Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > « La dette : l’une des arnaques les plus ingénieuses de manipulation (...)

« La dette : l’une des arnaques les plus ingénieuses de manipulation sociale jamais créée ! »

La dette existe depuis bien longtemps. Cependant, peu d'entre nous en connaissent l'origine. Actuellement on parle beaucoup de la dette publique que les citoyens et pays doivent s'efforcer de rembourser. Elle est apparue à cause de nombreux facteurs complexes. Mais il existe un grand facteur qui a amorcé celle-ci. Elle ne fera que s'alourdir si on ne change pas radicalement de système bancaire.

Tout d’abord il est intéressant de nous poser ces questions suivantes ;

- Pourquoi travaillons-nous ? Pour avoir de l'argent pour se nourrir et acquérir des biens.

- Mais qui détient et contrôle l'argent ? Les réserves fédérales et les banques commerciales.

- Comment est apparu l’argent (=les billets de banques actuels) ? Lorsque les orfèvres du 17ème siècle ont proposé de rendre un reçu (= devenu les billets d’aujourd’hui) aux clients qui leur confiait leur or destiné au coffre-fort (de l’orfèvre).

- Comment les réserves et les banques d’aujourd’hui créent cet argent ? Lorsque que l'on demande un emprunt.

- A partir de quoi crée-t-elle cet argent ? A partir de rien ! (c'est là que le système bloque).

- Que signifie donc alors l'argent ? C’est une dette, plus on fait d'emprunts, plus il y a dettes, plus l'argent circule, moins cet argent a de la valeur et la vie coûte plus cher. Tout cela fait apparaître l'inflation.

- Et les intérêts demandés par la banque dans tout cela ? C'est un système frauduleux de la banque pour gagner encore plus d’argent, et il n'existe pas assez d'argent permettant de couvrir tous ces intérêts. (Les intérêts excèdent toujours l'argent mis en circulation).

Pourtant il faut savoir qu’il n'existe aucune loi dictant que l'argent peut être créé à partir de rien. Ce n'est donc pas obligatoirement de l'argent qui appartient à une banque qui sera mise en circulation lorsqu'on demande un emprunt. Le système s'effondrerait directement si tout le monde reprenait l'argent des banques. De plus elle s'octroie le droit de nous saisir nos biens si l'on ne peut rembourser les intérêts. Alors que ces derniers proviennent d'un argent dont la banque n’a elle-même jamais eu en sa possession. C’est ce qu'on appelle « l'esclavage moderne ».

Une proposition de loi a été soumise dans le passé proposant une monnaie indépendante, sans création de dette (la green back). Mais le système bancaire à cette époque (et encore aujourd’hui) préconisait que le capital doit contrôler le travail en contrôlant les salaires et donc l’argent. Il refusa alors cette demande.

Les banques sont de véritables calomnies car elles nous soustraient à notre réelle liberté. Si tout le monde prend conscience de cette immense arnaque on pourrait faire changer les choses. L’argent est resté un sujet tabou trop longtemps il est temps que cela change. Je vous invite à en parler autour de vous, à vos proches et votre famille.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • bakerstreet bakerstreet 8 novembre 2013 10:51

    - La loi de 73, dites rotchild pompidou, n’est pas neutre dans l’explosion de la dette, puisqu’elle a empéché l’état d’emprunter à la banque de france, à des taux dérisoires. A partir de cette date, la dette va littérallement exploser, l’état empruntant à des taux d’usurier auprès des fonds de pension, et des banques.....

    Ajoutez à ceci, le choix fait dans les pays occidentaux, de faire baisser les impots des plus riches, tout en tachant de garder la même politique sociale, et on aura compris deux des principaux facteurs de l’explosion de la dette. Mais il en est bien d’autres.


  • anomail 8 novembre 2013 11:55

    Voilà un article qui pose les bonnes questions.

    En fait cette histoire de création monétaire et de dette est à la base de la plupart des maux de notre société, ceux dont BFMTV fait ses choux gras sans jamais en expliquer l’origine, et qui ne sont en réalité que les symptômes de la maladie (chômage, pauvreté, délinquance, drogue, problème dans les banlieues... ).

    Pensez-vous que si les richesses créées étaient équitablement redistribuées, on aurait autant de problèmes ?

    Si le citoyen lambda commence à se poser ces questions, il comprendra rapidement à quel point ils se fait arnaquer par les financiers qui disposent de la vie des gens avec leur dette construite de toute pièces, et le système bancaire ne fera pas long feu.

    Le vol par la dette se pratique à tout niveaux (ménage, entreprise, état), mais fonctionne toujours selon le même processus : Arriver par un moyen ou par un autre à faire contracter à la cible une dette qu’elle ne pourra jamais rembourser. Cela permet à terme de faire main basse sur le fruit de son travail c’est à dire tous ses biens qu’elle possède (voiture, logement, acquis sociaux, services publics...) .

    C’est également cette technique qui est employée pour s’emparer des ressources naturelles des pays « en voie de développement ».


  • mimilie 8 novembre 2013 14:45

    Bonjour , cette article est en effet très explicite et décrit bien l’affaire, merci de ces informations supplémentaires !


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 novembre 2013 10:27

    bakerstreet,

    Dans l’arnaque de la dette, il y en une autre, inventée un soir sur un coin de bureau, pour faire plaisir à Mitterrand, c’est la notion des 3% du PIB

    « Les 3% du PIB..., une invention 100% française » , mais qui a un grand mérite, c’est de justifier l’austérité pour rembourser la dette illégitime !

    Pourquoi la taxe Tobin a disparu des écrans radars ?
    Parce que le Trésor Public américain s’y est opposé : « No ! You cannot ! »

    « Quand le Trésor américain rappelle les Européens à l’ordre »

    La question aujourd’hui n’est pas d’inventer une autre monnaie, c’est de sortir de l’ UE pour sortir de l’euro, et maîtriser à nouveau la monnaie.

    25% de dévaluation du franc permet de résoudre les problème de la compétitivité, sans toucher aux salaires, ni supprimer le CDI, ni les retraites et la Sécu, et en créant 1 million d’emplois sur 2 ans.
    C’est expliqué dans cette table ronde :

    « Y-a-t-il une vie dans l’euro ? Et une vie après l’euro ? »

    La souveraineté retrouvée permet de faire ce qu’a fait l’Argentine :

    « Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques »


  • Pepe de Bienvenida (alternatif) 10 novembre 2013 11:38

    @bakerstreet +1
    j’espère qu’on aura un jour un « Entre ici, Pompidou » au Panthéon des ordures !


  • Pepe de Bienvenida (alternatif) 10 novembre 2013 11:46

    @anomail
    En lisant votre commentaire on ne sait plus si c’est le mécanisme de la dette ou les méthodes de la mafia que vous décrivez. Et en effet la similitude est frappante...


  • appoline appoline 10 novembre 2013 13:04

    Et pour cause, Pompidou était directeur à la banque Rothchild, naturellement il est allé dans le sens de son ancien patron qui fait partie du bilderberger


  • COURTILLE COURTILLE 11 novembre 2013 21:13

    On peut se demander à quoi pensait la grande ZOHRA en nommant ce grand commis de la Banque ROTHSCHILD premier ministre de son gouvernement ?


  • dadascope dadascope 11 novembre 2013 22:20

    ►►IDÉES REÇUES SUR LA LOI DU 3 JANVIER 1973◄◄

    La loi de 1973 n’est pas une loi scélérate
     
    Les politiques préfèrent sans doute indiquer qu’ils avaient les mains liées par une loi (argument de toute façon fallacieux, puisqu’une loi s’abroge par une autre), plutôt que d’avouer qu’ils avaient la possibilité de se financer auprès de la Banque de France mais ont préféré les marchés financiers.
     
    - http://www.theorie-du-tout.fr/2012/03/loi-1973-rothschild.html
     
    « C’est en effet le Traité de Maastricht (que Michel Rocard a largement défendu), et notamment la loi sur la Banque de France votée en 1992, qui a interdit ce type d’emprunt. »
     
    Grâce à l’article 104 du traité de Maastricht (repris par l’art. 123 du traité de Lisbonne), l’union Européenne nous a ôté le droit de battre monnaie.
     
    La France doit donc emprunter auprès des banques privées contre des intérêts.
     
    ----- 
    Article 104 1 : 
     
    Il est interdit à la BCE et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées “banques centrales nationales”, d’accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions ou organes de la Communauté, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres ; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la BCE ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. 2. Le paragraphe 1 ne s’applique pas aux établissements publics de crédit qui, dans le cadre de la mise à disposition de liquidités par les banques centrales, bénéficient, de la part des banques centrales nationales et de la BCE, du même traitement que les établissements privés de crédit.
     
    _________
     
    Le débat entre E. Chouard et ContreLaCour, ainsi que ses conclusions (commentaire n°92)
     
    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/12/28/293-loi-de-1973-les-aveux-de-rocard-et-deux-nouvelles-pistes-pour-comprendre-l-effet-veritable-de-la-loi#c12833
     
    E. Chouard commentaire n°284
     
    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012%2F12%2F28%2F293-loi-de-1973-les-aveux-de-rocard-et-deux-nouvelles-pistes-pour-comprendre-l-effet-veritable-de-la-loi#c13137
     
    Bien à vous.

  • sirex007 8 novembre 2013 10:46

    Et on remplace ce système par quoi ? Comment on fait pour changer ? c’est bien d’en parler.... mais bon, ça ne fait pas grand chose... 


    • Rounga Roungalashinga 8 novembre 2013 11:05

      Je vous conseille un très bon livre : La Révolution européenne, de Francis Delaisi. Il répondra sûrement à votre question.


    • mimilie 8 novembre 2013 14:58

      les réponses a tes questions se trouvent dans cet pétition qui explique bien le problème actuel de la dette et qui propose des solutions que le gouvernement pourrait appliquer. 


    • Lekaner 8 novembre 2013 22:12

      En fait si, non seulement on fait, mais en plus on a déjà virtuellement résolu le problème par la technologie, alors évidemment y a un lag, mais ça approche, j’ai moi même le gros de ma petit fortune dans me poche sur une clef usb en ecrivant ces mots. Je recommande à tous les AV de vous prémunir de quelques bitcoins (ou fractions de bitcoin, 20 euro suffisent). Les bitcoins, c’est sans banques centrales (sans banques tout court meme). 


      La révolution est parfois aussi simple que de tourner le dos.

      Note : en fiat, mon épargne a double ces deux dernières semaines, qu’en est-il de vos livret A ? smiley

    • COLLIN 9 novembre 2013 05:34

      @ sirex007

      "Et on remplace ce système par quoi ? Comment on fait pour changer ? c’est bien d’en parler.... mais bon, ça ne fait pas grand chose... « 

      Quelques pistes :

       1) La création monétaire et le contrôle de sa masse doivent être et demeurer du contrôle du peuple.

      2) Lusure,ou ce que l’on nomme plus communément le »taux d’intérêt« ,doivent être égaux à zéro.

      L’activité de crédit doit rester du domaine de l’état,qui pourrait le déléguer sous certaines conditions.

      Cela n’exclut donc pas forcément l’activité bancaire commerciale.

      Mais celle ci doit n’être qu’une activité de commercialisation d’un crédit qui sera emprunté à la banque centrale,et commercialisé à un taux défini par les autorités de l’état,sous contrôle populaire.

      La rémunération de l’organisme de crédit étant alors forfaitaire,et non proportionnelle au capital »emprunté« .

      L’article démontre bien qu’il n’existe pas assez de monnaie en circulation pour autoriser la »prise d’intérêts«  sur le prêt d’argent ( l’argent étant considéré comme un bien public).

      3) L’activité »bancaire« doit etre et demeurer une prérogative de l’état,ce même état n’étant en fait que l’émanation de la volonté du peuple,par le peuple et pour le peuple.Un tel système politique porte un nom,cela se nomme une »démocratie".

      4) Toute atteinte au contrôle démocratique de la monnaie doit être considéré comme un acte de haute trahison,et à ce titre,être puni des peines les plus graves du code pénal.

      Or,nous voyons bien que les organisations financières internationales et apatrides qui se sont approprié les richesses du monde ainsi que le contrôle des nations,ne se laisseront pas démunir de ces prérogatives illégitimes sans réactions que l’on peut déjà pronostiquer comme violentes.

      C’est donc un terrible rapport de forces auquel nous devons nous préparerlorsque nous auront décidé de sortir de ce système mortifère. .


    • appoline appoline 10 novembre 2013 13:07

      Le système monétaire actuel repose sur du vent, rien. Imaginez seulement que les chinois qui rachète la dette américaine veuillent mettre les USA dans la mouise, ils n’ont juste qu’à arrêter de racheter et tout le monde descendra dans la rue. Ca va arriver, doucement mais on y vient et là, il faudra agir


    • Onecinikiou 12 novembre 2013 04:36

      « Je vous conseille un très bon livre : La Révolution européenne, de Francis Delaisi. Il répondra sûrement à votre question. »


      Je confirme. « Le travail et l’usure » d’Ezra Pound est aussi incontournable dans le registre. 

      Il va être temps de mettre des noms sur les concepts. Et une bonne fois pour toute dénoncer la vision du monde et projet politique qui plongent leurs racines dans une religion toute particulière, qui se masque derrière les événements que l’on qualifie de crise, dette, endettement, usure, paupérisation etc...

    • Marc JUTIER Marc JUTIER 8 novembre 2013 11:07
      Pour en savoir un peu plus sur le problème monétaire :

      - Crise finale du capitalisme ou 3e Guerre Mondiale ? Françaises, Français, réveillez-vous !

      http://bit.ly/10hQCJg (article sur agoravox, 11k J’aime)

      Cette crise est là pour abattre les Nations et les démocraties. En confisquant la souveraineté des nations grâce à la dette de leur gouvernement avec la complicité des agences de notation, en détruisant les économies nationales en imposant aux Nations un libre échange débridé avec la complicité de l’OMC, du FMI, de la Banque Mondiale pour leur imposer un Nouvel Ordre Mondial et une dictature planétaire, basée sur des valeurs telles que l’argent à tout prix, le progrès à tout prix, la science sans conscience, la concurrence et la concentration exacerbées […]

      - Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste - Non-violence et force de la vérité :

      http://fr.scribd.com/doc/176538695/Plaidoyer-pour-un-nouveau-projet-socialiste

      Table des matières :  Indignation. Convictions.

      Propositions. Introduction. Préambule … . 1 – Démocratie & institutions. 2 – Monnaie & revenu universel. 3 – Santé & alimentation. 4 – Éducation & recherche. 5 – Nature & agriculture. 6 – Énergie & transports. 7 – Production & consommation. 8 – Défense & affaires étrangères.

      Annexes : 1 – L’oligarchie occidentale et l’illusion démocratique. 2 – Le système monétaire actuel et … . 3 – Agriculture : états des lieux et … . 4 – Le mouvement des Colibris et … . 5 – Fraternité Citoyenne. …

      Autres publications sur scribd.com : http://bit.ly/YVleNd MONNAIE (+ de 13.000 vues), Nouvelle Civilisation (+ de 5.000 vues).

      - The Biggest Scam In The History Of Mankind - Hidden Secrets of Money : http://www.youtube.com/watch?v=iFDe5kUUyT0 (en ligne depuis le 15 octobre et déjà + de 1.000.000 visites) You are about to learn one of the biggest secrets in the history of the world... it’s a secret that has huge effects for everyone who lives on this planet. You are about to discover the system that is ultimately responsible for most of the inequality in our world today. The powers that be DO NOT want you to know about this, as this system is what has kept them at the top of the financial food-chain for the last 100 years. Learning this will change your life, because it will change the choices that you make. If enough people learn it, it will change the world... because it will change the system. Never in human history have so many been plundered by so few, and it’s all accomplished through this... The Biggest Scam In The History Of Mankind.

      Marc JUTIER : https://fr-fr.facebook.com/pages/Marc-JUTIER/135883499757467

      Fraternité Citoyenne : http://on.fb.me/10Qefbn (+ de 2.100 membres)

      Pétition pour que l’argent serve au lieu d’asservir : http://chn.ge/MMb6En (960 signataires)


      • bakerstreet bakerstreet 8 novembre 2013 11:58

        L’invention de la dette, pourrait on dire, car elle a effectivement servi de justificatif à toute une politique libéral de se mettre en place


        Avant de lancer le projet, ou une guerre, trouvez le prétexte. 
        S’il n’existe pas , créez 
                             sun tzu, l’art de la guerre
                                

      • Piotrek Piotrek 8 novembre 2013 14:41

        Non je ne signe pas.

        Pas parce que je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, bien au contraire, je vous rejoins presque sur tous les thèmes (sans entrer dans le détail)

        Ce qui me gêne fondamentalement c’est l’execution de votre projet dont vous proposez une photographie très détaillée et idéale.
        - Beaucoup trop détaillée, comme si vous auriez eu peur d’oublier quelque chose : La conséquence c’est qu’en préférant détailler vous vous donnez l’occasion d’oublier des choses et surtout l’ordre dans lequel vous allez imbriquer les réformes (qui sont d’une manière ou d’une autre liées les unes aux autres)
        - Dans le contexte mondial actuel, impossible de compter sur la majorité pour changer le système. Je ne vois donc aucun moyen (hormis compter sur ce volontarisme humain qui n’existe pas, ou la coercition qui n’a jamais mené à rien) pour mettre en place ce monde meilleur.

        Vous dites :
         Liberté, égalité, fraternité, démocratie, laïcité, solidarité, non-violence et force de la vérité

        Non c’est trop long : Vérité, vérité uniquement. Le reste coulera de source et dans le bon ordre.

        Le combat pour la vérité, c’est le plus dur, et c’est celui qui peut faire plier les oligarchies, c’est sa simplicité qui peut se faire rassembler les gens autour d’une idée, elle est un moyen pour regler des conflits, elle s’imisce dans la conscience sans nécessiter des heures d’amphitéatre .. bref pour tout ce que vous et moi semblons tenir

        Vous me croyez pas ? Rappelez vous ce qui permet aux empires et au dictatures de se maintenir en place, et rappelez vous à ce qui les fait chuter : une vérité, qu’elle soit une idée ou un fait.

        La vérité ne triomphe jamais c’est ses advairsaires qui finissent par mourir

        Faut juste accelerer le processus pour être certain que les adversaires le sentent bien, le triomphe.


      • mimilie 8 novembre 2013 14:50

        Bonjour, merci de cette vive réaction , dommage que le documentaire anglais n’est pas sous-titré. La pétition a été signée !


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 8 novembre 2013 16:56

        Plaidoyer pour un nouveau projet social : je ne sais pas vous mais associer socialiste à social me donne aujourd’hui le même urticaire qu’en appariant communiste et commun, avant 1989.


      • Gérard Foucher Gerard Foucher 8 novembre 2013 12:40

        Les secrets de la monnaie - Changer la monnaie pour changer le monde.
        « La monnaie donne un pouvoir colossal à ceux qui la contrôlent, et si les citoyens reprenaient ce pouvoir, ils pourraient tout changer… »

        J’anime des conférences-débats sur ce sujet brûlant, de manière parfaitement bénévole. 
        Les solutions sont nombreuses : réforme progressive du système existant (de nombreux économistes ont des propositions), monnaies locales citoyennes (des dizaines de projets sont en cours ou en gestation), Systèmes d’Échanges Locaux, monnaies libres...
        Les solutions, je crois que nous l’avons enfin compris, ne viendront pas « d’en haut », puisque c’est « en haut » que le problème se concentre !
        Rencontrons-nous, réveillons-nous les uns les autres et agissons !
        gerardfoucher@gmail.com

        • mimilie 8 novembre 2013 15:04

          Bonjour, je suis tout à fait d’accord avec ce que vous dites ! je suis heureuse d’entendre que toute sortes projets se mettent en place. Dans quel coin de la Belgique ce réalise toutes ces belles choses ?


        • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 novembre 2013 13:00

          Une vidéo avec Étienne Chouard à regarder sur la création de la dette publique américaine et française ...

          J’avais également écrit un article sur notre dette publique ... qui date du 23 janvier 2012

          Le surendettement de la France et les causes


          • mimilie 8 novembre 2013 15:18

            Bonjour, je suis aussi tout à fait d’accord avec votre article. Il est vrai que ces banques privées qui impose à l’état d’emprunter chez elles sont un véritable fléau !! j’aimerais tellement être plus fortiche pour comprendre mieux l’économie et la politique et j’aurais pu écrire un article plus détaillé de tout ces problèmes. Mais cela fait depuis peu que j’essaie de comprendre l’ensemble de ces problèmes. ..


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 novembre 2013 16:18

            oups voire ma reponse à  16:17


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 novembre 2013 10:30

            mimilie,
            Vous pouvez regarder la vidéo : « La tragédie de l’euro », vous en saurez ensuite au moins autant que nos économistes patentés...


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 novembre 2013 16:17

            Bonjour mimilie,

            La plus part entre nous étions plus au moins endormie .... mon réveil ( concernant l’intérêt pour la dette publique ) c’est effectue le jour (il y environ deux an de ça) ou N. Sarkozy à dit à la télé que la dette publique été du à la fraude sociale laquelle est estimé à environ 2 milliards d’Euros / ans, hors cette fraude ’’aux basses étages’’ est infime comparé avec les fraudes dans les ’’hautes étages’’ ... 80 milliards d’Euro / ans seulement pour la fraude fiscale pour la France, donc 40 fois plus ! C’est ainsi que j’ai découvert Étienne Chouard ... et bien d’autres combattants de longe date contre cette fraude.

            La ou ça devient grave c’est quand on additionne toutes les fraudes ... car il en à d’autres comme par exemple le gaspillage d’argent public, les rétrocommissions (exemple l’affaire des frégates de Taïwan) .... ou récemment avec l’éco taxe qui vas nous (aux contribuables) couter 1 milliards d’Euro !

            J’ai bien apprécie le style pédagogique de votre article .... nous apprenons tous les deux un peux plus chaque jour sur ses ESCROQUERIES....


            • christophe nicolas christophe nicolas 8 novembre 2013 16:22

              Je crois qu’il y a des choses à revoir :

              L’analyse doit tenir compte de « comment vivions nous avant l’argent or »

              Ensuite, on ne crée pas à partir de rien, mais de la confiance. En quoi ? La vie, la vie précède l’argent ! C’est idiot de dire cela mais c’est vrai...

              La banque a un dépôt de garantie pour créer de l’argent, son travail est d’estimer le risque et après il faut rémunérer ceux qui le font. Ce pouvoir est octroyé par l’état, c’est à dire nous. Lorsqu’une banque investit en Chine, c’est une trahison.

              Comment une banque peut-elle faire la leçon à l’état ? cela paraît absurde. Pourquoi la banque de France ne s’occupe pas de son peuple avec interdiction d’aller investir qu’ailleurs qu’en France ?

              L’argent est aussi une forme de Justice de la quantité de travail, il faut en tenir compte. Le problème est l’argent qui travaille sur l’argent...


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 novembre 2013 10:36

                Christophe Nicolas,

                Parce que l’article 123 des Traités européens oblige désormais les Etats à emprunter aux banques privées et interdit d’emprunter à taux 0% à sa Banque centrale.

                Parce que l’article 63 a supprimé le contrôle des capitaux, ce qui permet de délocaliser sans l’accord du Ministre des Finances et de la Direction du Trésor, comme c’était le cas avant Maastritch.

                Parce que l’absence de contrôle de capitaux permet au Quatar ou aux fonds de pension d’acheter ce qu’ils veulent en France.

                Avant Maastritch, Mittal n’aurait pas pu acheter Arcelor.

                « Les 12 impasses de l’ Europe »


              • BA 8 novembre 2013 16:29

                En Europe, les banques vont faire faillite, et c’est tant mieux.

                Concrètement, comment les banques européennes vont-elles faire faillite ?

                Concrètement, comment vont se dérouler les « saignées » en Europe ?

                1- D’abord, une dizaine de pays européens vont se déclarer en défaut de paiement, les uns après les autres. Les gigantesques bulles obligataires européennes éclateront.

                2- L’éclatement de ces bulles obligataires va provoquer :

                - la disparition des retraites par capitalisation (massivement placées en obligations d’Etat)

                - la disparition de l’assurance-vie (massivement placée en obligations d’Etat)

                - la faillite des banques (massivement détentrices d’obligations d’Etat)

                - la faillite des sociétés d’assurances (massivement détentrices d’obligations d’Etat), etc, etc.

                3- Nous entrerons dans une période de chaos. Les Etats européens seront incapables de sauver de la faillite les banques européennes, contrairement à ce qui s’était passé en septembre 2008. Les Etats européens ne pourront que contempler le spectacle. Ils seront des spectateurs impuissants.

                4- La BCE injectera des centaines de milliards de liquidités, mais ce sera inefficace. Les banques arrêteront de prêter le moindre euro aux particuliers et aux entreprises privées. Les banques essaieront de sauver les meubles en replaçant aussitôt les crédits octroyés par la BCE dans leur compte de réserves auprès de la BCE.

                5- Les épargnants se précipiteront vers les distributeurs automatiques de billets, mais ils ne pourront pas retirer d’argent. Les guichets des banques seront fermés. Les sites internet des banques seront fermés eux-aussi.

                6- Les épargnants se tourneront vers leur Etat. Ils demanderont à leur Etat le remboursement de leur épargne (100 000 euros maximum, en théorie). Mais en pratique, les Etats européens seront incapables de rembourser l’épargne volatilisée des épargnants.

                7- Il y aura un effondrement des Bourses.

                8- Les banques européennes seront en faillite, la BCE sera en faillite. Les rentiers, les actionnaires, les épargnants et les retraités européens auront tout perdu. Ils seront en colère. Les foules en colère chercheront des boucs émissaires. Après le chaos financier, il y aura le chaos social et le chaos politique.


                • COLLIN 9 novembre 2013 09:26

                  @ BA,

                  Vous avez mille fois raison,lorsque vous affirmez que toutes les banques européennes vont faire faillite.

                  Mais je vais même plus loin que vous : elles SONT déjà en faillite.

                  Voyons leurs comptes de plus près :

                  Les « banques » ( en fait « LA » banque,tant elle constitue une entité systémique) ont un encours de crédit de (au moins) 40 fois leurs « réserves » (cela se nomme l’effet de levier,ou réserve fractionnaire).

                  Ce qui implique que tout « défaut » égal ou supérieur à leur réserve fractionnaire(soit 2.5% pour un levier de 40/1) devrait les amener à se déclarer en état de faillite.

                  Or,toutes les banques européennes sont « plombées » par les obligations Grecques,Italiennes,Espagnoles,etc...,sans compter leur exposition au risque « subprime »qui n’est,lui,toujours pas réglé...

                  Ces dettes/créances (obligations souveraines) ont,a minima,perdu beaucoup plus que 2.5% en valeur au décours de « la crise ».

                  Elles sont même absolument IN-solvables.

                  De plus,ces « banques » européennes,ont,par la magie de « l’ingienérie financière » (titrisation) ,intégré ces créances (pourries) à leurs actifs,ce qui fait que tout audit comptable (ou « stress test ») un minimum honnête,devrait conclure immédiatement à leur faillite.

                  Nos dépôts,eux même étant sensés participer à l’actif de ces « banques »,ont déjà été volatilisés...

                  Vous,moi,en fait tout le monde possédant un compte en banque,devons réaliser,que nous sommes,en conséquence,déjà potentiellement ruinés...

                  Nous vivons,en ce moment,une période de déni,un peu à l’image de la « drôle de guerre »,cette intervalle temporel pendant lequel la France avait déclaré la guerre au troisième Reich,mais ne voyant rien arriver sur le front,amenait les Français à penser que la guerre n’était qu’une vue de l’esprit (période de septembre 1939 à juin 1940).

                  L’histoire s’est,malheureusement,chargée de ramener le monde au principe de réalité.

                  La seule issue possible à ce cauchemar,consisterait ,le temps d’un long WE,doublé de jours fériés,à imposer un strict contrôle des changes et des prix,à nationaliser TOUT le système bancaire et les industries stratégiques pour le FRANC symbolique (le FRANC car seule la sortie de « l’euro » le permettrait...) et à incarcérer « préventivement » les principaux responsables« financiers dont nous pourrions nous saisir »physiquement« afin de se prémunir contre les représailles dont nous aurions très certainement à subir les désagréments,c’est à dire à les utiliser comme véritables »boucliers humains« .

                  Mais ce coup nécessitant la maitrise de la force publique,je doute qu’il soit possible de l’effectuer »pacifiquement"...

                  Any idea... ??


                • patrickluder patrickluder 8 novembre 2013 17:39

                  « plus il y a dettes, plus l’argent circule, moins cet argent a de la valeur et la vie coûte plus cher. Tout cela fait apparaître l’inflation. » <= faux ...


                  Il y a eu tous cas deux type d’inflations.

                  Lorsque la demande excède l’offre, les prix montent ...

                  Lorsque le niveau de vie augmente avec la productivité générale, le coût de la main-d’oeuvre augment car il contient plus de services publiques (assurances, retraite etc.).

                  Les mêmes mécanismes produisent de la déflation, lorsque l’offre excède la demande et lorsque le niveau de vie diminue.

                  Enfin, une banque ne pourrait pas vivre sans intérêts ou alors en augmentant massivement les frais facturables, car une banque est une entreprise qui à aussi des frais, ne serait-ce que bâtiments, infrastructures, salaires et autres frais financiers.

                  Une dette ne devrait être contractée que pour des investissements d’avenir, capable de générer des bénéfices pouvant amortir rapidement la dette. Toute dette dite de fonctionnement n’est que le signe d’une situation de faillite.

                  Enfin il faut savoir qu’il y a deux type de création et destruction monétaire, celle des banques commerciales qui s’opèrent avec des prêts et celle des banques centrales qui adaptent les besoins en liquidités du système.

                  • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 8 novembre 2013 17:41

                    Bonsoir,


                    Encore un très bon article sur Agora.

                    Je vous propose en complément, un film d’animation sur l’argent dette.

                    A faire circuler, si tout comme moi, vous le trouver instructif.


                    cordialement

                    Franck

                    • Yohan Yohan 8 novembre 2013 18:31

                      Instructif en effet. De mon point du vue, le plus spolié est le petit artisan, entrepreneur de TPE/PME, qui emprunte pour développer son entreprise et place en banque ce qu’il croit avoir gagné, ce qu’il imagine être un placement de bon père de famille. En fait, il ne possède rien, même pas les biens achetés pour son entreprise, ni même ceux de son foyer qu’il croit lui appartenir mais qui seront bradés s’il fait faillite. Généralement, le petit entrepreneur s’endette le plus souvent sur ses biens propres. Raison de plus pour éviter de taper sur les petits patrons. Tapons plutôt sur les banques. C’est ce que Flamby promettait de faire mais en fait, c’est bien sur nous seuls qu’il tape, sur les classes moyennes et les petits patrons en particulier. Belle arnaque


                    • Franckledrapeaurouge Franckledrapeaurouge 8 novembre 2013 19:43

                      Bonsoir yohan,


                      Effectivement, les grands gagnants sont les banques,

                      Les financiers, le CAC 40 et les grosses fortunes privees.

                      Tant que nous n’aurons pas compris cela : 

                      artisan, patron de PME et PMI chômeur, fonctionnaire, employé du privée...

                      et que nous continuerons de nous tirer dans les pattes,

                      au lieu de nous unir pour trouver une solution pacifique,
                       
                      et en finir avec ce système,

                      les escrocs en col blancs continuerons de nous

                      rouler dans la farine, détruirons notre planètes,

                      Le tissus social, ainsi que nos sociétés, dite civilisées.

                      Cordialement

                      Franck



                    • Tipol 8 novembre 2013 20:07

                      Par définition du mode de fonctionnement, le mot « DETTE » est exactement synonyme de « MASSE MONETAIRE VOLEE AU PEUPLE ».
                      Les voleurs, on les connait.
                      Les traîtres corrompus, on les connait aussi.


                      • Dwaabala Dwaabala 8 novembre 2013 20:12

                        L’histoire de la dette souveraine devient encore plus savoureuse si l’on n’oublie pas qu’elle a été contractée par et pour des intérêts privés, à charge ensuite pour la Nation de l’endosser et de faire payer les contribuables, et les travailleurs par la politique d’austérité..


                        • non667 8 novembre 2013 21:20

                          oui,oui ,oui pour tout et tous
                          mais concrètement qu’est ce qu’on fait ?
                          la révolution ? qui ? comment ? combien ?
                          faire tomber le système N.O.M. 
                          c’est simple ! voter fn en 2014 puis 2017 et ensuite renverser celui-ci (plus facile que le N.O.M. et ses laquais ) si nécessaire par des élections en veillant bien a ne pas remettre les 1° qui reviendront masqués .


                          • Le421 Le421 8 novembre 2013 21:33

                            Il n’est pas pensable qu’une personne possédant l’ouïe et la vue ne sache pas ce qu’est la dette si elle a une connexion internet.
                            A moins de passer son temps à jouer et raconter sa vie sur Facebook.
                            Sur youtube, vous avez des vidéos extrêmement explicites.
                            Donc, aucune excuse !!
                            http://www.youtube.com/watch?v=_m6fTUYU-Tc

                            http://www.youtube.com/watch?v=_m6fTUYU-Tc

                            http://www.youtube.com/watch?v=_m6fTUYU-Tc

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

mimilie


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès