été aussi fort ? Pourquoi affirmer une posture et mener son exact contraire en sous-main ? C’est un jeu de dupes ; et il est mortifère. Les législatives risquent de provoquer un désordre sans nom, une farce indescriptible, et nos jocrisses nous donnent des leçons de morale, alors qu’ils préparent les conditions du chaos !

Nous sommes pris au piège ; prisonniers d’une constitution lamentable, d’un système pervers et mafieux, d’une caste politique corrompue et méprisante, d’une captation de la démocratie par des gangs de malfrats. Certes, le parti extrémiste n’est en rien une réponse valable, mais il constitue un formidable révélateur des mesquineries, des hypocrisies, des trahisons de ce monde misérable de la politique hexagonale. Alors, si vous voulez être crédibles, messieurs les importants, engagez-vous clairement sur vos comportements pour la suite du programme, ou bien, de grâce, laissez-nous vous tourner le dos et préparer le grand chambardement qui s’impose pour vous botter le cul.

Machiavéliquement leur.

Caravaggio_-_Tricheurs.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    



    • oncle archibald 4 mai 15:36

      @Bartneski :

      J’aime bien la conclusion de votre you tuber : « nous sommes le nombre ».

      Il ne vous vient pas à l’esprit que si vous étiez « le nombre » vous seriez en finale et non pas quatrième de la première étape ?

      La démocratie revisitée par Monsieur Mélenchon ça s’appelle comment ? Même pas « la dictature du prolétariat » ; il est chez Madame le Pen le prolétariat ! Ca s’appelle de l’enfumage pur et simple !


    • C'est Nabum C’est Nabum 4 mai 19:40

      @Bartneski

      Sans doute mais elle l’a bien cherché


    • oncle archibald 4 mai 10:35

      Le choix qui s’offre à nous est pourtant bien simple. Dimanche soir l’un des deux impétrants sera élu malgré l’abstention et malgré les votes blancs qui n’influeront en rien sur un résultat qui nous engagera pour cinq ans.

      Soit on considère que les deux candidats sont aussi nuisibles l’un que l’autre et l’on va se promener en famille ou bien, en hypocrite, l’on fait semblant de voter pour avoir l’air de ne pas se désintéresser du résultat.

      Soit on vote pour celui qui est votre cheval s’il est encore en piste ou pour ceux qui n’ont plus de monture pour celui qui parait le moins nuisible des deux. Pour ma part le choix était évident dès le soir du 23 Avril, mais ce que j’ai vu hier soir à la télévision le conforte totalement.

      Le tout sans oublier l’importance du troisième tour, qui à mon avis sera au moins aussi saignant que cette élection présidentielle, pour désigner la majorité parlementaire, et donc ipso-facto pour donner le nom du premier ministre au mois de Juin.

      Jusqu’à preuve du contraire dans un pays libre comme la France, la volonté du peuple c’est celle qui sort des urnes. Tout le reste c’est du baratin inutile et sauf à ne plus vouloir de la démocratie ce qui semble être le cas de notre Bonimenteur des bords de Loire, Machiavel n’a rien à voir la dedans.


      • C'est Nabum C’est Nabum 4 mai 19:41

        @oncle archibald

        J’aimerai un engagement plus fort encore des partis politiques qui se regroupent pour faire barrage

        Mais leur silence est aussi assourdissant que leur hypocrisie est énorme


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 mai 11:06

        Phraseur de La Loire qui se gausse des Pères la morale !
        Un must citoyen...


        • C'est Nabum C’est Nabum 4 mai 19:42

          @Robert Lavigue

          Merci mon père de me tancer ainsi


        • 77777 4 mai 14:00

          J’aime beaucoup votre conclusion. La révolution n’est pas si éloignée que çà.


          • C'est Nabum C’est Nabum 4 mai 19:42

            @77777

            espérons !

            merci


          • zygzornifle zygzornifle 4 mai 15:10

            jeu de putes ....


            • C'est Nabum C’est Nabum 4 mai 19:43

              @zygzornifle

              La mère maquerelle est d’une vulgarité !


            • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 mai 20:23

              @C’est Nabum

              Je vous fait entièrement confiance pour ce qui est de la pertinence de ce jugement...
              Le racolage, l’abatage et les maisons de tolérance, c’est votre fonds de commerce !


            • C'est Nabum C’est Nabum 4 mai 21:33

              @Robert Lavigue

              Votre haine m’honore et me grandit


            • zygzornifle zygzornifle 4 mai 15:14

              le veau d’or va gagner et il faudra montrer patte blanche pour pouvoir le téter .....

              Une fois élu il va gicler une bonne partie de ses soutiens et la je vais me gondoler en voyant leurs tronches déconfites et retourner la queue pendante vers leur ancien parti qui j’espère se fera un plaisir de gicler toutes ces vieilles badernes ..... 

              • C'est Nabum C’est Nabum 4 mai 19:43

                @zygzornifle

                Je ne lui fais absolument pas confiance


              • Sergio Sergio 4 mai 22:23

                Monsieur Nabum

                ’’ Vous savez très bien ce qu’il va se passer dans pareil cas : un scrutin très serré, des triangulaires et même parfois des quadrangulaires ; un bazar sans nom, des noms d’oiseaux et, au final, le risque, plus grand encore, de la victoire de la haine. ’’

                Mon interprétation :

                " Un scrotum (scrutin) bien serré, une partie à trois et même à quatre, avec comme dirait Arnaud (le chanteur flamand), un bazard que tu ne comprendras pas et pour finir, la victoire de la géhenne. Tout est digne d’un tableau de Geronimus Bosch.


                • C'est Nabum C’est Nabum 5 mai 17:13

                  @Sergio

                  Je le pense aussi


                • zygzornifle zygzornifle 5 mai 13:29

                  “Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.” Montesquieu


                  • C'est Nabum C’est Nabum 5 mai 17:13

                    @zygzornifle

                    L’ombre est en pleine obscurité chez la mégère


                  • Old Dan Old Dan 6 mai 03:18

                    (Moi aussi, j’a voté Méluche ;pass’ que j’y croyais)
                    .
                    Même sans mon petit vote Macron, je n’crois pas que MLP passera au 2e .
                    Alors je vais me fabriquer un petit vote blanc (et un petit verre de blanc)
                    pour ne pas encore regretter mes 2 X coup d’coeur pdt 5 ans de +
                    (Grrrrr !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès