Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Laïcité, intégration, confusion

Laïcité, intégration, confusion

Parler d’intégration à propos de Français, certes issus de l’immigration récente, coloniale, mais qui sont français depuis trois ou quatre ou cinq générations est hors de propos. Cela ne parle pas du tout de ce qui se passe vraiment. Et ça ne passera pas dans ce groupe de Français, tout aussi français que les autres.

Il nous faut de toute urgence revenir à cette idée rassembleuse de laïcité (arbitrage de l’Etat dans une indifférence positive envers les religions) et quitter cette laïcité nouvelle, inversion de la laïcité (commandement étatique aux citoyens de professer publiquement un athéisme, quoiqu’ils en pensent par ailleurs).

La polémique au sommet de l’Etat qui éclate à propos du foulard islamique dans les écoles et de la loi qui l’interdit est interprétée dans la conjoncture actuelle des difficultés du gouvernement et du président. Ces interprétations sont légitimes. Il y est principalement question des grandes valeurs, laïcité, intégration, pacte républicain.

En même temps, cette polémique prend racine dans une inversion du sens de la laïcité contenue dans cette loi sur l’interdiction des signes religieux à l’école (15 mars 2004), dite bien souvent sans ambages sur ou contre « le voile islamique ».

Auparavant, la laïcité était un attribut de l’Etat, la laïcité était étatique et seulement étatique. Il ne pouvait y avoir de groupes laïques ou de citoyens laïques. La laïcité était l’obligation faite à l’Etat de ne prendre ses décisions que par des raisons sans transcendance, et non par des raisons découlant de croyances. La laïcité était l’obligation faite à l’Etat d’arbitrer les religions entre elles et les religions avec l’Etat, dans une neutralité bienveillante, un peu à la manière des psys. Autrement dit, la laïcité de l’Etat était la garantie du vivre ensemble, elle était contrainte pour l’Etat et liberté pour le citoyen (qui a le droit de s’associer), elle était contrainte pour l’Etat en but de la liberté du citoyen.

La loi du 15 mars 2004 a mis fin à cette laïcité et à donner le nom de laïcité à son exact et incompatible inverse : la laïcité est devenue une laïcité du citoyen. L’Etat s’est permis, au nom de la laïcité, de créer un comportement (dit laïque) à des citoyens.

Ce faisant, l’Etat se comporte comme un Etat religieux. Un Etat religieux passe commande aux citoyens de se montrer comme ci comme ça, respectueux de la religion d’Etat. La laïcité devient une religion. Alors qu’elle était un arbitrage, par un Etat au-dessus et en dehors des religions, elle devient une religion parmi d’autres, en conflit, en concurrence avec les religions, sûre que la puissance de l’Etat amènera les citoyens pratiquant une religion à corriger leur religion pour se conformer à ce nouveau commandement étatique. Cette religion nouvelle, appelée « laïcité » impose de faire profession d’athéisme dans l’espace public. Elle a un commandement : il établit une « sphère privée » et une « sphère publique » et oblige de réserver la religion au privé, à l’entre soi et d’en débarrasser l’espace public.

Commandement de schizophrénie. Commandement intenable, il faudrait abattre tous les édifices religieux dont la vue, dans cette acception de la laïcité athéisme d’Etat.

 Ce faisant, nous avons produit plusieurs évolutions qui s’accomplissent sans qu’on les voie : 1/ une augmentation des problèmes de compatibilité de l’esprit religieux des citoyens avec le « vivre ensemble » qui en est fortement abimé, une augmentation en intensité (chaque citoyen se sent plus fort dans sa conviction pour imposer ou tenter d’imposer son point de vue) et augmentation en surface (de nouveaux problèmes apparaissent sans cesse, nourrissant de nouvelles polémiques et nécessitant, dans cette inversion de la laïcité, de nouvelles lois) 2/ une confusion générale puisque le nom de laïcité est gardée et donnée à son contraire.

Prétendre que la loi du 15 mars 2004 fonctionne et est acceptée relève d’une courte vue. Certes, il n’y a plus de jeunes filles pour réclamer de porter un foulard à l’école, mais le travail de cette loi dans la société ne se limite pas à son effet dans le domaine qu’elle se donne. Ainsi, aucun problème n’est résolu, il y a sans cesse des heurts, il faut de nouvelles lois, et ce n’est pas fini.

Confusion : les parents accompagnant les sorties scolaires sont agents de l’Etat pour le temps de la sortie et ne doivent pas montrer leur religion (contrairement aux élèves), car l’Etat ne peut se rapprocher d’une religion quelconque et doit pratiquer dans tous ses employés et tous ses actes cette neutralité bienveillante qu’est la laïcité.

Pendant ces presque dix ans, nous avons intégré, tous, cette nouvelle laïcité, cette inversion de la laïcité. Dans la polémique actuelle, tout le monde se situe dans la laïcité athéisme d’Etat et du citoyen. Ce serait, de tout temps, un élément central du pacte républicain. La polémique se développe à propos du fait de savoir si ce pacte, ainsi défini, est rompu ou s’il ne l’est pas (si le gouvernement a envisagé ou non de revenir sur la loi du 15 mars 2004).

Il est grand temps d’exprimer nos fondamentaux et de revenir à la laïcité arbitrage de l’Etat, garantie de la liberté d’une société vivante et qui peut bouger. Et pour le dire tout-à-fait autrement, nous sommes en République (détermination d’un intérêt général) et aussi en démocratie (crédit à chaque citoyen de sa parole, volonté et liberté).


Moyenne des avis sur cet article :  2.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 18 décembre 2013 10:19

    Sujet polémique qui mérite effectivement d’être traité.

    La laïcité n’est pas l’athéisme mais la neutralité religieuse. Nul n’a le droit d’imposer aux autres les conséquences d’une discipline religieuse.

    Lorsque les français étaient à 90% chrétiens, s’abstenaient de manger de la viande le vendredi, allaient à l’église le dimanche et mettaient les gosses au patronage le jeudi, les autres, athées ou non, s’obligeaient à manger du poisson à la cantine de l’école ou de l’entreprise. A cette époque où la moralité publique se confondait avec les prescriptions du nouveau testament, les divorcés et les filles mères étaient montrées du doigts.

    Aujourd’hui, la France a évolué. Il ne reste plus grand monde pour se revendiquer chrétien et suivre les règles imposées par les églises. Les français pour la plupart, se sont libérés des religions et de leurs dogmes (tout en conservant de la morale). Les cantines servent du poulet de batterie même le vendredi et le poisson, tous les jours.

    Là est le problème. Les français s’étant libérés, ils n’acceptent pas que d’autres veulent imposer leurs règles religieuses en s’abritant derrière la liberté de culte et de conscience. Exiger de la viande casher ou hallal à la cantine, retirer ses enfants de l’école le samedi, n’embaucher ou favoriser que des coreligionnaires à l’exclusion des autres sont considérés comme abusif.

    L’affichage ostensible de sa religion favorise le communautarisme en désignant à la communauté, parfois répressives ceux qui suivent les préceptes du dogme, les bons religieux et les autres, les mécréants et les salopes.

    Ce n’est pas ce que la plupart des français veulent, d’où les tensions.


    • Kookaburra Kookaburra 18 décembre 2013 10:51

      Il est vrai que le concept de la laïcité n’est pas le même partout dans le monde. Le statut de l’Eglise au sein de l’Etat varie considérablement dans les pays de U.E. Dans certains pays une des confessions est plus ou moins officielle. Cette laïcité « ouverte » (ou « soft » dans le jargon d’aujourd’hui) est assez répandue en Europe. La France est strictement séparatiste, et voit dans le principe de séparation l’essentiel de la laïcité. Les régimes « soft » sont perçus comme des approximations imparfaites. Vue de l’Allemagne, par contre, la laïcité française va trop loin, en poussant les religions dans le sphère privé, avec interdiction de se montrer en public. Néanmoins la France accepte la subvention des écoles privées et s’accommode du statut particulier de l’Alsace-Moselle.

      Malgré ces différences dans les conceptions de la laïcité, on peut affirmer que, en Europe, la domination d’une religion dans les affaires d’Etat appartient heureusement au passé. Elle n’existe plus dans les pays démocratiques. Aujourd’hui les dangers sont ailleurs, notamment dans les pays où la religion s’impose par contrainte, en se proclamant Vérité officielle.


      • epicure 21 décembre 2013 03:24

        1) Dans le monde le concept de santé n’est pas le même.
        Les maladies qui affectent les personnes sont plus ou moins reconnues, chez certaines personnes une maladie est plus ou moins déclarée, on appelle ça la santé « ouverte ».

        2) La bonne santé est strictement séparatiste, elle sépare la maladie de la santé, et considère cette distinction comme essentielle. Les pronostics « softs » sont considérés comme des approximations imparfaites par les défenseurs de la bonne santé.

        voilà ce que donne ton discours transposé dans un autre domaine, il y a une partie qui en fait ne veut rien dire au vu de al définition du mot laïcité (remplacé par santé), alors que parler du point de vu de la laïcité française reste cohérent.

        les pseudos laïcité softs en sont pas des laïcités, ne sont pas laïques.
        La laïcité c’est une idée idée qui a sa meilleure application en France :
        séparation de l’état et des religions
        priorité à al liberté de conscience de tous les individus sur la liberté religieuse de croyants
        égalité de traitement basé s

        La laïcité c’est la prise en compte de l’ensemble de la société et non la société vue avec les lorgnettes des religions.ur les citoyens, et donc non supériorité des croyances religieuses sur le reste, donc la prise en compte que des individus n’ont pas de croyance religieuse ou pas d’appartenance religieuse. Et aussi de façon implicite qu’un individu ne se réduit pas à sa croyance religieuse ( c’est al condition sine qua non pour penser la laïcité en fait ), et donc refuser cette réduction.

        Hors c’est tout ceci que ne respectent pas les soit disant laïcité ouvertes.


      • Luc le Raz Luc le Raz 18 décembre 2013 13:26

        "Cette religion nouvelle, appelée « laïcité » impose de faire profession d’athéisme dans l’espace public" Et vous la manifestez comment cette « profession d’athéisme » ?

        "il établit une « sphère privée » et une « sphère publique » et oblige de réserver la religion au privé, à l’entre soi et d’en débarrasser l’espace public.« Vous sortiriez à poil de chez vous si vous étiez naturiste ? Non, sans doute et pourquoi ? Je devine : par respect pour les autres. Alors pourquoi vouloir imposer à la vue de ces »autres« votre différence en arborant un déguisement, des signes distinctifs ou des comportements plus ou moins ridicules ? »T’as vu ? j’suis différent !« 

         »Commandement intenable, il faudrait abattre tous les édifices religieux dont la vue, dans cette acception de la laïcité athéisme d’Etat." Ben, non ! C’est justement l’espace privé que l’État vous réserve et finance. Une fois entre vous, fermez les portes SVP.

        Moi qui suis agnostique il ne me viendrait pas à l’idée de sortir avec un T-shirt proclamant :
        DIEU ?
        Je ne sais pas !


        • Orélien Péréol Orélien Péréol 18 décembre 2013 13:36

          Sur votre premier point :

          « En 1905la laïcité était simplement la séparation de l’État et des cultes. Aujourd’hui, elle est une frontière entre ce qui relève de l’intime, qui doit être protégé, et ce qui appartient à la sphère publique qui doit être préservée. » François Hollande pour l’Observatoire de la laïcité.

          Innocemment, il dit la même chose que moi : la laïcité a changé. Ce n’est plus la même (j’insiste exprès).


        • Orélien Péréol Orélien Péréol 18 décembre 2013 13:49

          Sur votre deuxième point : amalgame de votre part, ou encore comparaison n’est pas raison.


          Il y a des citoyens qui ne souhaitent pas voir le corps de leurs concitoyens. En substance, la loi dit : « quiconque commet un attentat à la pudeur est passible de... » la loi ne dit pas ce qu’est un attentat à la pudeur. Des municipalités ont nommées des plages (en général les moins agréables, les moins fréquentées) pour le naturisme. Dans les lieux dédiés (campings en général), les naturistes sortent de chez eux nus dans respect des autres.
          Il y a des pays où sur les lieux de baignade, naturistes et « textiles » voisinent sans problème.

          Cela n’a rien à voir avec un fichu sur la tête. Chacun peut couvrir sa tête par une capuche en cas de pluie, par un casque de moto... Vous le savez très bien, tout le monde s’en rend compte et le sait.
          Vous devez respecter les autres, vous aussi.

        • Orélien Péréol Orélien Péréol 18 décembre 2013 13:54
          Troisième point : la différence.
          Vous écrivez « arborer un déguisement » « des signes distinctifs plus ou moins ridicules » « des comportements plus ou moins ridicules ? »T’as vu ? j’suis différent ! »
          C’est vous qui cauchemardez que ces signes sont arborés, qu’ils sont là pour montrer une différence. C’est vous qui l’inventez.

          Et puis, pensez-vous réellement que s’habiller tous pareils, comme une armée, serait mieux. Il y a beaucoup de plaisirs, de richesse dans nos différences.

        • pergolese 18 décembre 2013 16:05

          La nudité n’a rien à voir avec les signes religieux, je vous signale...


        • epicure 21 décembre 2013 03:34

          @Par Orélien Péréol (---.---.176.76) 18 décembre 13:54

          mensonge différentialiste : c’est soit les uniformes différentialistes ;, soit l’uniforme à la mao

          Non ce que tu dis est une ânerie.
          Parce qu justement les habits différentialistes sont des uniformes qui permettent d’afficher l’appartenance de la personne à un groupe bien défini.

          IL n’y a rien de plus uniforme que des musulmanes voilées , des musulmans en kami blanc, des juifs à papillote en habit tout noir avec chapeau, des bonzes en tunique orange etc....
          Donc tu poses une fausse alternative.
          Ce que tu défends en fait c’est la multi-uniformité, des uniformes qui se côtoient pour marquer les différences..

          Non en fait on est justement contre les uniformes.
          La vrai alternative c’est la tenue individuelle qui n’est pas faite pour se distinguer automatiquement des autre, mais qui est le refus d’un uniforme imposé pour marquer des appartenances ( pas de marque, pas de religion, pas de région ou autre ).
          La nuance, c’est un concept étranger aux différentialistes.


        • Luc le Raz Luc le Raz 22 décembre 2013 15:20

          Orélien Péréol

          Deuxième point : il fallait lire jusqu’au bout de ma réponse, cad, l’essentiel « Par respect pour les autres » et non pas se borner a l’analogie de la sortie « à poil ». J’aurais pu, en effet, prendre un autre exemple « la tête couverte de sauce tomate pour les fidèles de l’église du Flying Spaghetti Monster ». smiley

          Troisième point : Quant aux uniformes, la réponse d’ Epicure est totalement conforme à ma conception des différences affichées.

          Quatrième point : Où ai je écrit quil faudrait abattre tous les édifices religieux dont la vue, dans cette acception de la laïcité athéisme d’Etat" ?
          Ter repetita placent : Ce sont justement les espaces privés que l’État vous réserve pour vous réunir et finance. Pourquoi alors les détruire ? Si vous n’avez toujours pas compris.. I give up !


        • Arnaud69 Arnaud69 22 décembre 2013 15:31

          Deux solutions ;

          -Soit un temple unique pour toutes les religions.

          -Soit plus aucun temple pour personne.

          C’est là la seule voie de l’égalité de traitement des religions dans un état laïc.
          FIN des concours de construction et du « chacun sa petite tour Pétronas de plus en plus haute » pour faire la bisque à l’autre en démontrant sa puissance financière ..

          En matière de vêtements c’est pareil, ils ne font qu’enfermer dans des groupes identifiés, comme des publicités / lobbying pour sa communauté.

          Le plus comique c’est que c’est fait par des dévots de monothéismes qui nous disent que « la foi c’est dans le cœur de chacun que ça se passe » mais qui la font vivre dans les édifices, symboles ou vêtements.
          Cherchez l’erreur ...

          Fais ce que je dis mais ne fais-pas ce que je fais .....


        • Orélien Péréol Orélien Péréol 18 décembre 2013 13:57

          Quatrième point : Je vous cite.  »Commandement intenable, il faudrait abattre tous les édifices religieux dont la vue, dans cette acception de la laïcité athéisme d’Etat." Ben, non ! C’est justement l’espace privé que l’État vous réserve et finance. Une fois entre vous, fermez les portes SVP.

          Alors, il faut bétonner le Sacré Cœur, Notre Dame et toutes les églises parce que de dehors, je le vois, que ce sont des églises et je vois pas pourquoi je paierai pour.

          • Luc le Raz Luc le Raz 18 décembre 2013 16:59

             "Alors, il faut bétonner le Sacré Cœur, Notre Dame et toutes les églises parce que de dehors, je le vois, que ce sont des églises et je vois pas pourquoi je paierai pour ". Aucun rapport. Vous m’avez mal compris. 


          • Orélien Péréol Orélien Péréol 18 décembre 2013 23:24

            A Luc Le Raz  « Aucun rapport. Vous m’avez mal compris. »

            Expliquez-vous.

          • Luc le Raz Luc le Raz 19 décembre 2013 14:27

            "Alors, il faut bétonner le Sacré Cœur, Notre Dame et toutes les églises parce que de dehors, je le vois, que ce sont des églises et je vois pas pourquoi je paierai pour."
            Du béton ? Ben, non ! Bis repetita placent : C’est justement l’espace
            privé que l’État vous réserve et finance. Capito ?
            « la religion, comme le sexe, doit se pratiquer derrière des portes closes et ne devrait pas envahir l’espace public. »


          • Orélien Péréol Orélien Péréol 19 décembre 2013 18:10

            à Luc Le Raz.
            Vous n’avez rien expliqué du tout. Vous avez répété, le reconnaissant vous même.


            Vous avez le droit d’avoir cette croyance à propos de la religion et du sexe. ça ne fait pas une analyse de l’état de la société, ni une critique de mon texte.

            Je vous renouvelle ma demande de vous expliquer réellement.

          • claude-michel claude-michel 18 décembre 2013 14:30

            La jeunesse actuelle venue de l’immigration (pour beaucoup d’entre eux) ne veut pas s’intégrer a nos lois..et nous le fait savoir tous les jours par des actes divers et avariés sur la population... !

            Après venir parler de racisme envers ces jeunes c’est avoir un sacré culot de la part de toutes ces associations payées avec notre argent (des parasites)... !

            Un jour le chaudron sautera...faudra pas venir se plaindre...il sera trop tard.. !


            • Luc le Raz Luc le Raz 21 décembre 2013 14:05
               —> arnaud69
              Vous l’avez trouvé où ce lien ? Comme Marine Le Pen qui déclare à rue89, être une lectrice régulière de fdesouche.com ?
              Ce commentaire à la vidéo reflète-t-il le fond de votre pensée ? « et les algérien pourquoi vous fouté quoi chez nous bande de rat de merde vous servé a rien vive lepen 2017 ».
              Voilà le genre de bulot au QI proche de zéro, que l’on récolte lorsqu’on on drague le Fond National. smiley
              Allez petits bulots « moinssez » moi « en masse » (comme on dit là-bas) smiley

            • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 14:10

              Luc le Raz

              Si vous trouvez un seul de mes commentaire où je fais la promotion de Le Pen, ou même que je dis y être favorable, c’est que vous confondez avec quelqu’un d’autre à moins de le prouver ici et maintenant.

              Au contraire, si vous lisez la conversation que j’ai eu avec Morphéus ... Bref...

              Par contre, d’où qu’elle vienne la vidéo est une réalité « cachez ce sein que je ne saurai voir » n’est-ce pas ..


            • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 14:13

              Luc le Raz

              Ayez au moins l’honnêteté que de préciser que votre citation de commentaire n’est en rien un de mes commentaires, histoire de lever toute ambiguïté, n’est-ce pas ...

               smiley  smiley


            • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 16:01

              @ Luc le Raz

              Au moins je prouve ce que j’avance notez bien la date ce n’est pas d’aujourd’hui.

              Donc les méthodes despotiques de propagande « tous ceux qui ne pensent pas comme moi sont du FN » vous pouvez les remballer, la recette est éventée !

              D’ailleurs vous n’êtes pas le seul à en revendiquer le brevet ....

              Donc vous voyez, si vous dites que les Arabes sont des génies vous aussi vous êtes un type du FN !


            • Luc le Raz Luc le Raz 21 décembre 2013 16:06

              —>arnaud69
              « votre citation de commentaire n’est en rien un de mes commentaires, histoire de lever toute ambiguïté » Volontiers. Il s’agissait bien du commentaire d’un « quidam » à cette vidéo.


            • Arnaud69 Arnaud69 21 décembre 2013 16:24

              Alors je préfère quand vous le précisez directement, je ne suis pas responsable ni auteur de tous les commentaires sous les vidéos que je peux proposer.


            • pergolese 18 décembre 2013 16:09

              Cet article est idiot : assimiler la laicité et l’athéisme est de la malhonnêteté intellectuelle...

              La laicité rend l’athéisme possible par contre ; la laicité c’est d’abord protèger les incroyants, les impies, les mécréants etc.


              • njama njama 18 décembre 2013 21:34

                vous n’avez rien compris à l’article pergolese, ni à la laïcité d’ailleurs (la laicité c’est d’abord protèger les incroyants, les impies, les mécréants etc.)


              • epicure 21 décembre 2013 03:52

                pergolèse a bien compris la laïcité contrairement à toi.

                La laïcité a été faite pour garantir la liberté de ceux qui veulent s’extraire du pouvoir clérical d’une religion, et en second lieu la défense des libertés des croyants qui respectent la liberté de conscience des autres..
                L’élément central de la laïcité c’est la liberté de conscience pour tous, tout le reste n’est que corolaire.

                La séparation de l’état et des religions est la première garantie, mais non suffisante.
                Les états-unis sont un bon exemple de l’insuffisance d’une séparation état/religions basique.

                La laïcité, la seule méritant ce non défend la liberté de conscience de tous, les laïcités ouvertes défendent la licence pour les religieux. Ce n’est aps le même concept


              • Luc le Raz Luc le Raz 21 décembre 2013 14:10

                Bonjour Epicure,
                Merci pour votre commentaire simple et clair.


              • njama njama 18 décembre 2013 16:23

                Je comprends très bien ce que vous voulez dire Orélien Péréol par une inversion de la laïcité, mais je ne vois pas de « laïcité nouvelle », et encore moins la « quitter » puisqu’elle n’a jamais existé, et n’a qu’une existence fictive dans les esprits.
                Le sujet concerne les français bien sûr, car ce pacte laïque est républicain.

                L’ennemi du pacte républicain est l’UE !

                parcourez donc la Page pour voir à quel point c’’est actif - petit inventaire des événements divers de 2013 à 2009 - et vous comprendrez mieux pourquoi la laïcité française a fait l’objet de tant d’attaques cette dernière décennie.
                Nous n’avons et n’aurons d’autre choix que la « résistance » face à ce nouveau paradigme de la vie politique que cherche à nous imposer ce Traité de Lisbonne. Par tous les moyens, en torturant la culture anti-républicaine de nos élus, en les trainant dans le caniveau de leurs reniements, en les persécutant de nos sarcasmes ... en restaurant la Calotte* s’il le faut

                * hebdomadaire anticlérical illustré, qui a paru en France de 1906 à 1911


                • Orélien Péréol Orélien Péréol 18 décembre 2013 17:13

                  Vous écrivez : « L’ennemi du pacte républicain est l’UE ! »


                  Je suis philosophiquement opposé aux discours qui prétendent dire une source du mal.

                  Je m’attache plutôt à dire les conséquences de nos actes. Je suis du côté de la responsabilité.
                  En ce qui concerne la laïcité, j’ai écrit un certain nombre d’articles pour signifier des étapes de ce que j’annonce : en appelant laïcité son inverse, nous augmentons nos problèmes, en intensité et en nombre d’objets problématiques. Par exemple, aujourd’hui, ce rapport qui propose plutôt de la pacification et qui suscite un rejet de la droite et de la gauche.


                • njama njama 18 décembre 2013 17:33

                  @ Orélien

                  Quand je dis « l’ennemi », j’entends « adversaire » et non source de (ou du) mal

                  la résistance politique me paraît légitime devant ces « attaques » contre notre pacte républicain (c’est ce que vous faites d’ailleurs) car nous n’avons rien choisi de ces changements, tout était dans le package UE qui nous est imposé (vous n’avez pas oublier que le  « non » avait recueilli 54,68 % des suffrages exprimés en mai 2005).
                  Aussi nous pouvons considérer les élus politiques qui tentent de torpiller la laïcité comme des traitres à la nation française car la loi de 1905 ne posait aucun problème.


                • Orélien Péréol Orélien Péréol 18 décembre 2013 23:32

                  Je ne partage pas votre point de vue, mais c’est un peu autre chose.


                  J’écris : « nous ». Nous avons délaissé la laïcité avec cette loi du 15 mars 2004. Nous, nous tous. Pas les élus qui l’ont votée, pas l’Europe... Nous tous.

                  Ce n’est pas réellement une traîtrise, le renversement des « valeurs » est permanent.

                  On peut le modérer par le discours et par la pensée... C’est ce que je fais, je sais bien que je ne suis qu’un grain de sable dans la plage qui n’est cependant composée que de grains de sable...


                • Piotrek Piotrek 18 décembre 2013 16:33

                  Article très juste

                  La laïcité a une définition stricte : séparation de l’état et des religions comme vous le dites bien. L’interdiction de l’affichage de la religion n’est qu’un aspect symbolique face à la vraie raison de la laïcité qui est de défaire le gouvernement dans ses décisions de toute influence déiste.

                  Aujourd’hui le gouvernement accepte les religions à la table des négociations et la laïcité devient le seul refus de l’affichage de la religion, dans une autre confusion entre l’espace public et la sphère d’influence de l’etat.

                  Il faut un autre mot pour décrire ce que certains nomment « l’extension de la laïcité ». Et on ne peut m’accuser de novolangue, car la novolangue c’est justement donner un sens nouveau à des mot qui existaient déjà.

                  Si je dis « anti-religieux dans l’espace public » on me dira : « non non pour les cathos c’est bon ils dérangent pas » et du coup je me dirai que c’est pas de la schizophrénie, mais une idée bien pensée et cohérente à l’execution déplorable.


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 18 décembre 2013 18:40

                    « Par exemple, aujourd’hui, ce rapport qui propose plutôt de la pacification »

                    Nous avons la ,la démonstration de l’abandon du peuple par les élites.Nous sommes instamment invités à faire place .Car c’est de cela qu’il s’agit le conflit laïcité/religieux n’est qu’un cache misère de la volonté de remplacement d’abord des usages et coutumes des lois et valeurs puis in fine des populations .Comme l’a fait remarquer un intervenant nous avons dit non à leur entreprise de parcellisation sociétale ,de destruction de l’État et de La Nation.Nous avons dit non à leur volonté de propager le communautarisme religieux ou comportemental !Lisez l’auteur le coupable l’instigateur du conflit pour lui c’est l’état ça n’est pas un communautarisme religieux applaudis en sourdine par les deux compères que nous avons mis des siècles a réduire !

                    ce qu’il appele pacification c’est tout simplement une reddition et la soumission !!
                    Le politique trahi ,l’intellectuel se soumet voir collabore !Certes je ne doutes pas qu’un éduqué saura habiller de mots « vides de réel »son acceptation de ce qui détruit le socle républicain .Il saura justifier un discours munichois prétextant garantir la paix civile.Mais beaucoup savent désormais que nous n’éviterons pas le conflit si nous voulons perdurer comme peuple , comme Nation comme société il faudra combattre .Ils viendront comme l’auteur avec de doctes discours vous condamner au silence et à la disparition ..
                    Asinus : ne varietur


                    • Arnaud69 Arnaud69 18 décembre 2013 18:49

                      C’est pour reprendre les propos de certains dans la vidéo ci-jointe que vous dites cela....


                    • eric 18 décembre 2013 18:56

                      Je pense comme vous que les gauches tentent vraiment de sortir de notre pacte laïque : par désespoir...

                      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/non-les-palestiniens-ne-peuvent-144972

                      Je pense que cela a déjà produit la réaction de raidissement des français musulmans en but a ces attaques sans en avoir l’habitude, contrairement aux chrétiens.

                      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-rapport-obin-courageux-mais-peu-15843

                      Dans le réveil que l’on constate dans toutes les religions en France, il y a peut être bien aussi, une certaine exemplarité de l’Islam qui refuse de se laisser faire.

                      Le principal problème a mon avis, est que la réaction aux empiètements des religions de gauche sur notre pacte laïque risque de provoquer des excès inverses.

                      Je le vois chez nous autres protestant extrêmement attache a la laïcité pour y avoir beaucoup contribue historiquement dans notre pays. L’idée montante est, « si ils ne respectent plus les règles du jeux, alors c’est la guerre ». Par exemple, nous allons rouvrir des écoles.
                      J’imagine ce que cela doit pouvoir être chez des cathos, ou musulmans, moins laïques par nature.

                      Il faut bien voir qu’a long terme, c’est joue d’avance. les « gauches pratiquantes » sont des déserts militant face a des gens engages dans les églises de plus en plus nombreux.

                      Tenter de jouer les uns contre les autres comme le font les socialistes ne me parait ni très intelligent ni au final susceptible de les sauver.


                      • njama njama 18 décembre 2013 20:57

                        @ Eric
                        Je pense comme vous que les gauches tentent vraiment de sortir de notre pacte laïque

                        les gauches ?
                        qui fut l’artisan de la polémique sur le voile ?
                        (comme pour le Quiz) réponse ICI (petit flash-back janvier 2004)

                        vos pensées sont décidément unilatérales et restent dans l’analyse très franco-françaises, ce que je dénonce plus haut
                        sortez de votre village gaulois, vous comprendrez mieux


                      • Arnaud69 Arnaud69 18 décembre 2013 21:28

                        njama

                        Il est naturel que vous interveniez mais si vous interrogez Légifrance, certains dans l’autre camp vous citeraient leurs faits d’armes.
                        Intégration de Mayotte 100% Musulmane, création de l’Islam de France, subvention des Mosquées, intégration du halal dans les services publics et même autorisation de la Scientologie etc..

                        En matière de folies contre—productives et incohérentes, l’un comme l’autre, UMP comme PS se tiennent main dans la main.

                        Il suffit de regarder ce que font les mairies, elles font des concours de clientélisme.
                        Je vous déjà expliqué que bien que je n’ai rien contre l’Islam vous ne pouvez pas vous attendre à grand chose d’un pays qui a mis tant de pugnacité à censurer sa propre religion traditionnelle.

                        Et qui continue d’ailleurs, ce n’est ni de votre faute ni celle des Musulmans mais écoutez Delanoé le protestant qui veut à tout prix en finir avec toute trace de Christianisme !. Filmé à son insu dommage pour lui ... J’ai beau être athée je m’intéresse à tout le monde et fréquente tout le monde, Chrétiens y compris.


                      • njama njama 18 décembre 2013 22:05

                        @ Arnaud69

                        de quelle époque parlez-vous ?
                        A vous lire de « quelque chose » de très très contemporain aux alentours d’une décennie on va dire.

                        Je répondais (abruptement j’en conviens, bien que je sois très d’accord sur sa démarche) à Orélien Péréol.
                        je pense qu’il est un peu plus jeune que moi, j’ai 58 ans, pour tout dire et vous permettre de situer chronologiquement.

                        J’écrivais : « car la loi de 1905 ne posait aucun problème » ...

                        C’est du vécu, au moins jusque la fin des années 90, et même pour le tout tout début du XXI° siècle. Je n’exclus pas que le 9/11 ait constiitué une rupture dans cette continuité tranquille.

                        La laïcité, les religions, les échanges sur les sensibilités confessionnelles des uns ou des autres n’étaient aucunement un problème de société (sociétal on dit je crois aujourd’hui) et étaient riches en échanges en tous genres. Les publications sur ces sujets foisoinaient chez les Editeurs. Nous découvrions « l’Autre », et avec bonheur et curiosité les autres cultures ... « exotiques ». Et même par les nouvelles facilités pour voyager, nous allions voir sur place (ce que j’ai fait, comme d’autres de mes ami(e)s)
                        L’@uteur de l’article pourrait le confirmer, et j’attends de pied femrme qu’on me démontrerait le contraire.
                         
                        Quelque chose s’est donc passé depuis ...
                        Quoi ?

                        A vous, et chacun de se questionner ...
                        je n’ai fait que poser mes intuitions, et j’attends soit qu’on me contredise, soit que par vos témoignages vous m’apportiez d’autres perspectives d’analyses.

                        Vu de ma lorgnette, nos élus pour la plupart de l’âge de ma génération sont des traitres (j’ai soigneusement peser le mot avant de l’écrire). Ils ont vendu à pas cher leurs cultures et leurs convictions à « l’idéologie » européenne.


                      • Arnaud69 Arnaud69 18 décembre 2013 22:46

                        @ njama

                        1- Merci de votre franchise.

                        2-100% d’accord avec vos conclusions de fin.

                        3-Le 911 est un éliment, les élections de 2002 avaient envoyé un message avec lequel je n’étais pas d’accord à l’époque, désagréable mais clair : Stop à l’instrumentalisation du racisme et attention à la laïcité telle qu’elle nous a été imposée par le dogme laïc.

                        Au lieu d’entendre le message les politiques ont crée un « front répoublicain » contre-productif.
                        Il faut remettre les choses dans leur contexte.
                        Mitterrand les années SOS racisme à toutes les sauces en permanence, la cohabitation et re-forcing sur le racisme supposé etc...

                        Je n’ai jamais vu les Français surveiller leurs frontières comme des milices, comme nous le voyons aux USA à la frontière Mexicaine.
                        Je n’ai jamais vu de Français faire des manifestations ou des actes racistes chaque semaine.
                        Si les Français étaient racistes, toute l’Afrique ne rêverai pas de vivre en France, personne ne rêve de vivre où il est maltraité, ce n’est pas qu’une question d’argent.

                        Donc ce qui se passe c’est que les Français en ont marre de se faire traiter de racistes, marre qu’on leur dise ce qu’ils doivent penser, marre de l’immigration subie et non choisie alors qe nous avons désormais un taux de chômage des jeunes supérieur à celui du Maghreb, marre de devoir s’excuser à la terre entière pour ce que leurs ancêtres ont fait alors qu’ils n’étaient pas nés etc... (les générations qui nous demandent ces efforts sont celles des 30 glorieuses, pourquoi n’ont-ils pas fait ça pour eux-mêmes alors que la situation était nettement plus favorable ?)

                        Je sais c’est assez long mais je vous conseille de lire la série de commentaires que j’ai posté ici, vous comprendrez mieux mes propos.

                        Si vous lisez tout vous comprendrez qu’il est difficile d’être plus clair.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès