Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’Ile du docteur Moreau : le mouton à cerveau humain.

L’Ile du docteur Moreau : le mouton à cerveau humain.

Vous connaissez l’histoire de l’Ile du Docteur Moreau ? Je ne me serais jamais douté qu’on y arriverai un jour.

A l’université de Reno, au Nevada, les scientifiques jouent les apprentis sorciers. Depuis deux ans, ils ont créé des cochons avec du sang humain, ont fécondé des ovules de lapin avec de l’ADN humain et plus récemment ont créé un hybride homme-mouton. M. Chamberlain, un des scientifiques, est tout excité d’examiner les effets des cellules de cerveau humain qu’il a injecté dans le foetus de mouton il y a deux mois.

Une question est quand même perturbante : que se passerait-il si une pensée humaine se retrouvait emprisonnée dans la tête d’un mouton ? En janvier dernier, un comité d’éthique à Stanford University a autorisé la création d’une souris avec un cerveau 100% humain, expliquant que la taille même de la boite crânienne de la souris empêcherait la pensée humaine de se développer dans la souris.

En tous cas, le gardien de ces moutons expérimentaux se veut rassurant : « A ce jour ces moutons se sont toujours comportés comme des moutons. »


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Mizo (---.---.22.17) 6 juillet 2006 18:04

    Quel message reçoivent les juges du monde politique ? Et pas que de la « droite ».

    Sous Jospin, le CIRAD - un organisme public - a porté plainte et fait envoyer José Bové en prison. Verts et communistes participaient au gouvernement.

    En janvier 2004, le « politique de gauche » et chercheur Claude Allègre a écrit dans l’Express :

    « L’extrémisme de Bové est la meilleure garantie du statu quo. Quant aux OGM, qui sont les gagnants face à lui ? Les multinationales américaines, évidemment. Découragés, les semenciers européens abandonnent les uns après les autres. Aventis, Novartis, maintenant sans doute Bayer. Il reste Limagrain pour le maïs, mais pendant combien de temps encore ? La route est désormais libre devant Monsanto et DuPont de Nemours, les deux semenciers géants américains... en attendant les chinois. Bravo, monsieur Bové, beau travail ! » ou encore : « Les citoyens aimeraient savoir qui finance M. Bové ».

    Quel message reçoivent les magistrats, à qui politiques et scientifiques présentent les faucheurs d’OGM comme des dangereux saboteurs de l’économie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès