Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’impérieuse nécessité d’aller voter

L’impérieuse nécessité d’aller voter

Un jour on m'avait dit que même lorsqu'il y avait des tirs aux environs du bureau de vote, il y avait encore des personnes qui se déplaçaient pour aller voter au péril de leur vie, dans certains pays mal développés.
Sommes nous fiers de rester vautré dans notre lit, nous l'élite ?

Quel exemple montre-t'on à la future génération ?

Pendant que certaines personnes s'estiment intelligentes de déblatérer leur haine sur Agoravox, j'ai trouvé bizarre que peu d'individus comprenne l'intérêt de voter, même sur Agoravox.
On a vite oublié que le résultat du vote a un impact direct sur notre vie...

Des personnes sont mortes pour que nous puissions avoir droit au vote.
D'autres sont passées de vie à trépas pour avoir tenté de faire le bon vote (voter contre Hitler a souvent été fatal).

Or, je constate que des personnes qui sont censées montrer l'exemple osent considérer l'abstention ou le vote blanc ou nul comme une option plus que valable.

Qu'ai-je remarqué depuis des années ?

Des ploucs qui se permettent de se plaindre parce qu'un quidam n'aurait pas du être élu.
Lorsque je demande gentillement pour qui ils ont voté, ils répondent sans honte ni vergogne qu'ils n'ont pas que cela à faire.
De quoi ?

Je vais me plaindre alors que le minimum que je suis censé faire je ne le fais pas ?
Et je me trouve honnête et responsable ?
Certains parlent de leur habileté à être de bon citoyens, mais que le vote cela ne rime à rien.
Mazette !
Le pire c'est que ce ne sont pas de simples citoyens sans envergure qui pensent cela mais des biens pensants aussi.
Faisant partie de l'élite cela m'offusque car je peux parfaitement comprendre la technicienne de surface qui trime si dur qu'elle ne peut plus se déplacer pour une broutille, mais je n'admets pas que la crème de l'élite va jusqu'à préférer se faire un Expresso chez Paul, pour ne pas dire qu'elle va jouer au golf avec sa Peugeot 508 comme moyen de locomotion, au lieu de faire un devoir civique qui ne prendra qu'une heure.

Toutes les élections ont un impact dans notre vie...

Tu ne votes pas, c'est une voix de moins pour la Justice...
Sauf bien sûr si tu es un obsédé qui votera obligatoirement pour ton parti dont le candidat est malhonnête...

Certains me diront qu'un avocat célèbre en France n'est pas forcément une référence, parce qu'ils nous jouent du pipeau ou nous jettent à l'eau.
Ce n'est pas une excuse valable, pour que je n'en parle pas.
Une personne publique quelque soit son bord doit avoir un comportement exemplaire, y compris dans le choix des mots.
Chacun d'entre vous n'a pas envie que la réputation de la France soit salie, notamment par un parvenu.

Des footballeurs se sont mal comportés lors de la dernière coupe du monde :
Je peux encore leur trouver une excuse bidon du style : ils n'ont pas fait d'études digne de ce nom.

Mais une élite, quelle est son excuse ?

Un jour on m'avait dit que même lorsqu'il y avait des tirs aux environs du bureau de vote, il y avait encore des personnes qui se déplaçaient pour aller voter au péril de leur vie, dans certains pays mal développés.
Sommes nous fiers de rester vautré dans notre lit, nous l'élite ?

Quel exemple montre-t'on à la future génération ?

On me dit que le vote est un devoir pas une obligation.
Je réponds dans ce cas si tu ne fais pas ton devoir ne réclame rien... en cas de soucis, car, ce n'est ni honnête ni moral.
C'est comme tout contrat, tu peux refuser de signer mais ne te plains pas que ton concurrent en a tiré un bénéfice au détriment de tes intérêts...

Je n'ai jamais entendu parler d'une entreprise correctement dirigée qui va embaucher le premier zèbre comme comptable alors qu'elle sait pertinemment qu'un mauvais choix peut la mener vers un redressement fiscal, et parfois une cessation de paiement...
De même, je ne vais pas voter pour un candidat qui rêve de faire des vacances en jet privé chaque année au frais de ma petite commune qui a déjà du mal à gérer ses dettes...

Comme tout un chacun le sait, pour pouvoir justifier de droits il faut avoir fait ses devoirs.

Je vois quelques uns me regarder avec l’œil d'un vil rapace...
« Euh... quel est ton consigne de vote, toi qui incarne la sagesse ? »
La vraie sagesse t'invite à aller voter pour un candidat honnête, ou dans la majorité des cas, au moins pourri...
C'est sûr que si tu devais voter pour l'un des deux candidats dont le premier est soutenu par la mafia russe et l'autre par la mafia sicilienne, la décision sera difficile, mais toujours possible.

Ne votez pas non plus pour un candidat qui prétend régler votre petit problème à deux balles.
C'est comme le comportement d'un gosse qui pleure parce qu'on l'a bousculé... et on lui fait croire qu'un bonbon lui sera présenté s'il arrête ses jérémiades...
Sauf que c'est vous que le vampire sucera...

En tout cas, éviter de voter blanc ou nul car cela fait le jeu des postulants malintentionnés...

Si vous espérez faire barrage au Front National, que vos souhaits soient réalisés par le bon bulletin.
Si vous en bavez pour le Front National, mettez en pratique vos fantasmes avec le bulletin approprié dans la bonne fente.

Mais, si vous votez blanc ou nul ou ne venez pas au bureau de vote, abstenez vous de crier au viol.
En effet, le vrai scandale c'est vous, car des personnes sont décédées [souvent avec souffrance] pour vous offrir l'opportunité de faire entendre votre petite voix même en sachant qu'elle est insignifiante mais au combien indispensable pour l'intérêt du plus grand nombre et non de votre petite personne.

La preuve en est que sur Agoravox des votes sont biaisés parce que le nombre de votants est trop insuffisant et souvent les rares votants sont tendancieux et exempts d'objectivité (méconnaissance du sujet traité voire le sujet n'est pas lu dans son intégralité, culture insuffisante, ...) ce qui peut tromper le lecteur de passage.
D'autant, qu'il m'a fallu lire plusieurs commentaires pour pouvoir connaître les personnes les plus objectives du site.

Si vous entendez des élucubrations contraires à ma prose alors je vous suggérerais de ne plus faire confiance à cet énergumène à l'avenir.


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • Kalki Kalki 25 avril 2011 10:33

    1) le vote actuel est une consultation : ce n’est pas un pouvoir

    2) Votre voix ne vaut RIEN

    3) il y a plus d’abrutis que de personne intelligente et conscient ( en content les vieux cons en dehors de la réalité du monde ) ayant le droit de vote

    VOus comprenez toujours pas pourquoi une majorité de personne ne vote plus ?

    PArceque le vote c’est de la connerie, comme le système que vous osez appeller démocratie

    dans une démocratie on ne laisse pas crever les gens de faim, dans la rue ... quand il y a a manger a coté

    LA CRISE NEST PAS UN PROBLEME DE PRODUCTION

    C’est un probleme de partage

    et entre voter pour sarkozy, lepen ou dsk

    vous croyez avoir le choix tdc


    • Leo Le Sage 25 avril 2011 15:00

      Salut vénérable kalki,

      Eh bé...
      si déjà je lis ce genre de commentaire, où je perçois comme une insulte, pas spécifiquement contre moi [du moins je le suppose] ce doit être gai chez vous...

      Il y a justement des personnes qui meurent de faim parce que vous n’êtes pas allé voter.
      C’est simple, l’élite ne veut plus se présenter parce qu’elle sait que personne ne veut faire des effort.
      Je suis de cet avis.

      La démocratie n’existe pas et n’a jamais existé, où que je sois allé en tout cas.

      Pour le partage, non merci je ne souhaite pas partager les insultes avec vous.
      Mes idées oui, une partie de mon argent oui, ma connaissance à la rigueur si j’estime que vous pouvez comprendre...
      Mais la méchanceté sûrement pas.

      S’il fallait choisir entre la peste et le choléra je choisirais quand même car je le fais pour les autres pas spécifiquement pour moi, c’est cela partager aussi.

      Ma voix ne vaut rien si bien sûr je ne vote pas, mais chaque vote compte...
      Dans plusieurs département français il a fallu quelques voix seulement [moins de cinq parfois il paraît] pour pouvoir départager les candidats...


    • Kalki Kalki 25 avril 2011 16:07

      Citoyen pas avoir pouvoir de partager

      Etat a pouvoir de partager

      PERSONNE D’AUTRE

      VOTER POUR CITOYEN RIEN CHANGER

      70% de personne qui ne votent pas c’est plus anecdotique

      https://singularite.wordpress.com/


    • Kalki Kalki 25 avril 2011 16:09

      Comprend pas le type

      vote, = chiffre statistique

      1 sur 30 millions et avec 16 millions d’abrutis.

      http://www.multiversalis.org/wiki/wiki:societe:democratie


    • Leo Le Sage 25 avril 2011 16:28

      @Par Kalki (xxx.xxx.xxx.180) 25 avril 16:09
      Merci pour le lien intéressant sur la démocratie.
      J’ai bien compris que vous n’êtes pas pour le vote...

      Cela ne me dérange pas non plus si vous êtes contre la démocratie mais je m’interroge.

      Le quorum est la limite minimum pour invalider une élection, notamment dans les conseils d’administration d’une entreprise... (25%)

      Oui, la majorité n’a pas toujours raison, et non, le vote est encore le seul moyen efficace pour se faire entendre, à moins que vous acceptez qu’un sondage dirige la France, mais dans ce cas là, c’est sans moi.

      Ou bien vous voulez la révolution...
      Dans ce dernier quel forme de révolution souhaitez vous ?


    • Kalki Kalki 25 avril 2011 16:56

      vous avez le choix entre une societé pyramidale, c’est à dire un facisme, c’est la mort, ou la non vie pour tout ceux qui ne seront l’oligarchie

      ou

      une société en réseau et ou un citoyen avec les capacités intellectuelles = 1vote= 1 VETO


    • Leo Le Sage 25 avril 2011 17:54

      @kalki
      La société en réseau existe déjà dans le monde du logiciel libre...
      Ce n’est pas parfit mais c’est le meilleur exemple, mais là ce sont des spécialistes qui parlent à des spécialistes.
      çà marche donc...
      Et je suis totalement pour !

      Mais pour les non spécialistes comment on fait ?

      Prenons un exemple :
      Si vous aimez un logiciel et que vous d’autres ont voté pour un concurrent qui est mauvais objectivement que fait-on ?
      Ce cas se présente de temps en temps dans le domaine que j’ai cité...

      C’est là que le bas blesse...

      Je suis plus pour un conseil des sages, chose qui existe depuis longtemps chez les africains ou les asiatiques.


    • jaja jaja 25 avril 2011 10:48

      Bof, pour ma part sans être un abstentionniste forcené il m’est souvent arrivé de refuser de voter. Et quand on arrive à des taux de plus de 70% d’abstentions dans les quartiers populaires on devrait s’interroger sur ce que cela veut dire....

      Et tout d’abord de bien comprendre que le principe même de la démocratie représentative, où je délègue tous mes pouvoirs à un politicien qui fera tout le contraire de ce qu’il me promettait dans son programme, s’oppose à la seule vraie démocratie : la démocratie directe.

      Démocratie directe qui n’a pas comme seul but de régir les affaires dites publiques mais qui exige aussi d’intervenir dans le champ économique, au niveau de l’entreprise, là où règne aujourd’hui la dictature patronale quasi absolue.

      Les élections ne sont qu’un moyen pour ceux qui veulent réellement changer la société de faire connaître leur programme et leurs idées. Rien d’autre.

      Ceux qui tranchent en formatant l’opinion disposent de moyens colossaux pour faire élire n’importe qui à leur botte. Argent, télévisions, presse, publicité, police, justice tout est entre leurs mains.

      Dans ces conditions les élections ne sont qu’un leurre et les partisans d’une autre démocratie (directe) peuvent gueuler tant qu’ils le veulent dans le désert...


      • Leo Le Sage 25 avril 2011 15:09

        Bonjour Jaja,

        1/ La démocratie directe c’est bien si le niveau de tous est suffisamment élevé.
        Demandez à un patron de décider avec vous pour l’avenir de son entreprise sachant que vous ne connaissez rien aux rouages de son fonctionnement.
        Sincèrement, vous croyez que le patron vous parlera des accords secrets de son entreprise avec une autre ?

        Dans le meilleur des cas il vous dira : « allons mon petit que chacun s’attelle à son boulot et les vaches seront mieux gardées »
        Dans le pire, ili vous mettra dehors...

        Si vous n’êtes pas convaincu alors chiche.

        Notez que les bons patrons, et il y en, s’intéressent à votre point de vue.
        Il en tient compte si c’est valable, mais il décidera seul.

        2/ Non, les élections servent à beaucoup de choses, par exemple lorsque vous êtes étudiant vous élisez un délégué de classe.
        Cela permet aussi de faire connaître votre avis en sanctionnant.

        C’est pour cela que Sarkozy a été élu...
        (les français mécontents)

        Maintenant si vous préférez les sondages comme décision valable pour le devenir d’un pays, alors je n’ai rien dit...


      • jaja jaja 25 avril 2011 15:36

        Bonjour Léo,

        Vous me prêtez beaucoup d’intentions qui ne sont pas les miennes. Tout d’abord en ce qui concerne l’exercice de la démocratie directe ce qui importe (plus que le niveau supposé de tous) c’est l’information et à notre époque expliciter correctement les tenants et aboutissants des décisions à prendre n’est pas insurmontable.

        De plus si je suis pour la démocratie directe je suis contre la cogestion des entreprises mais bien pour l’autogestion par les travailleurs eux-mêmes de leur outil de travail après expropriation du patronat.

        Et c’est ensuite à eux de décider collectivement que ce soit en ce qui concerne la production, les horaires, les conditions de travail les salaires etc...



      • Leo Le Sage 25 avril 2011 16:09

        @Par jaja (xxx.xxx.xxx.129) 25 avril 10:48
        1/ L’information n’est pas à la portée du premier venu, notamment lorsqu’il s’agit d’information technique.

        La geopolitque combien de personne la maîtrise ?
        Le nucléaire ?
        L’économie ?

        Faisons même simple : combien de personnes sont aptes à éduquer leurs enfants sachant qu’ils faut des années pour des professeurs des écoles pour s’en sortir ?

        N’est pas Mozart qui veut n’est-ce pas ?

        J’ai déjà dit sur agoravox que certaines personnes sont très douées pour résoudre des conflits et lorsque tout va bien ils ne s’en sortent pas...
        Vous pouvez donc aussi être très bon politicien mais nul en cuisine et vice versa.
        Vous pouvez être doué pour les deux aussi ou l’inverse.

        Demandez à un metallo au chômage de se lancer dans la coiffure, il pensera que vous l’insultez, mais vous dans votre bonne foi, vous avez trouvé un emploi vacant grâce à votre femme : la coiffure.

        2/ La gestion collective je ne suis pas pour dans le cas général.
        Dans certaines catégories d’entreprises seulement.
        Il y a toujours des brebis galeuses...

        Les entreprises où çà marche bien ce sont des entreprises où le niveau de technicité est faible (pas de grande stratégie nécessaire pas de secrets de fabrication) ou des entreprises hautement qualifié où la main d’eouvre est bacc + 8...
        Dans ce dernier cas, on est quand même prudent : tu y verras des personnes qui reconnaîtront qu’ils ne connaissent rien en politique et stratégie et ils s’effacent.
        Malgré tout on leur demandera leur avis qui est consultatif, mais sans impact car lui il votera blanc, voire s’abstiendra pour le bien de tous...
        J’ai du respect pour ce genre de personne.

        Par contre si l’entreprise est de grande taille c’est nettement plus difficile car les enjeux sont nettement plus important et surtout on gère des hommes qui ont une vie eux aussi...

        Un exemple :
        Je me souviens d’une grosse entreprise qui refusait d’augmenter de taille.
        Vous savez pourquoi ?
        Après calcul les actionnaires, une famille, se sont rendus compte que tant qu’ils restaient à la taille actuelle et bien personne ne voulait les acheter...

        Intéressant n’est-ce pas ?

        3/ La démocratie directe :
        Question est-ce qu’en France on peut faire comme en Tunisie ?
        (Manifester jusqu’à ce que le système tombe)
        Si oui, pourriez vous m’expliquer comment ?
        Parce que je ne vois pas comment...


      • perlseb 25 avril 2011 19:44

        L’information n’est pas à la portée du premier venu, notamment lorsqu’il s’agit d’information technique.

        La geopolitque combien de personne la maîtrise ?
        Le nucléaire ?
        L’économie ?

        Effectivement, lorsque le système oligarchique actuel décide à la place du peuple, il fait tout pour désinformer le peuple et rendre des choses simples confuses.

        Expliquer la géopolitique : « Alors, quel dictateur met-on en place pour piller les ressources de ce pays et paupériser la population afin d’avoir une main d’œuvre bon marché et prête à tout ? »

        Le nucléaire : « Bon, on va pas expliquer aux gens que les radiations mortelles seront présentes des milliers d’année en cas d’accident (perte de terre quasi-irréversible, exode,...). Non, on va leur expliquer à quel point c’est compliqué, on va noyer le poisson et dire que des gens très compétents ont inventé des structures très complexes et qu’en tant que non experts, ils ne peuvent ni comprendre, ni décider ».

        L’économie : « Bon, pour supprimer tous les acquis sociaux des pays développés et pour détruire tous leurs services publics qui nous diminuent nos possibilités de profit, je propose 2 choses : 1, on va obliger les états à s’adresser aux banques et à payer des intérêts (loi de 1973 Giscard-Pompidou-Rotschild), cela créera une dette publique artificielle et boule de neige, qui nous enrichira aux passage, nous oligarques ; 2, on va ouvrir toutes les frontières (libre circulation des marchandises et des capitaux : mondialisation) pour aligner tous les salaires sur les travailleurs qui ont le moins de prétentions et le moins de sécurité. Ainsi, on expliquera aux gens qu’ils ont vécu au-dessus de leurs moyens et qu’ils ne peuvent plus conserver leurs services publics trop chers ainsi que tous leurs avantages, et on leur expliquera qu’étant donné la concurrence redoutable, on ne peut pas augmenter leur salaire sinon il faudra fermer leur entreprise... ».

        J’ai vraiment du mal à croire que l’auteur puisse croire une seule seconde que nous sommes en démocratie et qu’aller voter change quelque chose pour nous. Les hommes politiques élus ne sont que les larbins des oligarques, et s’ils ne marchent pas droit, on leur donnera un cours particulier sur l’assassinat de JFK.

        Pour qu’un système puisse rester démocratique, soit il doit être égalitaire (personne ne doit pouvoir acheter, corrompre grâce à sa fortune un réprésentant), soit il ne faut pas concentrer le pouvoir (= démocratie directe : aucun riche ne peut acheter l’ensemble de la population, sinon il ne l’est plus !). Et bien évidemment, pour qu’une démocratie directe puisse être effective, l’information ne doit pas être biaisée ou noyée : c’est certainement le point le plus délicat, peut-être que seul internet permet aux gens éduqués de trouver l’information la plus proche de la vérité.

        Tout problème, aussi technique qu’il puisse paraître, peut être expliquer clairement à une population, en fonction des bénéfices qu’elle va en tirer et des contraintes qu’elle risque de subir. « Voilà, on vous propose d’améliorer votre chauffage et d’augmenter le nombre d’objets pratiques mais non indispensables, en contre-partie, en cas d’accident nucléaire, il faudra quitter votre logement pour un lieu non connu à l’heure actuelle... ».


      • Leo Le Sage 25 avril 2011 20:04

        @Par perlseb (xxx.xxx.xxx.59) 25 avril 19:44
        1/ Le fait de voter pour Sarkozy ou MLP est bien la preuve que la geopolitique n’est pas à la portée du premier venu...
        2/ Vous parlez de l’absence d’information, cause des errements des électeurs.
        Désolé de vous décevoir, mais les chiffres sur les ondes électromagnétiques sont connus et ne sont contestés par personne.
        Mais c’est l’interprêtation des chiffres qui pose problème :
        -certains dise que la preuve est faite que c’est dangereux.
        -d’autres avance le contraire.

        Que dit-on sur les immigrés ?
        Ils volent les emplois des français...
        Je me demande comment ils peuvent légalement prendre le travail des français ?
        Les chiffres ?
        195.000 emplois sans preneurs, même un immigré ne postule pas.
        (immigré = personne naît à l’étranger.)

        çà empêche les gens de voter FN ? Bein sûr que non !

        3/ information biaisée.
        la Vérité existe mais nous ne connaissons que la vérité avec un petit « v ».
        C’est cette différence de perception qui pose problème et qui fait que je comprends certaines personnes et que d’autres non, et vice versa.
        Les américains par exemple sont plus à droite que les français et traitent donc Sarkozy d’homme de gauche, mais il est à droite. Même chose avec Chirac.

        je résume
        Si c’était si simple, je pense que cet article je n’aurais jamais eu l’idée de la faire.
        Je l’ai fait au moment des cantonales et j’ai oublié de le préciser...
        L’information n’est jamais complète ni totale car la perception en elle seule peut mettre un biais.
        Même wikileaks n’est pas comme il faut...


      • Radix Radix 25 avril 2011 12:04

        Bonjour

        Vous dîtes : « Toutes les élections ont un impact dans notre vie... »

        Et le référendum sur la constitution européenne ?

        J’ai toujours voté jusqu’à cette « consultation » depuis je vais à la pêche !

        Il est parfois bon d’ouvrir les yeux sur la réalité et se dégager des poncifs !

        Radix


        • Leo Le Sage 25 avril 2011 15:19

          Bonjour Radix,

          Ce n’est pas parce qu’une élection vous pose un soucis qu’il faut laisser tomber.
          Franchement, et sans vouloir vous offenser, ce sont les enfants qui abandonnent au moindre accroc.
          Vous ne croyez pas ?
          Vous ne faites jamais d’erreurs ?

          Un jour on m’avait demandé : vous n’avez jamais triché aux examens ?
          J’ai répondu : jamais !.
          Normal j’ai toujours été un bon élève, et je comprends ceux qui trichent, même si je ne les approuvent pas.
          Je suis d’aileurs souvent enclin à dénoncer, mais le film Soleil Levant avec Sean Connery me fait dire qu’il faut être prudent.
          Un film avec Denzel Washington et John Travolta (The Taking of Pelham 1 2 3) ne fait que confirmer l’impérieuse nécessité d’être prudent...

          Si tout le monde va à la pêche alors commençons à accepter les problèmes et surtout ne nous plaignons pas contre des autres...
          (c’est la faute au voisin)


        • Radix Radix 25 avril 2011 18:27

          Bonsoir Léo

          Vous appelez cela une « erreur » ?

          Non c’était un mépris total du vote des citoyen car cette constitution est passée par le vote des députés élus par ces même citoyens, donc la démocratie représentative ne fonctionne plus !

          Donc je ne vote plus, pour ne plus cautionner cette mascarade !

          Radix


        • Leo Le Sage 25 avril 2011 19:28

          @Radix
          Je vous ai demandé si VOUS vous ne faites jamais d’erreur...
          « errare humanum est »

          exemple :
          Il a été conseillé à des parents d’envoyer un de leur enfant dans une filière atypique que ces derniers refusèrent malgré tout.
          L’enfant a grandi, ils s’en rendent compte que c’est trop tard pour changer pour lui...
          (histoire vraie)
          C’était une erreur des parents, pas une mascarade en tout cas, mais il s’agissait de l’avenir d’un homme pas une décision sur la nécessité ou pas d’acheter une bouteille d’eau...

          Et que proposez vous alors comme méthode ?


        • Radix Radix 25 avril 2011 20:04

          Comme méthode ?

          Obliger les députés a respecter leurs électeurs.

          Mais comme je ne vote pas pour élire les conseils d’administration des banques je suis sans illusion !

          Radix


        • AZERTY666 26 avril 2011 13:36

          ces vrais rare sont les député qui défende leur administré ils ne défende plus que leur formation politique même sur des texte qui sont impopulaire et que souvent eux même reconnaisse comme anti-constitutionnel immorale injuste j’arrête la a leur sujet  sinon on en a jusqu’à demain , ils faut changé de système , je serais pour un conseil des sage et pas style les sénateur eux ont sait le mal qu’ils on pus faire , ces des anciens député en pré retraite (ou pire il y a celui »VGE" qui a empêché la France de battre monnaies ,la dettes ces sa), et les sages devrais êtres de la sociétés civils comme les jurée sont désigné vous me dirais ils y connaisse rien certes mais eux ne ferais jamais rien de mal ou contre la France , et avec l’aide de hauts fonctionnaire qui souvent sont très très compétent et qui souvent n’ont jamais mis le doit dans le rouage politique , je suis sure que ce serais mieux et salutaires ! 


        • Leo Le Sage 28 avril 2011 18:24

          @Par Radix (xxx.xxx.xxx.194) 25 avril 20:04 ET @Par AZERTY666 (xxx.xxx.xxx.47) 26 avril 13:36
          Obliger les députés à respecter les électeurs est difficile à mettre en oeuvre pour la simple et bonne raison que ce sont les députés qui votent les lois...

          Personnellement, je suis contre cette idée plus pour le problème qu’elle va poser.
          Nous autres par ici, nous sommes amenés à trouver des solutions sur le long terme.
          Il nous est arrivé de nous tromper, et parfois les ajustements étaient durs...

          Le problème du député ou de tout emploi public de haut niveau s’inscrit dans cette logique.
          Parier sur l’avenir est une chose difficile, pour quelques uns c’est même impossible.
          Il y a encore un an, personne n’aurait donné un kopeck pour qu’une petite révolution ait lieu dans un pays du maghreb.
          Maintenant, nous savons ce qu’il en ait : çà avait eu lieu...

          Or, en France comme vous le savez, l’élite est décriée [je le dis souvent].
          Elle n’a donc plus envie de prendre une place élective.


        • slipenL’air 25 avril 2011 13:00

          d’où
          L’impérieuse nécessité d’aller voler... smiley


          • Leo Le Sage 25 avril 2011 15:22

            Bonjour slipenL’air

            Les promesses électorales s’envolent mais le vote reste...
            Qui vole une voix vole un Etat...
             smiley smiley smiley

            autre chose ?


          • jymb 25 avril 2011 13:18

            1 il n’y a pas de démocratie directe. Notre accord n’est jamais sollicité pour tout ce qui pourrit notre quotidien

            2 les élections ne proposent que le choix entre Alcatraz et Tapioca...qui ne se gênera pas pour se vautrer avec impudeur sur ses voix ( cf Chirac lors de sa dernière élection...au premier tour il ne représentati en fait qu’une pncée de votants)


            • Leo Le Sage 25 avril 2011 15:27

              Bonjour jymb,

              1/ La démocratie directe n’a jamais existé nul part, sauf évidemment en petit comité.
              Vous savez les votes qu’on fait chez soi en famille...
              Votre accord n’est jamais sollicité même dans une petite entreprise...
              Sauf les entreprises de type communautaire qui est déjà en soi un cas particulier.

              2/ Il faut pourtant faire le choix, pour le bien de tous.
              Tapioca ne serait pas là, si on ne cherchait pas à faire peur aux élites...
              Vous savez cette haine constante de l’élite !
              Je ne vois pas l’intérêt pour l’élite d’aller se présenter si déjà on lui tape dessus au moindre accroc potentiel.
              Je parle de ces personnes réellement compétentes qui refusent quoi qu’on leur dise d’aller se porter candidat.


            • joelim joelim 25 avril 2011 15:28

              les élections ne proposent que le choix entre Alcatraz et Tapioca 

              Pas au 1ers tours, où les candidats sont extrêmement divers.

            • Leo Le Sage 25 avril 2011 15:42

              @Par joelim (xxx.xxx.xxx.5) 25 avril 15:28
              « Pas au 1ers tours, où les candidats sont extrêmement divers. »
              Sans chercher à le défendre bêtement, il faut juste préciser qu’ils pourrait penser que la collecte des 500 signatures n’est pas une bonne chose.

              Mais en fait, un problème que l’on ne dit pas souvent n’a jamais été sérieusement soulevé.
              Imaginons qu’il y ait des centaines de candidats pour ne pas dire plus, que fait-on ?

              Je n’ai pas par exemple envie que l’on fasse comme aux USA : suffrage universel indirect.


            • joelim joelim 25 avril 2011 15:26

              Ne pas voter, quand on a un certain choix (c-à-d aux premiers tours), c’est se faire baiser. Ou plus précisément se baiser soi-même (se pogner quoi). 

              On a beau jeu de dire que le système est biaisé, c’est faire le jeu des parti majoritaires. Car l’espoir de voir l’abstention reconnue comme force politique est illusoire, amha.

              • Leo Le Sage 25 avril 2011 16:18

                @Par joelim (xxx.xxx.xxx.5) 25 avril 15:26
                "Ne pas voter, quand on a un certain choix (c-à-d aux premiers tours), c’est se faire baiser. Ou plus précisément se baiser soi-même (se pogner quoi)"
                 smiley smiley smiley
                Peut-être sont-ils des adeptes du bas ventre ? smiley
                 smiley smiley smiley
                Bonjour Jeolim,

                C’est sûr...
                Même si je ne l’ai pas dit c’est un fait.
                Je constate d’ailleurs que pas mal de monde se sont fait flouer parce qu’ils n’auraient pas du voter Sarkozy...
                Je leur réponds qu’il ont bien fait de voter, même Sarkozy, au moins ils ont une véritable raison de se plaindre ce qui n’est pas le cas de ceux qui n’ont rien fait.

                Comment je pourrais prendre au sérieux des personnes qui ont la flemme d’aller voter alors qu’ils s’invectivent de choses que eux mêmes ils ne maîtrisent pas ?

                exemple :
                Quand dans un conté aux USA les noirs voulaient contrer un candidat, ils ne s’amusaient pas à l’insulter.
                Ils allaient voter au moment venu et bien sûr celui qu’ils ne voulaient pas ne passait pas.


              • Leo Le Sage 25 avril 2011 15:33

                1/ Lorsqu’on demande à quelqu’un d’aller voter ce n’est pas pour le plaisir de le déranger mais plutôt pour le faire réfléchir à l’intérêt d’aller voter.
                Dans le passé, les enfants avaient une bien meilleure éducation donc il est tout à fait normal qu’ils vont voter.
                Remarquez que de nos jours ceux qui votent le plus ce sont les grandparents quel que soit les élections.
                Et on constate que ce sont leur voix qui sont bien entendu : le vote FN.

                La France est malade, si vous ne pouvez pas comprendre qu’elle est malade, c’est un choix comme un autre.
                Mais si un de vos parents est malade et qu’il risque de mourir alors que vous n’êtes encore qu’un lycéen je parie que vous serez prêts à aller négocier à l’école la possibilité de vous occuper d’eux pendant un certain temps.
                Si le médecin vous dit : « il faut qu’il/elle prenne tel piqure à telle heure précise »
                Vous allez lui faire faire la piqure ou pas ? Oui ?
                Et si le malade ne veut absolument pas [risque de dispute et +] qu’est-ce que vous faites ?
                Vous le forcez, ce qui n’est pas votre choix car au fond personne n’a envie de forcer quelqu’un...
                Mais devant deux choix impossible il faut trancher : le meilleur pour le malade car votre avenir en dépend.

                C’est pareil une élection...
                Il faut faire le choix, et ce choix c’est pour les générations futures, les enfants.


                • cevennevive cevennevive 25 avril 2011 17:01

                  Salut Léo,

                  Nonononnnnn  !

                  « Remarquez que de nos jours ceux qui votent le plus ce sont les grandparents quel que soit les élections.
                  Et on constate que ce sont leur voix qui sont bien entendu : le vote FN »

                  Je fais partie des grands parents. Vous me voyez voter pour le FN ? M’enfin !!!

                  Par contre, en effet, je vote. Voyez-vous, ma mère a voté pour la première fois lorsque j’étais dans son sein. Elle était très fière de voter car c’était la première fois que les femmes avaient ce droit.

                  Rappelez-vous, les femmes, que nous n’avions pas d’âme dans un premier temps, puis que nous n’avions pas d’opinion politique dans un deuxième temps. Personne ne se souciait de nous demander notre avis.

                  Alors, votez. Votez pour le moins mauvais s’ils sont tous mauvais. Mais votez.

                  Cordialement Léo (et ceux qui votent)


                • Leo Le Sage 25 avril 2011 17:48

                  @Par cevennevive (xxx.xxx.xxx.109) 25 avril 17:01
                  La majorité des personnes agées qui ont voté extrêmistes, sont allés chez le FN...
                  C’est la perception que j’ai mais cela dépend des régions...

                  C’est tout simplement par reflexe pour ceux qui sont regardant concernant leur sécurité et ceux de leur enfants (chômage).
                  Ceux là s’intéressent aux débat plus que la majorité.

                  Bien sûr, la majorité des GP ont voté pour leur parti habituel :
                  UMPS, centre et PC...


                • Leo Le Sage 25 avril 2011 15:37

                  2/ La plupart ne veulent pas voter en arguant : « je ne leur donnerais pas ma voix ».
                  J’ai envie souvent de leur demander : alors présentez vous et je rirais ensuite.
                  C’est facile de faire des reproches à autrui, il faut déjà avoir des couilles pour oser se présenter.

                  Je fais partie de l’élite et donc je pourrais me présenter mais je ne le fais pas.
                  Je ne suis pas obligé.
                  C’est mon droit, je ne jette donc pas la pierre sur quelqu’un.
                  Je peux présupposer que les candidats sont mauvais, mais j’irais voter car je me sens fautif si je n’y vais pas.
                  Je n’oublie pas que dans le passé les abstentionnistes ont toujours fait le lit des extrémistes.

                  En effet, en votant même pour de mauvais candidats au moins je suis égal à moi même : je ne suis pas parmi les candidats donc j’accepte ce qu’on me présente.
                  Si le plat de madame ne me plaît pas j’aurais dû faire la cuisine à sa place, mais sûrement pas me plaindre.
                  Honte à moi si j’ose dire : « mais qu’est-ce que t’as foutu ? »

                  Etre responsable c’est aller au bout de ses convictions, mais pas être lâche comme la plupart des sympathisants des extrêmes :
                  insulter autrui parce qu’il n’arrive plus à démontrer sa bonne foi et/ou sa raison.


                  • manusan 25 avril 2011 16:44

                    Quand vous parlez d’extrême vous parlez des banques ou des ultra-nationalistes de type jirinovskien ? Parce que l’emprise des banques je la sent de plus en plus sur mes épaules (et le porte-monnaie), par contre l’idéologie culturelle pro-européenne de moins en moins.

                    Pour beaucoup l’élection de 2012 ne sera pas une question droite contre gauche (avec les extrême qui vont avec, mais Banque contre état-nation souverains (ce qui l’en reste). Il faut bien comprendre que désormais quand un gouvernement voudra proposer une loi à son parlement il lui faudra d’abord aller mendier les intérêts aux agences de notation (Moodys, standard & poor, Flinch) qui lui prêteront de l’argent créer à partir de rien.

                    Si en 2012 l’UMPS passe (je pense à DSK), la première réforme sera une re-réforme des retraites telle que certains au PS auront la nostalgie de Sarkozy.


                  • cevennevive cevennevive 25 avril 2011 17:11

                    Exact manusan ! Bonne logique.

                    Cependant, pour avancer, il faut choisir un chemin. Le moins mauvais, celui qui n’a pas de ronces, de rochers aigüs, celui qui n’a pas trop de pente, etc. La forêt où vous êtes perdu a une limite, et avec un chemin, vous arriverez quelque part.

                    Si vous commencez à vous demander avec angoisse où vous allez atterrir et que cela vous paralyse, vous n’arriverez nulle part !

                    Le spectre du grand capital, des oligarchies, de la corruption, etc, ne doit pas nous arrêter. Et si l’on ne fait rien, même à notre humble niveau, rien ne changera.


                  • Leo Le Sage 25 avril 2011 19:43

                    @Par manusan (xxx.xxx.xxx.44) 25 avril 16:44

                    "Pour beaucoup l’élection de 2012 ne sera pas une question droite contre gauche (avec les extrême qui vont avec, mais Banque contre état-nation souverains (ce qui l’en reste). Il faut bien comprendre que désormais quand un gouvernement voudra proposer une loi à son parlement il lui faudra d’abord aller mendier les intérêts aux agences de notation (Moodys, standard & poor, Flinch) qui lui prêteront de l’argent créer à partir de rien.« 

                    1/ les agences de notation ne sont pas des banques.
                    Ensuite, l’Etat ne va pas mendier : elle ne commande pas ces agences.
                    Ce sont les banques, des clients de ces agences, qui a la limite peuvent forcer ces agences.
                    Des pays sont mal notés et ils recoivent des prêts quand même...

                    L’argent est créé à partir de rien pour les pays qui n’ont pas beaucoup de rigueur ou les banques mal gérées...
                    IL faut savoir qu’un prêt bancaire est sous une forme ou une autre garantie, c’est pour cela que les banques de certains pays ont été épargnées...
                    L’absence de régulation a permis aux banques notamment américaines de sombrer.

                    Juste un point : sachez que si la Lehman brothers a fait faillite ce n’est pas du fait de ses problème mais bien le refus de Paulson, patron du concurrent de le renflouer.
                    Par contre la banque Goldman Sachs (Paulson) a lui bien été sauvé...

                    2/ Le clivage droite gauche n’existe plus, pas en tout cas dans la forme traditionnelle même si on sent encore cet héritage passé...

                    Les électeurs auront tendance à voter pour le souverainisme, d’où mon questionnement : souverainisme modérée ou pas ?

                    Dans le premier cas, on peut encore rester en Europe mais dans le second ?

                     

                    Lisez les commentaires de la dame ci-dessous, c’est tout aussi clair !

                    @Par cevennevive (xxx.xxx.xxx.109) 25 avril 17:11

                     »Si vous commencez à vous demander avec angoisse où vous allez atterrir et que cela vous paralyse, vous n’arriverez nulle part !
                    Le spectre du grand capital, des oligarchies, de la corruption, etc, ne doit pas nous arrêter. Et si l’on ne fait rien, même à notre humble niveau, rien ne changera.
                    "

                    C’est tout à fait çà.


                  • Leo Le Sage 28 avril 2011 18:16

                    @Par manusan (xxx.xxx.xxx.44) 25 avril 16:44
                    Désolé j’ai oublié cette partie :
                    « jirinovskien »
                    Les extrémes dont je parle sont les personnes dont les idées ne sont pas modérées.
                    « Fermeture des frontières » (Le FN n’est pas le seul à le dire)
                    « Taxation des banques »
                    « mis au ban des accusés des gouvernant »
                    etc.

                    Je le répète encore : insulter autrui fait partie du mauvais comportement de ces extrémistes.
                    Or, s’ils ne le faisaient pas, il auraient nettement plus d’oreilles attentives !


                  • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 25 avril 2011 16:36
                    La démocratie, c’est la dictature de la majorité, c’est à dire de la médiocrité.



                    • Leo Le Sage 25 avril 2011 17:57

                      @Par Axel de Saint Mauxe (xxx.xxx.xxx.4) 25 avril 16:36

                      « La démocratie, c’est la dictature de la majorité, c’est à dire de la médiocrité. »
                      Dans le cas où le sujet traité est trop technique mais dans des cas plus simples non...
                      Tout dépend aussi du niveau d’éducation des autres...

                      Une personne bien éduquée et qui a les moyens pourra prendre la bonne décision...
                      Du moins, si le niveau de technicité est à sa portée...


                    • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 26 avril 2011 09:10

                      Je vous laisse donc à vos chimères.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès