Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Journée indispensable du droit des femmes

Journée indispensable du droit des femmes

Si nécessaire encore ...

Jamais leur situation n'a été aussi tragique.

Nous vivons une époque qu'on prétend moderne et pourtant jamais la situation de la femme n'a été aussi tragique de par le Monde. Nous assistons à des horreurs, des abominations, nous constatons chaque jour des régressions honteuses sans que les hommes, toujours aussi nombreux dans toutes les arcanes des pouvoirs ne s'en émeuvent vraiment.

Bien sûr le 8 mars, il y aura bien quelques agitations, de belles envolées lyriques, quelques promesses illusoires, de magnifiques déclarations d 'intention. Puis la page sera tournée jusqu'à l'année suivante. Les Tartuffes reprendront leurs habitudes, pousseront les dames en bas de l'estrade quand il y aura une photographie à prendre.

Il est impossible de faire l'économie des monstruosités qui guettent les femmes, les filles et les dames, les travailleuses et les mères, les amantes et les aimantes. Leur corps d'abord est maltraité, mutilé, nié, effacé. Rien dans ce domaine ne change vraiment, bien au contraire. Les salauds, les ordures, les barbares, car c'est ainsi qu'il faut les désigner, au nom de pratiques rituelles ou religieuses, continuent de leur faire subir l'impensable.

Les mêmes, quand ils sont en guerre, quand ils sont en mal d'affection, quand ils sont en bande se permettent le plus affreux des crimes : le viol. Comme arme de guerre ou bien moyen de pression, comme marque de leur puissance ou bien simplement pour se distraire, les hommes continuent à tour de bras à planter leur arme dérisoire pour châtier celles qu'on nie.

L'homme ne s'arrête pas là. Rien ne l'arrête quand il faut effacer la dignité de l'autre moitié de l'humanité. Au nom d'un Dieu de haine et de mépris, la femme est cachée, enfermée, dissimulée. Que ce soit derrière des voiles ou bien des murs, sa prison est une torture effroyable. Nos sociétés ferment les yeux et acceptent ce crime au nom d'une tolérance qui ne va jamais dans les deux sens.

La société prend le relais sans même avoir l'excuse de l'obscurantisme. Les femmes au travail sont de la chair à misère salariale. Le temps partiel subi, les petits salaires, les horaires impossibles, les conditions de travail ignobles …, tout y passe avec l'hypocrisie de lois qui ne sont jamais appliquées. C'est la honte de notre droit du travail avec la complicité de tous ces beaux messieurs.

D'ailleurs, allons encore fouiller les âmes noires de ces décideurs. Où sont les femmes ? Au parlement malgré des promesses de parité, dans les conseils d'administration, à la tête des grandes entreprises, la cravate demeure le prolongement du phallus. Nous pouvons à ce titre apprécier à quel point l'ancien président du FMI demeure encore un homme à respecter dans ces hautes sphères qui considèrent la femme comme quantité négligeable ou bien marchandise à acheter.

Le corps de la femme est marchandise. De la prostitution aux publicités, des concours de miss au émissions de télévision, la femme est exposée, dénudée, vendue sur sa plastique. Le phénomène ne fait qu'empirer ; il entre même dans la mode et les consciences. Jamais les petites filles n'ont autant ressemblé à des femmes à vendre au nom d'une mode totalement méprisante …

Le recul se poursuit encore avec les difficultés innombrables pour accéder à la contraception, pour bénéficier du droit à l'avortement, pour trouver un gynécologue qui ne prenne aucun dépassement, pour être femme dans le respect d'un corps médical bien machiste. La conjoncture a bon dos, il y a une régression considérable en France au nom d'un ordre moral sournois qui regagne du terrain.

Il faut encore évoquer les petits gestes du quotidien. Ces sifflets dans la rue, ces insultes vulgaires, ces regards concupiscents que doivent chaque jour subir les femmes dans la rue, dans les quartiers et même dans les écoles. Quand je constate que certains élèves garçons ne connaissent pas les prénoms de leurs camarades filles, je me dis que quelque chose est pourri dans nos mentalités.

La mode est d'ailleurs la pire des abominations. Que penser en France même de ce courant de la femme Cougard ? Des petits merdeux, au nom d'une prétendue attirance des femmes mûres pour la chair fraîche, se permettent des avances explicites à des femmes qu'ils ravalent ainsi au rang de vulgaire objet sexuel. Internet véhicule cette dégradation suprême. La pornographie triomphante est à ce titre, un vecteur de ce recul général de l'image de la femme dans nos sociétés.

Oui, la journée internationale du droit des femmes est indispensable. Elle ne peut être un moment innocent. Il est grand temps que toutes ces dérives soient posées sur la table. Une révolution comportementale s'impose. Des mesures sont à prendre immédiatement. Un changement radical des comportements et des mentalités est nécessaire à tous les échelons de nos sociétés. Puissions nous faire reculer aussi l'influence des religions qui sont de par le Monde, les ennemies objectives et impitoyables des femmes.

Féministement leur.

vidéo hélas 


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 8 mars 2013 09:56

    Il faut encore évoquer les petits gestes du quotidien dit l’auteur.

    C’était au démarrage, ce matin sur France-Inter. Dans l’émission spécialisée, une ex-stagiaire de 16 ans était invitée à montrer qu’elle avait bien appris son métier dans la station populaire du Service Public.

    Elle fait écouter un bout de la chanson qui l’a marquée récemment, une chanson en langue anglaise. Puis elle en promeut une seconde, une en anglais, puis une troisième, en anglais. Et Didier Varrod, le spécialiste de la station en exception culturelle française chantée, en ajoute une quatrième, en anglais, pour montrer à la déjà journaliste conforme qu’elle a bien tout compris.

    C’était au démarrage de la Journée Internationale de la Femme ce matin sur la station populaire de Service Public, dirigée par le libertaire Philippe Val ex-directeur de Charlie Hebdo, sur la chaîne radio de Service Public dirigée par l’excellent journaliste Jean-Luc Hees

    Tout irait donc pour le mieux si n’étaient tolérés sur Internet des sites alternatifs qui se plaisent à cultiver le doute pour déprimer la population.

    Vous allez voir qu’Agoravox ne va même pas replier ce commentaire qui n’a absolument aucun rapport avec le sujet de l’article !

    Goude baille.


    • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 10:01

      Pierre Régnier

      J’ai moi aussi « apprécié » ce grand moment d’abandon de notre langue au nom d’une démagogie sans limite.
      Donner la parole à des adolescents s’est aussi leur fixer un cadre

      Que cette stagiaire fut une fille n’était qu’un prétexte. Moment parfaitement incongru pour cette journée qui mérite mieux que de telles grimaces sur France Inter


    • La mouche du coche La mouche du coche 8 mars 2013 12:06

      L’auteur est féminisé à mort ! smiley Il devrait plutôt aller changer les couches-culottes des enfants de sa femme au lieu d’écrire des articles sur AVox. smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 12:24

      La mouche du coche 


      En terme de couche vous me semblez être un spécialiste !

    • La mouche du coche La mouche du coche 8 mars 2013 12:58

      Le simple fait que vous ne vous sentiez pas humilié dans votre sexe à avoir écris un article aussi insultant pour les hommes est la preuve évidente que le féminisme a gagné sur tous les tableaux comme votre article dit le contraire.  smiley


    • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 13:09

      Cette mouche va me fiche le bourdon !


    • Aldous Aldous 8 mars 2013 13:16

      Cet article rédigé par un mâle le jour même de la journée de la femme est la démonstration récurrente du scandaleux déséquilibre entre rédacteurs et rédactrices sur AV.

      Il participe odieusement à la ségrégation des femmes.

      Bouh ! Vilain phallocrate. Vous allez même jusqu’à voler aux femmes leur revendication féministe !


    • La mouche du coche La mouche du coche 8 mars 2013 16:54

      Mais oui ! Il est assez symptomatique que les articles pro-femmes soient maintenant écris par des hommes (ils pensent être « d’avant-garde », ce qui est à hurler de rire)
      .
      Les femmes, elles, ne revendiquent plus. La plupart ont compris instinctivement le piège pour elles de ce soi-disant « féminisme ». Les autres sont soit en train de s’occuper des gosses ET de travailler, ce qu’elles ne faisaient pas avant ; soit de déprimer parce qu’elles ont divorcer comme on leur à dis et se retrouvent seules comme des connes.


    • brindfolie 8 mars 2013 11:19

      Bonjour.

      Article percutant.Article malheureusement néccessaire qui devrait être affiché dans tous les lieux publics,et pas seulement le temps d’une journée,tout au long de l’année jusqu’à......... GRAVER dans les têtes l’immense respect que l’on doit à nos méres,à nos femmes,à nos soeurs,à nos enfants.


      • La mouche du coche La mouche du coche 8 mars 2013 12:07

        Délire total de la victimisation. Vous portez bien votre nom. smiley


      • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 12:24

        brindfolie


        Merci 

        Vous voyez ici à quel point la cause n’est pas gagnée

      • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 12:25

        La mouche du coche 


        Parfois on en vient à regreter le bon vieux papier collant pendu au plafond

      • Aldous Aldous 8 mars 2013 11:33

        L’homme ne s’arrête pas là. Rien ne l’arrête quand il faut effacer la dignité de l’autre moitié de l’humanité....

        Etant moi même un homme à qui il est arrivé de prolonger son phallus d’une cravate, j’étais loin de me douter de noirceur et de la profondeur du calvaire quotidien que je participe à faire subir à mes concitoyennes...

        Pardon...

        Je suis un misérable...

        Je me les coupe tout de suite ou j’enlève d’abord ma cravate ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 12:26

          Aldous


          Déserrer le nœud, vous verrez que le cerveau est mieux irrigué !

        • Aldous Aldous 8 mars 2013 13:11

          Désolé mais c’est la journée de la femme et ma femme préfère nettement quand je suis chic...

          Allez comprendre.


        • alinea Alinea 8 mars 2013 12:58

          C’est Nabum : à votre avis, les femmes sont-elles à ce point dépourvues d’intelligence, de courage, d’auto détermination qu’elle se laissent, ici, je parle d’ici, traiter comme des objets ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 13:10

            Alinéa


            Pensez vous vraiment qu’elles se dressent toutes devant les injustices qu’elles subissent au quotidien ?

            Croyez-vous qu’elles ont toutes les moyens de se dresser contre les injustices ?

            Si vous le pensez, nous ne voyons pas le même monde 

          • Aldous Aldous 8 mars 2013 13:18

            Effectivement dans mon monde, les femmes ne sont pas excisées, violées, battues à longueur de journée.

            Vous habitez où ?

            C’est pour pas y aller.


          • alinea Alinea 8 mars 2013 13:50

            Ce n’est pas ce que j’ai dit C’est Nabum : mais de deux chose l’une : soit on prend tous les êtres vivants comme légitimes sur cette planète, et tous les êtres humains comme égaux en droit en capacité de libre-arbitre ; soit on fait des cases !
            En tant que femme, je n’ai pas envie d’être mise dans une case, serait-ce par l’homme le meilleur qui soit !
            Bien à vous smiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 14:52

            Aldous 


            Tout celà existe de pasr le monde ! C’est bien navrant ...

          • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 14:53

            Alinéa


            Je comprends mieux votre posture

            Je doute qu’elle fasse avancer la cause de celles qui ne peuvent se permettre ce confort.

            Mais je ne suis pas femme et donc j’ai bien du mal à saisir le problème dans sa complexité.

          • Aldous Aldous 8 mars 2013 16:39

            @nabum. Faut arreter de croire que l’occident a pour mission de gererle monde entier.


            Ca s’appelle du colonialisme.

            Surtout quand ici c’est pas mal la merde...



          • paul 8 mars 2013 13:12

            Journée de ceci, journée de ce là, ça fait un peu promo commerciale ( chérie, laisse la vaisselle, tu la feras demain ) . Le 8 mars pour les femmes, ça devrait être tous les jours !


            • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 14:55

              Paul


              Curieusement, il n’y a rien à vendre aujourd’hui.

              Pas de repas au restaurant mais une vraie réflexion sur les droits et les lois

            • Aldous Aldous 8 mars 2013 13:22

              La propagande visant à développer la lutte des sexes a atteint un nouveau sommet d’absurde.

              Je ne parles pas de l’article ci dessus mais de la volonté d’un candidat à la primaire UMP pour les municipales à Paris de créer des taxis dédiés exclusivement aux femmes.

              Une connerie idée est déjà appliquée en Angleterre parait-il.

              http://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20130307.OBS1232/bientot-des-taxis-roses-a-paris.html


              • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 14:56

                Aldous


                Si tel est le cas, c’est non seulement idiot mais complétement absurde

              • rocla (haddock) rocla (haddock) 8 mars 2013 13:26

                J’ aime bien les journées , j’ adore les femmes .


                Tout va bien . 

                Sauf là où on les prend pour des sous-hommes .

                • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 14:57

                  Rocla


                  J’aime votre formule !

                • ecolittoral ecolittoral 8 mars 2013 14:32

                  L’auteur aurait il quelque chose à se faire pardonner pour se rabaisser à ce point ?

                  Quelque chose de pas joli - joli qu’il essaierait de rattraper en traînant dans la boue la moitié de l’humanité et en se couchant à plat ventre devant les femmes...

                  Que les femmes et les écervelés combattent les hommes pour provoquer la guerre et les conflits, c’est déjà suicidaire. Mais qu’en plus un simili-homme nous insulte !!!.

                  On comprend que dans certains pays, les hommes se méfient des femmes et des pseudo-hommes. 
                  Pour « justifier » leurs comportements, il leur suffit de diffuser les dérives et le comportement pour le moins douteux de certaines et de certains, à commencer par l’auteur de cet article.

                  Continuez comme ça ! 
                  Le divorce masculin/féminin, l’éclatement de l’état (ministère des droits des femmes), la semaines des femmes, chaînes TV sous contrôle des femmes et pour la promotion des femmes.

                  Continuez comme ça mais ne vous étonnez pas si, de notre côté, on commence à faire la même chose.

                  • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 14:59

                     ecolittoral


                    Plutôt que de jouer le fier à bras, observez honnêtement les statistiques sur les salaires, la pauvreté, le temps partiel, le sur-endettement par exemple

                    Vous y découvrirez une réalité sordide qui touche SURTOUT des femmes seules.

                    Mais je dois me faire pardonner ...

                  • Nico 8 mars 2013 14:32

                    « Nous vivons une époque qu’on prétend moderne et pourtant jamais la situation de la femme n’a été aussi tragique de par le Monde »

                    Commencer en niant les 2 derniers millénaires (voir le dernier siècle), ça perd déjà en crédibilité...

                    Faut arrêter de se prendre pour le nombril du monde, comme s’il n’y avait que les femmes qui sont persécutées...faisant l’impasse sur les pauvres, les enfants, les noirs, les arabes, les musulman, les catho, j’en passe....

                    On ne parlera même pas des insulte gratuites qui ne font rien avancer. Si ce n’est montrer à quel point l’auteur est obtus.

                    Bref, c’est digne de la gender theory...


                    • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 15:02

                      Nico


                      Penser que le sprogrès constants depuis quelques siècles ont continuer sur le même rythme depuis la crise, c’est se fourvoyer

                      Des regressions sont constatées statistiquement et humainement

                      Regardez autour de vous. Est-ce aussi bien qu’il y a bien qu’il y a 20 ans ?

                    • Nico 8 mars 2013 16:06

                      Pardon mais l’histoire n’a pas commencé y’a 20 ans. Un siècle c’est 5 fois 20ans ! Un millénaire....

                      Vous nier donc l’histoire de plus de 20 ans. Bravo pour l’analyse !

                      Sinon, pour rester dans votre espace temps :
                      Député femme en 1990 : 33
                      Député femme en 2012 : 150
                      Source : http://www.assemblee-nationale.fr/elections/femmes-deputees.asp

                      Ca ne progresse peut-être pas aussi vite que vous le voulez mais ne la nier pas.

                      Cordialement


                    • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 16:11

                      Nico


                      NUllement

                      Je déplore une vraie inflection d’une histoire de deux millinaires qui sont globalement allés dans le même sens.

                      Soudain, une regresssion plus que sensible est arrivée

                      Qui peut prétendre que c’est faux ?

                    • Nico 8 mars 2013 16:44

                      Mais de quel régression parlez-vous ?
                      C’est facile d’affirmer sans source et quand on vous en donne, vous les ignorez.

                      Je vais arrêter là cette « conversation » car si vous essayer de me faire croire que la proportion de viol à travers le monde est plus importante aujourd’hui qu’il y a 2000 ans, va falloir sourcer.

                      Bonne fin de journée.


                    • La mouche du coche La mouche du coche 8 mars 2013 17:06

                      Les sources de l’auteur sont TF1 et les associations lesbiennes. smiley


                    • C'est Nabum C’est Nabum 8 mars 2013 19:49

                      Nico 


                      Je parle de précarité de pauvreté et de violences faites aux femmes

                      Il y a augmentation de ces facteurs

                      Mais dans un dialogue de sourds, il est bon parfois de fermer les yeux

                    • La mouche du coche La mouche du coche 8 mars 2013 21:01

                      Sauf que ces stupidités viennent des médias aux ordres. @ l’auteur., vous n’avez jamais eu envie de réfléchir par vous- même une fois ?


                    • Aldous Aldous 9 mars 2013 08:16

                      C’est indeniable, il y a plus de meres celibataires qu’avant.


                      C’est directement lié à la libération de l’homme par l’abolition des contraintes morales traditionelles (banalisation du divorce) présenté comme une libération de la femme.

                      En realité cette pretendue opression des femmes par les hommes etait contraignante pour les deux sexes en leur imposant un modèle privilegiant la stbilité du couple au profit des enfants.

                      On a fait croire que les femme se libereraient des hommes, en fait le divorce libère surtout l’homme de la charge quotidienne car il obtient a rarement la garde des enfants et monnaye ses obligations, alors que la femme se retrouve a assumer seule tout le quotidien.

                      Lais bon, la realité n’est pas politiquement correcte, alors restons en au prejugé.

                      Le mariage traditionel etait donc une aliénation de la femme par l’homme.

                      Le travail rend libre (dicton allemand)


                    • C'est Nabum C’est Nabum 9 mars 2013 09:13

                      La drosophile


                      Vous êtes le seul à être capable de réfléchir par vous même.
                      Les opinions divergentes viennent forcément des journaux aux ordres, des complots d’état et des pensées falacieuses.

                      Monsieur, ne prenez pas la mouche, mais sachez que je fréqeunte un terrain social où vous ne devez pas souvent aller. J’observe et je fonde mon opinion sur un constat qui n’a rien de statistique mais qui me semble assez représentatif.

                      Je me passerai désormais de vos remontrances !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès