Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’autarcie des occidentaux

L’autarcie des occidentaux

En parcourant Internet, on est surpris de voir à quel point certains occidentaux (si prompts à stigmatiser le renfermement sur elles-mêmes des autres cultures et à vanter les mérites de l’esprit d’ouverture) peuvent être à leur tour autarciques. Derrière les positions radicales et les commentaires désobligeants sur le « reste du monde » se cachent souvent, plus qu’une volonté de nuire ou de fâcher, une ignorance et un esprit gonflé de suffisance et d’orgueil.

Grande a été ma stupéfaction hier, quand, parcourant un forum, j’ai vu un message qui dénonçait l’excision et en rendait l’islam responsable alors que cette pratique n’a rien à voir avec cette religion. Elle tient à des rites païens anté-islamiques, et est même interdite par le Coran. Cet exemple, parmi tant d’autres, permet de mesurer à quel point la désinformation est grande et l’intoxication, diabolique. Mais elle permet, par-dessus tout, de mesurer combien est grande la paresse de chercher l’information ailleurs quand on a déjà chez soi des milliers de médias (mais pas autant de sons de cloche). Il nous montre aussi combien il peut être difficile pour un Européen ou pour un Américain, de se rabaisser (sic) à chercher en Afrique ou ailleurs cet autre son de cloche qui empêche l’homme de donner dans la bêtise.

De l’Afrique, par exemple, on ne montre que la guerre, la famine, des images désolantes. Cela est d’autant plus vrai que les touristes sont souvent étonnés de voir que le continent n’était pas seulement cette pétaudière qu’on leur montre à travers les médias.

Du coup, ce dialogue entre peuples du même village planétaire, auquel nous invite le processus de mondialisation, ne cessera d’être un voeu pieux que le jour où, de part et d’autre de l’Atlantique, de part et d’autre de la Mer Noire et de l’Océanie, chacun consentira à se départir de sa fierté et de sa suffisance pour regarder l’autre et apprécier ce qu’il fait d’un oeil détaché, vierge d’à priori et indépendant des stéréotypes.

Hélàs ! Au rythme où va le monde, rien ne laisse supposer qu’Européens et américains soient disposés à franchir ce pas. Aussi, le village global que chacun appelle de ses voeux sera-t-il inhabitable pour une grande majorité de gens à qui il enverra l’image d’un monde de la pensée unique, qui n’est que le pâle reflet des cultures dominantes.

Il est tout de même préocuppant qu’au seuil d’un millénaire qui célèbre l’information tous azimuts et la communication, certains continuent de faire preuve d’une autarcie intellectuelle inquiétante. Et, sur ce point précis, on fait mieux dans les pays du tiers-monde. En effet, la jeunesse africaine, soucieuse de ne pas rater le train de la mondialisation, lit les publications européennes, américaines, asiatiques. Elle écoute RFI, BBC, lit les journaux, regarde les JT de France2, TFI et CNN et raffole du Monde diplomatique.

Combien sont-ils de Français ou d’Américains à avoir lu un seul journal africain ou arabe ?

Certains intellectuels ont déjà pris très au sérieux cette question. C’est le cas d’ Alain Minc, dans son livre Le crépuscule des petits dieux, qui reproche aux élites leur absence de vision et d’ouverture au monde qui les entoure. Ils se contentent, écrit-il, de trouver "leur bonheur dans le pré".

Il est indispensable que les Européens et les Américains aillent à la rencontre d’autres cultures, d’autres modes de vie et d’autres manières de voir, non pas dans un esprit de conquête ou pour en souligner le caractère primaire, mais dans l’honnête but de les comprendre.

Dans ce monde où les informations, les Etats, les religions même sont agitées par des mains tendancieuses qui déforment la réalité, l’absence d’esprit critique est inacceptable. Les images des télévisions les plus sérieuses sont à mettre en doute. La remise en cause de nos certitudes doit être permanente.

L’on sait depuis longtemps que chacun trouve le bonheur dans le pré, et que la guenon est pour le singe la créature la plus parfaite. Heureusement (ou malheureusement ?), nous ne sommes pas des singes. Nous sommes des hommes !


Moyenne des avis sur cet article :  3.65/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Bruno (---.---.56.16) 14 février 2007 11:31

    Ne faites vous pas dans cette article la même simplification abusive que vous reprochez aux sociétés européennes et américaines ?

    On peut être européen et ne pas se reconnaitre dans les news diffusées sur les chaines que vous citez. L’image est parfois très loin de la réalité du terrain et du vécu des individus.

    Seuls les contacts et la coopération directe entre les citoyens permet une vraie connaissance de l’autre et un partage des valeurs qui finalement ne sont pas très différentes entre les peuples.

    Les grand média ne sont souvent qu’un paravent trompeur. Avec le développement des moyens de communication on voit se développer des initiatives directes entre les peuples et c’est tant mieux.

    Cordialement.


    • Ibrahima FALL (---.---.150.42) 14 février 2007 11:58

      Je suis parfaitement d’accord avec vous.


    • Milla 16 février 2007 19:44

      @ bruno,

      Tout à fait d’accord, l’auteur renvoi là une image qu’il reproche aux autres dans son article... c’est ce qu’on appelle la réciprocité...

      milla smiley


    • Milla 16 février 2007 20:01

      @ Ibrahima,

      pourquoi pensez vous qu’il faille être représentés par des médias ou je ne sais quel autre support pour nous informer de la culture africaine, ou autre d’ailleurs. Je pense là à cemonument historique du’était Steven BCo qui rencontra Gandhi, Salif Keita, Manu Di Bongo, et j’en passe..., nous connaissons votre patrimoine culturel, des grands anthropologues nous rapportés vos modes de vie, et surtout, à chaque pays sa misère, nous avons ED, Leadl, Leader price un peu partout...

      Nous avons des yeux et des oreilles,des livres aussi, Ibrhahima.

       smiley


    • gem gem 14 février 2007 11:36

      très bel article, et tellement vrai...

      Les médias ne nous parlent que des malheurs ; quand c’est chez nous, on relativise puisqu’on voit bien que tout n’est pas comme ça et que ces « malheurs » nagent dans un océan de trucs qui marchent correctement et dont on ne parle jamais.

      Mais quand ça concerne l’étranger, la mauvaise impression n’a rien pour l’équilibrer.

      (Alain minc, il écrit bien et tout ce qu’il écrit n’est pas des conneries. Mais il écrit quand même beaucoup, beaucoup trop, de bétises, et des graves... à consommer avec modération, on même pas du tout, en fait)


      • Ibrahima FALL (---.---.150.26) 14 février 2007 12:07

        Pour Alain Minc, je savais pas vraiment. J’ai seulement lu un extrait de son ouvrage mais pas le livre en entier. merci du conseil, je ferai attention


      • (---.---.144.163) 14 février 2007 12:14

        L’afrique ? C’est ou ca ??


        • aquad69 (---.---.33.228) 14 février 2007 12:21

          Bonjour Ibrahima,

          « va, et reviens-nous avec l’art de gagner sans avoir raison » (Cheikh H Kane, l’Aventure Ambigüe).

          Enfin ! Enfin nous revient le point de vue de nos voisins, exprimé franchement, sans le sempiternel complexe de la technique, de la puissance, et du niveau de vie.

          Nous avons aujourd’hui tellement à recevoir de vous !

          Certes, en matière de richesses de ce monde, de techniques, de médicaments, l’occident aurait bien des choses à partager, bien plus qu’il ne le fait.

          Mais en matière de savoir-vivre, nous avons tout oublié, nous manquons de tout.

          Songez que les gens chez nous, individus perdu dans leur labyrinthe, ne savent pas ce que c’est qu’une assemblée de communauté ou de village ; que vivre en couple uni, ce que nous appelons ici une « famille », est devenu un idéal presque fabuleux, réservé à des privilégiés... Nos parents, oui, nos parents arrivaient à vivre ensemble leur vie durant sans divorcer...

          Mais comment faisaient-ils donc ?

          Pouvez-vous vous imaginer, au Sénégal, là où le respect des enfants pour leur maître est la règle, qu’il existe ici des écoles où les enfants insultent leur enseignants, et parfois même les poignardent ? Que des maîtres puissent vivre dans la crainte de leurs élèves ??

          Que les gens ne savent tout simplement plus ce que c’est que que d’avoir un lien entre eux, et qu’il croient qu’une société humaine se résume à des lois et des « règles du jeu » ?

          La liste serait longue des choses incroyables qui se passent ici : et le comble, c’est que l’on arrive à faire croire à ces gens qui vivent dans une misère affective et de pensée comme jamais il n’y en eu dans toute l’histoire humaine qu’ils en savent plus et qu’ils sont « supérieurs » à leurs voisins...

          Je vous en prie, poursuivez dans votre démarche, avec d’autres d’entre vous, et, en tant que femmes, vous aurez peut-être l’autorité de vous faire entendre ici, et de nous enseigner que la Beauté humaine n’est pas une affaire de richesses ou de techniques.

          Je vous souhaite bonne chance

          Cordialement Thierry


          • aquad69 (---.---.100.34) 14 février 2007 17:30

            Mille excuses, je me suis mépris sur votre prénom, et je n’étais pas allé voir votre biographie ; je pensais avoir affaire à une dame....

            Mais j’attend toujours.

            je me souviens avoir écouté cet été Aminata Traoré, et je crois qu’aujourd’hui des femmes unies en réseaux, mais non féministes, auraient beaucoup plus de poids pour améliorer les choses que nous.

            Amitiés Thierry


          • Diadieuf (---.---.192.246) 14 février 2007 12:25

            kilifeu gui jarama, wax nga leup


            • Bois-Guisbert (---.---.148.252) 14 février 2007 12:39

              La nation de « Village planétaire », au sens de communauté solidaire, n’est qu’une vue de l’esprit.

              Un vilage est formé de familles qui se méprisent les unes et les autres, de clans en lutte les uns contre le autres, de factions hostiles les unes aux autres.

              Il en va donc de même pour la planète. Parce que c’est profondément humain, parce qu’il profondément humain de se sentir plus proches de ses frères et de soeurs, que de ses cousins ; - plus proches de ses cousins que de ses voisins ; - plus proches de ses voisins que du reste de ses compatriotes ; - plus proches de ses compatriotes que des étrangers ; - plus proches des étrangers auxquels on peut s’identifier que des étrangers auxquels on ne peut pas s’identifier, pour des questions de race, de culture, de religion, et de cent autres choses...

              Et à cela, les grandes théories humanistes ne peuvent rien opposer.


              • Bois-Guisbert (---.---.148.252) 14 février 2007 12:54

                La nOtion de « Village planétaire »..., bien sûr smiley


              • Cl4ud3 (---.---.202.74) 14 février 2007 18:31

                en réponse au texte très fraternel du sieur Bois-Guisbert :

                un extrait du même texte d’Alain : http://www.webphilo.com/textes/voir.php?numero=453061434 « [chacun] enfin se met à la recherche de cet être fantastique que l’on appelle l’opinion publique. »La question n’est pas de savoir si je vais ou non faire la guerre.« Il interroge donc le pays. Et tous les citoyens interrogent le pays, au lieu de s’interroger eux mêmes. Les gouvernants font de même, et tout aussi naïvement. Car, sentant qu’ils ne peuvent rien tout seuls, ils veulent savoir où ce grand corps va les mener. Et il est vrai que ce grand corps regarde à son tour vers le gouvernement, afin de savoir ce qu’il faut penser et vouloir.. Par ce jeu, il n’est point de folle conception qui ne puisse quelque jour s’imposer à tous, sans que personne pourtant l’ait jamais formée de lui même et par la libre réflexion. Bref, les pensées mènent tout et personne ne pense. D’où il résulte qu’un Etat formé d’hommes raisonnables peut penser et agir comme un fou. Et ce mal vient originairement de ce que personne n’ose former son opinion par lui-même ni la maintenir énergiquement, en lui d’abord. et devant les autres aussi »

                vous avez une vision bien pessimiste de notre planète, parce que vous êtes habité par la peur de l’autre, et vous préférez écouter les discours qui renferme les hommes sur eux, plutôt que le contraire. vous êtes prêt à avaler n’importe quoi, à partir de l’instant, où l’on renforce votre sentiment manichéen que vous êtes le meilleur par rapport au reste de l’humanité.

                nous sommes tous bâtis sur le même modèle, et descendons tous de la même tribu partie d’afrique, il y a quelque centaines de millier d’années ( les dernières recherches genétiques le prouvent ) : Les différentes populations humaines sur la terre partagent toutes les mêmes gènes et les mêmes allèles : il y a interfécondité. Si on regarde la fréquence allélique de certains gènes, on peut en déduire qu’aucune répartition d’allèles ne coïncide avec celle des caractères phénotypiques. (Exemple : la couleur de la peau) (http://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9oanthropologie#D. C3.A9couvertes )

                autres sites :

                http://www.hominides.com/html/dossiers/expansion.html http://www.lexpress.fr/info/sciences/dossier/origine /dossier.asp ?ida=416920 http://www.lexpress.fr/info/sciences/dossier/origine/ dossier.asp ?ida=438845 :

                " ...une quarantaine d’Auvergnats se sont donné rendez-vous, (...) dans les locaux parisiens de la Fédération nationale des amicales aveyronnaises, au (...) pour se livrer à un étrange rituel. Retraités, agriculteurs, commerçants, fonctionnaires, plombiers ou dentistes, venus du fin fond du Massif central ou de l’autre bout de la capitale,(...)ils défilent (..) devant une table où deux laborantins leur piquent le bout de l’index pour recueillir une goutte de sang.(...)ils ont accepté de participer à une étude menée par des biologistes américains sur « la diversité génétique des populations » en donnant un peu de leur ADN. « Cela nous permet d’apprendre des choses intéressantes, y compris sur nous-mêmes, explique Marcel Andrieu, natif du Cantal(...)J’ai été très surpris d’apprendre que j’avais 3% de gènes asiatiques ! Cela doit remonter à très loin, car j’ai reconstitué mon arbre généalogique jusqu’au XVIIe siècle sans rencontrer d’ancêtres aux yeux bridés : on m’a dit qu’il pourrait s’agir de vestiges des invasions mongoles en Europe au XIIIe siècle. »

                bref, nous sommes tous cousins !!! votre théorie en dominos ne tient plus.

                évidemment si par l’éducation que vous dispensez à vos enfants, vous leur apprenez à se méfier de l’autre, à mépriser sa manière de penser, sa civilisation, sa religion, parce qu’il est différent, rien de bon ne pourra sortir de cet enfermement forcené sur des valeurs dépassées. c’est l’arrogance des hommes et leurs croyances en leur supériorité de clans qui a divisé l’humanité. au lieu de rechercher les point communs, les ponts que l’on pourrait lancer entre 2 société, on ne remarque que ce qui en fait la différence. pourtant chaque homme et chaque femme possède plus de 99,99% de patrimoine génétique commun : notre gand-mère commune était noire, c’est nous qui en montant vers le nord avons blanchi !

                pour la religion : il existe de valeurs communes de respect, de solidarité et de charité dans toutes les religions du livre,et dans beaucoup d’autres aussi. toutes essayent de tirer l’Homme vers le haut (je ne parle pas des gens obtus qui interprètent les livres sacrés de façons biaisées quitte à les déformer pour les faire coller avec leurs ambitions temporelles ou spirituelles)

                d’ailleurs à ce sujet, il est intéressant de noter que le bouddhisme définit bien quels sont les poisons et les freins qui empêchent l’homme d’être humain : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouddhisme :

                "Les trois poisons de l’esprit peuvent être dénommés ainsi :

                * Avidité, * Colère, * Ignorance ou Indifférence .

                Les voiles de l’esprit comportent par exemple :

                * Ignorance, illusion (avidyâ) au sujet des trois caractéristiques de l’existence ; * Désir, avidité, convoitise, attachement (trishnâ) ; * Haine, aversion.

                Le Bouddha estimait que les causes de la souffrance humaine proviennent de l’incapacité à percevoir correctement la réalité. Cette ignorance (qui, aussi curieux que cela puisse paraître, est une émotion, un facteur mental perturbateur) et les illusions qu’elle provoque conduisent à l’avidité des hommes, à leur désir de posséder davantage que les autres, à l’attachement et à la haine éprouvés pour des personnes ou pour des choses.

                Sa philosophie est telle que : la souffrance naît du désir ou de l’envie. En les supprimant tout deux il a réussi à atteindre le nirvāna : l’envie engendre le désir. Le désir, si non perçu, engendre la tristesse, la frustration et la colère."

                un scientifique français a repris ça différement : Pascal Picq ( paléanthropologue et maître de conférences au Collège de France où il collabore avec le professeur Yves Coppens.)

                « C’est une construction de notre psychisme qui s’appuie nécessairement sur un susbtrat cognitif dont les origines remontent au-delà du dernier ancêtre commun que nous partageons avec le chimpanzé. Au cours de leur évolution, les chimpanzés ne sont pas devenus des hommes ; quant aux hommes, il n’est pas certain qu’ils soient devenu humains. [PICQ P L’humain à l’aube de l’humanité p. 59 dans Qu’est ce que l’humain ?] »

                les exemples foisonnent, et vous voyez, bois -guibert, plus on avance dans le domaine de la science de la génétique, plus celle-ci montre à quel point, nous les humains nous ressemblons et sommes proches génétiquement... de plus elle met en évidence combien nous sommes responsables du devenir de notre planète. à cela, les religieux, les philosophes de tous horizons ne s’y sont pas trompés, puisqu’intuitivement, ils nomment l’autre « mon frère... » ... étonnant, non ?

                en résumé, si nous avons tous un corps commun, c’est donc que notre esprit est vrillé, tordu, soumis à ses émotions négatives et apte à créer des différences. il nous reste donc à vouloir exercer notre libre arbitre en nous ouvrant à notre prochain.


              • Bois-Guisbert (---.---.148.252) 14 février 2007 19:55

                vous avez une vision bien pessimiste de notre planète....

                Non, non, j’ai une vision du village, global ou non. Et c’est le village non global qui pulvérise vos mirifiques théories.

                ...parce que vous êtes habité par la peur de l’autre...

                Je n’ai pas peur de l’autre, sa présence m’indispose, parce que je ne supporte pas la promiscuité. Quand on force des gens qui ne sont pas faits pour ça à vivre ensemble, ça donne l’explosion de la Fédération yougoslave, après cinquante ans (deux générations) de cohabitation forcée.

                ...où l’on renforce votre sentiment manichéen que vous êtes le meilleur par rapport au reste de l’humanité.

                Je ne suis pas meilleur, je suis autre et je ne voudrais pas être autre que ce que je suis.


              • Bois-Guisbert (---.---.148.252) 14 février 2007 22:47

                Or les noirs africains détestent les blancs et nous haissent au plus haut point...

                Ces sentiments leur viennent de leurs frustrations, de l’envie et de la jalousie. Parce qu’ils se rendent compte de ce qu’ils sont et de ce que nous sommes, et qu’ils ne seront jamais... Parce que s’ils devaient l’être, ils le seraient déjà.


              • José Bouquinhas (---.---.98.253) 19 février 2007 21:18

                Vous parlez de « frustration » ? Qui est ici le frustré ? J’ai bien peur que se soit vous, et non moi, fier d’être NOIR et d’avoir une culture universelle, parlant et écrivant 5 langues. Même la votre, puisque le français n’est pas ma langue maternelle.

                Alors, qui de NOUS deux souffre de « frustration » ?

                Cultivez-vous avant de dire n’importe quoi !

                Est-ce que savez vous que la culturelle occidentale doit tout à l’Afrique NOIRE égyptienne et éthiopienne ?


              • Briseur d’idoles (---.---.168.81) 14 février 2007 13:06

                Pour repousser toute domination et oppression, je ne vois rien d’autre que l’unité du monde musulman, qu’il faut aider à se débarrasser de ses tyrans !...

                Le colonialisme Chinois qui pénètre partout en Afrique ne peut être la réponse au néo-coloniame occidental...

                Car ces Chinois, derrière leurs masques jaunes, ce ne sont que des clônes de « blancs », qui ont pour référence et modèles, les anciens esclavages reconvertis dans la Finance...


                • Bill Bill 14 février 2007 13:20

                  Je suis à la fois d’accord et pas d’accord avec vous... Car je suis certain qu’en Afrique les gens ne connaissent pas bien nos pays ni notre façon de penser. Il m’arrive d’aller voir les journaux Algériens ou Marocains ou encore Sénégalais pour me faire une idée sur certains évènements, et je lis aussi les forums qui sont liés à ces journaux.

                  Hé bien j’y lis aussi une véritable hostilité à l’Occident, tempéré par des intervenants de là-bas, que je ne peux m’empécher d’admirer. Il n’empèche que j’y découvre souvent l’ignorance que vous citez, celle-là même que l’on peut découvrir dans nos contrées.

                  Je me suis rendu en Inde il y a longtemps et dans un magnifique site, un paysan me demandait si chez nous il y a des fleurs et des champs comme chez lui... C’est peut-être là que ce situe l’entente, dans cette curiosité un peu naïve et si essentielle, de la terre, de qui l’habite, de ce qui pousse dessus. Mais sans doute pas dans nos journaux intello !

                  Bien cordialement !

                  Bill


                  • Bill Bill 14 février 2007 13:30

                    Et pour ceux qu’un journal francophone et Africain intéresse :

                    http://www.rewmi.com/ et aussi http://grioo.com/

                    Bill


                    • Cl4ud3 (---.---.202.74) 14 février 2007 16:15

                      bonjour Ibrahima,

                      merci pour votre article.

                      en fait, je crois que la majorité des hommes qui peuplent la planète ont des oeuillères : c’est plus facile d’adhérer au portrait de l’autre en noir et blanc (sans jeu de mots)de manière manichéenne, que d’y mettre les multiples nuances qui en font un être humain à part entière.

                      si on regarde l’histoire des civilisations, elles sont pratiquement toutes bâties sur l’opposition du bon/mauvais, l’ombre/ la lumière,l’homme/la femme, intelligent/ retardé, dévéloppé/sauvage, l’autochtone/ l’étranger ... les grecs et les romains opposaient leurs complexes de supériorité à « l’inculture » des « barbares »...

                      c’est par l’éducation, la curiosité, le respect, l’empathie que nous saurons démonter les barrières afin de nous enrichir mutuellement de nos différences.

                      grace aux médias modernes : télé, internet, la terre est devenue un immense village, on peut vivre simultanement un même évènement même aux antipodes.

                      maintenant reste à savoir ce que l’on en fait des ces medias : ils sont formateurs de l’opinion. il existe un texte célèbre du philosophe Alain qui le souligne : « Chacun a bien peut être une opinion ; mais c’est à peine s’il se la formule à lui-même ; il rougit à la seule pensée qu’il pourrait être le seul de son avis. Le voilà donc qui honnêtement écoute les orateurs, lit les journaux, enfin se met à la recherche de cet être fantastique que l’on appelle l’opinion publique. » et il est facile de manipuler, dénaturer, falsifier l’information. il est à souhaiter qu’avec la mutiplication des moyens d’échanges, un contre-pouvoir se forme pour que la planète devienne réellement un grand village où la majorité des habitants se sentiront concernés par leurs voisins, même si celui-ci habite au fin fond d’un petit village d’afrique ou d’asie.


                      • faxtronic (---.---.127.45) 14 février 2007 16:59

                        moi je lis souvent jeune afrique, pour les news, et fraternité matin, pour me foutre la haine.


                        • Ibrahima FALL (---.---.150.42) 14 février 2007 17:04

                          Cela me soulage vraiment de lire vos commentaires. je m’attendais à être « flingué » car, je l’avoue, mon article un peu polémique quand même. C’est pour moi l’occasion de découvrir que je suis peut être allé un peu trop vite en besogne dans la généralisation. Merci de vos commentaires.


                          • Marsupilami Marsupilami 14 février 2007 17:13

                            @ Ibrahima

                            C’est vrai que tu y a été un peu fort, mais ton article est bien quand même, on a besoin de coups de pied au cul pour s’ouvrir les yeux et voir le monde à partir d’autre chose que nos nombrils d’occidentaux.

                            Ceci dit, comme l’ont souligné d’autres commentateurs, chaque culture-civilisation est prisonnière de ses tropismes, de la vision du monde que lui transmet ses médias. Ta charge contre les occidentaux est donc un peu trop lourdement unilatérale.

                            Bon courage à toi là où tu es... et pense à lire régulièrement Courrier International.


                          • Bois-Guisbert (---.---.148.252) 14 février 2007 17:57

                            ...chaque culture-civilisation est prisonnière de ses tropismes, de la vision du monde que lui transmet ses médias.

                            Figurez-vous que, grâce au progrès, nous sommes de plus en plus nombreux à voyager, dont la vision du monde repose sur l’observation personnelle.


                          • Marsupilami Marsupilami 14 février 2007 18:08

                            @ Bois-Guibert

                            Figure-toi que j’ai pas mal voyagé. La plupart des Occidentaux voyagent par désir d’aller voir ailleurs s’ils pourraient y être avec un billet de retour garanti. La plupart des habitants des pays sous-développés ne voyagent pas par désir, mais émigrent par contrainte économique. Cela ne produit pas la même vision du monde, d’autant que les premiers ont généralement accès à de nombreux médias qui leur permettent d’excentrer leur point de vue s’ils le veulent, et pas les seconds. Il ne faut pas tout mélanger.


                          • Cl4ud3 (---.---.202.74) 14 février 2007 18:50

                            @ ibrahima,

                            non, non, n’en doutez pas, le monde avance et les hommes aussi. petit à petit les prises de conscience se font : pour certains, c’est facile de se poser la question : « comment est mon voisin ? ». pour d’autres en revanche, le processus est plus long, car il est généré par l’ignorance : on se raccroche à ce que l’on connait. c’est un phénomène bien connu dans nos sociétés humaines . comme je connais mieux l’histoire de l’europe, je citerai l’exemple de galilée condamné au XVI°siècle, par les francisquains au bûcher, s’il ne reniait pas ses travaux démontrant que la terre et les autres planètes tournaient autour du soleil.

                            dans toutes nos civilisations terriennes, il y a encore beaucoup d’obscurantistes, tels nos francisquains de la renaissance (eux, avaient encore l’escuse d’être frustres et incultes), qui préfèrent rester sur leurs acquis, quitte à passer à côté de richesses extraordinaires. ça prendra du temps, mais un jour, ils découvriront eux aussi que la terre tourne autour du soleil !

                            n.b. : je suis un peu dyslexique et je saute souvent des mots ou des lettres, et je ne les vois pas à la relecture . veuillez m’en excuser.( certaines personnes se sont plaintes sur des posts de la faiblesse orthographique de quelques commentaires)


                          • Cl4ud3 (---.---.202.74) 14 février 2007 19:52

                            @ Bois-Guibert :

                            pfffffffffffffff ! vous êtes tellemnt nul, je ne n’ai même plus la force de vous répondre...


                          • Bois-Guisbert (---.---.148.252) 14 février 2007 20:00

                            La plupart des habitants des pays sous-développés ne voyagent pas par désir, mais émigrent par contrainte économique.

                            Faux, évidemment. Des centaines de millions d’Africains prouvent chaque jour qu’il n’y a pas nécessité économique d’émigrer.

                            Et ceux qui viennent ici sont stupidement victimes d’un mirage à base de consumérisme, impensable dans leur continent ingérable, où l’incurie le dispute à la corruption.


                          • ZeusIrae (---.---.209.130) 14 février 2007 17:34

                            Je suis assez d’accord avec vous.La mondialisation est dans les medias occidentaux un processus à sens unique.Ce sont les valeurs occidentales(et ses vices) qui s’exporte.L’occident reste quant à lui sur ces arrogantes certitudes.

                            Un exemple typique de cela est un article recent sur agoravox portant sur la prolieration de starlette type Britney spears dans les pays d’afrique du nord.L’auteur semblait y voir une lueur d’espoir pour l’avenir de la democratie dans ces pays. Je n’ai toujours pas compris en quoi l’adoption de mode de consommation d’origine occidental etait supposé favorisé la democratie.

                            Cette tendance ce retrouve partout dans les medias,plus l’etranger commence à nous ressemble plus on s’en felicite.C’est le progres en marche,ces pauvres gens deviennent civilisé(et on oublie que la vie « moderne » amene ses propres maux).

                            Au fond les occidentaux(de maniere generale) restent convaincue au fond d’eux-meme qu’ils sontg l’avant-garde du progres,les seuls vraies civilisé.Ils parlent des autres cultures meme les plus enciennes sur un ton concedant,le fait meme qu’elles soient enciennes les disqualifie,elles ne sont pas adapté aux exigences modernes(le mode de vie occidentale).

                            C’est de l’ethnocentrisme pur et simple.L’idée que l’occident soit l’avant garde du progres fera sans doute doucement rire les historiens futures de la meme manieres que nous etudions avec condecendances la croyance grecque en la superiorité de la Polis comme forme d’organisation politique, ou la croyance etrange des empreurs chinois d’être au centre du monde.


                            • Zozo (---.---.79.1) 14 février 2007 17:54

                              M. I.Fal : Un air de naïveté rafraîchissant flotte dans vos propos.

                              Où avez-vous vu que le processus de mondialisation invite au dialogue entre les peuples ? Ne voyez-vous pas au contraire l’extraordinaire rivalité conflictuelle vers laquelle elle les entraîne ?

                              Vous vous réjouissez que la jeunesse africaine regarde les journaux de TF1, France2 et CNN. Pour ma part pour des raisons de salubrité mentale j’ai renoncé à leur propagande malfaisante. J’encourage le maximum de gens à en faire autant.

                              Vous citez Alain Minc comme exemple d’intellectuel qui aurait pris très au sérieux cette question. Là je reste pantois, voire coi : c’est comme si vous citiez BHL comme exemple de philosophe.

                              Je fustige avec vous l’ethnocentrisme occidental : il a produit certainement beaucoup d’injustices par pêché d’orgueil dans ce bas monde. Mais pour être complet il faudrait parler aussi de cette faculté d’autocritique que l’homme occidental a cultivé en son sein, sans doute depuis l’avènement du christianisme, au moins depuis la renaissance. Ces deux tendances font osciller la balance d’un côté ou de l’autre et viennent au final nourrir un débat qui atteint aujourd’hui un niveau paroxystique. Il semblerait que les critiques anti-occidentales l’emportent pour l’instant...


                              • fouadraiden fouadraiden 14 février 2007 18:27

                                salut l’auteur,

                                oui, c’est vrai.les riches ne lisent pas les pauvres.est -ce nouveau ?

                                les pauvres n’intéressent les riches que lorsque ceux-ci commencent à constiuer un danger à la securité des riches.les débats autour de l’islam ne releve que de cet ordre là et rend inutle l’accusation d’ignorance qu’on adresse souvent aux riches des pays très riches.c’est ne rien comprendre au probleme.

                                oui ,je confirme ,l’information telles qu’elles est fabriquées par les Arabes ou les Afriquains idiffèrent totalement les Occidentaux.normal,que risquent-ils de découvrir sinon leur subjectivité à la domination.

                                il faut être fort et utile pour etre intéressant au plus grand nombre.les Arabes et Africains n’intéressent personne précisément parce que leur fait défaut et la force et l’utilité.


                                • Jaï (---.---.128.162) 14 février 2007 18:31

                                  Vraiment du grand n’importe quoi cet article. L’auteur sous estime complètement les occidentaux, leur intelligeance, et semble ignorer le niveau moyens de culture qu’il existe dans nos pays.

                                  Parfaite caricature pleine de préjugés anti-européen et anti-américain.

                                  L’auteur devrait savoir que de telles interprétations et de jugement fait par des européens vis à vis des africains, et vous êtes taxé de raciste. Donc ici il est interdit de juger les africains et d’interpreter quoi que ce soit, donc tout le monde adore les africains.

                                  L’auteur dit également que l’on ne montre de l’Afrique que la guerre et la famine !

                                  C’est parfaitement faux, il ne se passe pas une semaine sans que plusieurs repportages ne parlent de la culture africaine sous tout ses aspects avec un regard positifs, ainsi qu’il montrent également la grandiose beauté de ce continent.

                                  L’Europe et les européens du 21ème siècle sommes très certainement sur terre les gens les plus ouvert et tolérants qui existont sur terre ainsi que les plus cultivés et informés, peu de choses on de secrets pour nous.

                                  De plus, nous également les plus grands voyageurs que l’humanité n’est jamais connue !

                                  Le plus grand défault des européens est très certainement l’auto-flagélation ethno-masochiste et le dénigrement de soi-même attitude qui ne profite pas aux africains.


                                  • fouadraiden fouadraiden 14 février 2007 18:42

                                    tout à fait juste.les Occidentaux ont même réussi à s’intéresser à des cultures disparues depuis des sicècles ,ils pensent meme avoir été les premiers à l’oeuvre. qui peut s’en targuer en bombant le torse sinon les européens ?

                                    la jalousie ,ça ne paie pas.


                                  • Cl4ud3 (---.---.202.74) 14 février 2007 20:54

                                    @ jaï

                                    « L’Europe et les européens du 21ème siècle sommes très certainement sur terre les gens les plus ouvert et tolérants qui existont sur terre ainsi que les plus cultivés et informés, peu de choses on de secrets pour nous. »

                                    bieeeennnnnnn sûûûûû ! attention aux portes, vous avez avoir du mal à les passer tellement votre tête a gonflé, et les chevilles sont sur le point d’exploser !!!

                                    les analphabètes suivants, vous remercient de votre commisération : Muhammad Yunus,Wangari Muta Maathai,Chirine Ebadi, Kim Dae-jung, José Ramos Horta, Carlos Filipe Ximenes Belo, Nelson Mandela, Aung San Suu Kyi, Tenzin Gyatso, Óscar Arias Sánchez, Mgr Desmond Tutu, Alfonso García Robles , Adolfo Pérez Esquivel, Mère Teresa , prix nobel de la paix non européens depuis plus de 20 ans...

                                    puissiez vous avoir le centième de leurs compétences...si cela était le cas pour chacun de nous, le monde irait bien mieux !


                                  • Jaï (---.---.128.162) 14 février 2007 20:57

                                    «  »« mais refusent quand leur donne à notre tour notre propre vision du monde. »«  »

                                    Votre vision du monde est raciste et fachiste, n’a rien a envier au plus despotisme occidentaux. Votre attitude vis à vis des blancs est semble à celle de vos minorité éthniques, quand bien même black elles ne sont que des citoyens de seconde zone, lorsque elles ne sont pas purement et simplement écrasées dans le sang !

                                    L’Europe représente se qui se fait de mieux en terme de culture, d’instruction et de philosophie, d’ouverture d’esprit et de tolérance, et ce avec un passé pas forcèment reluisant mais dont on tiré les leçons, et les avons largement fait partager avec les autres peuples en les acueillant en masse.

                                    Tout cela sans rien en attendre, à part d’encaisser que de l’ingratitude !

                                    Comment osez-vous nous donner des leçons, alors que l’Afrique petit à petit irrige l’escalavagisme comme système qu’elle n’a jamais céssé d’être ?

                                    Vous accusez les occidentaux de vous exploiter, ne vous plaignez pas trop, vous avez été colonisés car colonisable, aujourd’hui vous n’êtes plus que exploitable, comme quoi les choses évoluent, si vous étiez capable d’exploiter vos richesses ça se saurait, dont n’empêché pas les autres d’en profiter, car c’est avec ça que l’on peut nourrir tout vos immigrés, et comme on peut le voir, il n’y en a pas assez pour tout le monde dèsormais !


                                  • Jaï (---.---.128.162) 14 février 2007 21:33

                                    Merci Zeuslarae,

                                    «  »« Considerez le comme une hypothese,libre à vous de la demolir. »«  »

                                    On nous accuse en ce moment de colonialisme post-colonial, acusation farfelue, mais parfait alibi cachant mal une forme de racisme inavoué !

                                    Le mal de la France, c’est que les dirrigeants colonialistes on depuis longtemps passé la main, et il ne reste qu’une classe post-coloniale parfaitement naïve et angelique.

                                    La France si elle doit acueillir toute la misère du monde issue de ses anciennes colonies, doit gérer tout ça avec la plus grande fermeté et intrangisance !

                                    Il est plus qu’évident que toutes ces minorités voudront un jour à coup de machette le pouvoir afin de s’approprier nos biens et nos terres, et ainsi nous pousser dans la forêt, rien de plus ni de moins que ce qu’ils font dèjà chez eux.

                                    Nous avons déjà certains groupe rebelles qui se forment comme la « tribu k » qui n’est pas différente de l’idéologie qui génocide la population du Darfour, nous avons également les « Indigènes de la République » qui n’est rien d’autre qu’un mouvement séparatiste voulant faire rebondire les guerres coloniales sur le térritoire ainsi que d’établir l’islam comme système, et puis le mouvement « Euro-Palestine » qui veut assimiler l’état français à celui d’Israel en faisant de ce problème une question de politique intèrieure.


                                  • Jaï (---.---.128.162) 14 février 2007 21:50

                                    @ Cl4ud3

                                    Vous avez cité Nelson Mandela !

                                    Il se trouve que j’appartiens à une des plus grande communauté en France, c’est à dire d’origine portugaise.

                                    En Afrique du Sud on assassine en moyenne tout les ans 30 portugais !

                                    Or un prêtre portugais a crée une grande association regroupant toutes les communautés ainsi que pour la défense des propre Sud Africains noirs ou blancs face à la criminalité, dans ce que l’on peut considérer aujourd’hui comme le pays le plus violent au monde !

                                    Evidemment ce prêtre est décrié comme RACISTE !!!!

                                    Mère Térésa que vous n’avez pas honte de citer doit de l’endroit ou elle est très certainement apprécier !!!!

                                    Comme quoi la responsablité du système de l’appartheid n’est pas forcément unilatéral !


                                  • Gaëtan (---.---.129.241) 16 février 2007 05:04

                                    @Jaï

                                    "L’auteur dit également que l’on ne montre de l’Afrique que la guerre et la famine !

                                    C’est parfaitement faux, il ne se passe pas une semaine sans que plusieurs repportages ne parlent de la culture africaine sous tout ses aspects avec un regard positifs, ainsi qu’il montrent également la grandiose beauté de ce continent."

                                    j’ai une question à te poser... et pour ceux qui n’ont pas la télévision... tu vois souvent des reportages dans la presse écrite ??? il faut acheter des livres et autres pour les voir et encore ca n’a pas le charme que la vidéo nous apporte grâce aux mouvements. je ne connais que peu de personne dans mon entourage qui le font (toujours pour causes financières)

                                    « L’Europe et les européens du 21ème siècle sommes très certainement sur terre les gens les plus ouvert et tolérants qui existont sur terre ainsi que les plus cultivés et informés, peu de choses on de secrets pour nous »

                                    je ne suis pas du tout d’accord avec vous !!

                                    les plus ouverts et tolérants... l’afrique et l’amérique latine l’ont été beaucoup plus bien avant nous en nous acceuillant chez eux,en étant bon avec nous, et nous en avons profités (esclavagisme des noirs, éradication de civilisations en amérique latine...) en ce qui concerne la culture et l’information, vous êtes l’exemple même qui contredit ce que vous dites !!! c’est expliqué un peu plus bas...

                                    **

                                    « Comment osez-vous nous donner des leçons, alors que l’Afrique petit à petit irrige l’escalavagisme comme système qu’elle n’a jamais céssé d’être ? »

                                    Vous accusez les occidentaux de vous exploiter, ne vous plaignez pas trop, vous avez été colonisés car colonisable, aujourd’hui vous n’êtes plus que exploitable, comme quoi les choses évoluent, si vous étiez capable d’exploiter vos richesses ça se saurait, dont n’empêché pas les autres d’en profiter, car c’est avec ça que l’on peut nourrir tout vos immigrés, et comme on peut le voir, il n’y en a pas assez pour tout le monde dèsormais !"

                                    je suis outré de voir comment vous parlez de l’afrique !!

                                    quel manque de réflexion, d’information, et surtout de culture générale, il est nécéssaire que quelqu’un vous corrige, je vais essayer sans prendre mes mots comme vérité absolue : vous dites qu’ils ont été :

                                    « colonisée car colonisables » non ils ont été colonisés parce qu’ils étaient bien plus ouverts et acceuillant que nous et que comme dit plus haut nous en avons profiter puisqu’à l’époque seul le pouvoir, le profit et la domination du plus grand territoire possible comptais pour nous.

                                    « aujourd’hui vous n’êtes plus que exploitable » effectivement mais ca découle directement de la colonisation. Pendant celle-ci, l’occident a mis les exploitations et les structures nécéssaires en place pour que ca perdure par la suite, et maintenant, il fait tout pour qu’ils n’en sortent pas. soyons objectifs, il attise les différents entre peuples pour qu’ils se fassent la guerre et donc qu’ils ne puissent pas prendre le temps de construire quelque chose de durable pour se développer et donc les exploiter

                                    « si vous étiez capable d’exploiter vos richesses ça se saurait... » mais quelle phrase dénuée de sens, mon commentaire au paragraphe précédent s’y applique aussi. et surtout la suite : « , dont n’empêché pas les autres d’en profiter ». J’y ajouterai une phrase des ’iles de paix’ « donne un poisson à un homme, il mangera un jour, aprends lui à pêcher, il mangera toute sa vie... » ca ne vous fait pas réfléchir sur vos propos ca ???

                                    « car c’est avec ça que l’on peut nourrir tout vos immigrés, et comme on peut le voir, il n’y en a pas assez pour tout le monde dèsormais ! » c’est bizard mais en lisant cette phrase en particulier, je ressens un sentiment raciste dans vos propos (mais ce n’est qu’un sentiment je n’irai pas plus loin) autrement ca reflète aussi un manque d’information, il y a la plupart du temps des accords passés entre les gouvernement d’origine et de destination des immigrés, et du coup, en acceptant x milliers d’immigrés sur une période donnée, il y a des compensations de la part des pays d’origine envers le pays de destination. croyez-moi nous ne sommes pas perdant sur ce point bien au contraire. pourquoi il n’y en a pas assez pour tout le monde ?? simplement parce que dans notre société, nous gaspillons et dilapidons tout pour des choses futiles, plutôt que de les utiliser d’une part là où ils doivent l’être, et d’autre part même si ils le sont là ou ils doivent, dans des choses utiles.

                                    pour les accords en question que je cite, je cherche après le lien et dès que je l’ai retrouvé je le poste juste en dessous (j’ai réinstallé le système d’exploitation il y a peu et depuis il me faut le temps pour retrouver mes jeunes :D)

                                    et pour finir « Comment osez-vous nous donner des leçons, alors que l’Afrique petit à petit irrige l’escalavagisme comme système qu’elle n’a jamais céssé d’être ? » je vais reformuler comme suit et je l’adresse à vous-même : Comment osez-vous parler comme ca de l’afrique, alors qu’elle essaye depuis bien longtemps de se sortir de ses problèmes, et que l’occident, lui, fait tout pous qu’elle y reste !!!????

                                    Autrement Monsieur, je suis triste de constater votre attitude que je juge de capitaliste et fermée... occidentale quoi, avec en plus comme déjà dit plus haut, un sentiment de racisme (mais je reprécise que ce n’est qu’un sentiment que je ressent en lisant votre phrase, pas une affirmation)

                                    sinon j’espère qu’on pourra également discuter ensemble sur des sujets sur lesquels nous seront d’accord ;)

                                    @tout le monde

                                    n’hésitez pas à me corriger si j’ai commis des erreurs

                                    Bonne journée

                                    BG


                                  • Aïcha Qandicha (---.---.67.190) 14 février 2007 18:51

                                    Le grand problème de la majorité des Occidentaux, c’est qu’ils trouvent normal de balancer de façon péremptoire leur vision déformée des autres, souvent vestige de l’ère coloniale (leur culture, leur histoire, leur religion...) que ce soit dans les médias, les livres, les associations et fondations tous azimuts... mais refusent quand leur donne à notre tour notre propre vision du monde.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès