Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le Bonimenteur en chef, c’est lui !

Le Bonimenteur en chef, c’est lui !

Moi, Président de l'arrêt public …

Aucun pardon pour celui qui a brisé l'espoir !

Deux ans déjà et la promesse a été tenue au-delà de toutes nos espérances. Nous avions cru en son slogan du Président Normal, nous avons été comblés. Banal, bancal, pitoyable … rien de plus normal, en fait, au pays des menteurs et des trompeurs. Nous ne savions pas qu'il irait aussi loin dans son revirement idéologique ; nous fûmes servis sans même nous bercer d'illusions le temps d'un état de grâce qui n'eut jamais lieu et auquel, franchement, personne ne crut alors.

Alors ce bon gars si normal a sonné le glas des espoirs de gauche, a brisé les dernières espérances pour établir une société plus juste. Il s'est tourné vers le patronat, les puissants et les riches. Il a trahi les idéaux supposés de son parti prétendument socialiste. Il a désespéré Billancourt et la classe moyenne qu'il a laminée , il a poignardé les retraités tout en faisant la cour au Medef.

Oui, il a signé l'arrêt public de la Gauche. Après lui et même pendant son mandat qui risque fort de ne pas aller à son terme, le pire est désormais certain. Ce triste personnage, falot et indécis, est en train de préparer le sacre du Front National. Il a découragé l'électorat de gauche après avoir capté de manière scandaleuse avec son slogan du vote utile, les voix du Front de gauche. Il sera responsable devant l'histoire du basculement de la France dans l'aventure xénophobe.

C'est en effet l'arrêt public de la fraternité affichée encore, on se demande pourquoi, sur le fronton de nos mairies. Il y a désormais dans ce pays des porteurs d'écharpe tricolore qui ne dissimulent même pas leur exécration de l'autre quand il ne pense pas comme lui ou qu'il ne vient pas du même monde. Certains maires affichent ouvertement leur volonté de faire la chasse à l'étranger, aux pauvres, aux différences ….

Cette vague qu'on a dit bleue, a d'étranges reflets bruns. Dans la rue, sur les marchés, au travail même, il n'est plus rare d'entendre des propos ouvertement racistes. Ils s'appuient parfois sur des dysfonctionnements forts et incontestables d'une certaine frange de la jeunesse qui fait tout pour renforcer les pensées les plus viles. Les uns nourrissent les autres qui renforcent les agissements incivils des premiers. La boucle est bouclée et tous les espoirs sont permis pour les adorateurs de la Marine.

Le gars normal n'a rien compris. Il traite maladroitement de l'économie, il s'est fourvoyé dans des aventures sociétales qui ne touchent que les bourgeois bohèmes en fermant les yeux sur l'état réel de notre société. C'est à l'image de ces candidats socialistes centrés sur le centre-ville et les préoccupations de leur caste ; la vie dans les quartiers, le chômage, la grande pauvreté sont des sujets qui échappent totalement à leur sagacité sélective.

Deux ans seulement, et nous sommes au bord du précipice. Il a été drôlement fortiche le gars normal. L'abstention va battre des records historiques aux Européennes ; le découragement est tel que les défilés du premier mai n'ont concerné que les habitués inoxydables de l'exercice. Les classes populaires laminées, réduites aux expédients de la survie, n'ont plus d'énergie pour mener la bataille qui pourtant serait indispensable.

Le capitaine de pédalo nous conduit tout droit dans un iceberg. Le naufrage ne saurait tarder Même sa majorité exprime enfin les doutes de toute cette partie encore humaniste de son camp. Quarante et un députés PS ont fait sécession ; c'est un fait historique qui nous permet de constater que bien peu qui se prétendaient les représentants d'une philosophie de la justice et du partage, étaient vraiment sincères.

L'arrêt public est pour bientôt ; le gars normal n'a plus de prise sur rien et les effets de manche du trublion de service, le Bourguignon excité, n'y feront rien. Le premier ministre étant un homme de droite, le gars normal a inventé la cohabitation interne. Chapeau l'artiste ! Rien de cette belle tirade du 2 mai 2012 n'aura été tenu.

Président tragique, homme factice, indécis, maladroit et sans courage, il bat tous les records d'impopularité et finit par faire passer son effroyable prédécesseur pour un président acceptable. C'est un bilan sans appel, une catastrophe pour le peuple de gauche qui risque de connaître désormais une longue, très longue traversée du désert. Il est même possible qu'il faille retrouver les charmes de la clandestinité si les démonécrophages (qui se nourrissent du cadavre du peuple) du FN prennent les rênes d'un pouvoir à l'abandon que des pantins leur ont offert sur un plateau.

Bravo monsieur le président normal, vous avez préparé les conditions de l'arrêt public de l'espoir et de la confiance, de l'égalité et de la fraternité, de la liberté et de la prospérité pour tous ! Et qu'il se trouve encore 18 % de personnes qui vous accordent encore leur confiance est pour moi la dernière énigme de votre fiasco magistral !

Normalement sien.


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

144 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 3 mai 2014 08:49

    déchéance :

    abaissement, affaiblissement, atrophie, avilissement, bassesse, chute, corruption, décadence, déclassement, déclin, décrépitude, décri, dégénérescence, dégradation, délabrement, déliquescence, déposition, dépravation, déshonneur, destitution, destruction, détérioration, détrônement, disgrâce, éclipse, faute, flétrissure, forclusion, forfaiture, honte, ignominie, incapacité, inconduite, indignité, infamie, interdiction, misère, perte, rabaissement, rapetissement, ruine, sénescence, souillure, turpitude

    On ne sait que choisir..... 


    • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 09:17

      colere48


      Il a déclaré la guerre au capitalisme
      Il a déserté

      La seule peine qui vaille dans de telles circonstances est la peine de mort politique

      Dissolution du PS pour haute trahison

    • franc tireur 3 mai 2014 23:01

      moarf, jamais il n a déclaré la guerre au capitalisme, ce sont vos fantasmes gauchistes.
      Hollande n’a jamais promis la lune, ce fut meme la campagne d un candidat socialiste la moins romantique de l’histoire.
      Il a juste parlé de la finance avec un grand F pour rallier les gogos mélanchonisés. Mais cette finance est intouchable , en tout cas de France, et surtout la meilleure alliée des Etats qui sont obligés d emprunter depuis des decennies pour payer leurs fonctionnaires .
      Je suis toujours éberlué par la naiveté crasse du gauchiste lambda, il se fait baiser a chaque fois mais il est pret a y croire encore .
      Il n y a pas a etre décu d Hollande, tous ceux qui ont un minimum de lucidité savaient que sa politique irait dans les pas du social liberalisme.La France n a aucune alternative, l appareil productif est laminé , nos deficits vieux de 40 ans et nos engagements européens incoutournables.


    • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 23:11

      franc tireur


      Vous détenez la vérité et vous avez la clairvoyance que d’autres n’ont sans doute pas.

      J’en suis heureux pour vous.

      Je constate que les idéaux de gauche sont pour vous des valeurs totalement dépassées. Je redoute votre modèle mais demeure courtois, une valeur qui doit vous paraître dépassée elle aussi ! 

    • Bergegoviers Bergegoviers 4 mai 2014 07:42

      @ franc tireur : ce type, le gauchiste, vous allez voir qu’il va voter à gauche pour contrer le FN que la gauche lui présente, et nabum en parfait robot répète la propagande reçue, comme le retour des nazis. smiley


      Car le gauchiste est comme tous les partisans : il vote pour son parti non pas parce qu’il partage ses idées, mais parce qu’il a peur de/il hait ceux qui ne votent pas comme lui.

      Car ils pourraient en effet lui imposer LEURS IDEES, alors que ce qu’il veut c’est imposer LES SIENNES.

      Le votant vote toujours pour SA dictature, de quelque parti qu’il soit.




    • diverna diverna 5 mai 2014 17:15

      Colere48 n’a pas été discourtois et vous montrez une sensibilité d’écorché vif.
      Pour le dire à ma façon je crois que ce que Hollande avait mal compris c’est qu’avec le fonctionnement de l’Europe nous n’avons plus de marge de manoeuvre pour une autre politique et Hollande ne sait pas dire NON à l’Europe. Il a espérer provoquer le départ de Merkel avec le succès qu’on peut constater. Maintenant, il est à terre vis à vis de Merkel et consorts et, en l’acceptant, il plonge la France dans un régime fait de libéro-centrisme avec un peu de social démocratie par ci par là. En fait, sa vigueur est à zéro comme sa vie de couple et je vois mal comment il va repartir en chef d’état.


    • claude-michel claude-michel 3 mai 2014 12:38

      heu...faire confiance de nos jours a un homme politique c’est vouloir perdre son âme en faisant un chèque en blanc à une caste de gens dont le mensonge est la nature première.. !
      Le PS et les autres sont tous pareils...leur objectif le pouvoir et l’argent...pour le peuple qu’il aille se faire voir ailleurs...Des carriéristes de profession pas des gestionnaire de pays ou de régions..d’ailleurs le constat est vite fait..nous sommes en faillite totale..36.000 communes toutes endettées...le pays à 4.500 milliards d’euros (hors bilan)...avec un avenir « NOIR » pour les générations à venir...(9 millions de chômeurs toutes catégories confondues)... ?
      Hollande est comme Obama...une couille molle de plus dans le système.. !


      • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 13:44

        Claude-Michel


        C’est fini et je me refuse même à serrer la main à tous ces imposteurs, usurpateurs et menteurs

      • claude-michel claude-michel 3 mai 2014 14:06

        Par C’est Nabum...Personnellement c’est le K depuis des années.. !


      • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 14:32

        Claude-Michel


        Pour moi aussi car je ne leur nie toute crédibilité

      • claude-michel claude-michel 3 mai 2014 15:01

        Par C’est Nabum....Un partout...à vous de servir.. !


      • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 15:53

        Claude-Michel


        Je ne fais pas comme eux. Je ne me sers pas sur la bête ! 

      • jmdest62 jmdest62 4 mai 2014 07:37

        @ C Nabum

        Bravo pour ce « coup de gueule »
        finalement vous n’êtes pas si « rien » que ça !
         
        @+

        PS : « .....capitaine de pédalo.... » Attention ! Marque déposée  smiley


      • Bergegoviers Bergegoviers 4 mai 2014 07:48

        Vous auriez dû le préciser dans votre article, nabum, car votre « peur du FN » fait penser que vous croyez encore à la sincérité des politiques.


        En effet, vous semblez persuadé que les responsables FN, s’ils accèdent au pouvoir, tiendront leurs promesses.

        Il reste encore du chemin pour sortir de l’hypnose, mais je ne peux que vous encourager à aller plus loin.

      • Doume65 3 mai 2014 13:08

        « Et qu’il se trouve encore 18 % de personnes qui vous accordent encore leur confiance est pour moi la dernière énigme de votre fiasco magistral ! »

        Pourquoi es-tu surpris, tu crois que la droite a disparu ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 13:44

          Doume65


          Je doute qu’un seul électeur de droite puisse accorder sa confiance au pantin actuel 

        • Fergus Fergus 3 mai 2014 18:03

          Bonjour, Doume et C’est Nabum.

          Au delà de la boutade, il y aura toujours une fraction incompressible de personnes qui soutiennent le pouvoir en place, qu’il soit socialiste ou libéral, républicain ou dictatorial. Rien de surprenant dans ce constat.


        • Attilax Attilax 3 mai 2014 21:24

          A 14% d’opinions favorables, il n’y en a plus beaucoup !


        • Bergegoviers Bergegoviers 4 mai 2014 07:50

          Cela suffit pour former des brigades antifa prêtes à massacrer quiconque s’oppose à la dictature.


        • xmen-classe4 xmen-classe4 3 mai 2014 17:36

          l’UMP est tellement bouffi de collere, celle des gens qui ont attendu chaque mois ce bonus pour savoir encore pourquoi ils n’etaient pas que des esclaves.

          ET dans ces condition l’UMP ne pouvais consentir à voter ces réformes qui n’offre rien directement à personne de leur connaissance, surtout que cela risque de donner aux peuple le moyen de faire fonctionner l’économie sans que cela ne soit n leur controle ect...

          il y a plein de personnes de droite qui vont aprécier ces réformes et concidérer qu’elles ne sont qu’un premier pas vers une justice qui concerne le travail et l’argent.


          • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 17:50

             xmen-classe4


            Ainsi donc vous pensez que ce GRAND gouvernement de réforme va dans le bon sens ...

            Mais pour qui ?

          • xmen-classe4 xmen-classe4 4 mai 2014 15:44

            Vous suréstimez le pouvoir du gouvernement qui est mandaté lui par des députés, il y a déjà 3 votes de confiances en 2 ans.

            Le president qui a la possibilité mais n’a pas les moyens subtile du parlement peut provoquer une rupture de direction en changeant les accord européens mais bon c’est plus 50 millards qui seront en jeu mais 2500 et 2000 autres (des millard d’euros) de contrat sociaux à « rembourser ».

            la france n’est encore jamais entré dans une economie de marché, il y a plein de vestige de l’empire. ce qui fait qu’il y a souvent une seul société pour un produit. ce qui ne laisse aux jeunes qui font des étude de travailler dans cette société et interdiction d’en faire une autre de peur de menancer la premiere. Rien que vanessa paradis qui chantais trop tot à peut etre provoqué une crise de jalousie chez des femmes qui souhaitais faire comme les hommes sans changer leur etat d’espris. ce qui fait que maintenant les entreprises n’embauche pas les jeunes avant qu’il ai 30 ans.

            il va falloir surement rayer un trait sur tout ces entrepreneurs qui n’ont jamais eut l’intension de produire autre chose qu’un capital en faisant des inégalités un but en soit.


          • Fergus Fergus 3 mai 2014 18:05

            Un bonimenteur en chef qui a succédé à un autre bonimenteur en chef. La faute à qui, sinon à tous ceux qui, depuis des décennies, donnent les clés du pouvoir à ces gens-là ? On a les dirigeants que l’on mérite.


            • Attilax Attilax 3 mai 2014 21:29

              Ah bon ? Parce que tu as eu le choix de tes candidats, toi ? On te propose bleu ou rose qui font la même politique, sans aucun moyen de les virer s’ils ont menti éhontément, tout le système médiatique est verrouillé, je ne vois pas bien en quoi on est responsable de quoi que ce soit. De ne pas les pendre tout de suite haut et court, peut-être...


            • Fergus Fergus 3 mai 2014 22:56

              Bonsoir, Attilax.

              Au premier tour de la présidentielle, il y a toujours un choix alternatif aux sempiternels bleu et rose, non ? Et donc la possibilité de qualifier d’autres prétendants.


            • béatrice 4 mai 2014 10:24

              à Fergus : toujours d’accord à vous, ça repose. Non seulement « On a les dirigeants qu’on mérite » mais la société qu’on fabrique.L’auteur dit que le peuple de gauche va connaître la traversée du désert, n’est-ce pas déjà le cas ? L’auteur dit que le précédent était acceptable  : ah bon. Cela situe sa position : ramener tout à soi sans vergogne et sens de l’Etat, appauvrir et mépriser, confondre mérite et passe-droit. Etait- ce des valeurs de gauche ?


            • Fergus Fergus 4 mai 2014 19:16

              Bonsoir, Béatrice.

              Je partage totalement vos observations. Et pour parler trivialement, « nous n’avons pas le cul sorti des ronces », comme le dit l’adage populaire !


            • Fergus Fergus 3 mai 2014 18:08

              « le découragement est tel que les défilés du premier mai n’ont concerné que les habitués inoxydables de l’exercice. »

              Oui, et c’est bien là la clé de la tranquillité pour Hollande et consorts. Or, à écouter ici et là les gens dans la rue ou les cafés, rien ne pointe en matière de révolte : les Français sont écoeurés et se détournent.


              • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 18:16

                Fergus


                Ce n’est pas que nous le méritons mais nous ne pouvons avoir mieux avec un système verrouillé qui favorise l’égémonie des deux grands partis

              • Fergus Fergus 3 mai 2014 19:53

                @ C’est Nabum.

                Exact. Mais ce système est verrouillé parce que nous (vous, moi et les autres électeurs collectivement) le voulons bien en envoyant tours les mêmes au pouvoir. Or, ceux-là ne veulent surtout pas voir ce système changer. Les citoyens sont donc bel et bien responsables de cette situation. Au moins autant que les politiques qui en tirent profit pour eux-mêmes ou pour leur camp.

                Bonne soirée.


              • vesjem vesjem 3 mai 2014 23:59

                @fergus
                vous savez bien que ce sont les médias qui « fabriquent » les élites politiques en médusant une majorité de citoyens (crédules , naïfs ; ignorants , indécis , indifférents , j’m’en foutistes ...) ; les noyaux durs (très peu nombreux en réalité) votant comme un seul homme dans leur obédience respective ; quant aux abstentionnistes , ils font le jeu (de dupe) , malgré eux des majorités ;
                Tous les leaders connaissent ce principe de fonctionnement quasi totalitaire de notre « belle démocratie » ;
                C’est pourquoi , je le crois , il est utile de ne plus être « encarté », de laisser tomber sa sensibilité (on voit d’ailleurs ce que nos élus en font ) et de voter dans le sens opposé à celui d’une girouette ; faire un vote « politique » en somme ;
                ex : vous constatez que les médias encensent tel candidat ; vous votez à l’opposé ! 

                 


              • Fergus Fergus 4 mai 2014 09:08

                Bonjour, Vesjem.

                Vous avez raison dans votre constat sur le rôle des médias.

                Pourtant, on peut observer de temps à autre une réelle lucidité des Français sur différents problèmes. Cela a notamment été le cas lors du vote sur le traité constitutionnel européen, malgré un hallucinant tir de barrage des médias en faveur de ce texte.

                Pourquoi cette lucidité ne se manifeste-t-elle jamais lors des élections majeures ? Ne peut-on en tirer la conclusion que, quoi que l’on puisse penser, les Français se satisfont grosso modo de l’alternance UMP-PS ?


              • jeanpiètre jeanpiètre 4 mai 2014 11:52

                voter à l’opposé ?

                mais tous les chevaux mangent dans les mêmes gamelles !

              • vesjem vesjem 4 mai 2014 18:40

                @jeanpietre
                ils faut bien quelques bourrins pour tirer la charrette , non ? même si l’avoine a bon goût ;


              • alinea Alinea 3 mai 2014 18:18

                Rien ne sert de leçon ; nul n’écoute jamais les autres, et pourtant, on le savait bien : les Grecs nous l’ont dit qu’ils ont voté trop longtemps social démocrate ; et les Espagnols et les Portugais !
                Les gens se sont dégonflés, n’ont pas voté Mélenchon au premier tour ; ce tiers des électeurs de Hollande - comme cela s’est dit à l’époque- porte un poids lourd sur le dos ! tout aurait été différent avec une gauche à 17 ou 18 pour cent !
                La frilosité, la trouille et l’ignorance ne font jamais rien de bon !


                • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 19:34

                  Alinea


                  Nous avons rêvé l’espace d’un court instant à cette éventualité de la qualification de Mélenchon à la place du falot ! 

                  Puis le délire du vote utile, ultime arme d’un PS sans programme, sans argument, sans idéologie que celle apprise par ses cadres à l’ÉNA

                • Fergus Fergus 3 mai 2014 19:55

                  Bonsoir, Alinea.

                  Moi aussi, j’ai voté Mélenchon au 1er tour en 2012. Mais vu l’état sociologique de la France, il ne faut pas se leurrer, il aurait explosé face à un candidat de droite au 2e tour. 


                • alinea Alinea 3 mai 2014 20:08

                  Je ne veux pas dire Fergus qu’il aurait été souhaitable qu’il passe au deuxième tour ; je vois bien le tableau ; mais 17% comme cela avait été pronostiqué, rendait l’élection de Hollande tout à fait différente ! bon, c’est sûr, on en sait rien ! Chirac avec 80% n’a rien fait de transcendant ; la petite histoire dit qu’il l’a regretté !!


                • gaston gaston 3 mai 2014 18:41

                  Je préfaire 100 fois notre président actuel à l’immonde ordure qu’on avait avant qui a bafoué salit la république la justice les droits de l’homme et la démocratie , ce salopard devrait croupîr en prison depuis longtemps et pourtant il est toujours en liberté ,il s’est servit de l’armé du peuple pour éliminé un donateur genant , bref avec ce guignol incompétent et malhonnête nous avons touchés le fond , alors je ne me plaindrai pas du président actuel qui lui au moins est honnête , après si vous voulez parler du chômage , il ne peu rien faire car les patrons feront toujours tout ce qu’ils peuvent pour avoir un taux de chomage au plus haut , parce que c’est leur interêt , le reste c’est du pipeau !


                  • C'est Nabum C’est Nabum 3 mai 2014 19:36

                    gaston


                    Si vous n’avez pas tort sur le précédent, le suivant est si terne que s’en est désolant.
                    Il n’est pas méchant, c’est heureux, il est inefficace et pitoyable quand l’autre était dangereux et déloyal.

                    Mais au bout du compte, nous sommes toujours les dindons de la farce

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès