Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’énergie de l’espoir

L’énergie de l’espoir

Nous avons tous reçu, un jour ou l’autre, dans notre boite « mail » l’un de ces textes dont la taille des caractères diffère, aux couleurs bigarrées, dénonçant, sans la moindre preuves, des "mensonges", dont il apparait, après vérifications, qu’il s’agit d’intox, de hoax, ou tout simplement de tentatives de manipulation.

Récemment un internaute faisait circuler l’un de ces mails, dans lequel les dirigeants de gauche étaient tous montrés du doigt : ils étaient tous, preuves à l’appui, à la tête de fortunes, ce qui les rendaient, d’après l’auteur, illégitimes à défendre des idées de gauche, et encore moins a gouverner.

Par contre, il mettait sur un piédestal l’actuel chef de l’état, issu d’une famille pauvre, et donc, selon lui, tout à fait à sa place à la tête du pays, et posait des couronnes sur la tête de la fille d’un pauvre fils de marin pécheur, appelée Marine.

Cette caricature populiste méritait mieux qu’un déni amusé, et j’ai proposé à l’auteur provocateur une réflexion mettant face à face Jean Jaures, issus d’une riche famille paysanne et bourgeoise, (lien) et Adolf Hitler, mendiant orphelin. lien

Lequel des deux a été le meilleur dirigeant ?

Ma réponse n’a pas provoqué d’écho.

Dans un autre domaine, celui de l’énergie, un anonyme, ils le sont souvent, assurant qu’il était un ex-ingénieur EDF, s’est ingénié à dénigrer les valeurs écologistes.

Il n’a pas hésité à appeler son brulot « désinformation au plus haut niveau des services de l’information », ce qui ne manque pas de sel.

S’en prenant d’abord à Hulot, ce qui peut se comprendre, il s’est employé à démolir les énergies propres et renouvelables.

Dans son pamphlet internaute, Il conteste le fait d’éteindre les veilleuses de nos appareils électriques lequel ne ferait qu’économiser 4 à 5% au lieu de 30 ou 35% annoncés parfois. lien

Mais les petits ruisseaux ne font-ils pas les grandes rivières ? Et une meilleure gestion de l’énergie n’est-elle pas la meilleure réponse à un plan alternatif permettant la sortie du nucléaire ?

Petit rappel : pour 271,5 Mtep produits en France, un peu moins de 150 Mtep arrivent chez le consommateur (lien) car le transport de l’énergie provoque un gros gaspillage de celle-ci, et le rendement des centrales nucléaires n’est que de 30%  . lien.

Preuve s’il en fallait que le choix de la centralisation énergétique n’est pas judicieux, et qu’il vaut mieux consommer sur place, lorsque c’est possible, l’énergie produite.

Une meilleure isolation des habitations et des entreprises (taux : 0,6) ferait baisser considérablement notre consommation : entre 1999 et 1986, grâce à l’amélioration de l’isolation, ce sont 11 Mtep qui ont été économisés. lien,

Mais on peut aller beaucoup plus loin et dans le cas des maisons « basse-énergie » on peut descendre à 0,30 (lien) ou même choisir l’option Bepos (bâtiments à énergie positive) qui non seulement ne consomment pas d’énergie, mais en produisent. lien

Ce qui signifie qu’en appliquant la recette « Bepos » à tous les bâtiments du pays, non seulement ça relancerait l’emploi, mais cela permettrait de fermer un certain nombre de réacteurs nucléaires, en d'économiser encore plus d'énergie.

Pour la petite histoire, il faut savoir que, s’il est vrai que la part du nucléaire (en 2007) représente 76,8 % en terme de production d’électricité, cela ne représente que 17,7% de la consommation finale d’énergie.

EDF a poussé les français à se chauffer à l’électricité, ce qui est un non-sens, d’autant que notre pays est riche en eau chaude de grande profondeur et que rares sont les régions qui en sont dépourvues. lien

Mais ce n’est pas tout.

Au sujet de l’éclairage public, sans retourner non plus aux réverbères d’un temps révolu, interrogeons nous sur l’opportunité de laisser éclairer des nuits entières des lampadaires dans nos villes, villages, au bord de nos routes, et autoroutes ?

Il existe aujourd’hui une entreprise qui propose des luminaires alimentés par des capteurs solaires, doublés de petites éoliennes, qui, en accumulant l’énergie dans la journée, la restitue le soir, sans pour autant la prendre sur le réseau. lien

Ailleurs des communes optent pour l’éclairage public en veilleuse. lien

Ce n’est pas rien.

Il ne s’agit donc pas de se « serrer la ceinture » mais plutôt de gérer différemment l’énergie.

Puis notre ingénieur s’en prend aux capteurs photo voltaïques qui seraient d’après lui, pleins de métaux lourds très polluants.

Sur ce lien, la preuve du mensonge.

En effet, les capteurs photovoltaïques sont généralement en aluminium : nulles traces là-dedans de mercure, de cadmium, de plomb, arsenic, zinc, et autres métaux lourds. lien

De plus il est recyclable à l’infini. lien

Quand au silicium amorphe, il est pris en sandwich entre une plaque de verre, et une feuille de polymère. On cherchera en vain des métaux lourds. lien

Aujourd’hui, une nouvelle génération de capteurs photovoltaïques utilise une autre technologie, en se calquant sur le principe de la photosynthèse, et sont constitués d’une couche de dioxyde de titane et d’une solution électrolytique. lien

Autant efficaces que les précédents, ils présentent l’intérêt de pouvoir être « imprimés » sur un support souple, voire transparent, et d’être bien moins cher que les panneaux au silicium amorphe. lien

Puis notre "ingénieur" s’en prend aux éoliennes dont il déclare sans rougir qu’elles sont 4 fois plus chères que l’atome.

Hélas pour lui, c’était avant la catastrophe de Fukushima, puisqu’on sait aujourd’hui que le prix de l’électricité nucléaire est largement sous évalué.

D’abord parce que contrairement à ce qui est généralement affirmé, le nucléaire produit du CO2. En effet, si pendant la production d’électricité, c’est effectivement une énergie qui n’en produit pratiquement pas, avant d’en arriver là, il faut l’extraire, et cela provoque une énorme production de CO2, en amont, et en aval. lien

Mais revenons au prix.

Entre le prix des centrales, comme celle de l’EPR dont le prix de départ à déjà doublé (lien) avant même qu’elle produise le moindre kilowatt, et le démantèlement estimé à 17 milliards (pour les centrales françaises) serait plus proche des 200 milliards. lien

Ajoutons à ça l’élimination des déchets, pour lesquels aucune solution raisonnable n’été trouvée, mais qu’il faudra bien payer un jour où l’autre et pour finir, à la lumière de la catastrophe de Fukushima, on sait aujourd’hui que pour assainir le territoire pollué, la somme de 200 milliards est envisagée, sans même évoquer la perte pour des dizaines d’années de centaines d’hectares pollués au césium 137. lien

C’est d’ailleurs un défenseur de cette énergie polluante qui le dit : Jean marc Jancovici affirme « le nucléaire coute 2000 à 3000 € par kW de puissance installée  » (contre 500 € pour le gaz). lien

Ensuite notre ingénieur, jamais à court de d’imagination, s’attaque aux biocarburants, mélangeant allègrement les biocarburants issus de la culture, (contestables, bien évidemment) et le biocarburant, méthane issu de l’activité humaine, dont on sait aujourd’hui qu’il pourrait à lui seul assurer l’énergie pour tous les véhicules du pays, poids lourds compris. lien

Comme je l’ai écrit dans un article récent, la page nucléaire pourrait donc être rapidement tournée, sans pour autant utiliser le charbon ou le pétrole. lien

Pour finir en « beauté », le vaillant contestataire s’en prends aux éoliennes, qui d’après lui n’auraient qu’une puissance maximum de 2 mégawatts, dont il annonce sans rougir qu’elles sont « 4 fois plus chère que l’atome  ».

La preuve du mensonge est sur ce lien.

Faut-il aussi rappeler qu’au moment ou la centrale de Fukushima explosait à répétition, avec les conséquences que nous savons, les éoliennes de haute mer, installées au Japon, ne subissaient pas le moindre dommage. lien

Oublions le passage dans lequel l’auteur affirmait que la climatisation d’une voiture ne consommait pas d’énergie, et que ce chauffage était dû uniquement à la récupération de la chaleur produite par le moteur, ce qui doit en faire sourire plus d’un : le rédacteur doit en être resté à la 2CV, dont la vitesse des essuies glaces étaient fonction de la vitesse de la voiture.

La réalité est qu’une voiture qui utilise la clim en ville consomme en moyenne 20% de carburant supplémentaire. lien

« l’ingénieur » finissait son torchon en affirmant que « l’électricité « dite propre », sans fumée, sans CO2, sans atomes, (…) mise a part les centrales hydro, çà n’existe pas » et jamais à l’abri d’une outrance, il conclut en déclamant : « surtout, surtout, je vous en prie, informez vous ( !), et diffusez ceci, si cela vous interpelle ».

Voila qui est fait.

Car comme dit mon vieil ami africain, avec son humour coutumier :

« On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface  ».

L’image illustrant l’article provient de « globalwarminghoax.info  »


Moyenne des avis sur cet article :  4.15/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • jako jako 3 juin 2011 10:04

    Bonjour Olivier, merci de rester éveillé... smiley
    La dé-sinformation lobbyiste marche de moins en moins je pense.
    Hier matin sur FI il y avait Corinne Lepage qui n’a pas eu la langue de bois, c’est vrai que le vent tourne en ce moment, sale temps pour les girouettes.
    De toutes manières il faudra bien s’organiser autrement pour toutes les consomations, c’est inéluctable, dame nature s’occupe en ce moment de nous le rapeller.


    • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 10:23

      jako
      les écolos d’eelv ont intéret a se bouger les fesses, parce que pour l’instant, je ne les sens pas trop crédibles, surtout quand je pense qu’ils risquent de choisir hulot comme candidat,
      ils ont beaucoup déçu dans le sud ouest ou après avoir été du coté des opposants aux tracés tgv, on s’aperçoit aujourd’hui qu’ils sont plus dans le discours que dans les actes.
      sale temps pour les girouettes, en effet !
       smiley


    • LE CARDINAL 3 juin 2011 10:32

      il est certain que de très gros progrès peuvent être réalisé en matière d’environnement.
      le jour ou ces énergies rapporteront suffisamment aux investisseurs nul doute que la machine démarrera en fanfare mais « il faut » dans l’immédiat rentabiliser au plus les investissements passés...au risque de le payer tous très cher !

      merci à l’auteur


      • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 11:32

        le Cardinal
        le plus grave, c’est qu’en haut lieu, on en est parfaitement conscient, toutes les informations de cet article, ils les connaissent très bien,
        pas étonnant que dans le grenelle, le nucléaire n’avait jamais été abordé.
        merci de votre commentaire


        • Walid Haïdar 3 juin 2011 11:13
          ta gueule ta gueule ta gueule, ta gueule ta geule ta gueule,

          TA GUEUUUUUUUUUUUULE !!!!!!

          TA GUEULE !

        • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 11:36

          kalki
          pas sur qu’il faille se contenter d’un salaire minimum,
          ils sont nombreux a penser qu’il faudrait aussi déterminer un salaire maximum.
          aujourd’hui certains grands patrons gagnent 900 fois le smic
          je pense que 30 fois, c’est déjà pas mal, et par un principe de vase communicants, les bas salaires vont fatalement remonter,
          mais pour obtenir çà, il va falloir aller au dela qu’une manifestation à répétition.
          les Tunisiens ont montré la voie.
          les Espagnols viennent de l’emprunter...
          alors ?
           smiley


        • Kalki Kalki 3 juin 2011 12:22

          Vous savez olivier, ils ont surement des solutions sous le chapeau pour régler le problème de tout ces gens inutiles , et qui font chier ( c’est le mot ) et la tentation de régler ce problème d’une manière ou d’une autre est surement très tentante

          bien que ces imbéciles, en haut de la pyramide : soit inutiles, et incompétent et ne foutent rien

          se passer de tous les gens d’en bas, ca ne dérange pas leur vision du monde : aucunement

          Par ailleurs , ils croient supérieur : ca n’aide en rien qu’il fasse enfin la véritable révolution intérieur


          On pourra pas faire travailller les gens 5 heure par jours
          il y a deja pas de travail, l’inutilité a tout atteint ( primaire, secondaire, tertiaire, gestion et prise de décision , spectacle : TOUT ABSOLUEMENT TOUT )

          il faudra leur faire creuser des trous et les rebourcher

          N’y allons pas avec des pincettes non plus : pour eux, TUER TOUT LE MONDE ET FAIRE ENFIN CE QU’ILS VEULENT DU MONDE : est une solution attrayante qu’on écrit sur des steles en pierres aux états unis


        • Kalki Kalki 3 juin 2011 12:29

          Ils ont essayé de vous étouffer petit a petit, tout doucement : comme un violeur qui prend un coussin pour vous étouffer

          Les solutions d’allocation universelle c’est d’avant la seconde guerre mondiale, c’était une promesse d’après la seconde guerre mondiale, oh que de douce désillusion déjà

          Un Conseil national de la résistance qui n’a au mieu que remis le capitalisme et libéralisme mondiale en marche sans régler le probleme

          Et nous y voila

          DANS L’IMPASSE


        • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:07

          Kalki
          l’homme n’est peut-etre pas fait pour « travailler » au sens initial du mot.
          le travail est la traduction du mot souffrance, et j’ai donc envie de l’oublier
          je demande aux internautes de proposer un autre mot.
          sur qu’ils vont en proposer.
          nous avons envie d’agir, pas de travailler.
          nous avons envie de vivre, pas de « faire marcher l’économie mondiale »
          nous avons seulement envie d’exister.
          pas d’être des pantins manipulables qui font gentiment leurs 8 h de travail par jour.
           smiley


        • gaijin gaijin 3 juin 2011 13:28

          olivier
          c’est parce que a forme moderne du travail qui conditionne l’individu a être moins qu’une machine est une insulte a la dignité humaine

          un homme arrive sur un chantier et voit des ouvriers en train de tailler des pierres
          il demande au premier :
          « - que fais tu ?
           - je gagne mon pain »
          au second :
          « - que fais tu ?
           - je taille une pierre »
          au troisième
          « - que fait tu ?
           - je construit une cathédrale »

          voilà voilà


        • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:41

          gaijin
          très joli,
          je partage.
           smiley


        • Kalki Kalki 3 juin 2011 13:57

          Olivier nous sommes ici et maintenant : les gens sont formaté pour penser qu’ils doivent travailler

          Leur expliquer que travailler n’est pas nécessaire

          Et que maintenant il faut vivre , simplement, se calmer,

          Peut être oeuvrer, dans un meilleur des mondes

          Ca va être compliqué, il faudra au moin une génération

          Olivier nous sommes ici et maintenant : les gens sont formaté pour penser qu’ils doivent travailler

          et nous sommes au bord du précipice


        • Kalki Kalki 3 juin 2011 14:00

          Walid moi aussi je t’aime profondément  : Aimez vous les uns les autres


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 juin 2011 11:03

          kalki
          je prépare un article sur « la théorie du centième singe »
          si tu as des infos, des développements la dessus, ils seront les bienvenus.
          à+


        • dogon dogon 3 juin 2011 11:19

          Bonjour Olivier,

          En effet, avec toutes nos connaissances et nos technologies actuelles, il serait aisé de faire de chaque foyer, un producteur net d’énergie à base d’énergies renouvelables non-polluantes.
          Mais c’est sans compter avec l’oligopole des EDF, GDF/Suez et autres AREVA, POWEO, etc...
          Ces gens-là ne veulent pas de ces systèmes car ceux-ci rendraient les citoyens indépendants. Leur main-mise sur l’approvisionnement en électricité (entre autre) n’aurait plus lieu d’être et, globalement, le niveau de vie de la population, ainsi que sa qualité, augmenterait. Politiquement comme économiquement parlant, cela rendrait un pouvoir énorme au citoyen et les priverait de leurs privilèges de caste.
          Ce n’est pas du tout ce que veulent ces gens-là. Ils veulent un troupeau à tondre. Leurs bénéfices reflètent la dépendance dans laquelle ils entretiennent la population mondiale, car ce problème est mondial et pas uniquement franco-français.
          Tous les moyens sont bons pour accroitre la dépendance de la population à leur production. Je parle de moyens de propagande, de désinformation, voire de moyens encore plus coercitifs.

          Il faut demander aux candidats pour 2012 ce qu’ils ont l’intention de faire dans ce domaine et de s’engager fermement à le faire quand ils seront au pouvoir.

          En obligeant à la construction de batiments à énergie positive et en favorisant l’accession des particuliers à des techniques de « micro-centrales », la France peut se passer de centrales nucléaires ainsi que d’autres types (charbon et pétrole, entre autre). Cela a été démontré et tes articles sont là (ainsi que tous les liens) pour le prouver.

          Mais ceux qui ont privatiser le pouvoir pour leurs seuls intérêts ne peuvent admettre de nous laisser un aussi grand espace de liberté.

          Dans leur façon de voir, l’énergie ne sert pas à chauffer une maison et préparer un repas. Elle est et doit rester un moyen de coercition et de spoliation de la population.


          • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 11:39

            dogon,
            2012 ne changera peut-etre pas grand chose si le peuple ne pousse pas derrière,
            les candidats ne manqueront pas de faire des annonces,
            le dernier en date ne s’est pas géné.
            travailler plus pour gagner plus, fini les morts dans la rue, je toucherais pas aux retraites, etc
            mais si personne n’est là pour lui faire respecter sa parole, ou lui dire « dégage », çà ne changera rien.
            pour le reste du commentaire, je le partage.
            merci.
             smiley


          • liebe liebe 4 juin 2011 10:59

            Oui DOgon, et en laissant le libre choix aux usagers d’utiliser leur propre production. EN effet, nous avons décidé d’équiper notre maison de panneaux solaires, mais nous sommes obligés de revendre l’électricité à EDF. Pourquoi ne puis je pas récupérer cette énergie et la réinjecter dans mon propre système ? 


            @Oliver, merci pour cet excellent article. Je vais de ce pas l’envoyer aux empêcheurs de tourner en rond qui m’ont envoyé le fameux power point de l’ingénieur. 
            Une reflexion approfondit sur notre mode de consommation permettrait sans nul doute d’avancer dans la protection de notre mère terre et dans la production indépendante d’énergie. 
            Mais encore faut-il que les grands groupes réfléchissent différemment. Espérons. 

          • olivier cabanel olivier cabanel 4 juin 2011 11:01

            liebe,
            j’aimerais bien avoir leur réponse quand ils auront lu l’article.
             smiley
            très bon week end
            et merci de ton commentaire


          • kéké02360 3 juin 2011 11:22

            vous pouvez exiger des producteurs de Maroilles AOC qu’ils les produisent sans OGM !

            http://nonogm02.canalblog.com/ 

            De plus il existe du Maroille AOC Bio à la ferme du Pont de Sains smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 11:40

              merci kéké de nous signaler cette initiative
              elle peut être étendue à tant de produits !
              c’est une très bonne idée.
               smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:11

              kerjean
              mais tout aristo qu’il soit, il est parti d’un statut de pauvreté, même si ce que vous écrivez est exact.
              ce qui est surtout génant (!) le mot est faible, c’est que l’auteur de la provocation pose comme dogme qu’il faille fatalement être pauvre pour défendre la pauvreté.
              c’est tellement dans la caricature, et ç’est ça que j’ai essayé de montrer du doigt.
              merci de votre commentaire.
              et vive la liberté.
               smiley


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 3 juin 2011 11:55

              Olivier,

              tu prêches auprès de convaincus et n’a plus rien à démontrer. Ne viennent discuter tes arguments que les êtres à fort pouvoir « esprit de contradiction » cultivé avec succès tout au long de leur enfance. Pour révolutionner nos modes d’énergie, et refermer le la page du XX è siècle foireux et nous engager enfin vers le nouveau millénaire en paix, y a pas deux solutions, RÉVOLUTION A LA BASTILLE : http://www.dailymotion.com/video/xizkac_manifestation-paris-bastille-29-mai-2011_news#from=embed&start=0

              Bien sur sans la pub !


              • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:13

                lisa,
                çà branle dans le manche, comme disait un chanteur communard,
                la révolution a la Bastille me parait inévitable
                sarko premier osera-t-il faire tirer dans la foule ?
                aurons nous peur ?
                plus au sud, ils n’ont plus peur, en se disant que vivre à genoux n’est pas vivre.
                et nous ?


              • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:16

                kerjean
                plus c’est gros, plus ça passe.
                ils n’en sont pas à une outrance pres.
                mais je crois que nous sommes de plus en plus nombreux a avoir compris leurs tentatives de manipulation.
                j’espère qu’une cour de justice va s’occuper un jour ou l’autre de ces pseudo journalistes qui reprennent de telles conneries.
                merci de ton commentaire.
                 smiley


              • Pyrathome Pyrathome 3 juin 2011 12:25

                désinformation au plus haut niveau des services de l’information ....


                Un ingénieur sans génie stipendié par son lobby......
                Ces gens sont puissants au vu du déluge de propagande mensongère écumant les forums du net ! Mais leurs arguments débiles ne prennent plus et ils le savent , il ne reste plus que le totalitarisme pour imposer leur inepties....

                On peut le dire ouvertement, le nucléaire est mort !! tant mieux !! .......son trépas à terme est une évidence comme il était une évidence qu’il n’aurait jamais dû exister....


                • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:19

                  pyra,
                  je crois que c’est ça qui leur fait le plus mal.
                  le nucléaire est mort.
                  ou en tout cas, il ne bouge plus beaucoup.
                  je trouve quand même qu’ils ne sont pas très forts, car avec les moyens considérables dont il s disposent, ils n’arrivent plus a freiner la vague déferlante du refus de cette énergie désuète.
                   smiley


                • joletaxi 3 juin 2011 12:27

                  Cabanel, seriez-vous d’accord, si d’aventures il me venait d’avoir encore l’idée absurde de monter une entreprise,d’établir le plan comptable ,nécessaire auprès des banques pour obtenir le « pognon » ?


                  Avec vous le bilan recettes, dépenses, nous ferait pénétrer dans le joli monde de Candy, je suis sur que le comité de crédit serait ravi.

                  Vous avez oublié ,il me semble une ressource substantielle, le crottin de cheval,cela m’a fortement déçu.

                  Sinon, des nouvelles des bouilloires de Fuku ?
                  Ils évacuent Tokyo ?

                  Ca m’a fait plaisir de vous retrouver,toujours aussi vindicatif.

                  A propos du caporal moustachu,aurait-il fait des émules dans les rangs des progressistes qui combattent le réchauffement climatique ?



                  • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:23

                    mon pauvre jo,
                    vous etes dans le syndrome des sables mouvants,
                    plus vous vous agitez, plus vous vous enfoncez.
                    pourtant un connaisseur du sable( ce que vous devriez être avec vos travaux sur les chateaux du meme nom) ne devrait pas tomber dans cette situation inconfortable.
                    mais non,
                    vous aimez le sable.
                    telle une autruche, des que le moindre danger se présente, vous plongez la tete dans le sable,
                    mais il faudra un jour ou l’autre que vous compreniez que plonger la tete dans le sable n’évite pas le danger.
                    a bon entendeur...
                    et au fait... regardez à la surface de l’eau, elle commence a remonter.
                    (ref, mon vieil ami africain)
                     smiley


                  • joletaxi 3 juin 2011 12:39

                    Une info que je me devais de vous répercuter Cabanel,et un sujet d’un article dont vous avez le secret :



                    Cela semble prometteur ça

                    Je vous souhaite un bon appétit, à tous d’ailleurs

                    • gaijin gaijin 3 juin 2011 13:09

                      jo
                      la bactérie a muté a cause des radiations de foutushima 
                      les allemands, qui ne sont pas aussi bien protégés que nous par l’imperméabilité des nos experts a toute forme d’évolution, sont les premières victimes officielles du nucléaire dans le monde .......
                       smiley smiley


                    • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:25

                      jo,
                      depuis le temps que vous me connaissez, vous devriez savoir que j’évite de colporter les ragots,
                      il parait que vous vous êtes planté justement au sujet du concombre.
                      c’est ballot.
                      mettez vite votre nez rouge, et prétextez que c’était un gag.
                       smiley


                    • Pyrathome Pyrathome 3 juin 2011 13:42

                      Faudrait dire à Joe que le concombre n’est pasun sex-toy, bon sang !!  smiley...


                    • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:51

                      pyra
                      d’autant qu’il ne sait pas ce que c’est qu’une pelle.
                      s’il faut en croire son château toujours inachevé.
                       smiley


                      • Pyrathome Pyrathome 3 juin 2011 13:51

                        Notre pote Joe a sûrement une explication plausible.......
                        http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=23253
                         encore ces lobbys qui font des leurs...... smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 13:53

                          pyra
                          on connait d’avance sa réponse,
                          il s’agit d’hallucinations de drogués au H...
                          d’illuminés du 21 eme siècle
                          ou je ne sais quoi.
                          dame, faut bien qu’il trouve une réponse.
                           smiley


                        • Pyrathome Pyrathome 3 juin 2011 13:58

                          Et ça continu pour les transformateurs qui explosent..... !
                          On vient de se prendre une bonne tempête solaire ces trois derniers jours....


                          • olivier cabanel olivier cabanel 3 juin 2011 17:42

                            Pyra
                            oui, et à mon avis ce n’est qu’un début,
                            continuons le combat.
                             smiley


                          • slipenL’air 3 juin 2011 14:08

                            Bonjours Olivier
                            je suis pas scientifique mais bon.....
                            Le problème des centrales thermique c’est qu’elles dégagent beaucoup
                            de CO2 nous dit-on (faut voir en plus) ,le problème du bio carburant (Bio Fuel Systems) est qu’il lui faut beaucoup de CO2 .
                            Une solution locale intéressante serait de regrouper ces deux techniques
                            dans un endroit par exemple ou il y a du charbon et des difficultés d’approvisionnement
                            en pétrole et électricité .
                            On récupère une turbine de centrale nucléaire et va-zy mimile,
                            tu peux réinjecter du carburant dans la centrale thermique en +.
                            On pourrait en faire des petites unités aussi.
                            ton idée la dessus ?
                             
                            pas de recherches à faire les 2 techniques sont réalisées

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès