Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La maltraitance sociale

La maltraitance sociale

Les crétins ne seront pas tous des moutons ! 

Ces enfants qui ne sont pas nourris …

Je ne cesse de m'étonner et de m'indigner lorsqu'il m'arrive de croiser de jeunes enfants qui ignorent tout de leur environnement. Que j'évoque la Loire ou bien les animaux, la nature ou bien un monument, je me retrouve face à des yeux écarquillés et des mines interrogatives. Mais de quoi veut-il bien nous parler ?

Car il faut se rendre à l'évidence, désormais on laisse une quantité non négligeable d'enfants sans cette éducation naturelle que constituaient les sorties avec les parents ou même les centres de vacances ou de loisirs. En ce qui concerne les parents, beaucoup subissent de plein fouet une crise qui n'est pas qu'économique ; ils ne sont plus capables d'initier leurs rejetons à cette curiosité qui permettait de s'ouvrir à l'environnement. Quant aux structures de loisirs, elles sont si mal en point financièrement qu'elles se contentent désormais de faire de la garderie.

L'école se trouve confrontée à une inculture sidérante : des élèves ignorent tout de ce qu'il y a peu de temps encore, semblait naturel à la grande majorité. Le manque d'expérience, de vécu dans un grand nombre de domaines quotidiens est tel que beaucoup d'apprentissages ne peuvent se faire pour cette frange des exclus. Et ceux-là sont nombreux, je peux vous l'affirmer.

Il y a des enfants qui n'ont jamais assisté à un échange d'argent sur un marché ou bien dans un magasin, qui n'ont pas vu un animal de ferme, qui ignorent tout de la nature, en dehors du quartier ou bien de la ville, qui passent leur jeunesse devant un écran. Ils grandissent sans nourriture spirituelle, sans éveil à la curiosité et la découverte. Ne croyez pas que j'en rajoute ; j'en croise et, dans les classes composées de ces catégories sociales dites défavorisées, le pourcentage des exclus de l'exploration est très important.

Quels sont les résultats de cet abandon dramatique, de cet asséchement cognitif qu'on constate sans avoir les moyens de les corriger ? Tout d'abord, une absence grandissante de vocabulaire et de références pour comprendre leur environnement proche. Ces enfants vont grandir avec moins de mots, moins de sollicitations, moins de mises en pratique et, au bout du compte, ce qu'ils n'auront pas abordé par le jeu, la visite, la découverte, sera irrémédiablement perdu.

Oh, bien sûr, ils seront plus à l'aise que les générations précédentes pour manier une console, envoyer un message sibyllin ou bien pianoter sur un ordinateur. Mais de quoi leur serviront ces compétences s'ils ne savent pas ce qu'est un château, un tableau, une statue, une vache ou bien même un chou-fleur ? Nous allons être surpris du ravage que constitue cette maltraitance sociale qu'il ne faut surtout pas imputer aux seuls parents.

C'est l'école maternelle qui devrait être la priorité des priorités pour lutter contre l'obscurantisme qui se nourrit de ce tsunami de l'intelligence. Elle devrait disposer de moyens qu'on préfère attribuer sans nuances aux lycées d'enseignement général, une fois que l'écrémage est effectué. La belle affaire que de multiplier les options et les filières, toutes plus onéreuses les unes que les autres, quand le minimum n'est pas accordé aux plus jeunes !

La bataille du langage est primordiale mais comment l'expliquer à des élites qui se targuent désormais d'user d'anglicismes à tous bouts de phrase ? Comment continuer de s'étonner de l'échec de l'apprentissage de la lecture quand celle-ci est mise en œuvre sur des terrains vierges de mots ? Comment croire que le niveau va monter quand la phase de l'apprentissage naturel est totalement absente pour tant d'enfants privés de culture ?

L'acculturation est en marche. Elle s'accélère et personne ne fait rien que de proposer des cours de morale ou de civisme une fois qu'il est trop tard. Je sais que je prêche dans le désert, que nos bons responsables ne peuvent pas se rendre compte de la situation, eux, bien à l'abri dans leur monde clos et protégé, eux, qui préservent leurs enfants en les inscrivant dans des écoles à l'opposé du tableau évoqué ici.

Alors, apprenons la Marseillaise à des enfants qui n'auront jamais vu un sillon de leur vie, qui ignorent tout de l'idée de patrie, qui ne connaissent que la tyrannie d'une télévision, instrument d'aliénation si puissant que l'école est désarmée face à ce monstre sanguinaire. Apprenons-leur les principes de la morale civique tandis que la République, si peu exemplaire, continue de les abandonner. Tout ira à vau-l'eau mais au fond, cela n'a aucune importance : il faut maintenir en état la variable d'ajustement …. Il n'y a qu'à faire un peu plus de place dans les prisons pour accueillir les exclus de l'éducation !

Colériquement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 28 janvier 2015 08:55

    Eh oui..et les poissons sont tous carrés et leur nom est findus surgelé..sans oublier la panure... !
    Charlemagne doit se retourner dans sa tombe.. ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 10:45

      Le p’tit Charles


      Augustin Freinet bien plus encore ! 

    • fred.foyn Le p’tit Charles 28 janvier 2015 11:10

      +++
      Une bien belle école.. !


      • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 10:46

        gaijin


        Puisque vous le dites ! 

        Vive le béton et l’inculture ...

      • zygzornifle zygzornifle 28 janvier 2015 09:26

        Pas étonnant qu’ils finissent un peu plus tard en Syrie avec une arme dans les mains ou un chapelet de bombes en ceinture ....


        • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 10:46

          zygzornifle


          Pour passer ensuite sur leurs si chers écran à titre posthume 

        • Gemini Gemini 28 janvier 2015 10:04

          Comme vous avez raison, hélas.

          Je dois être chanceux : dans l’école maternelle de ma fille, ils font chaque année au moins une sortie à la ferme, et quelques sorties natures pour les promenades. Ça ne coûte pas cher, et c’est bénéfique à tout le monde. Qu’est-ce qui empêcherait de généraliser ces pratiques ?


          • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 10:48

            Gemini


            Les lois de plus en plus restrictives

            Comme si il y avait une volonté politique de réduire le niveau de formation des classes défavorisées.

          • Enabomber Enabomber 28 janvier 2015 10:29

            Une culture hors-sol suffit pour naviguer dans un environnement hors-sol. Comme tu le dis, cet environnement est très clivant socialement, et il n’est pas dans l’intérêt des classes favorisées de changer ce mode de fonctionnement. Bourdieu est toujours d’actualité.
            Quoi qu’il en soit, on est loin du compte : tous les parents qui le peuvent ne font pas forcément l’effort d’éveiller leurs enfants, considérant - dans l’air du temps - leur devoir accompli quand ils ont fourni les moyens matériels. Et l’école se contente a minima de contrôler l’acquisition d’une grille de compétences, dans une optique finalement très technicienne.


            • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 10:49

              nabomber


              Les grilles qu’elle soient de compétences ou bien d’égouts ne poussent que sur le béton.

              La preuve est faite que tout va bien, le plan fonctionne à merveille

            • Robert GIL Robert GIL 28 janvier 2015 10:56

              heureusement que pendant ce temps la les parents prennent le relais...
              .
              voir : MES CHERS PETITS


              • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 11:16

                Robert GIL


                merci pour le lien

              • Robert GIL Robert GIL 28 janvier 2015 11:50

                je peux egalement vous proposez un tesxte de Geoffrey PIOTROWSKI sur la télé avec une comparaison de dessins entre enfants regardant beaucoup le tele et d’autres :
                .
                voir :
                TELEVISION ET IMMAGINATION
                .
                Bonne journée


              • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 12:01

                Robert GIL


                Je m’y précipite ! 

              • Enabomber Enabomber 29 janvier 2015 13:07

                Bonjour Robert,
                tu décris un parent qui a fait de ses enfants une extension de son ego. A l’inverse il y a aussi ceux qui les ignorent totalement. Dans les deux cas je pense qu’il y a maltraitance sociale.
                Quant à la télé, l’école malheureusement en rajoute parfois une couche : la maîtresse de maternelle de mon fils n’avait rien trouvé de mieux que de faire un travail sur les Teletubbies (c’était en 2001), la facilité quoi. Comme il ne connaissait pas ça ne l’a pas influencé, mais pour ceux qui étaient déjà dedans, bonjour le renforcement ! Après ça, sans surprise certains doudous étaient des produits dérivés...


              • foufouille foufouille 28 janvier 2015 11:58

                et ça t’étonnes ?
                le but est de faire une génération playstation, les mots seronts remplacés par symboles rectangulaires ou triangulaires, etc.


                • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 12:02

                  foufouille


                  Il ne s’agit pas de savoir si ça m’étonne ou non mais de dénoncer une stratégie qui est mise en place par le pouvoir bourgeois

                • ricoxy ricoxy 28 janvier 2015 12:04

                   
                  ► « La bataille du langage est primordiale mais comment l’expliquer à des élites qui se targuent désormais d’user d’anglicismes à tous bouts de phrase ? »
                   
                  Vous en voulez des élites ? Voici un exemple frappant : « Nous voulons promouvoir la langue française qui est la propriété de tous ses locuteurs et je salue ici la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie. […] Nous avons créé une nouvelle agence, Business France, qui a été créée au 1er janvier de cette année, et qui lancera une campagne “Creative France”, parce que la créativité c’est la singularité de la France. »
                   
                  Extrait du « Discours à l’occasion des vœux aux [sic] corps diplomatiques » de François Hollande du 16 janvier 2015, cité par LMMRM.
                   


                  • ricoxy ricoxy 28 janvier 2015 12:07

                     
                    Et inutile d’insister, n’est-ce pas, sur la maladresse : « Nous avons créé une nouvelle agence, Business France, qui a été créée au 1er janvier de cette année,.. »
                     


                  • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 12:19

                    ricoxy


                    Merci de témoigner ici de l’incurie de ces pauvres gens, incapbles de la moindre cohérence quand ils font semblant de défendre un dossier.

                    Ce pauvre Président est un pantin désarticulé. Que son langage soit médiocre est dans la logique de son naufrage. 

                  • Enabomber Enabomber 29 janvier 2015 13:12

                    J’aimerais bien qu’un jour ce grand tribun nous sorte une phrase, une seule, sans la couper en morceaux. C’est à croire que quand il commence une phrase, il ne sait pas encore comment il va l’achever.


                  • gogoRat gogoRat 28 janvier 2015 15:38

                     Désolé d’exprimer un autre angle de vue que celui qu’affectionne un certain courant (d’air du temps) caricatural mais voici ce qui est dit d’une personne célèbre peut-être un peu irrespectueusement caricaturée en certain endroit .
                    "quand elle prenait la parole, la voix aiguë qui s’élevait avait la force et l’autorité incroyables de ceux qui ont vraiment quelque chose à dire"
                     (indices pour recherche sur Internet : reussir ma vie -une-vie-pour-les-plus-demunis )
                     Cette personne, qui vivait parmi les plus démunis, est notoirement et mondialement connue (par celles et ceux qui savent dépasser la caricature) pour avoir su affronter sur le terrain la maltraitance sociale.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 15:48

                      Gogorat


                      N’en soyez pas désolé

                      Rien n’est pire que l’unanimité



                    • CHALOT CHALOT 28 janvier 2015 19:10

                      Excellent article.

                      Je serais ravi de le publier avec votre signature sur le blog de familles laïques de Vaux le Pénil
                      pour voir ce qu’est notre association
                      bravo pour ce texte qui mériterait d’être connu
                      cordialement
                      JF Chalot


                      • C'est Nabum C’est Nabum 28 janvier 2015 19:24

                        CHALOT


                        L’honneur est pour moi.

                        Je vous en prie, faites ! 
                        Notre colère de voir ainsi l’école bradée et l’état ne jamais rien comprendre aux enjeux de société est sans limite.

                      • CHALOT CHALOT 30 janvier 2015 09:27
                        La maltraitance sociale

                        Ces enfants qui ne sont pas nourris … Je ne cesse de m’étonner et de m’indigner lorsqu’il m’arrive de croiser de jeunes enfants qui ignorent tout de leur environnement. Que j’évoque la Loire ou bien les animaux, la nature ou bien un monument, je me r...

                        Cliquez ici pour lire la suite

                        http://www.familles-laiques-de-vaux-le-penil.fr/2015/01/la-maltraitance-sociale.html

                         


                        • CHALOT CHALOT 30 janvier 2015 14:17

                          Nabum

                          Votre texte fait un tabac sur notre blog
                          n’hésitez pas à réagir dans le courrier qui peut être posté



                          • C'est Nabum C’est Nabum 30 janvier 2015 15:00

                            Ma réponse à ces commentaires élogieux 


                            Tous

                            Merci pour vos commentaires.

                            Je n’ai eu de cesse de tirer un signal d’larme en décrivant de l’intérieur les difficultés au sein d’une Segpa en cinq années de textes qui ne cachaient pas la vérité.

                            L’école sombre avec notre société, elle laisse sur le bas côté ceux qui seront la varibale ajustable de demain, ceux qui seront le noyeu dur du chomage pour effrayer les travailleurs et maintenir l’absence de réaction ...

                            Le prix de leur docilité, l’inculture ! 

                            Sans vergogne, les pouvoirs ont permis d’affadir la mission du service public d’éducation pour priviligier d’une part les filières réservées aux enfants de la classe dominante et pour réduire à néant la conscience sociale des autres catégorie.

                            Le socle commun des connaissances, cette vaste fumisterie contribue grandement à leurrer ces pauvres gens. J’ai honte de ce qu’est devenue notre école, une garderie ingouvernable qui n’est plus capable de rivaliser avec les machines à décébrer, toutes au service d’une vision purement mercantile de notre société.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès