Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La France en faillite

La France en faillite

Pas un jour sans mauvaise nouvelle, sans alerte sur le climat, sans entreprise qui ferme, ou sans risque cancérogène lié à la charcuterie, au tabac ou à la conduite automobile… Les experts ratiocinent à longueur de journaux télévisés, disent parfois le contraire des autres au nom d’intérêts parfois particuliers et non d’intérêt général…

Le spectateur a l’occasion de s’indigner dix fois par jour, sans souvent percevoir la réalité de ce qui se trame dans son dos.

Dernier exemple : 15000 emplois menacés dans les travaux publics

C’est de la faute à la baisse des commandes des collectivités ! C’est de la faute à l’Etat qui diminue leurs dotations ! On pourrait ajouter que les limitations de vitesses font que les routes s’usent moins vite.

La voiture pollue, davantage même depuis qu’on s’est aperçu que les tests étaient trafiqués, et si la voiture pollue il faut en limiter l’usage. Jusque-là tout va bien. Là où ça se corse, c’est que la voiture fait vivre beaucoup d’entreprises et de salariés : les constructeurs en premier, leurs sous-traitants, les garagistes, les fabricants de pneumatiques, mais aussi tout un environnement comme les sociétés d’autoroutes, les entreprises du BTP qui construisent et entretiennent les routes et les ouvrages d’art (celles qui s’estiment menacées actuellement), sans compter les sociétés qui fabriquent les parcmètres et celles qui vendent des ronds-points ou des équipements divers et variés destinés à ralentir la vitesse.

Dans une société intelligente, on chercherait à résoudre la question plus rapidement en mettant le paquet sur la recherche d’un véhicule propre ou bien en densifiant les transports collectifs en site propre, ou en ayant une réflexion poussée sur l’urbanisme, par exemple. Mais voilà, on ne peut pas demander à ceux qui profitent du système actuel de scier la branche sur laquelle ils sont assis, y compris l’Etat et les collectivités locales qui perçoivent des impôts et taxes.

Continuez à acheter des voitures, mais surtout ne vous en servez pas.

Prenons l’exemple de l’agglomération rennaise, siège d’une usine PSA, en difficulté, et dont les effectifs fondent à vue d’œil depuis 10 ans. Les collectivités territoriales se sont entendues avec PSA pour lui racheter des terrains en contrepartie d’un maintien de l’activité. Voilà pour la façade. Le côté obscur, c’est la limitation de vitesse à 70 Km/h sur la rocade à 4 voies rennaise, avec de fortes chances de choper un PV lorsqu’on circule aux heures creuses. Tout cela au nom de la lutte contre la pollution, bien sûr. Pour ma part, j’ai choisi de ne plus utiliser cette rocade en passant par les voies urbaines : la pollution se déplace, c’est tout !

Ce point illustre également l’incohérence des politiques publiques en raison de l’émiettement des collectivités territoriales. Pour faire court les Conseils généraux qui cherchaient à repeupler les territoires ruraux (mais également pour de basses raisons politiques), ont construit de belles routes départementales en incitant les primo accédant à venir construire en campagne. Résultat : les villes et les communes périphériques se protègent en limitant la vitesse et en créant toutes sortes d’obstacles (rétrécissement de voiries, ralentisseurs, chicanes) pour dissuader les néo ruraux de transiter par leurs territoires pour aller travailler. Tout ce système fait vivre des entreprises et maintient des emplois, bien sûr, mais ce que l’on constate, c’est que le citoyen qui se déplace est en même temps un contribuable qui paye des impôts et des taxes et qui par conséquent paye ces équipements qui sont une entrave permanente à ses déplacements. Un peu maso, le citoyen ?

Le temps de la décision et le temps de la réélection.

Dans une société avec des élus responsables, on pourrait espérer que les choses aillent plus vite, mais ce serait sans compter sur les industriels et vendeurs de pansements de tous poils assis sur leurs rentes, qui ne veulent pas la lâcher, et qui demandent chaque jour un peu plus aux contribuables pour pouvoir « sauver des emplois ».

Ce serait sans compter également sur la duplicité des élus qui cherchent avant tout à se faire réélire et qui cherchent à colmater les brèches tant bien que mal. Dernier revirement en date, le maintien en 2016 des dotations de l’Etat aux collectivités, sachant que le problème n’est pas de faire plaisir aux Maires qui pourront financer leur rond-point et se faire réélire la prochaine fois, mais le nombre pléthorique de collectivités territoriales en France.

Les limites du modèle

Tout allait bien en période de croissance, les impôts rentraient, les collectivités pouvaient goudronner et bétonner, en s’endettant jusqu’à plus soif, avec des investissements parfois prestigieux à défaut d’être utiles, mais aujourd’hui nous n’avons plus les moyens de maintenir ce train de vie. L’Etat est en déficit chronique et on ne voit pas les choses s’améliorer. Il en est réduit à signer des Partenariats Publics Privés très coûteux en faisant investir des sociétés privées à sa place, ce qui n’est rien d’autre que de la cavalerie financière http://www.ouest-france.fr/hexagone-balard-les-devis-faramineux-du-ministere-creent-la-polemique-3818446

Les collectivités locales réclament également leur dose de chair fraîche, c’est-à-dire qu’ils demandent alternativement aux contribuables locaux ou aux contribuables nationaux (ce sont les mêmes) de mettre la main à la poche pour calmer leur boulimie d’investissement.

Enfin, soulignons le rôle du Medef, avec l’inénarrable Gattaz paradant avec son pin’s « 1 million d’emplois » qu’on attend toujours qui a obtenu de l’Etat pour les entreprises un effort sans précédent de la part du gouvernement sans que l’on constate de résultats tangibles en matière d’emploi. L’argent engrangé, le Medef joue désormais la carte de la réforme du code du travail qui serait bien entendu la solution au problème du chômage. Rien à espérer non plus de ce côté !

Nous sommes arrivés à l’os en matière d’impôts et le gouvernement cherche désespérément de nouvelles recettes, chez les personnes âgées ou les handicapés. C’est dire l’état de délitement de la pensée politique. Bientôt, un impôt sur les fauteuils roulants ou sur les poils de nez qui dépassent ? Le concours de conneries est ouvert

Autre piste (partagée avec Sarkozy), confier à des sociétés privées le contrôle de la vitesse des véhicules sur le réseau routier. Le démantèlement de l’Etat, y compris sur des missions régaliennes est en cours…

Les politiques sont aux abois et ceux qui prétendent prendre la place feront pareil, c’est-à-dire qu’ils lâcheront tout face aux pressions du pouvoir économique et financier. A quel prix pour les citoyens ? Aujourd’hui, la fiscalité, demain sans doute les restrictions sociales, et la privatisation des missions régaliennes de l’Etat. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

99 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 6 novembre 2015 20:26

    « Le spectateur a l’occasion de s’indigner dix fois par jour... »


    A condition qu’il croie tout ce qu’on lui balance. Il y a une formule pour se préserver des enthousiasmes, des indignations et des écoeurements. C’est :

    - Il faut attendre que ça se décante.

    Ça vaut pour les avions qui tombent dans le Sinaï, pour les pilotes d’Air Cocaîne, pour les problèmes de Volkswagen, pour le tirage Renault-Macron, pour les bourdes d’El Khomri, pour les centaines de milliers de clandestins qui se massent dans les Balkans, etc., etc., etc. 

    • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 2015 09:30

      @César Castique
      Cela fait des années que cela se décante en matière économique et politique. Nous sommes arrivés au fond de la cuve dans laquelle il ne reste plus que de la vase.


    • César Castique César Castique 7 novembre 2015 11:41

      @Michel DROUET

      « ..il ne reste plus que de la vase. »


      Comme on ne peut pas en rester là - tout le monde s’en rend -, il va forcément se passer quelque chose, donc attendons que ça se décante (au sens figuré, désormais).

    • César Castique César Castique 7 novembre 2015 11:46

      @César Castique

      - tout le monde s’en rend compte -

    • izarn 7 novembre 2015 14:53

      @Michel DROUET
      Oui la vase, c’est à dire la finance.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 novembre 2015 22:15

      Michel Drouet,
      Il a dû vous échapper que depuis le Traité de Rome, qui contenait déjà en germe tous les Traités qui ont suivi, le but principal de la construction européenne est de transférer les droits régaliens à des Instances étrangères non élues, ce qui en temps normal relèverait de la Haute trahison.


      C’est à dire, la fin de la démocratie. Les citoyens peuvent voter ce qu’ils veulent.
      Dans le cadre européen, cela ne sert à rien, ce ne sont pas leurs élus qui prennent les décisions. 80% des lois sont d’origine européenne. La fin des droits régaliens sont encore plus une réalité depuis Maastritch et Lisbonne.

      Les compétences des Etats ont été transférées à la Commission européenne, à l’ OTAN, à la BCE en matière monétaire, et au FMI pour le reste... !! C’est pour ces raisons que l’ UPR veut en sortir définitivement, pour que le pays retrouve sa souveraineté et la démocratie.
      La question qui n’est jamais traitée par nos médias presstitués : « Qui décide ? »

      « Qui gouverne la France ? » par Asselineau.

    • San-antonio San-antonio 11 novembre 2015 14:49

      @Fifi Brind_acier

      Je ne le fais que rarement (reponse ciblee et personnelle), mais Fifi, autant vos analyses sont souvent excellentes (celle-ci en particulier), autant l’étalage de votre condition d’Asselineau-groupie est lassant....

    • Attilax Attilax 11 novembre 2015 15:53

      @Fifi Brind_acier
      Les analyses d’Asselineau sont bonnes, mais le diagnostique est mauvais : le problème ne vient pas seulement de l’UE, ou de politiciens corrompus, mais du système même de l’élection : contrairement à ce qu’on nous balance 100 fois par jour, république et démocratie ne sont pas compatibles. L’idée même d’une « démocratie représentative » est une gigantesque arnaque, relativement récente d’ailleurs. La démocratie ne peut être que directe, sans quoi elle est vidée de sa substance. Et la république a historiquement toujours mené à l’Empire (sauf bizarrement en Suisse, où ils ont incorporé quelques lois démocratiques à leur république helvétique). Un parti politique, quel qu’il soit, n’a pour raison d’être que voler le pouvoir politique des citoyens, les transformant en électeurs... La France n’a jamais été une démocratie. Regardez sur tous les frontons des bâtiments officiels, jamais vous ne verrez le mot « démocratie » mais seulement celui de « république »...


    • lloreen 6 novembre 2015 20:39

      Cela fait depuis belle lurette que les fonctions régaliennes de l’ état sont privatisées : pas plus tard que 1973 lorsque Giscard et Pompidou ont offert aux Rothschild les clés pour le contrôle de la monnaie.
      Depuis ce temps donc, ce sont les Rothschild, grands argentiers satanistes, qui ont le contrôle presque absolu sur les finances mondiales depuis la City de Londres (Couronne).

      Tout transite in fine dans leurs poches et dans celle de la royauté britannique après maints contournements ; ce n’ est pas un hasard si leur fortune est estimée-à vue d’ oeil- à quelques centaines de trillions de dollars.
      Depuis ce temps, les états sont des corporations privées avec à leur tête des agents co-optés provenant toujours des mêmes cercles et possédant la double nationalité xxxx-israélienne, ce qui n’ étonne guère lorsque l’ on sait que c ’est lord Balfour, un intime des Rothschild qui a été chargé de fonder cette corporation privée alliée de Washington DC (District of Columbia), une autre créature des mêmes associés.

      Pour changer cet situation nauséabonde, des citoyens se sont rassemblés le 18 juin 2015 pour créer un conseil national de transition dans le but d’ organiser une constituante et de la voter par referendum pour ensuite élire un gouvernement chargé de l’ appliquer.
      Il est évident que le contrôle et la création de la monnaie ne peuvent qu’ appartenir au pouvoir légitime et non pas à une association privée comme c ’ est le cas depuis 1973.

      Promulgation du CNT.
      http://www.conseilnational.fr/

      Le Canada a annulé la loi Rothschild (1973) le 26 janvier 2015.
      http://www.alterinfo.net/La-loi-Rothschild-a-ete-annulee-au-Canada-le-26-janvier-2015—A-quand-la-France-video-3-57_a111672.html

      L’ Histoire telle qu’ elle existe, est bien éloignée de celle qui est enseignée. Pour en avoir une idée, je vous invite à ouvrir ce lien.
      http://www.wikistrike.com/article-qui-dirige-l-entreprise-privee-appelee-etats-unis-d-amerique-121557976.html

      Si vous pensez que seuls les Etats-Unis sont une entreprise privée, veuillez considérer la suite.
      Toutes les républiques dont la française sont des entreprises privées, enregistrées auprès de la SEC américaine (security & exchange company) qui n’ ont aucun contrôle de leurs finances.

      UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
      Non-registered name or business unit
      LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
      CountryFrance WCountry code241
      Post office box number

      Post office box town

      Telephone number

      Fax number

      Name primary executive
      WActivity (SIC)9199
      Quant à l’ Ile de France c ’ est aussi une entreprise privée, de même que les départements.
      UPIK® Record - L LRegistered company nameILE DE FRANCE REPUBLIQUE
      Non-registered name or business unit
      LD-U-N-S© Number584400071 LRegistered address19 RUE DE VIENNE LPost code75008 LCityPARIS
      CountryFrance WCountry code241 WPost office box number 50029 WPost office box townPARIS
      Telephone number

      Fax number

      Name primary executive
      WActivity (SIC)6552
      Il faut savoir que toutes ces corporations privées sont régies par le CCU (code commercial uniforme) et non plus par les lois nationales.

      Mais il faut savoir aussi que l’ intérêt général prime toujours sur l ’intérêt particulier et que la constitution française est toujours encore la loi suprême de la nation.


      • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 2015 09:51

        @lloreen
        S’agissant de la constitution, je m’étonne toujours de lire que « les partis politiques participent à l’expression du suffrage » : plutôt de l’abstention en ce moment...
        Plus loin, il est dit : « Ils doivent respecter les principes de la souveraineté nationale et de la démocratie » : là, je suis plus que perplexe...

        Il me semble au final que l’intérêt particulier de la classe politique s’est progressivement transformé en intérêt général pour cette seule catégorie et le pouvoir économique et financier et qu’ils ignorent désormais tout ce qui se trouve en dessous, c’est à dire le peuple.


      • Pere Plexe Pere Plexe 7 novembre 2015 10:08

        @Michel DROUET
        C’est un fait que la politique à cédé le pouvoir à l’économie c’est à dire à quelques oligarques qui nourrissant le personnel politique reconnaissant ont pris la direction du pays. Dans leurs seul intérêts,pour leurs seuls bénéfices.Possédant les médias, le pouvoir économique et nombres d’ obligés élus nationaux, mais aussi les manettes d’organismes supra nationaux ils ont les pleins pouvoirs.


        Dès lors le fonctionnement des partis,l’illusion démocratique, le ronronnement médiatique ne servent qu’a maintenir le système en place et à lui donner un semblant de légitimité.

        Signé : un citoyen qui vote encore mais est plus que jamais pere plexe et désabusé...

      • lloreen 7 novembre 2015 11:07

        @Michel DROUET

        Les partis politiques participent à l’ expression du suffrage...C ’est très vicieux dans la forme.
        Oui, parce que ceux qui en font partie s’ expriment....mais ils ne sont rien de plus qu’ une association privée avec des membres qui se trouvent être, corrélativement, des citoyens.
        C ’ est du marketing pur, ce qui est d’ ailleurs dans la logique des choses, dans la mesure où ce sont des sociétés commerciales...

        Ils mentent donc par omission.
        J’ adore cette expression parce qu’ elle les absout de toute responsabilité envers les naïfs et les ignorants...et c ’est aussi la raison pour laquelle ils s ’absolvent eux-mêmes de tout sentiment de culpabilité à l’ égard de leurs concitoyens.

        Le meilleur exemple était la formule creuse de Madame Dufoix dans l’ affaire du sang contaminé «  :
         »Responsable mais pas coupable« .

        Il suffit d’ ouvrir les yeux et les oreilles pour voir et de relier ne serait-ce que deux neurones pour comprendre pourquoi la situation est telle qu’ elle est : deux mondes parallèles co-existent.
        L’ un est celui des corporations privées, des états dont les ignorants bombardés de désinformation perpétuelle dès l’ âge du biberon-par l’ intermédiaire de leurs parents- pensent que c ’est la seule forme de société à laquelle ils contribuent par le fait d’ aller voter.

        Or, il faut savoir que voter pour une corporation privée leur donne votre aval pour faire ce que EUX font pour mener à biens leurs missions commerciales privées.
        Ce n’ est pas un hasard, si toutes ces corporations privées sont régies depuis toujours par le CCU (code commercial uniforme), ce qui transparaît au plus tard depuis qu’ ils ont officialisé le TAFTA, c ’est donc dire si leur but est proche.

        Il suffit d’ ailleurs de lire leurs journaux pour voir que chaque fois qu’ un président de république (res publica), c ’est à dire d’ une corporation privée...) se déplace pour une visite d’ état (chez un autre partenaire commercial), il est entouré de dirigeants de sociétés (la plupart du temps bien évidemment, il s’ agit de représentants de cartels internationaux...et non pas de dirigeants de PME, à moins que ces derniers soient encartés dans leur parti politique...)

        Tout le monde (ou presque) ressent à son niveau personnel les effets de cette situation délétère se traduisant par le ras -le-bol populaire sans vraiment savoir comment lutter.
        Dans la mesure où ces deux sociétés sont parallèles, il est impossible donc de changer quoi que ce soit par »un tir croisé« comme c ’est mathématiquement compréhensible.

        C ’est donc pour cette raison que ces corporations privées ont dû ruser par publicité interposée pour faire croire aux citoyens que voter leur permettrait d’ agir au niveau politique et que ces républiques étaient l’ expression de la participation populaire aux décisions de leur nation.

        Mais il se trouve qu’ une nation a pour cadre une constitution et non pas des partis (corporations privées) qui »décident" en usurpant des prérogatives qui ne peuvent jamais appartenir qu’ à un gouvernement voté pour appliquer une constitution élaborée et choisie par referendum.
        Il y a donc des lois nationales votées par un parlement lui même désigné pour veiller au bon fonctionnement du choix du peuple.
        Et non pas des pseudo parlements qui ne sont que des associations privées de lobbyistes représentants des intérêts particuliers comme l’ a d’ ailleurs dénoncé monsieur de Villiers qui l’ a vécu de l’ intérieur.

        https://www.youtube.com/playlist?list=PLHEGVFnV5rWhloS3OAyGnitw5sLx6aJWO


      • lloreen 7 novembre 2015 14:29

        @Michel DROUET

        "Il me semble au final que l’intérêt particulier de la classe politique s’est progressivement transformé en intérêt général pour cette seule catégorie et le pouvoir économique et financier et qu’ils ignorent désormais tout ce qui se trouve en dessous, c’est à dire le peuple."

        Ce ne sera jamais possible puisque nous en avons la preuve sous les yeux : c ’est la montée de puissance de l’ abstentionnisme c ’est donc le signal, justement, que la nation doit reprendre ses droits.
        Les nationaux sont les premiers qui doivent reprendre les choses en mains et c ’est précisément la raison pour laquelle des citoyens se sont rassemblés et ont crée le conseil national de transition.

        C ’est exactement ce que les islandais ont fait.
        Ils ont expulsé les représentants des corporations privées qui usurpaient des fonctions régaliennes, ils ont organisé une constituante et fait voter la constitution par le parlement.

         http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html

        Depuis ce temps, une partie de la dette hypothécaire des ménages islandais a été annulée par deux fois.
        http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/11/30/l-islande-va-annuler-jusqu-a-24-000-euros-de-dettes-par-menage_3523345_3234.html

        http://www.express.be/business/fr/economy/lislande-annule-encore-une-fois-une-partie-des-emprunts-hypothecaires-des-menages/209361.htm

        Ce n’ est certainement pas le genre d’ informations que claironnera monsieur Macron, (ex ?) employé de la banque Rothschild sur TF1 ou France 2...et pourtant c ’est bien la réalité du choix des islandais.

        Si quelques milliers de personnes sont capables d’ infléchir sur la destinée de leur territoire, on peut imaginer ce que sont capables de faire des millions de citoyens de France.
         


      • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 2015 20:39

        @Pere Plexe
        « L’illusion démocratique » : je retiens l’expression

        Pour ma part je me suis abstenu aux départementales (c’était la première fois depuis 47 ans que je vote) et je m’apprête à faire la même chose aux régionales.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 novembre 2015 07:41

        @lloreen
        Les Islandais font ce qu’ils veulent, ils ne sont pas pris en otage par les Traités européens.

        Syriza aurait bien voulu faire pareil, sauf que dans l’ UE, un gouvernement fait ce que décide la Troïka, pas ce que veulent les citoyens.

        Visiblement, vous n’avez toujours pas intégré le fait que L’ Islande est un pays indépendant et souverain... , ce que nous ne sommes plus.


      • lloreen 8 novembre 2015 12:20

        @Fifi Brind_acier
        « Visiblement, vous n’avez toujours pas intégré le fait que L’ Islande est un pays indépendant et souverain... »

        Visiblement vous n’ avez toujours pas intégré qu’ une nation a pour cadre LEGITIME une constitution.
        Vous n’ avez toujours pas intégré non plus que les républiques (française et étrangères) sont des CORPORATIONS PRIVEES régies NON PAS par la constitution mais par des lois qui ne sont rien d’ autre que des accords, des traités et des règlements selon le CCU -CODE COMMERCIAL UNIFORME en vigueur et selon lesquels ces CORPORATIONS PRIVEES traitent entre elles.

        Vous n’ avez toujours pas intégré non plus que ces corporations privées à but lucratif se basent sur le droit canon qui a invention la notion de PERSONNE qui est la FICTION JURIDIQUE à partir de laquelle ils créent leur argent sur la base du nantissement de cette personne, ce qui a pour effet que ces corporations privées interagissent avec les gens par l’ intermédiaire de cette FICTION JURIDIQUE.
        Cette opération magique -ou plutôt devrai-je dire cette ILLUSION- « transforme » les individus en PERSONNEL qui aussitôt doit gagner de l’ argent.

        Il est évident pour qui sait aligner ne serait-ce que deux neurones que l’ argent aussi est une ILLUSION.
        Pensez-vous réellement que des morceaux de papier coloré imprimés ou des alignements de chiffres sur des écrans d’ ordinateur ont une « valeur » ?

        Les gouvernements sont des CORPORATIONS PRIVEES.
        Vous ne l’ avez toujours pas intégré non plus ?

        Quant à moi je suis souveraine et indépendante. Peu importe si je vis en Papouasie , au Pérou, en France ou ailleurs parce que je suis un ETRE humain.

        Je ne suis ni une fiction juridique (personne), qui n’ est qu’ une illusion imaginée par des désaxés qui imaginent avoir de l’ ascendant sur moi, un être humain.
        Un être humain est essentiellement souverain.

        Si vous ou quiconque décidez de vous ravaler au rang d’ une fiction, cela vous regarde.

        « L’ Islande est un pays indépendant et souverain... »,
        « 
        Un pays est un morceau de terre. Vous avez déjà vu un morceau de terre être indépendant ?

         »ce que nous ne sommes plus".
        Sans commentaire.
        Vous ne confondriez pas deux notions ?
        Un être est indépendant ou dépendant, pas une chose.


      • lloreen 8 novembre 2015 14:57

        @Fifi Brind_acier

        « Syriza aurait bien voulu faire pareil ».

        Il n’ y a que des êtres qui puissent être souverains (ou pas).
        Syriza est un parti politique DONC UNE CORPORATION PRIVEE dirigée pour faire partie du système, le contraire serait même très étonnant pour ne pas dire carrément suspect.
        Le résultat de la politique de Syriza est totalement conforme à ce pour quoi il a été crée : être un énième pion sur l’ échiquier pour faire durer le jeu.

        Syriza n’ a jamais voulu faire pareil que les islandais ou alors ces gens n’ ont rien compris au système, ce qui m’ étonnerait beaucoup quand même.Ou il faut qu’ ils soient aveugles et sourds en même temps...
        Tant que les gens s’ identifient à leur fiction juridique (la personne) ils resteront esclaves et prostitués de ce système financier satanique qui ne fait que les broyer tous les jours un peu plus.

        Les islandais ont fait ce qu’ ils avaient à faire. A savoir organiser une constituante parce que le PEUPLE EST SOUVERAIN et qu’ en cas de désaccord avéré avec une situation régnant sur le territoire, c ’est le peuple qui en dernier ressort a le pouvoir de changer les choses.

        Pour votre information ,je vous signale à toutes fins utiles que depuis le 18 juin 2015 des citoyens ont pris l’ initiative de se rassembler pour organiser une constituante ce qui est le droit légitime de tous les citoyens d ’ une nation.

        La solution pour ceux qui ne veulent plus être prostitués à un système sur la base d’ une illusion créée par des escrocs et des assassins est de se désolidariser de leur personne en tant que fiction juridique et de créer une alternative .


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 novembre 2015 18:09

        @lloreen
        Vous devriez allez vendre votre recette aux Palestiniens, ils attendent un Etat souverain depuis 1947, allez leur explique qu’il suffit de rédiger une Constitution ...


      • Xenozoid Xenozoid 8 novembre 2015 19:07

        @Fifi Brind_acier

        allez leur explique qu’il suffit de rédiger une Constitution ...

        ou de continuer de voter


      • lloreen 8 novembre 2015 19:32

        @Fifi Brind_acier

        Où avez-vous lu qu’ il suffit d’ une constitution pour être souverain ?
        Pour commencer il faut cesser d’ être esclave et prostitué payé en monnaie de singe...par des escrocs qui créent l’ argent à partir du nantissement adossé à l’acte de naissance et qui ont inventé la fiction de la personne juridique pour asseoir un système financier maléfique.


      • lloreen 8 novembre 2015 19:46

        @Fifi Brind_acier

        Apparemment, vous n’ avez pas compris ce que Rothschild, le trésorier en chef du général jésuite, autrement dit du pape noir, disait de son système sataniste. C ’est pourtant clair comme de l’ eau de roche.

        « Les quelques personnes qui comprennent le système (argent et crédits) seront soit tellement intéressées par les profits qu’il engendre, soit tellement dépendantes des faveurs qu’il conçoit, qu’il n’y aura aucune opposition au sein de cette classe.
        D’un autre côté, les personnes incapables d’appréhender l’immense avantage retiré du système par le capital porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts »


        Rothschild Brothers of London

        Je ne suis pas une marchande d’ illusions.Je n’ ai rien à vendre contrairement aux escrocs dont le plus fameux d’ entre eux s’ est exprimé au sujet de son arnaque planétaire.
        Si les autres acceptent de se prostituer pour des escrocs contre leur monnaie de singe ce n’ est pas de ma responsabilité.
        Chacun est libre et souverain et le droit commun s’ applique à tous.
         


      • vesjem vesjem 6 novembre 2015 21:26

        merci pour cet article , que je partage
        dette sous sarko , en 5 ans passe de 1100 à 1700 milliards €
        dette sous flamby , en 3 ans 1/2 , passe de 1700 à 2200 milliards €
        une cata se prépare
        dans ma ville de 60000hab , des travaux géants partout ; du jamais vu depuis la dernière guerre


        • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 2015 09:36

          @vesjem
          C’est effectivement très facile d’emprunter en sachant que la dette sera payée par les générations futures. Pareil pour les travaux dans les communes : la dette continuera à courir après que ceux qui l’auront contracté, (malgré plusieurs mandats successifs), ne seront plus là. L’art de refiler la patate chaude !
          Une exception : le Maire de Marvejol, qui a mis fin à ses jours devant le désastre financier consécutif à des investissements non maîtrisés.


        • lloreen 7 novembre 2015 11:23

          @Michel DROUET

          « le Maire de Marvejol, qui a mis fin à ses jours devant le désastre financier consécutif à des investissements non maîtrisés. »
          C ’est dramatique et aurait pu être évité si les concitoyens s’ intéressaient aux affaires communes (de la commune...).
          Le maire aurait dû rassembler tous les habitants pour expliquer à quel point les maires sont tout autant les victimes de cette escroquerie planétaire de la dette que ses concitoyens.

          La solution consiste tout « simplement » à expulser les usurpateurs et c ’est possible depuis que le 18 juin 2015 des citoyens se sont rassemblés dans le conseil national de transition, un organe d’ ailleurs officialisé par monsieur Sarkozy pour des raisons moins glorieuses lors du conflit libyen.

          http://www.conseilnational.fr/

          Il est aussi possible de porter plainte contre ces usurpateurs.
          http://lesmoutonsenrages.fr/2015/11/04/plainte-contre-letat-aupres-de-larmee-francaise-plainte-contre-letat-francais-aupres-des-autorites-competentes-militaire/

          L’ état étant ici assimilé à la république française qui est une corporation privée portant atteinte aux droits essentiels garantis par la Déclaration des droits de l’ homme et du citoyen (repris dans le préambule de la constitution française.)
          La Nation doit donc reprendre ses droits.

          Le 26 janvier 2015 le COMER du Canada a aboli la loi Rothschild de 1973 pour inconstitutionnalité.
           http://lesmoutonsenrages.fr/2015/11/04/plainte-contre-letat-aupres-de-larmee-francaise-plainte-contre-letat-francais-aupres-des-autorites-competentes-militaire/


        • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 2015 20:44

          @lloreen
          Je pense que les habitants de Marvejol ont malheureusement eu une formation accélérée à la citoyenneté et à la gestion d’une commune, mais ne soyons pas optimiste : rien n’est fait pour éveiller la conscience des citoyens et lorsqu’on voit l’indigence des infos et des articles sur les collectivités territoriales, pour prendre cet exemple, on se dit que les choses vont continuer à pourrir lentement pendant plusieurs années encore.


        • mmbbb 11 novembre 2015 09:07

          @lloreen problematique classique non evalution des couts d’entretien et absence d’analyse financiere ’( la maitrise d’un Tableau Excel avec VBA le permet ) afin de determiner le seuil de l’endettement supportable C’est le BABA de la gestion Votre propos est quelque peu abusif cette piscine etaient un voeux des habitants et je ne vois pas la relation directe d’une gestion locale et Sarkosy Il faut arreter le delire et les argumentations specieuses En France beaucoup de commune ont des comptes rouges puisque les maires ont depense sans compter In fine ce sont les impôts locaux qui explosent.. Resultat de la petite histoire les contribuables elisent des marioles qui leur vident les poches et temoigne de l’irresponsbilte de ce pays Certains maires ne privent pas dans leurs frais « personnels » Les electeurs sont souvent assez con Par ailleurs ce sont souvent les communnes soss ou co co dont les impôts sont lourds venissieux Vaulx en velin et j’en passe puisque le social a un cout .


        • ddacoudre ddacoudre 6 novembre 2015 21:29

          bonjour drouet

          c’est le délitement de la société solidaire, pour une société de charité du plus riche.
          quand 51% des citoyens pensent qu’il faudrait qu’un expert dirigent le gouvernement sans tenir compte du parlement et des partis politiques qu’est donc d’autre que la définition d’une gestion entrepreneuriale.
          d’ailleurs ton titre est l’exemple de ce conditionnement, la France en faillite (même si j’ai compris son sens) comme si un état pouvait être en faillite, c’est à dire 68 millions de citoyens.
          Qu’en penserais-tu si les esclaves d’antan réclamaient de l’emploi à leur maitre.
          nous sommes incapable de prendre des initiatives pour créer de nouvelles sources de revenus en dehors du seul travail. c’est comme quand l’on a donné la liberté aux esclaves certains ne recherchaient qu’à retourner chez leur maitres, mais de cela l’on n’en parle pas, il ne faut pas détruire le mythe que tous ont crié en cœur vivent la liberté.
          et quand je pense que pour trouver des emplois sur la base du seul travail, les socialistes sont entrain de vendre les salariés aux employeurs sous le cadre de dispositions qui relèvent de plus en plus de la servitude, en rétablissant petit a petit le fait du prince. il ne manquera plus que la parole du patron soit supérieure a celle d’un salarier pour se retrouver sous l’article 1780 du code civil du temps de napoléon, qui ne l’oublions pas avait rétabli l’esclavage en 1802 .
          cordialement.


          • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 2015 09:42

            @ddacoudre
            Bonjour ddacoudre
            Délitement le mot est exact et le processus est engagé depuis longtemps. Ce qui a changé c’est le tarissement des ressources fiscales ou sociales du fait des cadeaux démesurés faits à Gattaz et ses affidés.
            On est à l’os et il est temps que ceux que tu nommes « les esclaves » prennent leurs destinées en mains face à une classe politique totalement corrompue par le discours libéral et qui ne cherche en fait qu’à se préserver du chaos à venir


          • Vipère Vipère 7 novembre 2015 11:01

             Bonjour

            @ddacoudre

            L’on assiste à un délitement des valeurs morales remplacées par d’autres valeurs, celles d’une élite dirigeante, notamment par les solfériniens qui se prétendent progressistes en s’érigeant en nouveaux prophètes pour prôner leurs propres valeurs, celle du gender, du mariage des homosexuel, bouleversant par là même le fondement de la Société.

            L’Ecole même n’est plus républicaine, mais otage de ces prophètes d’un nouveau genre qui vont sans l’assentiment des parents d’élèves, dans les écoles, démolir et saper l’ordre moral et les bases fondant la cohésion sociale. 

            Il aura fallu à peine 2 ans de pouvoir pour modifier l’ordre sociétal, instaurer le chaos dans les jeunes esprits des écoliers.

            Mais, les malfaisants ne s’arrêtent pas en chemin, ils tentent avant d’être éjectés, de continuer la démolition de la France, par l’accueil massif d’immigrés économiques, afin de satisfaire le patronat qui a commandité une concurrence déloyale entre les salariés pour faire imploser les règles salariales et le droit du travail.


          • Vipère Vipère 7 novembre 2015 11:20

            Certes, en période de prospérité, nous avons eu besoin de main d’œuvre immigrée que la France a fait venir, mais ce n’est plus le cas dans un contexte où le travail est devenu rare.

            Faire venir un surplus d’immigrés en pleine crise de chômage est donc totalement suicidaire pour la cohésion sociale.

            Est-on en droit de déduire que le sort de la France et des français n’est pas la priorité de nos dirigeants ? 

            Que leurs priorités sont ailleurs, mais qu’ils tentent néanmoins de nous persuader que le droit d’asile est une vertu inviolable et sacrée, quitte à déposséder un peu plus les plus pauvres d’entre nous, pour faire face à l’afflux de nouveaux arrivants ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 novembre 2015 07:42

            @Michel DROUET
            Les décisions économiques sont prises au niveau de la Commission européenne -article 121 du TFUE, Traité de fonctionnement de l’ UE.


          • mmbbb 11 novembre 2015 09:17

            @ddacoudre C’est un discours d’etudiant facile La realite est beaucoup plus complexe et je vous conseille comme je l’ai dis a Sampiero Ja Ja et autres, de monter une PME PMI dans ce pays. Vous pourrez decouvrir la mansuétude de l administration francaise URSSAF impot Beaucoup de personnes qui pourraient embaucher ne le font simplement pas et desormais dans le BTP se sont des detaches qui sont sur les chantiers une concurrence des travailleurs qui profitent au patronat . Quant a l’economie desormais la sous traitance est faite dans des pays tiers 
             


          • fred.foyn Le p’tit Charles 7 novembre 2015 07:37

            La France en faillite... ?

            Une réalité hélas...Avec 4.500 milliards de dette hors bilan.. !

            10 millions de chômeurs..

            11 millions de pauvres..

            Etc...


            • Michel DROUET Michel DROUET 7 novembre 2015 09:43

              @Le p’tit Charles
              « Nous étions au bord du gouffre et depuis nous avons fait un grand pas en avant ».


            • mmbbb 7 novembre 2015 09:44

              @Le p’tit Charles Il n’y a pas assez de pauvres en france Les Chalot ddacoudre fergus sont pour une immigration illmitee et d’apres les divers rapports surtout les rapports commandites pat la classe politique UMPS cela ne coutent rien a l’economie francaise Comme le souligne cet article nous sommes en pleine schizophrenie Les francais sont des veaux nous avions toutes les chances pour reussir et nous avons desoramais une societe de merde


            • Cadoudal Cadoudal 10 novembre 2015 02:52

              @Fifi Brind_acier
              Ah la légendaire Fifi d’Agoravox, accompagnée de son chevalier blanc, pourfendeuse éternelle de l’UE, de ses commissaires hors sol, de la perte de souveraineté des nations, de l’absence de démocratie, etc, etc...


              Sauf sur un sujet précis : l’immigration...

              C’est son truc a Fifi l’immigration, elle en veut plein comme Attali ou Moscovici, et encore plus que la mère Merkel ou le MEDEF...

              L’UPR aurait il choisi comme Terra Nova de laisser de coté les sans dents indigènes pour investir dans l’électorat halal d’importation récente ??

              L’avenir nous dira si Asselineau sera ministre du gouvernement Bayrou en 2022, ministre en charge de la gestion des réserves indigènes du Larzac et des Mont d’Arree... 

               


            • lloreen 7 novembre 2015 11:38

              La France en tant que nation n’ est pas en faillite dans le mesure où elle (est) a été victime de l’ escroquerie commise par des associations privées ayant puisé dans les caisses de la nation.Les français sont spoliés depuis 1973 par Pompidou d’ abord puis par tous ceux qui ont suivi.

              Ne pas dénoncer cela c’ est :

              - être complice de malfrats qui n’ ont aucun poids face aux millions de citoyens lésés
              - accepter pour soi et ses enfants et petits enfants (innocents !) le rôle de victimes perpétuelles et de continuer infiniment à être de plus en plus dépouillés (taxes, cotisations diverses et variées) qui ne grossissent par le trésor de la nation mais les poches privées (actionnariat et autres) dont les milliards de milliards « dorment » dans les paradis fiscaux et servent à financer les guerres et les conflits dont les citoyens feront encore et toujours les frais en dernier ressort.

              Agir contre ces escrocs et ces assassins est donc de la légitime défense et l’ armée est chargée de défendre les nationaux.

              Le président de la nation (et non pas celui de la république...) est le chef des armées.

              Essayez donc de demander à monsieur Hollande d’ envoyer la gendarmerie ou l’ armée (...) pour vous défendre en tant que citoyen lésé.
              Il ne le fera jamais parce qu’ en tant de président d’ une corporation privée choisi par les Rothschild ou consorts à la tête de la City de Londres (la Couronne) il ne le pourra et ne le fera jamais.
              Une preuve de plus de son illégitimité.


                • lloreen 7 novembre 2015 12:01

                  Si vous aviez encore besoin de la dernière preuve pour vous indiquer qui dirige le monde je vous la livre en lien.
                  http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/11/06/l-appel-au-boycott-de-produits-israeliens-est-illegal_4804334_1653578.html#Sg293f4y0rmR7ylp.99

                  Illégal étant à comprendre dans le sens où il n’ est pas en conformité avec les lois (règlements intérieurs aux corporations privées régies par le code commercial en vigueur, le seul qui fait foi entre elles).

                  Or voilà, les nations ne sont pas soumises aux règlements intérieurs de corporations privées (d’ ailleurs forcloses depuis le 25.12.2012) mais à une constitution.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès