Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La déloyauté de nos élus est-elle inévitable ? 2° partie

La déloyauté de nos élus est-elle inévitable ? 2° partie

Une « idéologie » c’est « le but commun » que nos élus devraient partager avec nous.

C’est beaucoup leur demander !

Les entretiens du Professeur VaZlin’.

vazlin@laposte.net

Le 19 avril 2015  N° 236 

  • Professeur, dans votre 1° partie ([i]), vous tapez fort sur nos élus !
  • Hein ! Stop ! Est-ce le Professeur VaZlin’ qui dit que les députés ne sont là que pour la «  gamelle  » ? Est-ce moi qui veut « les descendre au bazooka » ? ([ii],[iii],[iv],[v]) Non, cette brutalité « à la Le Pen » vient de leurs « camarades » du gouvernement !! Et c’est moi que l’on accuserait ! Je ne suis pas d’accord !

J’ai seulement montré que, tel que le système politique fonctionne, il est inévitable de voir arriver aux plus hauts postes du pouvoir les moins bons de ceux qui partaient de la base, et dans tous les cas les plus combinards.

Oh ! si ça peut vous rassurer, c’est une loi universelle, développée, entre autre, par le Professeur américain Rodney Whitaker qui constate amèrement que celui qui s’abaisse à « l ‘humiliante pratique de la chasse au vote et du marchandage » manque, fatalement, des « qualités intellectuelles et morales requises pour diriger une puissante nation » ([vi])

Ecrit ainsi, c’est plus difficile à lire que la prose du Professeur VaZlin’, mais ça dit la même chose : pour arriver plus haut que les autres, il faut grenouiller mieux que les autres !

Non seulement, nos élus n’ont appris qu’à grenouiller, mais ils ne peuvent que continuer à grenouiller pour conserver leur place ! Jouer des coudes pour améliorer son quotidien, préserver sa « gamelle » et préparer son propre futur. Occupations bien plus pressantes que se pencher sur le sort des Français.

 « Un homme qui a vécu dans l’intrigue ne peut plus s’en passer ; toute autre vie pour lui est languissante » (La Bruyère [vii]).

Nos grands élus, c’est ça leur priorité ? Grenouiller ? Malheureusement oui ! Intriguer, c’est leur métier ! 

Ceci bien établi, tout devient clair ! On comprend que, pour eux, savoir s’ils sont : « Socialiste  » - c’est à dire défendant une politique qui protège les citoyens de l’appétit insatiable des grands possédants ;

ou «  Social démocrate  », - c'est-à-dire n’envisageant qu’une politique qui s’appuie et alimente d’abord les grands possédants en espérant quelques retombées-([viii])

… cette distinction énorme n’est, pour eux, qu’une préoccupation vraiment lointaine ! ([ix]) la preuve : n’est-il pas surréaliste qu’un Président, - soi-disant Socialiste, élu sur un programme socialiste -, se déclare, tranquillement, Social démocrate, s’excluant lui-même du parti qui l’a porté au pouvoir et rien ne se passe, ni dans son parti, ni dans son gouvernement !?

Quelle preuve plus écrasante que l’on peut atteindre le plus haut niveau du pouvoir sans aucune ligne de conduite idéologique, en profitant de n’importe quelle opportunité, de n’importe quelle alliance, de n’importe quelle circonstance, en faisant n’importe quelle promesse, jusqu’a la traitrise. ([x],[xi],[xii]) bref ! En intriguant !

Devant cette déloyauté d’un Président, aucun élu n’a émis la moindre interrogation ! « ou alors, il l’a pas dit fort ! »

Et c’est normal ! Pour s’interroger, encore faudrait-il avoir des convictions autres que la « gamelle  » ! autres que l’intrigue ! Que la conviction de leur chef soit aussi mouvante que la leur …., voilà qui excuse leurs propres pirouettes !

Malheureusement la somme des intérêts particuliers de nos élus ne crée pas l’intérêt commun des Français.

Or, nous, citoyens, nous demandons à nos élus de partager avec nous un « but commun ». C’est ça une idéologie ! C’est une conviction « partagée » avec nous, qui les avons élus !

Nous avons besoin d’un « fil conducteur » pour adhérer à une politique dont on voudrait suivre les progrès.

C’est ça une idéologie ! C’est définir quel est « le but de notre société » et faire converger tout travail, de tous, vers ce but !

Ce fil conducteur doit se faire sentir dans tous les aspects de notre vie. Dit autrement, c’est en observant les évènements qui modèlent notre vie au quotidien que l’on peut déceler ce fil conducteur.

Démonstration par un contre-exemple : cherchez le fil conducteur :

Pourquoi Sanofi reçoit 150 millions d’argent public pour la recherche alors qu’il ferme deux centres et débauche ses chercheurs  ?!! Même notre très brillant énarque banquier Emmanuel Macron n’a pu, au travers de ses bafouillages ([xiii]), nous pondre une raison macro-économique de circonstance !

Mettons nous ça dans la tête :

  • Si ce que nous subissons dans notre vie, -des faits les plus petits aux plus grands-, ne correspond à aucune logique compréhensible  ;
  • Si, malgré notre travail, nos impôts, nous ne voyons pas l’ossature de notre société se solidifier chaque jour, s’améliorer pour récompenser nos efforts ;

Alors le constat s’impose :

nos élus ne travaillent pas pour nous ! ils ne partagent avec nous, ni les mêmes intérêts, ni les mêmes soucis, ni les mêmes espérances.

Nous n’avons, avec eux, aucun but commun !

Moi, Professeur VaZlin’, je mets en garde tous nos élus !

En participant à la dérive du « libéralisme » franco-européen ;

En ne vous opposant pas franchement au dessein néfaste de la loi Macron ; ([xiv]

En laissant l’Europe bidouiller dans le plus grand secret le traité transatlantique d’ultra-libéralisme TAFTA (ou TIPP) ([xv],[xvi]), 

 .. vous participez au refus de nos gouvernements de partager un « but commun » avec la société des Français,

Vous collaborez, au contraire, à tout gouvernement qui se plie au but poursuivi par une « autre société », celle des grands possédants, qui ne partage rien ; où nous, citoyens, ne sommes pas acceptés.

Erreur ! Société où nous ne sommes acceptés que parce que nous l’alimentons. 

Je mets en garde tous nos élus !

Qu’aucun ne me dise qu’il ne se rend pas compte de cette dérive vers les grandes fortunes !

En acceptant de telles politiques ou en n’accusant que du bout des lèvres, en restant pour la « gamelle » ou pour toute autre raison, vous acceptez d’en porter la responsabilité historique !

Quelle est cette responsabilité ?

Le gouvernement Français a comptabilisé (2014) que « plus de 70 % [des Français] déclaraient n’avoir confiance ni dans l’Assemblée nationale ni dans le Sénat. 82 % estimaient que les politiques ne s’occupent pas [d’eux] et agissent principalement par intérêt personnel » ([xvii]).

C’est beau ce gouvernement qui comptabilise son propre égoïsme .. et ne fait rien  !

82% des Français se trompent-ils de penser que nos élus obéissent à d’autres intérêts que les nôtres ?

La méfiance est le premier sentiment que l’on éprouve devant un danger confus. Quand, au lieu d’être « heureux comme Dieu en France » ([xviii]) nous ressentons un malaise, du souci pour nos enfants, l’incertitude du lendemain ; inévitablement, nous cherchons des responsables à notre frustration.

Quand un chômeur est jeté à la rue alors qu’il ne demande qu’à travailler ; quand notre société se moque de son désir de vivre utilement, qui va-t-il accuser ?

Nos 9 millions de pauvres ([xix]) parfois privés de toit, toujours de dignité, qui vont-ils accuser ?

Qui nous a amené ces dangers ? Qui nous fait vivre dans ces craintes ? Qui détient le pouvoir de faire autrement -et ne le fait pas- ? Qui a le devoir de nous protéger -et s’en moque- ? : l’élu ! Voilà l’ennemi !

Aucun n’y échappera : car on juge en bloc un gouvernement, ses institutions et ceux qui y participent.

Alors, vous, élus, ne vous étonnez pas de soulever un sentiment de dégout ([xx],[xxi],[xxii]) et de faire naitre le désir de vous voir, tous, « dégager » pour toujours !  

 

[i] Entretien N° 235 du 1° avril 2015

[iv] Relevé aussi par le Canard Enchaîné

[vi] Professeur Rodney William Whitaker http://fr.wikipedia.org/wiki/Trevanian

…..la conception américaine du gouvernement représentatif impliquant que les qualités intellectuelles et morales requises pour diriger une puissante nation sont précisément celles qui devraient l’empêcher de se soumettre aux humiliantes pratiques de la chasse au vote et du marchandage de candidats.

[vii] La Bruyère, « les Caractères de la cour et des grands. »

[viii] Voir l’entretien du 4 Septembre 2013 N° 200 5° « pourquoi Hollande n’appliquera pas le pg du Professeur VaZlin’ »

[ix] Voir l’entretien N°191 du 15 janvier 2013 « Le Professeur confectionne les Costards pour l’année 2013 ! » 

[x] Que penser d’un Président qui annonce tout fier « J'avais dit que je restais socialiste. J'ai été élu avec l'appui du PS, de la gauche (…) Suis-je un social-démocrate ? Oui ! » et se flatte d’imposer au Français un programme à la Merkel et Schmidt qui n’aide que les grandes fortunes !

[xii] Voir l’entretien N° 200 5° du 9 septembre 2013 « pourquoi Hollande n’appliquera pas le programme du Professeur VaZlin’ »

[xiv] Voir le Monde Diplomatique d’avril 2015 : « Loi Macron, le choix du toujours moins ! »

[xv] Le Professeur VaZlin’ prévoit d’en parler longuement bientôt.

[xviii] Dicton allemand.

[xxi] En 2013, 72 % des Français se méfiaient de leurs élus ! voir http://anticor11.org/?p=3527


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 09:05

    Les Français ont de plus en plus le sentiment qu’ils ne décident plus de rien.

    Les élus sont responsables de tout ? Mais qui les a propulsés là où ils sont ?
    Les médias.
    Et qui est derrière les médias ? Ben ceux qui décident de la gestion de la colonie américaine qui a pour nom, Union européenne.


    Ceux qui tirent les ficelles et nomment les marionnettes qui gèreront l’ Empire, sont à Francfort à la BCE, à Bruxelles à la Commission européenne, à Washington au FMI et à la Maison Blanche.

    Sûrement pas les élus qui disent décider de tout, et ne font qu’appliquer des décisions prises ailleurs.
    « Qui gouverne réellement la France et l’ Europe » par Asselineau.

    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 20 avril 2015 11:02

      @Fifi Brind_acier

      Cher Fifi,

      Merci pour les liens que tu me joins et merci de me lire.

      Pour toi, les médias sont les responsables N°1 de la dérive politique. C’est pas faux, mais ils ne sont pas à l’origine de cette dérive : ils se vendent, c’est tout !

      Mais c’est grave, eux qui se parent d’objectivité !

      Je ne sais plus quel grand possédant avait investi dans un journal (je crois que c’est Lagardère quand il a acheté le journal du Dimanche) sans espoir de rentabilité. Alors qu’on lui demandait pourquoi, il a répondu : pas un politique ne refusera une interview.

      Ainsi, l’investissement était clair : je leur donne une tribune, et ils mangeront dans ma main !

      Effectivement, faire sa pub est plus facile que présenter un programme socio-économique sérieux  ! Sauf que c’est le citoyen qui la paye !

      Cordialement et à bientôt de te lire

      Le Prof 


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 2015 09:17

      @Professeur VaZlin’
      Bonjour, les responsables, ce sont le Américains qui ont fait de l’ Europe leur colonie.
      L’ancien responsable du Prix Nobel le confirme.


      Les médias, aux mains des gouvernements soumis, ou aux mains de financiers et de chefs d’entreprises, les médias, comme leur nom l’indique, font le lien entre les donneurs d’ordres et les citoyens. Comme l’explique Chomsky.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 09:12

      Pourquoi et comment on nous ment ?
      Deux articles du journaliste allemand Udo Ulfkotte, qui a décidé d’être en paix avec sa conscience, et d’expliquer qu’il a constamment appliqué les ordres des services de renseignements, et menti constamment à ses lecteurs.


      « L’Allemagne n’est pas un Etat libre et souverain »

      Et sur ce qui se passe dans les banlieues :
      « Le Mossad a alimenté les révoltes des banlieues ».

      • Ben Schott 20 avril 2015 09:44

        Ils nous surveillent de plus en plus, et nous les surveillons de moins en moins.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 21:41

          @Ben Schott
          Pour l’instant, le rejet de la propagande se traduit par le fait que les Français n’achètent plus les journaux mainstream ... , le Monde, Libé, etc, qui sont en chute libre !


        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 avril 2015 09:57

          Même si tous les reproches fait aux élus dans l’article sont légitimes, et il le sont probablement, je perçois quand même une volonté de trouver un bouc émissaire.
          Car enfin, ils ont bien été élus par la voie des urnes, non ? De nombreuses personnes leur ont donné leur confiance. J’entends ces personnes murmurer « mais ils sont tous pareils, il n’y avait personne d’autre de valable ! ». Peut-être, mais ces élus sont quand même issus d’une société qui a fait librement des choix moraux et les a formés, elle en est donc responsable.
          C’est en ce sens qu’il faut comprendre l’aphorisme « les peuples ont les élus qu’ils méritent ».


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 10:45

            @Gilles Mérivac
            Les Français ont répondu à plus de 50% : abstention ! C’est le 1er Parti de France.


            Les dernières campagnes électorales ont été exemplaires :
            les médias n’ont parlé que de 3 Partis politiques, le PS, l’ UMP et surtout du FN.
            En violation de l’article 4 de la Constitution :
            « La loi garantit les expressions pluralistes et la participation équitable des Partis et Mouvements politiques à la vie démocratique de la Nation »

            Les autres Partis sont considérés comme quantité négligeable ou carrément censurés. Temps de passage médias de l’ UPR, 0 heure, 0 minute,0 seconde.

            De toute façon, comme l’explique Junker aux Grecs :
            « Les élections ne changent pas les Traités européens. » L’avis des citoyens n’a plus d’importance.
            Les Traités n’autorisent pas les Etats à faire des politiques intérieures nationales dans l’intérêt général. Ils ne doivent faire que des politiques européennes.

            Donc ceux qui veulent sortir de l’ UE pour faire une politique intérieure nationale sont censurés.

          • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 20 avril 2015 10:51

            @Gilles Mérivac

            Cher Gilles

            Tout d’abord merci pour ta réaction et tes appréciations. Toi aussi, tu penses que « les peuples ont les élus qu’ils méritent » ?

            J’ai souvent reçu cette auto flagellation et j’y ai souvent répondu (voir le récent entretien N° 223 du 25 février « mais qu’est-ce qu’on a fait pour avoir des élus si bêtes (suite) » j’aimerai bien que tu me dises ce que tu en penses.

            Moi aussi j’ai mes propres interrogations :

            Il n’y a jamais eu d’armée avec de bons généraux et de mauvais soldats. Quant à l’inverse « de bons soldats et des généraux incapables » les exemples sont légion. Est-ce que ces soldats « méritaient » de se faire tuer ?

            Moi qui ai voté blanc parce que je ne me reconnais dans aucun candidat, je mérite qui ?

            Je pense que, comme tous les amis qui m’aident à rédiger, tu exerces un métier, que tu as une famille, que tu paies tes impôts pour qu’un système politique agisse en ton nom.. et il faudrait que tu « mérites » les gens que tu payes ?

            Et si, pour les mériter, il faut que nous citoyens, non seulement les contrôlions, mais que nous les empêchions de travailler contre nous, que nous les contraignions à nous écouter (avec quel pouvoir ? quels moyens ? quel temps à y consacrer ?) mais qu’ai-je besoin de tels politiques ?

            Cordialement

            Le prof


          • foufouille foufouille 20 avril 2015 11:01

            @Gilles Mérivac
            aucun autre choix est possible.


          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 avril 2015 12:10

            @Professeur VaZlin’
            L’abstention est une attitude à la Ponce Pilate, il a eu beau se laver les mains, il représentait l’empire romain qu’il le veuille ou non.
            Et abstentionniste ou pas, nous faisons tous partie d’une société qui a laissé les valeurs morales décliner et cela déteint forcément sur les élites, qui ne sont pas sorties de la cuisse de Jupiter. Si nous étions dans un régime monarchique ou dictatorial, je serais d’accord avec vous, mais pas dans un système où le peuple élit ses représentants. Dans ce type de système, il n’y a pas de mauvais généraux avec de bons soldats car les généraux sortent justement du rang.


          • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 20 avril 2015 12:56

            @Gilles Mérivac

            Cher Gilles.

            Je ne veux pas entamer un échange sans fin et je m’arrêterai à ce message. (je travaille sur la suite de mes entretiens)

            Je ne suis pas abstentionnite, je vote blanc. Si pour toi, il n’y a aucune différence, pour moi, oui !

            Pour qu’il ya ait démocratie, il faut qu’il y ait un choix.

            Des généraux sortis du rang dis-tu ? Saint-Cyr ? Quant à nos politiques, si l’ENA est l’école des ouvriers, ça se saurait !

            Enfin peut-être te considères-tu parmi ceux qui ont laissé les valeurs morales décliner, pas moi. Depuis tout jeune, moi et mes amis participons à (et avons créé) des associations qui luttent contre cette décadence et demandent régulièrement des comptes. (et s’attirent beaucoup de haine)

            Le seul fait que tu lises notre prose est bien la démonstration que certains citoyens, que certains Professeur VaZlin’ agissent, même petitement.

            Cordialement

            Le prof


          • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 20 avril 2015 12:57

            @foufouille
            t’as pas le moral je vois

            cordialement, 
            Le prof

          • foufouille foufouille 20 avril 2015 13:18

            @Professeur VaZlin’
            franchement entre merlenchon, les communistes bidon, ou l’extrème droite, je voit pas trop où sont les politiques sérieux qui ne sont pourris ou soutiennent des pourris.
            le respect du programme ou la démocratie est super absent.


          • zygzornifle zygzornifle 20 avril 2015 15:03

            les élus sont loyal qu’au pognon qu’ils puisent et a leur carrière, tout le reste ne sert qu’a leur ascension.....


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 avril 2015 21:36

              @zygzornifle
              Le « tous pourris » n’est pas une vérité historique du tout... C’est ce qu’on aimerait nous faire croire !
              Nombreux sont les Chefs d’Etat, présents ou passés, occupés par l’intérêt général de leur peuple.
              Avec l’ UE, nous avons oublié ce que veut dire « l’intérêt général d’un pays ».


              Poutine, De Gaulle, Chavez, Maduro, Mujica, Mossadegh, tous ceux cités dans le livre de John Perkins, ( Confessions d’un assassin financier) ou le dirigeant de l’ Équateur, Corréa.

              Écoutez le discours fait en France par Raphaël Correa, dans l’indifférence générale des médias, c’est autre chose que les discours de Tout mou ou de Zébulon... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès