Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La liberté d’expression pour les nuls

La liberté d’expression pour les nuls

Blog à part

Messieurs les censeurs.

Les blogueurs se heurtent souvent à ce mur qu’on nomme justice. Mon ami Jean-François est traduit devant une juridiction pour avoir osé dénoncer des comportements inacceptables, un autre, Jean-Paul me dit-on, doit supporter pareille menace. Écrire n’est pas un acte anodin, d’autant plus que la justice ne cesse de se mettre au service des puissants, ceux qui aiment à faire de l’argent en traînant devant les tribunaux ceux qui ne pensent qu’exercer leur droit à la libre expression.

Mais il faut savoir que les lois ne sont faites que pour les malandrins qui les rédigent ou les puissants qui s’offrent des avocats pour les contourner, trouver la petite bête ou sortir du chapeau une faute de procédure. Le justiciable est un coupable qui s’ignore, pour peu qu’il ne dispose ni de soutien, ni de relation ni d’une carte de visite qui en impose.

L’argent est la seule référence qu’ils acceptent. La justice donne des amendes, met de braves gens dans des situations dramatiques. Car, voyez-vous, nulle équité dans ce bon pays, l’égalité est érigée en principe quand cela arrange ceux qui sont du bon coté du manche. Les peines ne tiennent pas compte de la situation des coupables : il faut mettre à la faillite les humbles tandis que les plus gros se gaussent des sommes dérisoires qu’on leur demande.

L’argent ne devrait pas être une punition. Je ne comprends pas qu’on continue de sanctionner de la sorte. C’est bien le triomphe d’une société qui se voue corps et âme au dieu pognon. Une vie, une faute, une erreur doivent donc avoir un coût ; c’est l’absurde règle de ce système vermoulu. Les dommages et intérêts : terme des plus significatifs car au-delà des dommages, du poids supporté, seul compte l’intérêt qu’on peut tirer d’un désaccord juridique.

Pour peu que la justice se montre équitable, on pourrait accepter l’idée, pour saugrenue qu’elle soit, de compenser une douleur, un désagrément, une peine par de l’argent. Mais croyez-vous qu’il puisse y avoir équité dans un système où tout est inféodé à la situation pécuniaire, à la notoriété, à la position sociale ? Les avocats commis d’office ne font pas plus d’effort que nécessaire tandis que les grosses pointures usent de leur habileté pour faire basculer les décisions en faveur de leurs clients.

Alors, le blogueur qui se dresse face à un sénateur, une institution, un groupe de pression est coupable dès que la partie adverse a fait les gros yeux. La loi se met toujours au service des puissants : c’est une règle à laquelle il ne convient pas de déroger. La liberté d’expression, cette belle illusion pour laquelle sont morts les membres de Charlie Hebdo, doit se plier au principe de réalité d’une société inique.

Que vous soyez puissant ou bien misérable, vous ne serez pas traité de la même manière, ni conseillé de la même façon pas plus que jugé selon les mêmes principes. Un blogueur est un individu fragile, seul, faible et sans ressources. Il va plier sous les assauts des corps constitués, des puissants, des gens qui détiennent le pouvoir. Qu’importe s’il a raison ; on se moque de la vérité dans ce bas monde, seuls les procédures, les formes, l’illusoire emballage sont recevables.

Jean-François sera pendu haut et court, Jean-Paul sera lapidé. D’autres devront plier sous les coups de ces beaux messieurs. La liberté d’expression est une farce, une illusion, un mirage. Celui qui ose parler, dire sa vérité devra être exécuté. Tous contribuent à le faire taire, à lui clouer le bec. Les plus puissants n’ont pas besoin de kalachnikovs pour contraindre au silence les êtres libres et audacieux.

La justice fait ici le travail, honteusement, insidieusement, traîtreusement. N’attendez rien d’elle : elle ne sert que ceux qui ont le pouvoir sous une forme ou sous une autre. Elle est courroie de transmission des mensonges, des magouilles, des bassesses de nos margoulins de service. Jean-François et Jean-Paul seront bâillonnés, ruinés et tout ira pour le mieux dans ce monde si parfait. Ne vous aventurez pas à remuer la fange ; les puissants vous détruiront consciencieusement.

Librement leur.

 

Dessin original de Nagy

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Shawford Shawford 11 avril 10:01

    Bonjour Na Boom

    malheureusement fort juste. De tout temps le droit a été le bras armé de la domination, et tout son art a été de concert de prétendre être instrument de régulation et de libération.


    • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 11:32

      @Shawford

      Quand on voit que la dame qui ne roulait qu’en taxi va s’en tirer par un joyeux accord à l’amiable, il y a de quoi désespérer de la justice dans ce pays. Curieusement les règles sont faits par des truands pour se protéger des éventuelles sanctions que mériteraient leurs forfaitures


    • Abou Antoun Abou Antoun 11 avril 12:46

      @Shawford
      Tout à fait d’accord. Le droit est là pour justifier et perpétuer la domination.


    • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 13:55

      @Abou Antoun

      Hélas !!!!


    • juluch juluch 11 avril 11:28

      La justice est souvent au service de l’exécutif meme si il y a séparation....normalement.


      pas nouveau mon pauvre Nabum.

      • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 11:34

        @juluch

        La seule séparation qui nous permettra enfin d’obtenir gain de cause est celle des têtes !

        ah, ça ira !


      • philouie 11 avril 11:49


        L’argent ne devrait pas être une punition. Je ne comprends pas qu’on continue de sanctionner de la sorte.

        BHL in :

        Patrick Drahi, les Juifs et l’argent
        Et puis, quand on lit le Talmud, l’argent a une autre vocation encore qui est de servir à réparer les torts que l’homme fait à l’autre homme. Il y a des torts irréparables, bien entendu. Il y a d’impayables crimes qu’aucune compensation ne saura jamais faire oublier ou pardonner. Mais les crimes ordinaires, les brisures du vase qui se produisent, si je puis dire, tous les jours, le droit hébraïque insiste sur le fait qu’il n’en est guère qu’une somme d’argent bien calculée ne suffise à compenser. Et cette insistance a une conséquence évidemment capitale – qui est d’arrêter le cycle de la violence, d’enrayer l’enchaînement des vengeances et d’empêcher qu’au vol réponde le vol, au dol le dol, et au crime un crime équivalent. Le droit rabbinique passe pour avoir inventé sur la loi du Talion. En réalité, c’est l’inverse. C’est la première sortie hors de la loi du Talion. C’est la première rupture avec le vieux principe de l’œil pour œil dent pour dent qui est un principe dont le Talmud nous dit qu’il est à la fois atroce et impossible à appliquer. Aucun œil, explique le Traité Baba Kama, n’est semblable à un autre œil. Et le tort, de toute façon, va bien au-delà de la perte de l’œil lui-même puisqu’il englobe aussi la douleur qui s’en est suivie, les soins médicaux qu’il a fallu administrer, l’inactivité temporaire qu’il a aussi fallu assumer et la honte que toute l’histoire a procurée. Alors, tout cela, il faut le peser au plus près. Il faut l’évaluer conformément au tempérament et à la situation particulière de la personne lésée. Il faut quantifier très exactement, très concrètement, la nature et l’ampleur de la lésion. Et, pour cela, il n’y a qu’un trébuchet. Ou, si l’on préfère, un étalon. C’est cet outil très spécial qui a pour propriétés, nous dit toujours le Talmud, la banalité, la neutralité, la convertibilité et la sécabilité – et qui s’appelle, donc, l’argent. Contre le Talion, l’argent. Pour casser la machine à tuer, l’argent. Chalem (payer) pour réinstituer chalom (la paix) – telle est la dernière fonction éthique de l’argent. Là encore, l’argent ne produit pas la barbarie, il la contient, l’évite et, à la lettre, l’économise.

        • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 12:23

          @philouie

          Alors tout va bien dans le meilleur des mondes, celui où BHL est un penseur écouté


        • philouie 11 avril 12:30

          @C’est Nabum
          voila.
          avec l’argent vous pouvez racheter vos fautes et avec beaucoup d’argent beaucoup de fautes.
          Il s’agit là d’une justice qui ressemble à de l’injustice.


        • Abou Antoun Abou Antoun 11 avril 12:50

          @philouie
          Tout cela est très ancien, chez les chrétiens aussi, voir commerce des indulgences.
          C’est une des causes de la Réforme.


        • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 13:55

          @philouie

          On ne peut mieux dire


        • ZenZoe ZenZoe 11 avril 11:59

          Ca alors, je tombe de haut ! Hollande tout récemment n’a-t-il pas déclaré l’absolue nécessité de protéger les lanceurs d’alerte ? Ne serait-ce que des propos creux ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 12:24

            @ZenZoe

            Un propos creux quand on évoque de Hollande relève du pléonasme 


          • CHALOT CHALOT 11 avril 13:35

            Ce texte et ce dessin me plaisent : deux talents liés....Quant au sujet, il me préoccupe plus particulièrement.


            • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 13:54

              @CHALOT

              Courage à vous l’ami

              La justice n’est que le bras armé du pouvoir
              Il faut se plier à ses règles iniques ou bien se taire


            • hervepasgrave hervepasgrave 11 avril 14:15

              Bonjour,
              Et oui ! la réalité remonte doucement du pied de la pyramide gentillement en montant les petits échelons. J’aime quand tu dis cela « Les dommages et intérêts : terme des plus significatifs »,personnellement cela fait des decénnies que je déclare cela « défense des biens et des personnes » et les biens passent avant les personnes et c’est un fondement des lois. j’écris comme un manche peut-être mais je sais lire« . Tu as l’écriture dans le sang ,mais je m’aperçois que tu apprends a lire, »eh !eh !« C’est un bon article la seule chose que je déplore simplement,c’est qu’il n’arrive qu’après le malheurs de connaissances.Cela ressemble bien à la société humaine d’aujourd’hui »partir en croisade quand nous avons une personne d’assassiné ,une file violée etcccccccc !« 
              Et puis pourquoi cela arrive ? Par quelle filière ? Autant de question bien importante. Je disais à mon fils »regarde sur quelle plateforme sont mis tous les blogs,« eh !eh » ,il m’a pris pour un c.. C’est un peu comme le système d’agoravox pour le choix des articles qui seront publié. Tu tue un article et quand toi tu es maitre de publier tu t’en sert a ta guise ,le déforme ou le remet dans le sens qui t’intéresse, « oh ! le mauvais personnage qui doute de l’honnêteté des autres ! » La censure a tous les outils en main. C’est bien le net ,les blogs ,mais encore faut-il.
              Ton sujet est bien, mais c’est dommage d’avoir attendu pour le faire.Il vaut mieux tard que jamais,allez j’arrondis les angles.


              • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 16:19

                @hervepasgrave

                Merci

                J’ai attendu car j’évite désormais les sujets polémistes
                Je préfère vagabonder sur les mots pour dire autrement la laideur de cette société


              • hervepasgrave hervepasgrave 11 avril 17:35

                @C’est Nabum
                Je te comprends et ne comprends pas ce genre de raisonnement ! J’ai un gendre qui préfère ne parler de rien,comme beaucoup de gens d’ailleurs.Et ce qui me gêne c’est qu’un jour cela merde par addition. Et pour moi cela me fait penser que la foule bien gentille ,le jour ou elle devient en colère ne se maitrise plus et devient folle (lynchage par exemple et toute la panoplie habituelle dans ces moments là) Alors la parole est saine quand il n’y a pas d’équivoque ,pas de faux semblant pas d’autruche.... C’est surtout pour cela que j’ai répondu de cette manière.Je le fais d’ailleurs depuis toujours en tout lieu.Cela ne fait pas d’amis ! pasgrave, je suis réaliste c’est comme cela.Alors devenir pire non merci. (le pire étant de ne rien dire et d’attendre que la foudre tombe)


              • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 20:42

                @hervepasgrave

                Je n’évite pas les sujets graves, je les présente autrement


              • hervepasgrave hervepasgrave 12 avril 14:16

                @C’est Nabum
                Bonjour, j’essaie de comprendre ? Tu n’es pas en cause rassure toi. Mais nous vivons dans un monde de faux semblant ,et le réalité est là pesante. Alors,oui nous ne sommes pas directement concerné,au premier chef. Cela retombe sur nous comme pour tous ,mais nous sommes encore dans la marge acceptable. Et quand je dis cela,je suis bien loin en dessous !
                Alors aujourd’hui il faudrait peut-être essayer de rester dans les rangs pour vivre ??
                Non ! c’est difficile de montrer ce que l’on pense,mais si cela ne rapporte rien ,cela montre démontre la qualité de tes amis ,de ta famille. Personnellement ,je ne pourrais rien changer,mais je serais fortement indisposé que mes amis ,mes enfants deviennent des saloperies par négligence ,par omission volontaire. Il faut être un homme pour apprécier les bons moments,ils existent souvent dans la misère et ans la souffrance.Aujourd’hui les bons moments sont crée de toutes mains ,mais ils sont volatiles,ils ne sont que des placebos.Le calme et la plénitude n’est qu’un repos ;,une recharge de batterie malheureusement. C’est une erreur ou une confusion actuelle de se créer cela. a méditer ! non il faut avoir vécu peut-être pour comprendre. Présenter les choses autrement aujourd’hui ? Mais mon ami (langage arabe,sincère dans le connexe réel, faux aujourd’hui par nos contrées)
                Il faudrait trouver la verve des révolutionnaires. Ils étaient capables de bouffer ensemble ,de faire des orgies ensembles,de s’embrasser,de se défendre et le lendemain de couper la tête (guillotine) en oubliant la dernière soirée ,nuit de débauche.Là il n’y a pas aujourd’hui de gens courageux !!


              • Crab2 11 avril 15:33

                Quand Manuel Valls prend des journalistes pour des carpes

                Quatre médias français boycottent la visite de M. Valls en Algérie pour protester contre l’interdiction faite à des journalistes français du journal Le Monde et de la chaîne Canal+ de se rendre en Algérie sous le prétexte que leurs tribunes ou émissions d’informations reflétaient une campagne hostile envers la politique algérienne notamment à travers les révélations des « Panama Papers »

                Suites :

                http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/04/clientelistes-les.html

                ou sur :

                http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/04/11/clientelistes-les-5786923.html


                • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 16:25

                  @Crab2

                  Quant à moi je boycotte monsieur Valls et tous les malandrins de son espèce
                  Plus une seule voix pour de tels personnages !


                • l’alsacien 11 avril 21:46

                  Vous souvenez-vous de Mamie Loto ?

                  http://www.lexpress.fr/actualite/societe/deces-de-yvette-bert-la-justice-a-fait-mourir-mamie-loto_1635895.html

                  N’était-ce pas à la même période que l’affaire Cahuzac ? Ou un peu après !

                  Comment ne pas ressentir un sentiment de révolte ?


                  • C'est Nabum C’est Nabum 11 avril 22:47

                    @l’alsacien

                    Merci de nous rafraîchir la mémoire

                    Bonne soirée


                  • rimka 11 avril 22:59

                    Quand l’argent ne circule qu’au sein d’une minorité, 

                    cette minorité s’accapare l’Etat et fera sa Loi.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 12 avril 06:23

                      @rimka

                      On ne peut mieux résumer la chose
                      Merci


                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 12 avril 12:41

                      La discussion ayant comme d’habitude dérivé, on oublie qu’il s’agit du traitement judiciaire d’un délit de presse. Peut-on alors tout dire sur un blog ? Certainement pas toujours ce que l’on pense car il existe une jurisprudence sur la diffamation. On ne peut pas reprocher quelque chose à quelqu’un si cela porte atteinte à sa réputation !
                      J’ai collaboré à un journal qui a été condamné (à la manière recommandée par le Talmud) pour avoir mentionné qu’un ancien militant « écolo » applaudi par le FN avait été condamné pour antisémitisme, en oubliant (de bonne foi) de mentionner qu’il avait été relaxé en appel.
                      Il est heureux que bien des personnages publics vilipendés par la presse ne portent pas plainte en diffamation. Il ne le font que lorsqu’ils veulent se payer un journal ou un journaliste. Ils se contentent intelligemment du silence ou demande un droit de réponse. Mais quand on veut noyer un chien, on l’accuse de la rage !


                      • C'est Nabum C’est Nabum 12 avril 14:07

                        @Jean J. MOUROT

                        Si la protection de l’individu passe par un jugement, ce jugement devrait se passer d’argent


                      • tf1Groupie 12 avril 14:21

                        @C’est Nabum

                        Donc le jugement devrait alors obligatoirement se solder par de la prison ?


                      • C'est Nabum C’est Nabum 12 avril 15:14

                        @tf1Groupie

                        Nullement

                        Des travaux, des mesures de réparation mais pas l’argent tant que celui-ci est utilisé comme moyen d’inégalité et de pression.


                      • Samson Samson 12 avril 19:23

                        "La liberté d’expression, cette belle illusion pour laquelle sont morts les membres de Charlie Hebdo, doit se plier au principe de réalité d’une société inique."
                        Quoique je regrette beaucoup l’inimitable plume de Cabu, même chez Charlie, la liberté d’expression était à géométrie fort variable, sans quoi Siné n’en aurait pas été fort honteusement viré.

                        Rien de bien neuf depuis Jean de la Fontaine, sinon que faute de sang bleu et de droit divin, la nouvelle aristocratie des 1% se voue aux seules idoles monétaires et financières pour asseoir sa puissance maintenant mondialisée.
                        Et de quelle liberté d’expression rêver dans un monde ou l’information se réduit à une marchandise uniquement destinée à garantir la prospérité des groupes qui la contrôlent ?


                        • C'est Nabum C’est Nabum 12 avril 22:48

                          @Samson

                          Je vous devine désabusé juste titre je pense


                        • Crab2 14 avril 08:42


                          Gilles de Kerchove, coordinateur de l’Union européenne pour la lutte contre le terrorisme, estime que « l’idéologie est une source importante  » de la radicalisation jihadiste en Europe

                          " On serait bien inspiré de créer un islam européen ", a-t-il dit – et en ce sens il ...

                          Suites :

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/04/coraneries-sans-frontieres.html

                          ou sur :

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2016/04/14/coraneries-sans-frontieres-5788314.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès