Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le bilan de N. Sarkozy sur la « démocratie irréprochable » : Nul (...)

Le bilan de N. Sarkozy sur la « démocratie irréprochable » : Nul !

N.SARKOZY avait promis une " démocratie irréprochable" mais n'a pas fait instaurer le référendum d'initiative citoyenne sans lequel le peuple n'est rien !

Dans une démocratie digne de ce nom , pendant les 5 ou 6 ans qui séparent deux scrutins de même niveau les citoyens doivent pouvoir reprendre la parole pour décide r de ce qui les regarde. !

Le bilan de N.SARKOZY sur la « démocratie irréprochable » : NUL !

 A la fin de son discours d’investiture du 16 mai 2007 Sarkozy a évoqué :

« (…) ce peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place et qui par dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place.  »

 Son analyse est tout à fait juste, mais pour qu’on ne puisse pas « décider à sa place » , il est indispensable que peuple dispose du référendum d’initiative populaire ou citoyenne pour pouvoir abroger une loi ou en proposer de nouvelles. Comme nos voisins suisses, qui le 7mars 2010 ont pu abroger, en trois mois, une loi de décembre 2009 qui aurait entrainé une baisse des retraites.

(Nota : L’âge de la retraite 65 ans pour les hommes et 64 pour les femmes n’a jamais fait l’objet d’un référendum abrogatif.)

 82% à 88 % des Français sont favorables au RIC.

 Mais le référendum d’initiative citoyenne ou populaire n’a pas été inscrit dans la Constitution de 2008. Contrairement à ce que dit l’AFP et d’autres !

L’article 11 (qui après bientôt 3 ans !n’est toujours pas en vigueur faute de loi organique,) instaure une procédure législative à l’initiative de 20 % de parlementaires, nécessitant le soutien de 10% des inscrits et qui - au bon vouloir - du Gouvernement et des groupes parlementaires de la majorité, peut déboucher sur un référendum, mais étant précisé qu’un simple examen de la proposition de loi par les deux chambres interdit l’organisation du référendum.

On peut difficilement faire plus grotesque comme procédure.

Malgré ses belles paroles, N.SARKOZY continue d’imposer aux Français une démocratie dans laquelle pendant les 5 ou 6 ans qui séparent deux scrutins de même niveau les citoyens ne peuvent pas reprendre la parole que l’on décide à leur place  ! Et il a le culot de parler de « démocratie irréprochable.. »

C’est un récidiviste.

Il s’est fait élire député en 1993 avec en 4ème de 20 promesses dans « La réforme maintenant ! »

« Création d’un droit d’initiative populaire permettant à un groupe important de citoyens de provoquer l’organisation d’un référendum sur un sujet donné .Dès 1993 le Gouvernement proposera un projet de révision constitutionnel. »

Mais une fois élu, et devenu ministre d’Etat de M. Balladur, ils ont bien réuni un congrès en juillet, mais pas pour instaurer le RIC promis ! Ils ont instauré la Cour de justice de la République pour que les ministres socialistes soient jugés par le copains dans l’affaire du sang contaminé ! Pourtant dans un sondage du 19.11.1992 SOFRES/LE MONDE . 80% des français voulaient que les ministres soient jugés comme les autres citoyens..

 N.SARKOZY a encore largement le temps de respecter sa promesse de .. 1993 et avec la loi organique promulguée !

SI ce n’est pas le cas pas un démocrate ne devra voter pour lui… Ni pour un député UMP.

Le référendum d’initiative citoyenne est la SEULE GARANTIE TOUT RISQUE contre les promesses non tenues.

Yvan Bachaud, www.ric-france.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 26 avril 2011 10:45

    Bonjour, Yvan.

    Vous avez raison et le bilan de Sarkozy en la matière tient dans votre titre : nul !

    Rien d’étonnant à cela tant Sarkozy est un pragamatique soucieux de ses seuls intérêts et prêt, pour parvenir à ses fins, à vendre n’importe quel discours.

    Il est en outre fasciné par un monde qu’il connaît pourtant très peu, pour ne pas dire pas du tout, celui de l’entreprise, et il entend diriger le pays non comme un chef d’état mais comme un patron. Tout naturellement cela l’amène à utiliser des ficelles bien connues dans el monde du travail.

    Ainsi, lorsqu’il affirme dans son discours d’investiture vouloir redonner la voix au peuple français, il sait parfaitement qu’il ment de manière éhontée, comme il mentira plus tard en mettant en place un processus de référendum d’initiative citoyenne totalement inapplicable.

    En ces deux occasions il agit à la manière d’un patron désireux de ne rien changer à ses processus de fabrication ou de service mais qui, voulant faire taire par avance les critiques des colaborateurs ou des consommateurs, tient un discours consensuel puis charge sa cellule de com’ de mettre sur pied une Charte de Qualité destinée non à améliorer l’existant mais à faire croire qu’on le fait.

    Le pire est que cela fonctionne trop souvent...


    • YVAN BACHAUD 26 avril 2011 13:21

      Bonjour ,
      il ne faut pas écrire c’est c’est une procédure de référendum d’initiative citoyenne puisque l’initiative est à 184 parlementaires et que malgré le soutien de 10% des inscrits il n’y a aucune garantie que le référendum sera organisé. C’est AU BON VOULOIR du gouvernement et des groupes parlementaires de la majorité qui doivent RENONCER a leur droit d’examiner la proposition de loi. Si l’examen a lieu même sans vote il n’y a PAS DE REFERENDUM !
      Pourquoi la majorité accepterait elle le référendum ????


    • Bulgroz 26 avril 2011 11:36

      Taper sur Sarkozy, c’est très original, Bravo !!

      Vous ne voulez pas de Sarkozy ? Très bien. Vous aurez Marine Lepen.

      Merci.


      • Sabata17 26 avril 2011 13:52

        Non cher ami,
        Le jeu de la peur ne marche plus !

        C’est quoi taper sur Sarkozy ? On ne peut plus s’exprimer ? Remettre en question les mensonge de Sarkozy ? (Ou toute le droite en générale ?) Mais quel genre citoyen êtes-vous ?

        Je vous fais remarquer que si Marine Len pen (ou le FN) évolue aujourd’hui c’est à cause de la droite et en particulier lui Sarkozy !

        Il a pendant des années repris les thèmes du FN, faisant croire aux gens comme vous qu’ils avaient raison et qu’il allait apporter des solutions... Foutaise ! rien du tout.

        Il est au fouquetes avec ses pots les riches au soir de son élection... et aujourd’hui loin de vraies préoccupations des français ...

        Maintenant d’autres personnes un peu moins arriérés se rabattent sur M. Le pen encore dans l’espoir de voire leur rève cynique se réalisé.

        Et pour votre information, les électeurs du FN ont contribué massivement à ce que Sarkozy remporte l’électionde 2007 , ils le feront partir eux-mêmes.

        Cher ami, avec le FN, on peut discuter de tout dans la mesure du possible mais on ne transige pas sur leurs idées. Il a joué avec les du FN, il en fera les frais.

        En Démocratie, on ne doit pas considérer un parti politique ou un camps politique comme une équipe de football à laquelle l’on doit une fidélité aveugle.

        Dans une véritable démocratie digne de ce nom, un parti au pouvoir qui ment, qui ne respecte ni le peuple, ni ses engagements doit absolument être sanctioner !! car il gère la vie d’un peuple pas d’un groupuscule de fanatiques stupides de football... (sans manquer de respect à ses derniers) qui n’agit que par passion et non par raison.

        Alors vous, si vous êtes un citoyen digne doué de raison, oubli Sarkozy comme candidat présidentiable.


         


      • dogon dogon 26 avril 2011 14:17

        Bonjour Yvan,
        Certes le RIC est désormais devenu un besoin réel, voire urgent, pour une véritable démocratie. Il permettrait, entre autre, que l’on puisse la débarassée de ces oligarques qui ne gèrent pas le pays mais monopolisent ses institutions pour faire carrière et s’enrichir sur le dos des citoyens sans avoir le moindre compte à rendre pour leur incompétence.

        Mais il y a d’autres choses à faire évoluer en même temps.

        La pseudo-Cour de Justice de la République à laquelle vous faites allusion n’est qu’une instance de déni de justice qu’il faut supprimer. Elle est l’archétype de la Sarkosie qui n’est elle-même qu’une évolution de la Mitterrandie corrompue et de la Chiraquie. Dans les faits, elle consiste à faire juger un mafieux par la mafia dont il fait partie. Sauf que dans le milieu politique actuel, il n’y a pas de repentis, il n’y a que des blanchis.
        De même, les mandats à cumul et à répétition « ad vitam aeternam » que peuvent obtenir les potentas qui squattent les « instances représentatives » de la République leur permettent de choisir qui rentre dans le club et à quelles conditions.

        Donc, au-delà du débat sur le RIC, c’est d’un véritable débat sur une nouvelle constitution dont nous avons besoin.
        Comment l’obtenir ? Par un RIC vidé de toute substance et soumis au bon vouloir de ces messieurs ? C’est une gageure. Le serpent se mord la queue.
        Cependant il faut, comme vous venez de le faire, remettre systématiquement le débat sur la table.


        • christian pène 26 avril 2011 16:24

          De toutes façons , il n’y a que deux systèmes de gouvernance : le libéralisme et la dictature

          aucun des partis de gouvernement ne représente le libéralisme , a fortiori le néo-libéralisme ou l’ultra-libéralisme .....

          par contre chacun d’eux représente une dictature à lui tout seul....

          élire leprésident c’est choisir entre la peste et le choléra , tant que le FN sera ainsi diabolisé , taxé d’extrême droite , raciste et xénophobe sans justification

          à ce compte -là Léon BLUM avant la guerre était raciste et xénophobe , d’extrême droite , en ayant choisi la préférence pour « les Français d’abord ».....ce que Mitterrand a aboli avec les conséquences que l’on mesure maintenant .....mais cela , le sait on au PS truffé d’incultes prétentieux donneurs insupportables (stipendiés par la force injuste de la loi) de leçons ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès