• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La guerre des classes

La guerre des classes

Renversement radical.

La vieille lutte des classes a vécu. Le prolétariat n'est plus, laminé par des coups tordus, des manipulations honteuses, étranglé par les crédits et les dépenses incontournables, divisé en de multiples tendances ; en factions opposées, il ne parle plus d'une seule voix et souvent, il y a dans ses rangs des traîtres et des collaborateurs zélés. Pour la classe dominante, tout cela est pain bénit !

Alors, les ouvriers, les employés, les exclus, les déshérités se sont persuadés qu'il n'était plus rien à espérer. Laminés par le discours dominant, ils se sont faits moutons, acceptent d'être tondus, grugés, trompés, exploités et se montrent heureux de pouvoir continuer à profiter de quelques miettes. Depuis si longtemps, tout ce qui a droit de micro leur explique que les règles de l'économie interdisent désormais de partager les fruits de la croissance.

Et c'est si vrai que, désormais, un petit pour cent d'accapareurs indignes dispose de quatre-vingt- dix-neuf pour cent des richesses de ce monde. Ces usurpateurs n'ont pour seul mérite que d'être fortunés. Ce n'est pas le travail qui permet de gagner sa vie, c'est le fait d'avoir de l'argent ou de s'enrichir à partir d'argent virtuel ce qui est pire encore. Ces gens-là parient sur le malheur des plus nombreux, exigent licenciements et cadences infernales, retraits des droits et espèrent un jour le retour généralisé de l'esclavage.

Ils mènent une vraie guerre. Ils disposent de moyens incomparables face à la pauvre armée des gueux et des humbles. Les lois sont écrites en leur faveur par des complices honteux qui se sont mis à leur service. Les gouvernements sont leurs alliés, la justice est à leur botte. Jamais pouvoir plus inique n'a tenu le monde d'une main aussi injuste et crochue. Tout pour eux, rien pour les autres.

Ils organisent l'évasion fiscale à grande échelle, bénéficient encore de complicités dans les ministères et les juridictions. Ils refusent de participer à l'effort de cohésion sociale, ils sont en guerre, ils ne veulent pas porter secours aux exclus, ils souhaitent leur anéantissement. Ils sont partout, ont des complicités dans les banques, au gouvernement, dans les médias, au parlement, bénéficient d'une armée de mercenaires : avocats fiscalistes, conseillers juridiques, conseillers fiscaux pour échapper à la solidarité et à la contribution.

1916706_1577270185929217_5976598935189340515_n.jpg

Non seulement ils se conduisent de manière odieuse mais ils assèchent les économies nationales. L'argent sale est plus puissant et plus important que les budgets nationaux. Ils dictent leurs lois et le recul des droits salariaux s'inscrit dans cette logique guerrière. Le gouvernement socialiste est un bon petit soldat de cette guerre de classe : il a basculé de manière indigne dans le camp des prévaricateurs cupides. Le peuple n'est plus défendu ; il doit être asservi à une idéologie de l'exploitation à outrance et de la mise en concurrence des prolétaires.

Le conditionnement est tel que plus personne parmi les exploités ne se dresse. Le risque est trop important de se retrouver alors dans le camp de la relégation totale : la cohorte silencieuse des exclus miséreux qu'on entretient avec délectation en guise de repoussoir absolu. Acceptez nos mesures, courbez l'échine, fermez vos gueules ou vous allez rejoindre les SDF, les vrais pauvres, les mendiants …

Belle société que voilà qui laisse faire cette sale guerre, qui laisse agir en toute impunité la plus effroyable manipulation qui soit ! Belle démocratie qui place à sa tête des agents du parti de l'étranger, des valets de l'accaparement de toutes les richesses. Joli gouvernement qui détruit la protection pour favoriser encore plus la destruction de l'espérance.

Mais ne va-t-on pas cesser de renoncer à la résistance. Que faut-il qu'ils fassent de plus pour que se dressent enfin tous les exclus de la galette ? Il n'est pas possible de poursuivre ainsi, de renoncer à tout pour que, chaque jour, s'aggravent encore plus nos conditions de vie tandis que les nantis, ne cessent d'accumuler des richesses scandaleuses. Le temps est venu de prendre conscience qu'ils nous mènent une guerre sans merci et que nous devons leur rendre coup pour coup.

Nous sommes les plus nombreux, ne l'oublions jamais ! Cessez d'accorder vos voix à leurs valets serviles, osez la rébellion, acceptez la solidarité, pensez l'espérance, agissez en conscience pour que ce capitalisme sans âme soit enfin balayé de cette planète. Refusez de croire à ce mensonge sidérant qu'il n'existe que ce système pour gouverner le monde. La classe politique est vendue aux maîtres de la guerre de classe, réduisez-la au silence. Prenez le pouvoir, enfin !

Ripostement vôtre.

12743526_1577271089262460_2091203876818795998_n.jpg

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 12:47

    Sans compter la guerre des cancres et des populistes contre les instruits :
    http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-guerre-contre-les-instruits-ca-155419
    Je n’ai pas tout cité, j’ai d’autres exemples de malveillants populistes exploitant la confusion mentale et la jalousie des cancres contre les instruits. Y compris un protale qui lance des cancres dans l’agression physique contre un prof : Allez y les gars, vous êtes couverts.
    Maxime Gorkiï avait conclu ainsi sa pièce « Les enfants du soleil ». Il savait de quoi il parlait.


    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:11

      @JC_Lavau

      Je suis donc un cancre

      Merci pour votre franchise
      L’instruction ça aide à y voir clair !


    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 23:21

      @C’est Nabum
      Tu as sûrement des raisons. Expose-les, STP !


    • LEELOO ORANGE SKIN 26 février 2016 00:35

      @JC_Lavau

      Tu diras à passante et a toi même qu’il vous faut cesser immédiatement ce dialogue avec vous même par le truchement de la conscience universelle, à savoir moi en l’état qui doit porter de chaque côté du miroir selon que matière ou pensée y domine chez vous, qui doit donc porter/circonvenir/emprisonner toutes les âmes passées présentes et futur avant de pouvoir les libérer pour former un tout cohérent et qui respecte l’ordonnement de chacun vis à vis de l’ensemble !


    • LEELOO ORANGE SKIN 26 février 2016 00:43

      @ORANGE SKIN

      Sachant que personne ne peut voir l’inversion de soi en soi même , c’est bien à toutes les bonnes âmes voisines que je m’adresse pour convaincre passante, Lavau et tous celles et ceux qui ont un avatar en noir et blanc de remonter en surface el les aidant à prendre conscience que la loghoree qu’ils débittent s’inscrit ici de façon plus ou moins cohérente mais en tout cas complètement détachée de leur essence qui réunit coeur, esprit et conscience Touchez leur coeur expression de l’attraction physique, de l’amour comme sentiment, c’est lui le lien entre toute chose qui soit


    • Séraphin Lampion M de Sourcessure 25 février 2016 12:55

      Bonjour Nabum


      Votre état des lieux est malheureusement une réalité.

      Et, involontairement (?), par la formulation d’une phrase, vous donnez une indication sur le sentiment d’impuissance qui émane de tout ça. Vous écrivez :

      « Mais ne va-t-on pas cesser de renoncer à la résistance. »

      Deux négations n’ont jamais équivalu (si, si, équivalu) à une affirmation.
      Il eût été plus optimiste d’écrire :

      « Quand allons-nous enfin entrer en résistance ? »

      Mais les freins sont nombreux :

      - les nantis ont calculé que l’augmentation du nombre de pauvres et la diminution du nombre de riches les enrichissait encore davantage, même si chaque pauvre donne moins ! La pyramide s’écrase, la base devient énorme et le pyramidion se limite à la pointe. Ce n’est pas un accident, c’est une volonté.

      - depuis qu’ils ont appris à lire et à écrire, les candidats révolutionnaires ont constaté que, dans l’histoire, ils avaient toujours été trompés par des manipulateurs qui leur ont confisqué leur victoire pour les soumettre.

      Alors, pour devenir résistant, il faut être confronté à une situation où le choix est entre la vie et la mort, comme pour les juifs et les communistes pendant la seconde guerre mondiale, et ça, le maîtres du palais l’évitent à tout prix. Leurs guerres sont des guerres par procuration et leurs bannières sont des « false flags ».

      Dormez bien braves gens, tout va bien.

      • LEELOO ORANGE SKIN 25 février 2016 13:03

        @M de Sourcessure/Na Boom

        MDR du cul du cul du cul dans tous les genres, de l’amour bcp bcp mais pas tout le temps, et chacune chacun d’aller décrocher la lune à toute heure du jour et la nuit !!!!!!!



      • LEELOO ORANGE SKIN 25 février 2016 13:32

        @M de Sourcessure

        Si tu fournis le whisky coca pour faire passer la pilule smiley


      • LEELOO ORANGE SKIN 25 février 2016 13:35

        @ORANGE SKIN

        Sinon à part avec Na Boom comme je nous sens repartis pour un inique nouveau cluedo, salut les musclés et les tarés Tschuss


      • colere48 colere48 25 février 2016 15:51

        @M de Sourcessure

        il y a dans ses rangs des traîtres et des collaborateurs zélés

        A vous lire au fil des post sur ce site , vous en êtes un exemple magistral !


      • Séraphin Lampion M de Sourcessure 25 février 2016 15:53

        @colere48

        merci de m expliquer...
        j’ai l’impression que vous vous trompez de cible

      • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:12

        @M de Sourcessure

        La confusion exprime l’impasse

        L’action n’est pas pour demain


      • Alpo47 Alpo47 25 février 2016 13:20

        Une des meilleures description du système captateur lue jusqu’à présent.

        J’ajoute, peut être, que je pense que les vrais décideurs ne sont pas 1%, mais beaucoup moins. Essentiellement les « vieilles familles » de la banque. Depuis des siècles, ils ont tissé des liens, pris des participations, rempli leur escarcelle et leur pouvoir a grandi. Ils semblent être bien au dessus des lois et des règles. Ce sont eux qui décident et les autres suivent et profitent.

        Ensuite donc, il y a bien environ 1% de riches auxquels il faut ajouter 10% de « profiteurs » du système. Patrons, professions libérales, consultants ... etc ... le haut de la classe moyenne.

        Personne ne peut maintenir seul un tel système captateur en place. Il lui faut tout un système , qui constitue « l’ordre établi », pour durer.


        • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:14

          @Alpo47

          Je me demande s’il existe vraiment des décideurs en chef ou s’il y a une convergence d’intérêts chez tous ces margoulins ?

          Merci


        • Spartacus Spartacus 25 février 2016 13:32

          Les gauchistes et leurs absurde analyses....Et énième bobologie en misérabilisme....

          La caste de la gamelle de l’état a intérêt a faire perdurer ces fariboles....

          Et stigmatiser les 1%....
          En fait faire partie des 1% en France c’est disposer de plus de 88000€ de revenu par an...
          Dingue n’est ce pas ?

          Par contre la caste avec l’argent des impots se sert royalement des rentes spécailes corporatistes sans comper.....
          De combien doit disposer un membre des 1% de coté pour disposer pendant 30 ans de l’équivalent d’une rente de caste statutaire à vie et qui n’économise rien et ne prend aucun risque avec un exemple de 2000€/mois ? 
          400 000€HT.....Mais comme le capital est taxé chaque année sur 30 ans au départ, il faut 1 000 000€ pour simplement disposer d’une rente de la caste .....


          Vous croyez qu’un gauchistes voudrait que vous disposiez de plus d’argent ?

          Que nenni, sa hantise c’est SA GAMELLE de statutaire....
          Il ne rêve que d’une seule chose taxer, taxer, en remplir sa gamelle pour sa gueule !

          L’appel aux impôts, aux taxes, à la lutte contre la légale optimisation fiscale n’a qu’un but chez le gauchiste ....SA GAMELLE ! 

          le gauchiste statutaire vous raconte de belles messes en mettant en accusation, les riches, les autres.....Pour justifier qu’il dégeule d’envie de votre flouse dans votre poche pour sa Gamelle ! 

          Mais quand la dépense de l’état atteind 57% du PIB et fait vivre 30% de la population avec en ne laissantpour les 70% secteur privé que 43%.....
          Ils sont ou les accapareurs obscènes ? ...

          Il vous exposera routes, écoles, hopitaux et moult échantillons de justifications déconnantes....

          Elles sont ou les nouvelles routes, les nouvelles écoles......Que nenni ! 
          Les castes proche de l’état pleurnichent des pauv’ larm’ de crocodile sur leur envie de l’argent des autres....

          Allez les amis de la caste des statutaires....A quand vous admettrez que vous êtes collégialement des hypocrites ?





          • oncle archibald 25 février 2016 15:49

            @Spartacus « En fait faire partie des 1% en France c’est disposer de plus de 88000€ de revenu par an...Dingue n’est ce pas ? »

            J’ai voulu vérifier et effectivement le très honorable INSEE donne pour l’année 2012 le chiffre de 93 000 € annuels soit 7 750 € mensuels ....

            Le non moins très honorable Jean Luc Melenchon député Européen très à cheval sur les hauts salaires fait donc indéniablement partie de ces putains de salauds qui empechent les autres de vivre ...

            http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-des-politiques-et-des-elus/depute-europeen.shtml

            Merde alors, qui l’aurait cru.


          • Spartacus Spartacus 25 février 2016 18:13

            @oncle archibald

            Et encore s’ils comprenaient les absurdités de leurs schéma de pensée...


            S’ils savaient que des 1% sont en général plus endettés et pauvres qu’eux....Ils tomberaient sur le cul les gauchistes....
            Patrick Drahi dans les 0.01% a des parts sociales d’une entreprise endettée 2 fois plus que son chiffre d’affaire.....

            S’ils savaient qu’au moins une fois dans leur vie ils en ont ou feront partie des 1%....
            Lors d’un héritage, d’une cession de sa maison ou son appartement ou une indemnité de licenciement ou un revenu exceptionnel......dépasser les 90 000€ de revenus annuels, ça ne leur défortent pas dans leurs dénis misérabilistes....

          • Donbar 25 février 2016 18:17

            @Spartacus
            Un risque ? Où ça un risque ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:16

            @Spartacus

            Dans l’autre camp, on analyse pas on exploite sans état d’âme

            Vous avez raison, en terme d’efficacité, c’est mieux


          • Spartacus Spartacus 25 février 2016 22:50

            @C’est Nabum

            Ha oui l’exploitation.....
            Vous avez oublié Zola, les mines, le fouet et les chaînes et les chiens lâchés sur eux...

            Alors comme SO-LI-DA-RITE avec les exploités, tu vas demain renoncer à ton régime spécial, tes bonifications de statutaire et reprendre le travail ?



          • Jean Pierre 25 février 2016 23:40

            @Spartacus
            Ce qui m’étonne toujours dans tes commentaires, c’est le fait que tu prétends connaitre la position sociale, les bonifications, les avantages, les salaires, la catégorie de tes contradicteurs. Plus fort qu’un inspecteur du fisc le Spartacus ! 

            Tu disposes d’immenses fichiers comme la Stasi ou tu dis absolument n’importe quoi, comme d’habitude ? 


          • oncle archibald 26 février 2016 10:30

            @Jean Pierre il me semble que C’est Nabum n’a jamais caché, au contraire, avoir été un fonctionnaire de l’éducation nationale aujourd’hui retraité. Pas de Stasi dans le post de Spartacus. En revanche son premier post indiquant à partir de quel revenu on fait partie des 1% les plus riches de France m’a paru très suspect, et j’ai vérifié, et l’INSEE confirme Spartacus.

            Pour être dans le cas de ceux qui sont immensément riches il faut aller chercher les 10% les plus favorisés dans cette bande des 1% ; soit 0,1 % de la population. C’est vraiment pas beaucoup.

            Il y a une instrumentalisation politique dans la présentation qui est donnée avec 99% de la population qui souffre le martyre du fait des 1% restant. Sortez le week-end sur une route qui va vers la mer ou la montagne, vous verrez qu’ils sont encore fort nombreux ceux qui ne souffrent pas trop, et pourtant ils ne font pas partie des 1% exécrés.


          • CN46400 CN46400 26 février 2016 10:55

            @Spartacus


            « qui n’économise rien et ne prend aucun risque avec un exemple de 2000€/mois ? »
            Effectivement le prolos ne prend aucun risque, sauf celui de terminer ...SDF
            Combien de capitalistes dorment sous les portes cochères ? vous avez une liste ?

          • Spartacus Spartacus 26 février 2016 13:08

            @CN46400

            « Prolo » les petits bourgeois fonctionnaires bonifiés de la caste des accapareurs de la gamelle de l’état à l’emploi à vie ? 

            Non on ne trouve pas des gens de la caste d’état sous les portes cochères, sauf quand ils ont abusé de l’alcool et les p’tits fours.

            Je crois qu’on trouve plus d’anciens entrepreneurs SDF que de statutaires.....Statutairement.

            Et arrête de parler de « prolos »....Les Cégétistes sont tous issus des corporation d’état.



          • jaja jaja 26 février 2016 13:13

            @Spartacus « Les Cégétistes sont tous issus des corporation d’état. »

            Oui... comme Jean-Pierre Mercier (PSA) Mikael Wamen (Goodyear) Philippe Poutou (Ford) Xavier Mathieu (Continental)... pour les plus connus....


          • Spartacus Spartacus 26 février 2016 13:36

            @jaja

            Ha oui, les sous fifres qu’on met en avant pour justifier un soi-disant représentation du prolétariat et une présence de posture dans le secteur privé....
            Des vrais têtes d’épouvantails, qui donnent une image déplorable des gens qu’ils sensés défendre.

            La gamelle des subventions de l’état dépens aussi de la présence de ces faires valoir qui ne représentent que de l’idéologie, mais aucunement les salariés.

            En fait de "prolétariat ils représentent surtout des poids chiches idéologistes, Troskistes et Bolchéviques que des ouvriers qu’ils ne connaissent qu’au moment des grèves. 

            En temps normal pendant les heures de travail, ces gens sont en délégation au terrain de boule a mesurer la distance du cochonnet.

            Absolument rien a voir avec des ouvriers normaux prolétariens...

            Le rapport perruchot indique la moité des membres de la CGT sont des retraités...Le syndicalisme de gérontologie.



          • jaja jaja 26 février 2016 13:43

            @Spartacus

            Contents qu’ils vous déplaisent... Les ouvriers normaux pour vous c’est ceux qui se plient à vos injonctions : « les jaunes » pas ceux qui ne rêvent que de vous reprendre notre bien commun à tous, à savoir les entreprises...

            L’insurrection est la seule solution pour vous contraindre à faire comme nous pour vivre : travailler...

            Vivement !


          • CN46400 CN46400 26 février 2016 14:49

            @Spartacus


            Ah je comprend, vous reprochez au « statutaires » d’avoir un statut, donc aux CDI d’avoir un CDI et aux CDD d’avoir un CDD. Vous êtes pour l’embauche le matin et la débauche le soir, ou avant, comme cela existait avant les ...statuts. Moi, je suis pour la généralisation des statuts et leur perfectionnement sans limites. Je rêve du plaisir au travail, on n’est pas sur Terre pour angoisser en permanence !

            Pour ma part j’ai une vision plus large du prolétariat, j’y compte aussi bien le paysan qui est tenté par le suicide, que le patron qui gère péniblement sa boutique qui, d’ailleurs, appartient plus souvent à la banque qu’à lui-même. Mais je ne compte là dedans, ni Tapie, Ni Mme Bétancourt, ni le salarié Carlos Gohn ni les autres qui sont, à tout jamais, vacciné contre le syndrome de la « porte cochère »....

          • Auxi 26 février 2016 16:12

            @Spartagugusse


            Spartagugusse, prends tes gouttes, les cachets bleus du docteur et file dans ta chambre ! C’est un site pour adultes, ici, tu n’as rien à y faire. Et relève-toi, crétin, il n’y a pas de fonctionnaire bolchevique caché sous ton lit !

          • Spartacus Spartacus 26 février 2016 20:46

            @jaja


            Perso je m’en fou. Par contre l’image qu’ils donnent des ouvriers est absolument lamentable. 
            Ils les font passer les salariés pour des gens abrutis et sectaires, faignants et incapables de travailler en harmonie dans leur milieu. Des vrais bofs....

            La question n’est pas « l’ouvrier normal ». Ils sont tous « normaux ». 

            La question c’est le « syndicalisme normal » et celui de la CGT.

            Un syndicaliste normal est un salarié qui travaille pour gagner sa vie à coté des autres, défend ses confrères en cas de litige, les représente au CE et travaille pour gagner sa vie comme les autres.

            C’est pas un type qui veut changer la société pour en faire une énième dictature Marxiste, totalement décalé de la réalité, qui n’a que le but de détruire l’employeur. 

            Bref un préhistorique....


          • christophe nicolas christophe nicolas 25 février 2016 13:39

            Le pire n’est pas qu’ils soient fortunés parce qu’ils ne possèdent pas l’argent en monnaie trébuchante mais en moyens de production, non, le pire est qu’ils imposent des pensées stupides, des théories erronées, des fausses croyances... c’est cela le crime de certains car possédant l’ensemble des moyens, ils sont alors capable de vous imposer de penser d’infinies stupidités sous peine de mort sociale. 


            Autrefois, le tyran ne pouvait pas imposer de penser des idioties, on avait le droit de penser en vérité mais aujourd’hui, que ne faut-il pas subir.... c’est à la limite du supportable et vous pouvez difficilement vous en protéger car cela atteint votre entourage, les femmes étant malheureusement influençable par les professionnels de la débilité mentale.

            • Séraphin Lampion M de Sourcessure 25 février 2016 14:11

              @christophe nicolas

              « Autrefois, le tyran ne pouvait pas imposer de penser des idioties, »

              Mais si !
              Ils avaient même une organisation de contrôle idéologique pour ça : l’église et la confession, et une armée : les curés !

            • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:18

              @christophe nicolas

              Je ne suis pas certains qu’ils pensent leur théorie pertinente
              Ils savent qu’ils nous conduisent dans le mur mais tant que ça marche ....


            • PRCF PRCF 25 février 2016 15:00

              Nous sommes les plus nombreux, ne l’oublions jamais !

              et organisés, nous sommes les plus forts. Alors organisons nous pour donner de la force à notre résistance, pour lancer la contre offensive populaire.

              www.initiative-communiste.fr


              • Spartacus Spartacus 25 février 2016 15:40

                @PRCF

                Allez c’est décidé !

                Bon lundi on montre collectivement l’exemple au peuple......que nous sommes comme lui et avec lui

                Nous renonçons aux privilèges statutaires...Aux régimes spéciaux de la caste, et voulons pour nous la retraite par répartition calculée sur les 25 meilleures années.....

                Ha non ? Effectivement, lundi c’est pas possible y’a RTT après l’absentéisme de 25 jours de plus par an qu’un salarié de boite privée...

                Révolutionnaire de la caste des employés à vie.....
                Y’a longtemps que la faucille est replacée par les nez de clowns des petits bourgeois de la caste dans des manifq barbecue-mergez entre vieux croûtons grabataires hass benn. 

                C’est pitoyable EN 2016

                Sô-li-darité avec la Cé Gé tééééé ! Pin pon tirlipimpon !!!


              • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:19

                @PRCF

                Les plus nombreux, certes mais de très loin les moins puissants

                Tout l’appareil d’état et ne nous y trompons pas l’armée s’il le faut seront de leur côté


              • Séraphin Lampion M de Sourcessure 25 février 2016 15:06

                « organisés, nous sommes les plus forts »


                1. on est pas organisés
                2. en face, ils ont le pognon, les armes, la police, l’armée et tous leurs copains des autres pays qui sont venus pavoiser à Paris le 11 janvier 2015... eux, ils sont organisés et ont construit leur « internationale ».

                • LEELOO ORANGE SKIN 25 février 2016 15:15

                  @M de Sourcessure

                  Y’a toujours moyen d’aller manifester sur les platebandes et prébendes de Christophe Nicolas, ça nous, ça lui fera les pieds !


                • Legestr glaz Ar zen 25 février 2016 16:44

                  Je partage le constat. La seule solution c’est de rendre au peuple son pouvoir dans la constitution.

                  En Islande, le parti politique qui avait annoncé dans son programme la tenue d’une constituante a été élu. Il a tenu parole. Regardez aujourd’hui l’Islande, minuscule pays. Il vient de rejeter l’idée de l’adhésion à l’UE, il a laissé sombrer ses banques !

                  Par conséquent, votons pour un parti politique qui propose, sinon de mettre en place une constituante, mais au moins de redonner son pouvoir au peuple dans la constitution. Cela implique :

                  1°) de supprimer la procédure du congrès. Seul le peuple est compétent pour modifier sa propre constitution.

                  2°) de mettre en place, dans la constitution, « l’initiative populaire » qui permet de modifier tout ou partie de la constitution.

                  3°) de mettre en place, dans la constitution, « le référendum populaire » qui permet de dénoncer une loi jugée scélarate (ou un règlement) et de l’annuler.

                  4°) de reconnaître, dans la constitution, le vote blanc avec son corollaire : si le vote blanc arrive en tête d’une élection, tous les candidats battus par le vote blanc ne peuvent plus de représenter. Place aux nouveaux.

                  5°) de mettre en place, dans la constitution, le non renouvellement des mandats pour éviter la « professionnalisation » du politique et assurer un renouvellement permanent de la classe dirigeante.

                  Figurez vous qu’il existe un parti en France qui propose ces 5 points clés du retour du pouvoir au peuple, c’est l’UPR, l’Union Populaire Républicaine de François Asselineau.

                  Je demande aux lecteurs de bien réfléchir à ce que cela conduit de mettre en place tout ceci dans la constitution. Cela vaut vraiment la peine d’être mûri.


                  • Donbar 25 février 2016 18:22

                    @Ar zen
                    Pourquoi ces limitations en 2° et 3° ? Le Référendum d’Initiative Populaire doit être le moyen pour le Peuple d’exercer sans entraves sa souveraineté retrouvée. C’est la priorité des priorités. Comment avoir confiance dans des politiciens qui ne l’envisagent pas avec enthousiasme ?


                  • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:20

                    @Ar zen

                    Seul le changement de règle du jeu est espoir
                    Mais qui peut contraindre les brigands à changer ce qui les confortent ?


                  • Legestr glaz Ar zen 25 février 2016 21:46

                    @Donbar

                    Je m’appuie sur le modèle de la plus vieille démocratie du monde : la Suisse. Le peuple suisse dispose de deux moyens pour intervenir « directement » dans le jeu politique. (J’ouvre un parenthèse : ma femme est Suisse et vote en Suisse).

                    1°) L’initiative populaire 2°) le référendum

                    Ce sont deux choses différentes. L’initiative populaire, comme je l’ai indiqué, permet au peuple suisse de modifier tout ou partie de la constitution. C’est pour cette raison que la constitution suisse comporte des articles qui sont en fait des lois qui n’ont pas une portée générale ! En revanche, le référendum n’a qu’un seul objectif en suisse. Celui de constester une loi, ou un règlement, que la population ne souhaite pas voir appliquée. Il y a une seule limite : il faut que le projet de l’initiative soit conforme à la constitution suisse. Il existe des « votations » au niveau cantonal et des « votations » au niveau fédéral. Un sujet qui concerne le Valais ni concerne pas nécessairement le canton des Grisons.

                    Il existe beaucoup de « votations » en Suisse. Les sujets sont groupés pour éviter aux électrices et aux électeurs d’être toutes les semaines devant les urnes. Des débats ont lieu. L’Etat donne son avis, les différents partis politiques donnent le leur. La prochaine aura lieu le 28 février 2016.

                    Je pense que, dans le monde, la Suisse est le seul pays où se pratique la démocratie « directe ». Le peuple détient le pouvoir. Je pose un lien qui vous permettra de comprendre comment fonctionne cette démocratie directe en Suisse. Sachez toutefois que les « élites » cherchent aujourd’hui à la contester.

                    https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/votations.html

                    Cette démocratie directe à la Suisse c’est de la bombe. Le peuple est vraiment souverain. Je le dis encore une fois, l’UPR, l’Union Populaire République de François Asselineau propose dans son programme de gouvernement cette démocratie directe. Est-ce que cela fait peur à quelqu’un ? Est-ce que cela réjouit quelqu’un ?


                  • Claude Simon Gandalf 25 février 2016 16:49

                    C’est simple, le prolétaire doit s’accaparer ou s’accorder les moyens d’impression (de biftons), car c’est bien lui qui créé la valeur (par le travail) et la détruit (par la consommation)


                    • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:22

                      @Gandalf

                      Seul le travail vaut rétribution

                      Le reste est du vol


                    • Claude Simon Gandalf 25 février 2016 22:11

                      @C’est Nabum
                      Oui, sauf que le travail a besoin d’un support pour se justifier (physique, idée), d’autant plus si ce support est à soi. D’où la notion de propriété, de capital, de capitalisme.


                      En libéralisme, le premier qui travaille une ressource est à lui (propriété, brevet), chose qu’il peut vendre.
                      En France, le sous-sol est réservé à l’état (propriété « commune »).

                      En URSS, la propriété commune était bel et bien de la cave au plafond.

                      Sociétalement, l’attribution de la chose privée ou commune se détermine. Par ex, les situations de monopoles, stratégiques, d’infrastructures échoient à la chose publique.

                    • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 16:58

                      Il n’y a aucune espèce de « nous », si ce n’est que nous sommes les plus divisés, les plus occupés en guerres puériles les uns contre les autres, les plus manipulés, les plus gorgés d’illusions, avec des enfants drogués.


                      • Claude Simon Gandalf 25 février 2016 18:30

                        @JC_Lavau


                        Surtout que mettre tout le monde d’accord implique forcément un goulag.

                        Non, dans un cadre philosophiquement libéral (liberté d’opinion), il suffit de prendre ceux qui sont d’accord.

                        Pour preuve, la SCOP est la seule initiative privée et communiste qui a réussit.

                      • Spartacus Spartacus 25 février 2016 19:44

                        @Gandalf

                        Non la SCOP est une forme de société 100% capitalistique. 

                        Les Kolkhozes ont été un échec. 
                        Les Kibboutz Israéliens après les encouragements financier de départ et qusi le monopole agricole de la fondation de ce pays, l’engouement a cessé et aujourd’hui il en perdure de moins en moins.
                        Dans les économies occidentales les « coopératives » de personnes morales ont une certaine réussite. 
                        Celles de personnes physiques, en général terminent en peau de boudin quand il y a une crise et des pertes.
                        En France, avec les médias et le demi-milliard de subvention de Hamon elles sont une illusion cachée sur un effet d’aubaine qui s’écroulera aussi sec à la fin des subventions...


                      • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:23

                        @JC_Lavau

                        C’est à peu près ça hélas


                      • oncle archibald 27 février 2016 10:52

                        @Spartacus : « la SCOP est une forme de société 100% capitalistique »

                        On peut dire ça en effet, mais avec une nuance « capitale » : ce fameux capital est partagé obligatoirement entre ceux qui produisent. Il n’y a pas « d’actionnaire » pour dicter des obligations de résultat à son seul profit et au détriment de ceux qui dans les ateliers, sur les chantiers et dans les bureaux produisent la richesse.

                        Quant à dire que les SCOP s’écroulent à la première difficulté, c’est peut être ce dont vous rêvez. Je me demande bien pourquoi et ne trouve pas d’explication autre qu’idéologique. Pour ce que j’en vois sur le terrain les SCOP ne s’effondrent pas plus facilement que les autres PME du coin. Plutôt moins même dans mon coin de Languedoc.


                      • Le421 Le421 25 février 2016 18:24

                        Et l’escroquerie finale, après la droite et la droite, c’est de faire croire aux pauvres et aux déshérités (surtout du cerveau, d’ailleurs !!) que c’est l’extrême droite qui va les sauver.
                        Des royalistes, des conservateurs et des châtelains pour sauver le pays...
                        Retour au 19ème !!
                        Les Maîtres de Forges en piaffent d’impatience.


                        • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:27

                          @Le421

                          Pourtant pour moi c’est la seule opportunité de tout faire sauter
                          Je me trompe peut-être mais je pense que l’électrochoc du fascisme au pouvoir peut réveiller les consciences


                        • Jean Pierre 26 février 2016 00:00

                          @C’est Nabum
                          A vous suivre, on pourrait faire avancer les idée de gauche en votant à l’extrême droite. J’ai comme un doute.


                        • rocla+ rocla+ 25 février 2016 19:27

                          La lutte des classe est un concept foutaise  pour  empêcher le  peuple de 

                          s’ épanouir  . 

                          En effet  quelques malins leur insufflant à coups de mots fascinants qu’ ils 
                           prennent au pied de la lettre  tous les matins et tous les soirs des mirobolantes 
                          histoires  de contes de fées  de je suis pauvre de je suis malheureux de jamais 
                          je pourrais m’ en sortir , de les riches sont des  salauds , de les 1 %  qui on 99 %
                          de le lui il a une belle voiture et que de le moi j’ ai qu’ un vélo à pédale . 

                          Alors  ils vont aux manifestations de les escrocs de la CGT  et écoutent les discours
                          de les menteurs pro .

                          Pendant ce temps là , dans leurs rangs se lève un petit futé , moins con que 
                          la moyenne de les pauvres malheureux , un petit futé muni de la hargne d’ y arriver 
                          et qui bâtit une fortune aussi grande que celle des plus riches hommes sur 
                          terre . 

                          Et lui , ce nouveau riche au soir  soir de sa vie  : putain la vie que j’ ai eue 
                          en me battant jour après jours , j ’en ai chié comme un rat , j’ ai trébuché , je suis 
                            remonté sur le ring  , regarde au loin les lutteurs de classe  éternels 
                          gémisses , et en m^me temps regarde le buste qu’ il a fait sculpté de lui 
                          et s’ adressant à son buste  : t’ as quand même une autre tronche que tous 
                          ces lutteurs  des classes . 

                          En vérité je vous le dis , devenez moins bête en moins d’ une génération . 


                          • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:31

                            @rocla+

                            Vous croyez vraiment que l’on gagne sa vie en travaillant ?

                            Ce sont des exceptions

                            Les riches ne font rien que voler les plus pauvres

                            Ceux qui travaillent comme des damnés ne gagnent pas grand chose en vérité


                          • rocla+ rocla+ 25 février 2016 20:57

                            @C’est Nabum


                            j’ ai , autour de moi  au moins 5 personnes qui sont parties de rien. 

                            De absolument rien . 

                            Les 5 sont des artisans ayant appris un vrai métier .

                            Un des cinq s’ est arrêté à l’ âge 50 ans avec assez d’ argent pour vivre 
                             le restant de sa vie . 

                            Un autre qui a pris une petite boulangerie en 1972 vient de faire son entrée 
                            en bourse et donne du travail à plus de 500 employés , et monte un ou deux 
                             magasins par an . 

                            Et toi autre encore , dont moi qui ont fait une belle petite carrière également . 

                            Tous les cinq  on bossait  dur comme on avait appris . 

                            On a jamais défilé dans des luttes des classes et autres foutaises . 

                            La lutte des classes et la sensation qu’ on peut pas y arriver est une 
                            maladie congénitale pour laquelle il n’ y a malheureusement aucun médicament .

                          • Claude Simon Gandalf 25 février 2016 21:13

                            @C’est Nabum
                            Si le riche ne voit jamais la couleur du salaire du travailleur, pourquoi pourrait-il le voler ?


                          • Claude Simon Gandalf 25 février 2016 21:28

                            @Rocla :


                            La lutte des classes est effectivement de la foutaire, si l’on considère que l’économie rattrape toujours celui qui se croit plus malin qu’autrui, du moins sur le long terme.

                            Le hic est que ceux sont nos gouvernants qui déterrent cette foutaise. Sans doute le syndrome du partisan qui s’essaye à autre chose, plus communément appelé le syndrome de Stockholm.

                          • foufouille foufouille 25 février 2016 21:35

                            @rocla+
                            tout le monde sait que tu ne t’es pas fatigué beaucoup sinon tu ne serais pas en bonne santé.
                            tu es juste né à la bonne époque et avec un gros coup de main c’est pas trop dur.


                          • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 23:17

                            @C’est Nabum. Le proverbe russe précise qu’en travaillant, on devient plus bossu que riche.


                          • Jean Pierre 25 février 2016 23:54

                            @rocla+
                            C’est agréable d’être bien entouré, personne n’en doute. Mais cela vous empêche peut être de voir un peu plus loin. Pour 5 qui réussissent combien sont resté en bas de l’échelle ? Le loto doit enrichir sensiblement dans les mêmes proportions.


                          • Claude Simon Gandalf 26 février 2016 15:04

                            @sampiero


                            Ils ne la gagnent que parce qu’ils fraudent. Il n’y a rien à attendre d’un fraudeur.


                          • Aristide Aristide 25 février 2016 19:31

                            C’est bizarre d’utiliser cette méthode caricaturale consistant à faire un beau dessin assez ... simpliste et quelques cercles qui ne suivent pas les règles minimales pour représenter des valeurs (*). C’est vrai que le quidam étant assez limité, on va pas s’ennuyer avec des nuances, 99 % de la population dans une même situation, voyons c’est évident !


                            On ferait mieux, il me semble, à éviter de prendre ses concitoyens pour des neuneus. Une mention spéciale à 421 pour son raisonnement impeccable sur les déshérités de cerveau.

                            Mais, bon, les quelques révolutionnaires qui constituent immanquablement l’élite future, vont montrer la voie au peuple ébahie de tant de lucidité ...

                            (*) La proportionnalité des surfaces n’est pas le fort des intermittents qui ont créés ce diagramme pour montrer que le déficit est très peu de chose vu l’apport de la culture à la richesse nationale. Chiffres sortis du chapeau d’ailleurs.

                            • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:32

                              @Aristide

                              Les caricaturistes ne font plus de vieux os


                            • Jason Jason 25 février 2016 19:48

                              Bonjour,

                              Votre argumentation est très persuasive et vous avez raison de dire que le terme tant décrié de prolétaire est habilement recouvert et parfaitement dissimulé par toute une école de sociologie (et l’économie n’a jamais aimé le mot) à laquelle les médias et les classes politiques font écho, arrivant ainsi à persuader les foules qu’il a en fait disparu, envolé comme par magie. Cependant le prolétaire existe bel et bien. « Eppur si muove », aurait dit Galilée. On parle de mondialisation de l’économie et il faut ajouter de miniaturisation des esprits. Manque de perspective et de vues d’ensemble. Le capital s’est internationalisé et le travail traîne loin derrière, dans les pays et les chaumières.

                              A voir les réactions, beaucoup de lecteurs n’ont pas compris le message, habitués qu’ils sont à voir midi à leur porte. Ca laisse mal augurer de la suite.

                              J’apprécie vos schémas qui parlent plus que mille mots.


                              • C'est Nabum C’est Nabum 25 février 2016 20:33

                                @Jason

                                Je constate qu’il n’est pas aisé de se faire entendre


                              • C'est Nabum C’est Nabum 27 février 2016 09:21

                                @Zip_N

                                Je pense que ce n’est pas nécessaire


                              • rocla+ rocla+ 25 février 2016 21:00

                                Penser que les riches sont des voleurs revient à dire que les pauvres 

                                 sont des cons . 

                                Il y a autant de voleurs chez les pauvres que de cons chez les riches . 

                                Et vice Versailles 

                                • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2016 23:20

                                  @rocla+
                                  Halévy et Offenbach étaient plus précis dans « Les brigands » : Il faut voler selon le rang qu’on occupe dans la société, voyons !


                                • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 2016 07:50

                                  @rocla+

                                  Le constat s’impose d elui même

                                  Ceux qui accumulent des richesses extravagantes - je en parle pas des gens aisés qui ont travaillé ou bien eu un peu de chance - le font sur le dos des autres, c’est une évidence, c’est même dans le principe de fonctionnement d’un système qui nie la valeur travail au profit de celle de capital

                                  Cessez de regarder de votre fenêtre et examiner la nature même d’un système qui confisque les richesses au profit de quelques salopards


                                • rocla+ rocla+ 26 février 2016 11:17

                                  @C’est Nabum


                                  Moi c’ est ceux qui accumulent d’ extravagantes pauvretés et qui le font 
                                  sur le dos des autres qui me gène . 



                                  Les jeunes vont à l’ école jusque ’à des âges avancés , sortent de là sans 
                                  aucun savoir et comme perspective ont le chômage devant eux . 

                                  C ’est pourtant pas exorbitant d’ apprendre un métier et de s’en servir pour 
                                   avancer . 

                                  Il y a un os quelque part dans ce système qui produit des pauvres à tour de bras . 

                                  Il y a plein de métiers qui manquent de bras . 

                                  Alors au lieu de faire des maitrises en sociologie il serait peut-être 
                                  plus intelligent  de faire maçon tailleur de pierre ou plâtrier ou un autre
                                  métier dans lequel , d’accord on mouille sa chemise , mais on gagne sa vie . 

                                  Seulement cela ferait du tort  aux champions du Plus que Parfait de l’ Indicatif 
                                  dont les trois-quart des écoliers et étudiants se foutent comme de leur 
                                  premier vomi de 4 heures .


                                • pemile pemile 26 février 2016 11:46

                                  @rocla+ « il serait peut-être plus intelligent de faire tailleur de pierre ou plâtrier »

                                  En 2016 ?! Combien d’emplois ?


                                • foufouille foufouille 26 février 2016 11:48

                                  @rocla+
                                  « Il y a plein de métiers qui manquent de bras . »
                                  dans tes rêves sauf payé 5€/h.
                                  maxi


                                • rocla+ rocla+ 26 février 2016 12:13

                                  @pemile


                                  Il se trouve que je connais un plâtrier de métier , il a autant de boulot 
                                  au black qu’ il veut , et le tailleur de pierres qui travaille sur les cathédrales 
                                  se fait des super payes .




                                • pemile pemile 26 février 2016 12:23

                                  @rocla+ « Il se trouve que je connais UN plâtrier de métier »

                                  De plus de 60 ans, non ? Plus aucune formation de platrier aujourd’hui, par contre des recherches de plaquistes.

                                  « le tailleur de pierres qui travaille sur les cathédrales se fait des super payes »
                                  Métier d’avenir donc smiley

                                  Couvreur par contre y’a un peu plus de boulot.

                                • rocla+ rocla+ 26 février 2016 12:59

                                  @pemile


                                  Ce qui vous  empêche de respirer  c’ est  l’ obstruction mentale dont 
                                  vous faites preuve . 

                                  C ’est très curieux  qu’ on ne voit jamais l’ expression «  esprit d’ entreprise  »
                                  chez les gens de gauche , comme si ça n’ existait pas dans leurs têtes . 

                                  C ’est vrai que «  esprit d’ entreprise  » sous-entend « entreprendre  » 

                                  C ’est à dire  prendre des initiatives  et imaginer sa vie . 

                                  Et là on dirait que vous êtes bloqué . 




                                • LEELOO OR ANGE SKINK 26 février 2016 13:09

                                  @rocla+

                                  Captain, c’est pas toi tout à l’heure qui parlait de la Mère Denis ?

                                   tu sais la lilloise frondeuse.

                                  Tu voudrais pas lui tendre un peu la main pour lui permettre d’incorporer l’entreprise ou d’intaller ici son auto entreprise, ça ferait peut être bouger son petit booty à plein de Christians en goguette !


                                • Spartacus Spartacus 26 février 2016 13:59

                                  @C’est Nabum


                                  « le font sur le dos des autres »

                                  Stupéfiant ! Stupéfiant !
                                  Ignorer le minimum du minimum des bases de la création de richesse. Et dire que ça a été prof et ça n’a jamais ouvert un livre d’économie !

                                  Achète « la route de la servitude » de Hayeck. Ou plus simple « l’économie en une leçon » de Hazlitt.

                                  En 2016 croire encore que la richesse est une valeur absolue qui se partage relève quand même du risible...
                                  La richesse d’échange est une création jamais un partage. Le partage l’amplifie mais ne sépare pas la richesse de l’un vers l’autre.


                                  On va expliquer le basique pour que tu comprennes...

                                  Tu vas dans ton jardin et ramasse un bout de bois. Tu le tailles et en fait un lance pierre.
                                  Tu vois un voisin qui en a besoin pour chasser les oiseaux de son jardin.
                                  Tu lui vend 10€. Tu récupères 10€, et lui récupère un lance pierre d’une valeur de 10€.
                                  Non la richesse n’est pas passé de l’un à l’autre, mais elle a « doublé ». Tu as 10€ tu t’es enrichi.
                                  Ton voisin a un lance pierre, il n’est pas moins riche. Il a un lance pierre artisanal et peut être bien fait d’une valeur de 10€.

                                • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 2016 14:36

                                  @Spartacus

                                  Je suis un ignare qui enseignait à de la chair à patron


                                • Hervé Hum Hervé Hum 27 février 2016 20:15

                                  @C’est Nabum

                                  Vous préoccupez pas de Spartagus, il comprend encore moins l’économie que vous.


                                • Hervé Hum Hervé Hum 27 février 2016 20:38


                                  « La richesse d’échange est une création jamais un partage. Le partage l’amplifie mais ne sépare pas la richesse de l’un vers l’autre. »

                                  Si la création n’est jamais un partage, comment se fait t-il qu’elle se diffuse ?

                                  Si la création ne se partage pas, elle est comme un enfant mort né.

                                  Si l’être humain avait attendu d’avoir des billets de banques pour créer, il n’aurait jamais rien crée.

                                  Qu’il partage ou non dépend de bien d’autres facteurs, notamment, de savoir qui le gouverne.

                                  Aucune richesse matérielle ne peut exister sans se faire sur le dos des autres, que ce soit avec son assentiment ou non, c’est même la condition absolu.

                                  Un châtelain sans serviteur n’est pas maître en son château, mais son esclave. Il n’est maître qu’à la seule condition d’avoir des serviteurs.

                                  Bref, dans cet exemple à la con, il manque l’essentiel, celui qui brevète le procédé de fabrication et menace de mort tous ceux qui copie sa manière de faire un fronde. La guerre est alors déclaré et elle dure depuis ce temps là.

                                  Le système capitaliste est le seul qui fonde sa doctrine sur l’exploitation d’autrui. sans cette dernière, le système est vide. C’est sa profession de foi !





                                  • LEELOO OR ANGE SKINK 26 février 2016 19:08

                                    @Passante

                                    Trop tard !!!!!!!

                                    Les ricains, avoir de la compassion aujourd’hui alors qu’ils sont pas foutus d’envisager (pour la majorité silencieuse des moujons) tous les malheurs qu’ils ont engendrés à l’extérieur !!

                                    Non Donald TRUMP arrive, l’IA va y régner en maître rapido, ils vont tous se retrouver comme dans Wall E, combien remettront ensuite leur cerveau sur le plancher des vaches sa(u)crées ? Bonne question dont je me fous complètement de l’issue et l’état et en létal smiley

                                    Pour Bernie, il fait le job en sauvant l’honneur (et donc quelque part la victoire est donc interdite), ceux qui veulent se sauver sauront l’entendre !


                                  • Passante Passante 26 février 2016 19:48

                                    @OR ANGE SKINK


                                    aucunement trop tard, 
                                    va voir trump after newhampshire, 
                                    quelle explication à cette immense tension lisible alors qu’il est censé être victorieux ?........
                                    mon hypothèse :
                                    trump était censé bouger les éléphants républicains, pas gagner, il en a trop fait...
                                    trump c’est aussi la défaite assurée par homosexualité si tu veux, j’explique :
                                    d’abord lui en hystérique, puis jeb bush & others en homos passifs c’est flagrant,
                                    des figurants,
                                    y ajouter que trump s’entoure de son robocop de melania sa femme, qui smile jamais, 
                                    et de l’autre côté : sa fille, grosse, menaçant d’accoucher en continu (de papa bien sûr), sur le parcours !

                                    bilan des courses de ce grand bal :
                                    les points de fixation des pulsions partielles se réactivent quand l’équation génitale est boiteuse, 
                                    preuve :
                                    l’affaire pipi clinton, voilà le stade urétral...
                                    tout cela ne peut aller bien loin, ils tournent en rond,
                                    par ailleurs dès qu’on interroge trump sur les mesures à venir, c’est le néant...

                                    sanders quand on l’interroge sur clinton,
                                    dans son positionnement interne aux démocrates plus clairement bisexué, il répond :
                                    c’est pas un débat sur les personnes, on n’est pas des républicains...
                                    waw, c’est pas le même étage, le mec vient avec tout un plan, concocté depuis des lustres...
                                    un match mélenchon marine outre-atlantique qui écrirait peut-être le match français ?....
                                    non plus !
                                    sanders, c’est simple, c’est l’équation du peuple américain,
                                    voilà ce que trump sait au new hampshire, son écrasement possible,
                                    car le jour même ! où il gagne (les républicains), il perd sur l’acte de naissance de sanders côté démocrate, voilà pourquoi il tire cette gueule, alors qu’il vient d’écraser les autres bleus.

                                    conséquence :
                                    dallas et JFK seront au rendez-vous, trop d’intérêts sont en jeu,
                                    la tension va monter, peut-être déjà fin mai,
                                    mais il est certain que juillet-août (cf. klazuki le prophète), sûr que juillet-août au states vont être
                                    d’un autre monde.

                                  • Passante Passante 26 février 2016 19:57

                                    non pardon, trump tire aussi cette gueule parce qu’il vient d’écouter le speech de sanders au new hampshire et a compris qu’il n’a rien, en face... ou que du moins ses histoires de touche-pipi devraient pas suffire.


                                  • LEELOO OR ANGE SKINK 26 février 2016 20:00

                                    @Passante

                                    Et un expert en vegemite galactique, un !

                                    Sur qu’on va écrire la psycho histoire ensemble, l’ami :/)

                                    (Si je vois un Harry SHELDON s’incarner dans l’agora, j’espère qu’il n’y aura pas d’usurpation mais y’a pas de souci car l’avalisation en toutes circonstances ne peut se faire qu’aux yeux de mon coeur, de ma conscience et de ma raison réunis. C’est le seul privilège que je m’attribue de facto mais que je défendrai mordicus car c’est « juste » une histoire de plus petit dénominateur commun.


                                  • alain_àààé 26 février 2016 10:19

                                    j accuse agorav de refuser de passer le commantaire que j ai effectué hier sur les mouchards et infiltration des syndicalistes pour moi qui est uns syndicaliste on trouve partout des mouchards mais lorsque je dis que les juifs monopolise les administrations que les services secret ineterrieurs ou extérieurs sotn infiltré par le mossad ou la cia voir d autre espoins


                                    • C'est Nabum C’est Nabum 26 février 2016 14:37

                                      @alain_àààé

                                      Ce n’est pas de mon fait même si les propos de cette nature me surprennent encore


                                    • Hervé Hum Hervé Hum 27 février 2016 11:09

                                      La guerre des classes n’est plus du tout celle d’avant la 2ème guerre mondiale.

                                      Comprendre qu’on ne peut plus parler de guerre de classes sociales, mais économique.

                                      C’est à dire, entre ceux qui disposent d’une source de revenu garantie et ceux qui n’en ont pas.

                                      Et là, le jeu est devenu très pervers et encore une fois, il faut reconnaitre le talent de ceux qui pilote le système.

                                      Ainsi, la division en classes économiques ne se fait plus en raison de son statut d’ouvrier, mais de son statut d’actif ou de retraité.

                                      En effet, une fois en retraite, l’ouvrier change mécaniquement de classe économique (mais pas sociale) il passe du salarié au rentier, et son intérêt change aussi.

                                      Il cesse de raisonner en salarié exploité, mais aura tendance à penser en rentier exploiteur. Sa relation s’inverse vis à vis du travailleur, car il devient essentiellement employeur et non plus employé.

                                      La 2ème chose et qui est tout aussi perverse, c’est qu’au niveau mondial, les disparités de salaires entre salariés de même compétence est une injustice flagrante et dont les salariés des pays industrialisés s’accommodaient très bien tant qu’ils tiraient eux même profit !

                                      Bref, on ne peut à la fois vouloir la solidarité des travailleurs pour lutter contre l’exploitation abusive dans son pays et accepter, encourager, financer l’exploitation abusive des travailleurs des autres pays. Autrement dit, on ne peut pas à la fois être victime et coupable d’un même fait délictueux sans être neutralisé dans sa pensée. Il faut à un moment donnée choisir d’être du coté de la victime ou du coupable. Or, dans une économie mondialisée, le choix n’est plus à l’intérieur de son pays, mais en tant que classe économique au niveau mondial. L’idée de revenir aux frontières ne peut pas arrêter la casse du droit du travail, mais au contraire, de la rendre encore plus justifiable, car ce que les gens ne veulent pas comprendre, c’est qu’il n’y a plus, entre les pays, une fracture technologique telle qu’elle permette de maintenir le statu quo économique entre pays riches (par l’avance technique) et émergeant. Les pays d’Asie sont aujourd’hui autant avancés au niveau technologique. Les disparités de salaires ne sont plus justifiables.

                                      La seule alternative viable et qui répond aux crises actuelles, c’est la responsabilité. Transposer la propriété de l’environnement économique, vers la responsabilité économique. Car comme vous le rappelez, l’économie fonctionne uniquement par les salarié, autrement dit, le salariat seul suffit à l’économie pour bien fonctionner. Bref, la propriété économique au XXIème siècle n’a plus qu’un seul rôle, parasiter et sucer le sang des prolétaires économiques (toute personne obligé de s’employer elle même).

                                      Il est donc des plus facile, techniquement, de supprimer cette classe économique parasitaire, la seule difficulté est d’ordre psychologique, mais matériellement, techniquement, on peut le faire dès demain sans aucune difficulté car tout est déjà en place. Autrement dit, ce n’est qu’une question de réglage de carburation, rien d’autre !

                                      Dans une société post industrielle, c’est à dire, maîtrisant tout le processus de production industrielle et permettant l’abondance, le problème est uniquement d’ordre psychologique, celui de rompre avec la croyance qu’il faut toujours des chefs, alors que ces derniers sont devenus les pires ennemis de la société. En tous les cas, d’une civilisation humaine aspirant à vivre en paix relationnelle. Puisque la seule justification de la nécessité de chef repose sur l’état d’urgence permanent, donc, par la menace ou état de guerre permanent, mais en temps de paix, le chef ne sert plus à rien !


                                      • C'est Nabum C’est Nabum 27 février 2016 17:50

                                        @Hervé Hum

                                        L’économie ? Combien de divisions ?


                                      • Hervé Hum Hervé Hum 27 février 2016 19:57

                                        @C’est Nabum

                                        L’économie ? Combien de divisions ?

                                        7 milliards de soldats !

                                        Maintenant, combien sont prêt pour remplir les rangs d’une économie responsable et équitable ?

                                        A part cela, comme dit Bossuet, « Dieu se rit de ceux qui vénèrent les causes dont ils déplorent les conséquences »

                                        La cause, c’est la propriété économique, la conséquence, c’est l’exploitation, le reste, ce sont les moyens.

                                        Et comme dit le diction, chassez le naturel (par sa conséquence) et il revient au galop (par sa cause).

                                        Mais si vous chassez le naturel par sa cause, il s’enfuira par sa conséquence.

                                        Alors là, vous pouvez poser la question, la responsabilité ? combien de divisions ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès