Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

La honte

Le ministre de l’intérieur Hortefeux, en service commandé pour le compte du futur candidat à la présidentielle de 2012 Sarkozy, stigmatise les Roms avec des propos d’un autre âge.

Hortefeux_Roms_03_250

Encore plus d’un an et demi à devoir supporter, tolérer, de révoltants et indignes personnages à la tête de l’Etat.

Le dernier fumigène sarkozyen, principalement destiné à faire oublier l’affaire Bettencourt-Woerth-Sarkozy, outrepasse dans l’ignominie tout ce que l’on pouvait attendre ou craindre (pourtant il y eut déjà l’infâme "débat sur l’identité nationale", ridiculisé de lui-même aux yeux du public, puis le "fumigène burqa" avec en particulier "l’affaire du musulman polygame de Nantes"...).

Déclarations de Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur (lien vidéo) :

 «  Il a donc été décidé, que dans un délai de trois mois, la moitié des camps, illicites, seraient démantelés. Camps, ou squats. C’est à dire, aux alentours de 300. »

 « Nous procèderons à la reconduite quasi immédiate des Roms qui auraient commis des atteintes à l’ordre public ou des fraudes, en direction de la Bulgarie et de la Roumanie. »

 « Nous allons affecter 10 inspecteurs du fisc, afin de contrôler la situation des occupants de ces camps illicites et illégaux, car en effet beaucoup de nos compatriotes sont à juste titre surpris en observant la cylindrée de certains véhicules qui drainent des caravanes. »

On notera au passage l’emploi des mots « camps illicites » (comme substances illicites), « [camps] démantelés » (comme démanteler un trafic de drogue), « drainent des caravanes » (comme drainer une plaie).

Hortefeux commet un lapsus  : il dit que les camps seraient démantelés, au lieu de seront. Comme s’il n’y croyait pas lui-même. En regardant la vidéo de son intervention, il semble quelque part un peu honteux, ou plutôt penaud, en tous cas peu fier : conscient d’être envoyé au charbon effectuer une très basse besogne (alors qu’il se traîne déjà une condamnation pour injure raciale !). Hortefeux est clairement là en service commandé pour le compte personnel de Nicolas Sarkozy, qui ne sait plus quoi inventer pour faire oublier le Sarkogate, pour échapper à son impopularité sans cesse grandissante, alors que la campagne présidentielle 2012 commence à se profiler à l’horizon.

Il n’empêche : pour qui s’intéresse au flamenco, donc aux gitans d’Andalousie, donc aux gitans et autres tziganes qu’ils soient localisés ici ou là (tous à la base ont la même origine indienne), pour qui connait les miracles dont ces gens sont capables, les propos prononcés par Hortefeux sont non seulement totalement inadmissibles, mais aussi horriblement choquants. La juste place de barbares tels que Sarkozy, Hortefeux et autres, se trouve derrière les barreaux d’une cellule de prison (la probabilité pour que le principal responsable échappe à la prison s’amenuise chaque jour : bien sûr il faudra d’abord attendre la levée de l’immunité présidentielle, en mai 2012).

***

Comme régulièrement depuis le sinistre jour de l’accession de Sarkozy au pouvoir, la lecture des commentaires apposés par des internautes en marge d’articles de presse en ligne, constitue un soulagement, un antidote salvateur (et aussi matière à rire, beaucoup moins hélas cette fois).

« cette saloperie à la télévision tout à l’heure. Cette ordure rougeaude, ce chien sans honte, en train de distiller sa haine feinte comme la seiche crache son encre, pour dissimuler les turpitudes de la petite ordure qui lui tient lieu de chef. J’ai failli dégueuler. Je ne trouve pas de mot assez fort, assez violent, assez bas pour qualifier ce que ces gens sont en train de faire. Stigmatiser un groupe (...) humain minoritaire, historiquement mal aimé, pour tenter de détourner l’attention du fait qu’ils sont comme des vers sur le quasi cadavre d’une vieille dame trop riche (...). »
(bellamybellamy - Jeudi 29 juillet à 00h09)

« Rappelons que les Roms n’ont rien à voir avec les Roumains. L’étymologie du mot « Rom » n’est liée en aucune façon au mot « roumain » ni au mot « Rome ». Ils ne sont pas originaires de Roumanie ni de Bulgarie, ce sont des nomades venus de l’Inde. Il sont nombreux en Roumanie et de Bulgarie, mais également dans de nombreux autres pays : en ex-Yougoslavie, en Espagne, aux États-Unis, en Hongrie, en Turquie, au Brésil, en Argentine, en République tchèque, en Slovaquie. J’ai personnellement vécu [dans] le quartier Rom de Prague.
Les Roms ont été dénigrés et persécutés depuis la nuit des temps. L’apogée de cette persécution a eu lieu sous l’Allemagne nazie. De 1933 à 1936, ils sont internés à Dachau et à Buchenwald pour « insociabilité ». À partir de 1936, ils ont été persécutés pour des raisons raciales par le régime nazi et ses alliés dans toute l’Europe. Les nazis les considéraient comme « racialement inférieurs ». Leur destin a été très proche de celui des Juifs. Ils ont subi l’internement et le travail forcé. Ils ont soumis à la déportation dans les camps d’extermination. On estime à 220 000 le nombre de Roms qui ont été assassinés. Le gouvernement de Vichy les a internés dans des camps familiaux.
Question : si Eric Woerth a de nouveaux ennuis, Hortefeux va-t-il rouvrir les camps de Jargeau, de Montreuil-Bellay ou de Saliers inaugurés par le gouvernement de Vichy ? »
(galmarilgalmaril - Jeudi 29 juillet à 00h27)

« On tape sur Woerth et c’est les rom qui trinquent ! »
(CB - 28.07.10 | 21h57)

« Désigner des boucs émissaires pour éviter la contestation d’une politique antisociale : la droite pareille à elle-même, avec un petit relent raciste pour gagner quelques voix en prime. »
(LaFranceapeur - 28.07.10 | 21h37)

« On commence par les Roms, on fini par les homos et les handicapés...
Quelle Bande de minables et de salopards ! »
(grumpf - Jeudi 29 juillet à 00h15)

« Et si on expulsait dans les trois mois la moitié des maires de commune de plus de 5000 habitants qui favorisent l’atteinte à l’ordre public en ne proposant pas d’aire d’accueil pour les gens du voyage ? Respectons la loi. »
(babaorom - 28.07.10 | 21h30)

« C’est à ce genre d’annonces que l’on se rend compte que la campagne électorale n’est pas bien loin »
(Iougz - 28.07.10 | 20h54)

« Un Ministre condamné par la justice de son pays pour injure raciale est assurément l’homme idoine pour lancer une chasse à l’homme contre les Roms ! le clan de Neuilly a, enfin, trouvé un contre-feu pour faire oublier l’affaire Woerth-Bettancourt, les enveloppes et les micro partis ! Les roms vont payer pour sauver le "premier cercle" des donateurs de l’UMP ! »
(laurent - 28.07.10 | 20h42)

« Tiens, Hortefeux... Il n’a pas dit "les Roms, quand il y en a un, ça va, c’est quand ils sont plusieurs..." ? Incroyable que ce type ose encore s’exprimer après sa condamnation. »
(Bruno S. - 28.07.10 | 19h52)

« Joyeux anniversaire Django ! »
(tOad - 28.07.10 | 19h53)

« Quelle horreur. je suis profondément indigné par ces mesures d’extrême droite. »
(Jean Aimar - 28.07.10 | 19h46)

« Voilà donc un ministre de l’intérieur (condamné par ailleurs pour propos racistes) qui veut démanteler des camps illégaux alors même que les municipalités sont dans l’obligation d’offrir des aires de stationnement aux gens du voyage et qu’elles ne le font pas. Nous n’avons entendu aucun responsable du gouvernement ou de l’UMP rappeler ces obligations. Lamentable ! »
(C trop - 28.07.10 | 19h37

« J’éprouve un sentiment de honte, bêtement. »
(cogito_de_comptoir - Mercredi 28 juillet à 21h44)

« quelle petite ordure ! se permettre de telles déclarations ! jeter l’anathème sur une communauté ! (...) »
(malinois417 - Mercredi 28 juillet à 21h15)

« Y a-t-il un moyen de destituer ces clowns pas drôles ? »
(el_nan_saltari - Mercredi 28 juillet à 20h53)

« la chasse aux voix du FN est ouverte. »
(bruno75 - Mercredi 28 juillet à 20h50)

« Sarko est prêt à toutes les saloperies pour détourner l’attention des Français des vrais problèmes, prêt à tout pour se faire réélire (...). Même raisonnement pour les événements de Grenoble, pour Al Qaïda, et le pire est à venir. Cela fait 3 ans qu’on le dit, et on avait annoncé la couleur avant son élection en 2007. Les Français avaient des excuses avant cette date, ils n’en auront plus en 2012. »
(anar - Mercredi 28 juillet à 20h23)

« Effet d’annonce, on ne peut expulser de ressortissants de l’UE, monsieur Hortefeux ! »
(rubicon - Mercredi 28 juillet à 19h37)

« Reaction d’un Gitan
bonsoir a tous
par la presente je tiens a reagir au propos de mr hortefeux
je suis de la communauté des gens du voyage je suis sedentarisé je suis entrepreneur je paye mes impots je ne roule pas en grosse cylindrée
la majorité des gens du voyage que je connais ne roule pas non plus en grosse cylindrée pourtant il y en a car plutot de se payer une maison a plusieurs centaines de milliers d’euros ils achetent une caravane et une grosse cylindée c est leur choix il travail il paye aussi leur impots direct ou indirect
c est vrai qu’il y a des brebis galeuses mais c est comme partout.
je tient a dire que j’aime mon pays
( a mon arriére grand pére MORT POUR LA FRANCE ) »
(gitandu77 - Mercredi 28 juillet à 20h53)

***

Le moment est aussi choisi pour réécouter Alain Badiou (mars 2008) :


Badiou : de quoi Sarkozy est-il le nom ?

  

Extraits :

 « Nous n’avons pas vraiment de "fonds commun" avec les gens actuellement au pouvoir. Nous ne partageons pas quelque chose avec ces gens là. » (à 3’10)

«   [Le "pétainisme transcendantal" présente] un 3ème trait, c’est désigner une minorité populaire comme la source des maux, comme un groupe de gens qui doivent être surveillés, contrôles, recensés, et expulsés. Cela a toujours été comme ça : c’était les derniers jacobins en 1815, c’était les ouvriers révolutionnaires en 1870, et comme vous le savez en 1940 c’était les Juifs et les étrangers. » (à 8’37)

« Il faut quand même rappeler que [Sarkozy] n’a gagné que parce qu’il a gagné les voix du Front National, il ne les a pas eues pour rien ! Il les a eues en menant à l’égard notamment des ouvriers de provenance étrangère de ce pays, une politique extraordinairement répressive, et de plus en plus dangereuse ! Parce que le système des lois d’exception, le système des camps de rétention, le système des persécutions, et plus encore, le système envisagé des contrôles de l’ADN, et plus encore malgré tout, la fixation de quotas d’expulsion ! - je suis très étonné qu’il n’y ait pas de réactions plus vives dans ce pays, devant un gouvernement qui déclare expressément "nous avons une minorité de gens, il faut en expulser 25.000 dans l’année" ! Ça c’est un trait que l’on peut appeler "pétainiste" sans la moindre hésitation. » (à 9’07)

******

A lire aussi :

Les cibles coupables de Sarkozy ou la Suite dans les Idées, par Luis Lera (Le Grand Soir)

Les Roms, un peuple européen (Le Monde diplomatique)

Que veulent dire les mots Roms, Tsiganes et Gens du voyage ? (Slate.fr)

Roms, tsiganes et gens du voyage (Différences. La revue)

***

Hortefeux et son musulman polygame et fraudeur : du vent et de la manip’ ? (Bruno Roger-Petit, LePost 24/04/2010)

Polygamie, voile intégral, fraude, immigration et nationalité française dans le shaker à amalgames d’Hortefeux : le bouc-émissaire de rêve ! (Olivier Bonnet, Plume de presse 25/04/2010)

A quoi joue Brice Hortefeux avec le musulman polygame de Nantes ? (Bruno Roger-Petit, LePost 10/06/2010)

Les gens du voyage et les Roms face à Sarkozy : police et violence au rendez-vous ? (Bruno Roger-Petit, LePost 28/07/2010)


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Ronald Thatcher rienafoutiste 31 juillet 2010 10:14

    notre petit fanatique vichyste nous a sorti son plus puissant contre-feu aux affaires woerth/karachi/... ! La super bombe à retardement vichyste qui éclate après 70 ans dans une France métissée, ou deux catégories de français sont clairement identifié : les français/français et les français/d’origine étrangère ! smiley


    • Pastille10 31 juillet 2010 14:08

      Pétainiste et non vichyste, SVP, nous, vichyssois, n’avons rien à voir avec ce gouvernement qui s’était installé chez nous sans nous demander notre avis, juste pour profiter de notre capacité hôtelière ...


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 31 juillet 2010 17:14

      notre petit fanatique pétainiste nous a sorti son plus puissant contre-feu aux affaires woerth/karachi/... ! La super bombe à retardement pétainiste qui éclate après 70 ans dans une France métissée, ou deux catégories de français sont clairement identifié : les français/français et les français/d’origine .


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 31 juillet 2010 17:55

      jusqu’où va-t-il tomber plus bas ce petit fils d’immigré hongrois, jusqu’où peut-il renier à ce point sa propre histoire ! de dégeuli il s’est s’est mué en merde, on (moi et les personnes normalement constituées) attend avec impatience sa prochaine mutation électorale !


    • Ouallonsnous ? 31 juillet 2010 22:50

      Pourquoi « Encore plus d’un an et demi à devoir supporter », les français sont ils « escouillés » à ce point qu’ils ne sont plus capable de le virer avant l’échéance du quinquennat ? 


    • François51 François51 31 juillet 2010 10:44

      des inspecteurs du fisc pour les roms, et autres gens du voyage. par contre, pour « Lili » Bettencourt pas de contrôle fiscal sérieux depuis au moins 15 ans.
      MDR avec ces guignols de l’UMP. ils vont encore se foutre de la gueule des gens pendant encore combien de temps ?


      • jakback jakback 31 juillet 2010 11:07

        Badiou, comme référence, cela classe son homme. Quand au roms, « romettons » les a leur place.
        http://qc.news.yahoo.com/s/afp/100729/monde/bulgarie_france_roms_politique


        • antennerelais 31 juillet 2010 11:59


          @ jakback
          « Badiou, comme référence, cela classe son homme. »

          Merci. Alain Badiou est en effet l’homme idoine pour qualifier avec les mots qu’il faut, ce qui est à l’œuvre dans ce pays depuis 3 ans. Il paraît même parfois doué de prémonition, à moins que ce ne soit le génie (1).

          Comme tu sembles l’apprécier, voici quelques autres citations (tirées de son récent débat avec Alain Finkielkraut) :

          ***

          « Déjà au XIXème siècle, on accusait les prolétaires de Paris, avant de vouloir les chasser en juin 48 et de les massacrer, d’être des analphabètes auvergnats »

          « Alors que le monde est aujourd’hui partout aux mains d’oligarchies financières et médiatiques extrêmement étroites qui imposent un modèle rigide de développement, qui font cela au prix de crises et de guerres incessantes, considérer que dans ce monde-là, le problème c’est de savoir si les filles doivent ou non se mettre un foulard sur la tête, me paraît proprement extravagant. »

          « Je considère les dirigeants actuels comme Marx les considérait en 1848 : ce sont les « fondés de pouvoir du capital ». »

          « La réalité historique de l’apogée du nationalisme français, c’est la guerre de 14. Des millions de morts pour rien. La France n’est digne de faire présent d’elle-même aux nouveaux venus que pour autant précisément qu’elle a été la France qui a été capable de les accueillir dans la politique qui était la sienne. La France qui ne les accueille pas, qui vote loi sur loi pour les discriminer c’est tout simplement la France de la guerre de 14 ou la France de Pétain. C’est-à-dire la France qui se ferme, qui n’a pas d’autre protocole d’existence que sa clôture. »

          « Les Suisses qui votent contre les minarets n’ont jamais vu un Arabe de leur vie. C’est une construction idéologique cette affaire-là. »

          « Sarkozy c’est tout de même pire qu’un ouvrier malien balayeur ! Si quelqu’un est en rupture avec tout ce que ce pays peut avoir d’estimable, c’est le premier, et pas le second. »

          ***

          (1) « Riquet, Perronet, Léonard de Vinci, Cachin, Palladio, Brunelleschi, Michel-Ange, Bramante, Vauban, Vicat tiennent leur génie de causes inobservées et préparatoires auxquelles nous donnons le nom de hasard, le grand mot des sots. » (Balzac, Le curé de village, IV)


        • antennerelais 31 juillet 2010 12:02

          Diverses autres citations de Alain Badiou :

          ***

          « Le monde capitaliste contemporain n’est pas dans ses ressorts intimes un monde civilisé. Pas du tout. C’est un monde violent, c’est un monde du contrôle, c’est un monde de l’oppression, c’est un monde de l’inégalité féroce, de l’inégalité assumée comme nécessité naturelle. » (vidéo)

          « Une partie de l’action répressive de Sarkozy a été au-delà de ce que je pouvais imaginer. Je citerai notamment la rétention administrative concernant les malades mentaux, et les tentatives répétées de durcissement sans limite de la répression des mineurs. D’un autre côté, on peut évidemment être surpris de l’intervention systématique de l’Etat pour renflouer les banques, alors que la doctrine libérale voulait comprimer, presque sans mesure, les dépenses publiques. » (Libération)

          « Les « réformes » vont toutes dans le même sens : un Etat autoritaire et antipopulaire, que tout obstacle importune. Sarkozy procède à vive allure au démantèlement du système éducatif et, plus grave encore, du secteur hospitalier. (...) Ces derniers mois, la crise financière l’a pris à contre-pied. Il essaie de la gérer par des effets d’annonce, mais il ne fait rien d’autre que ce que les gouvernements font partout : sauver les banques avec des fonds publics. » (Libération)

          « Avec [Sarkozy], il s’agit vraiment de rompre toute la série de médiations qui existaient entre la population et l’Etat pour mettre ce dernier au service d’une classe de prédateurs. » (BibliObs.com)


        • antennerelais 31 juillet 2010 12:06

          D’autres, extraites de son succès de librairie De quoi Sarkozy est-il ne nom ? (éditions Lignes, octobre 2007) :

          ***

          « Oui, chers amis, je flaire dans cette salle une odeur de dépression. Je pose alors que Sarkozy à lui seul ne saurait vous déprimer, quand même ! Donc, ce qui vous déprime, c’est ce dont Sarkozy est le nom. Voilà de quoi nous retenir : la venue de ce dont Sarkozy est le nom, vous la ressentez comme un coup que cette chose vous porte, la chose probablement immonde dont le petit Sarkozy est le serviteur. » (p. 28)

          « La fameuse escapade de Sarkozy sur un yacht de milliardaire (...) a symboliquement montré qu’il se servait en servant ceux qui ont des biens, que c’était pour ça qu’on l’avait élu, qu’une masse de nigauds l’avait élu. » (p. 53-54)

          « Regardez à qui sont les journaux, y compris les télévisés les plus suivis. Ils appartiennent au roi du béton, au prince du produit de luxe, à l’empereur des avions de guerre, au magnat des magazines pipoles, au financier des eaux potables... En bref, à tous les gens qui, dans leurs yachts et leurs propriétés, prennent le petit Sarkozy, qui a bien réussi son coup, sur leurs genoux hospitaliers. » (p. 68)

          « (...) dans ce type de situation « pétainiste », la capitulation et la servilité se présentent comme invention, révolution et régénération. Il est tout à fait essentiel que Sarkozy ait fait campagne sur le motif de la rupture. (...) Le contenu est évidemment l’obéissance sans réserve aux exigences des potentats du capitalisme mondialisé. » (p. 105-106)

          « (...) l’élection de Sarkozy reste quand même la marque d’un temps nouveau, une survenue immonde (...). » (p. 35)

          « Sarkozy est déjà allé loin dans cette direction, n’hésitant pas à nous comparer très favorablement aux Africains. Il leur a fait savoir qu’ils étaient loin de nous valoir, et que, par conséquent, s’ils sont misérables chez eux, comme c’est de leur faute, ils doivent y rester. (...) Bien sûr, il nous faut des balayeurs, des éboueurs, des terrassiers... On les triera sur le volet, et ils sont priés de ne pas faire de tapage, ruminant, mal intégrés qu’ils sont, leur évidente infériorité. Comme dans le cas Pétain, il s’est trouvé une clique intellectuelle pour applaudir ces rodomontades racialistes (...). » (p. 113)

          « (...) entre nous, il y a quand même beaucoup plus de raisons d’honorer un Malien qui fait la plonge dans un restaurant chinois, devenu - à force de participer, après son interminable travail, à des réunions et à des interventions - un intellectuel organique de la politique nouvelle, que d’honorer l’homme aux rats [Sarkozy]. (...) Nous rejetterons le verdict de Sarkozy et de ses rats, qui déclare du haut de son insignifiance réactionnaire que cet homme-là, le Malien de la plonge, est tout juste toléré, et doit remplir d’innombrables conditions pour pouvoir seulement rester là où il est. » (p. 59-60)

          « La masse des ouvriers étrangers et de leurs enfants témoigne, dans nos vieux pays fatigués, de la jeunesse du monde, de son étendue, de son infinie variété. C’est avec eux que s’invente la politique à venir. Sans eux nous sombrerons dans la consommation nihiliste et l’ordre policier. » (p. 94)

          « (...) je suis convaincu que Sarkozy, qui ne peut aller nulle part sans une garde rapprochée épaisse comme un mur, n’est pas très courageux. Comme tous ceux qui croient se tirer d’affaire en toutes circonstances par la corruption des adversaires et le tapage des effets d’annonce, Sarkozy redoute infiniment toute épreuve réelle. Si j’ai raison, ce dont Sarkozy a le plus peur, c’est que devienne visible sa propre peur. (...) la vertu politique principale, voire unique, de De Gaulle, était de ne jamais avoir peur. » (p. 31)

          « (...) cet épisode Sarkozy, qui tout de même n’est pas une des pages grandioses de l’histoire de France (...) » (p. 129)


        • antennerelais 31 juillet 2010 12:09

          Pour finir, quelques diverses autres :

          ***

          « Cette conception (en quelque sorte), brutale, autoritaire et sécuritaire du pouvoir, me paraît être restée l’axe dominant de la pratique politique de Sarkozy. » (Rue89)

          « Je pense que Sarkozy a aussi ce côté antiparlementaire, au sens traditionnel du terme, qui est de gouverner en partie par la provocation. Il est constamment en train d’essayer de voir jusqu’où il peut aller. Je crois que beaucoup de choses immédiatement interprétées comme des bavures n’en sont pas : ce sont en fait des expérimentations assez contrôlées. » (Politis)

          « Sa force est là : il a réunifié la droite et l’extrême droite en s’appuyant sur quelque chose de diffus dans la société mais qui, à mon avis, est extrêmement puissant. Il s’agit de thématiques archiréactionnaires et sécuritaires : contre les malades mentaux, la jeunesse des banlieues, les étrangers, les ouvriers sans papiers, avec l’idée qu’on va tous leur mener la vie dure, renforcer les prisons et châtier les récidivistes. (...) C’est là le noyau dur du sarkozysme, et c’est ce que j’appelle pétainisme : une thématique de l’État qui, en fin de compte, tire sa puissance de ces thématiques les plus réactionnaires et les plus antipopulaires. Mais il y a aussi une attitude spécifique de Sarkozy en direction du monde ouvrier, que ses prédécesseurs n’avaient pas. Il s’est baladé dans les usines – il a même pris quelques risques parce que cela pouvait ne pas toujours bien se passer – et a loué la figure de l’ouvrier, celui qui se lève tôt, qui bosse. Venant d’un type comme lui, c’est du populisme réactionnaire dans toute son horreur. C’est ça qui m’avait fait dire qu’il était pétainiste, à partir de la nature du consensus un peu secret qui le porte. Dès que son pouvoir est en jeu, lors d’élections, par exemple, c’est cette artillerie antipopulaire archiréactionnaire, anti-étrangers, antijeunes, qu’il ressort systématiquement.  » (Politis)


        • jakback jakback 31 juillet 2010 15:29

          Merci Badiou, je connais. Suis je obligé d’apprécier votre Gourou ?


        • antennerelais 31 juillet 2010 11:08

          Le billet d’origine avec mises à jour est là :
          http://antennerelais.canalblog.com/archives/2010/07/29/18693628.html


          • ELCHETORIX 31 juillet 2010 14:59

            bonjour l’auteur , bon article !
            Bizarre , on ne voit pas rappliquer les pro-sarkozistes , avec leurs arguments en béton !
            RA .


            • antennerelais 31 juillet 2010 18:02

              Calmos tu devrais utiliser ta litière au lieu de salir partout...


              • Shaytan666 Shaytan666 31 juillet 2010 18:10

                Petit rappel pas inutile pour beaucoup ici !


                • chuppa 2 août 2010 08:01

                  merci , même à 60 ans j’apprends avec le sourire grâce à des gens comme vous !!!


                • lolet lolet 1er août 2010 00:07

                  le pire, c’est que remplacer l’ump par le ps n’est pas vraiment une solution (le ps a approuvé le déni de la volonté du peuple pour le referendum de la constitution européenne)...
                  Et qui on trouve pour servir les plats au ps : le pc ...
                  Bref, entre la peste ou le choléra, on n’est pas sortis de l’auberge ...
                  TOUS POURRIS !!!


                  • antennerelais 2 août 2010 14:32

                    Tout ce qui concerne Badiou a été réuni là pour en rendre plus pratique l’accès :

                    De quoi Sarkozy est-il le nom ? (Alain Badiou)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

antennerelais


Voir ses articles







Palmarès