Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres

La liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres

La liberté dans une République ne peut pas être celle des loups dans la bergerie. La laïcité représente la meilleure garantie d'une liberté de pensée même minoritaire, mais la liberté ne peut pas être celle de spolier les autres. La république donne des droits et impose des devoirs.

Les actes d’intolérance se multiplient dans la foulée de l’intolérance sarkozienne qui a osé à LATRAN piétiner l’instituteur de la République, qui serait tellement au dessous du curé ! Des oeuvres d’art agressent les convictions d’une communauté, en répondant agressivement à l’envahissement du paysage par des symboles d’une autre. Un cléricalisme réveille toujours un anticléricalisme. je suis allé jusqu'à créer un site riposte à ce discours de LATRAN.

http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=2

Dans la suite de la pensée du pape actuel des catholiques, voilà qu’on parle de laïcisme comme si c’était un concept à promouvoir : la France est déjà solidement laïque.

La liberté de pensée, d’expression, conquête de la Révolution française, mère de la laïcité qui n’est pas une opinion mais la liberté d’en avoir une et même d’en changer, s’accompagne dans la devise républicaine de deux mots aussi importants : égalité, fraternité.

L’égalité concerne des droits, la fraternité renvoie à la solidarité, la République laïque est aussi sociale. Sans ces piliers, la république pourrait n’être qu’une banale démocratie.

Isolé d’un contexte républicain, la liberté peut faire beaucoup de mal : Sous la houlette de Milton FRIEDMAN la liberté du marché, que l’on retrouve dans les exigences des traités européens d’une obligatoire « concurrence libre et non faussée », ruine notre économie et jette des millions de travailleurs dans le chômage. Nous avons payé en France nos centrales électriques atomiques, nous en paierons le recyclage, mais aux yeux de l’Europe, EDF entreprise nationale en cours de privatisation bénéficie d’un avantage qui fausse la concurrence, car le courant « atomique » est moins cher…Le gouvernement français contraint EDF à vendre 20% de son courant électrique nucléaire à ses concurrents GDF Suez, Powéo, Direct énergie pour leur permettre de le revendre à des clients qu’ils s’efforceront de prendre à EDF. Les actionnaires et le PDG de ces sociétés ramasseront notre « mise ». Sans même se baisser ! Il restera à EDF, si elle garde ses clients, à faire fonctionner des centrales à charbon, fuel ou gaz pour répondre à la demande habituelle, mais avec des coûts de production plus élevés, elle devra vendre plus cher son kwh et donc favoriser l’évaporation de sa clientèle, ou faire des économies sur d’autres postes comme l’entretien de ses centrales ou de ses barrages.

La liberté des syndicats patronaux du monde a fait fléchir les états, et aujourd’hui les salariés sont dans nos pays les vaincus de l’Histoire.

L’égalité de la déclaration des droits de l’Homme est devenue l’égalité des droits humains après sa généralisation en déclaration universelle. Les femmes sont donc censées avoir les mêmes droits que les hommes. C’est loin d’être universel, mais en France on essaie d’y parvenir à petits pas. Les associations laïques militent pour cette égalité. Des symboles religieux de supériorité de l’homme (la kippa que la femme juive n’a pas le droit de porter, la burka ou le voile réservés aux femmes de milieux musulmans) sont interdits dans les service publics). L’excision destinée à empêcher la femme d’accéder à un plaisir sexuel est interdite mais encore pratiquée dans notre pays dans des milieux d’origine africaine musulmane. La liberté de disposer de son corps et de ne pas garder un enfant non désiré suite à un viol par exemple a bien fait l’objet de lois sur l’IVG mais cette loi est condamnée par une petite puissance étrangère, le Vatican, et des catholiques fondamentalistes, en France,  s’emploient parfois par la force, à empêcher ces opérations. Les chrétiens évangélistes ont presque réussi à généraliser leur oppression aux USA sur ce point.

Les religions monothéistes n’ont jamais été favorables à l’égalité hommes /femmes. En concurrence sur la marché des croyances, elles tombent vite d’accord sur une prétendue inégalité. N’ai-je pas entendu dernièrement Monsieur BARBARIN, archevêque de LYON, à propos d’un nouvel asservissement des femmes en POLOGNE, poser une curieuse question à Monsieur PENA RUIZ, philosophe de la laïcité, évoquant l’assujettissement des femmes en POLOGNE : « Et si la majorité des gens le veut, au nom de la démocratie, n’est ce pas juste ? »

Nos lois font sans cesse l’objet de détournements et il est heureux que des citoyens et des citoyennes combattent les débordements. La liberté est  encadrée et doit continuer à l’être.

Il faut rappeler que notre Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen était accompagnée d’une déclaration des devoirs. Nous avons un peu oublié les devoirs.

Sur le site « Retraités dans la République », sous la rubrique Citoyenneté (à gauche) on touve le chapitre Devoirs du citoyen et dans ce chapitre l’article Déclaration des devoirs qui rappelle et précise cette déclaration des Devoirs, jamais abrogée !

http://chessy2008.free.fr/articles/articles.php?id=21&cat=16

Dans notre 21 ème siècle débutant, l’individualisme qui est parfois exacerbé devra de plus en plus être encadré. La liberté individuelle n’a jamais été celle de faire n’importe quoi, cette liberté se conjugue avec le respect de chacun et chacune, même s’il reste du chemin à parcourir.


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • easy easy 22 avril 2011 08:44

    La trinité démocratie-laïcité-égalité, en jalouse classique, conduit à une dictature qui interdit la soumission à quoi que ce soit d’autre qu’elle.












    • philouie 22 avril 2011 13:18

      "Des symboles religieux de supériorité de l’homme (la kippa que la femme juive n’a pas le droit de porter, la burka ou le voile réservés aux femmes de milieux musulmans) sont interdits dans les service publics)."

      Vous dites des sottises : les symboles religieux ne sont pas interdits dans les services publics : il est simplement interdit par les représentants de l’état de les porter.

      Les usagers, eux, font ce qu’ils veulent (c’est la liberté !)

      philouie


    • epapel epapel 3 mai 2011 14:49

      @easy

      Vous proposez de supprimez quoi dans cette trinité ?

      Je rappelle que :
      - démocratie = régime politique dans lequel le peuple est souverain et élit les gouvernants
      - laïcité = séparation des églises et de l’État c’est à dire non-ingérence réciproque des religions et de l’État dans les affaires internes de l’une ou l’autre (la gestion de l’espace public relevant par définition de l’État)
      - égalité = mêmes droits pour tous et traitement identique devant la loi


    • fkarakaya 22 avril 2011 13:36

      La laicité est devenu sacré ! Donc le sacré est devenu intouchable ! Dopnc par conséquent c’est devenu un dogme ! Touche pas à ma laicité ou tu bruleras en enfer !!!

      Soit disant c’est pour le vivre ensemble ? Mon oeil soit vous respectez la totalité de laicité (mais comment explqiuez qu’il est devenu un dogme ?) soit vous faites des exceptions à tout le monde !

       

      Vous ne pouvez pas criez partout les valeurs chértiennes de la France, arrangez des concours spécifiques aux juifs et en même temps parlez de la laicité !

      Certes vous avez une histoire chértienne (pas juive !!!) mais alors soyez honnête alors !

      C’est au nom de laicité que vous vous attaquez aux musulmans et c’est au nom de cette même laicité que vous faites des exceptions !

      Quand vous avez une république laique qui est menacé de s’écroulé parce que des gamains de 10 ans ne mangent pas du hachis parmentiers non halal je vous plains !


      • epapel epapel 3 mai 2011 14:13

        Vous oubliez que la laïcité a été introduite en France pour circonscrire l’Eglise Catholique  : en 1905, il n’y avait que 10.000 musulmans et les catholiques représentaient 95% de la population.

        Ce qui a été imposé à la religion indigène doit s’appliquer à la religion importée.


      •  C BARRATIER C BARRATIER 22 avril 2011 15:14

        La laïcité est beaucoup plus qu’un dogme, c’est une loi de la République votée par ses citoyens.

        Je ne comprends pas cette allusion à « l’enfer » fkarakaya. C’est quoi ce machin ? Peut être un de ces mensonges racontés par des religions ? Le code pénal de la République ne fait aucune allusion à ce type de punition ( je préfèrerais être condamné à l’enfer que devoir payer une amende pour stationnement interdit, une condamnation à l’enfer serait une non punition. J’en redemanderais)

        Personne ne peut nier que la France a des radicelles chrétiennes, parmi tant d’autres. Mais l’important est ce qu’elle est aujourd’hui, la République qui fut érigée contre les catholiques. Ceux là ne furent pas lésés, ils restèrent libres de penser ce qu’ils voulaient. La nouveauté fut que les autres aussi furent libres de penser ce qu’ils voulaient !

        Vous vous plaignez peut être de l’égalité Hommes Femmes. je vous renvoie à cette belle adresse d’ Elisabeth BADINTER :
        New : Femmes, allez porter la burka où elle est bienvenue.

        http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=52

        Je n’ai rien contre le fait que vous aimiez la viande hallal ou cascher...mais comme contribuable je ne veux pas payer une taxe religieuse, pourquoi ces religieux donneurs de leçons font ils leur cinéma hallal pour le fric ? Mais je m’insurge quand même sur cette façon de tuer les animaux en les faisant souffrir, de même que je condamne la chasse à courre, les corridas....

        Je pense que vous sous situez dans une mouvance musulmane que je respecte mais je m’étonne de votre silence sur les pays musulmans. Là bas, une femme aurait elle la liberté de circuler sans voile ? Aurais je la liberté d’ouvrir un restaurant dédié à la viande de porc, et vos concitoyens auraient ils le droit d’en acheter ? Ou du vin ? Où sont les dogmes ?

        Vous savez qu’un pédophile célèbre, Mahomet, polygame qui, en plus déflora une gamine de 9 ans, serait aujourd’hui condamné chez nous (pas assez fortement je pense). Mais à l’époque, ce ne devait pas être bien mieux chez nous avec les prétendus seigneurs de la France féodale.

        La liberté de pensée, l’égalité, ne sont pas des dogmes, mais des lois qui nous ont libérés de ces tyrannies.

        Par contre, vous avez raison, SARKOZY consent avec les uns à des « arrangements » refusés aux autres. Il n’est pas laïque et s’en vante à LATRAN. Je ne suis pas pour la généralisation des arrangements mais pour leur suppression totale à égalité pour tous. La loi républicaine imposée à tous parce qu’elle a été décidée par la majorité des citoyens.

        Vous vous inclinerez devant la République, comme tant d’autres qui ont cru la vaincre dans des passés proches. Je vous le souhaite, comme je vous souhaite de garder vos libertés communautaires, du moins celles qui ne contreviennent pas à la loi (sur la protection des mineur(e)s par exemple).


        • epapel epapel 3 mai 2011 14:34

          J’ajouterai que la laïcité telle qu’elle est définie à un caractère défensif et non offensif et donc que l’invocation de la laïcité n’a pour seul but que de stopper l’intrusion exagérée de la religion dans l’espace public.


        • le journal de personne le journal de personne 22 avril 2011 15:21

          Etat de Grâce

          Qu’est-ce que j’ai pu faire pendant tout ce temps ?
          Ça fait si longtemps que j’attends cet instant…
          Celui où je m’apprête à vous dire enfin
          Qui je suis et où j’en suis
          Et vous apprendre ce que j’ai appris
          Gere curam mei finis : prenez soin de ma fin...

          http://www.lejournaldepersonne.com/2011/04/etat-de-grace/


          •  C BARRATIER C BARRATIER 22 avril 2011 15:27

            Le journal de personne est bien présenté, et je me sens aussi être celui qui sourit...il y a de quoi ; les dogmatismes sont en voie d’être vaincus.


            • Leo Le Sage 22 avril 2011 20:00

              @C BARRATIER
              De nos jours beaucoup trop de personnes confondent liberté et « faire ce qu’on veut »
              Ce sont deux choses très différentes.

              Un trafiquant fait ce qu’il veut en vendant sa drogue, mais il n’est pas libre de le faire car c’est dangereux notamment pour les enfants.
              Etre responsable c’est justement se poser la question de l’autre qui est en face.

              La laïcisme au lieu de résoudre des problèmes simples aggrave le problème.
              Dans le passé on respectait sans problème le musulman en évitant à juste titre de lui donner du porc par exemple.

              De nos jours, c’est presqu’un crime de défendre le pauvre musulman ou le chrétien ou le juif.
              (A ce propos, en France l’antisémitisme a de beaux jours devant lui...)

              J’aimerais bien voir ces personnes aller en Afrique ou en Asie où ils devront consommer ce qu’on leur donne lors d’un diner...
              Il faudra une bonne raison de refuser, et pourtant certains plats pourraient vous rendre malade.
              Ils vont oser porter plainte contre ces africains ou asiatiques pour tentative d’empoisonnement ?


              • epapel epapel 3 mai 2011 14:17

                Est-il normal que dans certains quartiers, on ne puisse acheter que de la nourriture Halal et ainsi être obligé de cotiser à un impôt religieux ?


                •  C BARRATIER C BARRATIER 22 avril 2011 20:50

                  Léo votre intervention n’est pas sagesse, de mon, point de vue.
                  Je connais bien la cuisine de collectivité, il y a toujours le choix d’un autre met pour celui qui ne veut pas de porc, et personne ne vérifie si celui qui choisit librement de ne pas manger de porc est musulman, cela ne regarde que lui.
                  Les problèmes qu’on a rencontrés à LYON ne venaient pas de là : des jeunes qui se disaient musulmans voulaient interdire le porc à tout le monde et insultaient ceux qui aimaient cela. Il va de soi qu’ils ont obtenu un résultat opposé à leur exigence, c’est bien d’ailleurs de préserver sa liberté de faire ce qu’on veut. Je me souviens d’époques lointaines où, au moins dans les cantines de classes élémentaires, on ne connaissait pas le self. Il n’y avait cependant pas de problème, il y avait du remplacement. Si un problème nouveau est apparu, cela ne venait absolument pas du système de distribution de repas.
                  J’ai constaté que plus que jamais on a tendance en France à venir en aide à ceux qui sont attaqués, dans mon exemple ci dessus on les défendait contre des gens qui se disaient musulmans, mais on aurait fait pareil pour quiconque.
                  Je constate aussi que certains adeptes d’une religion confondent le refus des autres de suivre leurs oukases avec une persécution. Ce n’est pas parce que les autres font majoritairement autrement qu’ils persécutent les minoritaires. Cette attitude de se croire persécuté était courante chez les juifs (et dans leur mémoire de la shoah on les comprend) ; Aujourd’hui des musulmans qui ne réussissent pas à imposer leurs vues aux autres se croient à leur tour persécutés. On observe cela en classe avec des refus de contenus des programmes, comme par exemple l’enseignement de l’évolution, on observe cela à l’hôpital où des soignants hommes n’auraient d’après eux pas le droit de soigner les femmes. Enfin, depuis quelque temps des responsables catholiques se disent préoccupés par les persécutions subies par leur église ou une église cousine en pays musulman.
                  C’est un progrès considérable de refuser toute persécution par ceux qui persécutèrent tant dans leur histoire et qui continuent à le faire ici ou là. Ils sont en train de réinventer la laïcité et l’égalité...
                  je ne connais pas de pays où on vous oblige à manger ce que vous ne voulez pas. J’ai avalé deux sauterelles grillées une fois et je n’ai pas aimé, donc stop. Les gens intelligents qui acceptent les différences sont partout !

                  Je n’avais pas aimé la manière de SARKOZY de lancer un débat sur la laïcité (qui n’a d’ailleurs pas eu lieu), mais je m’aperçois qu’il n’est pas inutile de soulever de vraies questions, même si elles ne concernent que les monothéistes, très minoritaires dans le monde.


                  • Leo Le Sage 22 avril 2011 21:50

                    @auteur
                    1/ « J’ai avalé deux sauterelles grillées une fois et je n’ai pas aimé, donc stop. »
                    En fait, lorsque vous êtes dans un pays vous respectez les coûtumes du pays en question...
                    Donc, on vous force involontairement...
                    Allez y en Afrique, c’est le plus proche et dites non a un plat qui va vous rendre malade sans que vous ne le sachiez...
                    Même en France, j’ai appris que si quelqu’un ne veut pas consommer du saucisson forcément il est musulman... smiley

                    Et je veux bien en rediscuter...

                    Sauf que le plat ne rendra pas malade l’africain, ni ceux qui sont habitué...
                    Voyagez comme nous l’élite et vous comprendrez mieux mes propos.
                    (J’ai souvent été malade à cause d’un plat qui ne pose pas de problème en soi, même en France)

                    Vous croyez que tout est blanc ou noir.
                    Que neni !

                    Tout est une nuance de gris...

                    2/ Je ne critique pas ce que vous avez fait, notamment en défendant un non musulman.
                    Par contre j’ai constaté que beaucoup critiquent les musulmans et les religions monothéïstes pour des prunes.
                    C’est juste qu’ils ne les connaissent pas.
                    Croyez moi, un musulman à problème est moins fréquent qu’on le croit.

                    Défendre un musulman, chose que vous ferez s’il y a une injustice [merci je l’ai compris depuis longtemps votre point de vue] fait partie des exigences d’un état républicain laïc en tout cas d’un état qui le réclame...

                    Par contre, la persecution est bien une réalité, il n’y a qu’à voir les commentaires sur agoravox pour s’en convaincre.

                    Sachez juste que lorsqu’un jeune musulman a pris la décision de réclamer du Halal dans sa cantine, c’est tout simplement parce que l’on s’est moqué de sa religion tant de fois que même si il ne consommait pas Halal chez lui, il l’exigera dans son école.
                    C’est son droit absolu, par respect justement de l’Egalité, la Liberté et le droit de pouvoir pratiquer sa religion en toute circonstance...
                    On vous dira même : c’est son droit à la différence !

                    Or, si on n’avait pas stigmatisé sa religion, il aurait consommé du porc sans soucis...

                    Et oui...

                    Le droit à la différence est une chose que la France réclame aux autres nations mais curieusement au sein même de la France on le refuse aux bronzés...
                    Vous êtes d’accord ?

                    Avant de critiquer ce que j’écris il est préférable de faire un effort et bien regarder toutes les facettes possible : vous en êtes capable ce qui n’est pas le cas des sympathisants du FN. smiley
                    La France est encore dans le concert des nations à ce que je sache.

                    NB : l’histoire de ce musulman je l’ai bien vu à la télé...
                    Je ne vous ai jamais traité de raciste non plus hein...
                    Vous aimez la Justice : c’est notre point commun !


                  • epapel epapel 3 mai 2011 14:24

                    La seule question qui vaille est de savoir s’il est légitime d’exiger une nourriture préparée selon des rites religieux dans une institution devant respecter la neutralité à l’égard des religions : pour moi, la réponse est non d’autant plus que la nourriture halal est le support du prélèvement d’un impôt religieux.


                  • Kalevala 23 avril 2011 02:25
                    La liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres

                    Définition bien étriqué de la liberté, elle a un relent égocentrique.

                    • epapel epapel 3 mai 2011 14:30

                      Vous avez parfaitement raison, et en fait la liberté devrait de chacun devrait s’arrêter au point ou elle commence à empiéter sur le droit des autres et à nier le vivre ensemble. 


                    •  C BARRATIER C BARRATIER 23 avril 2011 09:23

                      Crab 2 Bonjour. Tes liens vers le site hautefort ci dessus renvoient à des textes avec lesquels je suis tout à fait d’accord, et en plus c’est bien écrit.


                      • epapel epapel 3 mai 2011 15:14

                        Il existe bien en France une liberté qui est totale et qui est considérée comme le second pilier de la laïcité. : c’est la liberté de conscience c’est à dire liberté de croire et de penser ce qu’on veut.

                        Le paradoxe est que cette liberté est ou a été contestée par la plupart des religions surtout quand elles sont monothéistes :
                        - l’Église catholique ne l’admet que depuis Vatican II
                        - dans certains États dont la religion officielle est l’Islam la pratique de punir l’apostasie est une forme de négation de la liberté de conscience (par la loi : Iran, Libye, Arabie Saoudite, Soudan, en pratique : Égypte, Maroc, Malaisie,Afghanistan)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès