Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le e-voting est-il tabou ?

Le e-voting est-il tabou ?

Logoforumdef_1 L’Internet permet-il de produire de nouvelles pratiques démocratiques ? J’espère même que c’est le but ultime possible. Mais, chez nous, tout se complique, et il est finalement rassurant (nous le savions déjà depuis Montesquieu) qu’un étranger puisse nous le rappeler.

Oui, je vais droit au but, je suis un partisan du e-voting (une des composantes de l’e-administration), c’est-à-dire du vote par Internet (donc éventuellement de chez moi ou de Berlin si j’y suis en vacances). Et Robert Hensler, chancelier de la République et du canton de Genève (Suisse), est limpide, le vote par Internet est un tabou des temps modernes en France. Pour preuve, les (déjà) 8 scrutins organisés à Genève avec ce type de vote, 1 électeur sur 5 le pratique, contre 3 sur 5 qui optent pour le vote par correspondance. Il est formel, les bureaux de vote se vident, mais la participation augmente ! Les Canadiens le pratiquent aussi, et, mieux encore, les pays émergents comme le Brésil et l’Estonie, qui vont devenir les fers de lance de la e-démocratie. Je sais, ma position est ultra minoritaire, et, comme pour le vote des femmes (la Turquie l’a octroyé 25 ans avant nous), les arguments fallacieux vont continuer à fleurir.

Ma conviction est profonde, nous voulons tendre vers l’universalisme, mais nos pratiques vont bientôt être celles d’un pays d’un autre âge.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • citoyen citoyen 7 octobre 2005 18:27

    Je viens de prendre connaissance de votre article et je trouve effectivement dommage que la France ne puisse pas se lancer dans cette démarche qui me semble a priori citoyenne. Elle n’incitera pas forcèment ceux qui ne votent aujourd"hui à voter plus avec internet, mais par contre elle peut aider à augmenter la participation pour plusieurs raisons, dans notre société actuelle où une partie des gens voyage, pour leur travail, une autre se déplace pendant le week-end, ceux qui ne peuvent pas ou ne veulent pas sortir de chez eux, pour toutes ces personnes l’accès au vote par internet serait un avantage évident.

    Lorsque l’on regarde l’évolution du taux de participation, on peut se demander si les hommes politiques ont vraiment intérêt à obtenir plus de participation.

    Si vous lisez mon commentaire, pourriez-vous m’indiquer quels sont les dispositions techniques pour s’assurer de la sécurité du système de vote et combien cela coûte-t-il ?

    Merci


    • Jean-Paul Droz (---.---.27.158) 9 octobre 2005 16:20

      Pour répondre rapidement : L’organisation des élections en France est extrèmement onéreuse, c’est aussi un sujet tabou car personne n’en connaît le coût. On peut facilement partir du principe que le e-voting, substituant le numérique au papier, fera des économies. La sécurité est une approche glogale de l’Identité Numérique. Nos voisins belges sont très en avance sur nous sur ce sujet. Il y a de nombreuses solutions qui « tournent » autour de cartes avec des systèmes de cryptographie. Au plaisir Jean-Paul Droz


      • (---.---.168.45) 13 octobre 2005 21:46

        Bonjour,

        Pourquoi ne pas pratiquer le vote électronique ?

        Car il n’existe pas actuellement de procédure garantissant de manière fiable l’anonymat du votant.

        Explication :

        Une fois passé dans l’isoloire, on se présente devant le Bureau de vote, avec une enveloppe et une pièce d’identité.

        Le Bureau (l’ensemble des personnes qui font voter) vérifie avec la pièce d’identité que la personnes physique est sur la liste électorale et qu’il y a similarité entre la personne physique et la description de la pièce d’identité. En terme technique c’est l’identification.

        Ensuite le bureau vous regarde voter. C’est à dire qu’il vérifie visuellement que c’est bien la personne qui vient d’être identifiée qui dépose une enveloppe annonyme dans l’urne. Cette vérification visuelle, c’est l’authentification du vote.

        Du point de vu informatique, c’est l’authentification qui pose problème, car il faut mettre en correspondance un bulletin de vote et une identité (une personne). Rien ne garantit que cette mise en correspondance ne soit pas stocké quelque part.... Je ne parle même pas de stocker dans un but mal intentionné (ce qui ne viendra jamais à l’idée d’un homme politique), mais d’un point de vue purement technique, pour les reprises en cas de crash par exemple ou pour des raisons de performances, beaucoup de logiciels ont des systèmes de sauvegarde plus ou moins temporaires... Il faut donc bien réaliser que dans le vote électronique, il y a toujours un risque non négligeable pour qu’on puisse retrouver à qui appartient un buletin. A la différence du vote classique, où l’on surveille visuellement l’action de voter, mais ensuite, une fois le buletin dans l’urne on ne peut plus faire la correspondance entre un buletin et une personne, à l’heure actuelle, il n’existe pas de système technique fiable, permettant de faire une authentification et ensuite de garantir qu’on ne pourra plus relier un buletin à une personne.

        Note : Le fait d’utiliser « internet » ne garantit aucunement l’anonymat, bien au contraire... Ce qui garantit l’anonymat sur « internet », c’est de pouvoir stocker des informations sur une machine qui est dans un pays qui ne coopère pas ou peu avec la justice de votre pays. C’est ce manque de coopération qui garantit l’anonymat, pas le système « internet » en lui même...


        • Manu (---.---.77.234) 13 octobre 2005 22:31

          Au début plutôt favorable au vote électronique, des débats passionnés (et passionnants) m’ont convaincu que la procédure actuelle, même si elle ne peut être parfaite, garantit, de manière très simple, que n’importe quel citoyen alphabétisé (armé d’une feuille de papier et d’un stylo) peut contrôler le déroulement du vote et son dépouillement.

          Le vote électronique ne pourra jamais permettre cela (besoin de compétence technique et/ou logicielle).

          Ce n’est pas une question de tabou, simplement de principe.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès