Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La citoyenneté universelle et l’Assemblée Galactique

La citoyenneté universelle et l’Assemblée Galactique

Théologie : Église=ekklesia. Ekklesia (grecque)=assemblée populaire pour pétrir les volontés de chacun. Catholique=universelle.



Comment se fait-il que, bien que Jésus ait tenté d'enseigner que le Temple de prière est à l'intérieur de soi (le puits de la Samaritaine : peu importe de quel côté prier, que se soit à l'orient ou à l'occident, l'essentiel est de se "marier" avec soi-même), il est surprenant que l'on soit contraint d'avoir une société dont l'organisation hyper hiérarchisée place un Pape d'un côté, la laïcité entre, et le politique-représentant malhonnête de l'autre ? Où est le centre de chacun des citoyens ? Où sont les "pierres vivantes" ?
Dans un monde où les vœux, qu'ils soient spirituels ou politiques ne sont que rarement, pour ainsi dire, exhaussés, que reste-t-il si ce n'est la confusion mondiale où chacun cherche encore un sens meilleur à sa vie ? Il n'y aurait-il que bonté naïve et ruse perfide ?
Ainsi Jésus souhaitait que nos volontés s'affermissent comme des pierres que l'on érige soi-même, qu'on les dresse, et que l'on se prosterne devant elle comme une maison spirituelle. Il avait dit "Ekklesia" par ce qu'il pensait à cette idée grecque de faire une "éclisse" pouvant faire la liaison entre l'échelle du bas et celle du haut, les relier (religare).

J'ai eu beau me laisser traverser par le Christ tout au long de ses années, et aujourd'hui ma vision est claire et simplifiée : ce qui m'est arrivé c'est que j'ai été rejoint sur le chemin puisque je m'y rendais.
Relier les particules éparses, les étoiles, pour devenir une étoile à mon tour.
...

Et si dans un élan de partage et de charité nous respections nos vœux politiques les uns les autres sans poser de couronne de lauriers d'or à quicquonque, surtout pas à César ? Et si nous respections nos opinions propres aussi diverses soient-elles ? Si nous étions à l'écoute de tous aussi loin qu'ils puissent opiner ? Si tel est le vœu de l'univers en accord avec sa Loi : rassembler les particules éparses et tracer le cap du futur joyeux en assemblée universelle, où les débats permettent de trancher en toute sagesse, qu'attendons-nous pour faire que chacun exprime sa volonté et soit comptabilisée ? (Agora-Vox ?)

Qui accepte aujourd'hui que son prochain ne soit pas sondé comme je peux l'être rarement, voir jamais ? Qui accepte que ses idées votées majoritairement ne soient pas exhaussées ensuite une fois l'imposteur élu ? Pourquoi les lois absurdes emprisonnent-elles plus qu'elles ne libèrent, tout en s'agrémentant du mensonge permanent ?

Si le déploiement de l'information est devenu si mondialisé, si la démocratie fut amenée par les Lumières, que croyez-vous qu'il soit programmé pour le salut de tous à l'horizon ?

J'ai suivie une voie rectiligne, comme un I paumé, fleur bleue que je suis, ou je me devais d'oublier personne. Car si même je ne suis pas d'accord avec votre réflexion ni votre opinion ni votre vote, je ferai tout pour que vous puissiez être entendus et respectés. Une chose : je ne tolère pas la violence qu'elle soit verbale ou physique. J'aime la paix et la joie.

Sans doute m'aurez-vous vu à travers mes bribes d'écriture tel que je suis, ou sans doute serai-je passé inaperçu. Mais ma volonté n'est pas de convaincre, elle est surtout d'être un bon apprenti de ma vie.

Sans le savoir j'avais suivi la voie royale, ignorant que je suis, la foi dans ma bonne étoile en tête, et me voilà bien embarrassé de devoir disparaître et me plonger anonymement dans la foule. En effet comment pourrai-je apprécier mes nouvelles rencontres d'une manière humble si je devais entendre les applaudissements précédant mes allers et venues ? Oui je préfère aller vers les petites gens sans qu'elles me reconnaissent comme étant quelqu'un d'important, je préfère éviter les louanges. Peut-être est-ce ainsi la suite du cheminement personnel : m'incarner encore davantage à ma juste place, dans une sobriété heureuse.

Et si toutefois par le bon présage vous souhaitez me demander mon opinion sur un sujet, si vous m'octroyez le droit au chapitre et à la participation votive, si vous me comptez dans le dialogue social et la concertation générale, si vous voulez engagez le dialogue citoyen autour d'une table ronde de négociation, alors je laisserai avec grand plaisir vivre ma citoyenneté en partage en toute franchise.


Optimum Inter Omnes : Que le meilleur entre en tous.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Gollum Gollum 16 mars 2013 14:50

    Votre texte me fait penser au célèbre « Hors de l’Église point de salut. » 


    Maxime pervertie et récupérée par Rome pour en faire une soumission à une institution.

    Alors que son sens vrai est celui ci : Hors de la communion de tous avec tous point de salut car sinon c’est la guerre de tous contre tous. Cette phrase vise donc l’unification des âmes. Il n’est rien d’autre dans le fond que le deuxième commandement du Christ : Tu aimera ton prochain comme toi-même.

    Cela n’est bien sûr possible que si le Temple a été érigé en l’homme (premier commandement)

    • Rensk Rensk 17 mars 2013 00:18

      Bien sûr, en allant chercher plus précisément... j’ai perdu mon travail car je n’avais pas ouvert un nouveau onglet...

      Je rigole aussi un poil concernant votre article, saviez-vous ?

      Les suisses ont l’habitude de voter... pour un tout et un rien...

      Les représentant de la Suisse, élu par nos concitoyens, la Heilsarmee (armée du salut) voulant présenter cela a l’Eurovision...
      http://www.youtube.com/watch?v=FKbzOIab0yM

      Mais ils ont été interdit par le comité... sous prétexte qu’aucune armée et surtout pas en uniforme ose être participant...

      Scandale chez-nous, ils ont donc changé... de nom et ont enlevé leurs uniformes...

      Pantalon sombre (pas sûr si c’est du noir...) et chemises blanche, un peu comme ceux qui travaillent dans une banque...

      Le nom est changé en Takasa...

      Mais ; de nouveau ils sont susceptible de rencontrer des « problèmes »... car...

      Le sombre et blanc et Takasa (qui veut dire en Souahéli : purifier)... ne semble pas non plus plaire a l’Eurovision... Ce serait un « message politique » maintenant...


      • Rensk Rensk 17 mars 2013 00:32

        En attendant... le p’tit vieux a 95 ans, il a perdu une partie de sa langue pour cause de cancer...

        Le « jeune »... à la guitare blanche... a marié la « blonde »


      • Rensk Rensk 17 mars 2013 00:58

        A part la « rigolade », je ne sais combien de fois je dois vous lire... pour vous comprendre...

        Vous savez très bien que vous ne faite pas que de « transmettre » quelque chose...

        Il y a tellement de chose dans l’article... que vous « touchez » tout le monde... une fois par ce chemin, une fois par un autre... et encore un autre...

        - Sans doute m’aurez-vous vu à travers mes bribes d’écriture tel que je suis...

        Pas encore... mais je m’en approche, petit a petit... l’impatience étant un défaut et non une tare, voir un péché...


        • Ruut Ruut 17 mars 2013 06:11

          .
          La citoyenneté universelle et l’Assemblée Galactique, je rêve de ce moment.


          • lucien bomberger lucien bomberger 18 mars 2013 19:11

            Merci pour vos messages.

            Je viens de trouver ceci sur le web, pour corroborer un peu plus ma vision de la chose.
            L’homme curieux des sources, n’est pas sans remarquer que dans les textes grecs originaux de nos Ecritures chrétiennes, on rencontre toujo
            urs exclusivement le terme « Ekklesia », que ce soit dans les Evangiles, les Actes des Apôtres, les epîtres diverses ou dans l’Apocalypse.

            Ekklesia, que l’on traduit mot à mot en français par « Eglise » et qui, dans notre entendement, représente la société religieuse des fidèles du Christ, autant que l’édifice sacré où se réunit cette société pour y prier.

            Si cependant on se penche de plus près sur la valeur étymologique d’Ekklésia, on s’aperçoit que tous les dictionnaires font de ce nom une assemblée délibérante où on discute sur un sujet ; assemblée où est admis par convocation, par choix, par élection.

            Le dictionnaire académique de Bailly définit Ekklésia par : "Assemblée par convocation ; assemblée du peuple ou de guerriers dans Homère ; assemblée des Amphictions à Delphes, assemblée du peuple à Sparte, à Athènes et à Rome, assemblée de soldats, de fidèles".

            Le verbe qui se rapporte à ce nom est « ekklésiadro » : assister à une assemblée, discuter, délibérer dans une assemblée. S’apparentant à Ekklésia, on trouve le verbe « kléroo » : choisir, élire.

            Comme on le voit, il n’ y a à la base d’Ekklésia aucun caractère spécifiquement religieux. Elle est aussi bien une assemblée délibérante du peuple, de députés, de militaires, que de fidèles d’une secte. Assemblée où on s’instruit, et discute des choses de l’association, où on choisit ou élit des responsables ainsi que des nouveaux membres.

            Sunaxis

            Tout autre est la « Sunaxis » que le dictionnaire traduit par : "assemblée religieuse« , car ce nom est composé du verbe »axioo" : estimer, honorer et de l’adverbe « sun » qui signifie : ensemble. La Sunaxis est donc bien une assemblée d’êtres réunis ensemble pour honorer, rendre hommage à Dieu. Son dérivé est la « Synagogue », formé de « ego » : mener, conduire et de « sun » : ensemble.

            Si, dans les Ecritures chrétiennes, c’est toujours d’Ekklésia qu’il est question, du choix de Pierre par Jésus pour sa fondation, jusqu’aux sept Ekklésia de l’Apocalypse et jamais de Sunaxis, c’est bien parce que Jésus et ses apôtres voulaient avant tout que les membres de leur Ekklésia forment une assemblée de fidèles où on s’instruise et discute de son enseignement ; assemblée au sein de laquelle on était admis près qu’on en fut jugé digne par voie d’élection (Klérosis) qui ouvrait la porte de baptême et autres sacrements.

            L’Ekklésia mène à la Sunaxis, mais elle ne l’est pas ; Elle est l’école initiatique qui y conduit.

            Qu’il ne soit question que d’Ekklésia dans nos Ecritures, prouve à quel point elle est considérée comme base indispensable, comme assises indispensables à notre salut. Qu’avant toutes choses les hommes viennent s’y instruire et y discuter sur l’homme et sur Dieu qu’ils soient bien pénétrés des enseignements rédempteurs de Jésus et les appliquent, cela suffit à leur salvation et le royaume des cieux sera leur récompense.

            Par déformation congénitale héritée du Judaïsme, nos Eglises ont maintenant associé Ekklésia et Sunaxis, les confondant en une seule chose, dans laquelle elles n’ont pour objectif principal que la Sunaxis où les clercs jouent aux grands prêtres. Elles n’ont pas fini d’en ressentir les effets !... [Jean Denis Feugey]
            http://www.matiere-esprit-science.com/pages/breves/ekklesia.htm


            • lucien bomberger lucien bomberger 18 mars 2013 19:11

              On peut dès lors s’imaginer comment la volonté des êtres humains a été « subtilisée » au fil des millénaires.
              D’un côté l’Eglise fait des assemblées en ses temples (chapelles, église, cathédrales...) avec le peuple de Dieu (Dieu c’est aussi le peuple) mais dans un but restreint : prière (votum), communion, mariage, messes... sans pour cela que le peuple soit convié à émettre une volonté « populaire » précise tel un vote pour adoucir sa vie dans la cité pour bénéficier de plus de bien être, d’épanouissement en commun, et donc de spiritualité, bien qu’au départ la loi et la morale était de source divine.
              Au centre nous avons la laïcité et la Franc-maçonnerie qui est garante de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, tout en étant « religieuse » et fidèle au Christ humaniste (les Lumières), tenant des assemblées « secrètes » en temple (secret à tenir sous peine de gorge tranchée : quelle franchise pour des affranchis !), et dont on sait qu’elle est aussi dans l’affairisme politique (Quelle liberté !)
              Et vient enfin l’Etat, chargé de récolter les votes du peuple de Dieu une fois tous les cinq ans pour les présidentielles.
              La volonté de tous, au détriment de quelques uns, semble être la plus belle subtilisation dans cette hiérarchie trine.
              En l’Eglise la volonté est remise à Dieu (Que ta volonté soit faite), en Franc-maçonnerie nos « frères » secrets font de l’humanisme et de la morale (où est la morale dans notre monde qui marche sur la tête ?) sans se préoccuper de consulter le peuple laïc. Et L’Etat qui structure comme l’Eglise une assemblée « nationale » au lieu d’une assemblée populaire, et qui organise des délibérations citoyennes tous les 36 du mois, en simulant l’existence d’une opinion publique par le truchement douteux de la science très controversée des sondages d’opinons, qui ne sont comme chacun devrait le savoir qu’un organe du pouvoir pour inviter au conformisme le démos qui n’est jamais consulté de manière exhaustive, mais qui perçoit dans cette illusion de sa révélation réelle un moyen de connaître néanmoins ce que penseraient « Tous les Français » sur les sujets politiques.

              La volonté du citoyen est donc savamment subtilisée de part et d’autre, sans qu’aucun citoyen n’ait envie, dans ce contexte de fausse démocratie et fausse assemblée populaire, de donner corps et vie au suprême démos dont il fait partie, par le moyen d’un outil efficace et moderne qu’il inventerait comme un coeur à la démocratie pour soulager ses semblables actuellement contraint au mutisme permanent de leurs volontés politiques.

              Si tout est spirituel, et tout est politique, le citoyen n’existe pas encore, et pour cause.


              • vieux grincheux 22 mars 2013 19:06

                Et le fameux discours « I have a dream » du pasteur King était il de l’ Ekklesias ou du Sunaxis ?

                Ou bien des deux ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès