Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La liberté d’expression dans l’océan Indien

La liberté d’expression dans l’océan Indien

Tous les ans, Reporters sans frontières établit un classement qui mesure le degré de liberté de la presse dans 169 pays. Comme on peut le constater avec le rapport 2007, les pays de l’océan Indien n’ont pas tous le même degré de liberté, et les deux plus mauvais élèves ne sont pas forcément ceux qu’on aurait pu croire.

"Sans une presse libre, aucun combat ne peut être entendu". C’est par cette citation que Reporters sans frontière définit ses idéaux. Cette association mondialement reconnue défend les journalistes persécutés, lutte pour faire reculer la censure, accorde des bourses d’assistance pour venir en aide à un journaliste ou un média, et enfin agit pour améliorer la sécurité des journalistes qui font leur travail dans des zones de conflits armés.

Dans le rapport 2007, le classement de la liberté d’expression définit par ordre hiérarchique 169 pays. Les critères de notations sont aux nombres de 50. Vous pouvez les découvrir tous directement sur le site. Citons-en quelques-uns ici en exemple : combien de journalistes ont été tués, ont été interpellés ou emprisonnés, ont été agressés ou blessés, ont été menacés, est-ce que certains journaux sont surveillés, ont cessé leur activité, etc.

Pour cette année 2007, c’est l’Erythrée qui remporte la triste palme du pays où la liberté d’expression est le plus bafouée. Au top du classement, on retrouve des pays comme l’Islande, la Norvège, l’Estonie ou encore la Slovaquie. Il est assez étonnant (et même intriguant) de retrouver la France à la 31e position, derrière des pays comme le Costa-Rica, la Namibie, la Jamaïque ou encore le Ghana.

Concernant le monde de l’océan Indien, les plus mauvais élèves sont les Maldives qui apparaissent à la 129e place, pas très loin de la fin du classement. Viennent ensuite les Seychelles à la 105e place, les Comores à la 96e place, Madagascar à la 62e place, l’Afrique du Sud à la 43e place, et Maurice, grand vainqueur à la 25e place, par conséquent devant la France !

On voit bien que le monde de l’océan Indien, et notamment avec les Maldives, les Seychelles, et les Comores subit une censure dans ses médias. Pour exemple concret, le journal seychellois indépendant Regar avait dû fermer ses portes en 2002 à cause de menaces incessantes. On véhicule trop souvent l’image paradisiaque des îles de l’océan Indien, et d’ailleurs plus la destination fait rêver et est développée au tourisme (en l’occurrence les Seychelles et les Maldives), plus la liberté d’expression y est muselée. Seule Maurice tire honorablement partie de son développement touristique et économique.

Un point inquiétant que souligne le rapport 2007 de Reporters sans frontières sont les atteintes à la liberté d’expression dans les blogs rédigés par les citoyens de ces pays. La libre circulation d’information sur le web ne semble pas être reconnu partout. En Malaisie, en Thaïlande, au Vietnam ou encore en Egypte, des blogueurs ont été appréhendés et leur site fermés. Les gouvernements de ces pays ont compris l’impact que peuvent avoir ces outils de communication libres et indépendants.

Espérons que, dans les années à venir, le classement de Reporters sans frontières sera plus prestigieux pour l’océan Indien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Emile Red Emile Red 23 octobre 2008 11:31

    Rien à espérer d’un mouvement dont l’objectivité est dépendante de ses financements.
    RSF est une officine de propagande et nous nous devons de la considérer comme telle.

    Un bilan comptable précis serait bienvenu avant de s’autoriser à classer les pays selon des critères plus que douteux, ainsi que l’explication de son activisme à sens unique n’ayant rien à voir avec la défense du journalisme et par extension de la liberté d’expression.


    • Vlad01 23 octobre 2008 17:21

      Je suis en phase avec cette article et considère qu’il est urgent de faire respecter la libre expression là ou elle est bafouée. Néanmoins j’attire l’attention des lecteurs et des acteurs d’agoravox pour signaler qu’en France au train ou vont les choses nous n’aurons bientôt plus de leçon de democratie à donner à personne. J’en veux pour exemple l’augmentation sensible du nombre de plaintes pour outrage dans notre pays. Je ne sais pas si il y a ou non une réelle prise de conscience de ce qui se passe chez nous. J’ai lus quelque part que les états generaux de la presse n’avaient été qu’une vaste mascarade. L’ audiovisuel public sera bientôt piloté directement par l’Elysée et je me demande si il n’y a , pour ce qui est de la liberté d’expression, pas peril en la demeure et matière à balayer devant notre porte .


      • 9thermidor 24 octobre 2008 13:13



        et la liberté d’ expression en France ?

        on dit avoir les " droits de l’ homme’

        et on n’a que le décret de Prairial !

        malheur à qui parle contre la tyrannie républicaine et démocratique .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès