Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La déloyauté de nos élus est-elle inévitable ? 1° partie

La déloyauté de nos élus est-elle inévitable ? 1° partie

En politique, comme dans l’entreprise, si tu veux briller, astique d’abord les pompes du chef !

Les entretiens du Professeur VaZlin’. vazlin@laposte.net

Le 1° avril 2015       N° 235 

-Professeur, vous n’en avez pas marre de critiquer nos élus ?

-Oh que si ! Mais surtout, j’en ai marre que mes élus soient critiquables et mauvais ! Et pourtant, dans le système actuel des partis, c’est pas fini demain !

-Comment ça ? Vous voulez dire que tous les gens qui militent dans un parti politique sont tous mauvais ?

-Pas du tout ! Je dis que ceux qui « émergent » d’un parti, ceux qui « s’extraient » de leurs égaux espérant se hisser au plus hauts sommets de l’Etat, ceux-là, loin d’être les meilleurs sont  les plus insipides, les plus combinards, les plus distants de l’intérêt de tous  !

-Démonstration svp Professeur.

-Vous, cher ami, si vous étiez le candidat d’un parti, que feriez-vous ?

-Je ne parlerais pas à mes concitoyens comme s’ils étaient des idiots ; et surtout, je ferais tout pour que mon parti respecte les promesses électorales faites.

-Mon pauvre ami ! Mais avant d’être « le » candidat du parti, il faut d’abord faire carrière au sein du parti. Et vous croyez que c’est en exigeant le respect des promesses faites que vous allez vous y faire des amis !? Vous rêvez !

Comme dans tout parti, vous allez vous mesurer à certains, déjà en place, dont les dents trainent par terre, dont l’ambition opiniâtre est de faire carrière, de se servir du parti comme d’un tremplin, et donc, qui doivent s’imposer coûte que coûte !

C’est à dire : supplanter tel ou tel, adhérer à tel ou tel « courant » pour grenouiller en sous ordre. Puis, dès que le poste convoité est obtenu, vite ! vite ! placer ses amis (à qui vous avez promis quelque gâteries, bien sûr) pour assurer ses arrières.

Et surtout, n’oubliez pas, il faut rentrer dans un parti avec la modestie d’une rosière ([i]) : surtout pas d’ennemis ! Ne pas prendre de positions trop critiques, qui s’appuieraient sur des principes que l’on ne puisse enfreindre. Hou la la ! Très mauvais départ ! Certes, on louera la qualité de votre travail, votre intégrité, votre moralité. C’est bon pour l’image du parti, mais vous en resterez là !

Si tu veux devenir chef, sois d’abord servile avec ceux que tu veux remplacer, puis, assassine-les ! Fais le mou pour mieux devenir loup ! Car pour devenir leader, il vaut mieux « imposer sa parole » que « s’imposer par sa parole » ; imposer « sa raison » que s’imposer « par la raison »..

Et c’est comme ça que les plus nuls et les plus combinards ont le plus de chances de fréquenter les palais de la République ! Ils répondent à la triple « anti-qualité » : Tous convoitent quelque chose pour eux, tous sont des vipères insipides, et ceux qui s’extraient sont ceux qui ont le mieux grenouillé.

Arrivés à de tels postes, pourquoi changeraient-ils de méthode ? Ils l’ont utilisée à leur avantage pendant tant d’années ! D’ailleurs que connaissent-ils d’autre ? exemples :

Souvenez-vous de l’interminable affrontement Fillon/Copé : quel intérêt pour les Français ? Aucun !

Aujourd’hui, voyez quelle attitude prend le gouvernement vis-à-vis des députés « frondeurs » : les menacer « de les descendre au bazooka » !  ([ii],[iii],[iv])

Pire, voilà le discours brutal d'un des conseillers du chef de l'Etat : « Les frondeurs n'iront jamais jusqu’à faire tomber le gouvernement à l'Assemblée, Des types ont hésité, par le passé, entre quitter le PS avec Mélenchon ou y rester. Ils sont restés pour la gamelle. Ils ne voudront pas la perdre, car ils savent qu'il fait froid dehors. » ([v],[vi],[vii])

Heureusement qu’un tel discours méprisant ne vient pas du Professeur VaZlin’. On l’accuserait à nouveau de soutenir le « tous pourris de Marine ». Non, c’est le conseiller de notre Président de la République ! Ah !ah ! Ironie ! Ce même Président qui nous demande de voter pour lui, « sinon, c’est Le Pen » ([viii])

Moi Président, qu’un de mes conseiller traite les députés de ma famille politique comme des chiens devant une gamelle, je le vire sur le champ ; mais si lui Président, est d’accord avec son conseiller, alors, devant cette entorse gravissime à la déontologie des représentants du peuple Français ([ix]), je condamnerai immédiatement cette dérive !

Il n’a fait ni l’un ni l’autre !

Et au fait, ces mêmes députés, sachant que l’on parle ainsi d’eux au plus haut-lieu, ils ne réagissent pas ? ... mais, .. ne serait-ce pas la démonstration qu’effectivement, ils sont là pour la gamelle ?

Déclaration de Copé en 2007 défendant le cumul des mandats :

« si on a ici [à la chambre] que des gens qui se contentent de 5000 € par mois, on n’aura que des minables ! » ([x])

Et c’est vrai ! Vu d’un salon scintillant, notre bistrot du coin est d’un folklore plus ou moins «  minable  » Illustration :

Voici une convocation pour une séance de vrai travail ([xi])

« Pour inciter les députés PS à être les plus nombreux dans l'hémicycle à l'occasion du débat sur le mariage pour tous, Bruno Le Roux, le président du groupe, a adressé, le 29 janvier 2013, le courriel suivant à ses camarades

« Pour faciliter les conditions de travail de cette semaine exceptionnelle, nous nous réserverons quelques moments de convivialité. Vous trouverez ci-dessous les invitations auxquelles nous avons le plaisir de vous convier :

-le 29 et le 30 janvier, « cocktail dînatoire » à l'hôtel de Lassay, offert par la présidence de l'Assemblée ;

-« dîner » à l'hôtel de Clermont, le 1° février, à l'invitation d'Alain Vidalies, ministre chargé des Relations avec le Parlement ;

-« dîner républicain » (sic), le 2 fé­vrier, de nouveau à la présidence de l'Assemblée ;

-et, enfin, le dimanche 3 février, un « déjeuner sous forme de cocktail » à l'hôtel de la Questure, où règne le socialiste Bernard Roman. »

Ah ! C’est pas la chaîne chez nos élus ! Il semblerait qu’il vaut mieux être bien rassasié, un peu pompette, pour bien travailler politiquement, ([xii]) même si on s’endort comme Barre ou Larcher.

Je ne sais si l’attrait de ces agapes a attiré beaucoup de nos représentants, mais aucun ne s’en est plaint ! Aucun n’a trouvé indécent que, sans sucettes de luxe, honorer le mandat qu’il a sollicité et reçu des Français, … ça ne l’intéresse pas vraiment !

Ou peut-être l’ont-ils fait, mais dans leur propre langage : ce langage qui trahit, non seulement cette désinvolture, cette prétention de nantis, mais en plus, le mépris envers nous, peuple Français payeur. Exemple :

Après « la France d’en bas de Raffarin », citons Rama Yade : "Il ne faut pas donner le sentiment qu'il y aurait une coupure entre les élites qui se protégeraient et les petits pour lesquels la justice est sévère" ([xiii])

L’ « élu » -élu par nous-, se sent de suite « élite » -au dessus de nous- !

Citoyens ! Nous les « petits », ne sommes-nous pas contents d’offrir, avec nos deniers, de telles bonnes conditions de travail à nos « élites », pour qu’ils pensent, soyons en sûr, à nous, la « France d’en bas » !?

Rama Yade, si jeune et déjà si « absorbée » par le système ! Mais c’est avec cette grosse tête que l’on se déplace avec aisance dans les salons.

Mettez vous à leur place ! Pourquoi parler aux « petits  », à la « France d’en bas », alors que la politique se fait entre « élites  » ?

Et pourtant, c’est difficile de s’accrocher aux salons ! Il faut y tenir son rang et à ce niveau, la « gamelle » est chère. Par bonheur, les lustres et les ors de la République sont là pour ne pas paraître minable devant les grands possédants : on y parle d’égal à égal ! Ou du moins on l’espère.

Ah bien sûr, il y a des dégâts collatéraux : dun salon, comment se rappeler que certains Français font les poubelles pour se nourrir !

Mais chacun selon ses besoins ! Pensez à nos éternels indispensables, devenus avocats sans diplômes ([xiv],[xv]) conférencier de complaisance ; d’un Rocard, jeune pétaradant au PSU, devenu mendiant : « je suis sarkozysable ». ([xvi])

La standing ovation des patrons après la déclaration de Valls ; celle de notre ministre Sapin, qui leur conseille de ne pas augmenter les salaires ([xvii]), voilà de bonnes allégeances pour continuer à être leurs invités.

Quel spectacle ! Nous leur donnons pouvoir pour commander aux grands possédants, nous les retrouvons en train de mendier devant leur porte. ([xviii])([xix])([xx])([xxi])([xxii])([xxiii])

-Professeur, vous voulez que je n’aille plus voter ou quoi ? ils ne peuvent être tous ainsi !

-Bien sûr que non, il y a des politiques intègres, beaucoup. Où sont-ils ? Là est la question !

Un exemple : le député René Dosière ([xxiv]) qui traque opiniâtrement les gaspillages de l’Etat. Tous ses « camarades », de gauche et de droite, lui mettent des bâtons dans les roues : « tu nous donnes de l’urticaire [avec tes questions] » ([xxv]). Encore une démonstration que les gens intègres ne peuvent accéder aux plus hauts postes, tous les autres leur barreront la route.

Malgré tout, ils sont là ! ils existent, ils sont nombreux !

Mais ils se heurtent à une caste qui ne se maintient que par le grenouillage et la compromission.

Si nous parvenons à arracher cette croute, un sang neuf jaillira !

  FIN DE LA PREMIERE PARTIE

§§§§§§§§§§§

 

D’accord ? Pas d’accord ? Interpellez le Professeur VaZlin’ : vazlin@laposte.net

 

[i] Pour les jeunes qui n’en ont pas connues : Jeunes filles auxquelles ont décernait un prix de vertu

[ii]Déclaration du ministre Le Drian  : « Les frondeurs, on réglera leur cas au bazooka en 2017. »

[vi] Relevé aussi par le Canard Enchaîné

[ix] http://www.assemblee-nationale.fr/qui/deontologie.asp Article premier -L'intérêt général :

Les députés doivent agir dans le seul intérêt de la nation et des citoyens qu’ils représentent, à l’exclusion de toute satisfaction d’un intérêt privé ou de l’obtention d’un bénéfice financier ou matériel pour eux-mêmes ou leurs proches.

[x] Extrait du livre de Sophie Coignard & Romain Gubert « l’oligarchie des incapables » page 117.

[xi] Canard Enchaîné du 6 février 2013

[xiii] Déclaration après que Sarkoy nomme son cancre de fils patron de l’EPAD.

[xiv] Dominique de Villepin, les UMP Rachida Dati et Catherine Vautrin, Copé, Devedjan \ le Vert Noël Manière, les socia listes Ségolène Royal, Christophe Caresche et Hubert Védrine

[xvi] Canard Enchaîné (aout 2007)

[xviii] Voir l’entretien N°205 du 14 Janvier 2014 « qui fait peur à François »

[xix] Ce qui explique comment un Dassault, régulièrement accusé de corruption, put être défendu bec et ongle par ses copains sénateurs de tous les partis ! Il peut leur offrir de bonnes pantoufles.

http://www.leparisien.fr/politique/corbeil-le-senat-pourrait-lever-l-immunite-de-serge-dassault-08-01-2014-3473019.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

[xx] Les exemples de politiques se fourvoyant au profit de ces grandes fortunes sont malheureusement nombreux. Un des plus écœurant est celui de la sénatrice Marie-Therese Hermange, mise en examen pour être entrée nuitamment au Sénat pour falsifier le rapport sur le « Médiator » du laboratoire Servier (voir l’entretien N°200 bis du 2 juin 2013

Servier a particulièrement soigner les politiques puisque il a tellement arrosé les anciens ministres Henri Nallet, (ancien ministre PS de la Justice) Jean-Bernard Raimond, (ministre des Af­faires étrangères sous Chirac) et Michel Hannoun, (ancien député RPR). Un juge les a tous mis en examen 

[xxi] Lagardère a embauché la femme d’Alain Juppé.

[xxii] Le milliardaire Arnaud a embauché, entre autre, Bernadette Chirac

[xxiii] Rocard invité au mariage de la fille du baron Sellière


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • P-Troll P-Troll 1er avril 2015 18:04
    Pour avoir des élus représentatifs trois conditions doivent être remplies :

    - avoir un programme, un vrai, et non pas une série de promesses décousues, sans cohérence
    - être lié par un madat impératif qui implique que les élus rendent des comptes régulièrement sur leurs actions par rapport à leurs engagement
    - que les charcutages électoraux soient supprimés pour mettre en place une proportionnelle

    Sans l’instauration de ces trois points, les quelques-uns qui continuent à voter voteront de plus en plus « contre » quelqu’un pour empêcher une catastrophe annoncée et non pas « pour » quelqu’un qui s’engage à mettre en oeuvre ce qu’il promet.

    • agauchtoute agauchtoute 2 avril 2015 16:31

      @P-Troll

      PROFESSEUR il vous faudra plusieurs cargos remplis de containers de vaz......LINE POUR AIDER

      LES 50 % DE FRANCAIS QUI ONT ENCORE VOTE

      1ER PS + PCF+RDG+PG+EELV 40% ET PLUS

      2 EME UMP  Mais 29% don de 15 présidences a l UDI perd donc sa majorité

      3 EME ET BON DERNIER LE F....HAINE O DEPARTEMENT 0 PRESIDENT

      nos 50 % n ’ont pas fini d’avoir mal !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 5 avril 2015 15:28

      @P-Troll

      Je suis bien d’accord avec toi, surtout concernant le 2° point, mais prêcher n’est pas suffisant parce que c’est à eux, nos élus, que l’on demande de faire ce travail de rédemption ! autant donner notre porteuf à un voleur en espérant que nos paroles l’ont repenti.

      Le prof


    • bernard29 bernard29 2 avril 2015 15:11

      Le travail que fait le député René Dosière est vraiment intéressant, mais le suivi et l’information sur ses travaux ne sont pas suffisants.

      De fait tant qu’i n y aura pas un contre pouvoir citoyen ( assemblée de citoyens tirés au sort) pour contrôler les élus , les assemblées, et les organismes publics et para publics, rien ne changera. Une telle assemblée pourrait remplacer avantageusement le Sénat actuel .

      voir contre pouvoir citoyen sur le blog « Changer la République »


      • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 5 avril 2015 15:31

        @bernard29

        Effectivement, je pense, comme toi, à un Sénat représentatif de la société Française, qui aurait pouvoir sur la chambre.

        Je l’évoquerai certainement dans la suite de cet entretien.

        Le prof


      • agauchtoute agauchtoute 4 avril 2015 18:02

        N ’oublions pas TRANSPARENCY si vous constatez qu un maire un conseiller départemental ou

         un député a "3 ou’ 4 maisons  2 MERCEDES ET 2 BMW 1 YACHT n’hésitez pas a LE SIGNALER

        A TRANSPARENCY.FR Ce n’est qu’une attitude de citoyen responsable !!!!!

        SOYONS LANCEURS D4 ALERTES POUR AVOIR UNE CLASSE POLITIQUE PROPRE


        • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 5 avril 2015 15:40

          @agauchtoute

          Tu fais bien d’évoquer Tansparency Int. J’aimerai bien avoir des éclaircissements sur cette association sponsorisée par George Soros.

          Je n’arrive pas à comprendre l’intérêt commun.

          A plus de te lire

          Le prof


        • zygzornifle zygzornifle 5 avril 2015 16:59

          si on éloigne déja ceux qui ont étés condamnés il va y avoir du ménage

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès