Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’élection partielle du Doubs : un évènement majeur !

L’élection partielle du Doubs : un évènement majeur !

C’est du moins ce que les médias et partis politiques ont essayé de nous vendre ces derniers jours, avec une palme aux médias qui nous ont abreuvé d’analyses de commentaires assénés par des experts et des sondeurs qui n’hésitent jamais à expliciter leurs prédictions erronées de la veille en nous disant que la France change.

Ne boudons pas cependant notre plaisir, cette élection marque le départ définitif (on l’espère) des affaires françaises de l’inénarrable Moscovici dont la transparence, l’inefficacité et l’incompétence au Ministère de l’économie resteront longtemps dans les mémoires.

Lavage de cerveau médiatique

Ceci étant dit, le premier enseignement du scrutin de dimanche, que nos médias et experts divers et variés se sont abstenus de commenter, c’est l’abstention qui a dépassé les 60%, ou juste pour dire que s’agissant d’une partielle, gnagnagna, gnagnagna…., que la météo… ou que les réunions de famille de fin janvier,… sans compter l’épidémie de grippe, avaient notablement altérés la participation.

Difficile en effet de commenter ou de disserter sur cette abstention qui mine notre vie politique et sur l’origine de ce mal : pas vendeur, coco, pour le 20 heures ! Ce que veulent les chers téléspectateurs rivés sur leur écrans, c’est du commentaire de téléréalité bien gras des vainqueurs et des vaincus avec engueulades en direct et des relances des journalistes pour souffler sur les braises lorsque le débat est trop consensuel. Surtout pas de stimulation de la conscience politique, de débat sur les « valeurs citoyennes » qui risquerait de faire baisser le prix de la minute de pub en cas de baisse de l’audience. On est là pour vendre des minutes de cerveau disponible à coca ou aux vendeurs de bouffe formatée qui créeront les générations d’obèses de demain.

On parle beaucoup en ce moment de l’influence des réseaux sociaux sur les départs de jeunes en Syrie, mais on ferme les yeux devant cet outil d’abrutissement qu’est devenu la télé, cette machine à laver les cerveaux, à consommer du pseudo commentaire politique ingurgité entre deux tranches de pain caoutchouteux agrémentées de sauce bien grasse.

Ne rien voir, ne rien entendre

C’est le secret du bonheur des politiques et de leurs partis, ignorant superbement l’abstentionnisme qui se propage et augmente de scrutin en scrutin et surtout imperméables aux maux de la société. Ils sont dans une autre planète, une vie en marge de la vraie ou mandat électoral se confond avec travail garanti à vie et dans lequel le cumul prospère. Il n’est que de voir ce que sont devenues les bonnes résolutions sur ce thème prises par le FN avant qu’il ait des parlementaires élus pour constater que ce parti qui n’a jamais été en situation de gouverner le pays, ressemble aux autres partis.

Le FN, majoritaire chez les Français ? Chez ceux qui se déplacent pour voter, oui. Dans le Doubs, compte tenu de l’abstention massive (comme aux européennes), ce parti ne représente que 12,5% des inscrits de la circonscription et c’est encore moins pour le PS (11%) et l’UMP (10%). Pas de quoi pavoiser !

Quand se penchera-t-on sur ce phénomène de désaffection massive des urnes par les français ? Sommes-nous condamnés à être dirigés par des politiques sourds et aveugles qui se diront majoritaires alors qu’ils n’auront été élus par moins de la moitié du corps électoral ? C’est ce qui nous attend pour les prochaines élections départementales et régionales.

Divine surprise pour le PS et très mauvaise pour l’UMP/UDI

Voici comment les choses nous ont été présentées dimanche soir. D’un côté le PS qui ne croyait pas être au second tour et de l’autre des partis qui pensaient dur comme fer y être et décrocher la timbale face au FN en éliminant le PS.

Un beau scénario conforté par un sondage qui circulait à l’UMP avant le premier tour et que les « stratèges » du parti avaient choisi de ne pas diffuser « pour ne pas démobiliser l’électorat » : toujours se méfier des sondages…

Aujourd’hui, à l’UMP, c’est le marasme. Tout ce que touche Sarkozy depuis son retour aux affaires (les politiques, pas les judiciaires), se transforme en bâton merdeux : la scoumoune, la poisse, les escadrilles d’emmerdements, sans compter les mises en examen de proches sur des affaires de financement de campagne électorale ainsi que les finances du parti qui ressemblent à la dette grecque.

Cela sent la fin de règne, avec des vice-présidents qui jouent leurs cartes en se répandant dans les médias pour faire entendre leurs petites musiques personnelles sur la meilleure manière de voter au second tour : cacophonie assurée qui fait les délices des autres partis.

Et au PS, me direz-vous ? Et je vous répondrai, pas mieux que chez le voisin. On se félicite du « sursaut », imputé à la posture du Président de la République lors des évènement du début Janvier, à croire que dans ce pays, gouverné, à droite comme à gauche par des partis et des politiques qui n’ont plus aucune prise sur la vie économique et le chômage, il suffirait de meurtres odieux, ou d’une bonne guerre en Lybie ou au Mali pour retrouver la confiance et provoquer un frémissement dans les urnes. Finalement, le FN a peut-être raison, lui qui fait toute ses campagnes sur la sécurité ou l’immigration, et ne parle d’économie qu’au quarantième alinéa de son programme, au verso des professions de foi : les élections ne peuvent se gagner que sur « l’unité nationale » en cas de « danger », voire sur le rejet des autres.

Le PS et l’UMP n’ont pas encore abandonné (semble-t-il…) l’idée qu’ils pouvaient influer sur le cours de choses en matière d’économie de finance et de chômage, malheureusement, lorsqu’on voit le résultat final des textes votés, en lambeaux après le passage des rouleaux compresseurs des lobbies (comme ceux des professions règlementées pour la loi Macron), on ne peut être qu’abattus, à moins que notre discernement entre la misère des notaires et celle des sans-abris ait été notablement altéré par l’écoute des chaînes d’info en continu. 

L’éducation, la citoyenneté, la sécurité, comme remèdes ?

Juste un emplâtre sur une fracture ouverte et dont les éventuels effets se feront ressentir dans 5, 10 ou 15 ans. Or il faut de l’immédiat, du court terme pour maintenir l’illusion de l’efficacité du politique. Alors, de plans en mesures d’urgence, de coup de menton et de déclaration péremptoire sur les moyens financiers qui ne viendront jamais, le bon peuple est sommé de croire que cela ira mieux demain et comme il ne croit plus à rien, il se réfugie dans l’abstention en protégeant ses petits acquis et en espérant passer entre les gouttes. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • alain_àààé 4 février 2015 15:26

    excellent article mais j pense que tu aurais du donner la soution a ses bandits escros de tous poils sous mitterand on eu un des plus grands assasins du 20e siecles c est fabuis avec le sang contaminé pas de responsable puis d autres ministres et jusq a maintenant ou au PS ou UMPS n ont jamais eu autant de casseroles mais comme je l ais deja écri attention aux retour de batons a force de mettre le peupe dans une misere de plus en plus difficile il pourrait bien se rebiffer et je peu comme officiellemnt agent de renseignement j ai encore garder des contacts jusqu au ministére et la situation s degrade ?


    • Esprit Critique 4 février 2015 15:43

      l’élection du Doubs, c’est un non évènement, si ce n’est que symboliquement c’est la fin de la majorité PS.

      Après le 29 Mars et l’éradication quasi total du PS dans tous les départements de France , avec un FN présent de façon significative sur tout le territoire , La on pourra parler de l’avenir de la France.


      • Fergus Fergus 4 février 2015 16:34

        Bonjour, Esprit critique.

        Vous commettez une erreur d’appréciation sur l’importance de cette élection : comme je l’ai indiqué plus bas, elle dessine les prémices de ce que sera la primaire de l’UMP. Ce n’est donc pas un simple siège à l’Assemblée qui est en cause, et c’est pourquoi tous les caciques de l’UMP sont montés au créneau hier.


      • Michel DROUET Michel DROUET 4 février 2015 20:37

        Bonjour esprit critique

        Je pense que vous vous réveillerez avec une sacré gueule de bois si cela arrive !


      • Michel DROUET Michel DROUET 4 février 2015 20:39

        Bonjour Esprit Critique

        Je pense que vous vous réveillerez avec une grosse gueule de bois , ci cela devait arriver !


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 février 2015 16:10

        Cette médiatisation à outrance d’une élection locale montre deux choses :

        01) Le vide politique Hexagonal juste couvert par le foisonnement de la désinformation médiatique.

        02) La véritable culture française qui s’articule toujours autour d’un « rejet » et même plus que ça d’un « bouc émissaire »  !

        Si le Pendule Gauche-Droite était capable de répondre de la situation socio-économique actuelle, il n’aurait même pas besoin de prononcer l’expression « Front National ».

        Leur incompétence ayant fait preuve sur le terrain depuis des décennies, ce n’est pas en dénigrant le FN que les « Nuls » pourront reprendre leurs couleurs !
         


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 février 2015 02:01

          Mohammed à ce train là vous finirez sur le bûcher que vous êtes en train d’allumer. Très con. Mais si vous brûlez bien, ça fera de belles flammes, car un Mohammed averti en vaut deux. Et vous avertir, je ne fais que ça. Tant-pis pour vous, mais ça me fait de la peine.


        • izarn 5 février 2015 03:04

          Oui l’abstention n’a rien à voir avec une non « mobilisation ». Quand PS et UMP sont aussi nuls l’un que l’autre, aussi atlantistes, eurolatres, anti-poutine, sioniste, austéritaires, traitres et criminels fauteurs de guerre...Pourquoi se mobiliser ? On remarque que finalement on se mobilise plus pour le FN que pour eux.
          L’idée que l’on va ensuite se mobiliser pour « faire barrage à Le Pen »...
          Pourquoi faire ? Un député FN de plus à l’Assemblée ça va changer quoi ?
          Alors ? Ben je suis comme tout ces français du Doubs :
          Qu’aillent tous se faire foutre !
          Et meme, j’irais voter FN, histoire de bien rire, le soir venu !


        • Fergus Fergus 4 février 2015 16:30

          Bonjour, Michel.

          « Aujourd’hui, à l’UMP, c’est le marasme. Tout ce que touche Sarkozy depuis son retour aux affaires (les politiques, pas les judiciaires), se transforme en bâton merdeux » 

          Oui, et ce n’est sans doute pas fini. Contrairement à ce que pensent certains, cette élection est effectivement un évènement majeur en cela qu’ elle préfigure ce qui se passera sans aucun doute lors de la primaire UMP. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le résultat du 1er tour a fait un tel buzz dans les médias, et si les caciques de l’UMP, tous réunis hier soir en bureau politique, se sont déchirés sur le sujet durant près de 2 h 30.


          • Michel DROUET Michel DROUET 4 février 2015 20:34

            Bonjour Fergus

            Sarkozy a voulu reprendre le parti uniquement pour se construire une sorte d’immunité judiciaire, pas pour définir un projet politique. Résultat, c’est la foire d’empoigne qui préfigure l’éclatement de l’UMP. Nous ne sommes plus très loin d’accords entre le FN et la frange la plus radicale de l’UMP pour les prochaines élections départementales et régionales.


          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 février 2015 01:38

            Bonsoir

            Exactement. On ne voit plus trop la différence entre un wauquiez et la bande à lepen. Ca promet du sport , parce qu’au FN, on ne va pas traiter dans la nuance, un ump est un ump. Voire un umps. On verra bien, mais c’est marrant, ça sent le sapin partout à droite, à mon avis. J’attends les primaires UMP avec impatience. D’ici que 2 ou 3 juges se réveillent avant... on va rigoler. Quant au FN, son attitude pathétique dans la tourmente, la manif magistrale de Beaucaire, le revers européen, tout ça préfigure d’intéressants développement. Vraiment on va rigoler. Sans compter d’autres juges intéressés à divers titres à la marine et a ses moussaillons. qui pourraient eux aussi se réveiller.


          • Trelawney Trelawney 5 février 2015 16:12

            Il ne faut pas oublier que l’UMP qui est la réunion du RPR et de la droite classique (giscardienne) a été crée pour faire barrage au FN.

            En 2015 le retour du messie Sarkozy ne s’est pas fait comme il le souhaité. Les cadres de l’UMP qui savent très bien dévorer leurs chefs vont l’utiliser jusqu’au bout pour qu’il symbolise l’échec et d’autre (Juppe, Lemaire etc) sont déjà sur le départ pour le remplacer aux élections. Et je ne suis même pas certain qu’il y aura des primaires.

            Si le FN est élu dimanche, le PS est mort et enterré. Il n’aura pas le temps de se relever pour les cantonales et c’est cette élection qui va sonner le gal, car le PS a beaucoup de départements à perdre. Les régionales, puis les présidentielles, puis tout de suite après les législatives vont envoyer ce parti rejoindre son ami le Pasok.


          • Marko Pauleau Marko Paulot 4 février 2015 16:36

            Un événement majeur avec 69% d’abstention... 


            • Michel DROUET Michel DROUET 4 février 2015 20:41

              Avec 60 % d’abstention : c’est marqué dans mon article...


            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 février 2015 01:48

              2° tour, 2 candidats pour 3 électorats :
              1 - les pro-FN (ont probablement déjà fait le plein)
              2 - les UMP (pour qui ? et combien ? plus, moins ?)
              3 - les anti-FN (le reste de l’électorat, et là aussi combien ?)
              A mon avis, 1+2<3 et les carottes sont cuites.


            • izarn 5 février 2015 03:16

              Oui, si l’UMP se la jouait tactique et pas européiste pro-Merkel, il pourrait laisser le FN gagner. Ca ferait un député PS de moins à l’Assemblée...Toujours ça de gagné, et c’est pas avec 4 députés que la FN va faire la loi !
              Alors non ; faisons « une union nationale » composée de traitres, de vendus, de profiteurs, d’eurolatres merkeliens, d’atlantistes otaniens, d’anti-poutiniens admiratifs du Roi du Chocolat qui massacre son peuple en Ukraine. Et continuons à faire crever la Grèce ! Super !
              Alors moi je dis : Allez vous faire enculer avec votre union nationale de merde...


            • Garance 5 février 2015 10:38

              Tiens pour le Confusius à 2 balles



              Qu’il aille s’acheter une boule ça lui éviterait d’écrire des âneries ( comme d’hab)

            • Trelawney Trelawney 5 février 2015 16:15

              Dans le 2 il y a les pro FN qui voteront FN et les anti FN qui préféreront aller à la pêche ou au ski plutôt que de voter PS

              A par une trés petite minorité jamais un UMP votera PS pour faire barrage au FN


            • Michel DROUET Michel DROUET 5 février 2015 19:00

              Bonjour Trelawney

              D’après un sondage, 50 % des électeurs UMP s’abstiendront et les autres 50 % se répartiraient pour moitié entre le FN et le PS


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 février 2015 17:11

              Dans cette élection du Doubs, en dehors des Partis dominants, il y avait bien d’autres candidats dont les médias ne parlent pas. On ne peut pas se plaindre de voir toujours les mêmes têtes politiques, et ne pas dénoncer la censure faite sur les autres candidats.


              Il y avait :
              - 4 candidats indépendants.
              - un candidat du Parti de France
              - une candidate NPA-FDG-PCF
              - un candidat UPR
              - un candidat communiste
              - un candidat des Verts
              - un candidat Lutte ouvrière.

              Il est illusoire de fermer sa télé, elle est ouverte parfois à plein temps dans des millions de foyers français. Il faut exiger au moins des médias publics, qu’ils présentent et fassent des débats avec les candidats que personne ne connaît. Tous les candidats doivent avoir droit d’accès aux médias.
              Au lieu de nous bassiner avec des Partis que tout le monde connaît depuis 40 ans.

              Il faut savoir que lorsqu’un candidat se présente aux débats de FR3, en période électorale, s’il n’est pas PS, UMP, ou FN, FR3 lui refuse de participer aux débats.
              C’est ça, la démocratie et la liberté d’expression vs Charlie- Charlot !
              Et les mêmes qui pleurnichent sur le taux d’abstention, se gardent bien de demander l’accès des médias pour tous les candidats...

              • legrind legrind 4 février 2015 20:00

                Vincent ADAMI (FdG-PCF-PG-NPA-MRC) : 941 voix, 3,66 % Pas encore d’effet Syriza semble t’il smiley 
                Bernard LACHAMBRE (EELV) : 799 voix, 3,11%
                Michel TREPPO (LO) : 404 voix, 1,57%
                Alde VINCI (PF) : 315 voix,1,23 %
                Jean-Claude BONNOT (Fédéraliste) : 152 voix, 0,59%
                Yannick HERVÉ (UPR) : 147 voix, 0,57 %
                Ismaël BOUDJEKADA (Indépendant) : 137 voix, 0,53 %
                Antonio SANCHEZ (Communistes) : 127 voix, 0,49 %
                Marc O (Indépendant) : 40 voix,0,16 %
                Nicolas ROUSSEAUX (Indépendant) : 26 voix, 0,10 %


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 février 2015 01:51

                Vous avez raison, Fifi, il faut enquêter sur ce silence médiatique très suspect. Surement un coup des illuminati ou de l’internationale sioniste.


              • izarn 5 février 2015 03:24

                Et bien justement les petits partis presentés ici jusqu’à l’UPR font 10,14% des voix.
                Ce n’est pas suffisant pour etre représenté dans les merdias, alors que le larbin du PS est representé à 90% avec seulement 28% ?
                On voit bien le comportement des merdias...Ils ne changent pas dans le totalitarisme de la pensée système.


              • jeanVidales jeanVidales 4 février 2015 18:08

                Peut-être que vous ne savez pas que le Front de Gauche a la même analyse que vous. Alexis Corbière ça la grève civique.


                • kéké02360 4 février 2015 18:58

                  çà fait belle lurette que l’ump-ps et associés sont en état de mort cérébral !!! smiley

                  Pourquoi les laisser << gouverner >> !!!? A ce stade pour leur éviter une longue agonie je propose l’euthanasie, les français ont du cœur, ils peuvent les soulager smiley

                  Depuis le temps que çà dure, pour vous et vos enfants , faites une bonne action smiley


                  • legrind legrind 4 février 2015 19:11

                    Allez Sophie ! : Les journalistes « orientés » essayent de la couler en allant déterrer et manipuler une histoire qui date d’il y’a 20 ans !


                    • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 4 février 2015 19:54

                      l’UMPS ne fait pas partie de la solution mais du problème
                      Comme tous les partis politiques...


                      • dohc 4 février 2015 19:58

                        "Ne boudons pas cependant notre plaisir, cette élection marque le départ définitif (on l’espère) des affaires françaises de l’inénarrable Moscovici dont la transparence, l’inefficacité et l’incompétence au Ministère de l’économie resteront longtemps dans les mémoires.

                        Vazy, ne boude pas ton plaisir Michel...on est de tout cœur avec toi, si au moins quelques uns ont du plaisir...

                        Le FN offre par son néant un espace pour ceux qui aspirent à profiter des positions que permet une carrière en politique, sans notion d’utilité productive, de réalisation concrète ni de compétence appliquée...

                        Alors c’est vrai, que les tocards du FN remplacent les tocards d’avant, on est content pour eux...


                        • izarn 5 février 2015 03:33

                          Ce n’est pas une question de tocards. C’est une question d’hommes systèmes. Ils obéissent à un libertarianisme globalisé, controlé par les USA. Ils obéissent aux diktats de la BCE, du FMI.
                          Voila c’est tout. Parcequ’en faisant des choses simples, sortir de l’euro, de l’OTAN, pourrait résoudre simplement pas mal de choses.
                          On connait les compétences des « non tocards », les énarques, les polytechniciens, les Harvards, etc...On connait les résultats depuis 40 ans...


                        • Onecinikiou 4 février 2015 20:42
                          Chronique d’une manipulation ordinaire par les médias de l’oligarchie.

                          Le Figaro, journal prétendument de droite mais en fait totalement aligné - comme le journal Le Monde, lui prétendument de gauche, et subventionnés l’un et l’autre à dizaine de millions chaque année par ces cons de français - sur l’euro-mondialisme et ses vecteurs : immigrationnisme, néolibéralisme, atlanto-sionisme, et dictature de l’oligarchie et de son parti unique l’UMPS (pour la France, mais il en est d’autres coalitions du même type à l’étranger), journal qui fait les poubelles afin de dénicher, 20 ans après, le petit mot, la petite phrase qui permettront de discréditer la candidate (ou les candidats) du Front National, dans l’optique bien entendu d’assurer la victoire du champion interchangeable du parti unique. 


                          Hilarant de constater que cette publication nationale se fait à cette occasion le relais d’un obscure «  site d’information », sans nul doute issus des rangs de l’ultra-gauche trotskiste/antifas sous sponsoring mondialiste, exclusivement consacré au Front National et chargé de dénicher, que dis-je de traquer, les pensées interdites par le Système de domination. Exemple typique de campagne de manipulation et de terrorisme intellectuel, qui préfigurent certainement la campagne de 2017, mère de toutes les batailles à venir.

                          Reproduisons ici in extenso les propos incriminés (par les réseaux terroristes susmentionnés) de la candidate, prononcés en 1996, au cours d’un conseil municipal. Que chacun se fasse à l’idée de l’ampleur de l’infamie.


                          Scandale absolu ! Propos immondes ! Nauséabonds ! Proférés en dépit d’un bon sens orwellien et qui méritent que son auteur soit jeté à la vindicte et vilipendés par les tenants du Système ! Au poteau, vite !

                          • izarn 5 février 2015 03:42

                            Quand on pense que l’autre qui a été élu président voulait passer les immigrés aux Karcher...
                            Sans compter les sorties de Manuelo « El blanco »....


                          • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 4 février 2015 20:56

                            J’ai bien aimé le psychodrame de l’UMP : est-ce qu’on leur demande de voter blanc ou est-ce qu’on les laisse choisir !

                            Mais, bande de cons, l’électeur choisit de toute façon pour qui y vote ! Y s’en fou de vos consignes !


                            • BA 4 février 2015 21:21

                              Bon anniversaire, les 560 traîtres !

                              C’était il y a sept ans, le 4 février 2008, à Versailles. Les députés et les sénateurs étaient réunis en Congrès pour voter le projet de loi constitutionnelle modifiant le titre XV de la Constitution. En clair :

                              - Si les députés et les sénateurs avaient voté « contre », un référendum sur le traité de Lisbonne aurait été organisé.

                              - Si les députés et les sénateurs avaient voté « pour », il n’y aurait pas eu de référendum sur le traité de Lisbonne.

                              Résultat :

                              Les députés et les sénateurs se sont rendus complices d’un coup d’Etat : ils ont voté « pour » (560 voix).

                              560 traîtres ont trahi le peuple français.

                              560 traîtres ont refusé de soumettre le traité de Lisbonne à référendum, alors que ce traité de Lisbonne reprend 98 % du Traité établissant une constitution pour l’Europe.

                              Seuls 181 députés et sénateurs ont sauvé l’honneur. Seuls 181 députés et sénateurs ont résisté au coup d’Etat : ils ont voté « contre ».

                              Conséquence : il n’y a pas eu de référendum sur le traité de Lisbonne. Le traité de Lisbonne a été adopté trois jours plus tard par le Parlement français, le 7 février 2008.

                              Conclusion : la construction européenne est anti-sociale, anti-populaire, anti-démocratique. Elle doit être détruite.

                              Pour savoir qui sont les 560 traîtres qui ont voté « pour », c’est ici :

                              http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo9000.asp


                              • kéké02360 4 février 2015 21:31

                                Merci pour la liste des traitres, çà peut être utile en cas de guerre civile comme souhaité par l’ump-ps et associés : que leur volonté soit faite smiley

                                Leçon de démocratie à diffuser largement c’est ici :

                                http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/un-universitaire-donne-une-lecon-48755?debut_forums=0#forum12981979 

                                il est vraiment temps de vider les latrines de la ripoublique smiley


                              • Dwaabala Dwaabala 4 février 2015 21:30

                                Il y en a qui ont le cœur à rire devant le résultat du candidat Fdg, moi je l’ai à pleurer. Sniff.


                                • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 février 2015 01:56

                                  A force de gueuler sus à l’UMPS ou sus à l’Euro à l’unisson du FN, ça devait arriver. Moi qui ai milité des années à l’extrème gauche, j’en ai eu envie de dégueuler... Nous y voilà, déconfiture et/ou démotivation totale... Ne pas se plaindre, les enfants. Juste grandir. La Grèce va vous y aider.


                                • Armelle 5 février 2015 09:33

                                  Je vous comprends DWAABALA  ! Quelle tristesse !!!

                                  Vincent ADAMI  3,66 %
                                  annoncé comme représentant le FdG-le PCF-le PG- le NPA-le MRC
                                  Antonio SANCHEZ (Communistes) : 127 voix, 0,49 %
                                  C’est une grosse farce, avec si peu de voix, ces formations (ou plutôt ces troupes de cirque) devraient être interdites de passage dans les médias, comme ça l’est pour Asselineau (par exemple) !!!
                                  Et après cela, il y en a qui fabule et se réjouissent déjà d’un printemps européen, dont la Grèce serait, paraît il, le berceau !!! pffff...

                                  Je pleure aussi Dwabala, mais de rire !!!



                                • soi même 5 février 2015 09:29

                                  Sa il est on enfin arrivé au stade où le jeux démocratique finie par accoucher de fruit pourrie !
                                  On va pouvoir nous refaire le coup de l’homme nouveau, et le comble tous vont l’appeler
                                  Je sue Charlie ! !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès