Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La 12ème Semaine pour l’emploi des handicapés

La 12ème Semaine pour l’emploi des handicapés

Du lundi 17 au dimanche 23 novembre se tient la Semaine de l’emploi des handicapés. C’est la 12ème année que se tient cette manifestation. Au menu, plus de 150 actions dans l’Hexagone : des forums pour l’emploi, des "handicafés", des colloques, des tables rondes. C’est l’occasion de faire ici le point sur les textes parus concernant l’emploi des handicapés.

La Semaine pour l’emploi des personnes handicapées est une semaine nationale pour sensibiliser le plus grand nombre à l’emploi des personnes handicapées. Elle est organisée par l’ANPE, en partenariat avec l’Agefiph et la Fiphfp, et par l’ADAPT (association) et ses 6 entreprises partenaires que sont Adia, Areva, Le Groupe Caisse d’Epargne, le Groupe La Poste, Monster et Sodexo.

Des slogans...

"Vivre avec et comme les autres" est le slogan fondateur de cette initiative. On le doit à l’ADAPT qui a créé cette manifestation en 1997.

Cette semaine vise à sensibiliser les entreprises et le grand public à la problématique de l’emploi des travailleurs handicapés. Pendant une semaine, campagne de communication et actions concrètes sur le terrain se conjuguent sur toute la France.

"Emploi & Handicap : engageons les solutions  !", est le slogan rassembleur cette année autour des manifestations organisées, notamment par l’Agefiph. Au programme : des événements en partenariat avec la Fédération française Handisport, des séances de coaching, ainsi qu’une trentaine de chats vidéo destinés à faciliter la rencontre entre des entreprises qui recrutent et des internautes handicapés à la recherche d’un emploi. (Consulter le site officiel : www.semaine-emploi-handicap-agefiph.com 

Mais aussi du concret !

Outre les slogans mobilisateurs, des actions très concrètes sont menées. Elles visent à favoriser la rencontre entre personnes handicapées, recruteurs et organismes qui agissent en faveur de l’insertion. Cela se traduit par :

des forums pour l’emploi afin de réunir des entreprises qui recrutent et d’offrir une plate-forme de services aux personnes handicapées
 
des rendez-vous pour l’emploi qui sont de véritables entretiens professionnels de 12 minutes entre recruteurs et candidats handicapés, 

des "handicafés" qui permettent d’échanger de manière informelle et conviviale 
 
La loi sur le RSA intéresse aussi l’emploi des handicapés :

1 - Le projet de loi généralisant le RSA et réformant les politiques d’insertion assouplit la durée maximale des contrats à durée déterminée conclus par les entreprises d’insertion, les associations intermédiaires, ainsi que par les ateliers et chantiers d’insertion (article 9 dans la version adoptée par le Sénat le 24 octobre 2008). Mais aussi permettant de déroger à la durée maximale de la convention individuelle conclue dans le cadre d’un contrat unique d’insertion.

2 - L’obligation d’emploi de 6% de travailleurs handicapés, qui pèse sur les entreprises de plus de 20 salariés, est adaptée. Le nouvel article prévoit que "l’employeur peut s’acquitter partiellement de l’obligation d’emploi en accueillant en stage, dans des conditions fixées par décret, des personnes handicapées, dans la limite de 2% de l’effectif total des salariés de l’entreprise". Un décret viendra préciser les modalités mais d’ores et déjà les sénateurs ont souhaité prévenir d’éventuels abus en précisant que, pour être pris en compte, le stage "ne peut avoir une durée inférieure à quatre mois".

3 - Enfin, rappelons que la commission mixte paritaire a supprimé une disposition très critiquée du projet RSA qui permettait de comptabiliser une personne handicapée employée à temps partiel comme salarié à temps plein dans le décompte de l’obligation d’emploi des entreprises de personnes handicapées. Cette disposition avait été vivement dénoncée par les associations pour handicapés.

Autres dipositions récentes :

La création de contrats aidés réservés :
Le secrétaire d’Etat à l’Emploi, Laurent Wauquiez, a précisé le 29 octobre devant l’Assemblée nationale que "plus de 40.000" contrats aidés seraient "réservés au sein de l’Education nationale à l’accompagnement des élèves en situation de handicap".

La création d’une "interface" entre le travail protégé et les entreprises : Conçue pour favoriser la mise en relation des entreprises avec les structures de travail adapté et protégé, l’association Handeco a été lancée en octobre par "quatre acteurs majeurs du secteur", avec pour objectif de "mettre en œuvre un guichet unique" offrant toute une gamme de services à ses adhérents.
 

[ Annexe : Rappel du dispositif de la loi Handicap du 11 février 2005, volet emploi :

La loi affirme le principe de « non-discrimination » vis-à-vis des personnes handicapées. Comme pour l’école, l’intégration en milieu ordinaire doit être la priorité. Pour l’instant, l’obligation légale - pour les entreprises privées de plus de vingt salariés et pour le secteur public - d’employer un quota de 6 % de personnes handicapées n’a jamais été respectée alors qu’elle est prévue depuis 1987. Pour y parvenir, la loi prévoit des « incitations » pour les employeurs prêts à faire des efforts et des sanctions alourdies pour les autres. Ainsi, les entreprises qui n’emploient aucune personne handicapée verront leur contribution à l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) passer de 500 à 600 smic horaires par an et par bénéficiaire non employé. A l’instar de l’Agefiph, un fonds commun aux trois fonctions publiques (Etat, territoriale, hospitalière) est créé et abondé par les employeurs publics ne respectant pas l’obligation d’emploi de 6 % d’agents handicapés. Le gouvernement considère que la fonction publique doit devenir « exemplaire » dans ce domaine. Ressources supplémentaires : la loi institue une « garantie de ressources » pour les personnes handicapées qui sont dans l’incapacité durable de travailler. Elles peuvent désormais disposer mensuellement de 80 % d’un smic net. Les associations réclamaient 100 % du smic. Aux 587 euros de l’AAH s’ajoutent donc 141 euros. ]


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Walter SALENS Walter SALENS 17 novembre 2008 12:45

    OUF : au moins un article sur cette semaine. Merci aux Poètes. Excellent résumé avec renvoi vers des questions d’actualité sur le RSA, le comptage des stagiaires PH,les contrats aidés....

    Petit correctif : l’AHH est de 652.60 €, sous condition de ressources, prenant en compte celles du conjoint(e) : sur ce dernier point un combat pour éliminer ce cumul est en cours.
    Le montant mensuel de la garantie de ressources est de 179,31 €, soit un total de 831,91 €

    Cet extra de 179,31 est encore sous des conditions précises :


    - Taux d’incapacité au moins égal à 80%

    - dont la capacité de travail, appréciée par la CDAPH est, compte tenu de leur handicap, inférieure à 5%

    - qui n’ont pas perçu de revenu d’activité à caractère professionnel propre depuis au moins 1 an à compter du dépôt de la demande du complément : ce dernier critère est combattu avec un espoir qu’il disparaisse pour 2009.

    S’y ajoutent : disposer d’un logement indépendant et percevoir l’AHH à taux plein.

    Source : Le Code de l’Handicap 2009 - Dalloz.

    J’espère que des commentaires et/ou questions seront postés. Dans un sens ou l’autre. Disons tout de même : pas du genre " on fait déjà beaucoup trop pour les handicapés" ou "il y en a beaucoup qui ne veulent pas travailler...."

    Enfin, espérons. Comme de bien entendu, les articles concernant le PS abondent...
    Bonne journée
    Walter


    • La Taverne des Poètes 17 novembre 2008 12:53

      Pour le montant de l’AAH, j’ai repris ici tel quel, en annexe, un résumé que j’avais fait en 2006 sur la loi 2005 / volet emploi. Sans actualiser les chiffres.

      Vous avez raison de dire que les articles informatifs sont très minoritairs par rapport aux tribunes libres en ce moment. Je me demande si tant de papiers sur le PS sont indispensables...Et les handicapés, on les oublie pendant que l’on fait tout ce tintamarre.


    • foufouille foufouille 17 novembre 2008 12:58

      tu as oublie l’ APA 100€ ou les 179€ d’aides (qui sont verses aux grabataires sous tutelles)
      l’apa est verse si tu vis dans un appartement. seul ou avec un autre handi
      l’apch comme pour la carte handi est fourni uniquement a la tete du client


    • foufouille foufouille 17 novembre 2008 13:04

      de belle reglementation aussi bidons que les "lois" de 94
      en realite, les handi mentaux "utile" sont mis en esat, et les autres ont le choix de travailler comme les gens normaux ...........
      ou de rien faire pour ceux qui peuvent pas faire un travail physique


      • La Taverne des Poètes 17 novembre 2008 13:07

        Emploi des handicapés : "Le cadeau aux entreprises d’un député UMP" dans Marianne.


        • La Taverne des Poètes 17 novembre 2008 13:13

          Le député refuse d’acter la décision de la commission mixte paritaire qui a supprimé son amendement. Il s’en prend à l’APF qui traite de nid d’ayatollahs : 

          « La commission mixte paritaire s’est fait avoir par le lobbying d’une association. Pour moi, ce sont des ayatollahs associatifs. Je suis adhérent de l’APF mais je me demande ce que je fais là-dedans. Ce sont des mecs qui ne font qu’éplucher les textes. C’est une association de réflexion qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Ils ont gagné la bataille : pour l’instant la situation est bloquée. On trouvera peut-être une autre niche parlementaire pour la débloquer… »

          Avec l’aubaine des niches fiscales, on avait oublié les niches parlementaires qui permettent de faire adopter en catimini les mesures qu’on veut !


        • La Taverne des Poètes 17 novembre 2008 13:15

          "Ce sont des mecs qui ne font qu’éplucher les textes." Mais où va-t-on si les citoyens, regroupés en associations, se mettent à vérifier que les textes ne leur portent pas préjudice ? Ces gens sont des empêcheurs de légiférer en rond à notre guise !


        • foufouille foufouille 17 novembre 2008 13:54

          vrai que decortiquer les textes de lois, c’est du boulo
          il suffit de changer un mot pour pouvoir interpreter differement
          bien sur, les ploutocrates preferaient que ca reste reserve aux professionnels et donc aux plus riches


        • La Taverne des Poètes 17 novembre 2008 14:33

          A qui le dis-tu ! smiley


        • La Taverne des Poètes 17 novembre 2008 14:32

          "Je suis handicapé et je veux travailler" (Témoignage dans Ouest-France)


          • foufouille foufouille 17 novembre 2008 15:02

            histoire typique de se qui se passe quand on marche ds le systeme
            droit aux CES et rien d’autre
            concours admistratif bidon reserve aux categorie A (28 sur 30 costards qui se sont casses le doigt en taillant leur crayons)
            en plus le gars sans diplome........
            meme si ce type avait eut son BEP ACC et avait demande une formation d’aide bibliothecaire, il aurait pas eut de boulot
            une biblio embauche tres peu .........
            bien sur, reste les stages "faire ta gueule" et recopie le manuel de works ...............


          • Walter SALENS Walter SALENS 17 novembre 2008 15:36

            Bonjour Foufouille : ton parcours et ta situation est un peu connu. Je peux comprendre tes com. 
            En même temps, il y a du progrès... peu à peu, pas assez... des abus, des résistances venant des administrations qui interprêtent différemment les textes d’un département l’autre.

            Persévérons, malgré tout cela !

            Bonne journée
            Amitiés
            Walter


            • foufouille foufouille 17 novembre 2008 16:40

              salut walter
              j’ai pas non plus la bonne tete de l’emploi
              pas obeissant, et je parle mieux que j’ecris (une fois lance, je suis aussi saoulant qu’un politicien, accent compris)
              alors forcement le bureaucrate se sent inferieur

              le seul changement que j’ai vu en 16a, est que les handi en esat sont mieux traite et plus autonome (du cote de chez moi)
              sinon, les formations sont encore plus nul
              l’acces aux soins ou la kine, tres difficile
              sauf pour les apprentis "petits bourgeois", qui sont tres nombreux en kine
              les medecins sont aussi plus nul
              les mdph sont pareil a la cotorep (genre 2 demandes de cartes avec photo qui se "perdent" )
              y a juste plus de rampe sur les trotoirs et admin ..........


            • Walter SALENS Walter SALENS 17 novembre 2008 21:38

              Bonsoir Foufouille : pourquoi ne pas dialoguer un peu plus par mail perso. Ton constat sur les ESAT m’intéresse réellement. Mon mail : waltsal@orange.fr

              Bonne nuit
              Walter


              • foufouille foufouille 17 novembre 2008 23:52

                ici on est en public
                le peu de chose que je sais est que, il y a 15a, ma mere avait reussi a sortir du cat une fille avec bcp de probleme du cat (parent alcoolique, mere qui fait des momes avec chaque pere ...........)
                depuis elle s’est mariee et a eut 3 gosses avec un mec de 20a de plus
                un cas a part
                par contre ds mon hlm le esat (cat) fait le menage et sort les poubelles (recupere les trucs jetes aussi, meme le dimanche)
                par contre ceux qui font le menage ne sont pas encadres par des beauf. il y en a au moins une qui fait ses courses seule
                impenssable il y a 15a. bien sur un bouffon vient de temps en temps lui dire comment faire le menage

                je vis ds la "france profonde". ma "ville" a -de 6000h
                je sais pas a quoi ca en ville
                chez moi, on voyait pas d’handicape mentaux avant
                je pense donc juste qu’il y a une meilleure visibilite des handis (toute categories) qu’avant
                d’ailleurs j’hesite plus a faire claquer ma canne contre le sol
                certains veulent meme me laisser passer devant eux

                dire bonjour a la personne qui "fait" le menage, ca lui fait plaisir (meme le gars qui a des tic et qui a du mal a bouger)


              • Absurde Absurde 18 novembre 2008 09:31

                Ce que je retiens, c’est que le RSA va concerner des publics à qui jusqu’à présent l’administration foutait une paix royale. Et là ça craint. J’ai des handis dans mon entourage qui ne sont absolument pas prêts ni disposés à "s’insérer" de force pour que les patrons puissent dire qu’ils respectent les quotas, sachant que par le passé les expériences d’insertion/réinsertion auquelles ils se sont prêtés leur ont été plutôt dommageables. L’éternelle guéguerre avec les Caf qui leur grattent de la thune sur le moindre centime gagné, les flics de l’insertion employés par les Cotorep qui n’ont rien à fiche de ce que le client n’ait pas de quoi se déplacer, les dossiers qui traînent, qui s’égarent, les coups de gueule dans les commissions où les gens sont convoqués pour qu’on leur dise qu’on a "décidé pour eux" qu’ils feraient telle formation-bidon pas rémunérée à trois cents kilomètres de chez eux... J’accompagnais ces proches dans des bureaux qui me faisaient penser à des officines soviétiques, où des fonctionnaires d’un type dont je croyais l’espèce disparue me demandaient qui j’étais et pourquoi j’étais là. Et celles, ceux que j’accompagnais repartaient en chialant. Le RSA appliqué aux handis ? Autant dire le STO.

                L’Adapt est une assos de vendus au Medef. l’APF se veut son challenger, avec son mouvement "Ni pauvre ni soumis" qui s’est rapidement enlisé après un très bref décollage. L’Adapt est aux handis ce que la Gestapo était aux djeun’s des années 40. Mais l’APF craint pour ses subventions alors elle ferme sa gueule et perd ses adhérents par poignées. L’avenir est sinistre pour les handis. C’est à leurs familles à se mobiliser. 


                • foufouille foufouille 18 novembre 2008 11:42

                  c’est donc pire qu’en 94
                  les handis sont un peu comme les sdf, pas important pour les ministres
                  ils feront une belle loi qui sert a rien
                  par contre le flicage va augmenter
                  surtout que les bureaucrates ca aime servir


                • Walter SALENS Walter SALENS 19 novembre 2008 10:47

                  Bonjour Foufouille : merci d’avoir relaté tes constats directs en rapport avec les ESAT (CAT). Hier, j’étais une journée entière avec une femme aveugle, lors d’un forum. Très instructif pour moi.
                  Bonjour Absurde : je crois qu’il y a une mauvaise interprétation du RSA pour 2009. Je ne mets pas en doute ce que vs avez vu et entendu, en accompagnant des PH dans telle ou telle administration. Mais ne jetez pas l’eau, le bain et le bébé d’un seul geste.

                  Pour ce qui est vos comparaisons avec une lointaine époque, bien triste pour des millions de gens, il m’est difficile de comprendre les termes que vs utilisez. Soit, la liberté d’expression existe toujours.

                  Il reste exact qu’il y a encore une longue route à faire dans le domaine de l’handicap en général, et en particulier pour ce qui est de leur emploi.

                  Votre toute dernière phrase : "c’est à leurs familles de se mobiliser", il faut la compléter par : toute personne handicapée doit se mobiliser, avec ses possibilités.

                  Comme dit à Foufouille, je suis prêt à dialoguer courtoisement par mail perso ou mon blog. Je suis handicapé modestement, retraité, 67 ans, sans carte d’un parti ou du Medef, simplement militant actif tous les jours.
                  Amitiés
                  Walter - waltsal@orange.fr


                  • Walter SALENS Walter SALENS 24 novembre 2008 15:20

                    Le peu de votes et commentaires à l’article bien instructif prouve que Agora... n’est pas le bon vecteur pour secouer l’arbre. Bref, l’handicap n’arrive qu’aux autres. N’intéresse que peu de citoyens, au-delà de la semaine terminée maintenant.

                    Pour le reste : que de sujets et articles et commentaires plus que futiles, au moins à 90%.

                    Je n’y perdrai plus mon temps.
                    Walter

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès