Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’abstention, une responsabilité commune

L’abstention, une responsabilité commune

Triste épisode démocratique que ces dernières élections régionales. S’il ne fallait retenir qu’un seul enseignement, qu’un seul chiffre, ce serait celui-là : le taux d’abstention atteignant 53,6 % au soir du premier tour. A qui la faute ?

Au-delà du bon score de la gauche « solidaire », de la déroute de l’UMP, et du renouveau du Front National, le principal gagnant de cette élection est, sombre ironie, l’abstentionniste. Mais qui est ce parti abstentionniste, aujourd’hui majoritaire en France ? Pourquoi ce « gap » entre les politiques et les français, d’autant plus marqué qu’il s’ancre durablement dans le paysage hexagonal ?

LA CLASSE POLITIQUE DÉSAVOUÉE ... A RAISON.

Les premières responsabilités sont évidemment politiques. Si les français décident de ne plus se rendre aux urnes, c’est que la confiance est rompue. Entre des promesses jamais ou partiellement tenues, une vision purement court-termiste de la politique, où la communication et la forme priment sur le fond, le désaveu est cinglant. Un certain rejet du sarkozysme par l’électorat de droite mais surtout le sentiment d’inutilité (« ça ne va rien changer », « ça sert à rien » …) complètent ce sinistre tableau.

Alors les partis politiques tous coupables ? Responsables à part entière de cette crise démocratique ? Pas si sûr...

DES ABSTENTIONNISTES COUPABLES.

En effet, une partie des abstentionnistes ont leur part de responsabilité. Leur principal tort est leur désintérêt porté à cette élection, et plus largement à la politique. C’est un comble, puisqu’il s’agit de savoir qui et comment l’argent public est investi. L’argument « tous pourris » n’a de crédibilité que si les programmes politiques sont lus, au moins en partie. Sinon, il devient, ni plus ni moins, un camouflet pour déresponsabiliser les non-votants.

La situation est encore plus inquiétante concernant les jeunes citoyens. Car seulement 28% des 18-24 ans prévoyaient de participer au scrutin (sondage Ifop réalisé les 4 et 5 mars). Lorsqu’on sait (mais le savent-ils ?) que la Région a en charge la gestion des lycées, des transports en commun, et partiellement de l’emploi, autant de thèmes qui les touchent directement, il y a lieu de s’alarmer. Lorsqu’on sait que, dans certains pays, le droit de vote n’est qu’illusion, un effort pour comprendre la politique et ses enjeux servirait le débat démocratique. Dans le même temps, un effort des politiques pour enfin sortir les jeunes du marasme précaire dans lequel ils se trouvent serait un signal fort.

A QUAND UN RÉEL VOTE BLANC ?

Ainsi, il semble que les responsabilités soient multiples. Ceux n’ayant pas pleinement pris conscience du privilège que représente le droit de vote, ceux qui n’ont pas pris la peine de se renseigner sur la nature du débat sont autant responsables que les politiques qu’ils fustigent.

A l’inverse, les abstentionnistes ayant pris connaissance des projets des différents partis, et qui pourtant ne se sont reconnus dans aucun d’entre-eux n’ont pas à rougir. Et pour cause : le système démocratique français les exclut automatiquement, en ne comptabilisant pas le vote blanc parmi les votes exprimés. C’est pourquoi la pleine reconnaissance du vote blanc est indispensable. Les politiques comme les non-votants n’auraient alors plus d’excuses.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • dapeacemaker911 24 mars 2010 12:27

    @Arthur Mage

    pas certain que l Information permette de juguler l abstention.... au contraire.

    Plus j en sais, moins j ai envie de leur confier mon pouvoir.
    Je ne dois pas etre le seul ??? si ?

    Mais l abstention est revelatrice de l etat de notre democra demo. d.... nation quoi !.


    • ddacoudre ddacoudre 24 mars 2010 12:52

      bonjour robinews

      peux-tu soutenir un thèse sur la validité contributive du bulletin blanc à l’organisation sociale par l’inconnu du contenu de ses motivations politiques individuelles.
      ceci dit, je te donne deux liens de réflexion.
      http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=72124
      http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=72084

      et une étude.Le Baromère de la confiance politique du CEVIPOF

      cordialement.


      • LE CHAT LE CHAT 24 mars 2010 14:17

        Ma collègue a reçu les professions de foi seulement lundi dans la ville communiste de Port de bouc (13) , était ce délibéré ?

        on peut pas dire qu’on ait fait grand chose pour inciter les jeunes à voter ! et pour eux , reconduire les équipes de vieux caciques en place comme seule perspective , franchement ils n’y ont vu aucun interêt ! aucun de mes enfants en âge de le faire n’a été voter , mon épouse ne vote jamais et n’est même pas inscrite tellement elle s’en bat le flanc, je suis le seul à voter et juste pour dire merde !


        • Oleane 24 mars 2010 14:56

          Je pense qu’une solution de débat en ligne pourrait intéresser les jeunes à s’exprimer. Un site existe depuis peu : ideesplus.org qui permet aux internautes de la France entière de poster leurs idées directement adresser aux élus qui les intéressent. Cette une première initiative encore trop méconnue. Certains site de partis proposent ce système d’e-démocratie mais ces sites restent liés aux partis alors qu’ideesplus.org est totalement indépendant et réalisé par un citoyen pour les citoyens.
          C’est un premier pas. A suivre.


          • Romain Desbois 25 mars 2010 00:44

            Merci Oléane
            Ce site m’intéresse beaucoup.
            J’ai tenté de proposer des idées (comme la caisse de compensation des pensions alimentaires), mais la plupart du temps ca n’interesse personne. Le truc genre désir d’avenir, c’est une fumisterie.

            Tout récemment mon député à qui je proposais d’étudier une loi qui interdirait de ramener chez soi des armes à feu et donc instaurer dans les mairies ou gendarmeries des armureries (ceci dans le but de limiter au maximum les crimes et accidents avec armes à feu), m’a fait répondre que pour l’instant il était trop occupé par sa campagne électorale.
            Je rappelle qu’ils sont payés pour leur fonction et par pour faire autre chose (Fillon et Sarko compris).

            Merci encore Oleane.


          • yvesduc 24 mars 2010 20:40

            Toujours cette vision simpliste de la démocratie et ce mythe du bulletin déposé dans l’urne. Comme le rappelait récemment Edwy Plenel, la démocratie a deux jambes, le vote et l’information. Si les médias disent que le chômage baisse alors qu’il monte, l’électeur reconduira une mauvaise politique en pensant bien faire. En supposant (ce n’est pas le cas) que les médias fonctionnent bien, combien d’électeurs ont le temps de s’informer de façon approfondie ? Je ne sais même pas ce que fait ma région... (versus l’État ou d’autres échelons, je veux dire) Au-delà de toutes les causes déjà évoquées pour l’abstention, on peut avancer que si les statisticiens estiment qu’un panel de quelques milliers de personnes suffit à produire un sondage, alors quelques millions de votants doivent a fortiori suffire pour une bonne représentation démocratique. Et après, si la foule des gens qui ne s’intéresse pas à la politique ne vote pas, et bien je ne m’en alarme pas. Et d’ailleurs je ne leur jette pas la pierre car j’ai tendance à penser qu’un travail personnel d’information est une tâche difficile, rendue plus difficile encore par les discours manipulatoires des hommes politiques, quand ils ne mentent pas carrément à 180°, quand par exemple l’un d’entre eux clame que sa valeur est le travail alors qu’elle est manifestement le capital. Petit témoignage, je passe un temps considérable à suivre un dossier, le 11 septembre 2001, et de loin 2 ou 3 autres (le Pic Pétrolier, etc.). J’essaie depuis longtemps de m’intéresser à l’économie mais je perds très vite pied. L’agriculture, je n’y comprends rien. Autour de moi, je connais une personne incollable sur le nucléaire et une autre incollable sur l’immobilier. L’information est un luxe que seules quelques personnes s’offrent. La difficulté du vote, surtout lors des élections présidentielles, est la variété des sujets sur lesquels il faut se prononcer. PS : Je vote et j’ai toujours voté mais le plus souvent, guidé par ma sensibilité politique, pas par ma connaissance des sujets.


            • Romain Desbois 25 mars 2010 01:00

              yvesduc
              le problème n’est pas tant que les gens s’abstiennent (je leur dis pour les motiver qu’après tout tant mieux ma voix n’aura que plus de poids), mais qu’après ils se permettent de critiquer les choix des votants.

              Je rappelle içi les manifestations des gens qui étaient fachés que Lepen soit au deuxième tour des présidentielles. Un petit sondage perso ce jour là m’a permis de constater que beaucoup (en fait les 16 que j’ai consulté) de ceux qui allaient manifester contre le résultat des urnes n’avaient pas été voter au premier tour !

              En ce qui concerne l’information du citoyen, je constate avec consternation que la plupart des gens connaissent l’équipe de foot X ou Y, voire le nom de la femme des joueurs mais ne savent même pas qui est leur député.

              C’est sur que l’Equipe et Gala se vendent bien mieux qu’alternatives économiques ou sciences et vie.

              Perso j’écoute et regarde les émissions politiques, mais je suis bien le seul autour de moi. Jamais au boulot je n’entends parler de l’émission poltique de la veille , par contre ils ont tous vu le match.


            • ChatquiChouine ChatquiChouine 24 mars 2010 23:16

              Internet pourrait être un outil capital pour un retour à une vraie démocratie...comment ?
               
              Imaginons qu’ un site unique soit dédié au collationnement de tout les programmes politiques. ce site serait parfaitement structuré et les adhérents souhaitant livrer leurs idées aux internautes devraient montrer patte blanche pour y figurer.
               Il y aurait un CV complet du tête de liste et de ses proches sympatisants, une serie de réponses à des questions imposées, les mêmes pour tous (politique intérieure, sociale, économique, juridique, politique étrangère, Europe, Environnement, etc....) mais aussi un chapitre libre ou ce programme pourrait développer ses idées originales.

              Chaque programme politique aurait son blog perso ou pourraient se confronter les avis.

              L’ ensemble de ces programmes serait soumis au vote des internautes et, l’ écremage pouvant se faire en plusieurs étapes, seuls les 15 premiers par exemple pourraient postuler au premier tour d’une élection.
              Bien entendu, une stricte verification de l’unicité des adresse IP et de la correspondance de celles ci avec une personne physique serait effectuée.

              Tout cela pour en finir avec une représentation politique de plus en plus décalée des aspirations des citoyens, tout cela pour en finir avec les fameuses 500 signatures de maires aux ordres, tout cela pour en finir avec des campagnes aux financements clairement orientés vers l’establishement, tout cela pour en finir avec la collusion des médias traditionnels.

              Alors là, peut-être, le terme démocratie, c’est à dire le gouvernement du peuple,par le peuple, reprendrait un sens veritable.


              • Romain Desbois 25 mars 2010 00:49

                C’est une idée à creuser, certainement pas plus inique que les fameuses 500 promesses de vote d’élus qui est une insulte à la démocratie.


              • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 25 mars 2010 23:29

                Lettre ouverte aux abstentionnistes et accessoirement à leurs thuriféraires.

                Chère Abstentionniste, Cher Abstentionniste,

                Je suis au regret de vous le dire aussi crûment : en vous ne rendant pas à votre bureau de vote, vous n’avez gagné qu’un seul droit : celui de FERMER VOTRE GUEULE !

                Et ceci, Chère concitoyenne, Cher concitoyen, en vertu du bon vieux principe selon lequel votre liberté s’arrête là où commence la mienne !

                Vous n’êtes pas foutu(e)s de prendre un quart d’heure le dimanche pour passer par l’isoloir mais vous avez le temps, toute la semaine suivante de venir nous expliquer pourquoi vous n’avez pas voté.

                Eh bien moi, Mesdames, Messieurs, je m’en tape de savoir pourquoi vous n’avez pas été porter votre bulletin.

                En sport, lorsqu’on se déclare forfait, on n’a plus droit à la parole. Mesdames, Messieurs les abstentionnistes, c’est exactement votre cas, un point c’est tout.

                Vous vous êtes volontairement exclus du débat démocratique en ne franchissant pas la porte de votre bureau de vote. Alors, n’essayez pas d’y revenir par la fenêtre des médias !

                Maintenant, cessez donc de nous importuner, nous les électeurs qui n’avons pas fui le scrutin.

                Vous vous déclarez majoritaire, vous vous auto-proclamez le “premier parti de FranceMon cul, oui !

                Vous n’avez aucune majorité, vous n’avez aucun parti.

                Pour faire une majorité, il faut se regrouper sur des idées.

                Pour faire un parti, il faut se regrouper sur un programme.

                Où sont vos idées ? Où est votre programme ?

                Ils sont enfouis dans le néant de votre conscience “citoyenne”.

                Ah oui, la belle excuse de ces deux derniers dimanche : “aucune liste ne correspondait à vos idées”.

                Ben voyons. C’est bien la preuve que vous n’avez pas d’idées.

                Il y avait en moyenne dix listes en présence dans chacune de nos Régions au premier tour.

                Et aucune ne vous convenait ?

                A d’autres !

                Non seulement vous nous importunez mais en plus vous vous foutez de notre gueule, nous les électeurs qui les 7 juin 2009, les 14 et 21 mars 2010 avons juste été des citoyens DEBOUTS !

                De quel droit osez-vous nous dire que les 17 992 161 votes de 2009, les 20 219 958 votes du 14 mars, les 22 206 420 votes du 21 mars ne comptent pas au prétexte que vous n’avez pas voulu voter ????

                Gardez donc votre outrecuidance au fond de votre cuisine puisque c’est là que vous êtes restés pendant que nous, nous allions voter.

                Ah oui, vous en avez marre de la Droite, de la Gauche, du Centre et du reste.

                C’est si simple à dire après coup, n’est-ce pas.

                Mais si c’était réellement votre conviction personnelle, pourquoi donc n’êtes vous pas aller déposer un bulletin blanc ?

                Ah oui, je la connais votre belle excuse : “les bulletins blancs ne comptent pas“.

                Mais imaginez donc un instant, bougres d’ânes, le véritable séisme politique si, effectivement, le Ministre de l’Intérieur était contraint d’annoncer VINGT DEUX millions 162 mille bulletins blanc. Ca aurait une autre geule que vos 50% d’abstention !!!

                Là, les bonshommes et les bonnes femmes qui vous débectent tant ne pourraient plus plastronner sur les plateaux de télé. Cette fois, vous l’auriez votre crise de régime.

                Sinon, braves gens, ils n’en n’ont rien à foutre de votre abstention ! Et ils ont raison ! Ils n’en n’ont rien à cirer de vos “idées“..si seulement vous en avez ! Et ils ont bien raison !

                Ce sont, ne vous en déplaise, nos suffrages à nous qui leur importe ! Et ils ont tout à fait raison !

                Vous n’avez pas le temps d’aller voter mais vous trouvez le temps de prendre goulûment votre calculette pour nous démontrer qu’en fait, nous, les électeurs, nous ne représentons pas grand chose par rapport …à vous.

                Mais vous, vous n’êtes RIEN, permettez moi de vous le faire remarquer !

                Ah, je sais, vous en avez marre de ce “personnel politique“. Les règles électorales vous paraissent truquées d’avance et autres billevesées.

                Mais que proposez-vous à la place : RIEN.

                Car vous n’avez rien dans le ventre.

                Si, enfin, vous aviez vraiment du courage, vous pourriez appeler à la grève des urnes, vous pourriez manifester avec vos banderoles aux abords des bureaux de vote, vous pourriez même nous bloquer à l’entrée de ceux-ci.

                Mais de tout cela, vous êtes bien incapables.

                Comme vous êtes tout aussi incapables de monter une liste qui “vous convienne”, incapables de présenter un candidat auquel vous pourriez “faire confiance”.

                Alors, Mesdames et Messieurs, puisque vous vous êtes abstenus alors que vous aviez le DEVOIR de voter, ABSTENEZ-VOUS, s’il vous plaît, de nous EMMERDER avec vos soi-disant “bonnes raisons” qui ne sont que piaffement capricieux de nantis !

                Méditez un peu ceci : malgré bombes, mitraillages, assassinats, pressions et autres attentats, plus de 62% des Irakiens ont récemment voté. Vous, vous êtes plus de 50% à bouder dans votre coin. Vous devriez avoir honte et raser les murs !

                Réfléchissez bien d’ici les prochaines élections.

                Allez, sans rancune et au prochain…scrutin.

                jf.

                www.lamauragne.blog.lemonde.fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès