Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La démocratie des minables

La démocratie des minables

« Le suffrage universel peut conduire à la dictature des imbéciles lorsqu’il n’est pas assorti à une instruction publique éclairant les esprits »

Il avait raison, l’auteur de cette phrase (Condorcet), et ce qui manque à notre démocratie c’est la pédagogie désintéressée et pas la langue de bois que nous servent quotidiennement nos hommes politiques et certains commentateurs en masquant les enjeux et les conséquences. Où sont les voix qui permettraient au peuple de comprendre à minima un système représentatif qui se complexifie de plus en plus et auquel les élus sont farouchement attachés, pas toujours pour de bonnes raisons mais pour protéger leur situation ?

Les citoyens n’écoutent plus les discours et désormais, ils s’abstiennent. Les élections européennes confirmeront cette tendance lourde observée lors de tous les scrutins nationaux ou locaux.

Nous ne sommes pas dans la dictature des imbéciles dont parlait Condorcet puisque les citoyens se désengagent de plus en plus de la vie publique après avoir épuisé toutes les offres politiques qui s’avèrent toutes aussi pauvres les unes que les autres. Les citoyens ont compris.

Nous sommes dans la démocratie désespérée, celle du repli sur soi, de la peur du voisin, du mutisme, des courbettes aux nantis pour espérer quelques miettes, de l’absence de projet collectif, du serrage de ceinture pour certains et de la belle vie pour les autres, du regard détourné, bref, dans un entre-deux effrayant, dans le délitement en attendant on ne sait quoi qui ne vient jamais et qu’on n’attend plus.

Ceux qui s’en sortent sont les mieux organisés, ceux qui savent jouer collectif, qui savent user voire abuser de leurs privilèges, de leur position sociale et de leur entregent.

La démocratie des minables

Parmi ceux qui s’en sortent, se trouve la classe politique, celle qui nous promet toujours des lendemains qui chantent trois semaines avant les élections et qui viennent nous dire que ce n’est pas facile de mettre les mesures promises en œuvre, compte tenu des « contraintes » (budgétaires, réglementaires, européennes, au choix…). Ils nous servent toujours la même soupe indigeste et ne sont plus élus que par une minorité d’électeurs (les naïfs, ceux qui ont besoin de croire, les godillots ou bien encore ceux qui espèrent de miettes), compte tenu de l’abstention grandissante.

Sont-ils seulement dupes, ces élus et leurs partis, de la capacité à changer les choses dans un monde sclérosé par l’argent et où les véritables dirigeants ne sont pas élus mais siègent dans les conseils d’administration ?

A constater la permanence de beaucoup d’élus dans le temps et qui se succèdent à eux-mêmes depuis vingt, trente ou quarante ans, qui cumulent les mandats et s’échangent les postes entre eux, on constate que le mandat d’élu est devenu un métier comme un autre, mais totalement hors sol, c’est-à-dire quasiment illégitime pour voter des textes qui s’appliqueront aux citoyens.

Il existe même des formes d’agences de placement pour élus désavoués par les élections ou ayant fait preuve de leur incompétence. On citera à cet égard quelques cas significatifs : Harlem Désir, Nadine Morano, Vincent Peillon ou Pierre Moscovici, sans oublier le cas magnifique d’abnégation de Mme Alliot Marie qui nous dit qu’elle va perdre de l’argent si elle est élue au Parlement européen !, sans compter ceux qui, une fois élus, désertent ce parlement pour « siéger » dans les médias nationaux (Melenchon, Le Pen,...)

N’oublions pas non plus le recyclage de B. Poignant et de V. Feltesse près du Bon Dieu à l’Elysée après avoir essuyé une défaite électorale aux dernières municipales, ni les parachutages au Conseil Economique et Social d’anciens fidèles de l’ancien Président.

N’oublions pas non plus l’énergie déployée actuellement par des élus de tous bords opposés à la réforme des collectivités territoriales pas toujours pour des raisons objectives, mais dans un souci prégnant de garder leurs mandats et qui n’hésitent pas à mentir et à manipuler l’opinion pour faire peur : les citoyens sont instrumentalisés au profit des intérêts de cette classe politique obsolète.

Minables, ils sont minables, totalement déconnectés du terrain, et surtout soucieux de leur plan de carrière, de leurs indemnités, de leur régime spécial de retraite.

Ils ne font plus illusion, ils communiquent à défaut d’agir et sont seulement là, relayés par les médias qui s’intéressent davantage à la petite phrase qu’au moyen de sortir du marasme, en revalorisant la parole citoyenne.

Jusqu’à quand ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 22 mai 2014 08:37

    « Il avait raison, l’auteur de cette phrase (Condorcet)... »


    Mais moi, quand je lis des trucs comme ça, je me dis qu’une assemblée d’imbéciles aurait très bien pu décider de réoccuper la Rhénanie, lorsque Hitler l’a remilitarisée - avec des troupes qui n’avaient pas été dotées de munitions et avaient l’ordre de se replier immédiatement en cas de réaction française -, en 1936. 

    Malheureusement, à ce moment-là, le Parlement français était composé de gens pour la plupart très intelligents, très instruits et très réfléchis... De Condorcets, quoi !

    • Martha 22 mai 2014 09:46

       Encore trois jours pour s’informer.

       Contrairement à ce qui est redit sans cesse, les Français votent intelligemment et après avoir bien réfléchi à leur décision.

       C’est pour cela que le fonctionnement politique de l’Europe, établi derrière le dos des peuples, sans leur demander leurs avis, par des experts sans scrupules, bien décidés à faire un hold-up démocratique permanent, est si obscur.

       Des « Présidentielles » pour n’élire qu’un vulgaire futur missi dominici. Des « Européennes » pour « faire démocratique » d’où ne sort qu’un magma auto-bloqué.
       Tout est fait pour brouiller les pistes et décourager définitivement les citoyens de faire des choix. Les médias aux ordres de l’Empire font le reste. La dictature par l’ennui, la complexité, feinte, murement organisée + la disparition totale de tout pouvoir (tt le monde maintenant le sait bien et doit le considérer comme tel) démocratique.

       => Les minables sont ceux qui ont institué ce système. D’autant plus minables qu’étant experts ils ont sciemment mijoté ce système inacceptable. Il s’agit d’une forfaiture, une trahison de la démocratie.

       Il reste trois jours pour s’informer... Faire un détour sur le site UPR.
       Les candidats UPR apparaissent enfin sur les télés régionales, Bourdin a lui aussi, enfin, reçu F.Asselineau, obligé sans doute par le CSA.

       Jusqu’ici cela est fait presque en cachette et classé « parmi les petits candidats », à des heures de faible écoute : Les « médias » aux ordres font la démonstration de ce qui est de plus en plus évident : le système est anti-démocratique et ils font eux le maximum pour brouiller les cartes.

       =>Sur le site upr visionnez : « Yannick Hervé, tête de liste UPR-Est, invité à débattre dans l’émission »la voix est libre« sur France 3 Alsace.

       C’est excellent : les »petits candidats« sont très bons, très doués. Il faut absolument les écouter !
       L’UPR mis dans cette catégorie, intelligente, certes, (on prend plaisir à les écouter), c’est quand même déjà une imposture.
       Yannick Hervé, de formation scientifique, pose la question : qui a lu et compris le TFUE, nommé »traité de Lisbonne«  ? Et il nous montre »le petit livre bleu" ! C’est la base et le point de départ de toute discussion sur cette construction dangereuse pour les peuples et les Nations.

       Très belle démarche qui situe l’ Union Pour le retour à la Démocratie populaire au premier plan.

       => ne pas rater ces élections du 25/5, elles peuvent, en votant massivement pour l’UPR redonner au peuple Français un pouvoir énorme. En toute légalité et par les urne, en un seul vote.
       ... Qui dit mieux ?


      • César Castique César Castique 22 mai 2014 10:26

        «  Contrairement à ce qui est redit sans cesse, les Français votent intelligemment et après avoir bien réfléchi à leur décision. »


        Et c’est justement pour ça que l’UPR ne franchira pas la barre des 1 %...

        Mais enfin, vous vous serez bien amusée pendant cette campagne, et c’est tout ce qui compte, non ?

      • zygzornifle zygzornifle 22 mai 2014 11:30

        Nos politiques en sont l’exemple .....


        • Piotrek Piotrek 22 mai 2014 12:26

          Oui d’accord.

          Mais faut arrêter de mettre la démocracie et les citoyens sur un pédestal. Si l’on a ce que l’on a depuis 40 ans, c’est bien à cause de l’imbécilité, l’ignorance ou du déni de la majorité des citoyens. Le résultat on l’a tel que vous le décrivez

          Le citoyen, la démocracie, la nation, le nationalisme : peu importe. Ils ne sont rien sans une conscience citoyenne, démocratique, nationale...
          Or ce pré-requis de conscience disparait petit à petit, au profit de partis aux idées prémachées s’adressant aux électeurs comme une entreprise à ses clients. La porte est grande ouverte à la grande chasse des intérets personnels. Du coup on se fait systématiquement baiser par des intérets personnels. Le résultat est là

          Agoravox est une exception, un îlot, une minorité. Les termes qu’on aborde ici, le citoyen lambda s’en fout complètement ou pire : fait mine de s’intéresser avec l’information optimale que lui livrent les médias six mois ou un an après. Le résultat est là

          Je vois déjà le FN, l’UPR, les Verts et tous les autres me tomber dessus en me promettant la main sur le coeur qu’il ont la solution au problème. Je répète : le fond problème c’est pas les partis mais les citoyens.

          Je vois déjà tout le monde faire des explications alambiquées pour expliquer le taux d’abstention qui va tomber sous peu. L’explication est simple : la grande majorité des gens s’en foutent

          Tant qu’ils n’ont pas tout perdu, les gens s’en foutent. Vous voudriez leur expliquer ils s’en fouteront, vous leur donnerez un vote plus direct et représentatif, la majorité s’en foutera toujours autant.

          Tant qu’ils n’ont pas tout perdu. Autrement dit c’est que le pognon qui compte.

          L’incroyable fumisterie du sauvetage des banques a bien montré qu’il n’y a plus beaucoup de citoyens conscients dans ce bas monde. Celui qui contrôle la « peur de tout perdre » de l’homme, controle cette masse de prétendus citoyens. Tous les autres thèmes (Europe, Nation, Monnaie, Identité, Jupe...) ne sont que des mouchoirs rouges qu’on agite devant les nez des prétendus citoyens.


          • foufouille foufouille 22 mai 2014 12:50

            « le fond problème c’est pas les partis mais les citoyens. »

            c’est l’inverse. le parti ne veut que des moutons obéissant. promesses bidons, etc

            « Je vois déjà tout le monde faire des explications alambiquées pour expliquer le taux d’abstention qui va tomber sous peu. L’explication est simple : la grande majorité des gens s’en foutent »

            une fois élu, il fait ce qu’il veut. veauter sert donc à rien. ils sont presque tous des potes et bouffent ensemble. c’est un parti unique



          • Piotrek Piotrek 22 mai 2014 13:19

            c’est l’inverse. le parti ne veut que des moutons obéissant. promesses bidons, etc

            L’un ne va pas sans l’autre. Mais si la majorité avaient fait l’effort de devenir citoyens, on n’en serait pas à ce fiasco complet (Mondialisation débridée, éducation en berne, système financier en équilibre au bord du gouffre, inégalités grandissantes)

            Le citoyen choisit le parti
            Le parti ne pourrait manipuler des citoyens conscients
            L’homme a plus de capacités qu’un mouton

            Je persiste dans mon avis :)


          • foufouille foufouille 22 mai 2014 14:59

            « Le citoyen choisit le parti
            Le parti ne pourrait manipuler des citoyens conscients
            L’homme a plus de capacités qu’un mouton »

            c’est faux. si les gens ne sont pas manipulables, il y a plus de pub et autres tv réalité. les expériences de type milgram ont montré l’inverse de ce que tu dis
            tu crois juste que tout le monde est comme toi.
            tu oublies aussi ceux qui ne votes pas car pas assez idiots pour veauter.
            les abstentionnistes ne veaute pas pour cela en grande majorité


          • Piotrek Piotrek 22 mai 2014 15:40

            Oui mais si on connaît le Milgram, on se fait pas avoir aussi facilement !

            Sauf que bien peu de monde prend la peine de se renseigner sur Milgram ou l’économie ou les statistiques... La grande majorité ne fait rien et attend qu’un parti lui propose la solution miracle, forcément ça fait beaucoup de charlatans et beaucoup de décus à force.

            Citoyen c’est avant tout un devoir personnel. C’est pas le client d’un parti.qui va penser à sa place.


          • lsga lsga 22 mai 2014 15:41

            faudrait voir ce que donne l’expérience de milgram avec des Blondes en costard. 


          • foufouille foufouille 22 mai 2014 15:52

            ben voyons, on dirait un militant.
            le fait est que la pub fonctionne et la « tv réalité » aussi. les gens sont donc très manipulable. et ça commence à la maternelle


          • jef88 jef88 22 mai 2014 12:53

            Cupidité et népotisme sont les deux mamelles de la France (D’en haut)


            • christophe nicolas christophe nicolas 22 mai 2014 18:01

              On n’est pas idiot mais on est à chaque fois en minorité sur notre spécialité. Celui qui gouverne est celui qui influence l’opinion, c’est ça la réalité. Les gens compétent et méritant sont exclus à chaque fois... Pensez... ils diraient : « toi, tu nous enfles .... » 


              C’est pour ça qu’on perd nos richesses... mais on les perd démocratiquement, on se fait m... collectivement ce qui est une consolation qui empêche de bouger.

              Un homme seul résiste, tandis qu’une foule est obéissante, c’est ça le truc.... Vive la démocratie....

              « Maintenant que j’ai hélas le temps de méditer, je me demande si l’erreur initiale de la France ne date pas de l’exécution de Louis XVI.« 

              Raymond Poincaré, président de la République. (1860-1934)


              • lsga lsga 22 mai 2014 18:03

                quand tu dis qu’on perd nos richesses, tu fais allusion à la perte de contrôle de l’Oligarchie Françaises sur les ressources minières de ses anciennes colonies ? Ou de la RElocalisation des industries françaises en Afrique qui en sont la conséquence ? 


              • mpag 23 mai 2014 04:17

                Vous avez parfaitement ciblé le problème Mr DROUET

                Les hommes politiques ne sont que des produits marketing
                Le packaging ne fait pas le goût


                • diogène diogène 23 mai 2014 09:20


                  " Un ami royaliste me faisait récemment remarquer que la démocratie était la pire des dictatures parce qu’elle est la dictature exercée par le plus grand nombre sur la minorité. Réfléchissez une seconde : ce n’est pas idiot. Pensez-y avant de reprendre inconsidérément la Bastille. Vous me direz que cela ne justifie pas qu’on aille dépoussiérer les bâtards d’Orléans ou ramasser les débris de Bourbon pour les poser sur le trône de France avec la couronne au front, le sceptre à la main et la plume où vous voulez, je ne sais pas faire les bouquets.
                  Parce que c’est ça aussi la démocratie. C’est la victoire de Belmondo sur Fellini. C’est l’obligation, pour ceux qui n’aiment pas ça, de subir à longueur d’antenne le football et les embrassades poilues de ces cro-magnons décérébrés. ...

                  Chronique de Pierre Desproges

                  3 mars 1986




                  • POUR NOS CONCITOYENS.ILS SONT FORMIDABLES ( un peu mous quand meme) ET NOS

                    PARLEMENTAIRES SONT FORT..MINABLES.......................


                    • Emmanuel Glais 25 mai 2014 11:37

                      Vous dites quoi des principes du tirage-au-sort, de la redevabilité et révocabilité, par exemple ? Vous proposez quel remède ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès