• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le dernier honnête homme …

Le dernier honnête homme …

Ne prenons plus jamais les mêmes,

JPEG

Nous n’en pouvons plus.

Cette fois la liste est close ; le cirque électoral peut recommencer, cinq ans après, dans le même flou artistique. Sur les marchés et dans nos villes, des militants à la conscience élastique vont venir nous importuner, nous proposant force tracts et autres balivernes avec des mines de circonstances, la main sur le cœur. Repoussez donc ces illusionnistes, ces commis à la petite solde qui vantent des produits avariés depuis belle lurette. Chassons-les ; plus rien de bon ne peut venir des pantins qu’ils défendent : candidats à la solde d’idéologies vaines dissimulant des accointances secrètes, des accords souterrains, des arrangements entre coquins.

Le générique ressemble étrangement au précédent. Il y a si peu de surprises au pays des girouettes. Le vent les fait tourner sans que jamais rien ne change vraiment. Ils sont les envoyés spécieux des pouvoirs d’argent, des grandes organisations. Ils sont abreuvés de sous parce qu’une élection se gagne à coup de pognon ; jamais d’idées et encore moins de franchise. Tout ce cirque pour mettre en avant un plus pourri que les autres, un plus malin sans doute, plus roublard certainement.

Nous n’en pouvons plus. Les affaires ont soulevé des remugles pestilentiels. Les élections pestilentielles, jamais pareille analogie n’aura été aussi opportune et prégnante que cette année. Nous fermons les yeux, nous nous bouchons le nez et n’avons qu’une envie : celle de vomir devant tant de bassesses et de mépris de la démocratie et du citoyen.

Et soudain, un homme honnête surgit ; un honnête homme, devrais-je écrire, qui n’a jamais participé à la cavalcade, qui se démarque par son courage, sa droiture, son engagement personnel et son enracinement. Il n’est pas le produit des lobbys, des mafias politiques, des banquiers ou des contestataires patentés. Il émerge du lisier, la tête haute et altière. Il porte le terroir dans sa langue, ne vient pas de ce microcosme parisien méprisable.

Pourquoi nous, les excédés de la pantomime, les exclus de la parole, les oubliés de la croissance, les laissés-pour-compte de la représentation n’en ferions-nous pas notre champion ? Le vote blanc n’est pas pris en compte, l’abstention est une désertion dans la tourmente, les votes contestataires sont des coups d’épée dans le marigot … Soit, alors faisons le choix de l’utopie, de l’impossible, du sublime.

Il se dresse devant la honte et les manipulations. Il parle du cœur. Je me moque de savoir qu’il fut de tel ou tel côté de l’échiquier. Ses actes, son engagement, sa mise en danger ont parlé pour lui. Il est des nôtres : fier et droit, libre et fidèle. Nous pouvons renverser les montagnes. Lui en sait quelque chose qui vient d’un province où les humains sont solides comme des rocs. Il est né dans les valeurs du rugby, de la force basque, des légendes d’autrefois.

Faisons ce rêve de briser les statues aux pieds d’argile : ces idoles foireuses et malsaines qu’on nous impose par la force d’appareils entièrement dévolus à la dissimulation et au mensonge. Un honnête homme, ce ne serait pas du luxe pour balayer cette République des marionnettes. Un brave homme, ce ne serait pas de trop pour enfin redécouvrir la solidarité et la fraternité.

Emboîtons son pas ; osons repousser d’un revers de la main la troupe des clones, des candidats à la solde de l’argent. Cette élection ne ressemble à aucune autre ; c’est à nous, le peuple, les humbles, les anonymes de nous choisir un champion, un héraut pour briser enfin cette mascarade qui n’a que trop duré. Ce peut être un rêve fou et illusoire. Qu’importe ! il nous appartient de prendre notre destin en main, d’oublier les chapelles politiques, les factures idéologiques qui n’ont d’autres buts que de préserver encore et encore la domination des scélérats d’un camp ou de l’autre.

Je rêve d’un destin citoyen. Jean Lassalle peut l’incarner simplement parce qu’il est un homme intègre. C’est si rare dans ce panier de crabes qu’il nous fait même nous pincer pour croire qu’il a réussi à imposer sa candidature. Alors, en route pour cette aventure, loin des requins et des gredins, des menteurs et des voleurs, des cupides et des avides. Renversons les urnes en suivant ses pas.

Utopiquement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Harry Stotte Harry Stotte 29 mars 09:55

    Je l’aimais bien, moi, Jean Lassalle, sa gueule, son tarin à la Cyrano, son accent, sa rusticité, ses bottes en caoutchouc, qu’on devinait crottées, son bon sens paysan... Tout pour me plaire.



    Mais personne n’est parfait... Le charme est tombé le jour où je l’ai entendu parler de ses « frères européens » et de ses « frères allemands ». Moi, les hommes politiques qui causent comme des prédicateurs, ça ne passe pas.

    • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 11:26

      @Harry Stotte

      J’ignorais ce point


    • oncle archibald 29 mars 14:27

      @Harry Stotte

      Qu’y a-t-il de choquant à penser que l’agriculteur Allemand ou Hollandais ou Polonais n’est pas le frère d’un berger basque ? Lors de la guerre de 14/18 beaucoup le pensaient déjà de quel côté de la tranchée qu’ils se trouvent. Au point de passer une soirée de Noël ensemble au grand dam de leurs hiérarchies respectives.

    • Ali Gator Ali Gator 29 mars 15:13

      @Harry Stotte
      Hé bien moi ça me convient, la notion de fraternité !


    • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 18:03

      @oncle archibald

      Merci


    • Harry Stotte Harry Stotte 29 mars 18:51

      @oncle archibald

      « Qu’y a-t-il de choquant à penser que l’agriculteur... »



      Il sort d’où cet agriculteur ? Lassalle a parlé de ses « frères européens » et de ses « frères allemands », je ne vois pas à quoi ça sert d’inventer un paysan.

      « Au point de passer une soirée de Noël ensemble au grand dam de leurs hiérarchies respectives. »


      Il y aurait beaucoup à dire sur les relations individuelles par rapport aux heurts collectifs entre communautés. Et parce qu’il y aurait beaucoup à dire, je n’ai pas le temps, mais pas l’envie non plus.

    • Harry Stotte Harry Stotte 29 mars 18:52

      @Ali Gator

      « Hé bien moi ça me convient, la notion de fraternité ! »


      Un président de la République bisounours n’est pas ce qu’il faut à la France. NI à ce moment de son histoire, ni à aucun autre.

    • oncle archibald 29 mars 23:22

      @Harry Stotte

      Un bisounours Lassalle ? Je ne le sens pas comme ça. Il sait qu’il est seulement figurant, pas vraiment candidat à l’élection. Et sa personne comme son bon sens et son appétit de fraternité sont comme une bouffée d’air pur dans cette campagne fétide ou les coups bas les trahisons les déceptions sont la règle au point qu’on ne voit plus qu’eux. 

      Dans le film « règlement de compte à OK Coral » le berger du Béarn n’est qu’un second rôle certes mais il crève l’écran.

    • Harry Stotte Harry Stotte 30 mars 09:39

      @oncle archibald


      Le psychosociologue (de gauche) Eugène Enriquez commence ainsi son best-seller De la horde à l’Etat ;


      « Le dix-neuvième siècle fut le siècle de l’espoir, de la croyance au progrès social, de l’aptitude de chaque homme à devenir un être fraternel pour les autres. Le vingtième siècle est celui de l’inquiétude et des désillusions du progrès. » 

      Et je pense qu’il a entièrement raison. Déjà, parce que c’est un homme de gauche, eux qui font si souvent dans le chimérique.

    • oncle archibald 30 mars 14:01

      @Harry Stotte : et au fin fond du Béarn les ploucs sont en retard d’un siècle, c’est ça ?


    • Harry Stotte Harry Stotte 30 mars 16:15

      @oncle archibald

      « ... au fin fond du Béarn les ploucs sont en retard d’un siècle, c’est ça ? »



      Oh la la, non ! Le chimérisme de gauche est infiniment plus prospère dans les grandes villes, chez les bobos et chez les universitaires des grandes villes.


      Ne vous méprenez pas. Je ne connais rien de mieux que le bon sens paysan, tant qu’il ne se laisse par berlurer par les Grands Principes de la révolution et de la République. 


      Si je voulais résumer Jean Lassalle en un minimum de mots, je dirais que c’est un franc-maçon profane.

    • BA 29 mars 10:14

      En mai 1974, le peuple français a choisi de faire une expérience politique : la construction européenne.


      En mai 1974, le nouveau président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, a commencé cette nouvelle politique : la construction européenne.

      Depuis mai 1974, tous les présidents de la République ont la même priorité : la construction européenne.

      Bilan de cette expérience :

      cette expérience a complètement foiré.

      Et maintenant, vous voulez voter ENCORE UNE FOIS pour un partisan de la construction européenne ? ? ?

      Mais pourquoi voulez-vous voter pour un partisan du système qui nous broie depuis 43 ans ?

      Pourquoi voulez-vous voter pour un partisan du système qui appauvrit les classes populaires ?

      Pourquoi voulez-vous voter pour un partisan du système qui appauvrit les classes moyennes ?

      Depuis 1974, Jean Lassalle est devenu de plus en plus riche. 

      Il est donc normal qu’il soit en faveur du système qui l’enrichit.

      Les autres citoyens doivent voter contre le système.

      • laurentdignac laurentdignac 29 mars 13:29

        @BA
        Modifier ce qui ne va pas est plus courageux et bienveillant que détruire. Est-ce audible pour vous ? 


      • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 13:45

        @BA

        La provocation a au mois le mérite de faire bouger les lignes


      • C'est Nabum C’est Nabum 31 mars 08:25

        @BA

        J’ai eu u instant d’égarement à cause du béret

        je fais machine arrière


      • Alpo47 Alpo47 29 mars 10:21

        Sympathique LASSALLE ?Oui. Honnête homme ? Probablement. Mais c’est un pro-europe et qui ne veut surtout pas en sortir, donc ... Basta Lassalle.


        • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 13:46

          @Alpo47

          Voilà un argument qui me touche et fait mouche


        • Etbendidon 29 mars 10:25

          Vingt dieux vla ti un bonhomme qui change de l’ordo

          Et c’est pas un nabot comme l’autre con,  il mesure 1m90

          Il a un gros pif et comme on dit cheu nous grand nez gros kiki !

          Il carbure à la garbure de la soupe béarnaise

          Parce qu’il n’est pas basque le bédouin mais béarnais, faut pas confondre les méchants et les braves

          Et pi il est gardien de moutons

          la interet à faire gaffe aux écolos avec leurs loups et leurs ours

          Si en plus il sait parler aux veaux et aux pigeons

          Pour sur ce sera le gars qu’il nous faut pour quitter l’europe de merde

          OSSAU IRATIIIII


          • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 13:47

            @Etbendidon

            Je me suis laissé bercer par son béret et maintenant c’est moi qui porte le chapeau


          • Sergio Sergio 29 mars 10:40

            A chacun son métier. Il y a des gardiens de moutons qui voudraient être Président et, des Présidents qui voudraient tondre la laine des moutons, sur le dos des gardiens de moutons. La belle affaire pour le loup, là aussi, à chacun sa fonction, alors on dira que ...



            • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 18:04

              @Sergio

              Je préfère les gardiens de moutons au béret dressé fièrement sur la tête


            • quid damned quid damned 29 mars 10:45

              Je ne suis d’aucun parti, je ne vote plus, mais pour une fois je suis confiant en un des candidats qu’est F. Asselineau.
              D’ailleurs si j’étais prof j’aurais de bonnes raisons de voter pour lui quand je vois la dimension culturelle et éclectique qu’il souhaite insuffler aux programmes de TF1, et sortir cette chaîne de son lobotomisme monomaniaco-americano-culturel. Sans parler de son grand talent de pédagogue.
              Lassale sonne faux, soit c’est un vrai naïf, et dans ce cas il l’est vraiment trop pour présider, soit c’est un faux-nez (même s’il l’a généreux) opportuniste.


              • Sparker Sparker 29 mars 13:51

                @quid damned
                « Je ne suis d’aucun parti, je ne vote plus, »

                Mais oui mais oui, continuez à prendre les gens pour des cons qui avalent vos bidouillages.
                Procédés propangandistes qu’il n’est même plus la peine de qualifier tant ils sont reconnaissables. 
                « mais pour une fois je suis confiant » grand bien vous fasse...


              • covadonga*722 covadonga*722 29 mars 13:55

                @quid damned
                Je ne suis d’aucun parti, je ne vote plus, mais pour une fois je suis confiant en un des candidats qu’est F. Asselineau. 



                fifi sort de ce corps !!!!!

              • quid damned quid damned 29 mars 14:49

                @Sparker
                Votre propos est insultant. Vous me traitez de menteur. Je le répète je ne suis d’aucun parti, en 2012 si j’avais voté j’aurais par dépit voté Mélenchon. Mais j’aurais évidemment été déçu.

                Certains positionnement du FN ne me dérangent pas mais ce parti est xénophobe même s’il s’en défend, toutes les personnes que je connais (un bon nombre ) qui sont pour Lepen sont des racistes anti-arabes primaires affichés. Entre Lepen et Macron, je « préfère » Lepen

                Et si Asselineau ne se présentait pas je serai bien embêté entre Méluche et Lepen pour trancher (il nous prennent un peu pour des cons sur l’UE). Même si ni l’un ni l’autre ne me satisfont. Mais le problème ne se pose en réalité pas puisque je ne suis pas inscrit pour voter. Ce que je regrette car réellement pour une fois un candidat me semble clair et droit.

                Ceci dit ce que je fais est, ou peut être assimilé à de la propagande, étymologiquement, la dessus je vous laisse le penser sans que ça ne me froisse. Mais je ne suis pas partisan de l’UPR, pas encore, si Asselineau n’est pas élu et c’est très probable, je remédierai sûrement à cela. Et pour la première fois j’adhérerai peut-être à un parti.
                salutations.


              • quid damned quid damned 29 mars 14:53

                @covadonga*722
                Que d’honneur. Merci. Je ne le mérite pas.


              • Sparker Sparker 29 mars 15:10

                @quid damned
                Belle pirouette pour réitérer ce que vous avez déjà dit, et donc je vous répète ce que j’ai déjà dit.
                Menteur, ola vous y allez bien fort, ce n’est que votre étourderie de ne pas être inscrit sur les listes qui vous bride, sinon l’UPR vous à convaincu... par ce que Mélenchon c’est trop flou... on noie ça dans un peu de Le pen, et roulez simone...
                Vous pensez que les gens vous se convaincre en lisant un convaincu , he ben bon courage...


              • quid damned quid damned 29 mars 16:09

                @Sparker
                Je ne cherche à convaincre personne.
                J’ai perdu toute illusion sur la capacité de discernement et d’analyse de mes concitoyens depuis qu’un président s’est fait élire avec pour slogan « mangez des pommes »...


              • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 18:05

                @quid damned

                L’essentiel est de dire non aux margoulins et de se moquer du vote utile


              • quid damned quid damned 29 mars 18:54

                @C’est Nabum
                Oui, ce vote utile, quelle arnaque.


              • Sparker Sparker 29 mars 21:06

                @C’est Nabum
                Je sais ce que vous pensez de JLM, mais vous focalisez sur la personne, intéressez vous au mouvement. Lui il fait le job du dernier de la cinquième, il n’est le chef de rien. Ca l’éclate on dirait ?, ben tant que ça tient la route y’a pas de soucis et pour le moment ça roule.
                Le renouvellement démocratique peut ouvrir beaucoup de nouvelles portes, ça se tente vu l’état de nos sociétés.


              • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 21:19

                @quid damned

                L’essentiel est de tourner le dos à la bande des mafieux !


              • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 21:20

                @quid damned

                C’est un déni de démocratie


              • Doume65 29 mars 23:18

                @quid damned
                Bonjour.

                J’ai du mal à suivre votre pensée. Vous ne votez pas, alors que vous avez confiance en Asselineau et si vous votiez, ce serait pour Mélenchon... !?


              • quid damned quid damned 29 mars 23:31

                @Doume65
                Bonjour.
                Juste que je ne me suis pas inscrit pour voter et je le regrette. J’aurais assurément voté UPR.


              • Pale Rider Pale Rider 29 mars 10:59

                J’ai beaucoup apprécié Lassalle et son immense courage. Je l’ai même interviewé pendant sa Longue Marche. Je lui garde toujours mon respect.
                Mais ce qui m’a refroidi définitivement, c’est sa certitude plusieurs fois déclarée d’être le prochain Président de la République. Ça, plus son retour de Syrie où il a exprimé sa relative sympathie envers Bashar al-Assad, c’était vraiment de trop. Lui-même disait avoir besoin d’un psychiatre...
                Ce matin, Bayrou semblait avoir la même perception au sujet de son compagnon de route. Mais Bayrou, lui, a une robuste santé mentale.
                Tout ça est dommage, car Lassalle est un type généreux. De là à présider la France... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires