Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’anonymat des parrainages : pourquoi être contre ?

L’anonymat des parrainages : pourquoi être contre ?

Quand mesdames Le Pen, Boutin et Lepage s'allient pour déposer une requête auprès du Conseil Constitutionnel, quelle est leur légitimité ?

Vous aurez remarqué, comme le faisait déjà Maître Eolas en 2007, que nous vivons le même rituel depuis quelques présidentielles déjà. Il en est toujours qui se posent en victime d’un principe qu’ils traduisent comme « antidémocratique ».

En premier lieu, je dois souligner que cette opinion que j’expose ici ne concerne donc qu’une vision démocratique du sujet. Il n’est en aucun cas question de prendre position pour ou contre un candidat quelconque. La raison est simple, la liste des candidats déclarés et n’étant pas encore présentés, que voici :

_ Dominique de Villepin

_ Frédéric Nihous

_ Marine Le Pen

_ Corinne Lepage

_ Philippe Poutou

_ Nicolas Dupont-Aignan

_ Nathalie Arthaud

Vous noterez que j’ai utilisé le terme « présentés ». Pourquoi ? Parce que ce principe, dit des « 500 signatures », n’est en aucun cas conçu sur l’idée qu’un candidat potentiel doit aller quémander auprès des élus. Au contraire, il donne aux représentants le pouvoir de juger du bien-fondé et de la crédibilité d’une éventuelle candidature. Ils peuvent donc présenter d’eux-mêmes, sans sollicitation, le nom d’un candidat. (cf loi n° 62-1292 du 6 novembre 1962 et Parrainages - Élection présidentielle 2012)

Dans ce contexte, je pense que la publication des parrainages est un dû au peuple. Un élu doit assumer ses choix, pour la simple raison qu'il est censé représenter le peuple. Le peuple, quant à lui, doit pouvoir se faire un avis sur les décisions de ses représentants et, surtout, doit pouvoir protester si elles ne lui conviennent pas.

Un élu doit pouvoir justifier son parrainage autant que toute décision politique. Car le sujet, pour moi, est bien là. Le parrainage est une décision politique comme toute autre. C'est l'approbation par un élu et la reconnaissance faite à un candidat de sa potentielle représentativité.

Si les candidats ne trouvent pas d'écho chez les élus, ce doit être que leur représentativité n'est pas validée. Là, vous me renverrez aux pressions exercées par les grands partis.

Effectivement, on ne peut nier leur existence. Pour autant, l'anonymat des parrainages est-il la solution à ce problème ? Aucunement. Ce serait cacher un bouton avec du fond de teint. On ne voit plus le bouton, mais il existe.

Il ne faut pas protéger les élus. Il faut pouvoir punir les pressions...

L'élu s'engage à prendre des responsabilités qui le rendent redevable à l'endroit du peuple.

L'élu s'engage à représenter le peuple et à garantir les libertés constitutionnelles.

L'élu s'engage donc à une certaine force.

Pour conclure, je pense que la publication des parrainages est essentielle au maintien de ce qui reste de cette pseudo démocratie. L'approbation de représentants à être représentés. Par la voix des élus, c'est le peuple qui est censé parler...


Moyenne des avis sur cet article :  2.52/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Vieurat Vieurat 18 février 2012 06:35

    Je vous propose de débattre sur ce sujet ici même.

    Que vous soyez en désaccord complet, que vous abondiez dans le sens de l’article, que vous voyiez des précisions utiles à apporter, AgoraVox vous permet une expression libre tant qu’elle reste respectueuse.

    A vos claviers.

    Je vous invite également à participer au sondage sur le même sujet dans la colonne de droite.

    A vos souris.


    • Vieurat Vieurat 18 février 2012 08:12

      J’invite surtout les pro anonymat à venir m’exposer en quoi je pourrais avoir tort... smiley


    • Fergus Fergus 18 février 2012 16:17

      Bonjour, Vieurat.

      Vous avez tort tout simplement parce que l’esprit de cette procédure ne vise qu’un objectif : éliminer du scrutin les candidatures fantaisistes. Dès lors, la publicité du nom des élus signataires n’a strictement aucun intérêt.

      En réalité, je pense que le terme de « parrainage » utilisé dans tous les médias est à l’origine de cette polémique. C’est pourquoi je suggèrerais plutôt que l’on appelle ce système la « procédure de validation citoyenne », les maires n’ayant plus pour fonction de « présenter » des candidats ou de délivrer des parrainages, mais simplement de valider que les candidats qui leur en font la demande sont représentatifs d’un courant de pensée politique, quel qu’en soit la couleur.

      Cordialement.


    • Fergus Fergus 18 février 2012 16:34

      Le sujet étant au coeur de l’actualité, j’en ferai sans doute la semaine prochaine un article qui reprendra cette proposition.


    • Vieurat Vieurat 18 février 2012 18:35

      Je suis impatient de vous lire. Je dois cependant vous rappeler que ce système vise autant à évincer les candidatures fantaisistes qu’à conférer à l’ensemble l’équité et la crédibilité nécessaire.
      Le manque de transparence permettrait, à mon sens, des dérives d’influences encore plus grandes et plus dangereuses qu’elles ne le sont actuellement.


    • non667 18 février 2012 12:09

      comment ne pas voir vieurat que le système des 500 signatures transforme le suffrage universel à 2 tours en une élection à 3 tours dont le 1° n’est pas universel  puisque ne faisant pas appel au citoyen lambda ! mais à des élus, ce 1°tour qui élimine des candidats est donc à représentation censitaire, , un trucage de la constitution du général de gaule et de la démocratie sachant que le referendum est plus démocratique que le vote « représentatif » qui permet tous les trucages ! 

      la réaction de tout démocrate sincère devrait être de faire comme moi c’est à dire faire annuler cette élection :

      si marine ne peut se présenter je fabriquerais un bulletin pour elle (1° et 2° tour ) et j’irais au dépouillement voir la tête des dépouilleurs umps et les comptabiliser !
      si 90% des électeurs faisaient comme moi les truqueurs oseraient
       ils aller au 2° tours ? 
      et se ramasser 10% à eux 2 contre 90% a une candidate absente ? 

      j ’ajoute : celui qui accepterait de gouverner avec 10% des voix se ridiculiserait aux yeux du monde entier ce ne serait plus « monsieur le président » mais monsieur 10 % "

      tout ceux qui sont pour la publication des parrainages, ou qui mégotent avec des arguments à la mord moi le nœud sont anti-démocrates ,sont donc les vrais « fachistes » qui viendront se plaindre du passage en force pour lisbonne !

       


      • Vieurat Vieurat 18 février 2012 12:28


        Je suppose donc que vous préfèreriez une élection à trois tours où chacun pourrait se présenter de lui-même, créant ainsi une accumulation de bulletins sur lesquels bon nombre d’électeurs passerait, se focalisant sur des candidats issus d’une oligarchie et possédant les moyens d’être entendus. Aux détriments de tout autre citoyen lambda.

        Il n’y aurait pas là, à mon goût, plus de représentativité que dans le système actuel. Celui où des représentants du peuple, déjà issus d’élections, ont le pouvoir d’approuver ou non un candidat et permettent ainsi de conserver la lisibilité des bulletins et l’audience accordée aux présentés.

        D’autre part, si vous me permettez une incartade, je doute qu’il y ait nombre d’électeurs à s’exprimer en faveur d’une candidate qui, comme son père le fît en son temps, ne connaît pas le sens du mot compromis et ne peut donc pas être envisagée comme une responsable politique viable et surtout démocrate.


      • non667 18 février 2012 14:44

        à vieurat
        être envisagée comme une responsable politique viable et surtout démocrate.
        l
        e fn antidémocrate ? = propagande du N.O.M.

        explication :le FRONT NATIONAL comme son nom l’indique est principalement fondamentalement franchement depuis 1972 -(40ans ) NATIONALISTE
        les mondialistes du N.O.M. ne pouvant l’attaquer sur ce nationalisme sans et se démasquer comme anti -nation ! l’ont caricaturé comme :
        d’extrême droite (extrême riche )
        raciste

        fasciste antidémocrate antirépublicain ->vieurat

        les benêts ,idiots utiles, traitres partis de l’étranger ( 80%en 2002) ,ont suivi. 
        explication :

        le grand capital.
         les riches du fn ce sont les pme-pmi ,artisans ,commerçants ,paysans (ex cnip ) ,mohamed ouvert 7h/22h 7j/7 . contre les grandes surfaces ,les multinationales industrielles agricoles commerciales et financières ! jamais invité à davos ,bildelberg ,le siècle ..etc .. !!!!
        ne me sortez pas l’héritage lambert la réponse est prête !
        bourgeois :
        les voix qui vont au fn viennent de la base du pc et du ps qui ont compris la trahison de ces partis et très peu des partis bourgeois de l’ump et udf !!!
        fasciste :
         pour un parti qui respecte depuis sa création (40 ans ) le suffrage universel bien que le scrutin magouillitaire et les fronts ripoublicains lui soient particulièrement défavorable .
        le traiter de fasciste est outrageusement pervers !
        raciste :
        le terme de raciste à la place de xénophobe est une perversion du langage dans un but de propagande
        le fn ne s’en prend pas  aux immigrés personnellement (pas de bruit ,pas d’odeur ! ) marine lp en défend loyalement quand ça se présente . par contre en tant que politique démocrate elle s’en prend aux élus qui ne font pas les lois qu’elle propose (droit du sang ,rétablissement des frontières françaises (+ droit de douanes ) ou n’appliquent pas sérieusement celles existantes ! lois qu’elle soumettrait démocratiquement au parlement ou mieux au référendum dès qu’elle pourra ! (ça vous fait chier hein !!! )
         globalement vous reprenez les vieux argumentaires communistes pour les mettre au service du N.O.M. judéo-mondialo-capitalistes (umpsmodemeelv )


      • Vieurat Vieurat 18 février 2012 15:20
        non667

        Nous vous sommes redevables de donner ici un avis sur ce parti politique que vous semblez très bien connaître, mais qui n’a jamais été cité ou même sous-entendu. Il a seulement été évoqué le nom de Marine Le Pen qui, je vous le concède, est la représentante de ce parti.

        Le seul argument avancé est que cette personne (pas son parti) ne connaît pas la notion de consensus, essentielle à tout gouvernant démocrate. Malheureusement, vous n’apportez aucun argument qui pourrait contredire ce fait.

        En outre, je vous saurai gré de ne pas me faire injure en me qualifiant de fasciste. J’ose également espérer que vous ne m’associez à ce que vous nommez Nouvel Ordre Mondial. Attention à ne pas entrer dans le conspirationnismesmiley

        Je ne me permettrais donc pas de répondre plus avant à votre commentaire qui s’éloigne, à mon goût, beaucoup trop du sujet premier.


      • non667 18 février 2012 16:30

        à vieurat
        Le seul argument avancé est que cette personne (pas son parti) ne connaît pas la notion de consensus, essentielle à tout gouvernant démocrate. Malheureusement, vous n’apportez aucun argument qui pourrait contredire ce fait.

        1°-n’ayant aucun talent littéraire et en langue de bois ,je caricature les anti fn de la même façon qu’ils caricaturent celui-ci !  smiley smiley smiley smiley

        2°-) ne connaît pas la notion de consensus,
        si vous appeler consensus , les magouilles /marchandages /cocufiages des électeurs , entre partis vous avez raison , elle ne connait pas , le voudrait -elle qu’elle ne le pourrait pas , le CRIF l’interdit ! et le front ripoublicain aussi . face à celui-ci elle ne peut faire consensus seule qu’avec le peuple et se maintenir au pouvoir qu’avec celui-ci en faisant appel a lui par référendum pour conter les manifestations antidémocratiques du front ripoublicain !

        3° il y a une lutte à mort (politique ) entre le N.O.M. et les nation -alistes ! il s’agit de choisir son coté . depuis la chute de l’urss le débat droite/gauche est de l’enfumage

        4°- les armes de destructions massives à laquelles tout les pays ont fait semblant de croire c’est pas un complot ? et le 9-11  ?


      • Vieurat Vieurat 18 février 2012 18:04
        non667

        Vous m’accorderez donc cette impression que je respecte les principes que je tente de mettre ici en avant et qui sont ceux de la démocratie. J’accorde à chacun son droit d’opinion, évitant de m’attaquer aux personnes, mais plutôt à leurs arguments et aux principes que ces derniers défendent.

        Il me semble que la notion démocratique, contrairement à ce que vous semblez mettre en avant, ne consiste en rien dans le fait d’imposer avec force une idée préconçue. Au contraire, ce que vous déformez - peut-être à juste titre sur certains points - en magouilles/marchandages /cocufiages et que j’évoquerai sous les termes de négociations, parlements, consensus et discussions, sont des principes fondamentaux à toute démocratie. Il est évident que chacun ne conçoit pas les évènements de la même manière et qu’il faut réussir à s’entendre (avant d’envisager de se parler).

        En ce qui concerne les théories du complot que vous avancez, je vous laisse libre de ces appréciations qui ne sont, jusqu’à preuve du contraire, que des jugements dépourvus d’objectivité. Loin de moi l’idée d’en nier l’existence, et je compte bien sur vous - mais aussi sur mes propres et piètres qualités d’enquêteur - pour en confirmer ou infirmer la véracité.


      • Rensk Rensk 18 février 2012 12:18

        Question...

        Pourquoi donc ce doit être les maires de faire de la pré-censure ?

        Je pense qu’un nombre (%) de signatures de citoyens par département devrais suffire et encore... (impossible d’être juste...)

        Je pense simplement que si vous avez enlevé artificiellement le droit a n’importe quel citoyen de se présenter c’est que vous en avez peur... du citoyen !

        Les électeurs... vous les prenez pour des nuls ? Ils trient pourtant, un gars qui veut rendre obligatoire le corps des alpes dans les écoles n’a aucune chance mais certains citoyens frustré pourron voté pour lui au lieu de ne pas aller voter où voter « blanc »...


        • Vieurat Vieurat 18 février 2012 12:39

          Rensk

          Le texte de loi compte 21 mandats ouvrant droit à la présentation d’une candidature. Il ne s’agit donc pas que des maires, même si ces derniers forment une écrasante majorité.

          En ce qui concerne une éventuelle auto-présentation, il me paraît évident, comme je l’ai dit plus haut, que cela génèrerait une relative anarchie sans même garantir un plus grand investissement des électeurs. L’abondance de bulletin irait probablement vers un désintéressement à cette élection qui ne trouverait plus sa force rassembleuse.


        • foufouille foufouille 18 février 2012 14:50

          on monte la barre a 10000 signatures
          meme plus la peine de veauter


          • Mais dans quel monde vit-on ? 18 février 2012 14:59

            « Il ne faut pas protéger les élus. Il faut pouvoir punir les pressions... »

            C’est trognon, l’ingénuité smiley smiley smiley smiley smiley


            • Vieurat Vieurat 18 février 2012 15:48

              N’est-ce pas !! smiley

              Mais n’est-ce pas l’utopie qui a engendré la démocratie ? smiley


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 18 février 2012 16:20

              Et alors l’auteur, on attend la réponse ici.

              C’est trop facile de poser un problème et de donner une solution en faucon yaka absolument inapplicable.

              Je suis pour l’anonymat parce que à part vos arguments de principe à la noix (parce que totalement iniques vu que vous demandez la transparence ici alors que l’opacité est partout), vous n’êtes pas vous-même en mesure d’expliquer pourquoi l’anonymat a été levé alors qu’il n’a jamais posé problème pour le bon fonctionnement des institutions.

              La raison pour laquelle il a été levé est que cela navrait les puissants que les « emmerdeurs » réussissent à être présentés alors que tant d’efforts étaient accomplis pour les diaboliser


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 18 février 2012 16:22

              Ah, la réponse est arrivée entretemps.

              Mais c’est pas une réponse.
              C’est une pirouette

              Vous faites du contrôle des politiques une utopie ?
              Vous avez raison, dans ce système, ça le sera toujours !


            • Vieurat Vieurat 18 février 2012 18:36

              Le contrôle n’est-il pas le contraire de l’expression libre ?


            • Scual 18 février 2012 15:03

              Un article plein de logique et de bon sens.

              Mais ne cherchez pas, il récoltera 95% d’opinions défavorables... la démocratie n’est plus la mode et seule l’opacité, les mensonges et la manipulation en secret et en cachette semblent avoir tout d’un coup le soutient inconditionnel des lecteurs d’Agoravox...

              C’est bien les FN ! Continuez de défendre de telles propositions... comme ça quand vous oserez dire que Sarkozy a fait ceci en loucedé, ou ramener je ne sait quelle histoire sur des amitiés secrètes, il suffira de vous dire que vous êtes carrément pour que les maires agissent en cachette. Depuis le temps que je cherche une preuve irréfutable que le FN est contre la démocratie datant d’après l’arrivée de Marine LePen pour montrer que le FN n’a pas changé... je m’attendais pas à un truc aussi gros !

              Je suis tout content et le FN n’a plus un gramme de crédibilité démocratique pour cette élection. Fallait qu’ils fassent une grosse erreur trop visible pour que ça passe... et ben voila ! ^^ Le pire c’est qu’il aurait suffit de demander à ce qu’on enlève complètement ce système de signature, le FN aurait pu faire son pauvre petit rejeté et même fustiger un manque de démocratie ! Mais non, il a fallu qu’ils demandent le truc le plus antiodémocratique, autoritaire et opaque imaginable... encore pire qu’un système à 10000 signatures : le secret des agissements des élus, carrément ! Excellent, maintenant plus personne ne peut croire que le FN est démocratique et encore moins qu’il serait un parti différent des magouilleurs et manipulateurs de l’UMP ou du PS.

              C’est une débâcle morale totale !

              On l’a échappé belle ! En plus cette fois-ci ils avaient l’appui de l’UMP sur les idées et les thèmes, et celui des médias sur la crédibilité et le temps de parole (70% du temps de parole politique de la chaine M6 au FN ! Circulez ! Ils sont diabolisés qu’on vous dit...répétez après moi : dia-bo-li-sés.). Ils ont même mis une femme pour faire croire qu’ils étaient plus gentils ! C’était mal parti, heureusement que ce parti est à ce point débile, parce que ça aurait pu être une catastrophe. Bon on attend leur prochaine brillante idée.

              En tout cas je rassure les lecteurs qui passeront par là, il s’agit d’une campagne politique de communication pour que cette idée d’anonymat de l’action politique avance... dans la réalité, il n’y a pas 10% de la population qui a la moindre petite envie que son maire se mette à agir en cachette sans que personne ne sache rien.


              • focalix focalix 18 février 2012 15:23

                42000 élus peuvent signer pour présenter (et non pas parrainer) un candidat.
                500 signataires, cela fait un peu plus de 1% de ces élus.
                La règle est la même pour tout le monde. On peut souhaiter la changer, mais à chaud, en cours de partie, est-ce bien raisonnable ?

                L’anonymat des parrainages est une très bonne idée.
                J’imagine un candidat à la mairie disant aux habitants de son patelin :
                « Mesdames, Messieurs, il est vital pour notre commune que vous votiez pour moi. A partir du moment où vous m’aurez donné votre voix, en bonne logique démocratique vous devrez fermer votre gueule. Toutes mes actions (urbanisme, marchés publics, présentation de candidats à la présidence de la République, etc..) s’accompliront sous le sceau de la plus parfaite opacité »
                Succès garanti !


                • focalix focalix 18 février 2012 17:59


                  -3 pour avoir écrit (avec une certaine ironie j’en conviens) qu’un élu devrait rendre compte ce qu’il fait au nom de ceux qui lui ont délivré un mandat.

                  Je m’attendais à -10 ou pire. Je suis un peu déçu.
                  -3, trois minus ou un même minus qui a moinssé trois fois ? Zèt iz ze kouestcheun.
                  Je ne saurai jamais qui, et d’ailleurs je m’en tape.
                  En tous cas, une personne (ou plus) qui n’est pas fanatique de la transparence...


                • Vieurat Vieurat 18 février 2012 18:44

                  Je note également, de mon côté, une certaine tendance au moinsoiement... Mais c’est assez logique quand on considère que je suis un fasciste qui ne défend aucune valeur humaine...


                • lahalle 18 février 2012 19:27

                  Quelqu’un qui cite billy ze kick dans le texte ne peut pas être foncièrement mauvais...
                  Je pense, de plus, que vous avez raison... C’est bien de crédibilité qu’il s’agît. Cette loi impose, en fait, à un candidat à la présidentielle, s’il veut assurer sa participation à l’élection, d’être présenté par un parti politique ou par un regroupement de citoyens qui sont déjà représentés conséquemment à des niveaux électifs moindres... Si sept ou huit cents élus concernés étaient adhérents au front national, Mme Le Pen n’aurait pas ses supposés problèmes (car je les croie éminemment fictifs...). On peut, d’ailleurs se demander quelles consignes elle leur aurait données si elles avait déjà ses présentations ???
                  Or, le front national ayant été maintenu dans un superbe isolement politique par Monsieur Le Pen père, il ne compte que très peu d’élus locaux et régionaux ... Le front national supporte assez mal le scrutin uninominal à deux tours (comme l’explique fort bien Maitre Eolas)... 
                  Imaginons également qu’un parti inspiré des frères musulmans propose une candidature à l’élection présidentielle... N’entendrions-nous pas tous ces parangons de la démocratie qui vomissent aujourd’hui cette loi en demander son application stricto sensu ?


                • veka veka 18 février 2012 18:57

                  Je suis pour l’abolition de cette selection par les maires que se soit anonyme ou non.

                  Il suffit de choisir par tirage au sort une quantité definis de citoyen ( 10, 50, 100, 500 ? qu’importe ) et de les laisser jugée quelles sont les  les candidatures fantaisistes.
                  Et cela sous la protection de l’anonymat.


                  • fanc 18 février 2012 19:40

                    pourquoi 500 ? pourquoi pas 100 comme avant ? pourquoi pas 5 000 tant qu’on y est ?

                    Article sans grande réflexion...

                    Par exemple :
                    «  »"Si les candidats ne trouvent pas d’écho chez les élus, ce doit être que leur représentativité n’est pas validée.«  »"

                    Quel raisonnement nullissime... tronqué ; fermé, autoritaire... bref


                    • Vieurat Vieurat 18 février 2012 19:53

                      La somme des arguments que j’essaie d’avancer dans mon article et dans mes commentaires qui y font suite - puisque je l’ai soumis avec bonheur au débat - ne vaudrait donc pas autant que cette remarque quelque peu arbitraire et écourtée dont vous nous gratifiez ?

                      Je vous laisse le soin d’argumenter. Un weekend m’attend et je vous répondrez si besoin ultérieurement.


                    • fanc 18 février 2012 20:14

                      Difficile de qualifier ça d’ « arguments ».

                      Heureusement que vous avez mis des retours à la ligne entre chaque « argument » sinon ça aurait fait encore plus léger...


                      • arobase 18 février 2012 20:18
                        , J.M. Le Pen a cité, lors d’un discours sur l’honneur en politique, au cours de la convention présidentielle du FN, un poème de l’auteur collaborationniste Robert Brasillach, « L’Enfant honneur », extrait desPoèmes de Fresnes.Robert Brasillach fut fusillé à la Libération pour « intelligence avec l’ennemi ». Journaliste à Je suis partout pendant la Seconde Guerre mondiale, il y écrivit notamment ces lignes terrifiantes : « Il faut se séparer des juifs en bloc et ne pasgarder les petits. »

                         et la fille applaudit !



                        • arobase 18 février 2012 20:21

                          il appelle ça « l’honneur » en politique !! qui voterait pour ces jobards ?


                          • lahalle 18 février 2012 20:28

                            les cocus du sarkozisme....


                          • Annie 18 février 2012 20:27

                            Il s’agit à mon avis d’une question fondamentale. Celle qui consiste à demander des comptes à nos représentants. Après tout, nous ne leur avons jamais signé un chèque en blanc.


                            • Teo Toriatte 19 février 2012 15:57
                              Pourquoi préférer croire que les représailles envers les maires qui donneraient leur parrainage à Mme Le Pen viendraient de leurs homologues élus ?

                              Pourquoi ne pas tout simplement envisager que ce sont les habitants des patelins en question qui veulent pas être les habitants d’un patelin qui parraine Marine Le Pen ?

                              Peut être que les représailles que craignent ces maires en questions, c’est tout bêtement leur réélection. Un élu qui craint ses électeurs, c’est plutôt bon signe démocratiquement parlant, non ?

                              • Croa Croa 19 février 2012 19:52

                                Cette préqualification n’est qu’une mesure anti-démocratique de plus. De toute façon les médias, tous aux mains de l’oligarchie ne relaieront que la com des pantins autorisés de manière plus ou moins occulte.

                                Il n’y a pas que Marine Le Pen qui a des soucis, c’est le cas de tous les candidats iconoclastes. Pour les écolos c’est même double peine car ils ont contre eux non seulement l’oligarchie (sauf EELV qui fait parti des vendus) mais aussi les chasseurs.


                                • epapel epapel 20 février 2012 18:23

                                  Tous les partis politiques recevant un financement de l’État au titre d’élections passées devraient pouvoir présenter un candidat sans formalité.

                                  Les personnes ne relevant pas de partis politiques devraient pouvoir se présenter si elles obtiennent le parrainage d’au moins 1% du corps électoral.

                                  C’est une méthode neutre et juste utilisée dans plusieurs pays de l’UE qui a l’avantage d’éliminer toute forme de polémique.


                                  • Blue boy Blue boy 22 février 2012 21:29

                                    J’ai le droit de savoir qui mon élu va parrainer, point barre. Je ne me fais pas d’illusion sur le fait qu’ il y ait eu des pressions, et de la part de Sarko, rien n’est impossible le connaissant. Dans ce cas, ce sont les élus qui sont des pleutres.
                                    Maintenant, la question de savoir si le principe des parrainages est justifié, c’est un autre débat, mais pour l’instant c’est comme ça depuis un moment ; et ça marche plutôt bien.
                                    Donc, je suis CONTRE l’anonymat.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès