Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Laïcité et jours fériés

Laïcité et jours fériés

J'écrivais en février 2010 dans "Burqa, identité, laïcité" :

Jour chômé hebdomadaire, rythme des jours fériés (cf. les circulaires ministérielles qui, chaque année, rappelle que les fêtes catholiques et protestantes sont respectées et reprises dans les jours fériés légaux), interdits alimentaires ou coutumes vestimentaires, toutes les pratiques catholiques sont considérées comme la norme « laïque ».(...)

En poussant la situation à l’extrême (quoique), que devrait faire la République française si une large majorité de sa population était d’une religion non chrétienne ? Devrait-elle, pourrait-elle « laïquement » imposer un modèle culturel catholique ? La « norme laïque » ne devrait-elle pas alors évoluer pour suivre la culture religieuse de la majorité ?

Cinq ans plus tard, l'Assemblée Nationale adopte un amendement permettant, dans les territoires d'outre-mer, de remplacer les jours fériés catholiques (y compris Noël ou le jour de l'an) par d'autres jours fériés locaux "afin de tenir compte des spécificités culturelles, religieuses et historiques de ces territoires".

La justification de cet amendement indique explicitement :

Il existe un paradoxe de fait dans une République laïque à donner ainsi dans le calendrier républicain un statut légal aux seules fêtes d’une religion, bien que celle-ci ait un caractère fortement majoritaire dans la population. Ce paradoxe est renforcé dans les départements d’Outre-mer où le fait et l’histoire religieux sont parfois de nature bien différente.

Si cet amendement ne concerne actuellement que les territoires d'outre-mer, certains craignent déjà que cela ne reste pas cantonnés à ces territoires.

Ce genre de polémique continuera certainement tant que ne sera pas tranchée la question de la définition de la laïcité - et l'éventualité d'une remise en cause du caractère laïque de notre démocratie.

Et comme je l'écrivais déjà il y a cinq ans, le débat risque d’être houleux. Mais plus il sera reculé, et plus il sera potentiellement violent – le fossé se creusant chaque jour davantage.


Moyenne des avis sur cet article :  1.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 24 février 2015 10:54

    Les fêtes catholiques et protestantes sont le fondement de notre société républicaine...celles qui viendraient de l’extérieur pollueraient notre paysage tout simplement...Ou l’immigration accepte nos lois et nos principes ou elle rentre chez elle... !


    • Javascript Javascript 24 février 2015 15:14

      Ouais enfin.....objectivement le judaïsme comme la chrétienté sont originaire des mêmes terres sablonneuses du Moyen-Orient que l’Islam.


      De ce que j’ai gardé du catéchisme (qui a fait de moi un anticlérical affirmé) le beatnik-percé-de-trous est pas né de notre coté de la méditerrané, de même que ses prédécesseurs de l’ancien testament.



    • fred.foyn Le p’tit Charles 24 février 2015 16:20

      @Javascript....

      8 novembre 392
      Le christianisme religion officielle de Rome

       

      Le 8 novembre 392, l’empereur Théodose proclame le christianisme religion officielle de l’empire romain et interdit les autres cultes. Les derniers fidèles de ceux-ci sont dans certaines villes comme Alexandrie victimes de la fureur fanatique.

      Un siècle plus tôt, sous le règne de Dioclétien, les chrétiens enduraient encore de brutales persécutions. Son successeur Constantin le Grand y a mis fin en légalisant la nouvelle religion, laquelle ne rallie encore qu’une petite fraction de la population de l’empire.


    • bourrico6 24 février 2015 11:14

      Oui enfin le modèle catholique a été implanté il y a quelques siècle, et dans certains TOM, les religions catholiques et protestantes sont bien vivantes et en pleine forme.

      Chez nous, ce ne sont plus que des fêtes traditionnelles, dont bien peu de personnes connaissent l’origine.

      Si les autres sont pas contents, ils posent un jour de congé pour leur fêtes à eux, ou ils vont de faire mettre.

      M’enfin on voudrait favoriser l’extrême droite et exacerber les clivages qu’on ne s’y prendrait pas autrement.


      • Pascal L 24 février 2015 12:56

        Les catholiques ne sont plus majoritaires dans ce pays depuis bien longtemps, mais il existe un catholiscisme « culturel » qui n’est pas lié à la pratique religieuse.

        L’Etat étant laïc, il fait ce qu’il veut des jours de congés et n’est pas obligé de tenir compte des fêtes religieuses. Un problème peut se poser si une majorité de la population pose une journée de congé le même jour. Pour une entreprise, autant fermer ce jour là que de voir la production désorganisée.
        C’est déjà ce qui s’est passé avec le lundi de Pentecôte qui de plus n’est pas une fête religieuse (c’est le dimanche pour les chrétiens, mais beaucoup d’associations non cultuelles ont besoin d’un Week-End de 3 jours). Si un préfet supprime Noël ou le jour de l’an du fait de son pouvoir discrétionaire, cela créera un grand désordre dans le fonctionnement de l’économie.
        Dans ce cas, le rôle de l’état est de garantir de bonnes conditions de fonctionnement aux entreprises. On peut se poser la question de l’Aïd dans quelques secteurs industriels. Le bon sens voudrait que l’on rende ce jour férié dans ces secteurs, simplement pour assurer le bon fonctionnement des entreprises.
        Il devrait être possible de laisser aux entreprises et non aux préfets la possibilité de remplacer un ou deux jours fériés pour leur permettre d’optimiser leur fonctionnement.

        • fred.foyn Le p’tit Charles 24 février 2015 14:35

          @Pascal L...En 2014 ils étaient (encore) 64% en France...en diminution c’est vrai...


        • Pascal L 24 février 2015 21:58

          @Le p’tit Charles
          Il n’y a pas plus de 5% de la population qui fréquente l’Eglise sur une base régulière. Pour les autres le catholicisme est plus culturel que lié à la foi.


        • Esprit Critique 24 février 2015 15:43

          Nous entrons en 2015 dans une refonte totale des cantons, des régions….

          Les lois définissants les futurs pouvoirs, prérogatives et compétences, de ces institutions renouvelées, ne sont pas encore écrite.

          Le précèdent créé par cet amendement fait craindre le pire, dans la même logique, dans les textes en préparation, quelles raisons empêcheraient de changer les jours fériés, ou autres coutumes, en Seine Saint-Denis, ou dans certaines banlieues ???


          • non667 24 février 2015 17:31

            y a qu’une réponse à toutes ces revendications bordelo -communautaristes :

            LE PEN VITE !LE PEN VITE !LE PEN VITE !LE PEN VITE !LE PEN VITE !LE PEN VITE !


            • dixneuf 24 février 2015 18:01

              La religion doit être replacée dans le contexte global du temps et de l’espace depuis la création de notre univers (le big-bang ?) et même avant, puis de celle de la terre… jusqu’à l’apparition de la vie, de ses évolutions dont celles des primates jusqu’à l’homme. Qui déterminera à partir de quel stade il fût doté d’une âme immortelle ?

              Il faut voir la terre perdue dans le cosmos comme un grain de sable dans le Sahara, et bien assimiler que l’ère des humains ne sera qu’un bref instant de l’éternité. Chacun devrait arriver à conclure à l’inanité et l’incohérence des religions monothéistes formées progressivement pour la domination de quelques tribus sémites incultes du Moyen-Orient dans un temps où la terre était plate, centre du monde et Jérusalem centre de la terre. Un temps ou un prophète avait des pouvoirs miraculeux, pouvait marcher sur l’eau…(Jésus) - faire un aller retour Médine/Jérusalem en une nuit juché sur un ‘’al bourak’’ (Mahomet), monter au ciel sur ce même « al Bourak » qui battra des ailes dans le vide sidéral. Ou bien sans monture, comme un ballon ou mieux une fusée (Jésus) –

              C’était un temps où des dieux sémites s’adressaient à des tribus sémites sur des territoires sémites dans une langue sémite d’une façon si peu claire qu’on en discute encore les interprétations !

              [Est-il exact qu’Allah converse en arabe avec les anges ? Merci de citer les sources

              Ces temps sont révolus, si un dieu veut communiquer avec le monde entier, il peut utiliser Internet dans toutes les langues existantes, directement, sans passer par des intermédiaires plus ou moins analphabètes qui interprètent et déforment ses paroles et expriment même des pensées qu’il n’a jamais communiquées. Plus besoin de théologiens, d’exégètes et autres affabulateurs, manipulateurs dominateurs. Mais il semble bien que ce ne soit pas dans les intentions de ces dieux et qu’ils se régalent, vos dieux sémites, des atrocités commises par leurs adorateurs les plus acharnés.


              • Gnostic Gnostic 24 février 2015 19:01

                Punaise mais qu’est-ce qui se passe à la modération ?????

                 

                Ces deux derniers jours il y avait :

                 

                Un article sur les fonctionnaires

                Trois articles amusants sur le diner du CRIF

                Un article sur Sarko

                Un article sur Taubira

                Un article pas piqué des vers sur Roland Dumas

                Etc.

                 

                Tous refusés au profit d’articles insipides d’une banalité affligeante comme celui là !

                 

                Ah ce qu’on s’emmerde ici, merde ici, merde ici

                 

                AGORAVOX tu pars en couilles

                 

                 smiley

                 

                Note : Y en a pas de moi, j’écris plus rien depuis un mois ça va continuer

                 

                Par contre, cahlot,victor,takatak,alajacta,dugué,cabanel,nabum,tintin,herblay,PCRF,Bipeau et consorts …

                C tous les jours  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                 

                Heureusement qu’il y a siatom de temps en temps si les pisse froids de la modération ne le refusent pas

                 smiley


                • egos 25 février 2015 00:31

                  à l’auteur


                  « Dans la Rome antique, on dénombrait seulement 55 jours ouvrables »

                  La cité impériale étant elle même ouverte à ttes les influences rites et croyances de ses territoires conquis

                  2 jours fériés religieux aux USA (sur un décompte total variable de 8 jours intégrant des fêtes civiles et deux semaines de congés payés généralement accordés)

                  * suite à la confiscation du ludi de Pentecôte par Raffarin (un serial confiscateur qui n’hésitât pas à se servir ds les fonds de réserve des caisses de retraite pour arranger ses fins de mois devenus exsangues)

                  Devenus un évènement quasi laïque pour la plupart des bénéficiaires, les jours fériés, tte nature confondue, ne représentent plus qu’une opportunité de congé souvent agrémentée d’un week-end prolongé.

                  Au demeurant la signification des ces célébrations se perd dans les legs de l’histoire de France et pour celles revêtant un caractère religieux avec celles qui précédèrent l’avènement du catholicisme (solstices, changement de saison)

                  Il apparait presque logique en référence au contexte de mondialisation, de voir naitre es revendication d’empreinte confessionnelle, chaque groupe serai en droit de revendiquer en fonction de sa propre appartenance ou sensibilité, un aménagement du dispositif (nouvel an Russe ou Chinois, fêtes Hindouistes, reconnaissance du vendredi etc ...)

                  de qui alimenter un débat touffu et tendu, rassurons ns, le marché ’entendons l’économie de marché libérale) y pourvoira, entre liquidation du droit du travail et chômage cette question devrait trouver une issue mettant chacun sur un pied d’égalité

                  de la Rome Antique à la nouvelle Rome le ratio devrait simplement s’inverser



                  • COVADONGA722 COVADONGA722 25 février 2015 06:47

                     Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
                    Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
                    Ohé ! partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme !
                    Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et des larme.......


                    yep ! aimez la guerre a venir leur paix islamique sera terrible 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès