Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > « La maison des Babayagas » à Montreuil ou l’histoire d’une (...)

« La maison des Babayagas » à Montreuil ou l’histoire d’une vieillesse solidaire

Les actifs que nous sommes (j’ai bientôt 55 ans) ne pourront se satisfaire des solutions actuelles proposées aux personnes en fin de vie, mais encore consciente et moyennement handicapées. Et surtout ils sont à la recherche d’un lieu de retraite qui soit conforme à leur mode de vie et aux valeurs qui les ont animés tout au long de leur existence. Ils éprouvent une peur fondée, malheureusement sur l’expérience, d’une vieillesse assistée et sur lequel ils ne garderont aucun contrôle

C’est de Montreuil, banlieue dynamique et expérimentale par excellence que nous vient l’esquisse d’une solution... à débattre.

Je voulais signaler une initiative qui a vu le jour à Montreuil, dans le 93 : la "Maison des Babayagas" ("la babayaga, sorcière des légendes russes, habite une maison montée sur des pattes de poulet et dont les murs sont en pain d’épice et le toit en pâte d’amande ») portée par trois copines décidées et organisées.

Elles ont choisit de prendre leur destin en main par une initiative « autogestionnaire et solidaire » avec l’idée de donner l’envie à d’autres de faire « des petits » et surtout de s’éviter l’hébergement collectif pour personnes âgées tel qu’il se propose aujourd’hui (voir l’introduction de l’article de Véronique Fournier dans l’ouvrage collectif « l’autre politique  »)

Ce projet de « vieillesse solidaire » a enfin trouvé sa concrétisation, la maison ouvrira à l’été 2008, grâce à la pugnacité de trois femmes : Thérèse Clerc (80 ans), Suzanne Gouefflic (75 ans) et Monique Bragard (75 ans)

L’intention première de leur projet est le suivant :

« La Maison des Babayagas, sera une maison de femmes âgées, solidaires et citoyennes. Le public visé sera composé de personnes ayant une habitude de vie collective : militantes associatives, etc. »

Et pour compléter cette note d’intention, je citerai le propos de l’une d’entre elles,, Thérèse Clerc : « Vivre et vieillir en citoyenneté. Au risque de déplaire à tous les chantres de la reconnaissance sociale par le travail salarié, vivre et vieillir en citoyenneté reconnue et respectée, c’est refuser d’être les témoins impuissants de la dégénérescence sociale, c’est rester les éléments dynamiques d’une démocratie à créer perpétuellement, c’est insuffler l’utopie dans les réseaux et générer de nouveaux espaces politiques. »

Cette maison a été voulu par ses initiatrice : autogérée, solidaire, citoyenne et écologique.En refusant le naufrage de la vieillesse elles ont inventé le vieillir ludique.

Ces trois femmes confrontées au problème de gérer leur fin de vie en conformité avec le sens qu’elle avait donné à leur existence ont voulu se donner les moyens de créer un lieu arbitré de manière autogestionnaire, rejetant l’idée même de hiérarchie et affirmant la reconnaissance à l’autonomie.

Les colocataires de cette étrange maison auront le devoir de participer à la vie de la cité par le soutien scolaire, l’alphabétisation, les thérapies douces diverses etc ... Elles ont fait le choix de la vie contre la solitude à domicile, contre la violence de la famille à leur endroit par des placements en maison de retraite pour cause de handicap ou encore d’accident.

Leur maison se chargera des handicaps par la solidarité au fur et à mesure que les handicaps deviendront plus prégnants. Le bâtiment a été équipé en conséquence.Bien sûr il y aura toujours la limite des situations extrêmes de fin de vie (maladies dégénératives, Alzheimer profond ...) pour lesquelles seules les structures médicalisées peuvent faire face.Il est prévu dans le bâtiment de réserver deux logements aux invités, ou si nécessaire à l’installation d’une infirmière de nuit.Elles ont même prévue de créer la fonction d’une médiatrice extérieure à la Maison afin d’arbitrer d’éventuels conflits.

Elles ont fait le choix d’en faire un lieu exclusivement unisexe, réservé aux femmes, ce qui peut surprendre ... et apparaître discriminatoire.A cette interpellation elles répondent par les statistiques : il y a sept fois plus de femmes que d’hommes passé 80 ans. Elles assument ouvertement leur féminisme engagée qui a été le combat de toute leur vie.

Leur volonté et leur détermination leur a permis de mener à bien la concrétisation d’une telle intention. On imagine aisément les obstacles et les difficultés auxquelles elles ont du se heurter au regard de la nature idéologique, au bon sens du terme de leur projet.

Le maire communiste Jean pierre Brard avait donné son accord des 1998, mais c’est l’office de HLM de la ville qui a donné l’assise financière au projet en acceptant dès 2003 de le porter.

Sur le plan économique, étant donné la nature de investissements (plus de 2 millions d’euros ) le loyer des studios proposés 200 à 300 €/mois coûtera en moyenne huit à dix fois moins que n’importe quelle maison de retraite.

Si cette initiative citoyenne connaît des développements les marchands de sommeil du troisième âge que sont les grands investisseurs institutionnels ont peut être du soucis à se faire.

Mais c’est chose faite :

Un immeuble, au 7 rue de la convention à Montreuil qui mettra à disposition 19 studios d’environ 35 m2 chacun est en train de voir le jour.

Quant aux candidats à l’élection présidentielle à la recherche d’idée ils peuvent engager dans leurs équipes de campagne ce trio de vieilles dames indignes de choc.

Et vous Messieurs qu’attendez-vous pour vous lancer dans votre « Maison des Sorciers » !!!

Documents joints à cet article

« La maison des Babayagas » à Montreuil ou l'histoire d'une vieillesse solidaire

Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2007 12:09

    J’ai malheureusement, dans la précipitation fait une erreur de lien pour ce qui concerne la référence de : Véronique Fournier dans l’ouvrage collectif « l’autre politique ») le lien est :

    http://www.lautrecampagne.org/article.php?id=30

    toute mes excuses.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2007 12:10

      J’ai malheureusemnt fait une erreur pour ce qui concerne Véronique Fournier dans l’ouvrage collectif « l’autre politique »

      le lien est en fait :

      http://www.lautrecampagne.org/article.php?id=30

      Toutes mes excuses.


      • patrick patrick 20 février 2007 17:16

        Cher Jean !

        Vous voyez qu’il peut nous arriver d’etre du meme avis !

        J’avais lu un papier sur cette « maison » et un sujet sur LCI ou itele , je ne sais plus et je trouve cela très intelligent.

        Je pense que c’est autrement plus valorisant que les triste maisons de retraite plus proche du mouroire que de la vie decente.

        Bien à vous !

        ps (si j’ose dire) je ne vous parle pas de la telé de dimanche , à votre age les émotions sont mauvaises ! ( euh j’ai 2 ans de plus donc vous me devez le respect ! na !)


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 20 février 2007 17:34

          Cher Patrick,

          malgrè votre « méchanceté » naturelle il ne me déplait pas comme vous le savez d’échanger avec vous. et je ne doute pas qu’audelà de « ségolène » nous puissions avoir des tas de sujets à échanger agréablement.

          et puis j’ai encore vu sur Agoravox votre exaspération à l’égard de propos antisémite et cela m’a fait chaud au coeur.

          bien à vous.

           smiley


        • patrick patrick 20 février 2007 17:46

          et oui ! comme quoi un ignoble sarkoziste affiché peut etre aussi viceralement exasperé par tous les extrèmes de la bêtise humaine....


        • Pelletier Jean 20 février 2007 18:29

          ignoble... ? non parfois « méchant » peut être. mais vous savez bien que pour moi le monde n’est ni blanc ni noir.... il est gris.

          bien à vous.

           smiley


        • clairette (---.---.199.84) 20 février 2007 17:38

          @ Jean Pelletier,

          Merci pour cet article sympathique et porteur de tout plein d’espoir ! J’avais lu des articles sur ce projet et je suis ravie de constater qu’il se réalise...

          Cela me semble une excellente idée à exploiter, que je me verrais bien mettre en pratique le moment venu.

          Je vais toutefois aller sur le lien que vous indiquez, je voudrais vérifier s’il est quand même prévu que l’on puisse recevoir la visite de ses petits-enfants (voire arrière-petits-enfants...) sans que cela pose un problème (ça s’amuse, ça pleure et ça rit) peut-être que cela peut ne pas plaire à toutes les dames ?


          • (---.---.145.35) 20 février 2007 18:25

            @clairette

            a priori étant donné la nature du projet... il est peu probable que le problème puisse se poser. Difficile d’ouvrir autant un projet de maison de retraite sur la société et de refuser des visites aux enfants et petits enfants !!


            • nicole94 29 mai 2007 11:34

              Bonjour, Merci M. Pelletier pour l’interêt que vous portez à notre projet. Que chacun se rassure, notre maison sera ouverte à tous, famille, enfants et petits enfants. Nous avons même prévu des chambres d’hôtes. Le R de CH sera réservé à UNISAVIE : Université du savoir des vieux,Université populaire.Nous ne voulons pas mourir idiotes !!! Dans cet espace où tous et toutes seront les bienvenus, auront lieu, cours d’alphabétisation,ateliers divers et variés.Sociologie, Economie, Traviail sur le crps, en un mot , échanger nos savoirs et nos pratiques avec les autres cultures et les autres générations. Je m’appelle Nicole, j’ai 60 ans et travaillant auprès de mes ainés, j’avais imaginé quelque chose de ressemblant et j’ai recontré nos trois pionnières... Je serai heureuse de répondre aux intérrogations et vous invite à aller voir notre site en construction :

              http://www.lamaisondesbabayagas.org/ Très cordialement Ncile Soman


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 mai 2007 15:03

                @chère Nicole94,

                Merci pour ce sympathique message ...il est vrai que je suis votre projet avec beaucoup d’attention car il me parait exemplaire et très porteur au regard des valeurs que nous partageons de toute évidence.

                j’aspire à une vieillesse dans une maison versus « sorciers » en russe, je ne sais pas comment cela se dit.

                En toute amitiès.

                Jean pelletier


              • nicole94 30 mai 2007 20:35

                Bonsoir Jean (j’ose) !,

                Merci de votre message si amical, je ne peux vous répondre pour le mot sorcier en Russe, mais je peux vous inviter à venir à la rencontre du groupe des « sorcières ». Nous déjeunons une fois par mois à la maison des femmes de Montreuil.Le dernier avant les grandes vacances a lieu le 25 juin et nous reprendrons en septembre. Après cela peut-être aurez-vous envie de créer votre maison des « sorciers » !Car nous avons un autre rêve, celui bien sur de générer des émules. 2 projets en cours dans 2 régions.

                Amicalement Nicole


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 31 mai 2007 09:45

                  Nicole,

                  C’est avec plaisir que j’accepterai votre invitation, mais malheureusement le lundi 25 juin je ne suis pas disponible et il est peu envisageable que je puisse me libérer d’ici là. Je vous laisse mon tel 06 08 21 63 17 et essayons de nous voir en juillet si vous êtes là ou à la rentrée.

                  Bien à vous.

                  Jean


                • nicole94 31 mai 2007 10:41

                  Bonjour Jean,

                  Je serai là en juillet et j’aurai plaisir à vous rencontrer. Je n’ai pas de portable, ainsi je vous joins mon N° de tel et mon mail. 01 43 28 79 57 nsoman@orange.fr Amicalemant Nicole

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès